Nous avons 1864 invités et 45 inscrits en ligne

Domaine Henri Chauvet

  • Messages : 3009
  • Remerciements reçus 7934

Réponse de leteckel sur le sujet Domaine Henri Chauvet

Mais pourquoi vous sentir visé ?
Je n'ai pas l'impression que le post vous mettait en cause mais plutôt les intermédiaires qui tenteraient de se gaver sur la vente de vos vins en seconde main.
Et effectivement, une nouvelle fois, on peut s'interroger sur la mise à prix qui parait totalement fantaisiste  : 200 € vs une cote à 63 €.

Quel est le prix de vente de ce vin au domaine ?
 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu, asoulier99, Frisette
06 Nov 2023 21:05 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 402

Réponse de asoulier99 sur le sujet Domaine Henri Chauvet

Je ne pense pas non plus que vous ayez à vous sentir visé. Tout le monde se doute bien que les vignerons ont autres choses à faire…

Apres, je pense pas qu’il faille non plus se focaliser sur cette mise en vente décalée qui n’a pas encore trouvé preneur et qui ne trouvera certainement pas preneur….Non seulement le vin n’est pas coté à ce prix ( Cote Idealwine ) mais en plus tout le monde sait tres bien que les côtes idealwine sont discutables…

@Arnould, fin 2022 les vins étaient facturés 20 à 38 € - pas d’expédition aux particuliers du fait la contrainte logistique pour la structure du domaine. C’est la réponse que j’avais reçu d’Henri Chauvet. 

Pour ceux qui en cherchent, via le reseau Instagram vous trouverez aisément plusieurs cavistes qui suivent le domaine.

Alex

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, leteckel
06 Nov 2023 21:57 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 43
  • Remerciements reçus 171

Réponse de Le Petit Dromois sur le sujet Domaine Henri Chauvet - les cuvées en 2022

Le niveau de "hype" autours de ce domaine me dérange un peu.

Idealwine a pour l'instant à la vente un 2021 du domaine , avec un prix de reserve a 200 euros (donc 250 commission comprise). Le prix est bien évidemment tout a fait ridicule: 3x plus élevé que la dernière cote idealwine de cette meme cuvée, et meme cet ancien prix est deja tres élevé pour un domaine si jeune. Mais je ne serais pas surpris si quelqu'un qui a intérêt à voire la cote monter se trouve impliqué là dedans et "achète" la bouteille, juste histoire de créer une nouvelle cote.

 

Cher Monsieur Chauvet - 

Vous n'étiez vraiment pas ciblé par mon message. Mes plus plates excuses si c'est l'impression que cela donne (après relecture, cela ne me semble pas le cas). Je vais cependant modifier le message original pour clarifier cela. 

Felicitations pour une si belle aventure, et la qualité des vins produits par le domaine. Chapeau!

La speculation sur les vins, qui existe malheureusement depuis longtemps, ne se limite plus aux domaines phares des grandes appellations... elle touche aujourd'hui les domaines jeunes et dans des appellations moins racoleuses avec parfois des résultats particulièrement interpellants (comme par exemple des appellations village en Bourgogne, de micro-négoces à peine créés, qui partent à 1,000 euros sur le marché gris). Ce développement est malheureux, car l'objet concerné se transforme alors en titre boursier, objet de prestige social et matière première pour Instagram. 

Je pense qu'à terme seuls les spéculateurs y gagnent: le vigneron se trouve dans un impossible acte d'équilibrisme entre volonté de vendre aux amateurs qui profiteront du fruit de son travail et désespoir de voir des quidams gagner plus d'argent sur les bouteilles du domaine que le vigneron lui meme. 

Les mécanismes qui mènent à ce résultat me sont interessants, et le role de certains sites d'enchère dans cette histoire ne me semblent pas anodins. D'ou mon message... 

Encore merci pour le plaisir que vous procurez aux amateurs de vins
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, breizhmanu, Frisette, Garfield, Ilroulegalet
07 Nov 2023 08:37 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3032
CR: Domaine Henri Chauvet - au chant de la huppe 2022

Bouteille bue au restaurant la gourmandine à Clermont, je précise pour une fois le nom du restaurant car, d'une part, l'effort sur le tarif est remarquable : bouteille vendue 44 euros sur tables, soit un coefficient 1,5 par rapport au prix caviste... et, d'autre part, mon choix sur la carte est validé par le grand sourire du patron, très heureux de me voir heureux comme tout de goûter pour la première fois une bouteille d'Henri Chauvet ! Bravo pour cet accueil !!!

Nous nous sommes régalés.

Pas mal de gaz à l'ouverture mais ce n'est pas bien grave.

Robe rubis lumineuse, un peu trouble.

Vin très vivant dans le verre, que ce soit au nez ou en bouche, et il est intéressant de se servir plein de fonds de verre pour laisser le vin tranquillement s'aérer.

Le nez s'ouvre progressivement, il est superbe sur de petits fruits rouges, de la cerise griotte, des notes fumées.

La bouche est aérienne, bien tendue, et c'est une véritable caresse sur le palais avec une superbe finesse, une matière de velours... et une très belle gamme aromatique sur ce que j'appelle "le noyau de cerise". Peut-être une très légère note de souris en fin de bouche à la fin de la dégustation ? mais rien de rhédibitoire.

Superbe découverte, et le vin dans le verre est à la hauteur du "mythe".

TB+/TB++

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., TristanBP, Papé, Blog, Garfield, Chaccz, Ilroulegalet
12 Nov 2023 14:29 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 318
  • Remerciements reçus 2093
CR: Domaine Henri Chauvet - au chant de la huppe 2022



Bouchon de qualité en parfait état
Robe d’un beau rubis, brillante.
Nez très frais sur la framboise, incroyablement marqué par la framboise ! Miam.
Mais pas que… Quelques notes poivrés et fumées viennent complexifier la chose.
Pointe de gaz en bouche mais très, très légère (j’avais aéré le vin avant le service).
Le vin se montre très souple, avec un touché presque crémeux et toujours ce fruit frais et gourmand.
Equilibre d'école, finale nette et fraiche, qui appelle à se resservir.

Finalement, j’aurai gagné mon temps à recopier le CR d’Antoine.
Très, très bon vin

Pascal
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, breizhmanu, TristanBP, Blog, IH1456, leteckel, Garfield, Chaccz, Ilroulegalet
26 Nov 2023 15:52 #35
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7660

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Henri Chauvet - Abrupts 2022

CR: Domaine Henri Chauvet - Abrupts 2022
Nez de bonne intensité, précis sur un fruit à la fois mûr et frais. C'est jeune, pimpant avec de la cerise burlat bien juteuse, fruits des bois, quelques notes de framboise. Un côté floral évident sur la violette, pivoine. Des notes de pousse de ronce qui trahissent la vendange entière. Notes d'épices. Un vin qui se partage entre gourmandise et sérieux grâce à une bonne profondeur.
La bouche n'est pas très puissante, charnue avec une bonne présence. Juste extraction. Ce n'est pas très tannique, souple avec une bonne acidité. C'est énergique avec un joli fruit pur et franc. Toujours dominé par la cerise burlat, la violette et les notes de pousses de ronce. Les tanins sont fins, mûrs. En fin de bouche, le vin se raffermit avec une fine amertume. Très bonne longueur, précise et fraîche.
Excellent -.

Je serais curieux de revoir ce vin dans quelques années pour voir comment il évolue.

Un grand merci à Tomy pour la découverte. Je vais essayer d'autres vins du domaine.
J'ai très peu de connaissances sur les vins d'Auvergne. Il me faut vraiment découvrir cette région !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tomy63, Blog, Garfield
03 Déc 2023 10:34 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3157
  • Remerciements reçus 4957

Réponse de tomy63 sur le sujet Domaine Henri Chauvet - Abrupts 2022

Avec grand plaisir Bertou. Il faut que je prenne le temps de rédiger ma visite chez Henri, j'ai un peu de retard. Parmi ce qui m'a marqué c'est lorsqu'Henri m'a dit "Je pensais que les 2021, millésime frais, seraient prêts à boire plus vite, et je pensais que les vins sur sols volcaniques auraient besoin de plus de temps que les argilo-calcaires, eh bien c'est tout l'inverse !"
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., bertou
03 Déc 2023 11:40 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7660

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Henri Chauvet - Qui Sait 2022

CR: Domaine Henri Chauvet - Qui Sait 2022
Un blanc de noir de Gamay même si la couleur est légèrement saumonée.
Nez de bonne intensité avec un peu de réduction. Cela va vite disparaître. C'est sur un mélange de pomme reinette, agrumes, pêche blanche à peine mûre. Notes végétales fines. Cela me fait penser à un vin clair de Champagne.
La bouche est peu puissante avec une acidité haut perchée. C'est strident en seconde partie surtout que le vin n'est pas très concentré. Cela manque de chair. Trait tannique qui apporte du rebond. Maturité limite. Longueur moyenne.
Le lendemain, le nez présente des arômes de chou cuit peu intéressantes. Les angles se sont arrondis, mais cela reste toujours acerbe.
Moyen et très mauvais rapport qualité/prix.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Papé, Blog, leteckel
17 Déc 2023 16:53 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7660
CR: Domaine Henri Chauvet - Contre-Nature Gamay 2022
Nez de bonne intensité, précis. C'est dominé par les petits fruits rouges sur la groseille, cerise, framboise. Il y a de fines notes florales. Un côté vendange entière sur la pousse de ronce, les épices. Il y a peu de profondeur, mais il y a de belles nuances. Un style qui me plaît. Ce n'est pas très complexe, mais il y a un côté sérieux plaisant.
La bouche est légère, gourmande, peu tannique avec une bonne acidité. Cela paraît simple, mais il y a un certain fond et le vin se déroule bien en bouche dans une finale de bonne persistance, fraîche et précise.
Bien +. Par contre, le rapport qualité/prix ne lui est pas favorable.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., Papé, Blog, leteckel, Garfield
24 Déc 2023 15:05 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7660

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Henri Chauvet - Tout là-haut 2021

CR: Domaine Henri Chauvet - Tout là-haut 2021
Nez de bonne intensité, précis sur un fruit noir, à la fois mûr, mais tout en fraîcheur avec de la myrtille, fruits des bois, cerise burlat. Il y a de belles notes de pivoine, un côté pousse de ronce, épices. Des arômes sanguins, poivrés. Quelques notes balsamiques et un fond de fruits rouges. Un vin qui apparaît simple et gourmand de premier abord, mais en s'y attardant bien, il y a de belles choses et une certaine profondeur dans le fruit.
La bouche est plutôt légère, fraîche, gourmande et c'est clairement facile à boire. La structure tannique est peu marquée et la structure est principalement apportée par l'acidité. Belle expressivité avec un fruit pur et précis. La longueur est très bonne.
J'aime beaucoup.

Ce vin me rappelle la cuvée Abrupts 2022 rapportée de Clermont-Ferrand par mes amis en visite dans la boutique de Tomy.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., tomy63, Papé, Blog, leteckel, jd-krasaki, Garfield
25 Déc 2023 16:11 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7660
CR: Domaine Henri Chauvet - Au chant de la Huppe Gamay - Pinot Noir 2022
Nez de bonne intensité, précis dominé par les petits fruits rouges, framboise, cerise. Un côté sanguin, épicé. La vendange entière est marquée avec de la pousse de ronce. Notes florales. Un vin gourmand avec des nuances, mais ce n'est pas très profond quand même.
La bouche est plutôt légère, gourmande avec une assise tanique peu marquée au grain fin. Le fruit domine, toujours sur les petits fruits rouges. La seconde partie se resserre principalement grâce à la vendange entière. Elle domine un peu trop en fin de bouche avec une légère amertume, mais ce n'est pas très gênant. Le fruit ressort en finale et la longueur est bonne.
C'est un bon vin.

Il reste en deçà d'Abrupts 2022 et Tout là-haut 2021.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., Papé, Blog, leteckel, Garfield, Ilroulegalet
26 Déc 2023 16:05 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7660
CR: Domaine Henri Chauvet - De Cendre et d'Âme 2021
Nez de bonne intensité, précis avec un fruit noir acidulé sur la myrtille, camarine noire. Il y a aussi de la cerise burlat, pousse de ronce, épices, Touche sanguine, pointe de poivre. Joli nez expressif et fin.
La bouche est peu puissante, clairement bâtie sur l'acidité. Celle-ci est haut perchée, le côté acidulé domine. Je trouve le fruit néanmoins mûr. Aucune sensation végétale hormis le côté vendange entière. Ce n'est pas très tannique et le grain est fin. Bouche dynamique. Joli fruit acidulé en finale qui fait bien saliver. La longueur est très bonne.
J'ai beaucoup aimé, mais il ne faut pas avoir peur de l'acidité.


Mon tour des vins de M. Chauvet est désormais terminé. Mes vins préférés étant les vins de 2021 et Abrupts 2022.
Les 2022 mis en bouteille au printemps 2023 ne sont pas du même niveau et ne m'ont pas apparu aussi aboutis (Au Chant de la Huppe étant un cran au-dessus des autres quand même).
Les vins sont légers avec un côté acidulé. Ils sont précis et les aromatiques sont bien définies. L'utilisation de la vendange entière bien maîtrisée. J'ai aussi trouvé du caractère dans ces vins.
Les prix étant assez élevés ici en Norvège, je vais renouveler mon achat pour les cuvées de 2021 afin de voir comment ces vins évoluent.

Encore un grand merci à Tomy pour la découverte ! Comme je l'avais écrit précédemment, il me faut essayer de découvrir les vins de cette région. Chose pas évidente dans le Grand Nord vu que seul les vins de M. Chauvet sont disponibles...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., denaire, tomy63, Papé, Blog, leteckel, Garfield
27 Déc 2023 17:10 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 365
  • Remerciements reçus 1467

Réponse de Boubzou sur le sujet CR: Domaine Henri Chauvet - Vie Ordinaire - 2022

CR: Domaine Henri Chauvet - Vie Ordinaire - 2022

Bouteille épaulée environ 6h.
Un nez sur les petits fruits rouges, des notes florales et légèrement fumées. Après aération, l'attaque en bouche présente une certaine ampleur, les tanins sont de velours, présents mais civilisés. Le tout est ensuite emporté dans une belle finale.
En l'état, un nez très plaisant même si simple, et une bouche à mon sens un niveau au-dessus, avec ce dynamisme et cette très jolie matière.
Excellent. A noter que, comme le Chant de la Huppe que j'ai goûté il y a quelques temps, cette cuvée m'a paru vraiment bénéficier d'une ouverture conséquente, la bouche en particulier m'a paru presque maigre à l'ouverture, ce qui n'était plus du tout le cas après quelques heures.

Alexandre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., denaire, bertou, Blog
22 Jan 2024 10:46 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625
CR: Domaine Henri Chauvet, Côtes d'Auvergne Boudes, Abrupts, 2022

 

Jolie robe grenat violacée bien brillante.
Nez assez fermé à l'ouverture et qui va se positionner lentement en gagnant en complexité, oscillant entre les fruits noirs frais et un végétal poivré agréable.
Bouche bien né, sur une matière avec une certaine profondeur, sur un point d'équilibre irréprochable de maturité.
L'ensemble est à la fois plein et souple, avec une jolie qualité de tanins.
Finale déliée agréable, sur des goûts un peu discrets toutefois.
Bien+, dans un registre franc.

Bu à table sur une soirée, quelque chose me dit que le vin aurait peut être gagné de la complexité avec une aération plus conséquente.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., bertou, DUROCHER, tomy63, Papé, Blog, leteckel, Boubzou, Kiravi, Garfield
02 Mar 2024 10:55 #44
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3859
  • Remerciements reçus 4143
CR: Domaine Henri Chauvet, Côtes d'Auvergne Boudes, Froussard -Chardonnay 2022

Première découverte avec les cuvées  de ce domaine, aimant tjs bien balader mon nez dans les vins réputés en ascension. 

En attendant de prochainement déguster vie ordinaire (le pinot noir) encensé par la Rvf (pour ce que ça vaut) je jette donc un sort à ce blanc recommandé par l’un de mes bon cavistes.

 
 
 

Robe jaune clair lumineuse.
Des arômes au nez plutôt discrets à l’ouverture et davantage sur les fruits blancs avec une pointe exotique et un côté racinaire / végétal que j’ai eu du mal à identifier.
Cest surtout la sensation en bouche qui m’a vraiment bluffé. C’est de l’infusion de fruits blancs, avec une netteté, une précision et un équilibre rarement croisés simultanément avec une telle justesse.
Je suis impressionné par la finesse et l’élégance de ce blanc qui est l’archétype de ce que se revendique un vin digeste, même si je n’aime pas trop ce mot il a l’avantage d’être évocateur. 
Non vraiment ça se boit tout seul, facilement et joyeusement avec ce registre fin, élégant, pur d’une accessibilité et évidence totales.
Longueur un peu décevante au regard de la qualité de la bouche et pour rechercher un point faible j’aime les finales avec des amers plus vifs ou une finale plus acidulée ou en tension pour laisser les papilles en éveil.
Ici tout est suavité, c’est un autre style.

Je suppose que c’est exactement ce que voulait faire Henri Chauvet et s’il passe encore sur Lpv alors je me permets de lui adresser mes félicitations sincères et le remercie pour le plaisir procuré.

Bonne continuation, première expérience réussie !

Alex

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., DUROCHER, tomy63, Papé, Blog, leteckel, Xavier1227, Chaccz, Ilroulegalet
10 Mar 2024 11:35 #45
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2362
  • Remerciements reçus 3342
Merci Alex,ces vins m'intéressent ,le tarif est assez appuyé je crois.
Bernard
10 Mar 2024 11:46 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3859
  • Remerciements reçus 4143
De mémoire 31e le chardonnay 35e le gamay et 41e le pinot noir (tout sur 2022). 

 
10 Mar 2024 12:04 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 895
  • Remerciements reçus 3195
CR:
Domaine Henri Chauvet, Côtes d'Auvergne Boudes,Rouge, 2022 (gamay 100%)

Robe relativement claire, limpide. Nez de vin jeune, précis, simple sur le fruit, cerise. La bouche est un peu plus surprenante avec un côté fumé très marqué qui efface en parte cette expression fruitée que l'on avait au nez.
La bouche est fraiche, il y a quelques tanins qui trainent mais qui se fondent impeccablement sur la terrine de lapin (paix à son âme) pour former un bel accord.
Joli vin de soif. C'est très bien fait. On sent qu'on est dans la mouvance nature mais on est du bon coté de cette expression. A titre personnel ce n'est  pas spécialement le genre de vin de je recherche mais il y a du plaisir.
Ça reste un vin de soif, mais dans le style, c'est très bien.
marc

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, tomy63, Papé, leteckel, jd-krasaki, Garfield, Ilroulegalet
10 Mar 2024 22:21 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3157
  • Remerciements reçus 4957

Réponse de tomy63 sur le sujet Visite au domaine Henri Chauvet

Visite au domaine Henri Chauvet à Boudes  


« Dès ton premier millésime, tu devras frapper un grand coup » avait dit Chave à Laurent Vaillé selon la légende. Les premiers vins d’Henri étaient encore dans les fûts que les collègues nous prévenaient déjà : « Allez voir ce qui se passe à Boudes, c’est extraordinaire, mais surtout ne trainez pas, il sera bientôt trop tard ! » 

En effet, une nouvelle page des Côtes d’Auvergne était en train de s’écrire. Avec le départ à la retraite d’Annie Sauvat et d’Annie Charmensat à Boudes, l’ancienne génération laissait sa place à la nouvelle. Et avec tous les jeunes vignerons qui s’installent en 2022 et 2023 en « bio tendance nature » pour schématiser, Henri se retrouve, sans rien avoir demandé, comme chef de file et ambassadeur des nouveaux vins de la région. 

Henri Chauvet a racheté le domaine Sauvat en 2021. Il a été formé chez Jérôme Bressy (Gourt de Mautens) et Thierry Allemand où en plus d’acquérir une grosse expérience à la vigne et en cave, il a pu construire son futur réseau de distribution. Henri est surtout un grand amateur de vin, qui a rendu visite à quasiment tous les bons vignerons dans toutes les régions de France. 

Disons-le d'emblée : dès les 2021, les vins ont atteint un niveau que l'on n'avait encore jamais vu dans la région. Les 2022 et 2023 sont encore meilleurs, et nul doute qu'avec tout ce qui est mis en place les millésimes suivants vont encore progresser. Ils combinent pureté, fruité, gourmandise, précision, profondeur et surtout expression du terroir comme je l'ai rarement vu sur fût, toutes régions comprises. 

C'est qu'Henri se donne les moyens de ses ambitions. A chaque étape, il choisit ce qu'il y a de mieux : meilleurs tonneliers, massales de chez Bérillon (6€ HT le plant !), bouchons Francisco Sagrera comme ceux de la Romanée-Conti par exemple, travail au cheval sur 7ha pour le moment avec 2 prestataires (6000€ / ha), greffe en place pour une partie, 4 employés en hiver et 8 au printemps (10 en comptant le labour au cheval), nouveau chai, étiquettes de Jules Maillard, bio et levures indigènes bien sûr, etc... Il se pose aussi des questions sur ce qui pourrait lui permettre de progresser encore plus, demande conseils aux meilleurs (Valette, Ganevat, Allemand...) sur les questions de la biodynamie, des semis, du soufre volcanique, de l'inertage... Il n'est pas fermé sur ces questions mais tout sera minutieusement expérimenté avant d'être appliqué. 

Le domaine est entièrement sur Boudes. Il fait environ 10 hectares (6 de gamay, 3 de pinot et 1 de chardo) auxquels il faudra ajouter les plantations de 2023 : 0,5ha de syrah sur échalas à haute densité et 1 ha de cabernets francs avec quelques cabernets sauvignons et quelques clairettes à 600m d’altitude sur une coulée de basalte. L’an prochain il faudra aussi ajouter deux belles parcelles en luzerne depuis plusieurs années qui viennent d’être défrichées afin de planter en tout 1,5ha de blanc en complantation (Savagnin, chenin, maccabeu, roussanne, vermentino, chardonnay et sauvignon sont réservés chez Lilian Bérillon). Et un projet encore plus ambitieux est en cours. L'idéal pour lui serait d'arriver aux alentours de 12ha. 

Le domaine était autrefois en conventionnel, avec beaucoup de produits chimiques et de gros rendements, mais Annie Sauvat avait entrepris un début de conversion vers le bio depuis 5 ans environ. Il y avait donc du mieux, ce qui permettra à Henri de gagner du temps. S'il faut retravailler les sols, la taille, etc... il a notamment pu récupérer une majorité de vieux gamays d'Auvergne sur de beaux terroirs. 

  Un tour dans les vignes 



On commence par le coteau historique, à la sortie du village. Expo sud-ouest. Sélection massale de pinot noir de Pommard sur porte-greffes SO4. Entre les bâtons au premier plan, un porte-greffe américain (le 140) prêt à être greffé sur place. Ces pinots rentrent dans la cuvée Vie Ordinaire. Tout au fond à gauche les chardonnays de la cuvée A fleur de peau. Entre les deux la parcelle de gamay De cendre et d'âme. Les terrasses tout en haut appartiennent au domaine Pelissier. Tout est taillé en guyot-poussard désormais (sauf les syrahs sur échalas qui sont en gobelets) et non plus en guyot simple, avec une taille douce, de "bon sens". 



 

Toujours le coteau historique, mais à l'entrée du village. A gauche les gamays de Tout là haut, à droite une autre parcelle de pinot noir.



 

Sur le coteau historique, au centre. Plantations de cabernet francs. Des massales de Trotanoy, Vieux certan, quelques Loire aussi, achetées chez Bérillon. Environ 600m d'altitude donc au-delà de la limite de l'AOC ! Là aussi sols volcaniques, exposition sud. 





Plantation des syrahs sur échalas (pour une meilleure photosynthèse et donc une meilleure maturité), juste en dessous des cabernets francs. Ce sont des massales de chez Clape et Chave achetées chez Bérillon. Densité 8600 pieds/ha environ, 1,40m * 1m. Les porte-greffes sont variés sur les nouvelles plantations. 





Toujours le coteau historique exposé sud, à peine à droite et sous les syrahs, le cœur de la parcelle de pinot noir qui rentre dans Vie ordinaire. Sur notre gauche il y a de nombreux genévriers et églantiers. Ont-ils une influence sur les aromatiques ? Ici 1,6ha sur basalte, un peu de marnes rouges à gauche, plus calcaire sur notre droite.  





Cette fois-ci on passe de l'autre côté du village, sur le "plat", nous ne sommes donc plus sur le coteau volcanique, mais sur des argiles rouges reposant sur un bloc calcaire. Ici les gamays de la cuvée Rouge. Il y a environ 70% de vieux gamays d'Auvergne et 30% de gamays beaujolais, ce dernier est mûr quinze jours plus tôt ! Pour le moment juste un peu d'engrais organiques, les sols sont dans une phase de repos, de "remise à zéro" après laquelle Henri essayera divers semis et engrais verts.



 

A peine plus loin, la parcelle des chardonnays de Froussard, quelques pinots à gauche et quelques gamays à droite et sous la cabane, qui entrent dans la Huppe. Sols très différents, ici granit décomposé en sous-sol avec quartz, feldspath et mica et argiles rouges en surface. 


  Les millésimes

2023 : Année marquée par une très forte sécheresse, à Boudes pire qu'ailleurs dans les Côtes d'Auvergne.... Au final de très petits rendements. Henri a eu peur de friser la catastrophe, il a du coup acheté un peu de raisin (même si le négoce ce n'est pas son truc, mais quand on n'a pas le choix...) Il s'en sort tout de même avec presque 30hL, "inespérés" juste avant les vendanges où il pensait avoisiner les 10hL. Par contre une bonne partie des nouvelles plantations de mai est morte de la sécheresse, il va falloir recommencer... Un gros tri a été fait : toute une parcelle de pinot noir a été laissée au sol ! Les vins s'annoncent cependant frais avec des ph qui sont restés étonnamment bas, un peu à mi-chemin entre 2022 et 2021 (un peu plus proche de 2022 tout de même) au sens où il y a encore plus de profondeur que dans les 2022, encore plus de tension, et légèrement moins de rondeur. 

2022 : un printemps très sec mais de l'eau est finalement tombée l'été. Un millésime "caviar", comme Henri a rarement vu même dans le Rhône, l'état sanitaire était parfait. Le millésime a donné des vins déjà très accessibles, avec de beaux volumes, plus en rondeur que les 2021. Un côté "sexy" sans manquer de fond pour autant sur les beaux terroirs. Les ph étaient paradoxalement plus bas que sur les 2021.

2021 : millésime très pluvieux, frais. Afin de bien comprendre tous ses terroirs Henri avait vinifié et commercialisé les vins parcelle par parcelle. Le millésime a donné des vins de garde, très marqués par la grappe entière, sur la tension, avec moins de volume et moins de rondeur que 2022, mais les vins ont beaucoup de profondeur. Un millésime pour amateurs avertis.






 

Les 2021 et 2022 on été vinifiés au domaine Sauvat (ci-dessus), les 2023 dans le nouveau chai (ci-dessous) : vinifications au rez-de-chaussée, élevages et stockage au sous-sol.

  



 Les 2023 sur fût (passage fin 2023 + quelques compléments de mars 2024) 

 Toutes les malo sont déjà finies. Quelques fûts sont encore en fermentation alcoolique avec un peu de sucres. Tout est en grappes entières. Pas de collage ni de filtration. Très léger sulfitage si vraiment nécessaire à la mise en bouteille. Mise avec vide d'air. Pas de "cuvées de printemps" sur les 2023, les élevages vont être prolongés, probablement jusqu'à début 2025.


  Vie Ordinaire pinot noir : (sur un vieux Seguin Moreau 300L) superbe jus, racé, mûr, avec de la concentration bien équilibré par une haute acidité. Ca donne le ton des 2023 d'entrée. 

Abrupts 1er lot sur basalte et marnes bleues : (sur un Seguin Moreau. Expo est) ça tire sur la syrah, poivré, avec une grosse allonge. Equilibre superbe avec un 14 d'alcool et un pH autour de 3,3. Vraie impression de vin terroir avec beaucoup de fond déjà. Un côté umami en finale comme souvent dans les vins d'Henri sur les sols volcaniques. 

Abrupts 2e lot sur basalte et marnes rouges (sur un Rousseau 500L un peu plus récent. expo sud sur le coteau historique) fait plus gamay, plus en largeur, très baies sauvages. A peine plus d'alcool que le précédent, pourtant on aurait plutôt dit le contraire. 

Si possible l'élevage durera 18mois, mais à voir avec le temps... Les deux seront probablement assemblés, à confirmer aussi. En 2023 malo en fût (pas comme 2022) 

De Cendre et d'âme 1er lot 70%gamay/30% pinot : (parcelle vinifié en dehors d'Abrupts cette année car expo Ouest et sols basalte et calcaire plus "féminin et plus crayeux") Goûté sur un vieux fût François Frères, très typé pinot, plus serré, tout en allonge, 13% d'alcool ici. 

De cendre et d'âme 2e lot  100% gamay : (sur un fût Taransaud) plus réduit, plus typé gamay, plutôt 13,8% alc., plus en largeur même si on retrouve cette finale crayeuse. Les deux devraient bien se compléter. Volatile "naturelle" assez haute à l'analyse mais qui ne se sent pas du tout, allonge le vin, comme souvent chez Henri.

A voir désormais si après élevage les Cendre et d'Ame iront ou non dans Abrupts.... 

Au chant de la Huppe : (argile rouge, calcaire, granit rose. Que du gamay cette année, les pinots ont été laissés par terre car trop confits) Fait gamay fruité, un peu moins en place ce jour-là, semble avoir plus d'acidité, ce qui n'est pas le cas à l'analyse, sûrement moins de volume. 

Au chant de la Huppe sur le foudre 35HL : l'élevage est plus marqué, plus large, moins d'acidité. une touche végétale aussi ici. Les deux devraient bien se compléter.

 


 Abrupts vendangés 15j plus tard : (à 15,5-16°, à la Bonneau !) dans un fût neuf Rousseau, il reste 10-12gr de SR, très concentré bien sûr, mais il y a de l'acidité derrière, à voir... En mars encore un peu de sucres, le bois le marque encore un peu (c'est bien le seul chez Henri) mais la bouche s'est bien affinée. Dans l'assemblage il fera du bien. 

Négoce Carignan du Roussillon : (vignes de 95ans entre Lézignan et Minervois, en biodynamie. Henri a été vendanger lui-même, tôt) 14% d'alcool, grappe entière, même acidité que les gamay, un Carignan très fin, tendu, sanguin, racé, pas du tout confit. Incroyable. En mars un peu plus réducteur, dans une phase plus compliquée. 

Négoce Carignan en rosé de saignée : encore 50gr de SR dans la cuve, à voir, mais ce sera un rosé de table en tout cas. 

Négoce pinot noir de S... : acheté à des personnes de confiance, joli nez floral, pivoine, mais bouche maigre, étriquée et finale du coup serrée, mais à voir dans quelques mois, sera sûrement très floral et fin, par contre moins de volume et sera assez simple par rapport à tous les autres vins. Quand on sait que c'est 7* le prix du précédent à l'achat... En mars il s'est détendu, semble moins étriqué, en bonne voie. 

Froussard : (chardo sur argiles rouges et granit rose) que du fût en 2023, goûté sur un Rousseau, reste 1gr de SR, fait un peu Rhône nord avec du volume, assez mûr, 13,5%, pas une grosse tension. Henri réfléchit à tenter un Vin de Voile sur quelques fûts... Regoûté en mars il a déjà gagné en tension, comme lui a dit Ganevat ce sera un grand vin mais il a besoin de 2ans1/2 voire 3ans d'élevage. 

Macération 2023 : (goûté à 6 semaines, le "pire" moment nous dit Henri car c'est là le plus amer. Passé ce pic, ça va redescendre. Fera entre 3 et 6mois de macération) Réduction fumé, en effet très amer, gentiane, quinine, mais une certaine finesse, et du peps, intéressant à table. 

 En bouteille 

Vie ordinaire 2022 : pinot noir incroyable, fraise écrasée, figue, un peu fumé lardé, anchois, orange et pêche confiturés. Texture très soyeuse, semble très ouvert, un peu exubérant, mais en même temps peu élevé en alcool et assez frais, finale acidulée. Me rappelle les meilleurs Rajat Parr ou certains pinots de Baden. Déjà Exceptionnel en l'état. 

Abrupts 2022 : joli gamay, bien sûr plus sérieux derrière le pinot, fruits noirs, notes fumées et minérales de terroir, pointe racinaire, à aller chercher, mais beaucoup de fond, probablement plus de longueur, avec une grosse tension salivante, de l'umami, à carafer mais il peut déjà s'approcher, tannins fins, très propre, pas de bois ressenti. Excellent et probablement encore mieux dans quelques années.  



  Fiches techniques des 2022 

À fleur de peau 2022 - 100% chardonnay (magnum) : Une toute petite parcelle d’un peu plus de 20 ares avec des vieux chardonnays dans une très forte pente à la sortie du village. Une dominante de basalte plus ou moins décomposé avec des calcaires fractionnés. 1 semaine de macération en grappes entières puis un pressurage pneumatique très long. 9 mois d’élevage dans des vieux fûts de 400 l et de 228 l. Non levuré - Non débourbé - Non bâtonné - Non collé - Non filtré. 1,5 g/hl de soufre à la mise comme les suivants car les bouteilles allaient être déplacés de l’ancien chai vers le nouveau. 

Froussard 2022 - 100% chardonnay : Une parcelle située dans un hameau très proche de Boudes avec des vieux chardonnays issus d’une sélection massale bourguignonne. Une dominante d’argile rouge très riche en oxyde de fer avec une décomposition minérale granitique. Les raisins ont été directement pressé (pas de foulage). 9 mois d’élevage dans des fûts neufs de 500 l (50%) et des vieux fûts de 228 l (50%). Il s’agit de bois de la forêt de Tronçais qui ont subi un séchage long (36 à 48 mois) avec une chauffe très légère. Tonnellerie Rousseau. Non levuré - Non débourbé - Non bâtonné - Non collé - Non filtré. 

 Rouge 2022 - 100% gamay (Ensauvagés en 2021) : Une parcelle composée essentiellement avec des vieux gamays d’Auvergne et des gamays beaujolais. On peut également trouver quelques autres variétés de gamay en quantité limitée. Une dominante d’argile rouge très riche en oxyde de fer avec un bloc calcaire affleurant. 12 à 15 jours de macération en grappes entières dans des grandes cuves en inox. Uniquement des remontages au seau pour mouiller le chapeau. 9 mois d’élevage dans des vieux fûts de 300 l et de 228 l. Non levuré - Non collé - Non filtré.  

Vie ordinaire 2022 - 100% pinot noir (Entre chien et loup en 2021) : deux parcelles : une grande parcelle dans le cœur du coteau historique du village avec une dominante très volcanique et une petite parcelle avec le soleil levant où il y a des restes de bombes volcaniques et des marnes bleues. 12 à 15 jours de macération en grappes entières dans des grandes cuves en inox. Uniquement des remontages au seau pour mouiller le chapeau. 9 mois d’élevage dans des fûts neufs de 500 l (35%) et des vieux fûts de 228 l (65%). Bois de la forêt de Tronçais qui ont subi un séchage long (36 à 48 mois) avec une chauffe très légère. Tonnellerie Rousseau. Non levuré - Non collé - Non filtré. 

 Abrupts 2022 - 100% gamay (Tout là-haut, Envol et De cendre et d'âme en 2021) : assemblage de tous les plus beaux terroirs de gamay du coteau historique de Boudes (dans des très fortes pentes). Le basalte règne en maître avec différents types de marnes (essentiellement, elles sont bleues). 4 semaines de macération en grappes entières dans des grandes cuves tronconiques en bois. Quelques pigeages aux pieds (un pour lancer la fermentation, un pour consolider la bonne cinétique fermentaire et un pour extraire les plus beaux éléments des raisins). 9 mois d’élevage dans des vieux fûts de 300 l et de 228 l.

 + 3 cuvées de printemps : Au chant de la Huppe gamay-pinot (auparavant A l'aube), Contre-Nature gamay, et Qui sait ? gamay en blanc de noirs tranquille - la partie en vin effervescent est encore sur lattes.

 Un grand merci à Henri pour les visites et les dégustations. Vivement la suite ! 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, docadn, jean-luc javaux, denaire, peterka, HERBEY 99, bertou, chrisdu74, breizhmanu, Friends, asoulier99, Psylo, Papé, Blog, Pilou29, Boubzou, RVincent, KosTa74, Lionel73, Vesale, nikos, Locals, Chaccz, BJambon, Ilroulegalet, Niels, lefish
20 Mar 2024 16:17 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3859
  • Remerciements reçus 4143
CR: Pinot Noir "Vie Ordinaire" - Henri Chauvet 2022

 


Robe rubis clair des plus avenantes…
Nez discret au départ, un peu plus expressif après 2/3 heures d'aération, sur les fruits rouges type groseille / framboise. Assez évanescent. Petite touche florale.
Bouche en demi corps, sur l'infusion de paniers de fruits rouges, avec un beau trait d'acidité qui vient "pep's" les papilles.
Comme le Froussard blanc, c'est pur, c'est propre et net, aucune déviance nature, et c'est une belle expression de pinot noir.
Petit reproche je trouve çà relativement simple et un peu monolithique.
C'est bon voire très bon, c'est bien exécuté mais j'avoue que j'en attendais plus et que çà manque de vibration.
Finale un peu courte elle aussi, bien des villages bourguignons bien nés lui tiennent la dragée haute (type le bourgogne village de Clavelier par exemple).
15-16/20
Alex

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., bertou, La Vie est une Fête, DUROCHER, Papé, IH1456, leteckel, Lionel73, Garfield, Ilroulegalet
31 Mar 2024 15:29 #50
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20784
  • Remerciements reçus 8291

Réponse de Eric B sur le sujet Pinot Noir "Vie Ordinaire" - Henri Chauvet 2022

C'est bon voire très bon, c'est bien exécuté mais j'avoue que j'en attendais plus et que çà manque de vibration.

Il y a encore deux ans, ces vignes de pinot noir donnaient un vin à 14 € (avec un rapport qualité/prix qui était bon sans être exceptionnel). Le prix a été multiplié quasiment par trois car le vigneron a choisi un positionnement nettement plus haut de gamme. Même avec du talent, le miracle n'a pas forcément lieu. 

Edit : je viens de lire les commentaires récents de Tomy : je serais curieux de goûterai les vins pour me faire mon propre avis

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, asoulier99
31 Mar 2024 19:21 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1749
  • Remerciements reçus 3985

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Pinot Noir "Vie Ordinaire" - Henri Chauvet 2022

Il y a encore deux ans, ces vignes de pinot noir donnaient un vin à 14 € (avec un rapport qualité/prix qui était bon sans être exceptionnel). Le prix a été multiplié quasiment par trois car le vigneron a choisi un positionnement nettement plus haut de gamme. Même avec du talent, le miracle n'a pas forcément lieu. 
 

Si tu parles du Nymphéa d’ Annie Sauvat, c’était top pour le prix !

Jean-Paul
31 Mar 2024 21:46 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20784
  • Remerciements reçus 8291

Réponse de Eric B sur le sujet Pinot Noir "Vie Ordinaire" - Henri Chauvet 2022

Vu que je le vendais il y a peu encore, je ne peux pas en dire trop de bien 😉

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.
31 Mar 2024 21:56 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3032

Réponse de IH1456 sur le sujet CR: Gamay "Abrupts" - Henri Chauvet 2022

CR: Gamay "Abrupts" - Henri Chauvet 2022

Assemblage de tous les gamays aux terroirs volcaniques à Boudes.

Nez classieux, épicé, complexe, notes lardées marquées, notes fumées aussi.

Très belle texture en bouche, qui s'avère fine et pleine, un peu serrée encore peut-être, ne demande qu'à se délier avec le temps, tannins très fins, grande longueur. Très belle finesse de définition des arômes.
Matière bien en place mais bouche pas encore pleinement expressive sans doute, et superbe vin en devenir, déjà magnifique.

TB+/TB++

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tomy63, Papé, Blog, leteckel, Garfield, Ilroulegalet
25 Mai 2024 08:56 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3859
  • Remerciements reçus 4143

Réponse de Alex sur le sujet Gamay "Abrupts" - Henri Chauvet 2022

merci du retour.
Perlant ou pas ?

Sais tu combien il a fait de cuvées distinctes en 2022 ?
J’en connais 3 (enfin 2 et 1 par procuration) vie ordinaire, rouge et Froussard en blanc. Je n’ai testé que le blanc (que j’ai bien aimé) et le vie ordinaire (qui était correct mais sans émotion particulière).
Rouge, Valentin l’a testé et il était sur sa faim, très réduit, manque d’expressivité et perlant de malade.

Y’a t’il une méthode pour profiter des vins de Chauvet et découvrir le style en jeunesse ? 

Alex
 
25 Mai 2024 09:17 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3157
  • Remerciements reçus 4957

Réponse de tomy63 sur le sujet Gamay "Abrupts" - Henri Chauvet 2022

8 cuvées en 2022 c'est écrit dans mon post au-dessus à la fin avec les "fiches techniques des 2022".
Pas de perlant sur la même bouteille qu'Antoine.
Si tu n'aimes pas le style, ça ne sert à rien de persévérer à tout prix sur ce domaine là je pense. Il y a plein d'autres vins en Auvergne ou ailleurs moins recherchés et qui te plairont probablement plus.
25 Mai 2024 11:38 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3859
  • Remerciements reçus 4143

Réponse de Alex sur le sujet Gamay "Abrupts" - Henri Chauvet 2022

Mes propos ont été mal interprétés. 
Jai bien aimé le blanc, facile d’accès, glouglou et très fin (voir CR au dessus).
J’ai goûté vie ordinaire mais je pense l’avoir mal préparé, deux amis m’ont dit a posteriori qu’il nécessitait une très longue aération.
Rouge je ne l’ai pas bu, je relaye les infos de Valentin. Avec une seule expérience sur ses rouges  (et je pense que je me suis troué) je me garderai bien de tirer quelconques conclusions.

Je demandais juste des conseils pour appréhender ses 2022 de la meilleure façon possible.

Désolé de ne pas avoir été clair.
Ceci dit comme tu es spécialiste je veux bien quelques noms de domaines en Auvergne que tu recommanderais.

Alex
 
25 Mai 2024 14:33 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3157
  • Remerciements reçus 4957

Réponse de tomy63 sur le sujet Gamay "Abrupts" - Henri Chauvet 2022

Pas de soucis.
Pour avoir bu Le Rouge 2022 dans la semaine, une bonne heure de carafe et ça se goûtait très bien sur notre bouteille. 
Pour les autres domaines intéressants je te laisse regarder les comptes rendus qu'Antoine est en train de publier, ils me semblent très pertinents.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Ilroulegalet
25 Mai 2024 15:40 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck