Nous avons 1734 invités et 86 inscrits en ligne

Parce qu'il faut bien rentrer...

  • Messages : 1111
  • Remerciements reçus 1222

sebus a créé le sujet : Parce qu'il faut bien rentrer...

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, il faut prendre la route du retour des vacances, non sans faire des pauses...

Nous remontons donc, et en arrivant au niveau du bassin d'Arcachon, j'ai le voyant du « Garez don' vot' charrette dans la cour, et v'nez boire un coup et manger un bout ! » qui s'allume! Comme j'y connais rien en mécanique et électronique automobiles, j’exécute, faut pas plaisanter avec les pannes autos ! ::dance::

On n'a pas vu nos amis depuis un an, ils avaient l'air motivés et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils nous ont soignés ! MiaM! :kiss:

On se prépare gentiment à dîner, Petit Apéro ?

Champagne Deutz Rosé

Le nez est plutôt monolithique et pâtissier
La bouche est légèrement crémeuse, la bulle un peu grossière, la fin de bouche offre une acidité plus marquée et des amers soutenus, assez longue et salivante. 
Je ne suis pas plus emballé que ça, et personne n'y retourne.


Pour le repas, de superbes langoustes bretonnes nous attendent. Comme ils avaient peur de manquer, ils ont prévu des huîtres, des étrilles des crevettes et langoustines, en plus, au cas où ! :O! ::zinzin:: oo,
Pour se donner du courage à l'ouverture des huîtres:

Domaine du Collier, Saumur blanc 2015

Robe légèrement soutenue
Très joli nez finement grillé de fruits jaunes et blancs mûrs, la pomme en tête, et des notes herbacées
Bouche à l'attaque souple et mure, le vin déploie une tension bienvenue pour équilibrer la matière, la finale est droite, sapide, saline et dotés d'amers portants.  C'est très long. Un très beau canon!


On passe à table ! Le vin suivant, nous l'avions découvert à cette même table ensemble voilà 2 ans, on regoûte pour voir où ça en est.

Domaine Chantal Lescure - Côte de Beaune blanc - Le Clos des Topes Bizot 2015

Robe claire
Nez étonnant de pâté de foie (réduction?), s'ouvrant sur les fruits jaunes et le santal.
Bouche offrant toujours ce bel équilibre entre largeur et longueur. Ça me plait toujours autant, bien que le nez m'est apparu moins complexe que la précédente bue cet hiver.


Domaine Long-Depaquit, Chablis Grand Cru Les Blanchots 2009

Robe dorée
Nez pas net, entre croûte de fromage et notes oxydatives 
Bouche sans relief, fine acidité en finale laissant un goût de carton mouillé. On grimace sévère autour de la table. L'aération n'y changera rien.
ED. Dommage, j'aurais bien aimé voir ce que ça peut donner...


Vous reprendrez bien un coup de Chantal ? L'an dernier, j'ai découvert le 2014, cette année on goûte le 2013 :

Domaine Chantal Lescure, Nuits-Saint-Georges, Les Creux Fraîches Eaux 2013

Robe dorée
Nez superbe d'emblée, du citron confit, une note exotique, quelque chose qui m’évoque des herbes aromatiques et de foin.
La bouche allie volume, puissance et longueur, ça déroule de façon évidente pour offrir une très belle longueur, portée là encore par des amers qui s'intègrent bien dans l'ensemble.
Superbe vin et bien bel accord sur la langouste. Je me régale.


Je fais goûter le Don PX 88 à mon ami en fin de repas, qui n'a pas bougé depuis la semaine dernière . Ça lui secoue les papilles et moi, j'suis content !


On termine, pour la science par un verre d'Anthologie 2010 de Delesvaux, ouvert depuis 1 an, rebouché et conservé en cave. Bon, contrairement au PX, ce vin n'est pas indestructible et le breuvage est bel et oxydé, aromatiquement, mais la bouche se tient encore.

Il est temps d'aller faire dodo...

Un autre stop familial de quelques jours et quelques bouteilles dégustées.

Gérard Bertrand, IGP Languedoc, 6ème Sens 2018

Robe pourpre sombre
Nez d'abord épicé, poivré associé à la cerise et autres fruits rouges, le rafraîchissement propose plus de notes florales
La bouche est assez glissante, fruitée et épicée, la finale sent le sud un brin (chauffe légèrement, mais c'est mieux, rafraîchi, quelques amers signent la finale de persistance assez courte. 
C'est correct à l'apéro en grignotant une pizza cuite au feu de bois.


Domaine de la Barillère, Mouztraminer, Vin de France 2019
Un 100% Gewurtztraminer au milieu des vignes de melon de Bourgogne, en BIB

Robe moyennement soutenue 
Nez qui évoque les arômes floraux et de litchi du Gewurtz
La bouche m'a moins plu, la matière est fruitée d'emblée, des sucres résiduels qui se manifestent en son milieu, et une finale très sapide mais un peu lourde et surtout qui aurait tendance à m’écœurer rapidement. Pas emballé


Saint Cosme, Côtes du Rhone, 2017

Vin serré et à l'amertume marqué à 'louverture, double carafage puis mise au frais pour adapter la température
Robe rubis à carmin
Nez d'abord très céréalier je trouve cela me fait penser aux arômes céréaliers que je ressens dans les whiskys de Michel couvreur, associé à des notes d'encre/graphite. L'aération développera des arômes floraux. 
La bouche s'est déliée, le toucher est faussement souple, l'amertume prégnante à l'ouverture sera présente du milieu jusqu'en fin la bouche, qui sèche très légèrement, longue sur les amers mais pas très intense aromatiquement.
24h après, il reste un tiers de la bouteille, et le vin est nettement plus en place, le fruit cause plus au nez et en bouche, qui est plus harmonieuse les amers se font sentir seulement en fin de bouche pour la porter. Un joli vin, issu de négoce, qui nécessite une bonne préparation pour en profiter pleinement, mais je conseille vraiment de l'attendre quelques années.


Les deux vins vont accompagner des côtes de Boeuf maturées:

Domaine Modat, Côtes du Roussillon Villages Caramany, Comme Avant 2016

ouvert le midi pour le soir
Robe plutôt sombre aux reflets carmin
Le nez est sur frais les fruits rouges, peut être une légère volatile 
La bouche est immédiate et fruitée, l'acidité est soutenue et équilibre les 14.5° que l'on perçoit en finale.


Domaine Modat, Côtes du Roussillon Villages Caramany, Sans Plus Attendre 2016

ouvert le midi pour le soir et carafé 30 minutes avant service 
Robe plus sombre aux reflets violines
Le nez, pas des plus expansifs est plus profond, un fruité plus noir, des épices 
C'est surtout en bouche que ça cause; belle plénitude, matière plus charnue et soyeuse, une "délicate puissance", l'alccol est mieux intégré, plus sapide et long.
Délicieux! La tablée se régale! La carafe est sifflée rapidement.
Cette cuvée offre le meilleur accord avec la viande


On terminera le repas avec le PX 88 de Toro Albala, qui semble avoir peu bougé, le café est moins immédiat que le premier jour, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à faire découvrir ce vin, qui ne laisse vraiment personne indifférent. 

Et pour accompagner la petite nocturne de pétanque, un beau Cognac XO de Landreau, moi qui boit peu de cognac, je trouve celui-ci doux, équilibré et délicat. J'aime beaucoup!


Puis dodo...et on rentre.

Merci de m'avoir lu.

Sébastien
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, Alex, didierv, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Vaudésir, f.aubin, Frisette, Med, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Martino, Fredimen, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck