Nous avons 1437 invités et 77 inscrits en ligne

Un Poco De Todo...

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 1303

sebus a créé le sujet : Un Poco De Todo...

Quelques bouteilles de diverses régions partagées au cours du week-end familial dernier:


Domaine de Boisseyt-Chol - Saint Joseph- Les Rivoires 2009
La robe est sombre aux reflets grenats sans évolution
Le nez est fumé boisé assez démonstratif, une pointe florale discrète en arrière plan
La bouche est assez fraîche grâce à l'acidité portante, du fruit en milieu de bouche la finale se fait sur des tanins rêches (réclamant un mets gras) persistante sur un combo fruité/boisé (qui domine l'autre). Plus à son aise avec des magrets.

Vinovalie -Terre métissée - VDF 2017
un assemblage de Malbec, Braucol, Négrette, Grenache, Carignan, Mourvèdre et Syrah,
issu d'une collaboration des vignobles d'Ovalie (Sud Ouest) et des vignobles Dom Brial (Roussillon)

La robe est légèrement violacée
Un nez qui pète les fruits noirs et rouges frais, du poivre et des épices douces, ça sent bon
La bouche est légère et fruitée, facile d'accès, seul bémol la finale courte, un peu alcooleuse, mais bien fruitée tout de même. Découverte sympa.

Château de Montgueret - M - Saumur Brut Tête de Cuvée
La robe est pâle
Le nez est d'intensité moyenne grillé, associé à des fruits blancs.
La bouche est assez vive et fraîche, au fruité (trop) discret, la bulle est plutôt fine mais la finale est moins séduisante qui retombe rapidement, avec une pointe d'amertume
Une bulle que je croise régulièrement depuis plus de 10 ans et que je préfère attendre un peu (cette bouteille a été récupérée il y a peu de temps)

Mas Daumas Gassac - IGP St Guilhem-le-Désert – Cité d'Aniane Blanc 2017
La robe est pâle
Le nez est très timide sur des notes pâtissières et un peu de fruits. Pas franchement charmeur.
Bouche à l'attaque grasse, un milieu de bouche plutôt aqueux quand la finale presque astringente s'appuie sur l'acidité mais l'aromatique est pour ainsi dire inexistante. Très décevant.

Bu face à un:

Domaine des Trois Monts - Val de Loire - Chardonnay 2017
qui lui offre un nez de fruit blanc, une bouche fluette, fruitée et fraîche et courte. Ce petit blanc glouglou fait le job pour 10 fois moins cher.

Domaine Gaillot - Jurançon - Cuvée Sélection 2010
100% Petit Manseng
Magnifique robe dorée commençant à tirer sur l'ambre
Joli nez de fruits confits, d'abricot notamment, de mangue et de vieux rhum
La bouche possède un équilibre au top avec cette acidité qu'apporte le petit manseng c'est frais, digeste et très bon, à l'aération apparaît une aromatique qui me permet enfin d'entrevoir ce que sont des notes de truffe dans le Jurançon. Seul le manque de persistance aromatique limite l'extase mais je trouve que c'est un très joli vin.

Domaine du Grand Arc - Corbières - En Sol Majeur 2012
La robe est très sombre
Le nez est expressif, boisé/tourbé et ainsi que des notes de garrigue
La bouche est souple à l'attaque puis le vin affirme son caractère sudiste et gagne en puissance avec son fruité noir mur. La finale est cependant plutôt boisée avec des tanins asséchants

Estate Marsovin - Malta D.O.K Superior - Antonin
Merlot, Cabernets Sauvignon et Franc
Robe grenat brillante un peu transparente
Nez d'abord animal, de suie/cendre s'ouvrant sur les fruits rouges donnant une impression d'un vin un peu alcooleux.
Bouche légère et souple, offrant un diptyque aromatique fruité/cendré légère astringence finale gommée en mangeant. Le vin est assez court.
Gagne en fruit à l'aération. Pas plus emballé que cela pour ma part.

Latour Martillac - Péssac Léognan - rouge 2007
Paraît qu'il faut les ouvrir! Allons y! Bon par contre, les pollens m'ont bien attaqué à ce stade du week-end et mes perceptions commencent à être mises à mal...
La robe est sombre
Le nez m'apparaît profond sur un fumé/fruité noir assez classe.
La bouche est fraîche, offrant un bel équilibre entre le fumé et le fruité, les tanins sont fondus, la persistance est moyenne. Un vin séduisant.

Domaine Michel Brégeon - Fred Lailler - Original 2014 - Muscadet Sèvre et Maine sur lie
La robe est pâle
Nez quasi mutique offrant des timides notes iodées.
Idem en bouche, c'est timide, manquant d'élan, de tension et d'ampleur. Une bouteille pas au niveau habituel.

Les blancs secs se sont globalement mal goûtés au cours du week-end. Encore un coup de la lune et des marées... Les rouges se présentaient mieux avec toutefois des matières marquées par l'élevage mais il y avait des amateurs de ce style, donc... enfin les sucres ( il y avait aussi un Côteaux du Layon 2010 qui a été bu, non commenté car la bouteille est partie au recyclage avant que je note le nom) m'ont le plus séduit.

Bonne soirée à toutes et tous.

Sébastien
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Gibus, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 1303

sebus a répondu au sujet : Un Poco De Todo... Se transforme en verticale à trous

Je poursuis mon marathon de week-ends dégustations, le mois de Juin va être chargé...::glou::

Un week-end amico-familial (chargé donc!) qui m'a permis de pouvoir déguster la gamme du Château Monconseil à Plassac (Blaye), qui a été récemment été vendu à deux vignerons (dont le domaine voisin Château Monconseil-Gazin)

On commence par les rosés:

Château Monconseil - Bordeaux Rosé 2015
Élevé en cuve, Merlot-Malbec

Robe saumonée
Nez d'agrumes intenses, notes herbacées et touche gourmande. Je pense que, servi dans un verre opaque, je serais parti sur un blanc
Bouche à l'attaque et au milieu frais, des amerd finaux appuyés mais structurants. Le fruit s'exprime de bout en bout.
Vin agréable et désaltérant

Château Monconseil - Bordeaux Rosé - "L'Aiguail" 2006
Un rosé confidentiel, élevé sous bois pendant 1 an minimum, "L'Aiguail" signifie rosée du matin en patois du coin. Rosée...Rosé... vous l'avez? ;)

Robe orangée/tuilée légèrement trouble
joli Nez qui me balade entre fruits rouges, fruits secs, pointé lactée, rancio, bonbon anglais.
Bouche à l'attaque légère , acidité de milieu de bouche, amers fins et rondeur finale offrant un méli-mélo d'arômes perçus au nez. C'est étonnant et bon. Des rosés de plus de 10 ans, j'en bois pas tous les mois! ( des rosés tout court non plus, d'ailleurs...)

Château Monconseil - Bordeaux Rosé - "L'Aiguail" 2008


Robe rouge /orangée brillante
Je perçois au nez des fruits rouges qui pourraient être éclatants s'ils n'étaient pas parasités/écrasés par des notes d'étable
Bouche malheureusement dominée par ces mêmes notes d'étable, empêchant tout plaisir pour moi.

Un blanc: Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - Sauvignon - 2009

Robe or
Nez timide sur la cire et un peu de fruits jaunes
Bouche tout aussi timide, molle et un peu fatiguée, se goûtait mieux en jeunesse, là, c'est trop tard.

On passe au rouges, je les décris du plus jeune au plus ancien mais ils n'ont pas été bu dans cet ordre; le week end a duré trois jours!

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 2015
Cette cuvée assemblant le Merlot majoritaire, le Cabernet Sauvignon et le Malbec est élevée 2 ans en fûts de plusieurs vins (3 à 5 vins, il me semble)
en magnum


Robe très sombre
Nez offrant principalement des notes boisées et épicées, un peu de vanille; marqué par l'élevage mais assez classe.
Bouche attaque suave, acidité et amertume se répondent en milieu de bouche exprimant un peu de fruit noir pour proposer une finale mâchue et légèrement astringente. Persistance moyenne sur des notes boisées.
A attendre

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 2012 cuvée Millésime
en bouteille
si j'ai bien saisi, ce vin est une sélection de cuve, mais l'élevage est le même.


Robe très sombre
Nez plus classique de boisé/fruits noirs/notes terreuses
Bouche ronde de demi corps jusqu'au milieu de bouche où apparaît une amertume étirant le vin et assez persistante mais moins à mon goût.

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - Cuvée Pierrot 2012
en bouteille
Une cuvée hommage; sur le principe d'un parcellaire et élevé 2 ans en fûts neufs


Robe grenat brillante
Nez pur, classe de fruits rouges écrasées, la framboise, touche florale et herbes aromatiques, notes qui m’évoquent l'encre, notes poivrées. Superbe. A aucun moment je ne perçois le bois.
Bouche douce et soyeuse en attaque, un milieu plus sur les fruits noirs, superbe équilibre et allonge finale un peu astringente d'une belle longueur sur les herbes aromatiques et le fruit. Un très beau vin que j'aimerais recroiser.


Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 2011
en magnum

Robe sombre
Nez discret d'abord, un peu boisé et un peu de fruits noirs, puis des notes végétales et s'ouvre sur des notes délicates de jasmin.
Bouche fraîche, sensation renforcée par une acidité longitudinale plus présente ainsi qu'une finale végéto/florale astringence minime et persistance moyenne. Un vin signant son millésime mais séduit tout de même; le seule en cuvée classique qui propose cette touche florale.

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 2010
en magnum

Robe très sombre
Nez fermé un peu viandeux sanguin
Bouche austère, peu sapide, les tannins sont nombreux et secs, fermé, pas en place quoi. Acidité finale appuyée. A oublier longtemps...

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 1995
en jéroboam

Robe grenat claire, légèrement évoluée
Nez au fruit éclatant; la cerise et des épices douces a l'aération
La bouche est douce, suave, caressante et fruitée, très joli vin qui se livre de façon plus évidente que complexe. Toutefois trop fin pour le couscous.

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 1982
en magnum

Robe évoluée encore sombre légèrement trouble
Nez de vieux vin, se complexifiant sur les feuilles mortes, le tabac, le cacao, pointe mentholée et un peu d'épices
La bouche et en revanche moins agréable au notes tertiaires marquées, un peu (trop) fatiguées et à la structure décharnée. La finale est toutefois assez longue sur les feuilles mortes et le sous bois
Trop évolué pour mon goût.

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 1966
en magnum

Magnifique robe "Porto" tirant sur l'acajou encore bien profonde et brillante
Le nez fait bien plus jeune que le 82; notes de café, rancio, cuir, pruneaux et notes tertiaires
Bouche encore plein de vie, sapide, douce et salivante à la fois. Le fruit cuit arrive en finale, le vin offre une très belle longueur. Un très beau moment que la dégustation de ce quinquagénaire.

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 1964
en bouteilles (deux)

La première
R tuilée brillante
Nez dominé par de puissantes notes de café, puis le cuir.
Bouche a la structure souple, l'acidité est fine et portante nous emmenant vers une finale torréfiée/café. Persistance moyenne à longue.

la seconde
Même robe
Nez très discret, doute sur une note liègeuse, plus épices douces et champignons
Bouche à l'attaque plus vive, acidité marquée dès le milieu de bouche et une importante sécheresse finale sans véritable aromatique.
Il me semble qu'un problème de bouchon était présent sur cette bouteille, je ne l'ai pas apprécié, alors que la première me convenait mieux, bien qu'elle soit un peu monolithique, comparativement à la complexité offerte par le 1966 ( j'en reviens pas d'écrire une phrase pareille!)

Qu'il est passionnant d'avoir la possibilité de déguster le même vin à différents stades de sa vie.

Enfin quelques pirates pour complèter:

Earl Loiret - Muscadet Sèvre et Maine sur Lie - Révélations -2014
en magnum

Robe légèrement paille
Nez discret sur les agrumes (pomélo) et des notes florales
Bouche perlante, les agrumes sont tout de suite présents, un gras fin en milieu de bouche, tension et salinité en finale à la chouette persistance. Très bon et top sur les huîtres.

Château Gloria - Saint Julien - 1989


Robe moyennement évoluée encore sombre et brillante
Nez fin de bois precieux , de tabac, pas de franche note évoluée type feuille morte/sous bois, pointe camphrée. Beau nez de vin à maturité qui laisse transparaître le fruit noir à l'aération.
Bouche toute aussi sapide et séduisante par son toucher doux et caressant son ampleur aromatique qui finit en queue de paon sur un mix d'arômes perçus au nez. Très long sur une rémanence fruitée. Un St Julien sublime parfaitement à point.

Château de Malle - Sauternes - 1989

Robe or foncée
Nez classique et élégant de botrytis, d'orange amère, marmelade abricot et des notes d'amande?
Bense dense au sucre encore bien présent , des amers finaux évoquant irrémédiablement la confiture d'orange amère. C'est plutôt court et il me manque cette acidité structurante que je retrouve avec le Chenin ou Le Manseng pour optimiser mon plaisir.

Allez, soupe et légumes jusqu'au week-end prochain!

Merci de m'avoir lu.

Sébastien
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, dfried, PBAES, Vougeot, didierv, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Frisette, Damien72, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83227
  • Remerciements reçus 8804

oliv a répondu au sujet : Un Poco De Todo... Se transforme en verticale à trous

Et dire qu'il y a encore quelques fâcheux pour résumer les LPViens à un nid de snobs buveurs de grands noms...

Bravo Séb, ça c'est du CR comme on n'en lit qu'ici ! oo,
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 17

Saintgraal41 a répondu au sujet : Un Poco De Todo... Se transforme en verticale à trous

Fallait être courageux pour goûter certain vins...c est clair
Surtout les rosés

Moelleux et oasis le meilleur coktail au monde LGx
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 1303

sebus a répondu au sujet : Un Poco De Todo... Se transforme en verticale à trous

S'il y a bien un truc dont je n'ai pas eu besoin le weekend dernier c'est de courage... de gratitude, d'humilité, de franchise, oui... face à quelqu'un qui nous permet de goûter au fruit du labeur de plusieurs générations. On aime, on le dit, on n'aime pas, on le dit aussi. Le plus important restant de partager des moments ensemble. Alors le courage...

Sébastien
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Vougeot, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, coach, mvansluy

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 17

Saintgraal41 a répondu au sujet : Un Poco De Todo... Se transforme en verticale à trous

sebus écrit: S'il y a bien un truc dont je n'ai pas eu besoin le weekend dernier c'est de courage... de gratitude, d'humilité, de franchise, oui... face à quelqu'un qui nous permet de goûter au fruit du labeur de plusieurs générations. On aime, on le dit, on n'aime pas, on le dit aussi. Le plus important restant de partager des moments ensemble. Alors le courage...


Sébastien ce n est qu un trait d humour...

Moelleux et oasis le meilleur coktail au monde LGx
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 1303

sebus a répondu au sujet : Un Poco De Todo...suite et fin!

Bonjour à toutes et tous,

Voici le dernier épisode des mes weekends festifs du mois de juin.

Nous voilà réunis pour un weekend familial, breton et ensoleillé, pour fêter les 90 ans de Bisabuela!

Qui démarre avec une bulle:

Champagne Ruinart Brut SA


Robe pâle
Nez réduit et fermentaire, pas super au début, s'ouvrant...bah sur pas grand chose...!
Bouche à la bulle fine, mais molle, quasi absence d'aroamtique et des amers appuyés en finale. Vraiment pas mon truc.

Alors que je m'apprête à déboucher une bouteille, on me tend un verre à l'aveugle, le vin a été ouvert au déjeuner, et il fallait m'en garder un peu semble-t-il. Délicate attention!

La robe est très dorée aux reflets orangés
A peine le nez au dessus du verre, je dis "Chenin", avec ces notes de miel et de coing intenses, visiblement on ne veut pas me faire mariner plus longtemps et on me révèle de suite l'identité du vin, ce qui valide le cépage. Ce superbe nez s'ouvre sur des notes exotiques, de fumé, et peut-être même un peu de truffe, vraiment splendide.
La bouche est glycérinée, au volume large, elle développe une énorme puissance la finale est épicée et poivrée avec une intensité aromatique ahurissante. C'est très long. Le millésime? ça me paraît déjà d'un certain âge, complexe et riche; Je tente 2003, raté!

C'était un Clos de la Coulée de Serrant - Savennieres Coulée de Serrant - 2007


C'est la première fois que je goûte à un vin de Nicolas Joly, largement commenté sur le forum, les nombreux posts sur le fil dédié m'ont toujours dissuadé d'en acheter ne serait-ce qu'une bouteille, mais je dois bien avouer que si j'avais pu avoir un deuxième verre je me serais pas fait prié. C'était vraiment excellent!

Domaine Goisot - Côte d'Auxerre - Corps de Garde Chardonnay 2013
En magnum


Robe plutôt pâle
Nez intense et chouette sur des notes boisées/grillées, de la noisette, s'ouvrant sur des notes briochées et pâtissières, puis des arômes citronnés et camphrés
Bouche gracieuse, à l'élevage expressif et classe possédant un juste équilibre et une très belle allonge.
le vin nous offre un bel accord sur une terrine de raie, poivrons, sauce tapenade noire et coriandre.

Domaine Guffens-Heynen - Mâcon-Pierreclos "Le Chavigne" 2009


Robe légerement paille
le nez est beurré, sur les agrumes et les fruits jaunes.
L'attaque est fraiche mais la matière se fait aqueuse en milieu de bouche sans la relance finale côté structure avec toutefois une agréable persistance fruitée beurrée

Les Valentines - Le caprice de Clémentine - Rosé Côtes de Provence 2017
en magnum


Robe pêche
Nez plutôt simple fruitée sur les agrumes
Attaque sur les agrumes, mollesse de milieu de bouche et finale très poivrée.
Pas ma came.

Château Monconseil - Blaye Côtes de Bordeaux - 1989
en jéroboam
oublié de prendre la photo mais y'en a plein dan le post précedent! ;)

Robe évoluée reflets acajou.
Nez essentiellement fruité sur les de fruits rouges et noirs confiturés.
La bouche est doucereuse et suave, elle donne presque une sensation de sucrosité légère, la finale est fruitée. Un bon vin qui manque toutefois de complexité (les verres ne l'ont pas mis en valeur non plus). A noter qu'il s'est bonifié à l'aération sur 48h.

Bu au restaurant

La bulle apéritive proposée m'a semblé nettement plus agréable que le Ruinart bu la veille, mais je sais pô cke cé!

Marrenon - IGP Méditerranéees Les Grains Viognier Blanc 2017


Robe moyennement soutenue
Le nez est fruité sur la pêche et l'abricot
La bouche propose un volume léger, des amers de milieu lui donne un peu de structure, la finale est fruitée et moyennement persistante. C'est simple mais bien fait.

Château Govain - Côtes de bourg - 2014


Robe grenat
Nez assez classique de fruits noirs et d'épices
La bouche est sacrément déséquilibrée et n'offre aucun plaisir avec une acidité saillante et un gros trait vert final. Remplaçant siouplè!

Marrenon - IGP Méditerranée - Les Grains Syrah - rouge 2016


Robe très sombre, reflets violacés
Un nez assez intense, d'abord un poil réduit/animal s'ouvrant rapidement sur les fruits noirs, du floral à fond les ballons (pivoine et violette)
La bouche est ronde, souple et suave, déroule ses notes fruitées et florales de façon agréable. C'est pas mal du tout.

Bon, fallait ben marquer l'coup quand même!

Domaine Bachelet Maury VDN 1929
mis en bouteille dans les années 2000 d'après la contre étiquette


Très belle robe acajou
Le nez est chouette, fruits rouges confiturés, café, cacao, épices
La bouche est étonnamment légère et fondue, il manque un petit peu d'intensité aromatique et de longueur, mais le vin donne du plaisir et c'est l'essentiel.
Et c'est donc désormais le vin millésimé le plus vieux que j'ai bu.

Goûté très brièvement:

Château Bourdon - Sauternes - 1998


Robe or
Le nez offre d'intenses arômes d'orange amère
La bouche manque en revanche de relief, et de longueur ne m'emballe pas du tout.

C'est l'heure de rentrer au bercail retrouver les minus (week-end sans moufleeeeeeeeeeeeeeeeets!!!!)qui nous attendent de pied ferme. Mais ils ne sont pas seuls; des araignées et une mayo maison sont aussi présentes. J'ouvre donc au débotté:

Domaine des Gandines - Viré Clessé - Terroir de Clessé 2017


Robe paille
Nez beurré et de fruits jaunes mûrs, ça sent le sud.
La bouche confirme le caractère sudiste bourguignon, c'est rond, au gras léger, il n'y a pas un volume monstrueux mais ça se boit facilement.
L'accord fonctionne très bien avec l'araignée mayo, je recommande chaudement!

Merci de m'avoir lu

Sébastien
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, TIMO, DUROCHER, vvigne, Kiravi, ben5353

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 1303

sebus a répondu au sujet : Un Poco De Todo, de nouveau...

Un petit week-end familial sur nos côtes bretonnes est toujours une bonne d'occasion d'ouvrir quelques bouteilles de tous horizons...

Pour se donner du courage face à la préparation d'un beau panier de cèpes et coulemelles fraîchement cueillis (quel bel automne à mycoses pour le moment en armorique!) on attaque avec un blanc.

Domaine Bordaxuria, Irouléguy blanc 2017

Robe légèrement paille brillante
Le nez est rond, gourmand et un peu réduit au départ, il s'ouvre de façon moyennement intense sur des franches notes exotiques; la passion, et des notes fraîches mentholées/anisées
La bouche souple et légère, elle possède beaucoup de fraîcheur, l'acidité n'apparaît qu'en finale mais est parfaitement dosée. C'est plutôt persistant.
Très bon pour débuter le week-end et parfait en apéritif.

On poursuit avec

Domaine de Pellehaut, IGP Côtes de Gascogne, Chardonnay 2018

Robe plus pâle 
Un nez très ouvert d'emblée, qui pêche à fond la caisse, y sont associées des notes fumées.
La bouche est ronde et grasse, assez facile, fuitée et moyennement longue. 
Un vin correct mais assez simple, plus apéritif que de table pour mon goût.

Domaine des Graves, Noir combe, 2016
100% Gamaret du Canton de Genève

Robe pourpre 
Le nez est plutôt rustique, des notes lactées, du fruit et pas mal d'épices 
La bouche elle aussi offre un caractère assez rustique surtout dans son aromatique, aucune accroche tannique, il n'y a pas un gros volume. La persistance est moyenne. Ce vin suisse m'a franchement moins charmé que l'an dernier lors de sa découverte, mais c'était sur un millésime antérieur, j'avais adoré le caractère très épicé de ce vin. 
Mais ça, c'était avant de le regoûter le lendemain midi, nettement moins rustique, le lacté a disparu pour faire place à un fruité confituré assez éclatant qui domine les épices, et de nouveau je me dis que c'est délicieux. A aérer donc!

Allez, c'est le moment de tester ces fameux Etoilé Sparkle avec du Champ'

Champagne Philipponnat, Royale Réserve Non Dosé 
assemblage de première presse PN 65%, Chardo 30%, PM 5%2/3 de Premiers et Grands Crus
vendange 2011, élevée sous bois à 30% et dégorgé en mars 2015, zéro dosage 


Robe dorée le cordon est très fin 
Le nez est beau, élégant pâtissier/grillé et fruits à coques
Bouche à l'effervescence peu marquée, nous avons affaire à un champagne vineux, au bel équilibre entre ampleur et tension, seule la finale retombe vite et est peu persistante malgré de très subtils amers. Cette bulle m'a bien plu en apéro et à table, elle offre un bel accord sur des sardines fumées aux algues, délicieuses elles aussi.

Domaine de Mirabeau, Rouge de Cocagne IGP Pays d'Hérault Collines de la Moure 2018

Robe rouge grenadine/framboise
Le nez est expressif sur les fruits rouges frais
La bouche est légère à fluide mais équilibrée, courte et fruitée. 
Un rouge simple et glouglou qui se rapproche d'un rosé à boire en apéritif légèrement rafraîchi.

Benoit Lahaye - Champagne Blancs de Noirs
100% Pinot Noir vieilli au minimum 24 mois en cave  Extra Brut dégorgé en octobre 2018 

Robe dorée/saumonée à la bulle quasi-inexistante
Le nez est joli, expressif, sur les fruits blancs (pomme) et des notes herbacées
La bouche est réellement vineuse, confirmation d'une bulle discrète, deuxième partie plus tonique qui finit par une sensation crayeuse accompagnée par les arômes du nez. L'aération et le réchauffement lui confère des notes plus oxydatives. 
Une très jolie bulle, qui appelle la table et nous offre d'ailleurs un accord sublime avec un comté 24 mois, moins convaincant avec des huîtres donnant au vin un caractère très iodé. Voilà qui donne envie d'aller découvrir ce qui se trame plus haut dans la gamme.

Je manque évidemment de recul, mais j'ai trouvé que les verres Italesse mettaient bien en valeur les 2 champagnes.

Maison Joseph Drouhin, Corton Grand Cru 2001

Robe rubis 
Le nez est plutôt très chouette, de fleurs type roses fanées, d'épices, d'humus, le fruit est encore présent, une pointe de menthol.
La bouche est douce et caressante, elle offre une sensation de rondeur sans  aucune agressivité, l'acidité reste très contenue, absence de sécheresse finale, mais avec un certain peps. Bref ça glisse bien, quoi! Le vin est plutôt long mais moyennement intense 
Une belle bouteille.

Bodegas Muga, Rioja Blanco 2018

Pas de notes prises sur ce dernier vin que j'aime bien et les sensations qu'il m'a procuré me rappellent bien celles du mois d'août
L'accord sur les huîtres est, quant à lui, très réussi avec ce Rioja.

Merci Oliv pour le bon plan Photofiltre, en effet, c'est enfantin! (tu)

Sébastien
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Benji, Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, bibi64, leteckel, the_ej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 1303

sebus a répondu au sujet : Un Poco De Todo...

Bonsoir, voici les quelques bouteilles ouvertes au cours de ce week-end, ces derniers n'étant pas de tout repos en ce moment. :roll:

On le débute avec une bulle inconnue

Plou et fils, Touraine, Méthode Traditionnelle, demi sec
100% Chenin

Robe pâle 
Le nez est (trop) discret de poire et herbacée 
La bouche offre une bulle plutôt fine, grosse surprise d'y trouver un équilibre tendre (j'avais point vu que c'était demi sec), ça manque de relief, d'intensité aromatique et de longueur.Sans plus.

Un blanc ouvert minute, à l'apéro pour les uns, sur les fromages pour les autres

Domaine Labet, Côtes du Jura, Lias 2015 
100% Chardonnay

Robe légèrement jaune et trouble, des bulles se forment sur les parois du verre 
Le nez très est intense sur un très beau grillé/fumé jurassien, des herbes séchées et des fruits jaunes 
La bouche elle aussi est intense, perlante mais la matière et la puissance aromatique font que ça ne me gêne pas (je n'aime pas particulièrement cette sensation perlante dans les vins tranquilles), l'équilibre acide est haut perché en fin de bouche, le vin est long et ne laisse clairement pas indifférent.
Très bon et top sur le plateau de fromages. A noter que le soir le fond de bouteille a perdu de sa superbe et d'intensité.
NB : j'adore les étiquettes de ce domaine...

Domaine Charles Joguet, Chinon, Les Varennes du Grand Clos 2011
épaulé 3h avant 

Robe grenat à pourpre 
Le nez est ouvert et joli, fumé, fruité rouge, épicé 
La bouche de demi corps offre un beau toucher aux tanins fondus, à l'acidité finale discrète apportant fraîcheur à l'ensemble de longueur moyenne.
C'est bon et même plus et accompagne dignement le mignon de porc . Ça donne envie de taquiner du Clos!

Quand je demande à mon ami ce qui lui ferait envie, il me dit un rouge du Sud! Je choisis:

Mas d'Alezon, Faugères, Montfalette 2016

Quand je débouche la bouteille et que j'hume le bouchon, je le sens pas, ou plutôt je sens quelque chose qui me plaît pas trop, la Bê-eight-te est là! je carafe une partie de la bouteille une heure avant et on verra bien!

Robe sombre grenat brillante 
Le nez est quand même "fermier" laissant toutefois s'exprimer les fruits rouges et du clou de girofle, ce vin a plus qu'un orteil du côté obscur de la force!
La bouche propose un caractère relativement animal, sur un équilibre frais je trouve, les amis, eux,  le trouvent puissant mais je pense que c'est l'aromatique qui les déstabilise plus que la puissance alccolique du vin (qui titre 12.5°), les tanins sont imperceptibles la finale de persistance moyenne se fera sur ces notes fermières et manquant un peu du fruité perçu au nez.
Un vin très très (trop) borderline  mais "pédagogique" donc, pour mes amis qui n 'avaient pas encore été confrontés à ce profil de vin peu (pas?) protégé.  Le lendemain, je regoûte et ce Faugères me dit "Luke, je suis ton père!" :evil:

Un petit blanc sur les nems maison? Mon poto, n'ayant pu se joindre à nous lors de notre visite cet été, je décide de lui faire goûter notre coup de coeur de la visite.

Domaine Michel Brégeon - Fred Lailler - Muscadet sèvre et maine sur lie, Original 2012

Robe dorée 
Le nez est (trop) discret sur la cire et de subtiles notes florales
La bouche offre un profil strict, elle goûte très sec, donne presque une sensation astringente en finale mais l'aromatique est vraiment en retrait.
Une déception pour moi, comparativement aux deux dernières rencontres avec ce vin.

Mandrágora Vinos de Pueblo, Tragaldabas D.O. Sierra de Salamanca, 2016

Je nourrissais secrètement des beaux espoirs d'émotion à la découverte de cette bouteille acquise cet été chez un super caviste de Burgos, les premiers spécimens m'ayant satisfait et même plus pour certains, je suis donc déçu par ce vin à la robe rubis/pourpre claire et brillante.
Le nez est discret là encore (quelle manie aujourd'hui!) sur des fruits rouges lactées et un peu d'épices.
La bouche est scindée en deux, une première partie souple et fluide, quand la seconde se fait plus austère, à l'astringence fine à la longueur moyenne à longue mais dépourvue d'aromatique, ce qui est plutôt surprenant.
J'attendais plus de cette découverte qui me laisse sur ma soif. L'aération n'y changera rien et 24h plus tard, ça ne me parle pas plus.

en guise de digestif,

Clos Uroulat, Jurançon 2014

Robe or 
Le nez est gourmand, très typé manseng, (forcément quand on connaît l'étiquette :whistle: ) des jolies notes d'ananas s'échappent du verre
La bouche adopte une structure fraîche et aérienne, sucre et acidité forment un joli duo, le vin est glissant, l'aromatique du nez est là, la longueur est moyenne à longue.
Le tout fait un très bon Jurançon 

C'est tout jusqu'au prochain, merci de m'avoir lu et belle semaine à toutes et tous.

Sébastien
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir, Frisette, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck