Nous avons 1455 invités et 54 inscrits en ligne

Les Parigots chez Nico

  • POP
  • Portrait de POP Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 70
  • Remerciements reçus 397

Les Parigots chez Nico a été créé par POP

Soirée du 11 Juillet 2023 Ça faisait un moment que je n’avais pas fait une soirée avec les Parigots, la faute à un agenda compliqué et peu aligné avec celui de la bande. Mais l’ami Nico voulait nous accueillir chez lui, on a donc réussi à s’arranger. Un grand merci à lui pour nous avoir accueilli.Les vins seront servis un par un, pas de paire lors de notre séance.

Bulle : 
Champagne Pierre PaillardBouzy Les Maillerettes 2016 :  Le nez est assez expressif avec de jolies notes florales, il est assez changeant et gagne à l’aération. En bouche, on a un dosage léger (dans doute extra brut), un corps moyen, des bulles fines, un élevage discret au service du fruit et un vin assez long. Sur la structure, je serais bien parti sur un chardonnay car c’est plutôt assez gracile et pas structuré comme un Pinot. Très beau vin qui peut gagner encore un peu au vieillissement mais qui n’est pas complètement dans le style des champagnes de Pinot Noirs que je connais de part son côté un peu léger en corps. 

Blancs :
Domaine de L’Australe - Cuvée Amendiers Saumur Blanc 2018 : Nez d’intensité Moyen +, avec des arômes de fruits blancs, de melon et de fleurs blanches. En bouche, le vin est sec, avec un corps moyen -, acidité Moyen + et un alcool haut (au dessus de 14%). L’aromatique est assez simple, et direct mais c’est très bon – (je le juge par rapport au champagne bu avant, d’où le ‘-’ car un peu plus simple aromatiquement). J’aimerais bien revoir ce vin près quelques années de cave voir si la patine du temps lui a donné un peu plus de complexité.   

Domaine des Côtes Rousses - Armenaz (Jacquères), 2021 : Le nez ressort un peu ferreux en plus du fruit. En bouche, je me pose la question si il n’y a pas un tout petit peu de résiduel, le corps est assez large (Moyen +). L’aromatique s’exprime plus sur la pomme en bouche. L’acidité est haute et de l’amertume arrive en fin de bouche. Je trouve que le vin s’écroule un peu sur la fin. Je n’ai pas accroché à ce vin qui même si il n’a pas de défaut (œnologique) n’a pas réussi à me charmer, probablement la faute à un millésime difficile. Moyen.

Domaine Nicolas Jacob – Le Clos Côte du Jura Chardonnay, 2019 : Le nez s’exprime sur les fruits blancs plutôt murs avec une légère réduction qui s’estompera. En bouche, le vin est sec, sur un corps moyen, un alcool et une acidité haute. La longueur est plutôt bonne (Moyen +). Il y a de l’amertume un peu trop important qui apparaît sur la fin qui prend un peu le dessus, ceci ajouté à un petit manque de corps désert le vin qui ne tient pas en bouche les promesses du nez. Bien +. 

Domaine Sylvain Langoureau – Meursault-Blagny 1er Cru La pièce sous le bois, 2015 : Nez sur le miel, les fleurs blanches et le fruit blanc, d’intensité prononcée. Même si pas à l’aveugle pour moi, au premier coup de nez la plupart de mes compères avaient une idée assez nette de la provenance. En bouche le vin est sec, avec une acidité haute et un corps assez large (Moyen +). L’élevage se fait encore un peu sentir mais on commence à avoir des arômes tertiaires qui appariassent. Le vin finit très long. Il est très bien en l’état et mérite d’être bu dés maintenant et sur les quelques prochaines années, la plupart de l’assistance lui ayant donné un âge plus avancée que son âge réel.  

Domaine de Gouye – Saint Joseph Blanc, 2019 : Nez expressif sur les fruits murs, la bouche est sec, avec un alcool parqué (Haut – plus de 14%) et un corps imposant renforcé par un côté un peu huileux. Il n’y a pas suffisamment d’acidité dans ce vin pour l’équilibrer pour mon palais. Bien mais je n’en prendrais pas un second verre. 

Domaine des Notes bleues – Savagnin Ouillé, 2020: Le nez fait très savagnin et ne trompe pas origine. Le corps est moyen, mais par rapport à beaucoup de savagnins, il n’est pas dissocié, on distingue une pointe oxydative intéressante et une belle homogénéité. Le vin finit plutôt long, j’ai vraiment trouvé ça très bon.

Rosé :  

Domaine L’Anglore – Tavel Vintage 2018 : Le nez est sur les fruits rouge, il y a aussi du yaourt. En bouche, c’est sec, expressif (Moyen +), d’acidité moyenne et haut en alcool (probablement plus près des 14 % que des 13,5 annoncés). Le vin est de longueur moyenne avec de l’amertume peut être amené par l’élevage. C’est bien mais pas mon truc, surtout à 35€ la bouteille. La cuvée de base, probablement moins élevée doit pouvoir faire le boulot pour moins cher.

Rouges :

Dominique Derain – Las Nubes (Pinot Noir), 2019 : Robe peu prononcée. Le nez s’exprime sur une pointe végétale, avec des jolis fruits rouges, c’est assez expressif. EN bouche le vin est sec, de style infusé (corps Moyen -), avec des tannins peu marqués (Moyens moins) bien murs, l’acidité est moyen +. La longueur est Moyen +. Le vin est Très bien -, et aurait eu besoin d’un peu plus d’acidité pour être excellent. Tout le monde partait sur Pinot chaud ou Grenache d’une région fraîche (plusieurs évoquant le style Reynaud). EN tout cas, c’est probablement un peu simple mais très buvable. 

Thibaud Capellaro – IGP La Canuse (80 % Viognier, 20 % Syrah), 2019 : Le nez s’exprime sur des fruits rouges très pures. C’est assez diaphane en bouche même si le vin est un peu chaud. L’aromatique est la, le corps est moyen. C’est très bon dans un style léger à boire jeune. Je lui trouve un petit lien de parenté avec le vin précédent.  Je reconnais ne pas avoir pris de note sur la bière de chez Cantillon amené par Laurent, ni sur l’autre bouteille de rouge morte. Mais par contre, j’en ai pris sur le sucre...

Sucre pour finir

Weingut Karl Erbes – Erdener Pralat Riesling (Mosel-Saar) Auslese **** ,1994 : Nez marqué par les fruits tropicaux, une pointe de cacao et de vanille, pas d’arômes pétrolés. On n’est pas au niveau Moelleux mais plutôt Medium sweet, le corps est quand même assez important (Moyen +) porté par un sucre résiduel qui doit être respectable mais un degré alcoolique relativement faible (8%). C’est très long et on lui donne facilement 10 ans de moins que son âge. Excellent



C’est sur ce vin que la joyeuse compagnie se quitte pour prendre des vacances bien méritées et revenir en forme pour la rentrée.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Zapata, Olivier Mottard, Alex, legui, sideway, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, tomy63, Papé, Blog, leteckel, rafalecjb, zekioflo, Locals, BJambon, Ilroulegalet
14 Juil 2023 18:06 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck