Nous avons 1971 invités et 6 inscrits en ligne

Une petite triplette de vins "saints"

  • Hpesoj
  • Portrait de Hpesoj Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 508
  • Remerciements reçus 740

Une petite triplette de vins "saints" a été créé par Hpesoj

Une petite triplette de vins "saints" (octobre 2023)

Un prétexte pour se retrouver autour de quelques bouteilles tout en sortant des thématiques régionales ou de cépages : faute de servir cinq vins (voire vingt-cinq !), goûtons quelques « vins saints ». La règle n’était pas précisée plus que ça, mais au final tout le monde l’a comprise comme une contrainte sur le nom l’appellation.

Vin #1.
J’ai reconnu mon apport. Il s’agit donc d’un Saint-Joseph Poivre et Sol 2020 de François Villard, ouvert à la fois un peu tôt et un peu tard selon l’échelle de temps considérée (ie : trop jeune, et en plus pas bien aéré avant la dégustation).
Robe sombre, violacée là où la lumière passe. Je ne sais pas si c’est une crainte auto-réalisatrice, mais au nez : rien. Puissant avec un peu d’alcool et de tanins bien fondus, assez droit et dynamique en bouche tout de même mais l’aromatique se fait là-aussi désirer…
Dommage, mais mes commensaux qui n’avaient pas mon biais ont semble-t-il eu un ressenti similaire.

Regoûté en fin de soirée, c’était déjà bien plus sympa : bien sanguin miam. S’ouvre sur la violette, toujours suave, un peu poivré ou plutôt herbes (celles qu’on imagine dans une liqueur alpine…). Joli mix de suavité et de droiture, même si on rencontre une petite amertume finale.


Vin #2
Robe sombre aussi, un peu plus rouge, assez claire sur le disque avec un début d’évolution. Le nez fait immédiatement plus « classe », avec du fruit noir, un très léger côté humus, et cuir à l’aération. Le vin est puissant et ample en bouche, avec des tanins plutôt suaves, une légère amertume finale. On est clairement au sud, plutôt Est.
Considérant les saints existants les plus communs, on pourrait être en Languedoc (Pic Saint Loup, Saint Chinian…), mais il y a un je-ne-sais-quoi qui fait quand-même très syrah, même si c’est plus sudiste je trouve que le Villard (plus ample / moins droit, note de cuir…). Je me rabats donc de nouveau sur Saint Joseph même si j’aurais bien dit Saint Cornas !
Et c’est bien cela : Saint Joseph 2019 de Pierre Gaillard

Vin #3
Robe quasi identique au précédent. Fruit noir cuit, élevage un peu réglissé et gourmand. Assez puissant, tanins présents mais pas excessifs non plus malgré une petite amertume type café en milieu de bouche. Finale gourmande de fruit confituré, avec des notes boisées bien intégrées.

C’est assez bordelais, je trouve plutôt sur la confiture de fruit et le bois, donc je pars sur la rive droite et Saint Emilion. Et non, c’est un Saint Estèphe, Château Clauzet 2017.


Au final, une jolie série au format réduit. Au jeu des préférences, le Pierre Gaillard a remporté la plupart des suffrages, le Saint Estèphe se faisant challenger sur le tard par la renaissance aromatique du Villard pour la 2e marche.

Il restait suffisamment des deux Saint Joseph pour les regoûter de nouveau côte à côte après un ou deux jours d’aération, voilà ce que j’ai noté : 

Villard
Robe plus violine. Nez discret, floral, léger café / élevage / cacao (il semble que je n’ai pas le nez absolu !). Attaque sur la fraicheur, avec une légère amertume, toujours sur les fleurs fanées. Sèche un tout petit peu en milieu et finale, belle droiture, persistance florale.

Gaillard
Plus rouge, légèrement plus clair. Direct gourmand, plus sur le fruit avec une touche animale. Attaque sur l’amplitude et la rondeur, gourmande, animale. Arrivée d’amers marqués en milieu de bouche, retour du fruit rouge séché ou confit en finale, plus un côté floral.

Joseph
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, mgtusi, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, Papé, Frisette, Ilroulegalet
29 Nov 2023 17:20 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck