Nous avons 2384 invités et 46 inscrits en ligne

Alto Adige / Südtirol - A la rencontre d'une région trop peu médiatisée.

  • peterka
  • Portrait de peterka Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3290
Introduction et généralités

Contrastes et diversité au pied des montagnes.  
Ainsi donc, sous un souffle méditerranéen, quelques courants frais bataillent. Mais pour quelle identité fondamentale ? La région s’est donné les moyens techniques et mentaux d’élever la qualité générale de ses vins mais ceux-ci  ne jouissent pourtant pas encore d’une renommée au niveau des efforts consentis. "Problème d’identité fondamentale ou question de temps ? ", se demande la critique journaliste Stuart Pigott. La mutation du vignoble entamée il y a plus de trente ans n'est peut-être pas achevée, a fortiori dans une perspective de réchauffement climatique. 
Si l'on estime que l'identité d'une région est souvent l'expression d'un binôme terroir/cépage fort, l'Alto Adige, avec sa diversité de terroirs et ses nombreux cépages dont seuls deux - vernatsch et lagrein - sont autochtones, se trouve en face d'un véritable défi bien difficile à relever. 

Géographiquement,  la région prend la forme d’un « Y » dont les branches hautes seraient à gauche (NO) la valle Venosta / Vinschgau (haute vallée de l’Adige) et à droite (NE), la vallée de l’Isarco / Eisacktal (qui prend sa source au col du Brenner). Alors que l’Isarco coule dans une vallée encaissée entourée de hautes terrasses bien orientées, la haute vallée de l’Adige s’élargit fortement dans la combe de Merano proposant ainsi des vignobles sur des terrains moins pentus à côté de coteaux plus escarpés. Les deux vallées se rejoignent à Bolzano pour continuer vers le sud en constituant ainsi le pied de l’ « Y ». 
En simplifiant, on peut considérer que toute la partie nord jusqu’à la jonction des deux branches mérite le nom de viticulture de montagne avec des terrains difficiles à travailler et des sols pauvres et caillouteux de type métamorphique et/ou volcanique (quarz, porphyre, gneiss). Ce sont aussi des secteurs  présentant un des plus grands dénivelés d’Europe puisque la vigne est plantée entre 400 et plus de 1000 m d’altitude. Durant les dernières décennies, les agriculteurs de ces vallées ont de plus en plus remplacé les arbtres fruitiers par de la vigne, là où cela se justifiait et les superficies plantées ont fortement augmenté. 
Après le confluent, les pentes se calment.
Le piémont au sud de Bolzano présente des sols plus chauds et légers de débris morainiques déposés par la forte érosion antérieure mais les meilleures parcelles restent celles accrochées aux coteaux qui dominent le fleuve et dont l’exploitation demeure parfois également un tour de force. Ainsi se combinent l’élégance et la finesse des vins du nord à la puissance et à la force de ceux du sud. Au point de vue climat, il faut savoir que Bolzano est une des trois villes les plus chaudes d’Italie en été en température de pointe. Ces températures élevées sont dues à l'accumulation des rayons solaires qui ne peuvent se disperser en raison des barrières créées par les montagnes environnantes ; l'air se réchauffe beaucoup et seules les brises nocturnes qui descendent des montagnes parviennent à apporter un peu de fraîcheur, créant une forte différence de température entre le jour et la nuit. Ceci explique le succès des cépages aromatiques dans la région puisqu’ils ont besoin de fraîcheur pour conserver  leur parfum mais aussi de chaleur pour mûrir parfaitement. 

Structures économiques
 Le tissu économique viticole constitue une autre des particularités de la région. Il est constitué de deux piliers d'importance inégale en capacité de production. Les coopératives (Cantine Sociale / Kellereien) ont un poids extrêmement important puisqu'elles représentent plus de 60% des superficies traitées et du volume produit. La qualité de leur travail et leur impact sur le vie viticole est indéniable, reconnu de tous et au moins équivalent aux meilleurs domaines indépendants. 
Le tableau ci-dessous donne une idée synthétique de leurs capacité :

Les appellations  
Du plus large au plus spécifique : 
Vigneti delle Dolomiti IGTCouvre la totalité des provinces de Bolzano et Trento plus une partie de la Vénétie. C’est la plus large de la région et est surtout utilisée pour les cuvées.

Mitterberg IGT
Couvre la totalité de la province de Bolzano. Rarement utilisée.

Alto Adige DOC / Südtiroler DOC
Couvre la totalité de la province de Bolzano et est associée systématiquement à un cépage avec éventuellement une caractéristique (riserva, passito, vendemmia tardiva,..).

Il existe des sous-zones géographiquement plus limitées et liées à certains cépages uniquement :
Valle Venosta / Vinschgau (cépages blancs) : haute vallée de l’Adige
Valle Isarco / Eisacktal (cépages blancs) : vallée de l’Isarco qui prend sa source au col du Brenner. Entre Natz et Karneid.
Meranese di Collina  / Meraner Hügel  (schiava/vernatsch) : coteaux autour de la ville de Merano de part et d’autre de l’Adige
Santa Maddalena / Sankt Magdalener (schiava /vernatsch) : coteaux au nord de la ville de Bolzano
Colli di Bolzano / Bozner Leiten (schiava /vernatsch). En désuétude.
Terlano / Terlaner (cépages blancs dont >50% pinot blanc et/ou chardonnay) : vignobles autour de la localité de Terlano.

Lago di Caldaro DOC / Kalterersee DOC : Appellation liée au cépage schiava (vernatsch) couvrant des communes du centre et du sud de l’appellation. Elle est principalement utilisée dans les communes avoisinant le lac glacière en lui-même qui joue un important rôle de régulation de température.La région ne compte aucune DOCG à ce jour
Les millésimes
Un commentaire sur les dix derniers millésimes figure dans le dossier
Fichier attaché :

On ne le détaillera pas ici pour ne pas surcharger.

La dégustation
Les rouges

Kellerei Bozen Sankt Magdalener Huck am Bach 2021
90 % vernatsch et 10% lagrein. Coteaux au-dessus de Bolzano. Alt. 250-500 m. Exposition S. Débris graveleux sur socle porphyre et quartzite. Vinification et élevage en foudres. SR : 3,3 gr/lit. Acidité : 4,9 gr/lit. 12,30 EUR
Nez épanoui et expressif avec une touché lactée puis des arômes de fruits rouges et noirs bien mûrs avec des notes épicées, florales et végétales flottant par-dessus. En bouche, c’est léger et fruité avec des tanins fins et glissants. Fin de bouche marquée par un peu de caramel et une touche d’alcool conférant un côté plus chaleureux au vin qui reste bien sapide. Facile mais bien construit, l’ensemble finit plutôt long sur des notes de bonbon et de fruit mûr.

Weingut Pfitscher Lagrein Riserva Griesfeld 2019
Lagrein 100%. Vignoble de Griesfeld à Neumarkt sur le cône de déjection du Trudnerbach. Alt. 300m. (7000 pieds/ha). Alt. 300m. Argilo sableux, alluvions et graves. Fermentation en cuve avec pigeage régulier. Elevage en barriques pendant 15 mois. SR: 1,45 gr/lit. Acidité : 5,35 gr/lit. 28,00 EUR
Nez plutôt fermé au depart sur notes fumées puis les senteurs de fuits des bois, de gelée de mûres, coulis de cassis et de tarte à la myrtille s’imposent davantage avec une touche florale et un fond plus minéral. Après une attaque fruitée, la bouche déroule un corps plein et franc avec des tanins bien couverts et une belle fraîcheur en soutien. C’est plutôt aéré et délicat avec une prééminence de l’aromatique sur la concentration. La fin de bouche se montre plus végétale et sans trop de persistance.

Kellerei Girlan Pinot Nero Riserva Trattmann 2020
Pinot noir 100%. Rendement 39 hl/ha. Provenance de 2 sites : aArgilo-calcaire, exposition SO à Mazon (en majorité) et débris morainiques sur porphyre, exposition SE à Girlan. Alt 400-450m. Fermentation en cuve inox avec remontages avec 10% de vendanges entières. Elevage en barriques et en foudres (12 hl) pendant 12 mois puis 12 mois supplémentaires en foudres de 70hl et enfin 8 mois en bouteilles. SR : 0.3 gr/lit. Acidité : 5,9 gr/lit. 31,50 EUR
Premier nez plutôt éthéré et presque médicamenteux au départ. Cela s’évacue vite à l’aération vers des senteurs d’encens, de cuir frais, de framboises et griottes bien mûres, le tout enveloppé de notes légèrement vanillées. On perçoit également une touche plus végétale/épicée, menthe poivrée et sous-bois. La bouche est aromatique, toute en finesse et élégance avec un dynamisme certain. L’équilibre est irréprochable et est bien soutenu par quelques amers et une touche saline dans une fin de bouche bien persistante malgré sa délicatesse.

Weingut Stroblhof Pinot Nero Riserva 2018
Pinot noir 100% (planté en 1985 et 1990). Rendement 40 hl/ha. Débris morainiques, argiles rouges et alluvions calcaires sur socle de porphyre. Alt. 500 m—Exposition SE. Fermentation en foudres de 30 et 40 hl. Elevage en barriques pendant 12 mois (25% bois neuf) puis en foudres de 30 et 40 hl pendant 8 mois et enfin 1 an en bouteilles. SR 0.3 gr/lit. Acidité 5,4 gr/lit. 41,00 EUR 
Superbe bouquet élégant et plein de classe sur le cuir, la prunelle et la confiture de quatre fruits. Le fruité s’associe aux épices orientales et au cacao avec une touche d’écorce de chêne et un fond plus salin. La bouche est pleine et ample, juteuse, avec ce qu’il faut de structure et de fraîcheur pour assurer un équilibre parfait. C’est profond, savoureux et donne une impression de sérieux sans sévérité. En fin de bouche, une petite pointe végétale donne du relief et introduit une grande persistance finale fruitée épicée. Excellent.

Kellerei Kaltern Cabernet Sauvignon Riserva Quintessenz 2018
Cabernet sauvignon 100%. Vignes de 15 à 30 ans. Rendement 50 hl/ha. Alluvions et graves; argilo-calcaire caillouteux en pente douce. Alt. 220-260m. Exposition SE. Fermentation en foudres. Elevage en barriques pendant 18 mois (50% bois neuf). SR : 1,5 gr/lit. Acidité : 5,3 gr/lit. 33,00 EUR
Bouquet ouvert et séducteur sur la confiture de fruits (framboise, cerise noire, mûre et myrtille) avec  des senteurs périphériques de chocolat noir, de réglisse, d’humus et thé noir. Une pointe d’alcool de prune se fait sentir également en filigrane. La bouche est dense, juteuse et ample avec des tanins gras superbement veloutés et une chair savoureuse et bien mûre. C’est pêchu avec malgré tout beaucoup de fraîcheur. Très belle longueur finale sur le fruit.

Kellerei Bozen Lagrein Riserva Taber 2020
Lagrein 100%. Vignoble à Gries. Alt. 250 m. Exposition SE. Alluvions et graves sableuses au pied des collines de Bolzano. Socle quartzite et porphyre. Fermentation en foudres. Elevage en barriques neuves pendant 12 mois. SR : 3,4 gr/lit. Acidité : 4,6 gr/lit. 45,70 EUR
Robe noire d’encre. Bouquet intense sur le coulis de mûre, les myrtilles et le cassis aéré par un souffle fumé et une touche vanillée. C’est sombre et profond avec une complexité qui profite d’arômes additionnels de tabac blond, de cuir frais et presque de violette. La bouche est fruitée, concentrée et fraîche avec beaucoup de présence et de personnalité. Cela demeure malgré tout élégant et tonique jusqu’à la persistance finale énorme sur les fruits noirs mûrs. Grand vin, encore bien jeune mais déjà accessible. Confirme la dégustation récente d’un 2016 (commenté sur LPV…)

Les blancs

Weingut Pfitscher Gewürztraminer Stoass 2022
Gewürztraminer 100%. Vignobles à Neumarkt (argilo-sableux et graves) alt. 300m et Kaltern (débris morainiques). Alt. 400m. Exposition sud. Fermentation en cuve inox à basse température (18°). Elevage en cuve inox sur lies pendant 6 mois. SR : 0,9 gr/lit. Acidité : 5,60 gr/lit. 17,50 EUR 
Nez disert mais pas explosif sur le poivre blanc, le litchi, la rose et les agrumes puis s’y ajoutent ensuite le sureau et la résine. L’ attaque légèrement perlante débouche sur une bouche juteuse et aérée, parfaitement sèche techniquement mais avec une certaine douceur sous-jacente. Fin de bouche charnue et désaltérante sans aucune trace de sucre. En revanche la longueur reste modeste.

Kellerei Terlan Chardonnay Kreuth 2021
Chardonnay 100%. Rendement 56 hl/ha. Vignobles à Terlan Alt. 260-350 m. Exposition S-SW. Pente 5-30%. Argilo-sableux très caillouteux sur socle porphyre et quartzite. (roches ignées). Fermentation en cuve inox. Malos partielles. Elevage moitié cuve moitié foudres pendant 10 mois. Pas de bois neuf. SR : 1,7 gr/lit. Acidité : 6,0 gr/lit. 20,90 EUR 
Premier nez beurré avec des arômes de fruit blanc et de melon vert. Ensuite, on perçoit des notes de poivre blanc, d’herbes sèches évoquant le bouquet garni et des nuances de café et de fleurs jaunes. La bouche est facile, sapide et avenante. C’est bien fruité, juteux et parfaitement équilibré dans un registre assez mineur. Finale propre et désaltérante de persistance correcte. Ensemble d’un classicisme redoutable mais un peu commercial et passe-partout.

Weingut Kuenhof Eisacktaler Riesling Kaiton 2022
Riesling 100%. Vignes de 25 ans. Densité 7500 pieds/ha. BioD non certifié. Rendement 50 hl/ha. Vignoble à Tschötsch. Sols squelettiques (phylitte, schiste et quartz). Exposition SE. Alt. 590-800 m. FA en cuve inox à basse température malos bloquées. Elevage partie en cuve et partie en futs. 21,00 EUR 
Bouquet assez discret sur les fruits exotiques, la poire mûre et les fruits blancs à noyau. Une touche saline agrémente le tout qui se présente pur mais austère. La bouche propose un joli fruit acidulé et un dynamisme évident malgré une certaine délicatesse qui tempère le côté tranchant et sévère qui s’impose en fin de bouche. La finale est stricte, pure et nette, sans être stridente malgré une acidité omniprésente. Très belle longueur campée sur des amers de qualité. Riesling sans concession, sec et très tendu, qui doit encore trouver son harmonie.

Kellerei Nals Margreid Sauvignon Mantele 2020
Sauvignon 100%. Alt. 330-400 m. Exposition ESE. Cônes de déjection des torrents. Débris graveleux composés de 70% calcaire et 30% porphyre. Fermentation en foudres de 12 et 30 hl. Elevage dans les mêmes contenants sur lies fines pendant 6 mois. SR : 3.6 gr/lit. Acidité : 6.1 gr/lit.  24,50 EUR
Premier nez soufré et confus où percent finalement des senteurs de fruit blanc, de kiwi, de pamplemousse jaune et d’épices avec une touche de vanille et de cardamome. La bouche est grasse et pleine avec de la personnalité à défaut d’élégance. L’ensemble se montre un peu rustique et renfrogné mais il y a du vin. Fin de bouche à l’amertume sensible mais de bonne persistance.  A revoir.

Kellerei Terlan Pinot Bianco Riserva Vorberg 2020
Pinot blanc 100%. Rendement 52 hl/ha. Vignoble de Tschöggelberg. Alt. 450-650 m. Exposition S-SO. Pente 5-70%. Argilo-sableux très caillouteux sur socle porphyre et quartzite (roches ignées). Fermentations en foudres de 30 et 70 hl avec malos partielles. Elevage en foudres pendant 12 mois. SR : 1,1 gr/lit. Acidité : 6,2 gr/lit. 29,00 EUR 
Bouquet assez complexe et disert. Derrière une pointe d’élevage, on distingue des arômes de fruits du verger, d’agrumes (citron jaune, orange), d’herbes aromatiques et de thé vert.  S’y ajoutent ensuite l’aubépine et des notes plus salines à l’arrière plan. La bouche est ronde et pleine tout en s’étirant en largeur. C’est assez confortable en apparence mais une belle fraîcheur en fin de bouche relance le vin et le rend plus dynamique qu’attendu. Ce que confirme la jolie persistance finale, salivante et pleine de caractère.

Kellerei Kurtatsch Chardonnay Riserva Freienfeld 2019
100% chardonnay. Rendement 45 hl/ha. Sols variés : calcaire dolomitique, débris morainiques, sables. Exposition SE. Alt. 300—500 m. Fermentation en barriques, chauffe moyenne. Pas de malo. Elevage en barriques pendant 12 mois puis en foudres pendant 6 mois et enfin en bouteilles pendant 6 mois. SR : 2,2 gr/lit. Acidité : 5,9 gr/lit. 40,00 EUR
Premier nez au boisé lacté laissant le fruit très en retrait. Par la suite, l’élevage s’estompe pour laisser apparaître une pointe d’épices et d’herbes. On devine quelques senteurs d’agrumes mais elles restent à l’état de suggestion.  La bouche prend sa place, ferme et concentrée avec du gras. Le vin demeure replié sur lui-même tout  en donnant une impression de puissance contenue. Finale persistante sur le nougat et le coco. Après 48 h, le vin reste dans sa gangue et ne se dévoile pas davantage. Grandes interrogations et  claire déception en l’état.


Weingut Gumphof Weissburgunder Renaissance 2019
100% pinot blanc. Densité  4500-7000 pieds/ha. Rendement 50 hl/ha. Conduite de la vigne partie en pergola, partie en palissé. Coteaux pentus (50 à 60 %) au pied du Schlernmassiv. Moraine calcaire sur socle de porphyre. Fermentation en contenants de bois. Elevage de 12 mois en tonneaux puis soutirage et 1 an sur lies fines en cuve inox. SR : 1,4 gr/l. Acidité : 7,2 gr/l. 38,80 EUR
Premier nez discrètement imprégné par un élevage de classe qui fait très bourguignon. Le bouquet fait ensuite place à de beaux arômes de pamplemousse rose, d’herbes aromatiques, de sureau, de pomme jaune et d’épices orientales avec un soupçon de sucre candi. C’est complexe et bien en place. La bouche est dense et concentrée. C’est tonique et crémeux avec de l’ampleur et de la fraîcheur. L’élevage est parfaitement intégré même s’il se fait encore un peu sentir en rétro de fin de bouche.  Grande persistance finale. Pinot blanc de grand format. Excellent.

Kellerei Tramin Cuvee Weiss Stoan 2021
Assemblage de Chardonnay 65%, Sauvignon 20%, Pinot Bianco10%, Gewürztraminer 5%.  Vignes de 10 à 40 ans. Débris morainiques, argilo-calcaire caillouteux. Alt. 400-600 m. Exposition SE. Fermentation en foudres. Elevage en foudres (30-40 hl) pendant 11 mois puis minimum 3 mois en bouteilles. SR : < 3 gr/lit. Acidité : 5,7 gr/lit. 26,50 EUR
Bouquet ouvert et aromatique sur les fruits blancs, le pamplemousse, le sureau et les herbes sèches avec des senteurs florales puissantes (aubépine, glycine) ert une note de caillou concassé en arrière-plan. La bouche se déroule toute en finesse, fluide mais avec une présence certaine. C’est élégant et enveloppant sans être particulièrement concentré. L’ensemble est d’une belle fraîcheur et parfaitement équilibré. Finale bien persistante sur les agrumes et le caillou.

Weingut Franz Haas Cuvee Weiss Manna 2021
Assemblage de 40% Riesling, 20% Chardonnay, 15% Gewürztraminer, 10% Sauvignon, 15% Kerner. Cinq parcelles au dessus de Montan entre 350 et 800 m alt. Sols variés : calcaire dolomitique, porphyre, sables et marnes selon les endroits. Exposition SO. Fermentation en barrique pour les chardonnay et sauvignon, cuve inox pour le reste. Elevage 70 % cuve et 30% barriques pendant 10 mois cépages assemblés. SR : 4,5 gr/lit. Acidité : 6,5 gr/lit. 29,60 EUR
Bouquet avenant, fruité / épicé avec des traces de vanille et même de curry doux. Cela se poursuit sur des arômes de pêche, d’agrumes mûrs, de sureau et de chocolat blanc. Quelques nuances grillées et salines s’y ajoutent. La bouche est lisse mais bien concentrée avec beaucoup de jus. C’’est ample et élégant, très frais et tonique sans aucune verdeur. Fin et complexe, le vin a gommé tous ses angles mais fait preuve de personnalité dans ses prolongements. Très belle persistance finale, épicée et fruitée, soutenue par des amers de classe. Excellent.

Weingut Tiefenbrunner Müller-Thurgau Marschall von Fenner 2020
100% müller-thurgau. Vignes de 30 ans. Rendement 40 hl/ha. Haut plateau à Margreid. Alt. 1000m. Sol sablo-argileux avec veines de granit, marbre et porphyre sur socle dolomitique. Fermentation 50% en foudres et 50% en cuve beton. Elevage dans les mêmes contenants sur lies pendant 1 an puis 1 an supplémentaire en bouteilles après assemblage. SR : 4,0 gr/lit. Acidité : 6,9 gr/lit. 50,00 EUR 
Nez très ouvert dès le départ, un peu levuré mais aromatique, élégant et complexe. Il propose des senteurs de fruits exotiques, de fruits blancs à noyau, de mandarine, de verveine citron et de miel épicé avec une touche de violette et un fond évoquant la pierre chaude. A l’attaque, un poil de gaz qui s’efface vite puis une bouche au fruité mûr avec du volume et de la fraîcheur. Le vin se positionne plus en largeur qu’en verticalité mais fait preuve d’une riche présence. Très longue finale fruitée avec de beaux amers. Cuvée de grande classe et d’un format inattendu pour ce cépage.

Castel Juval Vinschgauer Riesling Unterortl  2022
Riesling 100%.  Densité 8000 pieds/ha. Coteau pentu entre 650 et 750 m sous le château. Gneiss. Exposition sud-est. Fermentation en cuve inox après macération pelliculaire. Elevage en cuve inox sur lies pendant 8 mois. 27,30 EUR
Bouquet pénétrant sur les fruits exotiques, l’abricot, la pêche, la pomme jaune, l’orange sanguine et le jasmin. On perçoit «également une pointe d’épice douce et quelques herbes aromatiques (laurier, menthe). C’est expressif et complexe, presque sans avoir l’air d’y toucher. La bouche est élancée, puissante et ample, dotée d’une fraîcheur diabolique. Equilibre magnifique entre richesse de matière et dynamique du fruit. Le vin casse un peu les codes du cépage en proposant un registre enveloppant plutôt que du tranchant. Puissance aromatique étonnante soutenue par des amers de classe en fin de bouche qui se maintient très longtemps. Grand riesling de gastronomie ou de méditation. Coup de cœur de la soirée en ce qui me concerne.

Tous les vins proviennent du négoce en ligne.
Les fiches "habituelles" avec adresses et photos peuvent être téléchargées ICI

Pierre

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., fd, PhilB, jean-luc javaux, breizhmanu, Moriendi, Benoit Hardy, Vaudésir, DUROCHER, tomy63, sebus, Frisette, leteckel, jd-krasaki, the_ej, Fred1200, ysildur, choubi38, Ilroulegalet, Allobroge
11 Oct 2023 15:36 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12823
  • Remerciements reçus 3693
Merci Pierre pour ce superbe travail. 

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: peterka
11 Oct 2023 15:54 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95445
  • Remerciements reçus 25609


Merci Pierre de ton phénoménal travail de fond qui ouvre à tous les amateurs curieux de fantastiques chemins de traverse.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., peterka, Columelle
11 Oct 2023 16:19 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • peterka
  • Portrait de peterka Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3290
Deuxième volée de bouteilles sur ce thème passionnant :

Les données générales sur la région se trouvent ICI
Passons à la dégustation.

Les blancs
Kellerei Eisacktal Kerner Aristos 2021
Kerner 100%. Culture raisonnée. Rendement 45 hl/ha. Terroir : coteaux pentus (55%) entre 800 et 970 m alt. Sols caillouteux et pauvres d’alluvions et quartzite. Exposition S et SE. Courte macération pellicullaire. Fermentation en cuve inox (SR : 2,9 gr/lit — Acidité : 7,1 gr/lit.). Elevage sur lies fines partie en cuve partie en foudres pendant 10 mois. 19,20 €
Nez bien mûr sur les fruits (pêche, bergamote, fruits exotiques, agrumes) et les fleurs (aubépine) avec des notes périphériques de buis et de craie. La bouche confirme ce beau fruité et le vin propose un jus assez délicat, rafraîchissant et parfaitement équilibré. L’ensemble est confortable avec un dynamisme limité mais une grande buvabilité. Finale de persistance correcte avec un trait salin qui la redresse.

Kellerei Sankt Michael Eppan Sauvignon Sanct Valentin 2021
Sauvignon 100%. Vignes de 10 à 33 ans. Culture raisonnée.  Vignoble de l’Eppanerberg. Débris morainiques. Alluvions et graves argilo-calcaires, caillouteux. Alt. 450-600m. Exposition SE. Vinifications 75% en cuve inox et 25% en tonneaux. SR : < 3 gr/lit. Acidité : 6,1 gr/lit. Elevage dans les mêmes contenant pendant 6 mois sur lies. 28,10 €
Nez ouvert avec des senteurs d’agrumes (citron, pamplemousse), de fruits exotiques (fruits de la passion, mangue) et de fleurs blanches (camomille). Des nuances plus végétales (asperge) renforcées par une touche saline complètent un tableau agréablement expressif. La bouche attaque vive et effilée avec une matière à demi-concentrée mais tracée à la pointe sèche. L’aération atténuera cette impression première en apportant davantage d’ampleur et de rondeur grâce au retour d’un fruité mûr en milieu de bouche. La fin de bouche proposera aussi des amers assez conséquents mais pas anguleux qui ne perturberont pas une persistance finale très saline.

Dégustés en parallèle :
Weingut Himmelreich Vinschgauer Riesling Geieregg 2021
Petit domaine de 6 ha (2 ha en propre et 4 ha en location). Riesling 100%. Culture Bio non certifié. Coteaux plein sud de sols de schistes, calcite et quartzite. Alt. 500-800 m. Vinification en cuves inox et élevage en cuve pendant 10 mois. 24,10 EUR
Premier nez très salin associé à du citron vert, des fruits de la passion, du zeste d’orange et des fleurs blanches. On perçoit aussi des senteurs de tisane (tilleul, camomille) et d’herbes coupées complétées par un mix original de fumée, miel et fruit sec. C’est élégant et d’un complexité toute en retenue. La bouche est nette et précise avec une jolie envergure basée sur un fruit mûr. Sans être le plus dense, le vin fait preuve de présence et d’un dynamisme qui n’exclut pas un certain confort. Fin de bouche longue et salivante très séduisante. Très beau riesling raffiné et subtil.

Kloster Neustift Eisacktaler Riesling Praepositus 2020
Riesling 100% (dont 10% de vendange tardive). Densité 6000 pieds/ha.  Rendement 55 hl/ha. Culture raisonnée. Vignoble dans la Combe de Bressanone. Exposition S et SO. Alt. 650-750 m. Débris morainiques (quartzite, micaschistes, paragneiss). FA en cuve inox. Elevage en cuve inox pendant 12 mois puis en bouteilles un an de plus. 27,80 EUR
Bouquet sur les agrumes (citron, mandarine) et les fruits du verger (pomme, coing) puis un côté végatal (citronelle, herbes fraîches) et miellé se fait sentir. Les notes minérales (aucunement pétrolées) sont en retrait et on perçoit également un peu de fleurs jaunes. La bouche est ample et fraîche avec un fruité subtil et une belle concentration. On ressent pas mal de maturité et le vin s’étend plus en largeurs que de s’étirer verticalement. C’est glissant, sans lourdeur et la fin de bouche propose une longue finale saline aves des amers de zeste structurants.

Avantage au Geieregg pour son élégance mais Praepositus ne démérite pas dans son style plus gourmand.


En  parallèle encore :
Kellerei Nals Margreid  Pinot Bianco Sirmian 50th Anniversary  2021
Pinot blanc 100%. Culture raisonnée. Rendement 56 hl/ha.Lieu-dit Sirmian à Nals. Alt. 500-700 m. Exposition SE. Débris morainiques (schiste, gneiss, marbre) sur socle porphyre et quartzite. FA en foudres de 12 et 30 hl. SR : 1,7 gr/lit. Acidité : 5,7 gr/lit. Elevage dans les mêmes contenants sur lies fines pendant 12 mois. 26,50 EUR
Bouquet ample sur les agrumes mûrs, l’avocat, les fruits du verger (poire et pomme verte, mirabelle), la pêche de vigne et les herbes sauvages. C’est assez complexe et renforcé par des notes de silex et de sel. La bouche est concentrée, presque compacte mais fruitée avec des accents minéraux qui lui confèrent un côté plus sévère. L’équilibre est magistral emporté par une fraîcheur bien saline en fin de bouche. La longueur finale qui s’appuie sur des amers caillouteux et de zeste d’agrumes est bien persistante et le vin laisse une impression d’un certain raffinement dans son austérité. Doit vieillir mais il y a du potentiel.

Weingut Falkenstein Weissburgunder Phileo 2017
Pinot blanc (Weissburgunder) 100%. Culture raisonnée. Haute densité de plantation (> 10000 pieds/ha). Rendement 40 hl/ha. Vignoble sur la commune de Naturno, Monte Sole. Coteau schisteux (+débris granit, mica, gneiss). Exposition sud. FA en barriques. SR: 1,2 gr; acidité : 6,1 gr. Elevage dans les mêmes contenants pendant 12 mois puis 5 mois en cuve inox et enfin 31 mois en bouteilles. 39,00 EUR
Bouquet épicé sur l’élevage et l’orange amère avec des senteurs de sauge prégnantes. Par-dessus, notes d’allumettes soufflées et boisé assez marqué. La bouche est pleine et puissante. On a du volume et du caractère. L’ensemble est calé sur une amertume structurante et une matière pénétrante. C’est austère mais aussi plombé par un élevage dominant et quelques amers du bois dérangeants. C’est long mais sans plaisir.

Ensuite seul :
Weingut Peter Zemmer Chardonnay Riserva Vigna Crivelli 2020
Chardonnay 100%. Culture raisonnée. Rendement 45 hl/ha. Parcelle de Punggl à Margreid. Alt. 230 m. Sols sablo-calcaire et graves. FA en barriques de chêne français. SR : 2,7 gr/lit. Acidité : 6,1 gr/lit. Elevage en barriques pendant 12 mois puis homogénéisation en cuve inox. 29,00 EUR
La touche d’élevage au premier nez est assez vite surpassée par des arômes de fruits blancs à noyau, d’orange confite, de fruits tropicaux (ananas) et de jasmin avec une pointe de miel et de sucre candi. Des notes de pierre chaude y ajoutent un certain caractère. En bouche le vin se profile bien élevé avec du volume pour enrobé un boisé de qualité et non tapageur. C’est gras, parfaitement équilibré et savoureux grâce à une jolie fraîcheur fruitée à peine contrariée par quelques amers en fin de bouche. Finale persistante au boisé épicé et empreinte d’une certaine classe.

Et pour terminer les blancs en parallèle à nouveau :
Weingut Köfererhof Eisacktaler Sylvaner « R » 2021
100% sylvaner planté en 1985. Culture Bio non certifié. Vignoble à Neustift (débris morainiques fins, micaschistes, gneiss, quartz).  Exposition Sud. Alt. 650m. FA en cuve inox. Elevage 50% en foudres d’acacia et 50% en cuve inox pendant 11 mois. 29,10 EUR
Bouquet expressif et plutôt complexe avec des senteurs intenses de citron confit, puis de melon, de pomme granny, de poire mûre et de melon. Derrière les fruits, se révèlent des notes de fruits secs, de gingembre, d’herbe coupée et d’estragon avec une touche de fleurs jaunes. En bouche, le vin est ample, mûrs et large avec des amers magnifiques et du ressort malgré le manque apparent de tension au niveau du ressenti. L’ensemble est concentré, crémeux et assez profond pour persister longuement. Très beau sylvaner.

Weingut Falkenstein Vinschgauer Riesling Alte Reben 2019
Riesling 100%. Vignes de 40 ans. Culture raisonnée. Haute densité de plantation (> 10000 pieds/ha). Rendement 35 hl/ha. Vignoble sur la commune de Naturno, parcelle sise au dessus du domaine. Coteau schisteux. Exposition sud. Altitude 550-600 m. FA en foudres d’acacia. SR: 1,2 gr; acidité : 7,3 gr. Elevage dans les mêmes contenants pendant 10 mois puis 24 mois en bouteilles. 39,00 EUR
Bouquet extrêmement salin et terpénique exprimant des arômes d’agrumes (citron, pamplemousse), de groseille blanche et de rhubarbe avec également de fines nuances de verveine et de tilleul et une pointe de fumée. La bouche impose ensuite sa vivacité et sa concentration. C’est ciselé, dense et profond, énergique et plein de caractère. Le vin se profile tout en tension adoucie par une belle maturité de fruit. En revanche, la longue finale, aux amers dantesques mais de qualité, se montre plus anguleuse mais les saillants sont assez limés pour ne pas gâcher le plaisir immédiat. Magnifique riesling à la grosse personnalité et au potentiel certain.

Au final, deux vins de grandes qualité et séduction mais très différents. On prendra les deux…



Les Rouges

Weingut Unterganznerhof Mayr Sankt Magdalener Klassisch Heilmann 2019
90% Vernatsch complété de lagrein et blauburgunder. Culture raisonnée en pergolas.  Vignes de 30 ans. Coteaux au-dessus de Bolzano. Alt. 285-350 m. Exposition S. Sols de débris graveleux sur socle porphyre et quartzite. FA en foudres. Elevage en tonneaux et barriques sans bois neuf. 21,50 EUR
Bouquet intensément fruité sur la mûre, les cerises et la confiture de prune avec une note de violette marquée ainsi que des senteurs plus austère de fumée, d’écorce de chêne et de pierre chaude. On retrouve ce fruit en bouche contrecarré par des amers prégnants en finale qui rendent l’ensemble plus rustique que pressenti. La matière est bien mûre avec une mâche qui s’appuie sur des tanins gras. C’est dense mais cela manque un peu de finesse. La belle persistance du vin ne corrigera pas cette impression de densité manquant d’élégance. A laisse en cave quelque temps.

Servis ensemble en parallèle :
Weingut Tiefenbrunner Lagrein Riserva Linticlarus 2020
100% lagrein. Vignes plantées en 1930, 1994 et 2003. Culture raisonnée.  Rendement 35-50 hl/ha. Vignobles à Breitbach, Gruben, Entiklar, Bozen. Alt. 230-300m. Exposition O. Sols argilo-calcaire, sables, limons, quartz et graves sur socle de porphyre. FA 100% en barriques. SR : 1,45 gr/lit. Acidité : 5,4 gr/lit. Elevage pendant 1 an en barriques neuves puis 6 mois en foudres et 1 an supplémentaire en bouteilles. 33,00 EUR
Nez profond au boisé sombre encore un peu marqué. Un peu de vanille et une pointe de fleurs séchées adoucisse un bouquet aux accents ténébreux de poivre noir, tabac noir,  cuir, humus et côté sanguin. Le fruit reste un peu en retrait malgré des senteurs de cerise à l’alcool et de confiture quatre fruits. La bouche est fraîche et juteuse, charpentée mais enrobée. Les tanins sont gras et mûrs. L’ensemble, équilibré, se montre  cependant assez strict et se fait plus herbacé en fin de bouche. Bonne longueur avec un retour de fruit mûr épicé et un peu d’amertume.

Kloster Kellerei Muri-Gries Lagrein Abtei Muri  Riserva 2020
Lagrein 100%. Culture raisonnée. Vignoble à Gries Moritzing . Alt. 250—280 m. Exposition SE. Alluvions et graves sableuses au pied des collines de Bolzano sur socle quartzite et porphyre. FA en cuve inox. SR : 1,4 gr/lit. Acidité : 5,3 gr/lit. Elevage en barriques partiellement neuves pendant 15 mois. 29,40 EUR
Bouquet plus retenu sur la cerise noire, les fruits des bois, la confiture de mûre et le pruneau. Au fur et à mesure que le nez s’ouvre, on perçoit également un côté végétal varié : herbes aromatiques (garrigue), fenugrec, réglisse, tabac ainsi que des notes de violette, de café noir, de fumée et de graphite. Le boisé reste discret. La bouche est pleine et concentrée avec des tanins bien mûrs et plutôt élégants. Malgré une matière bien compacte et quelques amers en fin de bouche, on conserve de la fraîcheur et beaucoup de sapidité. Finale très persistante sur les fruits noirs épicés.

Moins d’élevage perçu et davantage de complexité donnent une petite préférence (unanime) pour le2éme vin

Ensuite, en parallèle également :
Kellerei  Terlan Pinot Nero Riserva Monticol 2020
Pinot noir 100%. Culture raisonnée. Rendement 45 hl/ha. Alt. 450-600 m. Exposition E et SE. Pente 5-70%. Sols argilo-sableux très caillouteux sur socle porphyre et quartzite (roches ignées). FA en cuves inox (vendange égrappée). Acidité : 5,7 gr/lit. Elevage 30% en foudres et 70% en barriques pendant 12 mois. 1/3 bois neuf. 29,10 EUR
Premier nez exhalant un boisé très séducteur mais omniprésent. C’est aussi très parfumé derrière avec des senteurs de vanille et de rose. Le fruit s’en trouve un peu masqué mais des notes de fruits rouges compotés, puis une pointe de cuir et de fourrure se manifestent en arrière-plan. L’attaque est douce, voire doucereuse au départ, un peu écoeurante de prime abord puis le fruit se réveille et donne du jus et de la fraîcheur à l’ensemble en milieu de bouche. Le vin retombe dans ses travers en finale avec un retour d’un boisé envahissant et une matière manquant de finesse car plombée par des amers trop imposants. C’est persistant mais le charme est rompu

Weingut Franz Haas Pinot Nero Riserva Schweizer 2019
100% pinot noir. Densité 8000 à 12500 pieds/ha. Culture raisonnée.  Rendement 35 hl/ha. Parcelles au dessus de Montan entre 350 et 700 m alt. Sols variés : calcaire dolomitique, débris morainiques, sables. Exposition SO. FA en cuve inox. SR : 0,5 gr/lit. Acidité : 6,1 gr/lit. Elevage en barriques pendant 12 mois (pas de bois neuf). 39,00 EUR
Bouquet retenu, élégant et d’abord très floral (rose ancienne) puis davantage empyreumatique avec de l’encens ainsi que de la boîte à cigare. Les fruits demeurent à l’arrière plan dans un premier temps puis les notes de framboise et de mûre se révèlent. Ensuite, on a du thé, de la réglisse et une note minérale qui viennent  ajouter à la complexité. La bouche est concentrée, pleine de finesse et de fraîcheur avec des tanins délicats mais suffisamment fermes pour assurer la charpente. L’ensemble, à l’équilibre impeccable, est empreint d’une classe évidente jusqu’à une fin de bouche bien persistante sur les fruits épicés et une petite touche plus végétale. Excellent.

De l’avis général, il n’y a pas photo : avantage clair au très beau Schweizer même si  Monticol a pu donner le change par intermittence.

Et puis, toujours en parallèle :
Kellerei Kurtatsch Cabernet Sauvignon Riserva Freienfeld 2018
100% cabernet sauvignon. Culture raisonnée.  Rendement 40 hl/ha. Sol limoneux, sableux et graveleux avec dolomite. Exposition SE. Terrain raide entre 225 et 350 m alt. FA en cuve rotative. SR : 1,9 gr/lit. Acidité : 5,3 gr/lit. Elevage en barriques françaises pendant 15 mois puis en foudres pendant 9 mois et enfin en bouteilles pendant 1 an. 53,00 EUR
Superbe nez ouvert et fruité donnant une impression de profondeur et de maturité. On perçoit des senteurs de fruits des bois, de  gelée de groseille et de cerise amarena avec des notes d’herbes aromatiques (thé et laurier) et de cacao. On perçoit également un côté plus sauvage évoquant les ronces. La  bouche est ample, un peu chaleureuse mais suffisamment fraîche avec un fruit tonique et mûr. L’ensemble, bien concentré, est construit sur de beaux tanins, certes accrocheurs et à fondre, mais parfaitement intégrés. Plus courte que prévu au départ, la fin de bouche se déploie longuement à l’aération. Très beau vin à attendre impérativement mais son fruit séducteur permet de l’approcher quelque peu.

Weingut Peter Dipoli Cabernet Merlot Iugum 2017
Merlot 70% et cabernet sauvignon 30%. 7000 pieds/ha. Culture raisonnée. Vignoble de Iugum en terrasses au-dessus de Margreid. Alt. 300 m. Exposition ESE. Argilo calcaire. FA en cuve ouvertes de 40 hl avec pigeage bi-quotidien. FML en barriques durant l’élevage effectué en barriques neuves pour le cabernet, en barriques d’un et deux vins pour le merlot, pendant 12 mois puis cépages assemblés en cuve béton avec repos pendant 36 mois. 39,30 EUR
Bouquet ouvert et élégant sur le moka et les fruits des bois confits avec une pointe de cuir et d’épices. Ensuite, le nez propose des senteurs de sous-bois, de chocolat noir et de café avec une touche de menthe d’une grande finesse. La bouche est ample et veloutée, sans aucune surcharge alcoolique et concentrée à cœur. Le vin, sapide à souhait, propose un équilibre magistral entre fraîcheur, puissance et mâche. Très jolie longueur finale sur les fruits épicés avec une touche végétale pour donner de la fraîcheur. Excellent.

Deux crus au profil et à l’évolution différents, impossibles à départager même si Iugum est peut-être un peu plus abouti aujourd’hui.


Lien vers les fiches habituelles de chaque cru : ICI

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., sideway, bulgalsa, Moriendi, Benoit Hardy, tomy63, sebus, leteckel, ysildur, Kiravi, choubi38, Ilroulegalet
31 Jan 2024 12:47 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 811
  • Remerciements reçus 3087
Merci Peterka,

Comme toujours  . Et prendre la peine de l'écrire en toutes lettres une fois de temps en temps est bien la moindre des choses en plus de cliquer sur le pouce.

Quel cochon truffier es-tu  ! N'ayant dégusté aucune de ces cuvées, je n'ai pas la matière pour rebondir mais il semblerait que d'après tes CR il y a énormément de qualité là-bas aussi. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup moins d'affinité avec la volatile que dans le vignoble plus proprement "italien" dans les rouges n'est-ce pas ?

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
31 Jan 2024 13:13 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • peterka
  • Portrait de peterka Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3290
Merci pour tes encouragements.

En effet, je n'ai que rarement rencontré de la volatile dans les vins de cette région que j'ai pu déguster...
C'est finalement de coloration plus "germanique" qu'italienne, même (et surtout) en blanc.

Pierre
 
31 Jan 2024 15:58 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95445
  • Remerciements reçus 25609
Italie
A la découverte des vins d'Alto Adige.

thebuyer.vercel.app/...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: peterka
22 Mai 2024 22:44 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck