Nous avons 1822 invités et 55 inscrits en ligne

Domaine Zind Humbrecht

  • Messages : 3036
  • Remerciements reçus 8915

Réponse de Blog sur le sujet Domaine Zind Humbrecht - Riesling Granite 2018

CR: Domaine Zind Humbrecht - Riesling Granite 2018

Robe dorée, brillante.
Aromatique très terpénique je trouve, assez massive, probablement un peu de réduction, à l’aération viennent les écorces d’agrumes.

Je m’attendais à un vin plutôt puissant et il n’en est rien, je ne retrouve pas le volume et la matière annoncés par le nez et je trouve le milieu de bouche plutôt dilué pour ne pas dire aqueux, le bon côté étant que la charge alcoolique reste très contenue. Du coup je ne sais que penser, j’aurai envie d’attendre pour que l’aromatique se civilise, mais je suis moyennement confiant quant à la capacité de vieillissement.
Au final c’est pas mal, mais ça ne casse pas cinq pattes à un mouton.
 

Presque deux ans plus tard le mouton a toujours ses cinq pattes, voire une sixième en train de pousser mais il s’agit peut-être d’un autre appendice.
Bref le vin ne s’est pas vraiment amélioré, l’aromatique terpénique s’est affinée sur des notes moins pétrolées en revanche je trouve la bouche toujours aussi diluée et décalée.
J’en avais acheté trois bouteilles, dont une offerte à mon beau frère qui a du finir mélangée à du Picon un soir de kermesse, ce sera sans regret.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, Fredimen, Ilroulegalet
15 Nov 2023 21:47 #1891
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 720
  • Remerciements reçus 2534
CR: Domaine Zind Humbrecht, Riesling Roche Calcaire 2018

Quelle entrée de gamme ! J'avais peur sur 2018 d'un vin pas assez frais mais mes doutes ont été rapidement dissipés par un nez explosif de fraîcheur sur les terpènes, le cachet d'aspirine, les agrumes frais et confits dans tous les sens en particulier le pomelo, quasi Allemand dans le style, énorme fraîcheur en bouche avec une matière pétillante hyper dynamique, ça relance non-stop, on pense que la tension va se résoudre à un moment mais non, c'est salin, hyper agrumique, floral, presqu'un peu pharmaceutique mais ça lui va comme un gant, et ça va se garder au top.

C'est un peu l'image d'Épinal que je me fais du Riesling personnellement, beaucoup plus que l'expérience que j'ai eu avec le Rangen 2020 - beaucoup trop jeune certes.

Allez, je craque mais il faut dire que c'est délicieux et en particulier un beau rapport qualité-prix. Pétard que c'est bon !

Excellent - / 17/20

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, the_ej, Garfield, Ilroulegalet
02 Déc 2023 00:23 #1892

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1164
  • Remerciements reçus 6118

Réponse de Garfield sur le sujet Domaine Zind Humbrecht, Riesling Roche Roulée 2019

CR: Domaine Zind Humbrecht, Riesling Roche Roulée 2019

Compte rendu de tête, 10 jours après, donc juste pour dire que le nez mêle agrumes au sucre mais aussi un coté noisette qui fait partir ma femme à l'aveugle sur du chardonnay étonnamment, la bouche est sympathique, avec des notes fumées qui dénotent un peu en finale. C'est un vin facile cependant, sans grande complexité, qui du coup face au positionnement tarifaire d'un riesling trocken Dönnhoff est plutôt mal placé en revanche. J'avais eu un beau coup de coeur sur clos Hauserer 2018, là je trouve qu'on est bien en dessous qualitativement, pas d'émotion particulière.

Bien -

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Papé, the_ej, Ilroulegalet
12 Déc 2023 09:25 #1893

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 807
  • Remerciements reçus 2266
CR: Domaine Zind-Humbrecht-Vin de Table Zind-2020 : Robe claire et luisante.
Nez frais, légèrement herbacé et beurré. Du chèvrefeuille, pointe de menthol rafraîchissant.
Attaque acidulée, à la limite du perlant. La bouche gagne en rondeur au fil de l'aération. Elle est confortable et marquée par le chardonnay, de la profondeur.
Finale plus franche et tendue. B-TB 15/20.

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Garfield
12 Déc 2023 20:41 #1894

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Kaesixxx sur le sujet Domaine Zind-Humbrecht

Bonjour à tous, je recherche cette bouteille 

eau de vie de Marc de gewurztraminer 1976

 
21 Déc 2023 11:10 #1895
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 893
  • Remerciements reçus 3192
CR:
BU ICI
Domaine Zind Humbrecht, Riesling, Rangen de Thann, Clos saint Urbain 2010.
Robe or, limpide. Nez plein, expressif, donnant énormément de plaisir. Il reste du fruit, agrume, infusion, ça pétrole gentiment, pointe encaustique mais qui n’alourdit pas le vin.
En bouche le vin est à la fois enveloppant et tendu, il porte superbement ses SR qui se fondent parfaitement dans un magnifique équilibre.
Excellent+
et, là aussi, on a de droit à un magnifique accord sur des ravioles d’écrevisses sur la bisque de homard. Les SR, le gras, et la richesse du vin répondent de manière absolument incroyable à la bisque et à l’écrevisse. L’accord est époustouflant, une fois de plus, tout le monde apprécie cet accord ultime !! un deuxième accord de folie dans une soirée c’est remarquable !Il faut dire que Pascal notre maitre de soirée, fin cuisinier est un maitre dans les accords. Là c’est exceptionnel

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: letournaisien, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, TristanBP, Garfield, Ilroulegalet
27 Déc 2023 21:36 #1896

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3031

Réponse de IH1456 sur le sujet CR: Domaine Zind-Humbrecht Pinot Gris Calcaire 2007

CR: Domaine Zind-Humbrecht Pinot Gris Calcaire 2007

Bu à l'aveugle.

Robe orangée. Nez à fond sur les fruits exotiques, la papaye notamment, notes fumées aussi.

Bouche à l'avenant, parfaitement sèche mais pleine de fruits exotiques à commencer par la papaye, sapide, fruitée, fraîche, avec une finale légère et aérienne, légèrement typée agrumes.

Superbe association avec un poulet rôti aux mandarines.

Superbe vin, de gastronomie, sans doute à son apogée, et très original.

TB+

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, TristanBP, éricH, Ilroulegalet
01 Jan 2024 18:35 #1897

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5921
  • Remerciements reçus 6673
Bu ici

CR: Riesling Rangen de Thann domaine Zind Humbrecht Clos Saint Urbain 2004

Nez d’hydrocarbures, de mandarine et d’écorces d’orange.

Bouche riche mais dotée d’une acidité superbe qui tend un jus sur des saveurs d’abricot légèrement confit, de mandarine et de pêche. C’est très racé et le vin se goûte très sec malgré la présence de quelques sucres résiduels au fond de la bouteille. L’équilibre est impressionnant au vu de la richesse du vin qui se fait catapulter par l’acidité. Grande finale sur de beaux amers d’écorces d’orange et une longueur miellée qui s’étire longuement.

Grand Riesling à maturité.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, TristanBP, oberlin, IH1456, DaGau, Fredimen, Bug, Ilroulegalet
03 Jan 2024 22:53 #1898

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3073
CR: Domaine Zind-Humbrecht - Gewurztraminer VT Clos Windsbuhl 2005
14.5° sur l'étiquette, 13.3° d'après le domaine.  Notes du domaine.  91g de SR, terroir tardif sur calcaire. C'est l'une des plus grandes réussites du domaine d'après Oenoalsace. Bue essentiellement pour elle-même et avec un peu de munster.

Magnifique robe qui commence à cuivrer, le jus est visqueux. Le bouquet est très aromatique avec l'eau de rose et le litchi qui ne sont que l'avant-garde d'une farandole de fleurs, miel, poire au sirop, cire etc... Ce n'est pas racoleur mais tout simplement classe. En bouche, les sucres sont en bonne voie d'intégration et catalysent l'expression de toutes ces saveurs appuyée sur une trame cristalline et fraîche qui dure longtemps.
C'est ultra-sapide pour un vin à 19° potentiel et une superbe expérience.

Le munster bien affiné trouve du répondant avec le vin qui bénéficie beaucoup des sucres pour supporter la charge aromatique du fromage. L'association du vin et du fromage est comme un orchestre de cuivre et de tambours à l'unisson : c'est complémentaire, intense et surpuissant.
 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, letournaisien, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, TristanBP, LucB, the_ej, éricH, Droop
14 Jan 2024 10:58 #1899
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 117
  • Remerciements reçus 666
CR: Domaine Zind-Humbrecht - Vin de Table - Zind - 2017
70% chardonnay centenaire/ 30% auxerrois. Issus du Clos Windsbuhl.

Beau et long bouchon, imbibé sur un quart, surmonté d'une couche de cire (!). Robe claire sans signe d'évolution. Nez typé chardonnay où ressort principalement le citron agrémenté d'une touche herbacée. C'est élégant. Bouche très pure, fraîche avec tout de même un léger perlant. Le vin enrobe le palais d'un voile cristallin et de fins amers. Il y a toujours un côté herbacé qui rappelle la verveine mais c'est clairement la fraîcheur qui domine. On se ressert coup sur coup tellement l'impression de ne rien boire est grande. Paradoxal vous avez dit?
Payé environ 20€ chez mon caviste, c'est une magnifique entrée de gamme.

Excellent

 

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, Eric B, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, TristanBP, Papé, leteckel, the_ej, Fred1200, Pinardo, Garfield, Ilroulegalet
18 Jan 2024 15:15 #1900
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 470
  • Remerciements reçus 1692
CR: Domaine Zind-Humbrecht - Vin de France - Zind - 2017

La robe est claire et paraît encore jeune.
A l'ouverture, le nez pétrole et citronne gentiment comme un riesling. Bouche très perlante. 
Après secouage énergique et gros dégazage, on est davantage sur le chardonnay et l'auxerrois, avec du floral, des fruits blancs, et quelques agrumes, c'est très élégant.
Bouche très fluide, malgré un léger gras, qui manque vraiment d'acidité, de peps et de relance à mon goût. Le profil assez aérien du vin évite cependant toute mollesse. Je rejoins un peu Droop sur l'impression "de ne rien boire".
Néanmoins, un vin bon et agréable, peut-être bu un peu trop jeune. En revanche, en l'état, je ne trouve pas le rapport Q/P terrible pour l'Alsace. Bien sûr, si on compare à un vin beaunois, qui serait peut-être déjà oxydé...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Fred1200, Ilroulegalet, Droop
23 Jan 2024 17:14 #1901

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6430
  • Remerciements reçus 12943
 


CR:

Domaine Zind Humbrecht - Alsace Riesling Grand Cru Rangen de Thann Clos Saint Urbain 2007

Bouchon long, très serré dans le goulot et juste imbibé sur la base.
Robe vieil or, profonde et brillante.
Nez à dominante terpénique avec quelques arômes plus discrets comme le pralin, le pain grillé et des agrumes confits.
En bouche, c’est un vin dense et très effilé, avec une acidité corpulente qui structure un ensemble parfaitement équilibré.
Les agrumes (écorce d’orange, pamplemousse confit) et une note de pralin marquent la dégustation qui se prolonge dans une finale de très grande longueur, épurée, tonique et parfaitement sèche.
Un grand Riesling, à point, que l’on terminera dans les trois à cinq prochaines années.
J’ai beaucoup aimé.

Note : 18/20.
Garde : à point et pour quelques années.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, philippe loiseau, Alex, Jean-Paul B., matlebat, sideway, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, DUROCHER, TristanBP, LucB, Papé, Blog, oberlin, leteckel, Fredimen, JulienG., Garfield, Ilroulegalet
04 Fév 2024 18:40 #1902
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1746
  • Remerciements reçus 3980


Un grand Riesling, à point, que l’on terminera dans les trois à cinq prochaines années.

 

Je ne pensais pas qu'un Zind entamé pouvait tenir aussi longtemps, même avec un Coravin. 

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
04 Fév 2024 22:54 #1903

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 807
  • Remerciements reçus 2266
Millésime 2022. Depuis quelques années aux portes ouvertes, la dégustation se fait dans la cave à foudres et par familles de terroirs et non pas par sucrosité ou par cépage.
La pratique est ici de catégoriser les vins par terroir, âge de terroirs et leur géologie. On y goûte donc côte à côte des secs, des moelleux et liquoreux (même si ils se font de plus en plus rares au domaines), du riesling du gewurztraminer et du pinot gris, du village et du grand cru pour peu qu’ils soient tous issus du même substrat.L’exercice, s’il est inédit ailleurs ou presque est pourtant aisé. Ce sont les équilibres qui guident la dégustation.
Je regroupe volontairement certaines tables de dégustations, rapprochées au niveau des sols :

 ·         Les roches primaires dans un premier temps :Les Granits, avec les GC Sommerberg, Wineck-Schlossberg (nouveauté), Brand et le « roche granitique » (assemblage des jeunes vignes), uniquement en riesling.Une minéralité traçante, avec une dimension fumée supérieure sur le Brand. Notes principales sur les agrumes.Les Roches Volcaniques, GC Rangen, en riesling, pinot gris et gewurztraminer, le « riesling roche volcanique ». La dimension de salivation est ici encore plus marquée, ainsi que le minéral très vif. Les cépages sont bien reconnaissables et toujours bâtis sur une tension sous-jacente. Je les trouve plus difficiles d’accès si jeunes que les autres sols.

·         Second temps, les calcaires du secondaire (facile, non ?)

Avec tout d’abord les Calcaires du Muschelkalk (honneur aux anciens) du Trias avec le Clos Windsbuhl sur les 3 cépages ainsi que l’assemblage du Zind (qui sort en VDF, puisque le chardonnay, associé à l’auxerrois n’est pas autorisé dans l’appellation). Des vins à chaque fois très fins, aves plus de volume sur le Zind, et une empreinte cristalline marquée sur l’ensemble. Des vins de grande garde sans nul doute.

Toujours du calcaire, cette fois-ci celui de l’Oligocène, post Crétacé (et surtout post 3ème extinction de masse). Les terroirs du Rotenberg (auxerrois & pinot gris), Heimbourg (riesling & pinot gris), Clos Häuserer (riesling), GC Hengst (riesling & gewurztraminer) et les jeunes vignes de riesling et gewurztraminer sortant en « roche calcaire »

Il est à la fois étrange et rassurant de se rendre compte qu’année après année, ces terroirs de calcaires ont toujours ma préférence, chez Zind-Humbrecht comme ailleurs, quels que soient les cépages, les couleurs, les régions. Cette intense salivation, ces sols prenant la chaleur et rendant cette belle tension, ne laissant pas le volume en reste. Bref, encore une fois, Heimbourg et Clos Häuserer sortent en tête avec les vins de cépage roche calcaire. A noter que le GW totalement sec l’an passé a retrouvé un peu de sucre très bien équilibré par le jus.

·         Enfin, les terroirs de gypse du Trias supérieur du Keuper:

Les sols sont constitués de dépôts de marnes de craie dans une mer peu profonde à une époque immédiatement postérieure au Muschelkalk. C’est un monopole du domaine, uniquement planté de pinot gris et dédié habituellement aux vendanges tardives et sélections de grains nobles. Encore une fois, ce terroir rend une tension acide, qui sur les derniers millésimes vinifiés en sec, donnent une salinité et un fumé caractéristiques. Les SGN antérieures, 2012 et 2015 sont le parfait équilibre entre sucrosité, notes fumées et d’agrumes et minéralité sous-jacente. 

En résumé, dans un style moins marqué que 2021(jamais vinifié aussi sec), l’inflexion des vins vinifiés par Pierre-Emile vers toujours plus de fraîcheur et de tension saline continue son bonhomme de chemin. Les volumes en plus. De grands vins de gastronomie en devenir à tous les étages de la classification. 

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Tophe, PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., letournaisien, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, asoulier99, TristanBP, LucB, Papé, sebus, LLDA, the_ej, Garfield, Ilroulegalet, Droop
07 Fév 2024 20:39 #1904

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 487
CR: Domaine Zind-Humbrecht, Muscat GC Goldert 2007

Le niveau est impeccable, une fine capsule de cire recouvre le bouchon qui est à peine imbibé sur 1 ou 2 mm.
La robe est jaune or brillant.
Le nez est expressif dès l’ouverture. Assez, complexe on oscille entre des notes épicées, un côté floral assez discret et un côté fruits exotiques qui pourrait annoncer un vin moelleux ou demi-sec.
L’attaque est perlante, le vin goûte clairement sec (il est noté indice 1) avec une acidité sur les agrumes qui dément immédiatement l’impression au nez.
En milieu de bouche, cela s'arrondit un peu et on retrouve bien le muscat alsacien.
S'en suit une finale dotée d’une acidité marquée, saline et très salivante.
L’allonge est belle et procure une forte envie d’y revenir.
L’ensemble m’évoque un muscat qui aurait été « enrobé » dans un riesling (la finale nous a évoqué les Bretonnière de Blot sur leur jeunesse)
L'accord avec un filet mignon de porc miel / gingembre était agréable.
TB+

A J+1 le vin s'est un peu recomposé.
Le nez a peu évolué, en revanche le perlant a disparu et les notes d'agrumes (oranges amères) tiennent désormais sur toute la longueur.
Le vin est plus équilibré, avec une amertume plus présente, en revanche je le trouve moins "ludique".
L'accord avec des crevettes aux épices a fonctionné tranquillement également.
TB

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., letournaisien, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, LucB, Papé, leteckel, LLDA, Kiravi, Droop
23 Fév 2024 21:37 #1905

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1746
  • Remerciements reçus 3980
CR: Domaine Zind Humbrecht Riesling Rangen de Thann Clos Saint Urbain 2015

Garfield
Mon apport, première fois que je goute ce terroir mythique, j’en attendais beaucoup, ayant lu que ce terroir marque de son empreinte les vins par une minéralité fumée si j’ai bien saisi. Nez « mosellan », très élégant, pas de pétrole, agrumes très frais (yuzu est cité), plein d’autres trucs aussi, bouche un peu timide au début puis grosse puissance qui se révèle tout en restant dans la verticalité, la tension , la minéralité prend tout son sens ici. Très bien +

Vésale
Un nez très très expressif, puissant qui parle assez vite riesling, pointe de pétrole, alliant un joli fruit et des notes florales,
Bouche classe, à la fois large et longue, finale salivante,
Connaissant un peu la cave de Charles je devine rapidement la bouteille,
Très bien +

Arnould
Etonnant que seul l'apporteur (Charles) ne sente pas les quelques effluves pétrolées qui s'échappent du verre de ce Rangen de Thann Clos Saint Urbain Riesling 2015 de Zind, car c'est cela qui oriente immédiatement vers le cépage.
Au départ, l'aromatique (et même l'équilibre) me parle bien plus Outre-Rhin qu'alsacien.
En tout cas, c'est un très beau vin, fin, droit, sans une once de chaleur en lien avec le millésime, qui peut être bu maintenant ou être attendu sans risque à la lueur de cette bouteille.

Jean-Paul
Très joli nez, où le soupçon de pétrole va très vite laisser la place aux agrumes.
En bouche, c’est un superbe équilibre entre matière et tension.
Très beau vin. 

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, Garfield, Bug, Ilroulegalet
27 Fév 2024 17:39 #1906

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3073
CR: Domaine Zind Humbrecht - Riesling vielles vignes Brand 2009
12,5°, 60 g/L de SR.  Fiche technique.  Parcelle spécifique du Brand (granitique) à sous-sol marno-calcaire permettant de réaliser la synthèse. Le millésime n'étant pas soumis aux diktats de l'administration, c'est en pratique une pure version VT du Brand. En effet, le terroir chaud et propice à la pourriture noble a permis une surmaturité si précoce qu'elle a précédé la date autorisée de déclaration de la VT (cf la fiche technique). M. Humbrecht qui m'a consacré un peu de temps à Biodyvin Paris en novembre 2023 m'a surtout confié que c'était la bouteille la plus mentionnée par ses clients, souvent avec des émotions touchantes.
Le mode de distribution du domaine ayant ses arcanes opaques, il se trouve que j'ai trouvé une bouteille chez Kracher en Autriche à moins de 60€, le prix "historique" devenant caduque par rapport aux 85€ des bouteilles encore disponibles au domaine.


Bouchon long et parfait (rare chez le domaine de mon expérience). Robe capiteuse et commençant à prendre des aspects cuivrés sans perte d'éclat. Nez aromatique, élégant à mi-chemin entre un pinot gris et un Ben Ryé en terme de puissance olfactive : fruit jaune et à noyau mûrs sans excès associée à une impression de fraîcheur plus cristalline qui cadre également la cire et le miel d'évolution. En bouche, le vin me semble prêt à boire en raison de l'intégration achevée du sucre et de la sphéricité d'ensemble : les arômes sont fondus dans un mince fil d'amertume d'une belle longueur qui rend le vin digeste, appelle le verre suivant et laisse pleinement la place au poulet-curry de s'exprimer de façon complémentaire.

Magnifique accord. Le vin ressemble beaucoup au délicieux Rangen 2008 bue à la soirée mythe LPV Paris Nord-Est au mois de novembre, ce qui est à mettre à son crédit (le Rangen étant tarifé et valorisé comme vin le plus singulier et prestigieux de la région).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, TristanBP, éricH, Lionel73, Locals, choubi38, Jean F
24 Mar 2024 18:00 #1907

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3036
  • Remerciements reçus 8915
CR: Domaine Zind-Humbrecht – Riesling Clos Häuserer Monopole 2018

J'avais été déçu par l'entrée de gamme Roche Granitique sur le même millésime, cette cuvée se montre bien plus intéressante.
Nez de terpènes d'agrumes, de fruits jaunes, de cire. La bouche est sphérique et dense, je retrouve une matière qui manquait tellement sur le Roche Granitique.
Une légère sensation de sucres résiduel sans pour autant passer du côté mou de la force.
Un joli vin déjà très accessible, je ne sais pas s'il gagnera beaucoup à vieillir, peut être pour les amateurs de champignons ...

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, sideway, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, DUROCHER, Papé, Fredimen, Garfield, Ilroulegalet, Droop
28 Mar 2024 09:47 #1908
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2364
  • Remerciements reçus 4228

Pinot Gris "Clos Saint Urbain" GC Rangen de Thann 1995 - domaine Zind-Humbrecht

Un vin toujours aussi impressionnant de complexité et de densité. Les arômes sont presque violents et évoquent le raisin de Corinthe, la mirabelle, le pain d'épices. Il y a un côté tourbé également. En bouche, très léger picotement sur la langue en attaque (le signe des terroirs volcaniques je trouve) puis une matière large et imposante. Le jus est puissant, avec une belle amertume et un équilibre réussi. Pas le genre de vin de plaisir qu'on boit jusqu'à plus soif mais une grosse personnalité qui ne laisse pas indifférent. La finale mentholée, presque sur les herbes médicinales, dure plus de 30 secondes.
Excellent
 


CR: Pinot Gris "Clos Saint Urbain" GC Rangen de Thann 1995 - domaine Zind-Humbrecht

Ma dernière bouteille et un vin toujours en pleine forme. Il a très peu évolué depuis ma dernière dégustation de 2022 et se présente aujourd'hui conforme à ma description.
Grand nez complexe, fumé/tourbé, épicé et bouche massive dans laquelle le sucre se fond dans l'harmonie globale du jus. Aucune lourdeur, juste du fruit épicé et toujours ce picotement sur le bout de la langue que j'associe au terroir volcanique.
Sur la cuisine asiatique du midi, ce sera parfait.
Excellent.

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, DUROCHER, Papé, Blog, éricH, Lionel73, Ilroulegalet
30 Mar 2024 13:20 #1909

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 2632

Réponse de David Chapot sur le sujet Gewurtztraminer Clos Windsbuhl 1996 - domaine Zind-Humbrecht

Ouvert aujourd'hui un CR: Gewürtztraminer Clos Windsbuhl 1996 du domaine Zind-Humbrecht :
Robe : or soutenu, reflets bronze.
Nez : nèfle, truffe blanche, qui évoque un Juraçon âgé, avant que le loukoum, les épices douces ne reprennent le dessus. Nez posé, très complexe.
Bouche : attaque moelleuse avec du sucre résiduel encore présent, relevée par une belle fraîcheur sous-jacente, bouche avec de la densité, de la longueur, un moelleux parfaitement équilibré.
Conclusion : Excellent! Grand vin! Vin remarquable de caractère, de jeunesse aussi (impossible de lui donner 28 ans à l'aveugle). Il s'exprime parfaitement à température ambiante, sans luordeur. Le caractère extravagant du cépage est dompté par l'âge sans être renié/gommé, j'apprécie que les sucres résiduels n'aient pas été complètement effacés par le temps. Souvenir ému d'une visite au printemps 1999 où notre groupe d'étudiants avions été reçus pendant 2h par Léonard et servis par Margaret.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., dt, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, TristanBP, condorcet, Papé, Blog, Chili Palmer, éricH, Fredimen, Lionel73, Garfield, Ilroulegalet, Droop
31 Mar 2024 00:27 #1910

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554
Les No-Raw chez Legui


CR: Domaine Zind Humbrecht, Alsace Riesling Vendange Tardive, Brand, 1995



Oliv
Robe ambrée.
Superbe nez complexe et élégance, au beau bouquet gourmand et noble, sur l’abricot, le thé noir, de belles notes mentholées. Grande classe !
Bouche fondue, délicate, sur une liqueur entrain de se perdre avec une sucrosité peut-être un peu tombante. L’ensemble manque un peu de puissance pour les becs à sucres mais reste délicieusement facile à boire et d’une grande complexité de goûts. 
La finale un peu courte laisse à penser que ce vin ne doit toutefois plus être trop attendu. 
Très bien. 

JL75
Robe ambrée.
Nez sur l'abricot, la mirabelle et le earl grey. J'adore.
Bouche très délicate pas trop sucrée avec une fine acidité. Aromatique très complexe qui balance entre le thé et les fruits rotis. 
Finale un chouïa décevante. 
Très beau vin

Denaire
Très beau nez, avec un beau fruit, agrumes confits, quelques notes exotiques, une belle fraîcheur mentholée, c’est très beau.
La bouche est à l’avenant, il y une belle acidité sans excès, la sucrosité est là, l’aromatique est très belle, complexe, c’est long, frais, digeste.
Triple miam.

Pop
Nez sur le thé et la pêche. Le vin n’est pas très dense et s’exprime comme demi sec.
Grosse acidité et belle élégance de l’ensemble bien équilibré. C’est un peu court.
Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy
03 Avr 2024 20:10 #1911

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3073
CR: Domaine Zind Humbrecht - Pinot Gris Clos Windsbuhl 2003 (magnum)
16°.  Fiche technique.  Les dernières évaluations catastrophiques de Cellartracker ne m'ont pas dissuadé d'essayer un magnum issu de l'oenothèque du domaine.

Robe ne faisant pas son âge, or scintillant et transparent. Nez d'autolyse, amande, fruit et fleurs ; pas mal. En bouche, c'est gras, rond, glycériné mais en conservant du fruit. Il faut manger avec parce que l'alcool est tout de même terriblement haut.

L'effet magnum semble avoir joué à plein pour retarder l'évolution mais difficile de nier que ça n'est pas une réussite du domaine ; je l'ai sorti pour la beauté de la bouteille lors d'un barbecue d'EVG et ça a bien accompagné les brochettes de poulet.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, TristanBP, Chili Palmer, Lionel73, Jean F, Droop
14 Avr 2024 12:49 #1912

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3031
CR: Domaine Zind Humbrecht, Alsace Riesling Grand Cru Brand vieilles vignes 2009

Robe scintillante, dorée.

Nez très expressif sur les fruits jaunes, des embruns marins, la résine de pin.

Bouche qui montre que le vin a bien intégré ses SR, qui restent une composante de ce vin, mais bien équilibrée par la tension bien présente. Très belle buvabilité, ensemble qui trouve de suite son équilibre, aspect aérien, avec des notes de citron confit et des notes fraîches de menthe. Finale caillouteuse et minérale. Maque un peu de complexité et d'allonge pour aller chercher le Brand VT 2006 du même domaine qui reste ma référence en matière de Riesling avec SR !

TB/TB+

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, tomy63, Papé, Garfield, Bug, Ilroulegalet
03 Mai 2024 21:35 #1913

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554
Les Septantes de Jean-Luc et Pierre


CR: Domaine Zind-Humbrecht, Alsace Riesling, Clos Windsbuhl, 2008

Fichier attaché :


Robe sur un jaune doré.
Nez sérieux, plein, sur les fruits jaunes, des notes fumées et d'évolution, sur le tabac blond. C'est beau, c'est classe, ça fait envie !
Splendide bouche déliée et concentrée au point d’équilibre parfait, complexe aromatiquement mais immédiatement délicieuse.
Le vin se pose sur la langue et baaaaam, une cavalcade fantastique démarre grâce à une acidité tonique qui porte une grande matière ample et pourtant facile.
L'ensemble avance par vagues, avec une puissance fondue sans aucune lourdeur ni brutalité, lançant une finale d'une longueur délicieuse, aux amers classieux et aux goûts remarquablement complexes.
L'accord avec le homard, agrumes et herbes est orgasmique !
Grand vin parfaitement à point, grand plat, grand moment.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, letournaisien, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, GAET, IH1456, Chili Palmer, Fredimen, Garfield, Bug
08 Mai 2024 11:05 #1914

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3031
CR: Domaine Zind-Humbrecht, Alsace Pinot gris, Clos Windsbuhl, 2009

Robe dorée.

Nez qui s'ouvre progressivement sur les fruits jaunes comme la mirabelle, du pralin, des notes fumées.

Bouche moelleuse, puissante, toujours la mirabelle, tension un peu faible, et finale longue et toujours puissante qui m'évoque irrésistiblement un Xérès blanc !!

Plutôt hors norme !

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, Chili Palmer, Garfield, Ilroulegalet
08 Mai 2024 19:57 #1915

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3031
CR: Domaine Zind-Humbrecht, Alsace Pinot gris, Clos Windsbuhl, 2009

Nouveau CR du même vin nécessaire car le lendemain, bien aéré en bouteille donc, et servi plus frais, les sensations vraiment différentes de la veille, l'équilibre bien meilleur !

Nez pâte d'amande, fruits jaunes mûrs, herbes médicinales.

Bouche cette fois bien équilibrée car plus fraîche, très beau moelleux en attaque puis de la puissance prend le relais mais n'emmène pas tout sur son passage comme la veille, et en finale la comparaison avec un Xérès n'a plus lieu d'être : une belle matière est présente avec une sensation saline.

Très original et de caractère, sans doute assez marqué par le millésime solaire avec ce côté moelleux affirmé ; la tension ne me parait pas déficiente cette fois même si elle n'est pas très forte : pour conclure, on est sur un vin moelleux, de grosse matière, et puissance maitrisée, à l'aromatique assez complexe et plutôt tertiaire.

TB+

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Ilroulegalet
09 Mai 2024 13:50 #1916

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1896

Réponse de LPV sur le sujet CR: Domaine Zind-Humbrecht - Heimbourg 2022

Soirée Choucroute par Gilt


CR: Domaine Zind-Humbrecht - Heimbourg 2022

Vin d'un doré léger.
Le nez évoque le pétrole, le citron.
La bouche est vive et tendue ; on est sur le citron et les fruits jaunes.
Très bon vin et mon préféré de la soirée.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Garfield
11 Mai 2024 10:59 #1917

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3073

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Domaine Zind Humbrecht - Riesling Roche Calcaire 2019

CR: Domaine Zind Humbrecht - Riesling Roche Calcaire 2019
12,8°.  Fiche technique.  Assemblage des parcelles de vignes autour de Gueberschwihr complété des jeunes vignes du GC Hengst, sol calcaire et silicieux. 2 ans après un premier  CR , quel est l'évolution de ce vin ? 24h d'ouverture.

Robe pleinement dorée, plus proche d'un chardonnay beaunois que d'un champagne ou un riesling mosellan. Nez de "riesling" mûr : terpènes d'agrumes avec zeste de pamplemousse dominant. Sous le palais, le vin est racé et énergique avec une très jolie trame acide et saline qui se termine sur des amers d'agrumes. Belle persistance après déglutition. Le dynamisme et la sapidité sont là, manque à mon goût de la gourmandise (il n'y a pas de fruité comme avec le riesling de Moritz Kissinger par exemple).

2 ans après, je n'ai pas le sentiment que le vin a gagné, ou alors son évolution ne correspond pas à ce que sont devenus mes goûts. A moins que l'on ne soit au plus profond de la phase de fermeture.

Le sentiment est mitigé entre acceptation d'un vin objectivement réussi et impression de trop peu, ou de pas assez par rapport à la concurrence au même prix (par exemple les lieu-dit de Mélanie Pfister pour un prix similaire offrent plus, on peut presque se payer le Clos Saint-Landelin de Mûré et la concurrence allemande est carrément effrayante à ce prix avec les 1G de Grünhaus ou Fritz Haag qui rentrent dans la danse sans oublier les GG de Weingut Sankt Antony pour du riesling sur calcaire).

J'éditerai en fonction de la tenue à l'air du vin même si mon expérience du domaine m'incite à une prudence de Sioux quant à une amélioration au long cours. 

Edit à J+2 : l'aromatique s'est plus ouverte tant dans le bouquet que surtout en bouche. La concentration n'est pas super forte mais le vin est plus complet que la première journée. 24h supplémentaires donnent une texture plus crémeuse au vin qui le rend gourmand. Moins de salinité en revanche, cela est toujours très bon.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Garfield, Nyrvan
15 Mai 2024 08:28 #1918

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95385
  • Remerciements reçus 25554
Les amis, c'est la vie !


CR: Domaine Zind Humbrecht, Alsace Riesling Grand Cru Rangen de Thann, 2008



Oliv
Bouchon parfait.
Robe bouton d'or.
Nez délicat et causant, sur le citron confit, des notes minérales et de crème de menthe.
Bouche à point, très agréable par son équilibre ample au niveau du toucher de bouche mais droit par son acidité perçue.
L'ensemble est précis aromatiquement, ni opulent ni austère, offrant un équilibre gourmand et élégant à la fois.
Finale juteuse et élancée.
Très bien pour un vin qui m'a semblé à point.

Enzo
Le premier et le troisième riesling étaient magnifiques, le premier pour sa douceur tactile, son aromatique avenante et son charme apaisé lui conférant une grande harmonie
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy
17 Mai 2024 11:24 #1919

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 807
  • Remerciements reçus 2266
CR: Zind-Humbrecht-Alsace-Gewurztraminer Roche Calcaire-2021 :
 Robe vieil or tirant sur le cuivre, très soutenue.
Nez très aromatique, agrume confit, rose, fruits exotiques, litchi.
Attaque sur l'amertume, puis vient l'ananas rôti, le fruit de la passion, le litchi, l'écorce confite de citron et de kumquat.
La richesse de la bouche est bien contrebalancée par la fraîcheur de l'agrume et l'amertume. Très jolie persistance. TTB 17/20.

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Ilroulegalet
02 Jui 2024 15:00 #1920

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck