Nous avons 1427 invités et 84 inscrits en ligne

Du Bourgogne bashing

  • Messages : 1075
  • Remerciements reçus 6

amadeusmaldoror a créé le sujet : Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Mes chers amis et autres lecteurs;

Ca fait déjà un long moment que je rumine cette lettre ouverte aux passionnés de vin. J'ai un peu donné à Lpv, il m'a beaucoup rendu. Ce n'est pas de cela dont je veux parler. C'est d'un malaise dans la civilisation. Ce n'est pas une réflexion de grande envergure dont je témoigne ici, mais d'une douleur, d'un pathos.

J'ai eu la chance ou la malchance de faire mes premières gammes émotionnelles et mes fulgurances en Bourgogne! Cette région magique où les fulgurances se conjugent près du bescherelle des nullités, où l'appellation ne veut plus rien dire en tant que telle, mais appelle inexorablement son fondement, son artiste, son être vivant, son vigneron. Oui, je sais, ici comme ailleurs, ici plus qu'ailleurs, je dirai, parce que sur la même appellation, la distance est celle du brin d'herbe à l'étoile.

J'arrête avec le lyrisme, place à la peur! Cette région a été celle de tous les partages, de tous les contraires. Je l'aime comme une mère patrie, une Alma mater.

Mais là, je m'interroge sur l'envol des prix. Comme sur la région qui concentre l'image de marque du vin, je sens la bascule, la révolution inexorable. Les prix s'envolent comme les feuilles mortes emportées par le vent du Nord.

J'ai peur que cette région bascule dans le pouvoir, la puissance sociale alors qu'elle se caractérisait encore par les partages, par l'ouverture aux passionnés. Cliché entendue maintes fois que de dire qu'on goûte sans acheter ici, alors qu'on achète sans goûter là-bas.

Cliché de voir Monsieur De Montille opposer Bordeaux comme marque à la Bourgogne comme présence au terroir, comme ouverture irréductible et originale face à l'uniformité et à l'internationalisation.

Or, je sens le terroir passer dans l'achat de pouvoir, de classe sociale, de puissance du pouvoir d'achat...où rien ne subsiste en face à part mon pouvoir de crachat.

On va me dire que cela ne date pas de maintenant et j'avoue qu'on va me dire vrai. Mais la situation devient à la fois évident et inexorable et d'un caractère aigu que l'on n'a jamais vécu auparavant.

Sauf-conduit! La notion d'allocation qui sauvait l'amateur de vin! mais ici la claque a été du même acabit et les allocataires en prennent pour leur grade et pour leur augmentation et parfois c'est salé!

Ma peau, ma bouche et mes tripes portent d'ores et déjà le deuil d'une région qui m'a tant donnée et tant appris et où aujourd'hui résonne la formule d'Oscar Wilde: connaître le prix de tout et la valeur de rien.

Quand je plaide ma douleur auprès de mes vignerons préférés, on me rétorque prix du foncier.

Adieux Echezeaux, Perrières, Musigny et Chambertin!

Le deuil d'une région où le vin était partage, où le vin était amour, où le vin était humain.

Le deuil d'une philosophie qui a oublié de se rendre à son propre enterrement parce qu'elle s'ignore déjà mort.

VOIS CE QU'IL FAUT D'ESPOIR POUR NE PLUS EN AVOIR.

Avant quand je sortais un grand vin de Bourgogne, j'avais l'impression de sortir un cadeau, maintenant il y a quelque chose qui tourne au jeu de celui qui a la plus grosse...Rocco Siffredi du terroir magique contre le classement des climats de Bourgogne au patrimoine de l'Unesco. Faire du vin non plus un produit social, de partage, mais un produit de luxe, de puissance phallique où l'ouverture et le post d'une Romanée Conti 1957 te montrent que j'ai la plus grosse...envergure. Déjà le cas avant, mais l'amateur de vin pouvait s'arracher s'il voulait, faire des économies pour toucher le Graal du pinot noir...qui s'envole dans la nuit noire de l'oubli. Tu vois, pinot noir, je n'ai pas oublié la chanson que tu me chantais.

Pensez-vous que ce message est excessif et ne témoigne pas d'un état de fait, alors il est prophétie.

C'est une chanson, qui nous ressemble
Toi tu m'aimais et je t'aimais
Nous vivions tous les deux ensemble
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais

Mais la vie sépare ceux qui s'aiment.
Tout doucement sans faire de bruit.
Et la mer efface sur le sable.
Les pas des amants désunis.
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

je te propose cette chanson de Richard Anthony qui image aussi ta relation avec la Bourgogne :

J' ai pensé qu'il valait mieux
Nous quitter sans un adieu
Je n' aurais pas eu le cœur de te revoir

Mais j' entends siffler le train
Mais j' entends siffler le train
Que c' est triste un train qui siffle dans le soir

Je pouvais t' imaginer
toute seule, abandonnée
Sur le quai, dans la cohue des "au revoir "

Et j' entends siffler le train
Et j' entends siffler le train
Que c'est triste un train qui siffle dans le soir

J' ai failli courir vers toi,
j' ai failli crier vers toi
C' est à peine si j' ai pu me retenir

Que c' est loin où tu t' en vas
Que c' est loin où tu t' en vas
Auras-tu jamais le temps de revenir


J' ai pensé qu'il valait mieux
Nous quitter sans un adieu
Mais je sens que maintenant tout est fini

Et j' entends siffler le train
Et j' entends siffler le train
J' entendrai siffler ce train toute ma vie
J' entendrai siffler ce train
toute ma vie


Ton texte est la prophétie d'un voyant et un cri du coeur aux amoureux de la Bourgogne.


Cordialement,
François Audouze
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1075
  • Remerciements reçus 6

amadeusmaldoror a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

François;

J'aime pas les trains qui sifflent depuis que la S.N.C.F a participé à la Solution Finale.

D'ailleurs, au cas où on m'accuserait d'excés, la première photo du musée d'Auschwitz où l'on voir femme et enfant partant vers la chambre à gaz est estampillée sur le wagon "Sncf"

Comme ils disent: "le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous", n'est-ce pas?

A relire Guy Debord...

Amicalement.

Ps: Je dois préciser que l'entreprise française susnommée n'a rien à voir avec l'immense majorité des cheminots dont la résistance a été sans précédent comme l'a signifié entre autres Vidal Naquet. Ceci dit, ce post s'éloigne de mon sujet et on peut l'enlever s'il gêne.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 0

nicolas mayet a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Je suis en train d'encaver quelques belles bouteilles.

Je suis convaincu, malgré des rentrées financières correctes, que d'ici quelques années, je ne pourrai plus acheter.

Je suis triste d'arriver si tard (36 ans).

C'est la vie.

Je ne trouve pas ton post excessif, c'est juste une constatation.

Je ne juge pas les vignerons.

Il va falloir se trouver des bons plans à gauche et à droite.

De mon côté, les musigny, Montrachet et compagnie n'ont jamais été à portée de portefeuille.

Je me vois plutot dire adieux aux beaux premiers crus de la côte de nuit :)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5837
  • Remerciements reçus 340

Martinez a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

D'un côté il y a trop de concurence et ça tire les prix si bas que l'on fait passer le cheval pour du boeuf. Les pauvres sont touchés.
De l'autre, il n'y en a pas assez et ça tire les prix si haut qu'il va falloir suer comme un boeuf avant de pouvoir aller s'acheter un Chambertin. Les aisés sont touchés.

Mais j'ai bien compris ton message : il est question d'état d'esprit.

La bourgogne ne se cache plus ou l'intérêt qu'elle suscite est tel que les arcanes de cette région sont en passe d'être démasqués.
Résultat la demande grandit et les prix avec. L'argent balaye l'état d'esprit. Rien de nouveau. C'est comme ça.

Par contre, tu ne parles que de prix, d'image, de pouvoir.... mais j'ai quand même l'impression que cette région a fait d'immense progrés en terme de qualité depuis 10 ans et ça continue, j'ai aussi l'impression que les vignerons ne recherchent absolument pas un ' style international' type 100/100 par Parker mais plutôt un style aérien, fin, très bourguignon et c'est heureux. Si l'état d'esprit qui accompagne cette région est en train de se défaire, l'esprit des vins est en train de s'améliorer et c'est à noter. Ainsi, nombreux sont ceux qui ont accés aujourd'hui à de très bons bourgognes pour un budget acceptable.

Jmm

Jmm
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4769
  • Remerciements reçus 466

tarkan a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Je trouve tout çà fort juste, mais cela amène aussi à nous interroger sur nos propres modes de consommation (moi le premier). En effet, depuis plus d'une décennie certains domaines nous font avaler des couleuvres comme d'autres du cheval pour du boeuf.
Sauf que ce n'est qu'assez récemment que l'on s'en plaint, quand le portefeuille lui, ne suit plus. Les dernières augmentations ne passent plus ok, mais on était pas non plus obligé d'accepter les premières (moi le premier)! A l'époque, personne ne parlait de l'Asie...

Quand j'ai vu certains domaines vendre leur village 60€, j'ai dit stop en hurlant. Mais personne ne m'a forcé à les acheter quelques années plus tôt à 35€...

Ce fil a commencé par quelques images, plus ou moins de bon goût (mais toujours très justes!), mais tout ceci, c'est un peu comme entamer l'ascension de l'Anapurna et se rendre compte lors des 100 derniers mètres, que c'était vraiment une idée de cinglé, surtout en tong!
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2288
  • Remerciements reçus 720

FloLevBen a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Bien résumé Jmm. Je suis assez en accord. Une Bourgogne à 2 vitesses est entrain de naître je trouve, un peu comme dans le Bordelais entre les crus classés et les autres.
Les plus grand terroirs et grand domaine vont devenir inaccessible ( et pas forcément que pour des raison financière) à la grande majorité. C'est déjà le cas pour ce qui sont jeune dans le milieu du vin comme moi. Il faut oublier les grands (c'est malheureux j'en conviens) et faire son boulot d'amateur, sa fouine, son rat de bibliothèque en quelque sorte et trouvé des domaines méconnus mais qui savent aussi faire de très bon vin à des prix encore accessible. Et comme tu le dis il y en a de plus en plus. Par exemple aujourd'hui je viens de découvrir un petit domaine situé à Nuits Saint Georges qui fait un très beau Nuits Saint Georges "Les Vaucrains" et à 24.50€! Il fait également un Nuits 1er cru blanc intéressant également.

Voilà, cette évolution est inéluctable, mais il ne faut pas pour autant être résigné ! ;)

Florent
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 0

Vino77 a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Je partage ta détresse l'ami mais hélas je ne suis on ne peut plus d'accord avec Benoit , on nous a fait avaler des augmentations de prix petit à petit et ce n'est que maintenant que l'on tire la sonnette d'alarme alors que nous aurions du réagir bien avant ...

amicalement
Charles
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 0

nicolas mayet a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Ce qu'il y a , c'est que pour la bourgogne, les vignerons éprouvent encore le besoin de se justifier : les prix augmentent car le foncier est cher, la récolte est petite, la récolte est bonne et il fat se rattraper, c'est le millésime du siècle, la récolte est énOooorme mais qui sait de quoi demain est fait, ... papa n'est pas là , maman est malade (cfr un bon vieux film) ...

Enfin, comme dirait un acteur du film "Platoon" : les prétextes c'est comme les trous de cul, on en a toujours un.

Pour en revenir au besoin de se justifier, celà démontre d'une certaine manière une gène.

Dans une autre région, cela fait quelques années que l'on ne se justifie plus : offre et demande.

Maintenant, j'ai de mon côté fait un peu d'introspection, et j'ai remarqué que je mettais finalement régulièrement des prix allant de 15 à 30 euros dans des vins pour lesquels la demande est moins forte, la région moins prestigieuses et le foncier moins cher (même si la qualité suit).

Alors finalement , par quel mécanisme se fait t'il qu'à ce jour, je râle quand je paie 30 euros un bourgogne et qu'un languedoc à 20 euros passe comme une fleur ?

J'ai du mal à répondre .....

L'amateur de vin, comme tout passionné fonctionne à l'émotion; je pense ...
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80
  • Remerciements reçus 0

Durandag a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Le constat est implacable : il suffit de regarder l'engouement actuel autour de certains crus et domaines de Bourgogne, ainsi que l'envolée des prix qui lui est consécutive.

Plusieurs phénomènes s'entremêlent, mais il est évident que l'appel d'air créé par le marché chinois et les faibles quantités de vins de Bourgogne, en particulier de grands crus, ne peuvent que faire monter les prix.

Un phénomène relativement nouveau devient de plus en plus frappant : la spéculation !
Avec des fonds spécialisés en Grands Crus et des super-riches qui achètent pour revendre, et, au bas de l'échelle, des allocataires qui râlent parce que les prix augmentent mais participent de la farandole en mettant illico une partie de leur allocation sur Ebay au triple du prix.
Un exemple spectaculaire de cette spéculation est la vente Henry Tang organisée par Christie's en mars prochain à Hong Kong : des centaines de bouteilles de grands crus des domaines de Bourgogne les plus réputés, du Cros Parantoux en caisse de douze, des vins du DRC en caisses de 6 magnums. Et le vendeur dit qu'il achète pour boire, sauf qu'à force d'acheter des milliers de bouteilles il a fini par se rendre compte qu'il en avait trop, pile au moment où le marché s'affole…

Il est très clair que les Grands Crus de Bourgogne, et certains premiers crus, sont en train de devenir des vins qu'on collectionne, qu'on accumule dans des caves à côté des garages remplis de Ferrari et des dressings remplis de fringue de luxe. Ou alors, au mieux, ces bouteilles seront exhibées sur les tables pour que le super-riche puisse faire comprendre à ses invités qu'il l'est bien, en espérant que le vin sera bu convenablement, et pas avec des glaçons (parce que sous certaines latitudes il fait chaud) ou entrecoupé de gorgées de Coca.

Bref, il est certain que les grands vins de Bourgogne, malgré les réticences de certains domaines et de certains acteurs du marché, prennent un tournant irrémédiable.
Si c'est économiquement bon pour les exploitations de Côte d'Or (en tous cas les dominantes, celles qui ont des grands crus ou une grande réputation), Il va être intéressant de voir comment l'image de la région va évoluer et si cette frénésie va avoir des effets pervers, avec ces caisses de bouteilles qui passent de vente en vente et de continent en continent, sans parler de la fraude qui va se développer.

Bref, un sujet dont on n'a pas fini de parler !
Mais il est clair que ceux qui n'ont pas le portefeuille bien garni peuvent dire au revoir aux grands crus, en tous cas pour quelques années...
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 0

flog a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Je partage l'avis de Benoit.
Même s'il existe toujours quelques domaines accessibles, raisonnables, encore représentants des valeurs dont parle Didier avec clairvoyance !

De toute façon je n'ai pas connu l'époque des domaines prestigieux aux GC à prix doux, je suis arrivé dans le vin avec des villages au prix des GC d'il y a 15 ans, donc cela ne me manquera pas. Maintenant combien de temps durera cette frénésie, devant la qualité irrégulière et hétérogène que nous connaissons tous dans cette région (en comparaison des prix) ?

Pour amener une note d'optimisme peut-être un peu ingénue, patientons avec les autres régions, et dans quelques années nous seront récompensé, enfin peut-être...

Cordialement
Florian
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0

Flo a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Pour amener une note d'optimisme peut-être un peu ingénue, patientons avec les autres régions, et dans quelques années nous seront récompensé, enfin peut-être...

Le jour où le cours du poivron sera à la hauteur de celui de l'or, je serai le plus riche d'entre vous :D

En tout cas j'ai toujours autant de plaisir à lire cet Amadeus qu'à en écouter un autre. (tu)

Florian
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2613
  • Remerciements reçus 112

Gastronomix a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Une chose est sûre: la Bourgogne idylique décrite dans Mondovino a vécu.Opposer les grands bourgeois bordelais aux gentils paysans bourguignons va devenir de plus en plus difficile. Jonathan, il est peut-être temps que tu reprennes ta caméra à l'épaule...

Mon bémol aux propos d'Amadeus est qu'une fois qu'on a dit que tout fout le camp (enfin surtout les prix), qu'est-ce qu'on fait?

1/ on prie pour qu'une grosse crise mondiale frappe le secteur et que tout cela s'éfondre (je crois que notre économie se porte suffisament mal pour se permettre ce genre d'incantation)?

2/ on se sert de son portefeuille comme d'une arme. Ok, mais il va falloir convaincre un paquet de monde d'en faire autant pour que cela ait un véritable effet sur les prix.
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 0

flog a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

1/ on prie pour qu'une grosse crise mondiale frappe le secteur et que tout cela s'éfondre (je crois que notre économie se porte suffisament mal pour se permettre ce genre d'incantation)?

Même avec une économie fleurissante, je trouve que nous avons vraiment à faire une bulle. Lorsque les acteurs se rendront compte que dans leurs caves ils ont des faux, que l'offre est supérieur à la demande, que les prix grimpent trop vite, que les vins vont passer, que la qualité en bouteille n'est pas toujours - sauf pour de rares exceptions- celle attendu tout cela éclatera.

Cordialement
Florian
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3301
  • Remerciements reçus 243

francois999 a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

>Un phénomène relativement nouveau devient de plus en plus frappant : la spéculation !
>Avec des fonds spécialisés en Grands Crus et des super-riches qui achètent pour revendre, et, au bas de l'échelle, des allocataires qui >râlent parce que les prix augmentent mais participent de la farandole en mettant illico une partie de leur allocation sur Ebay au triple du >prix.

La spéculation sur les bourgognes n'est pas du tout nouveau (Fond spécialisé, super-riche, allocataire revendant).
Je me souviens d'avoir acheter des vins de domaine spéculatif il y a 10ans à un LPViens s'empressant de revendre son alloc ;)
Et je me souviens aussi avoir trouver il y a 20ans un stock impressionant de bourgogne aux USA.

Ce qui est nouveau, c'est le nombre. La bourgogne est presque devenu la région favorite des achats d'amateurs, fonds, super-riche.
Et l'interet recent du péquin pour les bourgognes au lieu d'acheter sa caisse de 6 bordeaux en FAV.

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

flog
Lorsque les acteurs se rendront compte que dans leurs caves ils ont des faux, que l'offre est supérieur à la demande, que les prix grimpent trop vite, que les vins vont passer, que la qualité en bouteille n'est pas toujours - sauf pour de rares exceptions- celle attendu tout cela éclatera.

Un peu excessif comme propos non?
Des faux....? il ne doit pas y avoir tant que ca...surtout quand on achète au domaine.....
Les vins vont passer...? Ah bon, dans 50 ans alors peut être, parce que j'ai bu de très bons bourgognes anciens.....
La qualité pas au RDV...? surement pour certains domaines mais en tout cas pour les quelques grands que j'ai eu la trop rare occasion de gouter la qualité était bien la!

Je partage l'avis d'amadeus, et je ne crois pas du tout a une correction des prix vers le bas. Sur Bordeaux, je la pensais possible et finalement elle n'a pas encore eu lieu.
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80
  • Remerciements reçus 0

Durandag a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

@françois999
C'est ce que je voulais dire en parlant de spéculation : il y a toujours eu des gens qui achètent et qui revendent, mais là je trouve que ça devient un phénomène de grande ampleur.
C'est en ça que je trouve ça nouveau !
On passe de plus en plus des pages "gastronomie & vin" aux pages "finance"...

@totolouga
Ca va pas baisser tout de suite, ça c'est clair, car on est au début du phénomène.
En revanche il y aura des désillusions, notamment sur la qualité, car si tous les prix montent tous les domaines ne progressent pas.
Il y aura toujours des petits malins qui scieront la branche sur laquelle ils sont assis en vendant chers des produits quelconques.
Et le phénomène des faux, peu combattu et déjà bien développé sur les millésimes anciens, a de beaux jours devant lui.
Comme tout mouvement, il finira par y avoir des excès et donc des désillusions, mais évidemment ça prendra plusieurs années.

Enfin ne sous-estimons pas les bourguignons, conscients du phénomène, et qui tentent de concilier leurs intérêts économiques et leurs marchés traditionnels.
Mais la demande explosant, on ne peut pas leur en vouloir de suivre le mouvement.
Là encore, je suis curieux de voir comment ça va évoluer.
Si i le monde du vin de Bordeaux est très marchand, donc habitué aux brusques mouvements de marché, il sera intéressant de voir comment la Bourgogne va gérer cette soudaine surchauffe … qui sera inévitablement suivie d'un phénomène de refroidissement… Reste à voir dans quelle proportion et dans combien de temps !? Pas tout de suite, ça c'est une évidence...
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 225
  • Remerciements reçus 0

Romain L a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

A mon sens, on ne peut pas vraiment espérer une baisse des prix. Quand on va aux Etats-Unis (pour parler de ce que je connais), un américain est prêt à acheter un chablis 1er cru d'un millésime récent de chez raveneau à 150 euros (et trouve ca bon marché (sic!)), un autre rencontré au restaurant trouve qu'un musigny 2009 de chez Mugnier à 750 euros est l'affaire du siècle !!

La demande est là, l'offre (en bourgogne) est limité.

On ne peut être que d'accord avec la triste constation d'une montée affolante des prix ... Mais encore une fois, la demande est là, peu importe les motivations de l'achat: buveurs d'étiquettes, collectionneur, exposition derrière une vitre ... Les acheteurs ont de la ressource, n'espérez pas une explosion rapprochée de la bulle !

" Si la vérité est dans le vin, qu’elle y reste " Pierre Dac
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4317
  • Remerciements reçus 999

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Messieurs
ne désespérez pas, la Bourgogne a encore bien des ressources. On peut y dénicher des vins délicieux, être reçu divinement bien par le vigneron et ne pas avoir besoin d'appeler son banquier pour un carton de six. Il suffit d'éviter quelques communes (surtout Vosne et Chambolle) où les prix ont toujours été très élevés. Sinon je partage bien votre inquiétude légitime sur la flambée des prix qui ne fait que débuter. j'ai eu les prix du domaine de Vogué, j'ai d'abord pensé à une plaisanterie, mais pas du tout:D

Bonne journée
R
Romain, la Bourgogne ne se limite pas à Mugnier et Raveneau, d'autant que ce dernier vend encore à des prix humains au domaine
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 207
  • Remerciements reçus 6

jef33 a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

C est pas les prix qui augmentent, c'est le pays qui s enfonce

jean françois
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 0

flog a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

@Totolouga
Je me suis encore mal exprimé

Un peu excessif comme propos non?
Des faux....? il ne doit pas y avoir tant que ca...surtout quand on achète au domaine.....


Je paralis des vins anciens , donc non ce n'est pas excessif,et même les jeunes sont concernés.

Les vins vont passer...? Ah bon, dans 50 ans alors peut être, parce que j'ai bu de très bons bourgognes anciens.....
Idem, le nombre de vrai vins ancien va par la force des choses décroître, s'il ne le fait pas, c'est qu'il y aura des copies en circulation

La qualité pas au RDV...? surement pour certains domaines mais en tout cas pour les quelques grands que j'ai eu la trop rare occasion de goûter la qualité était bien la!

Bah il faudrait savoir, on parle des grands domaine ou de toute la bourgogne ? je suis désolé, mais avec la seconde option la qualité est irrégulière, et qui plus est il y a des "petits" qui font régulier aussi. Mais ce serait être de mauvaise foi que de parler d'homogénéité qualitative en bourgogne..

J’espère que c'est plus clair

Cordialement
Florian
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 323
  • Remerciements reçus 0

Pab06 a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Bonjour Didier

Quelle belle plaidoirie pour une Bourgogne que nombre de passionnés ne reconnaissent plus.
Je me retrouve à 100 % dans ta lettre ouverte.
Effectivement, même la sacro-sainte allocation pour de nombreux domaines, ne garantit plus d'avoir la possibilité de toucher les grands vins à des tarifs décents. J'ai très peur de ne plus pouvoir honorer les miennes, et je vais devoir faire un choix...drastique.
Ceci étant, tous les vignerons ne se la jouent pas Roumier, Rousseau et consorts...et continuent à vendre à des tarifs qui ne sortent pas de l'hyperespace.
Heureusement que la Bourgogne fourmille de petits domaines, d'exploitations familiales, d'excellents petits (et moins petits) producteurs dont la qualité des vins ne démérite pas face aux plus grands.

Cordialement.
Pablo
LPV Nice
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Herbey99
Romain, la Bourgogne ne se limite pas à Mugnier et Raveneau, d'autant que ce dernier vend encore à des prix humains au domaine

Oui mais Romain ne sait pas que c'est 18E la Montée de Tonnerre au domaine....:)o
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 225
  • Remerciements reçus 0

Romain L a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

A ce que je sache, je ne suis pas l'américain ayant tenu ces propos !

J'intervenais par rapport aux messages précédents qui parlaient de l'essouflement de la demande / spéculation donc uniquement sur les domaines qui font l'objet d'une telle spéculation. Je rapportais des propos d'un acheteur prêt à mettre n'importe quel prix.

Ne t'inquiète pas pour moi, je connais les prix d'une montée de tonnerre ;) et la bourgogne ne se limite pas à Mugnier et Raveneau, mes achats et dégustations en témoignent.

" Si la vérité est dans le vin, qu’elle y reste " Pierre Dac
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3301
  • Remerciements reçus 243

francois999 a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

.A propos des allocataires qui revendent.

J ai eu une discussion avec qqun qui va se reconnaitre.
Et je pense comme lui que les allocataires particuliers sont très minoritaires, et que la revente des allocs est un epiphenomene
Bcp mais pas tous les domaines connus préfère avoir un réseau de revendeur que des particuliers
Et la grosse majorité des viticulteurs vendent 80-90% a l étranger et a mon avis un pourcentage conséquent aux cavistes et revendeurs
Le probleme est que le vin haut de gamme est devenu un produit de luxe et un produit de placement exotique
Produit a avoir pour montrer sa reussite pour les riches
Produit de la finance et de trading

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 173
  • Remerciements reçus 3

winemike a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

francois999, a moins d'avoir mal compris ce que vous dites, vous impliquez que les producteurs bourguignons font le jeu de la finance et du trading (bouc emissaire de tout ce qui va mal aujourd'hui dans notre societe. On aurait pu choisir le terme "terroriste", mais c'est un peu fort. On utilise ce terme pour les producteurs conventionnels qui balancent des tonnes de pesticides sur les vignes et pourrissent les terroirs). Que de toutes manieres, ils exportent quasiment tout. Que le reste va a des revendeurs/cavistes/restaurants et que seule une part infime va aux particuliers. Alors que ceux-la revendent ou pas, qu'est ce que ca change...
C'est difficile de generaliser car les exceptions sont nombreuses. Mais en gros, vous avez certainement raison.
Mais je ne condamne en rien les producteurs bourguignons. A leur place, si quelqu'un m'achete un vin au double du prix d'un autre, je vends au plus offrant. Je me mets a la merci d'un retour de baton car je me soumets au marche plutot que d'assurer ma perennite en vendant aux plus fideles a prix "reduit", mais vu la demande, je ne pense pas prendre de risques serieux. Et si jamais ca devait baisser, je reviens aux prix "doux" et j'ecoulerai ma production sans probleme.

Donc personne n'y fera rien. Et certainement pas une communaute minoritaire de LPViens dont le point commun est la passion du vin et non pas les moyens financiers.

Ce n'est pas sans rappeler l'envol des prix des Bordeaux a partir de 2005 dont tout le monde se plaignait et predisait une lourde chute... qui se fait encore attendre. Sans compter la difference de volume de production avec la Bourgogne!

Je ne me lamente pas. Et je prefere regarder la realite en face. J'achete ce que je peux, avec un peu de prevision sur les millesimes a venir et quand je ne pourrai plus me permettre ces vins et bien je passerai a autre chose.
Sans vouloir impliquer que le debat est futile, il ressemble plus a un "defouloir" qu'a une reaction visant a changer les choses. Et c'est normal...

Quant aux Roumier/Rousseau... comparons aux DRC/Leroy et vous pouvez constater qu'il leur reste de la marge avant que leurs prix soient "prohibitifs".

Ah... le prix du vin... un debat sans fin ;)
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 0

flog a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

francois999, a moins d'avoir mal compris ce que vous dites, vous impliquez que les producteurs bourguignons font le jeu de la finance et du trading

je ne crois pas que ce soit ce qu'il ait dit; Qui plus est, quel seraitl’intérêt des domaines à ce que l'ont spécule sur les secondes mains ?

Cordialement
Florian
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 173
  • Remerciements reçus 3

winemike a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

flog écrivait:
> je ne crois pas que ce soit ce qu'il ait dit; Qui
> plus est, quel seraitl’intérêt des domaines à ce
> que l'ont spécule sur les secondes mains ?

Il ne s'agit pas de l'interet ou non qu'aurait un domaine a maitriser ou encourager la speculation sur leurs vins apres qu'ils aient quitte leur cave.
Il n'y peuvent tout simplement rien. Ou pas grand chose.
Les prix directs au DRC sont prohibitifs pour beaucoup de personnes. Est-ce que cela empeche la speculation sur les vins du domaine?
Les prix directs chez Coche-Dury sont tres doux, mais il "controle" autant que possible (comme le DRC d'ailleurs) la revente "non autorisee". Est-ce que ca change quoi que ce soit au phenomene? A part que quelques "happy fews" aient des bouteilles a prix doux?

Il faudrait supprimer les blogs, les Burghound, les Parker (quoique lui, en Bourgogne...), les Tanzer, RVF, etc... pour que seuls quelques heureux "eclaires" puissent profiter de vins sublimes a la portee de toutes les bourses? ... Allons, soyons serieux.

Je ne suis pas certain qu'il y ait une bulle speculative en Bourgogne. Mais certainement une visibilite accrue sur cette region et ses vins trop rares.

Dommage, mais cela ne pouvait pas durer eternellement.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1452
  • Remerciements reçus 1

pinardieu a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Rachid,Fréderic,

pour ma part, pauvre non visionaire que je suis, j'ai arrêté d'acheter deux domaines phares (Mugnier et Dugat) sur le millésime 97 car l'un à mis 25% à ses vins et l'autre les a carrément doublés....., cela m'a beaucoup énervé à l'époque....
Je reconnais que nous allons vers des années difficiles, nous, amateurs de bon pinot noir, en tout cas en ce qui concerne les grands crus, encore que certains Echézeaux, clos vougeot,Lambrays, Clos de la Roche, Saint Denis, Bonnes Mares et Chambertin de certains domaines restent encore accèssibles, chers mais accèssibles.
Evidement, les grands crus de la zone et des propriétaires 'phares' deviennent innacessibles, surtout si on a pas le bonheur de les avoir en 1ere main.
Mais la ou Rachid à tout à fait raison, on trouve nombre de beaux 1er cru à 25€ -30€, même en côtes de Nuits,et ils sont très bons.
Du reste, quand j'ai commencé à m'intéresser au vin (de bourgogne), il y a déjà 28 ans, mon portefeuille m'interdisait de mettre plus de 100ff pour une bouteille, ce qui ne me donnait l'accès qu'à des 1er crus, la différence avec les grands crus à toujours été conséquente. A cette époque, un Clos Saint Jacques (pas de Rousseau, mais un autre bon...) coutait tout de même 200ff, donc les prix ont tjs été élevés, on à juste fait que de les entretenir...
bon, maintenant, à part les jeunes qui débarquent, on à tous des grosses caves, donc, on va un peu déjà boire ce que l'on a et on verra bien...en espérant que la roue tourne.....
mais, avec du recul, immaginons nous à la tête d'un prestigieux domaine de bourgogne, comment réagirions nous? Laisserions nous les primo allocataires gagner 3 x ce que l'on gagne sans aucuns risques ni investissements? Je ne pense pas, c'est humain que de vouloir valoriser au mieux son travail......
that's the question.....
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18721
  • Remerciements reçus 2263

mgtusi a répondu au sujet : Re: Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

Je suis d'accord avec Rachid, Fréderic et tous les autres ferrailleurs (*) : il y a pléthore de bourgognes excellents à des prix humains.

Vos chouchou(x ?) sont devenus trop chers pour votre bourse ? Allez voir ailleurs et basta !

(*) Allusion à un film culte avec Michel Piccoli, Romi Schneider, Serge Reggianni ben non pas lui !.

Michel
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux