Nous avons 1255 invités et 2 inscrits en ligne

rencontre LPViens du Brabant wallon

  • jean-luc javaux
  • Portrait de jean-luc javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 11782
  • Remerciements reçus 1778

jean-luc javaux a créé le sujet : rencontre LPViens du Brabant wallon

Premier essai de rencontre hier de quelques membres LPV habitant notre magnifique province du Brabant wallon.
Comme on n'était finalement que trois issus de la "zone",j'y avais adjoint avec énormément de plaisir mon confrère "monomaniaque Alsace" et deux amis lecteurs de LPV mais n'ayant pas encore franchi le pas de l'inscription.
Le thème de la soirée était "Grands vins en Languedoc???" de façon à éclaircir quelque peu,si possible,un sujet polémique largement débattu sur ce forum.
Je suppose que l'un ou l'autre participant meilleur "rapporteur" que moi ou "scribouillard" plus doué se chargera des CR et des notes afin que chacun se fasse une idée...
Je vous fournis déjà la liste des vins dégustés:

En attendant que tous soient présents et le temps de faire connaissance:
1-Champagne Pierre Moncuit,brut,Hughes de Coulmet,blanc de blancs.
2-Champagne Pierre Moncuit,brut,Pierre Moncuit-Delos,Grand cru,blanc de blancs.

accompagnés de cannelés au comté et chorizo.

Ensuite,la dégustation proprement dite des vins du Languedoc:
3-Faugères Domaine Léon Barral,Jadis 2003
4-Vin de pays de l'Hérault,Domaine de la Marfée,Les vignes qu'on abat 2006
5-Coteaux du Languedoc,Domaine de Montcalmès 2007
6-Languedoc,Saint Georges d'Orques,Domaine de la Marfée,les champs murmurés 2007
7-Vin de table français,Terre Inconnue,Sylvie 2004
8-Saint Chinian,Canet Valette,Maghani 2001
9-Coteaux du Languedoc,Pic Saint-Loup,Domaine de l'Hortus,Grande Cuvée 2001
10-Grand vin du Languedoc,Prieuré Saint Jean de Bébian 2001
11-Corbières,La Voulte Gasparets,Cuvée Romain Pauc 2001
12-Coteaux du Languedoc,Montpeyroux,domaine de l'Aiguelière,Côte dorée 2001
13-Coteaux du Languedoc,Mas Jullien,Les Depierre 1991
14-Vin de pays de l'Hérault,Mas de Daumas Gassac 2004
15-Vin de pays des gorges de l'Hérault,Domaine d'Aupilhac,Les Plôs de Baumes 2000


Pour rafraîchir,sustenter et honorer les hôtes,ensuite,terrine aux deux poissons,crevettes royales,sauce tiède au beurre blanc et crème épaisse à la ciboulette (une invention maison) ,suivi de boeuf bourguignon,et fromages du jura;tout cela pour sortir du Languedoc,vous l'aurez compris...

16-Alsace Grand Cru,Rémy Gresser,Riesling Wiebelsberg,2003
17-Alsace Grand Cru,Louis Sipp,Kirchberg de Ribeauvillé 1999
18-Meursault,JF Coche-Dury Les Rougeots 2006

19-Pommard Premier Cru,Parigot père et fils Clos de la Chanière 2002
20-Gevrey-Chambertin Premier Cru,Bernard Dugat-Py,Lavaux St-Jacques 1997
21-Morgon Côte du Py,Jean-Marc Burgaud,James 2008

22-Chateau-Chalon,Jean Bourdy-Arlay 1993

Quelques brefs commentaires quand même:
-Les vins sont cités dans l'ordre bus;certains y verront peut-être quelques inepties mais,comme c'est moi qui recevais et que je devais bien choisir l'ordre,j'ai mis comme je le pensais:les plus jeunes d'abord (sauf la "Jadis" 2003 par laquelle j'ai commencé en signalant que,comme d'habitude avec ce vin,il y avait un problème),les cinq cuvées de 2001,toutes magnifiques sauf Maghani,regroupées,et les "cabernet" pour terminer.
-Le tiercé des douze Languedoc a été:la Romain Pauc 01 (pas du tout une surprise pour moi;),la GC de l'Hortus 01 (un peu plus surprenant) et "les vignes qu'on abat"06
-Pour le reste,à table,sans surprise,les deux vins qui ont fait forte impression sur les convives sont:le "Coche" et le "Dugat" (comme quoi les prix sont un bon indicatifs de la qualité>:D
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1759
  • Remerciements reçus 0

mathieu.gp a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

22 vins a 6 ben mon cochon.... meme en ayant bu que la moitie de chaque ca fait mal au foie...

Le vin c'est bon pour la santé mangeons en !!!!
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19974
  • Remerciements reçus 716

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

même avis, je trouve que ça fait un peu trop, dommage. Néanmoins, longue vie à votre groupe.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4277
  • Remerciements reçus 45

o_g a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Ah moi je ne trouve pas que déguster 22 vins soit de trop ! Tant qu'on arrive à rester concentrés.

Maintenant, je pense qu'il doit en rester dans les bouteilles, c'est ça qui est dommage. La prochaine fois il faudra demander du renfort ! ;)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • jean-luc javaux
  • Portrait de jean-luc javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 11782
  • Remerciements reçus 1778

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

mathieu.gp écrivait:
> 22 vins a 6 ben mon cochon.... meme en ayant bu
> que la moitie de chaque ca fait mal au foie...

SEPT Mathieu;on était sept,car chez nous,les femmes goûtent aussi...:D

Et il y avait TROIS crachoirs...tout aussi pleins...

Olivier,j'aurais effectivement souhaité aussi un peu de renfort mais,bien que mon appel datait de plusieurs mois,il y a eu assez peu de candidats;
de plus,un des inscrits a dû se désister en dernière minute pour raisons professionnelles (n'est-ce pas,Philippe?);il ne lui reste qu'à lire les CR en rentrantB)-

jlj
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2774
  • Remerciements reçus 6

Patrick Bottcher a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Bon on aurait été douze que cela n'aurait rien changé, on aurait goûté la même chose... et puis cela a duré quand même 7 bonnes heures cette festive soirée !

Le CR c'est pour dimanche... :D

Patrick Böttcher
VinsLibres.net
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5645
  • Remerciements reçus 421

Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Impatient de savoir comment s'est présenté Sylvie 2004 de Terre Inconnue, que nous avons bu la semaine dernière avec LPV Grand Forez.

Longue vie à votre groupe!

JB
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • jean-luc javaux
  • Portrait de jean-luc javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 11782
  • Remerciements reçus 1778

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Merci Jean-Bernard,

mais,si on retire les trois "cooptés" et mon épouse,nous étions trois membres de LPV originaires du brabant wallon...
Je suppose qu'il y a moyen d'en récupérer l'un ou l'autre mais malgré tout,cela ne va pas être simple de "survivre" dans ces conditions...

En dépit de tout cela,sept heures de dégustations et de discussions très intéressantes!

jlj
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6005
  • Remerciements reçus 1455

Marc C a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Les CR CR CR scande la foule en délire. ;)

Marc
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82342
  • Remerciements reçus 7883

oliv a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Des bouteilles, 22, une foule en délire exigeant les CRS, y'a pas à dire, c'est le printemps ! B)-
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4277
  • Remerciements reçus 45

o_g a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Vas-y fait péter les CR !
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • jean-luc javaux
  • Portrait de jean-luc javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 11782
  • Remerciements reçus 1778

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Pour les CR's,il faut attendre que Patrick se lève...
C'est dimanche quand même et,de plus,avec ce foutu changement d'horaire...>:D<

jlj
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2774
  • Remerciements reçus 6

Patrick Bottcher a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Me voilou...

Et si, on le faisait, ce CR..

En Belgique, des Javaux de haute renommée, ce n’est pas cela qui manque…
On a tout d’abord le président d’Ecolo (dont j’ignore s’il prend du Brut Nature au petit dèj), on a sur LPV, le « bon » docteur Javaux, Luc de son prénom, l’homme qui a toujours raison, du moins, certainement d’être admin de LPV et on a le truculent et costaud arbitre footballistico-ardennais, l’ami Marcel.
Mais comme il est clair qu’un Javaux doit nécessairement en cacher un autre, derrière Marcel, ou, plutôt, à côté, et au milieu d’une grande fratrie (par le nombre et par la taille), il y a Jean-Luc , clairement mon confrère devant Saints Come et Damien comme devant Bacchus (avec une polarité LR, Bourgogne et Alsace, en plus), sans oublier un intérêt marqué pour le foot tout azimut.
Bref, un homme qui cumule autant de défauts ne peut être que très fréquentable et malgré une série de dégustation mensuelle désormais impressionnante, j’étais loin d’être le dernier à me presser au portillon, ce jeudi , pour attaquer cette tentative bien heureuse de création de LPV Brabant, non loin du tout de la grande plaine qui a vu la fin d’un petit empereur de par sa taille, taille qui semble d’ailleurs inversement proportionnelle à celle de notre hôte… si Bonaparte a dû perdre avec l’âge quelques centimètres, ce qui dans son cas n’arrangeait rien… notre Jean-Luc me parait en gagner 2 de plus à chaque rencontre, ce qui doit commencer à poser quelques problèmes de literie… Et comme, vous avez pu le lire, la capacité impressionnante du tandem organisateur de nous emmener, comme cela l’air de rien au bout de la nuit. Je dis tandem parce que il serait injuste de ne pas faire référence à Jean-Luc, sa moitié (comme on dit chez les Flamins), parfait exemple (sauf pour la taille) du qui se ressemble s’assemble.

Pour imager cette douce soirée, je n’en citerai que deux moments non viniques :

Le premier se passe vers une heure du mat, au moment de remercier nos hôtes pour ce délicieux plat concoctés pour nous permettre de tenir le coup sur le retour, la maîtresse de maison me répond avec un ton qui me rappelle certaines « Grandes Vacances »… non, ça, c’est… c’est l’entrée ! C’était effectivement sans compter sur le bœuf bourguignon de 1H30 et les fromages à 2H15, le tout, évidemment fort délicieux.

Le second se passe le lendemain vers 13 heures, quand ma moitié à moi me demande : « Tiens pourquoi t’as été regarder la télé vers 4H00 », je lui réponds « pas le bruit de la télé mais de mes 100 kilos dans l’escalier ». La sentence n’a pas tardé… « Et si t’allais faire une petite sieste, hein ? ».

Bref, vous l’aurez compris, M’sieur et M’dame D’Jean-Luc Javaux sont des monstres…. de sympathie. Ce n’est pas les autres LPViens présents (dont HuguesG, FX et Keke57) qui me contrediront.

Il est temps d’abréger cette facétieuse digression pour attaquer le corps du sujet… : « Et si on se goutait quelques Languedocs triés sur le volet ? »
Banzaï, donc ! Pour info, les vins sont servis à l’aveugles, carafés (+- 3 heures) et servis vers 14°C.

1. Faugères, Domaine Léon Barral, « Jadis » 2003

La robe est pourpre, dense, très peu évoluée. Au nez la volatile domine tout le débat et de façon assez inquiétante. Quelques fruits rouges débordent çà et là, mais sans grande jouissance. La bouche confirme… si ce n’est pas complètement déséquilibré, on est face à un complexe sucré-salé avec une acidité balsamique piquante avec quelques touches de viande faisandée. La finale est terriblement courte. Notre hôte nous « rassure », si j’ai mis cette bouteille en tête, c’est parce que je ressens cela à tous les coups quand j’en ouvre une. Evidemment, il parle de 2003, pace qu’ayant assez récemment goûté 2004-5-6-7, c’est vraiment sur ce 2003 que je n me retrouve pas. Alors problème de lot, millésime loupé ? Je ne sais. Sentence : Bon pour faire du vinaigre.

2. Vin de pays de l'Hérault, Domaine de la Marfée, « Les vignes qu'on abat » 2006

La robe est plus pourpre que rubis. Au nez, si on débute par une pointe de réduction, le nez s’ouvre assez rapidement sur une fine complexité assez fraiche avec des notes florales, d’écorce d’orange, des fruits rouges, un peu de viande fraiche, de la torréfaction mais aussi une pointe de végétal et d’alcool qui finalement dessert un peu l’édifice.
En bouche, on est face à un bel équilibre, une acidité classique, des tanins très intégrés avec une dominance de fruits rouge et de notes chocolatées. La finale aurait pu être cependant un poil plus longue avec des amers un peu moins marqués. Globalement, ce jus de Carignan paraît encore assez bien jeune. Bien+

3. Coteaux du Languedoc, Domaine de Montcalmès 2007

On est à nouveau devant une tenue rubis, assez intense. Le nez est d’emblée intense, avec plein de fruits très frais qui évoluent à l’aération vers des notes de fruits noirs plus confits qu’accompagnent une certaine sensation d’élevage. La bouche est d’abord marquée par une attaque fraiche mais plus on est au contact du vin, la matière, très importante évolue sur des côtés assez « modernes » à la limite de la lourdeur de fruits surmuris. Si la finale est très gourmande, pleine de jus, l’absence de relief tannique et de vivacité rend les débats ou les ébats (selon) un peu courts. Bien

4. Saint Georges d'Orques, Domaine de la Marfée, « les Champs Murmurés » 2007

La robe est très jeune, pourpre et dense. Le nez, serré au premier temps, évolue ensuite sur une pointe solaire pour revenir enfin sur plus de complexité à travers des notes de fruits noirs et une sensation très minérale. La bouche est d’emblée super équilibrée, structure autour d’une fraicheur très droite sans être excessive et des tanins juste comme il faut le tout avec un cassis très fin et des amers très distingués, principalement sur la finale de bonne tenue. Un vin plaisir, qu’on descend facilement. Très Bien

5. Vin de Table Français, Terre Inconnue, « Sylvie » 2004

Une robe plus évoluée que pour les prédécesseurs habille ce vin. Au nez on est façe à la fois à des sensations réduites et volatiles, bien que ceci s’avère très fugace, pour être très vite remplacé par une belle palette d’épices, de notes de garrigues, de cassis, de boîte à cigare avec quelque pointe de camphre et surtout un alcool très absent. En bouche, aux côtés d’une belle tension qui dresse le corps, on retrouve bien les notes de boîte à cigare. Globalement, on est plus sur la finesse et un certain caractère aérien que sur la matière pour la matière, déjà que les tanins sont très fondus. Très belle longueur toujours sur la finesse. Très Bien+

6. Saint-Chinian, Canet Valette, « Maghani » 2001

On attaque une très sérieuse série de 2001 avec ce vin. Si la robe marque l’évolution, au nez, on est face à beaucoup de puissance entre cassis et notes plus évoluées comme les sous-bois. Hélas, le bois vient trop jouer les trouble-fêtes et c’est sans trop d’étonnement qu’on retrouve un toasté vanillé dominant qui déstructure un vin à la finale trop sèche et trop poivrée. Serait-on déjà trop tard ? Très Moyen

7. Coteaux du Languedoc, Pic Saint-Loup, Domaine de l'Hortus, « Grande Cuvée » 2001

La robe est rubis bien évolué. Le nez est très plaisant, d’emblée, complexe balancé entre notes florales, fruitées (fruits noirs et rouges), minérales, charnues et une toute petite impression assez noble de rancio. Ce très beau nez se confirme en bouche avec un équilibre prodigieux, de la fraicheur et de la finesse, des tanins très bien intégrés mais donnant encore du relief et surtout un fruit d’une grande gourmandise qui avec cette étonnante fraicheur accompagne longuement la finale. Damned, me voilà piégé, moi qui depuis 4-5 ans vilipende mes premiers amours avec ce vin que je trouve aujourd’hui, sur les millésimes récents, désespérément moderne et surboisé. Ici, force est de m’incliner largement. Excellent et coup de cœur de la soirée.

8. Coteaux du Languedoc, Prieuré Saint Jean de Bébian 2001

Sur la robe, pas de doute, on est très évolué. Le nez lui aussi paraît d’un autre âge ; d’abord fermé il vire ensuite vers l’écorce d’orange et le rancio affirmé. Si en bouche, l’attaque est assez sapide avec des notes de viande arrondie par un glycerol qui a su résister aux affres du temps, la structure tant en milieu de bouche qu’en finale s’avère maigre et sèche. Un vin qui me paraît fini. Très Moyen.

9. Corbières, La Voulte Gasparets, « Cuvée Romain Pauc » 2001

La robe est rubis avec quelques marques d’évolution. Le nez lui, est bien plus marqué par l’évolution, mais ces notes de sous-bois, de champignons sauvages et de lièvre fraichement dépiauté avec une point de bois pour enrober… et bien, je suis fan. (Probablement le bouffeur de sanglier qui sommeille en moi). L’attaque de bouche est, elle aussi, très plaisante, fraiche et équilibrée, avec beaucoup de fruit noir et quelques belles notes de boîte à cigare. Les tanins sont subtilement fondus et le finale, très longue est particulièrement séduisante. Très Très Bien.

10. Coteaux du Languedoc, Montpeyroux, Domaine de l'Aiguelière, Côte Dorée 2001

La robe est assez similaire au vin précédent et au nez, en première main, on retrouve la paire fermé/pointe de volatile, mais cela se mute très vite en un bel échange entre fruits noirs assez compotés et sous-bois, le tout avec une belle impression de complexité. En bouche, si dès l’attaque, les tanins s’affirment, c’est pour bien accompagné un vin dense, charnu, viandé avec de la fraicheur qui équilibre bien l’ensemble et aussi, en finale, une belle impression de fruit, le tout donnant un ensemble très distingué, comme on aime partager dans les salons londoniens. Je ne m’attendais pas à si bien, en fait. Très Bien +

11. Coteaux du Languedoc, Mas Jullien, Les Depierre 1991

Robe et nez sont clairement marqués par l’âge. On perçoit les aromes secondaires de type sous-bois, mais sans intensité. En bouche, par contre, il y a encore de la fraicheur et de la rondeur, le fruit s’affirmant bien alors que les tanins sont totalement absorbés. S’il on ressent quelqiues notes alcooliques, c’est sans excès et l’ensemble en milieu de bouche et en finale, assez longue est fin et distingué. On aurait aimé toutefois le goûter 7-8 ans plus tôt mais le playdoyer sur la conservation des Languedocs est ici assez évident. Très Bien-

12. Vin de pays de l'Hérault, Mas de Daumas Gassac 2004

Pas de changement de cap pour la robe en regard des précédents 2001. Le nez, quant à lui, est très franc, balancé entre notes charnues et fruits rouge et noir (cassis). Dans le registre puissant et big shoulder, c’est assez réussi. En bouche, par contre, la fraicheur et le fruit ont du mal à lutter contre les tannins, très sec et l’impression végétale qui s’insinue dès le milieu de bouche. La matière, évidente, porte la longueur mais c’est terriblement sec ! Bien, sans plus

13. Vin de pays des Gorges de l'Hérault, Domaine d'Aupilhac, « Les Plôs de Baumes » 2000

La robe, bien qu’évoluée, elle aussi, montre encore quelques signes de jeunesse. Le nez est partagé entre retenue (presque austérité) et une complexité plus minérale que fruitée. En bouche, si, certes, on peut parler d’équilibre, les forces fruit/fraicheur étant présentes, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a du tanin dans l’air et ce tanin est encore très vert… On sent venir le débat sur les cabernets du sud. Si on ajoute une pointe d’alcool, on pourrait craindre le pire alors qu’en fait, sur la finale, on se dit que bien accompagné gastronomiquement, ce vin sera plus que digne d’intérêt. Bien+

Conclusion

Malgré quelques déceptions, normales en fonction de notre subjectivité, j'ai envie de retenir dans le positif la très belle garde des 2001 qui m'ont procuré du plaisir... souvent, on nous dit, 5-6 ans de garde, cette dégustation est un beau plaidoyer du contraire

Mais aussi…

...il ne faudrait pas oublier les prémices et les « pour la route » de cette soirée.

Côté avant spectacle, y avait 2 Champagnes de chez Pierre Moncuit, le premier étant la cuvée brut, Hughes de Coulmet, blanc de blancs, le second la cuvée brut,Pierre Moncuit-Delos, Grand cru, blanc de blancs. Comme l’atmosphère est très RDV d’anciens combattants de la pharmacie pas forcément de campagne, difficile de donner un avis circonstancié, si ce n’est que dans les deux cas, je suis frappé par l’équilibre et la vinosité de l’ensemble. Le Grand Cru apporte encore plus de minéralité et, pour cela, je lui voue la faiblesse de mon cœur.

Côté coulisses d’après spectacle, ça pète de mille feux :

Le Grand Cru Wiebelsberg 2003 de Remy Gresser, seul vin servi étiquette ouverte, est, pour le millésime, étonnant de fraicheur et de minéralité, un bien beau jus de pierre qui rafraichit nos palais Languedocs et quelle longueur. ! Un de mes meilleurs 2003. M’Sieur Remy, si vous m’entendez, j’aimerais tant gouter vos 2008 (nom d’un sanglier !) .

Ensuite, il y a le Kirchberg de Ribeauvillé 1999 du Domaine Louis Sipp, grande star LPVienne des cahiers alsaciens du forum. A force d’avoir tâté de la bête, j’pourrais bien dire qu’on ne me la fait plus, et pourtant, j’avoue, si le Kirchberg s’impose dans mes petits neurones baignés au riesling, je ne vois pas obligatoirement le 99. En fait, je suis partagé entre une rondeur et un citrique qui me font penser à 2005 et des notes florales, exotiques et un poil pétrolées qui me ramènent au 99 voire 96. Comme j’ai bien les justes milieux, j’ose 200, c’est loupé, c’est 99, un peu atypique, donc, mais toujours drôlement bon, en fait.

Après vient mon fait d’arme de la soirée, soit trouver l’appellation du vin suivant, moi, qui en Bourgogne m’affirme largement comme béotien de la première minute. Le grand Jean-Luc en veut plus, certes, mais mon bon Prince, non posso. C’est vrai que la bête est jolie, pleine de pierre et à l’équilibre parfait, sans la moindre tension excessive… ce qui, avec mes stupides et maigres connaissances me permet d’éliminer le Coche du Dury. Grave erreur ! C’est JF Coche-Dury Les Rougeots en 2006. Quoiqu’il en soit, merci pour cette petite merveille ! Et cela a drolement du peps pour 2006.

Ensuite vient le plantage total, l’heure aidant, l’assiette d’entrée, somptueuse, le bœuf bourguignon de derrière les fagots n’aidant en rien. Comme certains avec les nains, je vois des Rhône, des Loire et des Sud-Ouest partout… bref bon au lancer, le ptit sanglochon.
Donc, pour votre plaisir, voici l’objet suave et équilibré de mon plantage total : Pommard Premier Cru, Parigot père et fils Clos de la Chanière 2002 et Gevrey-Chambertin Premier Cru, Bernard Dugat-Py, Lavaux St-Jacques 1997 (‘tain, c’est bon à donf, cte pinard !)
Et que dire de ce Morgon Côte du Py, Jean-Marc Burgaud, James 2008 placé avant les fromages, heing ! Et ben, que comme d’hab, c’est bluffant. Si d’entrée, c’est un poil fermé, je défie n’importe qui de trouver tellement terroir, profondeur et longueur s’allient ici pour proposer un tout grand vin de France.
Reste le Château-Chalon de Jean Bourdy-Arlay 1993… C’est vachement suave, pas typé jaune pour un sou… mais l’Ardennais indestructible est arrivé au bout de mes papilles !!!

[size=large]En quelques mots comme en cent…. Merci !!![/size]

Patrick Böttcher
VinsLibres.net
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4277
  • Remerciements reçus 45

o_g a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Très beau CR, Patrick.

J'ai particulièrement apprécié le retour à tes amours de jeunesse. J'ai un jeune 2007 offert par mon frère qui attend sagement ...

Mais que dire, pour moi le clou reste le bourguignon ! Servi comme une soupalognonycrouton, vers 1h30 du matin. Sur ces notes je crois entendre les trompettes wagnériennes annonçant l'entrée d'Elsa von Brabant ! Mais rien à faire, le vin ça n'est pas de l'eau en grain, c'est réservé à la bière.

Au fait Rabelais était-il wallon ? En tous cas comme qui dirait : ça est frugal .
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • jean-luc javaux
  • Portrait de jean-luc javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 11782
  • Remerciements reçus 1778

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Patrick,

magnifique CR,une fois de plus...
encore merci pour ta présence et ...la patience (diable,près de huit heures autour d'une table à déguster et festoyer et discuter quand on doit travailler le matin...;))

Amitiés,

jlj
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 284
  • Remerciements reçus 0

HuguesG a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Bon les gars, vous ne perdez rien pour attendre ...mon CR. Je récupère encore de ma trop courte nuit de jeudi. :P

diable,près de huit heures autour d'une table à déguster et festoyer et discuter quand on doit travailler le matin...

Merci de ta compréhension Jean-Luc B)

Hugues
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1155
  • Remerciements reçus 0

La part des anges a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Bravo et merci.
De l'amitié, de la générosité, du vin, et plein d'autres belles choses encore.
Ca m'a fait du bien de vous lire ;)

Eric.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 115
  • Remerciements reçus 9

PhilB a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Et bé les ptits gars :)-D
Bon ben j'ai raté quelque chose 8-)
L'Allemagne a bien moins de charmes, croyez moi , enfin
du moins pour ce que j'en ai vu....je n'y suis pas allé pr déguster !

Je suis étonné du cr sur le Prieuré 2001, qui a l'air en bout de course.
J'ai deux trois bouteilles en cave, j'ose croire à une bteille défectueuse....

Chouette moment de plaisirs et d'amitié en tous cas !

PhilB.

Ph.Bertrand.
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 284
  • Remerciements reçus 0

HuguesG a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Cette dégustation, je l'attendais avec impatience. Voila de nombreux mois que je c'est plutôt pauvre de ce côté et les dernières ou j'étais censé honorer l'assemblée de ma présence B), y a toujours eu un contre temps. Alors quand Jean-Luc Javaux (alias jlj) a lancé l'appel du BW, je ne me suis pas fait prier habitant finalement à 15 minutes de chez lui (25 par le chemein des écoliers ;))

Me voila donc, vers 20h, a l'ombre de la Butte du Lion, entouré de Mister Javaux et Madame, 2 de leur amis degustateurs, (tous etant des betes de concours de degust regulierement au top a la RVF, excusez du peu) ainsi que de 2 membres de la noble assemblée appelée LPV Belgique (dont un est soi-disant spécialiste de l'Alsace et qui adore le paté de sanglier ;))
Autant vous dire que la pression etait enorme et le stress a son paroxisme X(. Bref une soirée qui s'annoncait bien. Tellement bien que c'est la premiere fois qu'il m'ait été donné de manger un boeuf bourgignon a 1h du mat accompagné d'un Dugat-Py 1er Cru.

Bref, avant d'en arriver la, nous avons commencé pas quelques bulles du Domaine Pierre Moncuit afin de prendre la temperature et de faire connaissance. Pas de note précise mais ca se laisse boire sans aucun problème.

Nous passons a table (enfin assis a table, la nourriture n'etant prevue que 4 heures plus tard :D) pour attaquer la degustation proprement dite des Languedocs.
Notes tres succintes voire inexistance au fur et à mesure de la soirée qui avance. Merci d'etre indulgent.

1. Faugères, Domaine Léon Barral, « Jadis » 2003

Robe moyennement intense, pas évoluée. Un nez tres fort sur le vernis. En bouche ca "pique" pas mal. Premiere rencontre avec Barral pour moi et un gros bof

2. Vin de pays de l'Hérault, Domaine de la Marfée, « Les vignes qu'on abat » 2006

Légère reduction (j'ai déjà skippé la robe sur celui-ci) au nez. De nouveau ca pique un peu mais beaucoup mois que le précedent. Fruits rouges, café, tannins bien intégrés dans l'ensemble. Amertume et pointe alcoleuse en finale qui me derange pas mal. Moyen

3. Coteaux du Languedoc, Domaine de Montcalmès 2007

Au nez, on est sur les fruits noirs, tres riche. En bouche, on retrouve cette richesse qui si elle rend le vin tres agréable en attaque et milieu de bouche, s'avere etre presque pateaude, lourde en finale. Bien-

4. Saint Georges d'Orques, Domaine de la Marfée, « les Champs Murmurés » 2007

Tres beau nez. Discret dans un premier temps mais qui s'affirme au rechauffement. Bouche tres fraiche, droite avec de superbes amers en finale rendant ce vin tres agreable. Bien +

5. Vin de Table Français, Terre Inconnue, « Sylvie » 2004

La robe la plus évoluée de la soirée. Un nez balsamique trahissant un peu de volatile mais ne masquant pas une belle complexité. Boite à cigare, épices... En bouche ce vin n'est que finesse jouant dans un registre totalement différent de ce qu'on a degusté jusqu'a présent. Notes herbacées, toujours sur la boite a cigare très peu d'alcool (alors que l'etiquette affiche fièrement ses 15%), tres belle longueur. Tres bien

6. Saint-Chinian, Canet Valette, « Maghani » 2001

On est dans le meme registre que le numero 4 mais avec des tanins un poil plus durs et un coté vanillé qui m'a moins dérangé que Patrick. Bien

7. Coteaux du Languedoc, Pic Saint-Loup, Domaine de l'Hortus, « Grande Cuvée » 2001

Ouch, au nez, on a déjà compris que le registre va changer. On est de suite séduit par sa complexité sur les fruits que l'on va retrouver en bouche. Un equilibre parfait avec des tanins bien présents mais tres agreable. Le vin n'est pas du tout évolué et on a peine à croire qu'il a déjà presque 10 ans. Excellent

8. Coteaux du Languedoc, Prieuré Saint Jean de Bébian 2001

Je n’ai que la note sur ma feuille et c'etait tres Moyen. Pas de souvenir precis de ce vin

9. Corbières, La Voulte Gasparets, « Cuvée Romain Pauc » 2001

Nous sommes sur un vin déjà plus évolué (bien que je ne note pas de notes de lievre dépiauté ;)) mais qui tient encore franchement la dragée haute aux fins palais de l'assemblée. Tres Bien +

10. Coteaux du Languedoc, Montpeyroux, Domaine de l'Aiguelière, Côte Dorée 2001

Nez discret sur les fruits rouges. En bouche, malgré des tanins plus fermes, l'emsemble est tres cohérent, tres structuré faisant de ce vin une reelle gourmandise. Tres Bien +

11. Coteaux du Languedoc, Mas Jullien, Les Depierre 1991

Le doyen de la degust a encore quelquechose à nous dire. Il est certes évolué avec des notes de sous-bois et de champignons et des tanins completement fondus mais il a conservé de la fraicheur et une belle longueur et l'on distingue encore du fruit Bien +

12. Vin de pays de l'Hérault, Mas de Daumas Gassac 2004

Un pirate? Non? Bon qui fait du Cabernet pas mur en Languedoc alors (enfin c'est comme ca que je l'ai percu, désolé). Bof

13. Vin de pays des Gorges de l'Hérault, Domaine d'Aupilhac, « Les Plôs de Baumes » 2000

Pas de note précise si ce n'est que j'ai failli etre embarqué aux urgences (et rater le souper) pour un decollement du palais tellement les tanins l'on agressé :D

En conclusion et au vue de ma connaissance toute relative de la région, de très belle découverte mais aussi quelques déceptions comme toujours mais globalement, je termine cet exercice avec pas mal de plaisir.

Concernant l’after, pas grand-chose à dire. Aucune note. 2 faits marquants :

Impossible de passer sous silence ma première rencontre avec un vin de Coche-Dury et désolé de le dire mais je suis loin d’avoir été séduit. Bien sur il était déjà très tard et j’ai cru comprendre que 2006 n’était pas le meilleur millésime en blanc sur la région. J’espère avoir la chance d’y revenir dans de meilleures conditions.
Alors que je tente de filer a l’Anglaise B)-(vers 1h30 du mat qd même), voila Jean-Luc qui décide de me prendre par les sentiments. « J’ai ouvert un Château-Chalon spécialement pour toi sachant qui tu aimais les vins du Jura ». Je m'en voudrais de le décevoir. Un petit Château-Chalon Bourdy 1993 pour la route, ma foi.

Je quitte donc la troupe a un peu plus de 2h, fatigué (et inquiet car dans 4h le réveil sonne::o) mais heureux d’avoir passé une si bonne soirée. Je suis toujours impressionné de voir comme le vin est synonyme de partage et de générosité. Je ne les connaissais ni d’Eve ni d’Adam et pourtant Jean-Luc et son épouse nous ont accueillis comme des rois. Un énorme MERCI. A 3 ou a 20, on va remettre ca, c’est sur (mais la prochaine fois un soupe un peu plus tôt et on commence par Coche Dury, ok ?(:P))

Hugues
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 0

sommelierbio a répondu au sujet : Re: rencontre LPViens du Brabant wallon

Bonsoir,
A quand la prochaine degustation?
J habite a un jet de piere de waloo!
Existe ti il un cercle 'organise' dans le coin?
Merci!
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck