Nous avons 3929 invités et 42 inscrits en ligne

Inflation

  • Messages : 2898
  • Remerciements reçus 9320

Réponse de Kiravi sur le sujet Inflation

Se plaindre sans arrêt de l'inflation a propos du vin est réservé à ceux qui accorde plus au paraître...

Sans arrêt, c'est excessif.
Mais on a quand même le droit de ronchonner un peu lorsqu'on est contraint de renoncer à des vins qu'on apprécie, non ?
Se plaindre de l'inflation me semble surtout réservé à ceux qui accordent de l'importance à la minceur de leur portefeuille et aux dépenses prioritaires de la vie quotidienne.
 

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, lucas_mir, Moriendi, Med
12 Nov 2022 11:58 #2521

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21756
  • Remerciements reçus 5952

Réponse de mgtusi sur le sujet Inflation

Personnellement si je compare les vins dit prestigieux que l'on ouvrait pour des occasions spéciales je ne trouve pas forcément une différence avec aujourd'hui. 
il y a 40 ans ouvrir un C9P ou un volnay faisait parti des plaisirs occasionels car le prix de ses bouteilles étaient 3a 4 fois supérieur au vin lambda de l'époque 
Aujourd'hui un Bourgeuil ou chinon sympa coute environ 18 euros comparer a un pape Clément par exemple on est toujours dans un ratio de 3 a 4 .
Je part toujours d'un principe que l'exception ne doit pas tomber dans la banalité du quotidien. 
Se plaindre sans arrêt de l'inflation a propos du vin est réservé à ceux qui accorde plus au paraître...

Drôle de comparaison, il y a quarante ans, Beaucastel coûtait 35 francs et Volnay Angerville 150 ; se payer un chateauneuf (à part Rayas qui atteignait déjà 150 francs) était à la portée de beaucoup de consommateurs.

 

Michel
12 Nov 2022 12:11 #2522

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 946
  • Remerciements reçus 635

Réponse de Delphinette sur le sujet Inflation

Donc est-ce qu'ouvrir une bouteille de volnay ou C9P a 35 euros est il encore prestigieux ? 

 

I feel a supersonic give me gin and tonic...
12 Nov 2022 12:53 #2523

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6025
  • Remerciements reçus 803

Réponse de Martinez sur le sujet Inflation

'Et si on arrêtait de chouiner?'

Sur les derniers posts, je ne vois aucun intervenant chouiner, juste essayer d'apporter son point de vue sur un constat.

Aller voir ailleurs du très bon, de l'équivalent à prix inférieur, bien sûr que c'est la chose à faire, s'adapter par obligation, que faire d'autre, mais on peut faire cela en évitant l'écueil de se mentir à soi-même !!! :

Je vais voir ailleurs, mais en même temps, je n'ai pas encore trouvé la magie d'un Clos des pierrières 2007 (Meursault autour de 150 euros) du côté de la Bourgogne sud !
Je vais voir ailleurs, mais en même temps, je n'ai pas encore trouvé la magie d'un Rayas 2003 ailleurs à bon prix.
Je vais voir ailleurs, mais en même temps, je n'ai pas encore trouvé la magie d'un Egly Blanc de noirs ailleurs à bon prix.
Je vais voir ailleurs, mais en même temps, je n'ai pas encore trouvé la magie d'un Rousseau Clos Saint Jacques 2002 à bon prix.
Etc....

Alors bien sûr, on va aller chercher d'autres magiciens, ce que l'on fait tous ici, car authentiques passionnées, mais en même temps, cela n'empêche pas de regretter celles perdues qu'on ne reverra plus :)) et de le dire sans chouiner, juste pour ne pas se mentir à soi-même !

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, mgtusi, Moriendi, TristanBP, Frisette, oberlin, Vyat, rafalecjb
12 Nov 2022 13:50 #2524

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 831
  • Remerciements reçus 2831

Réponse de oberlin sur le sujet Inflation

Je suis assez d'accord avec Martinez... Nous qui buvons tout à l'aveugle, il faut reconnaître que les grandes émotions ont tjrs été apportées par des "grandes" étiquettes, donc des vins chers ou speculatifs. Mais attention... Je n'ai.surtout pas dit que les grandes étiquettes nous avaient toujours apporté.de grandes emotions... Bien au contraire!
Marc 
12 Nov 2022 14:41 #2525

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 289

Réponse de Monard sur le sujet Inflation

euh...:
trouvai
trouvé
trouver
trou vrai
trouvée

cochez la case bonne et une bouteille de Rayas... ou de Meursault ... gagnez ... ou rien du tout!

PM
12 Nov 2022 14:42 #2526

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6025
  • Remerciements reçus 803

Réponse de Martinez sur le sujet Inflation

'il faut reconnaître que les grandes émotions ont tjrs été apportées par des "grandes" étiquettes'

Pour ma part, pas toujours mais souvent quand même.
12 Nov 2022 14:57 #2527

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6025
  • Remerciements reçus 803

Réponse de Martinez sur le sujet Inflation

'euh...:
trouvai
trouvé
trouver
trou vrai
trouvée

Corriger !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Monard
12 Nov 2022 14:59 #2528

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 946
  • Remerciements reçus 635

Réponse de Delphinette sur le sujet Inflation

C'est vrai que lorsqu'on a pas les moyens de s'acheter une Ferrari il vaut mieux chercher une Dacia V6 turbo   

 

I feel a supersonic give me gin and tonic...
12 Nov 2022 15:26 #2529

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8564
  • Remerciements reçus 1381

Réponse de hyllos sur le sujet Inflation

Et si on arrêtait de chouiner?
L'"excellence" nous échappe, mais qui roule en Ferrari? Comme dit Agitateur, on est dans l'univers du luxe...plus agaçants sont les suceurs de roue évoqués par Eric.
Il y a pourtant de plus en plus de bons vins, partout, et de quoi se réjouir à la portée de la majorité des bourses des contributeurs de ce forum.
J'ai goûté récemment des Meursault à 120€ ( sur un salon ) qui ont vocation à servir à la confection d'un risotto, pour lesquels je ne paierais pas dix balles, et ça ne m'a même pas mis en colère. Me suis régalé avec autre chose, moins clinquant, mais bon!
L

Pour moi, ça n'est pas chouiner. Le problème en Bourgogne est pour moi plus profond.

Contrairement à Bordeaux ou à la Champagne, qui sont des vins de marque avant tout, la Bourgogne a construit son identité et sa qualité sur les climats et les domaines familiaux. La personne, la familles est indissociable du vin dans cette région. Si on compare à Bordeaux, on voit très clairement la différence. Le problème des dernières années c'est qu'à force de spéculation, la Bourgogne a atteint des tarifs globalement stratosphériques qui se répercutent maintenant sur le prix du foncier. Du coup il est absoluement évident que la majorité des domaines ne pourront pas être transmis à la prochaine génération. La Bourgogne est en train de détruire sa propre spécificité. 

Vous critiquez des domaines comme le Château de Pommard, mais il faut bien se rendre compte que le petit jeu joué par les viticulteurs bourguignon va aboutir à ce modèle. Je ne vois pas beaucoup de domaines subsister autrement à un horizon 10-20 ans. C'est très triste et c'est vraiment dommage. Tous les grand crus vont passer petit à petit sous le contrôle financier de groupes comme LVMH ou de milliardaires. 

Alors je sais pas si vous trouvez ça cool mais perso, je trouve ça vraiment dommage et je pense que ça impactera lourdement le style des vins futurs. Du coup, pour tout dire, je me fous des prix, mais je sais que je regretterai la Bourgogne d'hier quand elle n'existera plus.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: philippe loiseau, francois999, jean-luc javaux, Moriendi, TristanBP, leteckel, Ilroulegalet
15 Nov 2022 14:12 #2530

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8564
  • Remerciements reçus 1381

Réponse de hyllos sur le sujet Inflation

C'est vrai que lorsqu'on a pas les moyens de s'acheter une Ferrari il vaut mieux chercher une Dacia V6 turbo   


 

Accessoirement, c'est exactement ce que je ressens quand je vois les gens se rabattre sur Santenay ou Monthélie quand ils achetaient avant Meursault ou Vosne ;) 

C'est d'ailleurs assez drôle à lire...

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette
15 Nov 2022 14:13 #2531

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 296

Réponse de oulababa sur le sujet Inflation

Sauf que quand on achète une Ferrari , on a les prestations qui vont avec. 

En matière de vin , un bourgogne village à 80€ n'offre pas toujours le plaisir escompté à la hauteur de débit sur le compte en banque ..... 

Quand je vois qu'un ami caviste me propose des 2020 , où pour avoir 3 lieux dit sur 2020 , il me faut débourser 200€ , je laisse tomber, ça ne me fait plus rêver , ça me fait fuir même. 

Xavier L.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nexus73
15 Nov 2022 15:13 #2532

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet Inflation

Toute la magie de la Bourgogne est là, on peut se retrouver avec une carrosserie Pininfarina avec sous le capot un deux temps 25 cm3 qui crache de l'huile, le tout vendu au prix fort. Je ne connais pas d'autres secteurs pour lesquels cela soit possible.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
15 Nov 2022 18:48 #2533

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6352
  • Remerciements reçus 6172

Réponse de Vaudésir sur le sujet Inflation

Toute la magie de la Bourgogne est là, on peut se retrouver avec une carrosserie Pininfarina avec sous le capot un deux temps 25 cm3 qui crache de l'huile, le tout vendu au prix fort. Je ne connais pas d'autres secteurs pour lesquels cela soit possible.

Marc


En + si c'est meme pas un 49.9
15 Nov 2022 18:53 #2534

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet Inflation

Dans le secteur on est plus sur de la débrousailleuse que sur de la 103SP !

Marc
15 Nov 2022 19:00 #2535

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 946
  • Remerciements reçus 635

Réponse de Delphinette sur le sujet Inflation

Déjeuner rapide a la maison hier midi avec un Lpvien
ris de veau au foie gras chaud
et coquilles saint Jacques 
Rosso montalcino banfi 18 a 12 euros 
Chinon réserve privée 2010 a 15 euros
l'inflation était plutôt dans l'assiette mais pas dans le verre.
 

I feel a supersonic give me gin and tonic...
15 Nov 2022 19:40 #2536

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 790
  • Remerciements reçus 154

Réponse de alain_vin sur le sujet Inflation

Le problème des dernières années c'est qu'à force de spéculation, la Bourgogne a atteint des tarifs globalement stratosphériques qui se répercutent maintenant sur le prix du foncier. Du coup il est absoluement évident que la majorité des domaines ne pourront pas être transmis à la prochaine génération. La Bourgogne est en train de détruire sa propre spécificité. 

Vous critiquez des domaines comme le Château de Pommard, mais il faut bien se rendre compte que le petit jeu joué par les viticulteurs bourguignon va aboutir à ce modèle.
 


"Se répercutent MAINTENANT sur le prix du foncier" ? L’œuf ou la poule, etc.
Les vignerons n'ont que peu voire pas de maitrise sur le marché gris et la spéculation.
Idem sur le prix que Artemis est prêt à mettre pour acquérir un domaine.
Certes les vins sont trop chers, mais c'est aller un peu vite en besogne que de dire que les vignerons sont les responsables àmha.

Si j'étais conspirationniste, je dirais qu'un groupe de super riches fait exploser les prix de certains domaines aux enchères, en seconde main etc., et achètent du foncier à prix d'or. Ca fait monter le coût d'une transmission et il faut augmenter les prix pour compenser mais souvent ça ne suffit pas, il faut revendre à un super riche...

Alain
15 Nov 2022 22:08 #2537

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8564
  • Remerciements reçus 1381

Réponse de hyllos sur le sujet Inflation

"Se répercutent MAINTENANT sur le prix du foncier" ? L’œuf ou la poule, etc.
Les vignerons n'ont que peu voire pas de maitrise sur le marché gris et la spéculation.
Idem sur le prix que Artemis est prêt à mettre pour acquérir un domaine.
Certes les vins sont trop chers, mais c'est aller un peu vite en besogne que de dire que les vignerons sont les responsables àmha.

Si j'étais conspirationniste, je dirais qu'un groupe de super riches fait exploser les prix de certains domaines aux enchères, en seconde main etc., et achètent du foncier à prix d'or. Ca fait monter le coût d'une transmission et il faut augmenter les prix pour compenser mais souvent ça ne suffit pas, il faut revendre à un super riche...

Alain

Sérieusement... vous n'avez pas beaucoup mis les pieds dans les domaines ces 30 dernières années... La montée tarifaire a précédé de loin les envolées foncières. Du point de vue de la timeline comme disent les Anglais, c'est très facile à documenter. En 2008 un HA de foncier Grand Cru plafonnait à 1.2 millions (voir le rachat du Clos des Lambrays à l'époque du propriétaire allemand) et 2008 on est déjà dans la flambée tarifaire (je me souviens bien puisque 2006-2007 sont les derniers millésimes que j'ai acheté). Il faut attendre 2014 pour le rachat à un tarif délirant du fameux Clos, puis la consolidation du move avec 2018 et Rebourseau. La fuite en avant date de là. Mais les tarifs délirant ça commence vraiment vers 2005 (la Bourgogne a toujours été chère mais on change de dimension à ce moment). Pour moi il est absolument évident que l'explosion tarifaire a précédé le foncier.

Et je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Le marché gris ne fait pas la valorisation du foncier. Je pense surtout que la question c'est de savoir si ça vaut le coup de ne pas valoriser son vin quand c'est possible. Et d'autant plus que si c'est général, ça ne sert plus à rien de "perdre de l'argent". De ce point de vue, je dois dire que je comprends aussi les propriétaires. Il faut juste être bien conscient que la Bourgogne, ce n'est pas Bordeaux et que ce qui est possible là-bas, ne l'est pas ici (et encore... vue la crise du Bordelais, j'ai comme un doute sur la validité de la stratégie). La Bourgogne est construite sur les vignerons indépendants, c'est l'ADN même de la région. Et c'est pour ça que je pense que le résultat va être catastrophique à terme, bien pire que Bordeaux car on perd l'identité même du vin. 

En attendant, moi, ça me dépite. La notoriété de la Bourgogne (qui produit aussi beaucoup de merdes) est en chute libre (déjà qu'elle était pas bien haute) et on ne peut décemment même plus vendre leurs vins en dehors de la pure spéculation / cadeau impressionnant, puisqu'en dégustation on est tous bien conscient que si ça peut être excellent, ça n'est évidemment pas 10x meilleur qu'ailleurs. Tout le problème de cette fuite en avant réside dans le fait qu'on se coupe d'une clientèle qui apprécie les vins pour une clientèle qui peut les acheter. Au long terme, c'est quelque chose de totalement instable. Mais bon... c'est affaire de cycle, Bordeaux a profité une petite quarantaine d'année... j'ai encore espoir de regoûter des Bourgognes   avant de tirer ma révérence 

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, philippe loiseau, enzo daviolo, jean-luc javaux, denaire, HERBEY 99, bibi64, TristanBP, Fred974, leteckel, ysildur, rafalecjb, LEON213, Ilroulegalet, Kana, Niels
16 Nov 2022 08:20 #2538

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 661
  • Remerciements reçus 864

Réponse de Med sur le sujet Inflation

Toute la magie de la Bourgogne est là, on peut se retrouver avec une carrosserie Pininfarina avec sous le capot un deux temps 25 cm3 qui crache de l'huile, le tout vendu au prix fort. Je ne connais pas d'autres secteurs pour lesquels cela soit possible.

Marc

 


Ça Marc c'est parce que tu ne t'intéresses pas au foot !
Demande aux supporters de l'OM ce qu'ils pensent du faux Luis Suarez payé 10 millions d'euros l'été dernier

Médéric

 
16 Nov 2022 09:00 #2539

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4572
  • Remerciements reçus 2276

Réponse de HERBEY 99 sur le sujet Inflation

Bonjour à tous,
Je ne suis pas souvent d'accord avec Matthieu mais  j'applaudis à son dernier message sur ce fil. La Bourgogne a toujours été chère à très chère mais depuis quelques années c'est devenu artistique. Par ailleurs hormis quelques domaines où les vins peuvent être bouleversifiants (mais qui a envie de payer un Vosne Jachées de Bizot 700 euro HT , c'est le prix domaine et c'est pas des conn...?) je trouve les vins de plus en plus prévisibles et chiants à la manière bordelaise. Par ailleurs l'identité vigneronne était très forte, elle risque de disparaître. On verra bien. Pas sûr pour ma part (chui un vieux schnock à la différence de Hyllos!!) de voir le truc s'inverser. Pas grave, j'ai encore du stock, mes goûts changent et le monde vaste propose des merveilles à qui ne fait pas de fixette!!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zapata, Olivier Mottard, Jean-Paul B., enzo daviolo, denaire, leteckel, Ilroulegalet
16 Nov 2022 09:28 #2540

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21756
  • Remerciements reçus 5952

Réponse de mgtusi sur le sujet Inflation

La déception engendrée chez certains par les vins de Bourgogne "standard" est que cette région est mise sur un piédestal, à part des autres : les vins doivent être magiques ou rien.

Moi je considère la Bourgogne comme une autre région et je prends du plaisir avec certains vins dont le prix est resté raisonnable, en blanc comme en rouge, comme je prends du plaisir à Bordeaux, dans le Sud-Ouest, en Loire, dans le Languedoc Roussillon, en Savoie et dans le Jura.

Je ne cherche pas l'extase à chaque bouteille, je bois du bourgogne pour ce qu'il est : du vin.

Cette sacralisation, elle existait aussi à Bordeaux avec les GCC sinon rien mais c'est à présent terminé, on découvre les jolies appellations satellites (fronsac, côtes de Bourg,...)

Et sinon, on peut tout à fait aimer rouler en Clio, bien plus pratique qu'une Ferrari et on n'est pas déçu...

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., icna, TristanBP, Med, LEON213, Ilroulegalet
16 Nov 2022 11:06 #2541

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 946
  • Remerciements reçus 635

Réponse de Delphinette sur le sujet Inflation

Si on part du principe que le Bourgogne est devenu un objet de luxe et qu'il ne correspond plus du tout a la valeur réel du produit mais a la valeur commerciale de  l'étiquette. 
est-ce que quand on achete une omega ou rolex a 10 000 euros ou un foulard vuitton a 1500 euros on est aussi critique de la qualité et surtout du prix matière du produit ?
on s'achète un prestige et  un design sans se poser la question du coût matière. 

A titre d'exemple.
J'étais a la boutique officielle omega a paris il y a 2 semaines 
Les 1eres collection étaient a 3500 euros il y a 5 ans 
Maintenant cest 6000 euros.
​​​​même si ils sont passés sur un système 100% maison ça ne justifie pas une telle augmentation. 
 

I feel a supersonic give me gin and tonic...
16 Nov 2022 11:36 #2542

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14
  • Remerciements reçus 65

Réponse de Hugo_LPE sur le sujet Inflation

"on s'achète un prestige et un design sans se poser la question du coût matière"


Pas vraiment d'accord, pour commencer le "vrai" luxe est l'association entre rareté et artisanat (sous entendu qualité), Vuitton n'en fait plus parti depuis un moment. Le vin de Bourgogne répond me semble-t'il à ces critères.

De plus la comparaison avec l'horlogerie est difficile, avec une Rolex, ou même mieux une F.P. Journe vous profitez en la portant ET vous gagnez de l'argent à la revente. C'est peut-être la seule verticale avec les voitures de collection et quelques autres produits spécifiques ou c'est possible. On peut donc être moins regardant sur le prix matière ou la qualité, au final on ne perd rien. Mais c'est pas la même histoire avec le vin.

J'achète du vin pour le boire et donc en profiter, non pour le vendre, c'est impossible de faire les deux sur la même bouteille. Pour les gens sensés (entendez avec avec un budget qui n'égale pas à celui de la NASA). La question de la qualité du produit se pose donc, peu importe l'étiquette . Même si c'est du luxe, il faut que l'expérience soit à la hauteur du prix, ce qui est de moins en moins le cas en Bourgogne...

Instagram : lpepicuriens
16 Nov 2022 12:06 #2543

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21756
  • Remerciements reçus 5952

Réponse de mgtusi sur le sujet Inflation

Si on part du principe que le Bourgogne est devenu un objet de luxe et qu'il ne correspond plus du tout a la valeur réel du produit mais a la valeur commerciale de  


 

Ce n'est vrai que pour 10% de la production (20 et on n'en parle plus).

C'est comme si on résumait le Rhône à Hommage Jacques Perrin ou la CR brune de Jamet ou à Cathelin.

Michel
16 Nov 2022 12:37 #2544

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 693
  • Remerciements reçus 2461

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Inflation

"on s'achète un prestige et un design sans se poser la question du coût matière"


Pas vraiment d'accord, pour commencer le "vrai" luxe est l'association entre rareté et artisanat (sous entendu qualité), Vuitton n'en fait plus parti depuis un moment. Le vin de Bourgogne répond me semble-t'il à ces critères.
 

A mon tour d'apporter une petite contradiction mais dans les dictionnaires (perso j'aime beaucoup le CNRTL qui est plus exhaustifs et élaboré), le mode de production n'est pas concerné, l'artisanat étant la version junior de l'industrie. Or énormément de biens de luxe nécessitent des moyens industriels (montres, voitures, bateaux). 
Le  CNRTL  donne à mon sens une définition assez juste qui s'applique aux vins de Bourgogne : celui de pratique sociale caractérisée par le goût du faste et le désir d'ostentation. Les deux éléments en gras signifient pour moi que les leviers fonctionnels du luxe sont les moeurs (côté demande) et le marketing (côté offre).

LVMH a un savoir-faire marketing exceptionnel qui inocule ce comportement parmi ses consommateurs, et ceci à tous les niveaux de gamme. Les consommateurs de Veuve Clicquot, Ruinart et Moët & Chandon sont très segmentés et ne veulent surtout pas être assimilés à la mauvaise tribu. Dans la gamme supérieure, Krug et DP ne s'adressent pas non plus aux mêmes segments mais le désir de distinction est extrême. Donc LVMH en fait pleinement parti.
 
Finalement, le luxe est sur le long terme relativement mouvant vu que les moeurs évoluent. En matière de vin, le bordeaux était roi il y 40 ans, maintenant c'est le bourgogne mais au début du XXème siècle, c'était la Moselle allemande. Du temps de Jefferson au XVIIIème, les liquoreux étaient l'ultime luxe.

De plus la comparaison avec l'horlogerie est difficile, avec une Rolex, ou même mieux une F.P. Journe vous profitez en la portant ET vous gagnez de l'argent à la revente.

Si le luxe est la consommation de biens et de services superflus, c'est bien que les acheteurs ont les moyens de perdre la valeur de l'argent. Vouloir faire de la spéculation, ce n'est pas du luxe mais de l'affairisme.

Même si c'est du luxe, il faut que l'expérience soit à la hauteur du prix

Etant donné que l'essentiel de l'expérience d'un produit de luxe est la flatterie de la distinction via l'envie, jalousie ou l'admiration que l'on exerce sur son entourage, la vérité prosaïque du produit importe relativement peu. Pour avoir une bonne expérience avec des produits de luxe, le mieux est souvent d'être avec des clients (au sens politique), des obséquieux et des flagorneurs, ça tombe bien : ce sont les circonstances de consommation de telles choses à 75% (cadeaux d'affaire, représentation tel événement social comme un mariage), l'autre versant étant pour se rassurer quand on a une période difficile (se faire un étoilé après s'être fait virer par exemple).

Le succès actuel de la bourgogne est à mon sens une affaire de moeurs, et non de marketing et c'est là où je rejoins Matthieu en pensant ce n'est pas pérenne, et avec comme souvent un revers de fortune qui sera délicat (surtout si le foncier explose effectivement).
 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette, Jean F
16 Nov 2022 13:27 #2545

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4839
  • Remerciements reçus 2323

Réponse de agitateur sur le sujet Inflation

Le  CNRTL  donne à mon sens une définition assez juste qui s'applique aux vins de Bourgogne : celui de pratique sociale caractérisée par le goût du faste et le désir d'ostentation. 
 


Tu fais du cherry picking dans la définition du luxe, cépabien !

Il y a aussi d'autres points redondants:
Superflu, inutile, ça revient souvent. Mais à la base, ça concerne aussi TOUS les vins produits dés les cuvées vieux pape.
Donc on zappe, et se l'applique déjà en mode souple à notre vision vin, ici, à tous. Ca nous arrange, ça tombe bien.

Le terme de raffinement, tu ne peux pas le zapper.

L'immense partie de production de LVMH n'est pas particulièrement raffinée, ni particulièrement un summum qualitatif. C'est souvent industriel. Mais avec faste et ostentention, tu peux le faire rentrer dans le luxe. 

Rolex est industriel, trés fiable, mais ostensible et un bon placement ( même si la daytona au gris à perdu 20% en 6 mois.....le choses s'infléchissent...). Luxe ou pas ? Je dirai pas luxe, mais affairiste ( sauf passionnés, il y a de vrais rolex fan boys )
FP Journe est artisanal, pas forcément ultra fiable, et raffiné. Ce n'est pas ostentatoire ( car inconnu de 99% des gens qui pourront observer ton poignet ), mais cependant on est plein dans le luxe ( selon moi ).
RM: ultra cher, ultra techno ( c'est diruptif par rapport au luxe généralement 'tradi" ) , pas forcément affairiste ( tu perds du pognon en sortant de la boutique ) et ostentatoire seulement auprés de qq happy few.

J'en arrive donc au gros revirement de situation sur la perception du luxe.
Jusqu'à il y a peu de temps, le luxe signifiait raffinement, objet de grande qualité intrinsèque ( indus ou artisanal ). Et de facto rares et chers.
Maintenant, l'objet est plus social. Plus show off. 
D'ou le succès du faux luxe, qui survend des bouses moyennes à prix délirant eu égard les coûts de production, de raffinement discutable, moyennant un marketing agressif de placement produits. 
La région BRG ( ou plutôt son sommet économique ) est plutot dans le luxe moderne. Combien de blles à plus de 100 ou 200 € ne sont pas spécialement raffinées ? Beaucoup, de plus en plus. C'est du luxe éphémère, avec ses effets de mode, oui. Et c'st donc volatile. 

Le point de la succession a été évoqué plus haut.
Sont ils responsables ? Assurément oui en cas de revente au plus offrant qui passe.
Sont ils coupables ? Je ne sais pas, je n'ai pas d'avis, ni jugement. 
Mais un fait un clair:
La succession est tout à fait envisageable économiquement, sans devoir justifier encore et encore des +10 ou +20% à chaque année. Mais le choix est autre en réalité, en terme bassement financier:
Hypothèse 1: assurer une succession. Les héritiers gagneront plus que très dignement leur vie, mais quand même il faudra travailler pour celà.
Hypothèse 2: les héritiers touchent le pactole, et pourront envisager une vie de rentiers sans travailler beaucoup ( à part entretenir de bons rapports avec un gestionnaire de confiance ). Ce choix est donc 100% responsable, mais je ne sais pas s'il est coupable.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, bibi64, Ilroulegalet, Hugo_LPE
16 Nov 2022 14:10 #2546

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8564
  • Remerciements reçus 1381

Réponse de hyllos sur le sujet Inflation

Bonjour à tous,
Je ne suis pas souvent d'accord avec Matthieu mais  j'applaudis à son dernier message sur ce fil. La Bourgogne a toujours été chère à très chère mais depuis quelques années c'est devenu artistique. Par ailleurs hormis quelques domaines où les vins peuvent être bouleversifiants (mais qui a envie de payer un Vosne Jachées 700 euro HT de Bizot, c'est le prix domaine et c'est pas des conn...?) je trouve les vins de plus en plus prévisibles et chiants à la manière bordelaise. Par ailleurs l'identité vigneronne était très forte, elle risque de disparaitre. On verra bien. Pas sûr pour ma part (chui un vieux schnock à la différence de Hyllos!!) de voir le truc s'inverser. Pas grave, j'ai encore du stock, mes goûts changent et le monde vaste propose des merveilles à qui ne fait pas de fixette!!

Moi aussi je suis d'accord avec toi sur les points que tu ajoutes : j'ai du stock et il y a tellement de choses à découvrir que je me console facilement avec. 

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
16 Nov 2022 14:54 #2547

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 296

Réponse de oulababa sur le sujet Inflation

le problème quand on a du stock , c'est de regarder sa valeur, parce quand on a acheté un bouteille 50€  il y  6 ou 7 ans et la voir sur les sites d'enchère à 300€ , tu te poses la question de quand l'ouvrir.... 

qui plus est quand ta femme s'y connait un peu et te demande si c'est raisonnable d'ouvrir ça.

 

Xavier L.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, enzo daviolo
16 Nov 2022 15:08 #2548

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 693
  • Remerciements reçus 2461

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Inflation

Tu fais du cherry picking dans la définition du luxe, cépabien !

Certes, je passe pour un mec obtu de la langue mais la proposition d'Hugo n'était pas corroborée par les dictionnaires et c'est pour ça que j'ai contre-attaqué en donnant la signification du luxe appliquée au vin de Bourgogne. Raffinement ou pas, l'artisanat n'a aucun lien avec le luxe.

Quant à LVMH

L'immense partie de production de LVMH n'est pas particulièrement raffinée, ni particulièrement un summum qualitatif. C'est souvent industriel. Mais avec faste et ostentation, tu peux le faire rentrer dans le luxe. 

Le raffinement reste une affaire d'éducation, et ceci est très élitiste. Même si à mon sens c'est la définition historique du luxe, nous sommes dans une société d'abondance et de masse où finalement le raffinement n'a plus vraiment cours. Il est en tout cas très difficile d'être éduqué et pointu en toute matière, d'où l'élargissement du luxe dans le sens de la pratique sociale par la distinction "en force" via le faste et l'ostentation.
LVMH s'adresse à la deuxième partie, et les tenants de la première partie peuvent se réfugier dans un snobisme débinant le luxe moderne mais du point de vue du marché et de la société, LVMH est indéniablement un acteur du luxe.

Par la suite, tu rejoins de toute manière mon propos.

J'en arrive donc au gros revirement de situation sur la perception du luxe.
Jusqu'à il y a peu de temps, le luxe signifiait raffinement, objet de grande qualité intrinsèque ( indus ou artisanal ). Et de facto rares et chers.
Maintenant, l'objet est plus social. Plus show off. 

Ceci rejoint la signification proposée dans mon message. 
Nous sommes tout à fait d'accord sur le fond.
Et effectivement les Européens ont une compréhension du luxe nettement plus "old money" que le luxe moderne qui est affaire de superlatifs sonnants et trébuchants.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
16 Nov 2022 15:12 #2549

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4839
  • Remerciements reçus 2323

Réponse de agitateur sur le sujet Inflation

LVMH s'adresse à la deuxième partie, et les tenants de la première partie peuvent se réfugier dans un snobisme débinant le luxe moderne mais du point de vue du marché et de la société, LVMH est indéniablement un acteur du luxe.
 

Au sens du luxe tel que définit et enseigné par les écoles de commerce, hélas oui, ça y rentre pleinement.

Hélas encore, la qualité intrinsèque devient secondaire voir....sans aucune importance. Qualité des matériaux, de la fabrication, etc....De toute façon, la production, la fabrication, ça n'intéresse plus grand monde.

Le seul point commun à tous les luxes, de toutes époques, c'est la notion d'exclusivité par la rareté. Que la rareté soit réelle, ou assez vraie et judicieusement entretenue, ou même totalement illusoire.
16 Nov 2022 15:57 #2550

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck