Nous avons 2486 invités et 77 inscrits en ligne

CR: Maison Olivier Chanzy - Bourgogne Blanc 2018

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Maison Olivier Chanzy, Meursault a été créé par Olivier_26

MAISON OLIVIER CHANZY



Maison Olivier Chanzy
8, rue Mazeray
21190 Meursault
Tél. : +33 (0)3 80 21 55 54
Portable : +33 (0)6 78 71 75 35
Mail : vinschanzy@gmail. com

www.vins-chanzy.com

* Facebook Vins Olivier Chanzy





CR: Maison Olivier Chanzy : les blancs, oct. 2015

R-V est pris dans ce domaine que mon caviste préféré xxxxxxxxxx m’a fait découvrir.

Olivier Chanzy himself m'accueille : les vins sont tous du négoce, sur la base d’achats de raisins, qu’il vinifie et élève dans ses locaux à Meursault. Environ 30 000 bouteilles sur 14 appellations, son premier millésime étant 2013.

De son propre aveu, Olivier travaille ses blancs sur la réduction. Les blancs sont mis en bouteille après 12 mois d’élevage, les rouges après 18 mois. Pour le millésime 2014, les vins assemblés resteront en cuve 4 mois au total avant mise en bouteille.

Les vins blancs : CR:
- En cuves
Bouzeron 2014 : belle bouche sur l’amande, du gras (sans fût mais avec une remise en suspension des lies) qui compense la vivacité de l’aligoté, ça commence fort ! Dans mes meilleurs aligotés.
VdFrance Chardonnay 2014 : plutôt variétal, joliment fait, simple et agréable.
Montagny 1er cru « le vieux château » 2014 : nez finement réduit, très ample. La bouche est magnifique, typée et complexe, je l’aurais situé à l’aveugle sur un joli climat de la côte de Beaune. Très bon, au-dessus de son pedigree.
Auxey-Duresses 2014 : beau nez floral, en délicatesse. La bouche est à l’avenant, en finesse, jolie.
Meursault Narvaux 2014 : bouche magnifique sur les fruits secs, très typée Meursault, un peu grasse, longue, beaucoup de vie dans ce vin qui m’a plu. Grand vin en devenir.
Chassagne Morgeot « tête de clos » 2014 : très pur, s’étire bien, puissant en finesse, sur la note typique finement réglissée du cru, finale sur le caillou. Très long. Parmi ce que j’ai goûté de mieux en Chassagne 1er cru.
Meursault Perrières 2014: un peu réservé au nez, magique en bouche, équilibre magistral, vin éclatant, lumineux, son immense énergie passe en finesse, longueur superlative, digne d’un grand cru. Excellent maintenant, et taillé pour la garde...
Puligny Folatières 2014 : (en fût) on sent une matière « en dentelle », mais le vin est très réservé, timide, recroquevillé comme un escargot bourguignon dans sa coquille.

- En bouteilles dans le caveau de dégustation :
Montagny 1er cru 2013 : assemblage de deux 1ers crus [coères + 1 autre ?]. Côté salin, légèrement agrume, tendu, bien typique de Montagny, ce qui n’empêche qu’à l’aveugle, j’aurais pu le situer à Chablis (ma confusion ne vient pas de ce vin-là en particulier, c'est une erreur que je commets parfois)
Chassagne Morgeot 2013 : typé, fin et long, parmi ce que j’ai bu de meilleur en Morgeot (et Chassagne 1er cru…).
Puligny Folatières 2013 : là aussi, en dentelle, recroquevillé, difficile pour moi à commenter à ce stade, mais devrait se densifier et se complexifier au vieillissement.

Ayant un r-v personnel ensuite, je reconnais avoir goûté assez vite les 2013 et je n’ai pas eu le temps de goûter les rouges, ce sera pour une prochaine fois… I can't wait.

Conclusion :
Des personnalités très marquées pour chaque vin, ça a l’air facile... et pourtant il est évident que la sélection des raisins est très pointue et que les vinifications et élevages témoignent d’une belle maîtrise. Les vins sont précis et fins, et ne craindroint pas la garde.

Olivier
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
09 Oct 2015 18:15 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1419
  • Remerciements reçus 368

Réponse de jclqu sur le sujet Re: Maison Olivier CHANZY

Merci pour ce fees ace. Quelle est la gamme de prix stp ?
JC
LPV Lutèce
11 Oct 2015 13:00 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Maison Olivier CHANZY

Fees ace ?
En Français, ça donne quoi ?

Luc
11 Oct 2015 13:03 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Olivier_26 sur le sujet Re: Maison Olivier CHANZY

Bonjour,
J'en profite pour remonter mes commentaires du mois de juin 2015 postés dans une autre rubrique :

"Domaine Olivier Chanzy:
Montagny 1er cru 2013 : un peu marqué par l’élevage, mais la bouche est bien en place, agréable.
Chassagne 1er cru Morgeot 2013 : très beau Chassagne, typé, mais en finesse et tension (vin de coteau…), long. Beau produit.
Côte de Nuits Village 2013 : un vin très pur, expression fine de pinot noir, qui donne beaucoup de plaisir.
Nuits Saint Georges 2012 : le changement de millésime saute au nez ! : il y a beaucoup de matière, mais aussi le moelleux qui va avec, très bon.
Le respect des personnalités des différents crus et millésimes m’a bien plu."

Olivier
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
14 Oct 2015 11:44 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Olivier_26 sur le sujet CR: Maison Olivier CHANZY - les rouges

Après la magnifique série des blancs l’an dernier, me voici de retour au Domaine Olivier CHANZY à Meursault où j'aurai la chance de pouvoir goûter les rouges peu de temps avant leur mise en bouteille :CR:

Bourgogne 2015 (cuve) : joli jus de pinot bourguignon, fin et précis, avec de la densité, de la fraîcheur, de l’élégance (trame commune à tous les vins rencontrés…). Belle entrée en matière.
Nuits Saint Georges 2014 (fût) : on monte bien sûr d’un gros cran qualitatif, tant ce vin est l’archétype du bon vin de la Côte de Nuits, à la fois fin, complexe et long. Pour un vin de Nuits aussi jeune, il se présente déjà sous un jour très abordable. Très bon.
Savigny Arthur Girard 2014 Hospices de Beaune : dans son fût neuf d’origine, le vin présente des arômes séduisants de fruits secs, de pain chaud, avec élégance. Les fruits noirs et les notes typiques de Savigny sont en retrait à ce stade, la fusion des arômes du bois et du vin devrait donner un joli résultat au vieillissement, car le vin a la densité nécessaire pour cela.
Vosne Petits Monts 2014 (fût) : la 1ère fois que je goûte ce climat très bien situé. Je découvre un vin au fruit très élégant, en retenue, avec des tanins "enrobés" d’une magnifique finesse et surtout une longueur extraordinaire. Il ne s’agit pas d’un vin démonstratif, plutôt l’incarnation de cette rare « puissance en finesse » propre aux tout meilleurs crus de la Côte de Nuits. Devrait vieillir admirablement.

Olivier Chanzy me propose alors de goûter ses nouveautés, 3 vins du Rhône, en bouteilles depuis 3 semaines :
Côte du Rhône 2015 : très beau fruité (mûre), pur, pour un vin droit, avec de la mâche en finale. Le style de Côte du Rhône que j’aime, équilibré, qui se tient bien en bouche tout en se montrant généreux.
Plan de Dieu 2015 : ce cru se montre un peu moins exubérant, aussi plus fin, avec d’avantage de fraîcheur que son prédécesseur, plus complexe, plus droit, avec là aussi de la finesse. A l’aveugle, j’aurais pensé qu’il s’agissait d’un vin d’altitude. (raté, car il n’y a pas de coteaux dans l’AOC, comme son nom l’indique :)). Peut-être pas encore tout à fait remis de sa mise.
Gigondas 2015 : nez épicé avec élégance, la bouche montre une trame fine typique du cru, les épices du nez (girofle) font leur apparition en fin de bouche, avec belle finesse, un vin élégant, qui tire droit, d'une jolie longueur.

Nous terminons par le Nuits Saint Georges 2013 (bouteille) : j’ai pu penser un instant qu’il allait souffrir de l’effet séquence, il n’en est rien : la parenté avec le Nuits 2014 est évidente, pureté, finesse, avec il me semble un petit supplément de densité et aussi de « rondeur » sur ce millésime-ci.

En somme, des vins d’une grande typicité, purs, élégants, conciliant vinosité et finesse, dans un style que j’apprécie particulièrement. Si les Bourgognes sont en quelque sorte une confirmation de ce que j'avais goûté en octobre dernier, les Rhônes constituent pour moi une bien agréable surprise, où j'ai cru reconnaître une "patte" bourguignonne. Un domaine hautement recommandable, et un accueil à la fois pro et sympa, très instructif.

Olivier
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
11 Juil 2016 19:25 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 0

Réponse de steph2407 sur le sujet Maison Olivier CHANZY

Très belle maison visitée lors de mon périple.

Accueil par Olivier Chanzy himself au caveau, visite des cuves et des caves (la découverte d'un passage "secret" reliant sa maison au Château de Meursault m'a surpris!).

Ce cher Olivier est très ouvert aux explications de son travail et de la région et n'hésite pas à prendre le temps pour répondre aux questions.

J'ai été séduit par les Montagny 1er cru "Le Vieux Château" 2014 et les Rully 1er cru "Marissou" 2014, certe, ne faisant pas partie de la côte de Beaune :) :) (embouteillage du millésime 2015 sur février 2017)
28 Oct 2016 12:21 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187
Initialement, je devais seulement passer prendre une commande... Et puis, comme il est facile de se laisser convaincre de déguster quand on sait que c'est très bon, on goûte quelques blancs 2015 (pas tous :( , car j'avais un R-V juste après), assemblés en cuves préalablement à la mise :

CR: Maison Olivier Chanzy - les grandes cuvées de blancs 2015
Montagny « Vieux Château » 2015 : pur jus minéral, fin, long, typé à fond. Goûté un peu froid à T° de cave, beau potentiel.
Rully « Marissou » 2015 : typé aussi, dès le début, fruits blancs/jaunes typiques de Rully, plus de tendresse que dans le Montagny, par rapport auquel il gagne en gourmandise ce qu’il perd en droiture.
Meursault « Narvaux » 2015 : d’emblée c’est signé, le nez me rappelle ce même vin goûté sur fûts : l'élevage l'a affiné, le terroir et son interprétation transcendent complètement l’expression du millésime : fin et dense, long, complexe, archétype du grand Meursault. Un régal.
Chassagne « Tête de Clos » (climat de Morgeot) 2015 : un bambin, en phase « recroquevillée », tout timide, on sent le grand jus, fin, élancé, mais qui ne se montre pas encore. A attendre sans inquiétude.
Meursault « Perrières » 2015 : la cuve embaume le Perrières à plein nez, la bouche est tout un ravissement paradoxal, modèle d’équilibre entre puissance/gras et finesse élancée, la typicité est fabuleuse, magnifique transparence, signée par cette incroyable gourmandise, on a envie de se resservir sans fin, mais on se retient, on sait se tenir ;)

Pour une visite qui se voulait simplement "logistique" au départ, je repars ravi de cette dégustation. La transparence d'expression des climats qu'Olivier parvient à mettre en valeur m'a encore une fois épatée... Une adresse hautement recommandable, pour toutes les cuvées.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
15 Fév 2017 10:10 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Olivier_26 sur le sujet CR: Maison Olivier Chanzy - Bouzeron 2015

CR: Bouzeron 2015 Olivier CHANZY :
Un grand aligoté, mûr comme il faut, au plaisir magistral, fruits blancs/jaunes (pêches), noyaux d'abricots, finesse et longueur. Le petit goût de "reviens-y" qui fait descendre le niveau de la bouteille à un rythme déraisonnable... Miam :) !
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
26 Fév 2017 13:37 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Olivier_26 sur le sujet CR: Maison Olivier Chanzy - Bourgogne rouge 2015

CR: Bourgogne rouge 2015 Maison Olivier Chanzy : très propre, fruité, pas solaire du tout (comme certains autres 2015 que j'ai goûtés), y’a de l’énergie et du plaisir, on en redemande.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
28 Jui 2017 21:08 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187
Je passe de temps en temps à la Maison Olivier Chanzy, en tous cas à chaque fois que j’en ai l’occasion. Lors de mon dernier passage qui remonte à quelques mois, j’ai pu constater que la palette s’était agrandie… pour mon plus grand plaisir ::whooo:: :
- Vin en bouteille :
Meursault 2015 Corbins mention du climat uniquement sur le bouchon : nez fascinant, sur la réduction. La bouche est encore un peu serrée, notamment en finale, mais le vin est beau, déjà. Pas lourd, vendangé plus tôt que pas mal de 2015.
- Vins en cours d’élevage au moment de la dégustation :
Nuits 2015 : bien plaisant, direct sans la virilité qu'on rencontre parfois à Nuits, typé.
Savigny Forneret Hospices de Beaune 2016 : déjà une belle élégance, s’étire bien en bouche malgré son jeune âge.
Chambolle Combotte 16 : finesse en longueur, belle énergie, sublime jus. Déjà du pur Chambolle !
Corton Dr Peste Hospices de Beaune 2016 : encore un saut qualitatif, matière de velours, long, serein, plénitude du grand cru, beau.
Gevrey Combe au Moine 2016 : on sent le côté « viril / musclé » du Gevrey, mais sans violence aucune, fin, long. Bon.
Clos Vougeot 2016 : nez de pivoine intense, très expressif. Bouche de tafetas, bien en place, long, très bon.
Chambertin 2016 : déjà immense, il déploie sa suprématie en longueur, puissance interminable qui se déroule petit à petit, longueur faramineuse en queue de paon, équilibre souverain, déjà : grandiose !

Certains vins du millésime 2016 (et non des moindres) n'étaient pas encore rentrés lors de mon passage, j'ai hâte d'y retourner pour les goûter !

Olivier
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
03 Jan 2018 15:13 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Olivier_26 sur le sujet CR: Maison Olivier Chanzy - Meursault Narvaux 2014

Quel plaisir que celui de retrouver un vieil ami ! Goûté sur cuve, j'avais adoré...
Je retrouve le CR: Meursault Narvaux 2014 d'Olivier Chanzy en pleine forme et fidèle à mon souvenir : des notes assez complexes de fruits jaunes à noyaux, un peu de praliné, ça tire très droit et se prolonge bien en bouche.
Re-goûté à J+5, c'est presque plus tendu, peut-être un peu moins complexe aromatiquement, mais toujours aussi long et plaisant.
Très bon vin.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir
15 Oct 2020 20:36 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Olivier_26 sur le sujet CR: Maison Olivier Chanzy - Bourgogne Blanc 2018

CR: Maison Olivier Chanzy - Bourgogne Blanc 2018
L'équilibre est là, la patte du millésime étant quasiment absente, ouf, je suis soulagé, on dirait plutôt un millésime classique : finesse, fruité, un peu d'élevage et un petite réduction qui lui apportent de l'élégance, c'est bon et fin, assez long, clairement au-dessus de son rang régional. Voici un exemplaire réussi de ce millésime très solaire, c'est rassurant.
Servi avec des grillades, l'accord est moyen (il était prévu pour l'apéro, où il aurait été plus à son aise) mais il retrouve ses marques sur les fromages divers, avec lesquels il fait bon ménage. 
Bon vin.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
22 Avr 2021 19:10 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux