Nous avons 1623 invités et 5 inscrits en ligne

P'tit Grobis, Nicolas Chemarin à Marchampt

  • Messages : 21751
  • Remerciements reçus 5949
CR: Nicolas Chemarin - Beaujolais Villages - Le Rocher 2017 bu en magnum

Le nez est très fin, encore un peu discret, sur les fruits type currant ; en bouche, le vin est huileux (si si). Clairement à attendre pour plus de lisibilité.

On verra dimanche le 2015...

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, BATARDO
15 Sep 2021 20:51 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21751
  • Remerciements reçus 5949
CR: Nicolas Chemarin - Beaujolais Villages - Le Rocher 2015 bu en double magnum

Contenant ouvert dimanche pour ma teuf de retraite. Grosse réduction au nez, le vin a subi un double carafage (il a été mis dans deux carafes, copyright Benjamin).
La réduction a totalement disparu mais n'a pas été remplacé par grand chose ; pour le moi, le vin est mutique. La matière est néanmoins imposante.

Un vin pour les amateurs de sensoriel...Mais aujourd'hui, transformation ! J'ai refillé la carafe avec le vin qui était resté dans le jéro et là, on trouve de superbes arômes de blackcurrant, redcurrant et blackberry (*) et les tannins sont très polis (ils ont dit bonjour)

C'est superbe et comme le vin a été boudé, je vais me régaler toute la semaine (je ne vois pas ce vin s'effondrer)


(*) je mets les noms de fruits en anglais pour la frime.
 

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gibus, Jean-Loup Guerrin, leteckel, BATARDO
21 Sep 2021 12:55 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 9309
CR: Nicolas Chemarin - Beaujolais villages - Le Rocher - 2015 (double magnum)
Bu ici: www.lapassionduvin.c...

Ensemble très jeune, trop massif selon moi, un peu lourdaud. Des épices, du fruit, notamment de la fraise qui n'est pas sans rappeler Des Tours. Bon, on n'était pas à l'aveugle, il était facile de faire les malins...
Vin à attendre une bonne moitié de vie dans ce format.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, mgtusi, Gibus
02 Oct 2021 19:33 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 9309

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Nicolas Chemarin - Brouilly - Saburin 2019

CR: Nicolas Chemarin - Brouilly - Saburin 2019

Nez éclatant de fraise écrasée, vaguement épicé, très frais.
Bouche au fruité acidulé intense, matière d'assez joli volume, du rythme et de la fraîcheur, assez longue rémanence fruitée en finale.
Régalade.

C'est descendu tout seul, comme les précédentes bouteilles, comme presque tout mon stock qui n'aura pas fait long feu. Quelle misère...
A noter que j'ai trouvé les cuvées supposées moins ambitieuses plus régulières que les autres, sans la moindre fausse note liée à ce qui m'est parfois apparu comme un excès de volatile.

EDIT pour sourire.
Cette bouteille a été ouverte pour justifier le dépucelage le premier essai de verres achetés en suivant les conseils de Jérôme (qu'il en soit remercié, quoique), des Stölzle Quatrophil Burgundy. Comme je suis couillon (vous l'aurez peut-être déjà noté) je n'ai bien sûr pas pensé à regarder leur volume avant la commande. J'aurais dû.
On y vide presque la bouteille ce qui permet de dire sans mentir qu'on n' a bu qu'un verre...
 

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gibus, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, leteckel, BATARDO
27 Oct 2021 13:17 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Nicolas Chemarin - Brouilly - Saburin 2019

On y vide presque la bouteille ce qui permet de dire sans mentir qu'on n' a bu qu'un verre...

Fais comme moi, Marc : tu t'en sers de carafe !

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi
28 Oct 2021 08:51 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • lbb.contact
  • Portrait de lbb.contact Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 928

Réponse de lbb.contact sur le sujet CR:Nicolas Chemarin, Beaujolais Villages, Le Rocher, 2016

CR:Nicolas Chemarin, Beaujolais Villages, Le Rocher, 2016

Un peu oubliée en cave et c'était une bien bonne idée.
La robe est translucide et à peine évoluée.
Le nez est sur les levures au début puis peu expansif mais sur les fruits, cerise surtout.
La bouche a gardé son extrême sapidité et sa finesse même si elle a perdu un peu de fruit.
De légères notes tertiaires sont apparues. Ça sent le noyau de cerise.
C'est long et frais, un verre en appelle un autre ! Gros glouglou !

Je viens de lire plus haut "diabolique", c'est un adjectif qui va bien à ces vins effectivement !
Mais là je n'ai pas été prévoyant, je n'ai plus aucune bouteille de Nicolas en cave ! :( 

 

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gibus, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, jd-krasaki, BATARDO, Kiravi
01 Jui 2022 22:16 #66
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 6491
CR: Nicolas Chemarin, Beaujolais Villages Les vignes de Jeannot 2015

Robe grenat profonde, brillante. 
Nez discret sur les fruits rouges séchés (cranberries), cuir, pot-pourri. 
La bouche offre une belle attaque tonique, vive et gentiment tannique. Le côté acidulé est très stimulant et propulse l'ensemble très loin. Un petit toucher réglissé donne un certain confort et de la largeur ; la matière ne joue toutefois pas des épaules.
Longueur appréciable, acidulée, réglisse. 
C'est très bon.

Heureusement qu'on en trouve avec quelques années dans la Beaujothèque, parce que c'est impossible de les laisser vieillir sinon.

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gibus, Jean-Loup Guerrin, BATARDO
05 Jui 2022 20:19 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • La Vie est une Fête
  • Portrait de La Vie est une Fête
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 888
  • Remerciements reçus 126

Réponse de La Vie est une Fête sur le sujet Nicolas Chemarin, Beaujolais Villages, Le Rocher, 2016

Suite au commentaire positif très récent,  je décide d’ouvrir CR: le rocher 2016 de Nicolas Chemarin pour accompagner une Grillade 

Verres servi au coravin à la sortie de la cave , donc un peu fraîche,  mais les températures vont rapidement monter dans les verres 

La robe est claire et rubis assez limpide ( j’ai connu des vins un peu plus troubles sur cette cuvée) 

Le  nez est tres changeant,  d’abord iris, violette  , me fait penser à un Rhône Nord,  puis la réglisse fait son entrée,  avec des notes de pot pourri et de fruits rouges 

En bouche,  ça glisse tout seul, et c’est assez sapide, glouglou,  un côté bourguignon qui me plaît,  une fine acidité,  le seul petit bémol serait peut être que la fin de bouche tombe un peu vite, mais c’est tellement facile à boire que je lui pardonne 

Heureusement que le coravin,  nous invite à rester calme,  sinon le risque c’est  bouteille ouverte/ Bouteille finie 

Cordialement 
Laurent 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, mgtusi, Gibus, Jean-Loup Guerrin, lbb.contact, Papé, BATARDO, Kiravi
05 Jui 2022 22:11 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 9309
CR: Nicolas Chemarin - Régnié - La Haute Ronze 2018

A l'ouverture, ça foxe un poil et ce qui m'apparaît comme de la volatile est intense. 24 heures plus tard, la bête est assagie et offre du fruit éclatant, mix de fraise écrasée et de cerise, un toucher superbe, un côté poudré qui me fait parfois penser au chocolat au lait de mon enfance, des épices, une matière qui se mâche, un trait de fraîcheur si intense qu'on pourrait croire la bouteille sortie du réfrigérateur.
Vin vibrant, délicieux, vaguement typé nature, qui fait oublier - pardonner - les exemplaires un peu limite croisés sur cette même cuvée. C'est excellent, sans doute au pic de son potentiel.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, jd-krasaki, BATARDO
27 Sep 2022 21:30 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 6491

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Nicolas Chemarin, Régnié La Haute Ronze 2019

CR: Nicolas Chemarin, Régnié La Haute Ronze 2019

Robe rubis à reflets violacés, pas parfaitement limpide. 
Nez délicatement musclé, lumineux et avenant sur l'alcool de prunes, le kirsch, la cerise, cardamome, cumin. Qu'on soit clairs, même si l'aromatique évoque des alcools blancs, ce n'est pas non plus une invasion d'éthanol au nez.
En bouche l'alcool qu'on pouvait craindre au nez s'avère parfaitement intégré, on est sur un pur jus de grenade et de cerise, légèrement épicé, aux tanins doux et gais, tout en suggestion. Beaucoup de fraicheur, l'ensemble coule de source.
Belle persistance juteuse et stimulante. 
Très beau, miam, on se ressert sans réfléchir.

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, mgtusi, Jean-Loup Guerrin, BATARDO, Kiravi
06 Nov 2022 19:31 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Nicolas Chemarin - Beaujolais Villages - Le Rocher - 2018

CR: Nicolas Chemarin - Beaujolais Villages - Le Rocher - 2018

 

La robe moyennement sombre parait plutôt jeune.
Ouvert et d'un fruité expressif, le nez propose de la cerise et de la prune ainsi que des accents floraux.
La bouche est dotée d'une certaine chair et même d'une chair certaine, aux arômes fruités bien agréables. L'ensemble est soutenu par une fraîcheur dans la limite basse de la fourchette d'acceptabilité et par des tanins souples. La finale est dans la continuité, sapide et avenante.
Bien ++ pour ce vin très bien réalisé et qui a su éviter l'essentiel des pièges du millésime pour offrir bien du plaisir.

Il fait le job qu'on lui demande avec un assortiment de pizzas (3,5 / 5) mais peut viser un peu plus haut en termes d'accords.

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, BATARDO, Kiravi
11 Avr 2023 14:31 #71
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 6491

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Nicolas Chemarin, Régnié La Haute Ronze 2019

CR: Nicolas Chemarin, Régnié La Haute Ronze 2019
Six mois après celle-ci :


Robe rubis à reflets violacés, pas parfaitement limpide. 
Nez délicatement musclé, lumineux et avenant sur l'alcool de prunes, le kirsch, la cerise, cardamome, cumin. Qu'on soit clairs, même si l'aromatique évoque des alcools blancs, ce n'est pas non plus une invasion d'éthanol au nez.
En bouche l'alcool qu'on pouvait craindre au nez s'avère parfaitement intégré, on est sur un pur jus de grenade et de cerise, légèrement épicé, aux tanins doux et gais, tout en suggestion. Beaucoup de fraicheur, l'ensemble coule de source.
Belle persistance juteuse et stimulante. 
Très beau, miam, on se ressert sans réfléchir.

Une nouvelle bouteille ce soir reprend l'esprit d'ensemble décrit ci dessus (épices, grenade, jus frais), avec un regain de fraicheur, un côté floral (hibiscus, iris), et une absence de sensation alcooleuse. 
Que du bonheur. 

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: BATARDO, Kiravi
21 Avr 2023 22:16 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21751
  • Remerciements reçus 5949

Réponse de mgtusi sur le sujet Nicolas Chemarin, Régnié La Haute Ronze 2019

Grenade à manche ?




Grenade quadrillée ?


 

Michel
21 Avr 2023 22:20 #73
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1753
  • Remerciements reçus 4102
CR: Nicolas Chemarin, Le Rocher 2015, Beaujolais-Villages
100% Gamay / Vignes plantées à 500 m d’altitude à même le granite / alc. : 13%

Je rebois ce vin, sur ce même millésime, plus de 6 ans après ma première expérience. Alors qui de l’évolution ?
 

Robe : grenat sombre, moyennement translucide (style Pinot Noir).

Nez : fruits noirs, violette, garrigue, caoutchouc, pierre mouillée.

Bouche : beau toucher … on retrouve les fruits noirs mûrs, la violette, le vieux pneu, la garrigue, quelques épices, des notes minérales. Il y a de la maturité (millésime oblige) mais aussi une certaine tension. Le vin est racé et long, avec un côté sauvage contenu.

Par rapport à ma précédente dégustation, il y a moins de jutosité mais plus d’élégance, de race. A l’aveugle, je ne pense pas que j’aurais trouvé le Gamay … j’aurais sans doute misé une pièce sur un beau Rhône Nord (genre un jeune Cornas).
Très bien : 16,5/20.

Fred 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, vine.jo, Jean-Loup Guerrin, Papé, BATARDO, Kiravi
07 Déc 2023 23:36 #74
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux