Nous avons 2015 invités et 88 inscrits en ligne

Château Peyrat, Graves

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2264
  • Remerciements reçus 1326

Château Peyrat, Graves a été créé par tomy63

Château Peyrat

33720 Cérons
Tél: (+33) 05 56 62 32 71
chateaupeyrat @ vignoblesmartialdulor.com



www.chateaupeyrat.fr





CR: Château Peyrat (Vignobles Martial-Dulor) - Graves blanc 2016 : (80% sémillon, 20% sauvignon) Couleur or pâle, nez plutôt typé sauvignon sur le bourgeon de cassis, quelques fruits exotiques, bouche très fruitée, vive, légère, mais avec une belle longueur et une impression de très légère sucrosité en finale. Très facile à boire. Bon rapport q/p (10€). TB.
12 Juil 2017 13:52 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2264
  • Remerciements reçus 1326
CR: Château Peyrat (Vignobles Martial-Dulor) - A la source Vin de France 2016 : Robe claire qui annonce un vin peu extrait, très beau nez, ultra fruité, sur la framboise, la cerise rouge, la fraise. La bouche garde le même fruité avec une pointe de sucrosité et un côté acidulé qui fait penser à un bonbon aux fruits rouges. C'est très gourmand et facile à boire. Finale courte, on ne pouvait pas tout avoir non plus sur un vin à 10€, qui reste un excellent rapport q/p. TB.
16 Juil 2017 12:24 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7266
  • Remerciements reçus 6180

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Château Peyrat, un futur très grand des Graves !

Ce château a été acquis il y a un peu plus d'un an par un GFV, par rachat à Jean-Marie Cambillau. Il est maintenant tenu par deux frères, Damien (viticulture) et Ludovic (commerce) Martial, ainsi que par Caroline Thienpont (maître de chai). Il y a aussi un quatrième larron, d'où le nom de Dulor qui apparaît dans la dénomination du vignoble utilisée par tomy63. Ce jeune quarteron est très prometteur comme la dégustation qui suit va le prouver.

C’est donc Ludovic qui nous accueille et nous décrit les caractéristiques de la propriété, les différents vins produits et les méthodes de vinification. Le public étant varié, il répond avec le même sourire et en s’adaptant, aussi bien à des questions de néophytes qu’à celles de connaisseurs.
Château Peyrat est le seul cru de Graves situé sur un terroir fait de roche calcaire (voir photo), ce qui lui confère des caractéristiques particulières. Le fort pourcentage de sémillon dénote également par rapport aux autres vins de l’appellation.

La surface de 17 ha d’un seul tenant autour de la cave facilite énormément les vendanges et le transfert au chai. Le trio de vigneron recherche des vins purs sans maquillage : le Graves blanc est donc élevé en cuves en béton et seuls 10 % de la production de rouge 2016 (leur premier millésime) est passé en barriques, de un vin. L’objectif est de s’orienter vers l’agriculture biologique, voire vers la biodynamie.

Mais passons à la dégustation ! Elle sera riche d’enseignements…

CR: Graves blanc 2015
L’assemblage comporte 70 % de sémillon et 30 % de sauvignon.
La robe est moyennement dorée, bien brillante.
Le nez s’ouvre généreusement sur des arômes floraux et de fruits blancs, agrémentés d’une touche miellée.
L’attaque en bouche est ample et riche, dotée d’un certain gras, puis le sauvignon ressort et tend le vin, lui apportant énergie et longueur saline.
Bien +

CR: Graves blanc 2016
L’assemblage comporte 80 % de sémillon et 20 % de sauvignon.
Le vin a été élevé six mois sur lies.
La robe est bien plus claire, de couleur paille.
Moins intense, le nez présente une plus grande finesse. Les arômes floraux sont encore présents mais des notes minérales, voire salines, apportent une belle complexité, associées à des touches d’agrumes et de pêche.
La bouche le surpasse encore par sa superbe minéralité. L’attaque est souple puis la bouche prend beaucoup d’ampleur tout en étant marquée par une belle salinité et une grande élégance.
Le terroir parle donc et, bien aidé par un millésime équilibré, prend le dessus sur l’encépagement.
Bien ++ / Très Bien

CR: Bordeaux – Clairet – Ma gourmandise – 2016
La robe est saumon foncé.
Le nez moyennement ouvert est friand, sur la grenadine et les petits fruits rouges.
La bouche est relativement charpentée pour un rosé, même pour un rosé de saignée, au fruité très présent allant jusqu’à une sensation de sucrosité, le tout d’une longueur honnête.
Assez Bien + / Bien mais encore mieux apprécié par d’autres dégustateurs (nostalgie d’été ? ::turn:: ).

CR: Vin de France – A la source
Il s’agit d’un assemblage de 90 % de merlot et de 10 % de cabernet franc, les jus étant initialement prévus pour le Graves 2016. Mais après six mois d’élevage en cuve, c’était tellement gourmand qu’il a été décidé de le mettre en bouteilles, avec bien entendu l’appellation Vin de France.
La robe est moyennement sombre, très jeune par ses beaux reflets violacés.
Le nez très intense dévoile un fruité franc et pur qui signale un beau jus.
La bouche est effectivement dans la lignée, sur le fruit, d’une grande fraîcheur, bien soutenue par de petits tanins très fins. La persistance est intéressante, la finale salivante restant bien fruitée.
Bien + (+)

CR: Graves rouge 2015
Il s’agit d’un assemblage de 70 % de merlot, de 15 % de cabernet franc et de 15 % de cabernet sauvignon.
Seuls 50 % du jus produit par le précédent propriétaire ont été conservés pour ce Graves et 30 % ont été élevés en fûts de un vin.
La robe est assez sombre et bien jeune.
Très intense et profond, le nez est axé sur les fruits noirs, papillonnant vers des notes de fruits rouges et d’autres mentholées.
La bouche contraste avec le VDF par sa belle charpente et son fruité charnu, tout en gardant un bon équilibre. Des tanins assez souples et une allonge moyenne complètent le tableau.
Bien +(+) mais je serai très curieux de goûter au 2016 lorsqu’il sera mis en bouteille !

Voilà qui clôture une belle visite et une dégustation très prometteuse quand on voit la différence entre 2015 et 2016, évidente pour le blanc, moins facile à faire pour le rouge (et pour cause !) mais la cuvée « A la source » laisse augurer un excellent Graves 2016.
Amis LPViens, si vous allez faire un tour en Sauternais, faites un petit détour par Cérons : Château Peyrat devrait vous convaincre ! (tu)

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tomy63, Agnès C
21 Oct 2017 20:00 #3
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2698
  • Remerciements reçus 410

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet Château Peyrat, un futur très grand des Graves !

Bonsoir Jean-Loup,

Si je ne fais pas erreur, un des propriétaires actuels est un des fondateurs de la chaîne Cashvins.
Je l'avais rencontré dans l'enseigne de Mérignac Phare où il faisait déguster humblement deux de ses cuvées.

Pas de souvenir précis du Graves blanc, par contre j'avais plus accroché sur le rouge, sa texture veloutée et ses notes chocolatées. Délicat, pas surextrait. Millésime 2014.

On trouve naturellement ces vins dans les magasins de l'enseigne, et ce pour moins de 8€.

Raphaël
21 Oct 2017 22:58 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7266
  • Remerciements reçus 6180

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Château Peyrat, un futur très grand des Graves !

Oui, il s'agit de Ludovic Martial.
mais visiblement il est ravi de sa reconversion !

Jean-Loup
22 Oct 2017 22:25 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 399
Je ne connais pas ses Graves.
En revanche j'ai goûté A la source en juillet dernier et je n'ai pas du tout accroché : pour moi le prototype du Merlot techno bordelais, putassier et écœurant au possible (même en le buvant frais).

Médéric
27 Oct 2017 09:56 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2264
  • Remerciements reçus 1326

Réponse de tomy63 sur le sujet Château Peyrat, un futur très grand des Graves !

Pour moi "merlot techno bordelais putassier" va toujours avec un élevage en barriques qui maquille le reste. Or là c'est que de la cuve.
30 Oct 2017 19:48 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18677
  • Remerciements reçus 3762

Réponse de Eric B sur le sujet Château Peyrat, un futur très grand des Graves !

Le pire, c'est pas la barrique. Ce sont les copeaux (alors que les staves, c'est plutôt pas mal). Ca donne des aromatiques toastées/caramélisées/vanillées absolument abominables, et c'est annoncé par la force des choses en "élevage cuve" car il est alors interdit de parler de bois. On peut donc faire de l'élevage cuve "putassier"...
Eric
Mon blog
30 Oct 2017 20:16 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2264
  • Remerciements reçus 1326

Réponse de tomy63 sur le sujet Château Peyrat, un futur très grand des Graves !

Tout à fait d'accord. Mais dans ce cas-là pas de copeaux non plus.
30 Oct 2017 20:39 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 399
Pour moi, Merlot techno bordelais n'est pas forcément synonyme d'élevage (barrique ou copeaux) outrancier.
C'est aussi lorsque le vin dégouline de fruits jusqu'à l’écœurement, au point d'en paraitre pas naturel.
Je me retrouve pourtant totalement dans cette partie de ton CR Tomy, "avec une pointe de sucrosité et un côté acidulé qui fait penser à un bonbon aux fruits rouges", sauf que je n'ai pas trouvé ça gourmand mais tout de suite très vite "saturant". :)

Médéric
02 Nov 2017 14:44 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 356

Réponse de daniel popp sur le sujet Château Peyrat. Vin de France. Cuvée à la source 2017.

CR: Château Peyrat. Vin de France. Cuvée à la source 2017.
tiré de Jury Monoprix Gourmet avec Bettane & Dessauve.

Tiens, « un beau vin de Loire », ai-je écrit imprudemment, tant le fruit rouge intense, épicé, réglissé et ses jolies notes de poivron, accompagné d’une note florale assez craquante, la bouche coulante, bordée de beaux amers au gout un peu métallique, titillait ma mémoire cabernot ligérienne. Que nenni quand nous apprîmes que ce vin juteux, croquant, lisible dans le sens gourmand du terme, était composé, certes de 10% de cabernet franc...complété par 90% de merlot ! Un vrai vin de plaisir à boire à grandes goulées avec un oui collectif aussi franc que cette cuvée que pour notre part, nous n'avons pas trouvé du tout techno ou saturante. :)

Daniel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med
28 Oct 2018 19:18 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 11

Réponse de Arno92 sur le sujet Château Peyrat, Graves, 2016

Bu le CR: Graves 2016 cet été, payé à peine 10 euros prix caviste et c'était très bon. La caviste m'avait indiqué un domaine nouvellement reprit et familial, à suivre
28 Oct 2018 20:57 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7266
  • Remerciements reçus 6180

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Château Peyrat - Graves blanc - 2016

CR: Château Peyrat - Graves blanc - 2016


Il s'agit d'un assemblage de 80 % de sémillon et de 20 % de sauvignon.

La robe est très pale.
Le nez fait d'abord son timide puis s'exprime mieux à l'aération dans le verre, principalement sur une aromatique florale, complétée par des notes de fruits blancs et de zestes d'agrumes.
La bouche est tendue, droite et longiligne, dotée d'une belle fraicheur sinon d'une certaine minéralité. C'est dans la finale de longueur correcte sans plus que la sapidité ressort, sur des agrumes et des accents anisés.
Bien +(+)

Un boudin blanc lui apporte de la rondeur (accord 3,5 / 5) alors que la purée de pomme de terre et asperges qui l'accompagne ne le dévie pas d'un pouce (accord 3 / 5).

Jean-Loup
18 Avr 2019 17:46 #13
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 101
  • Remerciements reçus 234

Réponse de Chaccz sur le sujet CR: Chateau Peyrat, A la source, VDF

CR: Chateau Peyrat, A la source, VDF

Aucun plaisir sur cette bouteille qu'un invité a laissé chez moi l'été dernier.
Le jus se voudrait souple et fruité, je l'ai trouvé dissocié et vulgaire (merci le merlot), avec une fin de bouche rugueuse.
Direction l'évier.
Charles, simple buveur
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
08 Avr 2021 13:27 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck