Nous avons 1076 invités et 64 inscrits en ligne

Mes vins de fin d'année 2019 en 3 actes et 5 régions

  • Messages : 968
  • Remerciements reçus 538

Fred1200 a créé le sujet : Mes vins de fin d'année 2019 en 3 actes et 5 régions

Mes vins de fin d’année 2019 en 3 actes et 5 régions


Acte 1 : réveillon de Noël

Comme de tradition maintenant, nous passons le réveillon de Noël chez le frère de ma femme et sa famille. Je suis le seul amateur de vin de l’assemblée ; mon beau-frère m’accompagne toutefois, mais c’est un petit buveur pas vraiment connaisseur. Dernier paramètre : je dois reprendre le volant en fin de soirée. Il a donc fallu me limiter à une seule bouteille, un blanc susceptible d’être servi à l’apéro, avec l’entrée et avec le plat (tous deux ‘de la mer’). Comme l’année passée, j’opte pour un Chablis.

Domaine Gérard Duplessis, Chablis 2017

L’année dernière, j’avais amené un Chablis Villages 2017 de Bernard Defaix, qui avait fait le job, sans plus. Il était intéressant d'établir la comparaison avec ce Chablis de Duplessis puisque c’est le même millésime et le même niveau d’appellation.

Robe : assez pâle et brillante.

Nez : un peu sur la retenue, mais avec les marqueurs d’un Chablis. Coquille d’huître, fruits blancs, notes crayeuses.

Bouche : bien équilibrée entre le fruit, la coquille d’huître à nouveau, toujours ces notes crayeuses en finale. La matière est très correcte pour une entrée de gamme, tapissant bien le bouche. Il y a de la rondeur, de la maturité, de la gourmandise … mais en même temps aussi une belle fraîcheur structurelle. Il n’y a pas de grande tension dans le vin mais il n’est pas mou pour autant. En conclusion, un vin très complet et un Villages de (très) bon niveau … supérieur au Defaix de l’année dernière en tout cas.
Très bien : 15/20.


Acte 2 : Jour de Noël

Je passe sur l’apéro car fut servi à cette occasion un champagne 1er Cru de Vranken assez dispensable (ce n’était pas mon apport).
J’étais chargé d’apporter le blanc pour l’entrée et le rouge pour le plat principal.
La moitié de la tablée a pris des huîtres en entrée (moi pas, j’aime pas ça), j’ai donc opté pour un muscadet … mais pas n’importe lequel :

Domaine Luneau-Papin, Excelsior de Goulaine 2012, Muscadet Sèvre & Maine

Robe : d’un doré léger, avec aussi un aspect légèrement huileux.

Nez : pas très expressif mais assez complexe sur une multitude d’épices, un peu d’encaustique, les fruits jaunes en filigrane.

Bouche : matière ample, qui tapisse bien la bouche. Beau mélange entre les fruits jaunes, toujours ces notes de cire d’abeille, une fine minéralité et les épices qui se font plus intenses en finale, mais sans agressivité. Belle longueur.
Un très beau vin, qui en a encore sous la pédale. J’ai même le sentiment qu’il peut encore s’améliorer sur la prochaine paire d’années au moins.
Très bon vin : 16,5/20.

Pour le rouge, connaissant la prédilection de la majorité des convives pour Bordeaux, je sers :
Château Mille-Roses, Margaux 2013
60% Cabernet-sauvignon, 40% Merlot

Robe : rubis sombre, assez dense.

Nez : assez classique sur les fruits noirs, le tabac, des notes chocolatées et boisées.

Bouche : on retrouve les arômes du nez – fruits noirs, tabac, chocolat, bois. Des notes plus végétales aussi (feuilles mortes). Tanins assez fins. Belle acidité en fin de bouche, qui sous-tend une impression de fraîcheur. Pour moi, c’est sur le fil entre fraîcheur et sous-maturité … mais on est du bon côté du fil. Un vin bien fait et élégant, même s’il ne suscite pas d’émotion. En revanche, contrairement au muscadet, je dirais que c’est à boire maintenant … pas sûr qu’il gagnera à vieillir encore.
Très bien mais sans plus : 15/20.


Acte 3 : réveillon de la Saint-Sylvestre

Réveillon en petit comité mais cette fois-ci, je suis accompagné pour les vins par un ami vraiment oenophile comme moi.
Il apporte la bulle, je me charge du blanc et du rouge.

Domaine Pignier, Crémant du Jura Extra Brut
Chardonnay & Pinot noir
Non-millésimé mais je pense que c’est 2015.

Robe : jaune doré. Pas beaucoup de bulles visibles.

Nez : amande, léger brioché, fruits blancs.

Bouche : bulles assez vivaces. Fruits blancs, amande, léger beurré.
Le vin fait bien le job.
Bien : 14,5/20.

François Chidaine, Les Choisilles 2010, Montlouis sur Loire

Robe : évoluée, sur un doré presque mordoré.

Nez : pas d’une expressivité folle mais assez complexe sur des arômes floraux (tilleul, aubépine), végétaux (herbes sèches), les fruits confits (coing, agrumes), la cire d’abeille et des notes finement oxydatives.

Bouche : on retrouve l’aromatique du nez entre notes florales, végétales, de fruits confits, d’encaustique, oxydatives et même quelques notes truffées. C’est assez complexe. Il n’y a pas de tension ou de minéralité affolantes dans le vin, mais plutôt une sorte de force tranquille, d’évidence. C’est mûr, sans l’être trop. C’est plutôt long. Au final, ce Choisilles 2010 m’aura moins impressionné que les Bournais 2010 bu il y a 1 an ou 2 mais c’est quand même très bon.
Très bien : 16/20.

Domaine Jean Fournier, Clos du Roy 2014, Marsannay

Robe : d’un violet assez dense.

Nez : végétal, sous-bois, fruits rouges. Mon acolyte perçoit une légère odeur de bouchon.

Bouche : sur le plan de l’aromatique, on retrouve en gros les marqueurs du nez. Ce qui frappe toutefois, c’est la forte tension et la grande acidité du vin. On est vraiment sur le fil … mais là où, pour beaucoup de Bourgognes rouges 2014 bus, on avait dépassé le fil … ici, ce n’est pas tout à fait le cas. Ce dynamisme finit par emporter mon adhésion … je serais toutefois très curieux de regoûter cette cuvée sur un millésime plus solaire.
Bien à très bien : 15/20.

La Loire sort victorieuse de cette série de fin d'année!

Merci de m'avoir lu et bonne année 2020 à tou(te)s.

Fred
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Gibus, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, f.aubin, Frisette, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck