Nous avons 895 invités et 7 inscrits en ligne

Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Grands Jours de Bourgogne en cave 2021 a été créé par tomy63

Dans ce contexte compliqué, la formule salon a été remplacée par des rendez-vous chez les vignerons, par deux généralement, avec distance, chacun son verre et son crachoir... Une excellente initiative du BIVB, qui nous permet enfin de renouer avec les dégustations. Si nous croisons un peu moins de vignerons qu'en journée classique, nous avons vraiment le temps de discuter, au calme, dans de bonnes conditions, avec en prime bien plus de vins ouverts qu'à l'accoutumée. Un grand merci aux organisateurs et aux vignerons qui ont joué le jeu.


Les millésimes : si tous les vignerons ne sont pas forcément du même avis, et qu’il faudrait affiner par secteur, la tendance générale est que 2018, 2019, 2020 sont trois millésimes très solaires, avec des rendements faibles sur 2019 et 2020.Les 2019 nous ont paru encore plus confiturés et concentrés que les 2018, il va vraiment falloir aller chez les meilleurs producteurs, ceux qui ont su préserver de la fraîcheur. La tendance pour 2020, même s’il faudra attendre la fin des malo, est bien plus positive (pour les rouges comme pour les blancs) avec des vins certes solaires, colorés et élevés en alcool mais avec de meilleures acidités et de meilleurs équilibres (surtout qu’il y a souvent peu d’acides maliques et plus d’acides tartriques).

La situation actuelle : d’après les quelques infos que nous avons recueillies, plus que jamais la Bourgogne avance à deux vitesses. Les 1ou2% des domaines phares n’ont aucun problème et vendent toujours aussi bien leurs vins. Par contre pour les autres ça peut être très compliqué, bien sûr beaucoup moins en Côte de Nuits et si l’on a des grands crus que dans la Mâconnais ou la Côte chalonnaise. De nombreux domaines, plus qualitatifs que jamais, ont du stock à vendre…


Mongeard-Mugneret

Vosne-Romanée rouge 2019 : (embouteillé il y a qqs semaines) Elevage vanille caramel, fruit sucré, peu d’acidité. Moyen.
Vosne-Romanée 1er Cru En Orveaux rouge 2019 : plus coloré, plus épicé, un peu plus de fraîcheur (parcelle dans une combe). Finale marquée caramel. B.
Echezeaux Grand Cru rouge 2019 : (prélevé sur fûts, une partie de grappe entière, comme les suivants) là aussi marqué par le caramel, très confit, sucré. Enfin un peu d’acidité sur la finale. Les tannins sont complètement lissés par le bois comme sur toutes les cuvées. B.
Clos de Vougeot Grand Cru rouge 2019 : bien plus sombre, sur les fruits noirs et le café, vite lourd. B-.
Grands Échezeaux Grand Cru rouge 2019 : plus fermé mais élevage mieux intégré, grosse matière, là aussi un peu trop confit et manquant d’énergie. B.
Vosne-Romanée En Orveaux 2017 : robe tout de suite plus claire, nez un peu évolué, kirsché, grillé, bouche plus tendue et saline, avec des notes d’anchois et de pain grillé, plus d’acidité et de fraîcheur. B+.
Grands Echezeaux 2017 : couleur claire, nez plus floral, pivoine, fruits rouges, tannins fins, une bonne longueur avec une finale minérale et fraîche. On termine sur une bonne note. TB.

Des 2019 assez faibles, qui sont tombés dans l'écueil du millésime avec un côté très confit. C'était mieux sur les 2017. Les vins manquent globalement de pureté et surtout de profondeur. Les élevages nous ont paru souvent trop poussés. Accueil au top par contre.



Anne Gros

Les Vins sont 100% égrappés, tout a été embouteillé en décembre. Les vins sont clairs en couleur, ils restent frais pour des 2019, tous sur des fruits rouges très purs et très gourmands, déjà délicieux à boire en l’état. Les 2018 sont soi-disant plus marqués fruits rouges encore, moins concentrés, encore plus faciles à boire en ce moment. Les 2020 devraient par contre être plus concentrés encore que les 2019 et encore plus mûrs, plus fruits noirs.

Crémant de Bourgogne : (pinot majoritaire) assez rond, très floral, violette, vite écœurant je pense.
Bourgogne Hautes Côtes de Nuits blanc cuvée marine 2019 : (fût 500L) Très gras, rond, un peu anisé. B-.
Bourgogne blanc 2019 : (dans la plaine, vignes entre NsG et Flagey, sols + argileux que le précédent) Semble plus vif, plus tendu que le précédent, les jeunes vignes donnent du peps, reste assez frais. B+.
Hautes Côtes de Nuits rouge 2019 : petits fruits rouges, épices, simple, léger, facile, mais assez court. B+.
Bourgogne rouge 2019 : (vignes en NsG et Flagey aussi) plus concentré, plus puissant, sur la cerise rouge croquante, beau volume et belle longueur, les vignes sont plus vieilles que dans le Hautes Côtes, du niveau d’un beau village. TB+.
Chambolle-Musigny Combe d’orveau 2019 : très frais, très élégant, sur la rose, les petits fruits rouges, manque un peu de volume peut-être, très aérien. TB+.
Vosne-Romanée Les Barreaux 2019 : plus mûr, beaucoup plus concentré, mais on garde de la fraîcheur, de beaux fruits rouges gourmands, framboise à peine confiturée, finale longue et fraîche. Du niveau d’un beau 1er cru. TB++.
Echezeaux Grand Cru Les Loachausses rouge 2019 : on sent une pointe d’élevage contrairement au précédent, l’attaque semble plus ronde, beau volume, tannins fondus, la finale épicée et acidulée est plus tendue et prometteuse. TB+.
Clos de Vougeot Grand Cru rouge 2019 : (vignes de 80ans) Couleur assez claire comme tous les vins du domaine, on sent un fruit un peu plus confituré, plus de matière, un peu plus de tannins que dans les autres cuvées, pour la garde. TB+.
Richebourg Grand Cru rouge 2019 : un peu plus fermé, à aller chercher, mais il combine les qualités des autres, finesse des tannins, fruité très pur et très frais, notes florales, déjà buvable et gourmand, avec une bonne longueur. TB++.

Cinso 2019 : difficile de passer derrière les bourgognes... Cinsault très fruité, facile, léger, fruits rouges sucrés et épices, peut-être un poil trop de sucrosité. B.
L’O de la Vie 2019 : (syrah) lardé, assez frais et relativement léger. B+.
Ciaude 2019 : (syrah, carignan, grenache) encore un peu d’élevage, attaque ronde, mais finale assez longue et saline, prometteur pour l’avenir. TB-.
Combettes 2019 : (marselan) toujours un peu de mal personnellement avec ce cépage rustique et épicé…
Grenache 2019 : clair en couleur, facile, fruité, assez léger. B.



Heresztyn-Mazzini

Bourgogne rouge 2017 : (parcelle champ franc, bas de Gevrey. Egrappé ici) clair en couleur, beau fruité, encore quelques tannins sur la finale, mais belle concentration et de la longueur pour le niveau d’appellation. B+.
Gevrey-Chambertin Les Jouises Vieilles Vignes rouge 2017 : (Jouises et fourneaux. 50% grappe entière, 25% fûts neufs) Coloré, tannins encore un peu serrés, petit élevage toasté, rafle bien maîtrisée, finale assez longue et saline. TB-.
Gevrey-Chambertin 1er Cru La Perrière rouge 2017 : couleur un peu évoluée, ferreux, animal, un peu dur, à l’ancienne. Moins mon style. B.
Gevrey-Chambertin 1er Cru Les Goulots rouge 2017 : beau volume, les tannins restent assez fins par rapport aux autres cuvées du domaine, il combine fruits noirs et fraîcheur de la rafle. TB.
Morey-Saint-Denis 1er Cru Les Millandes rouge 2017 : (60% grappe entière) noir, concentré, café, kirsch, déjà un peu évolué, plus solaire (raisins millerandés) que les gevreys. B-.
Bourgogne rouge 2018 : beaucoup de matière, plus concentré que le 2017, encore un peu dur, à attendre. B.
Gevrey VV 2018 : (50% grappe entière, dans l’ensemble plus de rafles que dans les 2017 pour aller chercher de la fraîcheur, mais moins d’extraction) marqué rafle, végétal, un peu grillé aussi. B-.
Gevrey 1er cru Goulots 2018 : plus serré que le 2017, mais là aussi il semble plus frais, ce climat est plus à mon goût. TB.
Gevrey 1er cru Champonnets 2018 : (100% grappe entière) très noir et concentré, belle acidité, mais tannins fermes, à attendre impérativement et longtemps. B+.
Morey-Saint-Denis 1er Cru Les Millandes rouge 2018 : (100% grappe entière) très noir, toast, anchois, solaire, dur, à attendre. B-.

Des vins avec des qualités (concentration, bonnes acidités sur 2018), un gros travail à la vigne en biodynamie depuis la reprise du domaine par Florence et son mari en 2012 qui commence à se faire sentir, mais qui doivent encore progresser à mon sens au niveau finesse surtout.




Pierre Damoy

Bourgogne blanc Les Raveries 2017 : (vignes sur Fixin, chardonnay, pas de malo) nerveux, tendu, citronné, floral, levure, un petit côté brioche, me rappelle les Bouzeron de De Villaine. B+.
Bourgogne rouge 2017 : belle couleur rouge rubis, brillante, fruits rouges très purs à peine confiturés, belle acidité, tannins encore un peu serrés mais belle longueur pour le niveau d’appellation. Je trouve un petit côté nebbiolo dans certains de ses vins. TB-.
Fixin Les Mogottes rouge 2017 : on retrouve cette couleur et cette « brillance aromatique » (le vigneron tient à ce terme), c’est épuré, un peu confituré mais sans tomber dans la lourdeur, finale tendue et un rien serrée. TB.
Gevrey-Chambertin Clos Tamisot 2017 : (30% grappe entière) comme le précédent, mais un peu plus épicé et plus de profondeur. TB+.
Chapelle-Chambertin Grand Cru rouge 2017 : on garde la même profondeur, la même pureté, mais la matière est plus épaisse, plus arrondie à l’attaque, avec des tannins fins, un petit côté fraise sucrée et le vin se retend sur la finale. Magnifique. TB++.
Chambertin-Clos de Bèze Grand Cru rouge 2017 : là aussi c’est mûr, sur la fraise confiturée, mais peu extrait, avec une superbe profondeur minérale, aussi large que long, un peu plus fermé en l’état que le précédent peut-être, mais encore plus long. TB++.
Gevrey Clos Tamisot 2015 : proche du 2017, encore jeune, plein de fruit, mûr, mais parfaitement équilibré. TB+.
Chambertin Clos de Bèze 2018 : plus sombre en couleur, plus fruits noirs, plus fermé, un peu plus concentré, mais la fraicheur est là. A attendre absolument, pas encore tout à fait en place nous dit Pierre Damoy mais tout à fait normal à ce stade. A regoûter dans quelques années. TB+.

Des vins et un vigneron paradoxaux, avec des méthodes qui ne sont pas forcément celles couramment admises, vendanges très tardives qui permettraient d’obtenir des vins ni trop colorés ni trop alcooleux, une fois passé le pic de « pigmentation », (ça m’a tout de suite évoqué Reynaud) puis élevages très longs, etc... Lorsqu’on demande à Pierre Damoy s’il a changé de style car ses vins semblent s’être affinés, il répond qu’il n’a jamais cherché à faire des vins durs mais qu’il a aujourd’hui un meilleur matériel (pressoir, micro-collage…). Les millésimes solaires de ces dernières années lui conviennent parfaitement. On ressort pleinement convaincu par les vins, et complètement désorientés par ces méthodes de vinification. Une rencontre passionnante !



Jérôme Castagnier

Les 2019 ont été embouteillés il y a 4-5 jours environ. Comme nous étions en retard, nous n’avons pu faire qu’une partie de la gamme. Les vins nous ont semblé fins, gourmands, pas trop confits, prometteurs, moins durs que ce que j’avais goûté sur salon par le passé et plus convaincants. Il faudra regoûter d’autres millésimes pour mieux m’imprégner du style du domaine.

Bourgogne aligoté blanc 2019 : (vignes sur Morey) simple, vif, rafraîchissant. Bien fait. B+.
Coteaux bourguignons pinot noir 2019 : léger, plein de fruits rouges, juteux, pas très long mais glisse tout seul. TB-.
Chambolle-Musigny Aux Echanges rouge 2019 : plein de fruits rouges, à peine sucré, facile, très rond, manque un peu de profondeur, à peine vanillé. TB-.
Clos Saint-Denis Grand Cru rouge 2019 : (100% egrappé, 40% fûts neufs) couleur assez sombre, c’est mûr et un peu confituré à l’attaque avec des tannins déjà fondus et un beau volume, la finale est par contre longue et saline, nous laissant sur une impression de bonne fraîcheur. TB+.



Rossignol-Trapet

Beaune 1er Cru Les Teurons rouge 2018 : beaux fruits rouges assez purs et acidulés, assez tendu, frais, finit un poil serré (les vins sont servis à température de cave donc un peu froids pour les tannins) B+.
Gevrey-Chambertin rouge VV 2018 : (environ 60% de grappe entière sur la gamme des 2018) beaux fruits rouges plus mûrs et plus confiturés que dans le Beaune, manque un peu de vivacité, finale encore un peu serrée. B+.
Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos Prieur rouge 2018 : nez un peu poussiéreux au départ et ferrugineux, bouche assez fine, mieux que le nez, bon équilibre, tannins fins. TB-.
Gevrey-Chambertin 1er cru Corbeaux 2018 : plus fruits noirs, quelques notes animales, un peu trop de sucrosité. B+.
Gevrey-Chambertin 1er Cru Petite Chapelle rouge 2018 : nez plus sur la terre, le fer, pointe de pruneau, mieux en bouche, grosse matière, plus d’acidité que dans le précédent, encore un peu serré, pour la garde. Beau potentiel. TB.
Latricières-Chambertin Grand Cru rouge 2018 : assez rond et épicé, élevage encore présent qui le rend rondouillard, un peu pataud par rapport au précédent. TB-.
Chapelle Chambertin 2018 : plus puissant, plus concentré, plus solaire, plus fruits noirs, un peu confituré, encore un peu de tannins, à attendre, mais plus prometteur que le précédent. TB.
Chambertin Grand Cru rouge 2018 : couleur sombre, très concentré, épicé, assez mûr à l’attaque mais finit frais. Clairement à garder longtemps, mais prometteur. TB+.
Gevrey Clos prieur 2017 : bien sûr plus clair en couleur, plus maigre, plus d’acidité, plus « classique » dans l’équilibre, avec pas mal d’épices, c’est assez long, encore un peu serré. TB.

De vrais gevreys, terriens, avec de la concentration, des tannins (mais de qualité, rien d’inquiétant pour la garde), quelques cuvées nous ont paru un poil trop confiturée, mais à voir dans le temps. Accueil au top par un vigneron humble et passionnant.



Georges Noëllat

Tous les vins sont 100% égrappés. Les 2019 seront mis en bouteille au printemps a priori. Si les 2018 s’en sortent pas trop mal, les 2019 nous ont semblé très confits en l’état. Maxime Cheurlin n’aime pas trop ce millésime (2018 non plus d’ailleurs), il est par contre très confiant sur l’équilibre de ses 2020.

Hautes côtes rouge 2018 : clair en couleur, plein de fruits rouges à peine sucrés, gourmand, juteux, facile, quand même du volume. Ca commence bien. TB-.
Vosne-Romanée rouge 2018 : (assemblage de 4 parcelles) proche du précédent, un poil plus long. TB.
Gevrey-Chambertin 1er cru Le Fonteny 2019 : bien plus noir, confiture de fruits noirs, épices, solaire, un peu lourd. B.
Morey St Denis 1er cru Monts Luisants rouge 2019 : très confituré presque sucré, crème de cassis. B-.
Vosne-Romanée 1er Cru Les Petits Monts rouge 2019 : sur cette parcelle de haut de coteau, déjà un peu plus d’acidité et de fraîcheur, même si ça reste bien mûr. TB.
Vosne-Romanée 1er Cru Les Beaux Monts rouge 2019 : plus mûr et plus concentré, bien confituré aussi, enfin quelques tannins alors que jusqu’à présent les vins semblaient très ronds. B+.
Grands-Echezeaux rouge 2019 : très sombre, là aussi, beaucoup de confiture, peu d’acidité, grosse matière toute ronde. A voir dans le temps s’il retrouve un meilleur équilibre. B+.



Hubert Lignier

Gevrey Chambertin Seuvrées 2019 : (sera embouteillé en juin comme la plupart des 2019. Jeunes vignes) Encore un peu d’élevage caramel au nez, sur la prise des bois en ce moment, la bouche présente une belle matière, des tannins fins et un bel équilibre sucre/acidité, sans avoir le fond des vins suivants. B+.
Pommard chanlins 2019 : (vignes de 2013) un jus assez pur, sur les fruits noirs, avec plus d’acidité et de profondeur que le précédent, on sent un peu la rafle ici sans que ce soit gênant. TB.
Chambolle-Musigny Les Bussières rouge 2019 : (environ 20% fûts neufs) un peu sur la prise de bois aussi, caramel au nez, belle attaque en bouche, florale, aérienne, la finale chauffe un peu. TB-.
Morey-Saint-Denis Trilogie rouge 2019 : (Parcelles Porroux, Clos solon, Chenevery. Vignes plus âgées) on rentre dans le sérieux à partir de ce vin-là, avec des fruits noirs, beaucoup de tension, une vraie colonne vertébrale minérale, des tannins qui donnent de l’allonge et une finale saline, le style me rappelle de suite Dujac. TB+.
Chambolle 1er cru Chabiots 2019 : très floral, très différent, petits fruits rouges, très aérien, de de la dentelle, un peu moins d’acidité dans le fond, plus facile à boire en l’état. TB+.
Morey St Denis 1er cru VV 2019 : (Faconnières et Chenevery) proche du Morey trilogie, mais plus de tout, surtout une finale encore plus tendue et plus saline. TB++.
Clos de la roche 2019 : il combine la noble austérité du Morey VV, sa minéralité, avec en même temps la finesse, le côté floral de Chabiots, déjà délicieux en l’état, mais aussi d’une profondeur incroyable. Le vin de la journée pour tout le monde, sans discussion. Exceptionnel.
Chambolle 1er cru Chabiots 2018 : (à l’ouverture de la bouteille) il réussit le tour de force de passer derrière le Clos de la Roche, très floral, très aérien, comme le 2019, peut-être un peu plus sur le noyau de cerise. TB++.

Nous terminons donc en beauté avec les vins de Laurent Lignier, qui au final sont probablement ceux qui nous ont le plus émerveillés par leur profondeur surtout. Quand en plus ils sont servis par un vigneron généreux et passionnant, qui tâtonne constamment, et se remet toujours en question (à la manière d’un Thibault Liger-Belair par exemple) que demander de plus !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, claudius, oliv, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Olivier_26, Super-Pingouin, matlebat, Gibus, Marc C, peterka, bertou, podyak, Nathenri, th7513, Moriendi, bibi64, trainfr, Vaudésir, DUROCHER, asoulier99, TristanBP, toubib063, LucB, romu, Papé, Frisette, flupke14, IH1456, starbuck, leteckel, penmoalic, the_ej, ptitcoco, Gerard58, SOK, ysildur, Pinardo, Olivier LS2, Vyat, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield, Vesale, M_Gerardy, JeanRX, niema, Docluisitus, Chaccz
21 Mar 2021 22:29 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2605
  • Remerciements reçus 2623

Réponse de matlebat sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Bonjour Tomy,

Intéressant ton point de vue :-). Globalement assez d'accord, on a dégusté au moins 1 vigneron commun (Et je suis d'accord Petite chapelle chez RT est cette année LE 1er cru 19 de la gamme).
Sur les millésimes, oui 2019 est plus "mûr" en sensation que 18, quelques sucrosités/souplesse mais globalement, c'est assez homogène. Et oui, je pense que chez certains vignerons, ce sera moins frais (ce qu'il a en commun avec 2009 :-))
Pour 2020, et on est bien d'accord qu'à date, cela prête tout à fait à discussion, l'homogénéité me parait bien moins acquise. C'est quand même extrême comme millésime. Et je suis moins confiant sur l'homogénéité. Je pense que d'un village à l'autre, d'un vigneron à l'autre, et même d'un cru à l'autre, il y aura de gros écart. De grand vins surement, mais aussi des vins trop ceci ou cela tant le millésime est extrême et qu'ils vont réagir singulièrement. :-)
On verra en Novembre en fin d'élevage, mais à date je ne parierai pas plus sur 20 que sur 19 ;-) Par contre, je parie sur 18 personnellement !
Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER, tomy63, Docluisitus
21 Mar 2021 22:50 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6342
  • Remerciements reçus 2510

Réponse de Marc C sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Merci pour ce retour passionnant. La gestion de l'alcool et de la maturité paraît certainement être un enjeu pour le secteur, l'achat de Côtes du Rhône à base de pinot à plus de 50€ le ticket d'entrée, ayant peu de chance de soulever les foules sur le long terme (à part éventuellement pour les fameux 1 à 2% et encore cela peut devenir les 0,1/0,2%)

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
22 Mar 2021 07:50 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3998
  • Remerciements reçus 4063

Réponse de starbuck sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Matthieu, je suis surpris par ta remarque concernant 19 VS 18 car sur ce qu'on a pu goûter, on trouvait plus de fraicheur sur 19.
Mais je ne sais pas chez qui tu es allé et comme tu le dis, cela peut varier selon les vignerons et les villages concernés.

Concernant 2020, il y a un élément qu'il faut peut-être prendre en compte, c'est la date des vendanges.
Il y a eu une petite pluie au milieu de la période ( désolé je ne me souviens plus de la date exacte) et ceux qui ont vendangé après estimaient que cela avait permis d'éviter d'avoir des tannins trop secs.

Je pense qu'il faudra en tout cas penser à interroger les vignerons sur ce point

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Garfield
22 Mar 2021 08:16 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2605
  • Remerciements reçus 2623

Réponse de matlebat sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Salut Sylvain,

A la dégustation, à date, j'ai trouvé des fraicheurs toniques Très surprenantes sur les finales des 18. Sur les 19, il y a de la fraicheur mais à date, je la trouve moins tonique, elle n'amène pas de dynamisme, ce petit coup de peps. MAIS attention, je répète, les 19 ont tout juste été embouteillé et les 18 que j'ai pas mal bu depuis le 2eme confinement avait déjà 6 mois de bouteilles, donc je me garde le droit de revoir mon avis en novembre ;-)

Concernant les dates pour 2020, la plus part des vignerons rencontrés ont coupé à partir du 27 aout, certains le 23 (comme en 2003). Il a plu sur Gevrey 2x20mm le 22 puis le 26 ou le 28. Mais par exemple pas une goutte sur Nuits, ou sur le côté Dijon de Marsannay. Donc a nouveau très inégal.
Idem pour les rendements, d'un domaine à l'autre, tu passes d'un volume quasi identique en 19 (qui était moins que 18) à 30, 40, voir 50% de moins sur certains crus, ce qui a concentré les acidités qui sont élevés.
De ce que les vignerons m'ont dit et dans mon souvenir Des degrés élevés à 14, voir plus (mais on ne le ressent pas à date) mais des ph aussi (3 à 3,5), si c'est pas extrême :-), et tu ajoutes à cela des densités de matière énorme...

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck
22 Mar 2021 13:25 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2473
  • Remerciements reçus 668

Réponse de Galinsky sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Matthieu, je suis surpris par ta remarque concernant 19 VS 18 car sur ce qu'on a pu goûter, on trouvait plus de fraicheur sur 19.
Mais je ne sais pas chez qui tu es allé et comme tu le dis, cela peut varier selon les vignerons et les villages concernés.

Concernant 2020, il y a un élément qu'il faut peut-être prendre en compte, c'est la date des vendanges.
Il y a eu une petite pluie au milieu de la période ( désolé je ne me souviens plus de la date exacte) et ceux qui ont vendangé après estimaient que cela avait permis d'éviter d'avoir des tannins trop secs.

Je pense qu'il faudra en tout cas penser à interroger les vignerons sur ce point


Bonjour,

Sur ce que j'ai pu gouter toute la semaine, je plussoie entièrement et j'ai également trouvé plus de fraîcheur et d'équilibre sur 2019 que 2018, certains de ces derniers ayant déjà un peu tendance à être replié sur eux-mêmes (chez Laurent Lignier entre autres, d'ailleurs mes bouteilles sont remisées en fond de cave) -
La période de maturation des raisins sur 2019, c'est faite sur plus de temps avec des date de vendanges plus tardives sur 2019, ayant apporté des acidités différentes et plus marqués sur ce millésime... Enfin, je trouve !

Eric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: francois999, Marc C, starbuck
22 Mar 2021 18:35 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

Réponse de Vaudésir sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

@ TOMY63
Pour toi depuis10 ans quel est le meilleur millésime que tu as goûté 10,12 , 16, 19 ? Ou autres.
Stephane
22 Mar 2021 18:46 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6342
  • Remerciements reçus 2510

Réponse de Marc C sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Comme le président, les critiques anglo-saxonnes, Meadows et Martin, sont en tout cas plus enthousiastes sur les 19 que sur les 18, en leur trouvant plus de fraîcheur.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Galinsky
22 Mar 2021 18:57 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1542
  • Remerciements reçus 1506

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Des domaines visités, ils nous ont tous indiqué une acidité supérieure en 2019 que 2018.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63
22 Mar 2021 19:44 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6205
  • Remerciements reçus 3918

Réponse de Frisette sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Sur le peu goûté, je vais également dans votre sens. 2019 me semble plus précis et frais, alors que 2018 me semble vraiment massif, limite grossier en comparaison, avec des équilibres plus lourds traduisant une impression de maturité plus élevée.

Flo (Florian) LPV Forez
22 Mar 2021 20:08 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Réponse de tomy63 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

@ TOMY63
Pour toi depuis10 ans quel est le meilleur millésime que tu as goûté 10,12 , 16, 19 ? Ou autres.
Stephane


2010 sans hésiter.
J'aime beaucoup les équilibres des 2016 et je suis très confiant sur la garde, mais je ne suis pas objectif (naissances) sur ce millésime...
J'aime bien 2015 aussi. Sur salon, à la sortie du millésime, il y avait beaucoup moins de ratés que sur les 2019...
2012 je suis pas fan, je me suis pas mal cassé les dents sur des vins trop concentrés et un peu chaleureux parfois, mais ça devrait bien vieillir.
Je classerais 2018 et 2019 très loin dans le classement, ces millésimes de canicule c'est vraiment pas ce que je recherche quand j'ouvre un Bourgogne. Je préfère 2014 ou 2017 des petits millésimes, mais aux équilibres plus "classiques" avec lesquels on se régale bien en jeunesse. Mais il faudra voir avec le temps, on ne va quand même pas tirer des conclusions définitives sur des millésimes tout juste, voire même pas encore, en bouteille.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513, bibi64, Vaudésir, Nicolas Arlicot, LucB, Frisette, leteckel, Docluisitus
22 Mar 2021 20:09 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

Réponse de Vaudésir sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

J'aime beaucoup les équilibres des 2016.

Parfaitement en phase avec toi :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
22 Mar 2021 20:18 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2529
  • Remerciements reçus 224

Réponse de freemanu sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Idem pour moi, en novembre je trouvais plus d'equilibre sur les 19 goutés sur fût que 2018.
Chez Mongeard Mugneret par exemple, 2018 était un peu comparé a 2003.
Le soucis c'est que c'est tout ce que je ne recherche pas en Bourgogne.

Manu LPV PACA
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63, LucB
22 Mar 2021 20:19 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2605
  • Remerciements reçus 2623

Réponse de matlebat sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Hello,
Mais on est bien d'accord, il y a plus d'équilibre sur 2019, avec des fraicheurs marqués, souvent (mais pas toujours). Je trouve 18 plus foufou, plus tonique, plus de relief que 19, qui est plus équilibré, plus harmonieux, plus classique.
Qu'on ne se trompe pas :-) 2019 est grand, Mais à date, j'ai une petite préférence pour ce côté plus foufou, surprenant de 18 :-) Mais dans 6 mois, 2 ou 3 ans...
Amicalement, Matthieu
22 Mar 2021 22:45 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 157
  • Remerciements reçus 440

Réponse de Pinardo sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Revenant également de quelques dégustations de 2019 en Bourgogne, j'ai aussi eu un ressenti supérieur sur les 2019 par rapport aux 2018.

Comme je l'avais écrit dans un de mes CR (et c'était une remarque au final assez générale sur les différent domaines où je suis passé), je perçois 2019 comme un millésime où les vins ont un fruité des années chaudes (pas caniculaires) mais avec une acidité des années fraîches.
En ce qui me concerne c'est un compromis que j'adore et j'ai donc pris un très grand plaisir sur 2019 et ceci de manière assez générale.

Beaucoup de vins me semblent avoir des colonnes vertébrales et des qualités de fruits pour aller loin dans le temps. A l'inverse j'ai un souvenir un peu plus hétérogène des 2018 où j'ai le souvenir de vins, qui "débordaient" un peu plus souvent du côté de la sur-maturité.

Mon sentiment en revenant de ce périple était que 2019 pourrait s'acheter un peu les yeux fermés alors que pour les 2018 j'étais content d'avoir pu goûter avant de me lancer.
J'avoue toutefois en avoir encore assez peu ouvert depuis (des 2018) puisque je les ai pour la plupart seulement récupérés lors de mon récent voyage.
Affaire à suivre...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513, leteckel, Fredimen, Garfield
22 Mar 2021 23:52 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 251
  • Remerciements reçus 209

Réponse de th7513 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Très intéressantes informations, merci !

Et quid des blancs, notamment sur 2019 ?

Cordialement,
Thomas.
23 Mar 2021 09:48 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Réponse de tomy63 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

" Très intéressantes informations, merci !
Et quid des blancs, notamment sur 2019 ? "


Comme les 2018, à fuir comme la peste :D
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513
23 Mar 2021 09:51 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

Réponse de Vaudésir sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

" Très intéressantes informations, merci !
Et quid des blancs, notamment sur 2019 ? "


Comme les 2018, à fuir comme la peste :D


Je te trouve bien sévère, certes ils n'ont pas le profil habituel mais le fond est bien supérieur à 2018 :whistle:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
23 Mar 2021 12:16 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Réponse de tomy63 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

D'où le smiley... Il faudrait affiner par secteurs (et par producteurs). J'ai eu quelques vignerons de la Côte de Beaune au téléphone mais je n'ai pas encore eu le temps d'aller sur place. Là aussi ils n'étaient pas forcément d'accord sur 2018vs2019, par contre la plupart sont optimistes pour 2020 avec comme sur les rouges de Côte de Nuits des degrés d'alcool élevés mais de bons équilibres en perspective. Ce qui est sûr c'est qu'ils prient tous pour que 2021 revienne "à la normale", si on peut dire, car les vignes ont vraiment souffert de cette trilogie caniculaire.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
23 Mar 2021 14:21 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2605
  • Remerciements reçus 2623

Réponse de matlebat sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Re-Hello,
Moi j'ai trouvé les blancs 19 très beau, avec des crus superbes (chez JF Germain, de beaux crus aussi chez BC...), et sur les blancs à date, pour le coup je préfère pour l'instant 19 à 18 :-).
Amicalement, Matthieu
23 Mar 2021 14:33 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6205
  • Remerciements reçus 3918

Réponse de Frisette sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Idem que Mathieu pour les blancs, aves des équilibres moins chaleureux et également des acidités plus franches. Mais on n'est pas au niveau de 2017 ou 2014.

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63
23 Mar 2021 14:53 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2473
  • Remerciements reçus 668

Réponse de Galinsky sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

" Très intéressantes informations, merci !
Et quid des blancs, notamment sur 2019 ? "


Comme les 2018, à fuir comme la peste :D


Je te trouve bien sévère, certes ils n'ont pas le profil habituel mais le fond est bien supérieur à 2018 :whistle:


Bonjour,

De mon côté, je ferai la même comparaison que pour les rouges, à savoir un millésime 2019 qui me semble également supérieur sur les blancs avec plus de fond, moins de dilution, mais également plus de tension et d'équilibre.
Ainsi lors de notre dégustation chez Vincent Dauvissat il y a une semaine, j'ai trouvé les vins plus harmonieux, gardant de belles acidités, malgré une maturité élevée avec une Montée de Tonnerre superbe de tension, de puissance et d'harmonie, idem sur Forest et les Clos. J'ai beaucoup aimé ce millésime !

Eric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tomy63
23 Mar 2021 17:01 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19741
  • Remerciements reçus 3327

Réponse de mgtusi sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Et si on laissait un minimum de temps au vin avant d'émettre un jugement définitif ?

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
23 Mar 2021 17:50 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Réponse de tomy63 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Jusqu'ici personne n'a émis un jugement définitif. Il me semble tout à fait normal de débattre des premiers échos et des premières tendances à la sortie d'un nouveau millésime sur un forum d amateurs de vins.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, bibi64, Frisette
23 Mar 2021 20:28 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19741
  • Remerciements reçus 3327

Réponse de mgtusi sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Jusqu'ici personne n'a émis un jugement définitif. Il me semble tout à fait normal de débattre des premiers échos et des premières tendances à la sortie d'un nouveau millésime sur un forum d amateurs de vins.


Comme les 2018, à fuir comme la peste

Si ce n'est pas un jugement définif, ça y ressemble fortement

Michel
23 Mar 2021 20:51 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84612
  • Remerciements reçus 10923

Réponse de oliv sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Tu oublies le smiley.
Et je pense que s'il est un LPVien dont l'avis est étayé, défendu et très clairement explicité ici, c'est bien Tomy.
23 Mar 2021 20:59 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Réponse de tomy63 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Alors ça c'est vraiment facile et puéril : sortir une phrase de son contexte.
J'ai aussi écrit "Mais il faudra voir avec le temps, on ne va quand même pas tirer des conclusions définitives sur des millésimes tout juste, voire même pas encore, en bouteille." Mais ça tu ne l'as pas cité.
Par contre si tu arrêtais ce genre de remarques et que tu faisais un peu plus de CR ça ferait beaucoup de bien à LPV...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Vougeot, Frisette, Docluisitus
23 Mar 2021 21:02 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19741
  • Remerciements reçus 3327

Réponse de mgtusi sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Alors ça c'est vraiment facile et puéril : sortir une phrase de son contexte.
J'ai aussi écrit "Mais il faudra voir avec le temps, on ne va quand même pas tirer des conclusions définitives sur des millésimes tout juste, voire même pas encore, en bouteille." Mais ça tu ne l'as pas cité.
Par contre si tu arrêtais ce genre de remarques et que tu faisais un peu plus de CR ça ferait beaucoup de bien à LPV...


Le premier post était lapidaire, tu t'es rattrapé après.

Et mon pourcentage de CR n'est pas si mal que cela.

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63
23 Mar 2021 21:04 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19741
  • Remerciements reçus 3327

Réponse de mgtusi sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Je pense qu'avec Tommy on va se réconcilier sans trop de problème.
Le point que je conteste est d'émettre des jugements globaux d'un millésime sur la base de dégustation de vins à peine en bouteille.
Je vous rappelle les 2003 jugés comme nuls en bourgogne blanc mais quand Vincent Dauvissat sort un 2003 en dégustation, on est scotchés ! Donc Prudence est mère de sûreté.

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: TristanBP
23 Mar 2021 21:19 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2296
  • Remerciements reçus 1423

Réponse de tomy63 sur le sujet Grands Jours de Bourgogne en cave 2021

Oui mais Michel on ne peut pas dire que 2003 est un grand millésime juste pace que Dauvissat ou autre l'a réussi. Il est important de discuter du niveau, enfin surtout du style car c'est déjà un peu plus objectif, global d'un millésime. Bien sûr qu'il y aura de grandes réussites mais aussi de grand ratés en 2019. Je dis juste que par exemple aux Grands Jours de Bourgogne sur les 2015 et 2016 par exemple, à la même période de l'année, mais dans un format différent, j'ai la sensation que c'est un peu plus hétérogène en 2019 (et 2018 aussi), pour les mêmes raisons qu'en 2003.

Tout le monde sera d'accord, enfin je l'espère en tout cas, sur le fait que ce ne sont que 2-3 dégustations sur un millésime même pas encore embouteillé partout. Il faudra affiner dans le temps. Mais il faut bien commencer par quelque chose, n'est-ce pas ?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Docluisitus
23 Mar 2021 22:10 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux