Nous avons 1179 invités et 7 inscrits en ligne

Les vignes de l'Angevin - Noella et Jean-Pierre Robinot, Jasnières

  • strawberrysoap
  • Portrait de strawberrysoap Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 91
  • Remerciements reçus 30

Les vignes de l'Angevin, Jasnières a été créé par strawberrysoap

LES VIGNES DE L'ANGEVIN

Les vignes de l'Angevin
Noella et Jean-Pierre Robinot
Le Presidial
72340 Chahaignes
Tél. : +33 (0)2 43 44 92 20
 


CR:

* Les vignes de l'Angevin - Jasnières La coulée 2002

Juin 2015

Après le souvenir d’un vin oxydatif anciennement dégusté il y a plus d’un an, un peu approximatif, mais doté d’une très belle matière nous ouvrons sur les fromages ce vin naturel.

La robe est jaune paille clair et brillante

Le nez est exceptionnel, mûr, miellé, sur les agrumes (clémentines, ananas victoria), les fruits de la passion avec une touche épicée (safran). On s’attend à un vin moelleux.

La bouche est protégée par un gaz perlant qui s’estompe rapidement. Sur le plan aromatique, c’est un peu plus monolithique, massif et riche mais sans aucune lourdeur. Le vin est étonnamment sec, tonique et dynamique On sent le terroir à silex, c’est du chenin mais certain évoque le caractère minéral des sancerres. Ce vin presque tannique possède de très beaux amers de fort bon aloi.
Un vin droit et tendu, inclassable.
* Les vignes de l'Angevin - Jasnières La coulée 2002
Dégusté le 19 avril 2016

Dégusté au milieu d'autres vins en 2015 rubrique dégustation éclectique sou l'intitulé " de Panam au Panama", la dernière bouteille d'un vin assez étonnant et qui me laisse globalement les mêmes impressions.... Quoique légèrement revisité dans sa gustation !

La robe est jaune paille clair et brillante

Le nez est fort beau dans le même registre qu'il y a un an, mûr, miellé, la cire à bois, l'encaustique et dans l'ensemble de belles notes terpéniques.

Là encore la bouche est protégée par un gaz perlant, qui s’estompe très rapidement.
Le vin se montre frais et équilibré, doté de forts beaux amers végétaux. Cependant on le sent en bout de course, s'il reste droit et linéaire, il manque de dynamisme et la finale ne se prolonge pas. La minéralité est là, le registre aromatique sur les agrumes et les épices, (safran). Il est à mon sens temps de le boire.

Bien que les Jasnières sont réputés pour une garde longue, j'ai des doutes sur la matière du vin et sa capacité à aller plus loin dans le temps. Un beau vin néanmoins.
21 Avr 2016 17:27 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94115
  • Remerciements reçus 23354
Entretien
Range Tes Bouteilles : Jean-Pierre Robinot.

munchies.vice.com/fr...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: f.aubin
13 Mar 2019 12:26 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 154
  • Remerciements reçus 121
Intéressant cet article sur ce personnage à part de la vallée du Loir.
Seulement je me pose une question. Pour moi le nature demande une précision d'orfèvre et un niveau d'exigence élevé vu que les vins sont pas ou peu protégés.
Comment, via son discours parler d'un savoir faire alors que dès le début, il nous dit qu'à part la taille il n'a rien fait du tout. Une sorte d'ode à on ne fait rien et tout se passe bien. Mythe ou réalité ? J'ai l'impression que ce "laisse faire la nature" est une dérive de communication du nature. Des spécialistes peuvent ils m'expliquer pour mieux saisir sa pensée.
Je ne suis pas pour autant un pragmatique coincé dans le dogme, mais l'extrême inverse est il autre chose qu'une posture.
Je ne demande qu'à être éclairé :)
13 Mar 2019 13:02 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 421
  • Remerciements reçus 1321
Un petit reportage qui fera probablement crisser des dents voir même mettre certains LPViens en PLS.


Charles, simple buveur
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield
31 Mai 2021 15:20 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21745
  • Remerciements reçus 5939
Ah mais Charles, si tu veux vraiment rigoler, je te conseille de visualiser les croustillantes videos avec Action Bronson concernant les vins natures (et les resto branchés).

Edifiant !

Euh..Sinon PLS ?

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Garfield
31 Mai 2021 15:29 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 421
  • Remerciements reçus 1321
Oui c'est bien marrant même si il est beaucoup trop raide trop rapidement pour que ça soit autre chose que du divertissement. D'ailleurs, je pense que pépère a du avoir une sérieuse alerte car il est en train de publier la dernière saison de son show directement sur sa chaine youtube et il semble avoir perdu plusieurs dizaines de kil même si ça reste un beau bébé.
Certains moments, dont celui où il fait un sandwich à la porchetta sont à la limite de la pornographie.

Pour en revenir au vin de Robinot, est-ce que quelqu'un en a bu récemment ?
J'en ai un super souvenir, au Yard justement, où le vin avait été parfait avec des assiettes de vitello tonnato et des calamars.

PLS = position latérale de sécurité

Charles, simple buveur
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Petit Dromois
31 Mai 2021 15:48 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19538
  • Remerciements reçus 4579
pas de jugement, mais quand même tout ça est un peu trop laudatif pour être honnête. Si l'étalon du "putain qu'est-ce que c'est bon" est le potimarron juste passé au four, alors, ça permet peut être de relativiser le reste.
 

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Petit Dromois
01 Jui 2021 07:09 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 421
  • Remerciements reçus 1321

Réponse de Chaccz sur le sujet Les vignes de l'Angevin, Jasnières

"Pas de jugement mais" :)

Je pense que c'est le sempiternel débat, qui existe aussi en cuisine, sur la pureté et la simplicité du produit versus la transformation qui dénature.
Ce qui est un peu ennuyeux à mon gout c'est la condescendance des deux camps.
- d'un coté les afficionados du vin nature qui vont immédiatement juger les autres de gros ringards tout nazes
- de l'autre côté qui dit que les amateurs de vins natures ne boivent pas vraiment du vin et que c'est déviant, sans intérêt et que les gens qui le font sont soit, au mieux des doux rêveurs, plus souvent des punks à chien avec des gros cheveux qui puent (mais par contre ça se bat comme des chiffoniers pour obtenir des bouteilles de Ganevat, Kagami, Leroy, Labet ou encore Overnoy parce que c'est de la balle) 

Charles, simple buveur
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: HERBEY 99, julien1984, Blog, Le Petit Dromois
01 Jui 2021 13:03 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2332
  • Remerciements reçus 3981

Réponse de dt sur le sujet Les vignes de l'Angevin, Jasnières

Tout ce que j’ai goûté chez Robinot, n’est pas forcément inoubliable. En revanche, les rouges issus de vignes centenaires de pineau d’aunis se sont régulièrement montrés rien moins qu’éblouissants ! Des vins extrêmement émouvants, d’une incroyable profondeur et d’un velouté de texture admirable. Les 2005, 2009 et 2010 restent ainsi de grands moments de dégustation pour moi.

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, HERBEY 99, Papé, Chaccz
01 Jui 2021 14:29 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94115
  • Remerciements reçus 23354
Chahaignes
Le vigneron est aussi photographe.

www.ouest-france.fr/...
05 Aoû 2023 19:45 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 1305

Réponse de Boubzou sur le sujet CR: Les vignes de l'Angevin - Le Regard - 2021

CR: Les vignes de l'Angevin - Le Regard - 2021

100% Pineau d'Aunis.
Bouteille épaulée 2h, mais s'est améliorée avec l'aération et bénéficiera à mon sens de plus de temps.
Le nez est étonnant, sur des notes de fruits rouges fortement marquées par des épices (poivre blanc, épices douces), et d'autres plus végétales. Une perception de volatile aussi, seul élément d'ailleurs qui rappelle qu'il s'agit d'un vin nature.
La bouche est sérieuse, fraîche et droite, avec une certaine rusticité apportée par les notes végétales et les petits tanins en finale. Longueur moyenne +.

C'est très bon et assez éloigné de l'idée préconçue qu'on peut se faire de ces vins : en l'état, c'est du sérieux! 
A garder quelques années à mon sens pour en profiter pleinement.
 

Alexandre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Papé
11 Déc 2023 12:49 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck