Nous avons 2376 invités et 44 inscrits en ligne

Dégustation "à la bonne franquette"

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Dégustation "à la bonne franquette" a été créé par Jl75

Bonjour à tous,

Vendredi nous avions prévu un apéro dînatoire dégustation. La consigne de base était une bouteille par tête qui a légèrement basculé. Mais bon, on avait un coravin donc ça va (merci Alex si tu me lis)

Place aux vins :

Pour commencer , vin coravinés depuis un petit moment par nos hôtes et une première battle le temps que les invités soient tous présents
 
Auxey-Duresses 2014 - Olivier Leflaive

Une jolie mise en bouche.
Nez sur l'agrume.
En bouche une jolie acidité.
C'est bien fait et sans grande prétention.


Auxey-Duresses 1er Cru « En Reugne » 2011 - Pierre Boisson

Ha le style bourguignon est bien là.
En plus de l'agrume des notes de sésame, on sent l'élevage mais classe et bien fait.
Plus de matière que le vin précédent.
Très bon


Tout le monde est là place aux bulles (étiquettes découvertes)

Champagne Philipponnat non Dosé base 2012
Dégorgement 2016

 

Bulle un poil envahissante pour moi. Mais joli nez classique.
Joli côté salivant en final. C'est bon et joli rapport qualité prix.


Krug Grande Cuvée - Base 1996

 


Enorme champagne et premier coup de coeur. Bulles quasi absentes.
Belle oxydation et nez hyper complexe notes pâtissières la cannelle, le sésame, la noisette fraîche, l’orange sanguine.
Sublime champagne qui rentre dans le top 3 de mes grands champagnes dégustés.


Après ce beau duo place aux blancs. Qui aura la lourde tâche de passer après le monstre Krug?


Riesling « Rangen de Thann » 2010 Zind Humbrecht

 

Boom on continue sur les grosses cylindrés. Superbe nez sur les agrumes et le miel. Une touche d'hydrocarbure donne de la profondeur et complexifie ce nez. Attaque puissante et belle longueur salivante qui appelle un autre verre. Grand vin

Puis suit un 

Meursault 1er Cru « Le Poruzot-Dessus » 2011 - Rémi Jobard

 

Nez minéral, léger toasté, pêche blanche et citron.
C'est fin et délicat. Encore une fois belle acidité et fraicheur.
C'est bon 


On enchaîne par

ORO 2007 - Marlène Soria



Nez hyper enjôleur sur les fruits jaunes. C'est riche , une belle oxydation amène de la complexité. Au nez on se dirige au sud sans doute possible.
Pourtant en bouche bel équilibre avec une jolie acidité. Néanmoins l'alcool un petit peu tout présent alourdit le vin.
A regouter dans quelques années mais très belle base.


Serres-Seques 2019 - Domaine Lajibe

 

Bouteille totalement déviante. Nez horrible sur le poulailler.
Acidité à vous arracher les gencives. Matière dissociée.
Affreux malgré un carafage de trois heures.


Puis place aux premiers rouges. On passe à une doublette et connaissant l'apporteur je crains le pire. 

Chinon « La Croix Boissée » 1999 - Bernard Baudry 

 

Bingo nez animal mort , végétal , terre.
En bouche de la terre, des tanins trop présents.
Beurk


Joguet - Chinon Clos de la Cure 1997

 

Je pourrais quasiment faire le même CR si ce n'est qu'il y a plus de poivron et moins de tanin.
Beurk bis


Grand Corbin d’Espagne 1961 - Grand Cru Classé de Saint-Emilion

 


Nouveau rouge. Ha là on discute.
Nez sur le bois précieux, le fumé la truffe. Ca sent très bon et on pourrait y rester un moment.
En bouche tanins complètement fondus, du cuir , des notes de lardées. Très beau vin. On se dit tous que c'est vieux mais de là à dire 61.

Merci Alexandre pour ce cadeau


Clos de Vougeot 2014 - René Bouvier

 

Servi sur une brouillade aux truffes. Au nez pas de doute on est sur un pinot, c'est super gourmand : petits fruits rouges. Belle puissance aromatique qui se marie avec la truffe . Très bon.


Vosne-Romanée 1er Cru « Les Chaumes » 2002 - René Bouvier

 

Intermède : Alex va chercher une bouteille à la cave "juste pour vérifier quelque chose".
Nouveau pinot. Pas de doute au nez mais légèrement plus marqué par un côté bois précieux qui rajoute une profondeur certaine.
En bouche l'élevage est parfaitement intégré et la belle structure et trame acide allonge le vin.
Encore une fois un vin qui fait assurément plus jeune que son âge.


Brunello di Montalcino « Luce » 2015 - Tenuta Luce

 

Joli nez sur les les fruits kirschés, un poil vanillé par l'élevage.
Pour moi malheureusement trop fermé et bouche bien trop asséchante. Il y a une belle matière et un beau potentiel mais bein trop jeune à ce stade.
Néanmoins une belle finale fruitée si l'on fait abstraction des tanins bien trop présents.


Château La Fleur-Petrus 2000 - Pomerol 94/100

 

Au nez pas de doute c'est Bordeaux : cuir, cacao, lardé .
Par contre je partais sur l'autre rive (quoi je ne bois pas beaucoup de bordeaux? ).
Tanins encore présents mais beaucoup plus fondus que sur l'italien. Grande complexité en bouche , notes lardées, touches fumées, fruits confits, tabac et alcool à la cerise. Très joli. Et assurément grand dans une dizaine d'années.


Second battle de la soirée sur des boulettes de boeuf et des petites tranches de boudin noir grillé.


Château Beaucastel 1998 - Famille Perrin

 

Changement de registre.
Nez sur les fruits cuits avec de belles notes tertiaires sur les sous bois.
Tanins fondus donc superbe matière et longueur très correcte.
Excellent
 

Châteauneuf-du-Pâpe Cuvée Marie Beurrier 2000 - Henri Bonneau

 

Nez également sur les fruits cuits , mais on rajoute une touche d'épices, du fumé. C'est plus complexe, changeant.
Magnifique. En bouche magnifique matière et des tanins parfaitement fondus.
Bon sur cette battle le vainqueur est tout trouvé.


On passe aux fromages et retour aux blancs

Châteauneuf-du-Pâpe Blanc « Magis » 2015 - Rotem et Mounir Saouma

 

QUEL NEZ. Ultra puissant. C'est évolué. Il y a tout agrumes, amande , beurre, sésame grillé. MAGNIFIQUE.
En bouche très joli vin , une puissance monstrueuse guidé par une belle acidité. Nous partions tous sur un GC beaunois.
Si je peux trouver un léger défaut la puissance aromatique emporte tellement tout que cela manque un peu de complexité mais c'est magnifique et impossible à placer en côte de Beaune.


Saint-Aubin 1er Cru « Derrière chez Edouard » Haute Densité 2013 - Hubert Lamy

 

Nez très fin mais discret (effet séquence, en effet l'apporteur lui même était un peu inquiet après la gifle Magis). Moi j'aime beaucoup.
Bouche parfaite avec tension et vivacité. Évidemment moins spectaculaire que le précédent mais très joli et assurément une belle bouteille dans quelques années



Troisième battle de la soirée sur un beau plateau de fromages.


Sancerre Les Culs de Beaujeu 2000 - François Cotat

 

Nez expressif : fruits tropicaux , cire d'abeille, pierre à fusil. Quelques notes de fleurs blanche également. ça sent très bon.
En bouche c'est riche. J’aurais aimé un tout petit peu plus d'acidité mais grosse matière.
C'est néanmoins très bon.


Buisson Renard 2004 Blanc Fumé de Pouilly - Didier Dagueneau   

 

Un nez sur l'acacia, le miel, d’agrume, de fruit jaune. On reconnaît plus le cépage que pour Cotat.
Bouche très agréable ou le fumé vient donner de la profondeur aux notes d'agrumes et de cire d'abeille.
Ma préférence va au Dagueneau sur ce coup.


Avec le fromage, Alexandre nous a coraviné un joli Rolet - Vin Jaune de 1981.
L’accord avec le comté de 30 mois était juste parfait


On passe aux sucres : palais complètement saturé à 3 h du matin j'ai passé à mon tour mais vous joins les notes d'un de mes compère de dégustation. 

Château Suduiraut 1995 - Sauternes 91/100

Une jolie bouteille équilibrée. Un joli nez sur l’abricot confit, le miel, les fruits jaunes caramélisés.
En bouche, un joli équilibre entre belle acidité et un sucre juste top. L’aromatique est très typée « sauternes » avec la patte de fruit, l’abricot confit, la coing, le miel.
Une belle bouteille.


Monbazillac - Tirecul la Gravière 1996 - Cuvée Madame 95/100

 

Le liquoreux de la soirée.
Une superbe robe brune, ambrée foncée. Un nez superbe, riche et généreux de prunes confites, d’abricot roti, de papaye juteuse, d’orange caramélisée, de miel.
En bouche, encore un bel équilibre sur cette bouteille. Une bouche bien concentrée, riche et sublimée par de jolis amers.
Une bouteille riche et complexe comme on les aime.

 
Sangue d’Oro 2009 - Carole Bouquet 88/100

La robe nous rappelle un très vieux vin tant la couleur marron, caramel, profonde et dense. Un nez très confit, gourmand, enivrant.
Une bouche qui est légèrement en deçà du nez. L’aromatique est jolie mais je suis moins emballée par l’acidité un poil trop présente. Léger déséquilibre a mon sens.
A regoûter peut être !


Quelle belle soirée une fois encore.  Merci à tous et vivement la prochaine.

 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, oliv, Benji, Olivier Mottard, Gildas, Alex, Jean-Paul B., dt, tht, Jean-Bernard, Eric B, legui, matlebat, mgtusi, Axone35, sideway, peterka, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, trainfr, Vaudésir, Friends, MathiasB, Agnès C, sebus, Frisette, oberlin, Med, GAET, starbuck, leteckel, penmoalic, the_ej, Pinardo, KosTa74, Kiravi, Garfield, #Poussin, LEON213, Locals, Gaija, Ilroulegalet, Manas, Jean F
06 Fév 2023 14:50 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95738
  • Remerciements reçus 26024

Réponse de oliv sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Je me suis permis un petit coup de main cosmétique à cet extraordinaire CR !

C'est quand même bien maboul, le LPVien !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Paul B., Eric B, bulgalsa, leteckel, Kiravi
06 Fév 2023 20:26 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22026
  • Remerciements reçus 6278

Réponse de mgtusi sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

En bouche tanins complètement fondus, du cuir , des notes de lardées. Très beau vin. On se dit tous que c'est vieux mais de là à dire 61.

Les bordeaux de 61 ne sont pas vieux et ne le seront peut-être jamais.

C'est un millésime qui restera unique. C'est une grande chance d'en boire aujourd'hui, immense millésime, production microscopique.

Michel
06 Fév 2023 21:18 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 4162

Réponse de Alex sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Quelle série superbe !
Merci d’avoir pris le temps de relater tout ça avec justesse, sans concession et avec beaucoup d’humour (j’ai bien ri sur l’enchaînement Baudry / Joguet).

Lpv est le fort français. Indubitablement.

« The place to be »comme disent les anglo-saxons.


Alex
 
06 Fév 2023 21:19 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2841
  • Remerciements reçus 4103

Réponse de denaire sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

En effet ça c'est du CR ! Vous avez la bonne franquette plutôt exubérante, dans le coin !

D'après la photo de groupe le vin jaune 1981 est un Arbois de Rolet ?

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., trainfr
06 Fév 2023 21:27 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Merci Oliv pour la mise en forme . Je débute .. 

oui c’est bien un Rolet le jaune .

Julien 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
06 Fév 2023 21:53 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95738
  • Remerciements reçus 26024

Réponse de oliv sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Ça s'appelle donc des débuts en fanfare !
Mais si ça c'est de "la bonne franquette", j'ai peur qu'on s'évanouisse en cas de soirée prestige !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Jean-Paul B.
06 Fév 2023 22:08 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 965
  • Remerciements reçus 1392

Réponse de trainfr sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Ça s'appelle donc des débuts en fanfare !
Mais si ça c'est de "la bonne franquette", j'ai peur qu'on s'évanouisse en cas de soirée prestige !
 

Bien d'accord avec Oliv
j'aime bien les bonnes franquettes !!!!!!

Christophe - LPV Lyon
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius
07 Fév 2023 07:31 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour à tous,

Je me plie aux exigences d'un "ancien" (dont l'avatar rends hommage à Audiard sans le nommer) et pond enfin ce CR. 

Il suffit d'apprendre que notre ami Stéphane nous rend visite (Comment ça le motif était la Fashion week et pas notre compagnie?) de sa belle ville de Nice pour que nous organisions une nouvelle belle dégustation au restaurant cette fois. (Merci à l'Ardoise de nous acceuillir de si belle manière à chaque fois). 

Thème vaste : Rouge avant 2000 et chardonnay pour les blancs. 


Place aux breuvages! 

Roc d’Anglade 2013 Blanc - Vin du pays du Gard

Une robe évoluée, . Joli nez de fruits jaune et fruits à coques grillés.  En bouche, c’est gras, il y a de la matière. Tiens un peu de mirabelle voire de coing, on avait pas dit chardonnay? Finale qui tombe un peu courte. Très sympa. 

Confirmation à la levée de la chaussette 80% de chenin qui nous aura bien fait voyager (certains le plaçaient en Anjou)

Bourgogne 2014 - J.M Roulot

Super nez bourguignon fleur blanche, fruit jaune sésame grillé. En bouche ça se complique. Rien passé l'attaque ça tombe très court malgré des amers agréables . Moyen

Battle à Chablis :

Chablis 1er Cru « Montée de Tonnerre » 2014 - Vincent Dauvissat

Un nez ciselé, droit et élégant sur la coquille d'huitre, les fruits blancs. On sent encore l'élevage mais bien integré très chouette. En bouche c'est tendu , très frais , finale salivante. J'adore. 

Chablis Grand Cru « Valmur » 2009 - Jean-Marc Brocard

Nez plus évolué sans aucun doute. On a du fruit exotique de la cire d'abeille. C'est différent mais très chouette. Structure riche (un tout petit peu trop pour moi) mais la puissance est un peu en retrait. Manque léger d'acidité pour que ce soit très bon. Agréable néanmoins en l'état.

Corton Charlemagne 1996 - Bonneau du Martray

Malheureusement le vin était oxydé, très évolué. Un joli vin jaune... 

Puligny-Montrachet 1er Cru « Les Champs-Gains » 2009 - Michel Bouzereau

Une robe encore très jeune, dorée aux reflets verts. Nez hyper classique : fruits blancs , amande , beurre c'est très joli j'aime!  Grosse matière, élevage bien intégré, on retrouve ce fruit et le côté beurré. Magnifique intensité qui fait saliver de longs instants.  Certains pensaient à 1er Cru de chez Sauzet, d’autres a un Batard-Montrachet. Très très bon

Arbois-Pupillin « Les Vianderies » 2019 - Domaine de la renardière

Un nez riche, fumé sur la pomme granny, la fleur blanche. Pas de doutes on est dans le Jura.  Un côté très minéral se distingue avec une belle tension.Bouche fidèle au nez ou on trouve également de la vanille pour l'élevage. Sympa mais pas d'une complexité folle.

Arbois « Les Bruyères » 2018 - Stéphane et Bénédicte Tissot

Une robe jaune dorée.  Nez droit et précis, fruits jaunes, agrumes, sésame grillé encore. Quelle aromatique ça envoie! En bouche, la trame aromatique est tout aussi complexe avec une grande acidité apportant une superbe fraîcheur. Longue finale sur les fruits jaunet et le sésame. Très très beau .

Romanée-Saint-Vivant 1955 - Chanson

On passe au rouge et QUEL ROUGE. Le nez envoie : lard fumé , truffe noire, derrière des petits fruits, du poivre. Superbe. Le côté fumé nous fait partir sur Vosne et des années 80 (raté c'est un peu plus vieux). En bouche tout est équilibré les tanins sont fondus. C'est hyper élégant, long, complexe. Longue finale salivante. Magnifique, merci Thomas.


Château La Lagune 1998 - Haut-Medoc

Nez sur le bois précieux, le tabac. Léger côté vanillé pour rappeler l'élevage . Très chouette. En bouche aromatique classique bordelaise sur les fruits noirs, le lard fumé. Longueur sympa. Belle bouteille


Château Calon-Ségur 1995 - Saint-Estephe

Le vin a été aéré 2h30. Il aurait malheureusement mérité plus ! La robe grenat est brillante et commence à tuiler. Un nez très discret sur le cuir et un très léger fruit. En bouche, les tanins sont bien présents et encore un peu trop asséchant. En couhe attaque sur le végétal et le cuir mais la fin de bouche vient sauver tout ça en apportant du fruit. En l'état moyen plus. A attendre d'urgence

Hermitage 1982 - J.L Chave

Robe tuilée. Un nez d’une puissance, là aussi ça envoie du lourd. Graphite, poivre, fûmé. Bon je connais la bouteille mais connaissant l'apporteur tout le monde pense à Chave . Tellement que Laure en grimace.  En bouche c'est hyper élégant Tabac, lard fumé, poivre , de la mûre... Hyper frais et une très longue finale fûmée et épicée. Superbe.

Château La Mission Haut-Brion 1986 - Pessac-Leognan

Le vin a été carafé 3h. Robe brique. Nez discret mais passer derrière chave n'est pas aisé. A l'aération on retrouve le tabac , le lard fumé le bois précieux et on perçoit de jolis fruits noirs.  Net trop discret cependant. En boûche les tanins sont encore bien trop présents pour moi et l'aromatique reste sur le côté terreux, pas de doute il y a du cabernet même si la finale se fait sur le bois précieux. A ne pas ouvrir avant dix bonnes années.

Château Gazin 1975 - Pomerol

Un nez bein plus expressif sur le côté cuir, le bois précieux, la truffe noire, le gibier ! En bouche c'est soyeux , les tanins sont parfaitement integrés. Attaque sur le lard et la truffe puis arrivent mûre et cassis. Très longue finale. C'est beau

Dernière battle de la soirée et on termine avec deux superbes signatures de la région :

Cote-Rôtie « La Landonne » 1998 Rostaing

Le nez est plutôt plaisant, Fruit cuit, un peu dépice, fûmé. On change de registre . La bouche est cependant très austère (trop). Tanins rugueux , aromatique discrète malgré une longueur honorable . Pas de plaisir en l'état.

Cornas 1996 - Noel Verset

Il parait que cette bouteille est légendaire donc merci Kenny.

Au premier nez une seule pensée : mais qu'est ce que c'est que ce vin nature ? Puis à l'air du fruit confit de la cerise kirschée, du réglisse du cacao. Plutôt pas mal finalement. En bouche qu'est ce que c'est jeune, on a le cuir la garrigue puis le lard le fumé et le cacao. Très longue finale. C'est bon mais s'éloigne un peu de ce que j'ai l'habitude d'aimer. Néanmoins très bon / excellent.

Cuvée Héritage 2006 - Domaine Michel (Chardonnay Botrytisé)

Une robe évoluée cuivrée. Un nez abricot sec/ miel. C'est tout. En bouche , trop acide pas assez concentré, marrant de goûter ça mais on comprends pourquoi on en fait peu...

Château Haut-Bergeron 2001 - Sauternes

Robe très évoluée, c'est vieux ça non? Nez sur l'abricot roti le miel et cette belle odeur de safran..  J'adore. En bouche c'est hyper gourmand, une belle acidité compense la richesse importante et cette magnifique finale safranée... Moi qui ne suis pas trop sucre j'ai beaucoup aimé.

 

Quoi c'est déjà fini?

Top 3 
-RSV 
-Hermitage 
- Montée tonnerre 

Merci à tous pour vos apports et votre bonne humeur. Une seule vraie fausse note (désolé Laure.. )

Après cette belle soirée direction le bercail des étoiles plein les yeux. C'est quand la suite?

Merci de m'avoir lu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Jean-Paul B., tht, Eric B, legui, matlebat, sideway, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Vaudésir, Papé, sebus, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, Cristobal, Marcmichel, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet
09 Mar 2023 12:30 #9
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183

Réponse de Frisette sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Superbe dégustation. Simplement, la Landonne était de quel producteur?

Flo (Florian) LPV Forez
09 Mar 2023 12:55 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Rostaing. J'édite!
09 Mar 2023 13:01 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 528
  • Remerciements reçus 1459

Réponse de Atmosphere sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

On ne peut plus d'accord sur Bruyeres 18 de Tissot, c'est vraiment très bien fait !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
09 Mar 2023 14:05 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2988
  • Remerciements reçus 1051

Réponse de Benji sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

En bouche très joli vin , une puissance monstrueuse guidé par une belle acidité. Nous partions tous sur un GC beaunois.
Si je peux trouver un léger défaut la puissance aromatique emporte tellement tout que cela manque un peu de complexité mais c'est magnifique et impossible à placer en côte de Beaune.

Bonjour Julien
Sur le CR de février (merci !) je ne comprends pas ce passage. N'était-ce pas plutôt "impossible à placer en chateauneuf"?
Merci
11 Mar 2023 05:11 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour Benji,

Effectivement tu as l'oeil!

Julien
11 Mar 2023 17:46 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour à tous. 

Nous voici de retour chez Laure et Alexandre en bonne compagnie. Pas besoin de grande présentation place aux plats et aux vins.

Menu :
Apéritif : Battle de 3 sortes de pata negra + charcuterie
Entree 1 : Ceviche de bar facon fiji (kokoda)
Entrée 2 : Fricassée de morilles et vin jaune, asperges verte, jaune coulant, sauce poulette
Plat 1 : Supremes de volaille à l’estragon, risotto aux truffes
Plat 2 : Ragout d’agneau aux petits légumes
Fromage
Dessert : Bananes flambées exotiques, glace vanille et meringue

Place aux vins

Riesling Spatlese - Joh Jos Prum 2014

 

Net hydrocarbure, miel,cire d'abeille. J'aime beaucoup.  Bouche sur le fruit jaune le citron confit. Le sucre est contrebalancé par une acidité mordante ça en gêne certains moi ça me plait beaucoup. Très belle mise en bouche.


Champagne Henriot Cuvée Baccarat 1982 (enchanteleurs)

 

A l’ouverture, un très beau Pschitt, c'est vraiment un 82 ça? Une fois dans le verre, une très belle robe dorée, légèrement cuivrée apparaît.
Un nez très complexe, crême patissière fruit jaune et un peu de fleurs blanches. ça envoie sévère.  Un champagne très complexe . Bulle fine qui lui apporte une belle fraicheur. En bouche c'est fin et d'une longueur très honorable. Très beau champagne


Grand Siècle 80-90 - Laurent Perrier

 

Un nez plutôt fermé sur des notes oxydatives un peu monolithiques. Puis après un moment les fruits jaunes pointent leurs nez. Sympa. En bouche on passe au niveau supérieur. Super complexe : noisette, crême patissière , gingembre, amande, miel. Et quelle longueur ...
Magnifique.


Condrieu Coteaux de Vernon 2017 - Georges Vernay

Un nez plutôt discret sur le fruit jaune, la verveine, le chèvrefeuille. Cela tranche complètement avec l'ouverture ou on avait clairement le côté variétal sur les fruits exotiques (ouvert à 14 heures). 
On retrouve de la fleur blanche , un peu de mirabelle mûre mais ça manque de longueur , de puissance. L'air ne lui a vraiment pas fait du bien. Quelle différence avec la bouteille bue il y a deux mois. Mon épouse me dit " c'est pas ce que tu as ouvert tout à l'heure si? 


Riesling « Rangen de Thann » 2002 - Zind-Humbrecht

 

Quel nez une fois encore. Pétrole , fruits jaune confits, quelques notes de fenouil comme le suggère Kenny. Pas de doute on est en Alsace et connaissant notre hôte le domaine fait peu de doutes.  En bouche c'est gras, puissant. Gros côté de SR (d'ailleurs sur le bouchon est signalé VT) . Une belle acidité contrebalance cette richesse. Belle finale sur le miel et l'agrume confit


Pur Sang 1997 - Didier Dagueneau

 

Un nez très agréable sur le fruit jaune, la mirabelle, les agrumes, le chèvrefeuille qui indique le cépage. Normalement le côté variétal me rebute un peu mais là très agréable.
La bouche est fraîche, délicate, tendue sur le fruit jaune et la cire d'abeille.. Minéral et une fine acidité. Belle finale parfumée sur le miel et la mangue. Très beau.


Bonnes-Mares 2002 - Jacques-Frederic Mugnier

 

Nez monumental de complexité : framboise, groseille, réglisse, tabac, bois précieux, réglisse. Magnifique ça c'est grand aucun doute possible.
Belle matière mais je ne peux qu'être déçu vu le nez sublime. Bouche évanescente (style du domaine selon son apporteur). On retrouve tous les arômes du nez mais en plus discret, une certaine forme d'austérité
Très beau vin mais je reste sur ma faim avec la différence Nez / bouche. .


Musigny Grand Cru 1976 - Bouchard Père et Fils

 

Après des inquiétudes à l'ouverture ou le vin était fermé peu complexe, le coup de carafe lui a rendu sa superbe et c'est peu dire.

Un nez qui pinote, d’une grande finesse sur le le champignon, la groseille fraîche, les petits fruits rouges croquants, le bois fumé, un côté très floral. Belle complexité.
C'est en bouche que le vin prend toute sa dimension. Superbe matière dentelle ou l'on a une explosion de fruits , de truffe, de rose fané, léger côté cacao fumé , ça change en permanence. Magnifique


La Sereine Noire 2000 - Gangloff

 

Nez très bordelais : sous bois, lard fumé , truffe et fruit noir. Ouh c'est très sympa encore ça. En bouche on retrouve la griotte , la mure confiturée, le kirsch, la réglisse. Très juste et pas du tout alcooleux. Magnifique finale d'épice et de griotte qui étire infiniment le vin. Grosse quille encore.


La Turque 2000 - Guigal

 

Encore une bouteille magique, qui allie le fruit et la gourmandise de grange des pères et la texture, complexité de la Sereine Noire.
Nez légèrement plus discret mais pas de doute on est sur le même style : cuir,  lard fumé, cacao , confiture de fruits noirs...
En bouche on retrouve le côté poivre de la syrah, le fruit noir gourmand, la truffe, la cerise kirschée. Superbe finale sur le bois fumé, la vanille de l'élevage encore légèrement présent. Pour moi au dessus de la sereine, car la finale fumée et vanillée "cloture" la bouche de très belle manière mais il y avait vraiment match.


Grange des Pères 2000 - Laurent Vaillé

 

Préambule : très très belle bouteille sans aucun doute mais a souffert de la comparaison avec les deux monstres précédents.
Nez très agréable sur la cerise, la confiture de fruits douces  auquel on rejoint des arômes de garrigue.
Bouche moins concentrée et moins complexe mais qui reste très belle : fruit noirs, épices avant de percevoir tabac et cerise kirschée. Néanmoins la sensation d'alcool est légèrement plus présente. Finale sur des jolies notes de garrigue. Très beau vin de nouveau mais moins complexe et concentré.


Trevallon 2000 - Eloi Durrbach

 

Un nez de truffe, de poivre, de fruit noir, de tabac. En bouche, les tanins sont asséchants, bien présents. L’aromatique encore trop discrète qui cependant se démarque par des notes de fruit noir, de poivre, de cerise à l’eau de vie, de tabac froid. Une finale plutôt intense typiquement sudiste. Très beau mais jeune ça non? 2015? Levée de la chaussette : 2000. A attendre mais gros canon en devenir.


La Barbarine 2010 - Gangloff

 

Petit coup de coravin pour "goûter" une bouteille amenée en back up. Même CR que sa grande soeur, en moins complexe, moins concentrée moins long et plus de tanins. Gros potentiel à revoir dans 10 ans. 


Sancerre « Monts-damnés » 2008 - François Cotat

 

Un beau sancerre pur et précis . Un nez très fin, délicat, avec les marqueurs du sauvignon. On distingue la poire fraîche, la mangue juteuse, la pomme granny, le chèvrefeuille et ce côté très minéral presque salin ! En bouche, belle tension saline, plaisante. L’aromatique se rapproche de celle du nez avec quelques effluves de mirabelle, de cire, de poire, de fruits tropicaux, de fleur blanche. Très bon ça et pour moi au dessus que le beaujeu 2000 bu il y a quelques temps.


Château Chalon 2003 - Jean Macle

 

Superbe vin jaune avec un accord d’anthologie sur un très beau plateau de fromage. Un nez classique, puissant et démonstratif sur la noix, le curry, les épices. En bouche, c’est très marqué par les fruits secs, les épices, la noix. Une opulence et une puissance déconcertante . Jolie acidité. Très beau mais on peut l'attendre sereinement.


Château de Fargues 1989 - Sauternes

Un nez monumental alliant fruit confit, abricot rôti, pain d’épice, pâte de fruit, miel. C’est puissant et enivrant. En bouche, la complexité s’intensifie avec des effluves d’abricot caramélisé, de fruit séché, de fruit jaune confit, de pain d’épice, de miel. Pour moi qui ne suis pas bec sucré c'est un peu trop lourd et il manque une belle acidité pour laisser le palais nickel et frais.


Porto 1979 (embouteillée en 1985) - Sandeman

 

Pour finir cette superbe dégustation et pour accompagner les chocolats de Jacques Genin, un beau porto dans un style puissant mais délicat. 
Un nez de pruneau, de fruit noir caramelisé, de chocolat, de figue confite. Évidemment, c’est riche, puissant mais cela reste extrêmement subtil. En bouche, il y a un très bel équilibre entre l’alcool et le sucre. L’aromatique nous rappelle que nous sommes face à un vieux porto avec des notes de figue séchée, de chocolat, de prune confite, de pruneau, d’orange sanguine. Première pour moi de goûter un beau porto qui me fait dire que je vais devoir continuer à diversifier ma cave / réserve de spiritueux.

Mon top 3 sans ordre :

Baccarat 82 pour la jeunesse époustouflante. 
Turque 2000
Musigny 76


 

Encore Merci à Laure et Alexandre, à Kenny pour la mouture du CR et aux autres pour la bonne ambiance et les superbes apports. 

A très vite pour une prochaine. 

Merci de m'avoir lu

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., dt, tht, legui, matlebat, Axone35, jean-luc javaux, Marc C, denaire, sideway, MB, HERBEY 99, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, GILT, Vaudésir, MathiasB, Atmosphere, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, KosTa74, Kiravi, Garfield, Vesale, Ilroulegalet
03 Avr 2023 12:45 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour à tous,

Nous décidons d'organiser une dernière avant de prendre congé pour l'été. Cette fois-ci retour dans notre QG proche de Concorde où nous sommes comme à l'accoutumée magnifiquement reçus. Chacun amène donc un vin et tout sera servi à l'aveugle. 

Place aux vins : 

Battle de bulles :

 

Champagne Gosset « Celebris » 2007

Nez poudré, de beurre, d’agrume, de jus de fruit blanc acidulé. En bouche, joli côté crayeux, grande finesse de bulles. Finale saline et élégante. Un joli champagne d’une grande finesse.

Champagne Gosset « Celebris » 2002

Sans se concerter nous amenons donc la même cuvée avec 5 ans d'écart. Sur cette battle le 2002 emporte les suffrages
.Le nez est plutôt riche, fruit blanc / jaune, agrume, pamplemousse, beurre, sesame et un côté plus gras que son petit frère. En bouche, bulle très fine, style plus riche, avec une finesse et une aromatique incroyable de fruit jaune, de beurre, de cire d’abeille. Bulle plus persistante lui conférant une belle longueur. (Très) Belle bouteille.

On passe aux blancs avec une battle venue de l'est. 

Riesling Spatlese 1989 - Priesterseminar

Le nez jaillit du verre, très puissant, exotique sur le safran, la fleur d’orangé, les agrumes confits, la cannelle, les épices douces. Sublime nez, cependant la bouche est à son opposé. Une aromatique pataud, lourde de fruits tropicaux, d’abricot rôti, de cannelle. L'attaque est belle mais dès le milieu de bouche cela devient pataud. Cela manque d’acidité et de finesse. Longueur honorable.

 
Riesling « Schlossberg » 1990 - Domaine Weinbach

Une robe d’une grande jeunesse, d’un joli jaune doré. Nez moins abouti que l'allemand. Légère réduction, notes terpéniques, fruits blancs. En bouche par contre énorme : Le miel, la pierre à fusil, le pétrole, le fruit jaune, les agrumes juteux et un léger côté minéral preuve de jeunesse . Et c'est long... Superbe
 
Retour à la maison avec la seconde paire de blancs 

Corton Charlemagne Grand Cru 2012 - Domaine Rapet

Nez superbe, encore très jeune mais très consensuel sur le beurre, le fruit juteux, la fleur blanche et une dominante minérale très droite et franche. En bouche, c’est très rectiligne, c’est bon et on prend plaisir à déguster ce Corton Charlemagne. Grande générosité aromatique, gourmandise. Un joli côté salin. Longueur très agréable. J'entends l'expression c'est un "puligny avec des couilles" qui m'amuse .

  ​​​​​​​
Meursault 1er Cru « Genevrieres » 2010 - Bernard Bonin

La robe est particulièrement évoluée avec une couleur jaune dorée profonde aux reflets orangés / cuivrés. Joli nez avec un léger début d'oxydation . L’aromatique d’orange sanguine, d’abricot sec, de datte, de miel, de fruit jaune se dégagent. Difficile de placer ce vin à Meursault de prime abord. La bouche est dans un esprit plus fin, grande délicatesse de fruits jaunes à noyaux, de cire d’abeille, de fruit sec. C’est juteux avec une trame d’acidité. Très joli.
 
On passe aux rouges 

Nuit Saint Georges 1er Cru « Les Saint-Georges » 2016 - Thibault Liger-Belair

Un nez que je trouve marqué par un côté nature, avec un superbe fruit, de la mûre, du cassis. Grande classe et d’une grande jeunesse. Tout le monde part en syrah mais cela me rappelle les vins nature bien faits que j'ai pu boire en bourgogne. En bouche, peu de tanins, c'est soyeux . Pas de doute pour moi, on est sur du pinot. Il fallait bien que je vise juste une fois..
Un vin d’une grande gourmandise avec une fraîcheur étincelante de fruit en bouche. Cela manque un mon sens de complexité aromatique et de longueur ! Cependant, cela reste une jolie bouteille de nuit particulièrement accessible !
  ​​​​​​​
Echezeaux Grand Cru 2000 - Jean-Pierre Mugneret

Une robe évoluée, tuilée. Un nez très élégant, d’une grande finesse, fumé sur le fruit noir, la rose fanée, le cuir noble. Un joli jus typique du pinot noir. La bouche est légère, avec une aromatique plutôt classique, cela reste cependant moins joli que le nez. La longueur est vraiment courte. C’est joli mais gros manque de longueur. Cela rappelle plus un 1er cru de 20 ans qu’un grand cru.
 
Seconde battle de rouges et la bouteille stratosphérique de la soirée ( Merci Hervé pour ce beau cadeau). 

Château Latour 1985 - Pauillac

Sublime ! Aucun autre mot ne peut décrire cette bouteille. Une robe parfaitement tuilée, aux jolis reflets grenats. Un nez monumental qui ne cesse d’évoluer (pendant 1h) sur la truffe noir, le champignon, le fruit rouge frais, le bois noble, la boîte à cigare avec un côté fumé particulièrement expressif. Énorme ! La bouche confirme les premières impressions avec des effluves de fruit rouge, de tabac, de truffe noir, de rose, de sous-bois. C’est d’une grande nouvelle avec des tanins très soyeux qui maintiennent une structure à ce vin monumental ! La longueur est folle ! Absolument sensationnel.
  ​​​​​​​
Cote-Rotie 2008 « Coteaux de Bassenon » - JM Stephan

Jolie bouteille qui se révèle sous un beau jour mais qui manque de profondeur pour être un grand vin. Gros côté animal au service. Après aération un nez ou domine le poivre noir, la garrigue et le fruit noir juteux. En bouche, c’est encore très jeune avec une belle acidité. L’aromatique se développe plus avec cette fraîcheur de fruit rouge, ce côté poivré, le réglisse, la garrigue et un côté tapenade bien présent. Belle longueur de fruit et d'épices douces. Joli mais pas sensationnel.
 
Pour finir une douceur hommage :

Château de Fargues 1994 - Sauternes

Pour finir cette très belle dégustation, on enchaîne sur ce beau de Fargues. Nez d’abricot, de patte de fruit, de safran, de fruits tropicaux rôtis. C’est très joli. En bouche, grosse concentration de sucre comme je l’aime avec une aromatique d’abricot, de mangue rôtie, de safran, de sirop. C’est superbe, le seul défaut qu’on puisse lui trouver c’est le manque de persistance et de longueur ! Un très beau sauternes en hommage à Alexandre de Lur Saluces.

 

Petite photo de famille :

​​​​​​​ 
En conclusion soirée ou rien n'est à jeter, superbe niveau avec deux splendides bouteilles : Latour et Weinbach. Comme d'habitude l'ambiance a été au rendez-vous, on a rigolé, on a discuté sérieusement (je crois) , on a profité entre copains (je suis sûr). 

Pour reprendre une citation chère à une personne rencontrée par le biais de ce forum les amis c'est la vie. 

Bel été à tous. 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, legui, matlebat, mgtusi, Marc C, denaire, sideway, HERBEY 99, bertou, chrisdu74, bulgalsa, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, MathiasB, Agnès C, Frisette, starbuck, leteckel, the_ej, mconstant, Cristobal, Pinardo, KosTa74, Kiravi, Garfield, Vesale, zekioflo, choubi38, Ilroulegalet, Kana, forty-one, Allobroge
28 Juil 2023 09:53 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6791
  • Remerciements reçus 3804

Réponse de Marc C sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Très belle série ! 

Le JP Mugneret ressemble à tous les pinots 2000 que j'ai bus, belle aromatique mais ça manque de fond (comme 2007 un peu). Néanmoins on se fait toujours plaisir avec !

Le Latour 85 fait diablement envie !

Marc
01 Aoû 2023 20:35 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Merci Marc. 

Plus beaux Bordeaux bu jusqu'ici. Parlant de bordeaux voici un CR en retard (profitons de vacances sous parisiennes sous une pluie diluvienne...)

De retour chez nos hôtes habituels. Le principe ne change pas nos hôtes nous envoient un menu et chacun amène une à deux bouteille à l'aveugle pour aller avec un des plat et nos hôtes valident et aiguillent nos choix pour des battle intéressantes. 

En préambule en finissant de cuisiner nous dégustons ce rosé des horées car un participant l'a trouvé chez un caviste à un prix éloigné de ce que l'on peut trouver sur les internet..

Aucune note prise mais jolie aromatique sur les fruits rouges, c'est glouglou pas très long, pas très complexe. Pas grand chose à dire.

 
C'est parti pour une jolie paire de blancs pour préparer le palais : 

Bourgogne Aligoté « En Gerlieux » 2020 - Domaine de Cassiopée

Un nez de pomme granny, d’agrume, de beurre. Une bouche particulièrement marquée par l’acidité. C’est élégant, raffiné, dans un style tendu et pur. Ceci dit comme toujours ce manque de structure et de volume me donne l'impression de boire de l'eau. 
Joli aligoté néanmoins qui nous aura fait un peu voyager.
 
« Attraction » 2020 - Cabaret des Oiseaux (Jura)

Un nez magnifique de beurre, de sésame grillé, de gingembre, de noisette torréfiées, d’amande. En bouche, une aromatique similaire, très belle, grande classe. de la noisette grillée, de la pâtisserie, de l’agrume confit. Tout le monde part en côte de Beaune même si la tension finale aurait pu nous aiguiller .

Très jolie découverte merci Stéphane et si vous en trouvez foncez c'est un micro domaine et un beau niveau. 
 
Puis nous passons aux bulles pour l'apéritif qui accompagneront magnifiquement anguille fumée, œufs de saumon, saumon fumé, caviar, bellota et vieux parmesan.
 
  ​​​​​​​
Champagne « Yprésien » (dégorgement 2022) - Maison Legrand Latour

Un nez très démonstratif sur la poire caramélisée, le fruit blanc. C’est assez classique. En bouche, bulle très présente qui malheureusement cache l’aromatique. C’est très rafraîchissant cependant cela manque de profondeur ! Belle acidité mais loin de la bouteille quasi imbuvable bue 4 jours plus tard. 
  ​​​​​​​

Champagne La Grande Année 2002 - Maison Bollinger

Un nez de truffe blanche, de fruit blanc, de gingembre, d’épice douce. Une énorme finesse et une cote très onctueux. La bouche se situe dans la même lignée de fruit bien mûr, de truffe blanche, d’épice douce, de fleur blanche, d’agrume frais. La bulle est élégante en début de bouche et s’affine en fin de bouche. 
 
Puis nous passons à la première battle de blancs sur un tartare saumon concombre 
  ​​​​​​​
Clos Rougeard 2006 « Brezé » - Famille Foucault

Un nez indéniablement agréable de fruit jaune, de fruit tropical, de beurre, d’agrume confit, de miel. C’est dense et démonstratif. En bouche, l’aromatique se distingue sur la cire d’abeille et les fruits jaunes confiturés. On retrouve un alcool trop présent pour moi ce qui rend le vin un peu lourd et pataud. Dommage car il y a vraiment une superbe complexité aromatique et une belle finale riche !
  ​​​​​​​
La Charpentrie 2012 - Domaine du Collier (Antoine Foucault)

 Un nez d’une grande pureté sur les agrumes frais, la pêche, la pierre à fusil, le chèvrefeuille et un côté bien gras et beurré ! En bouche, c’est pur et vif. Une belle tension salivante avec de la matière et de fraîcheur. Rien à redire, c’est délicieux. Joli duo avec une préférence nette pour la charpenterie 
 
Place à la seconde paire de blancs sur du haddock et sa crème de petits pois mentholée. 
  ​​​​​​​
Grange des Pères Blanc 2015 - Laurent Vaillé

 Un nez superbe de fleur blanche, de fruit à coque, d’agrume confit, de cire d’abeille chaude, de vanille. Un très beau nez ! En bouche c'est fin, une belle tension qui équilibre. Un superbe équilibre sur la fleur blanche, les fruits jaunes, la cire d’abeille qui manque cependant de complexité ! Encore une fois serions nous en côte de Beaune? Raté en plein Languedoc. Chapeau bas Monsieur Vaillé pour arriver à sortir de tels vins dans la région.
  ​​​​​​​
Kistler Chardonnay 2006 - Sonoma Coast

Une robe or foncé, presque passée. Un nez ou l'on ressent énormément l'élevage qui cache les fruits blancs. C’est particulier et ça plaira a tout le monde mais cela reste très evolué. En bouche, superbe complexité aromatique de fruit jaune confit, de vieux bois, le beurre, la cire d’abeille. On retrouve une pointe d’alcool due au terroir chaud ! C’est très généreux dans le style. Un vin exubérant qui allie la complexité du chardonnay bourguignon et le côté chaleureux de la Sonoma Valley. Un beau vin ! 
 
Place aux rouges! 

On commence par un duo sur un risotto aux girolles et place à l'immense déception de cette soirée :
  ​​​​​​​
Richebourg Grand Cru 1972 - Domaine de la Romanée Conti

Nez repoussant sur la vieille cave , le carton mouillé. En bouche c'est hallucinant on retrouve du fruit, du champignon et un côté terreux qui emporte tout. Pour moi ED. Dommage.
  ​​​​​​​
Chambolle-Musigny 1er Cru « Les Amoureuses » 2007 - Robert Groffier

Un nez qui ne cesse d’évoluer sur les petits fruits rouges, le sous bois, la rose, les épices douces, la truffe noire, la framboise écrasée. On notera néanmoins un premier nez légèrement faisandé qui se dissipera vite. Quelle élégance ! En bouche, c’est fin, d’une grande délicatesse. Un véritable fleuve d’arômes qui ne cessent de s’intensifier. Une jolie acidité vient apporter une pointe de fraîcheur. La longueur est superbe sur ce petit fruit rouge compoté/acidulé et l’aromatique pétale de rose magique ! Splendide pinot.
 
Puis place à deux duso sur de la volaille fumée au foin et quelques légumes de printemps
  ​​​​​​​
Château Margaux 1999 - 1er Grand Cru Classé du Médoc (1855)

Le vin a été aéré 4-5h. Le nez est monumental sur la truffe noire, le champignon, le fruit noir, le cuir et un léger côté animal. C’est très fin, avec ce caractère très bordelais. En bouche, les tanins sont raffinés, soyeux et souples. Grande fraîcheur et aucune austérité malgré le millésime ! Une aromatique de tabac, de cigare, de bois noble, de truffe noir nous envoûte ! Superbe bouteille !
  ​​​​​​​
Château Haut Brion 1996 - 1er Grand Cru Classé du Médoc (1855)

Quel vin … un nez fumé, lardé de griotte, de fruit noir confituré, de boîte à cigare, de mine de crayon, de bois fumé. Un léger côté végétal au départ qui s’estompe rapidement. C’est très démonstratif mais tellement aromatique ! Quel régal. En bouche, une très belle acidité vient contrebalancer cette aromatique riche et fumée de fruit noir, de bois noble, de tabac. Superbe richesse et grande profondeur. Longueur intense. Grande bouteille ! Petite préférence par rapport au Margaux pour moi. 
  ​​​​​​​
Clos des fées 2000 - Hervé Bizeul (Languedoc)

Un vin très fermé malgré ses 23 ans ! Un très appréciable de fruit rouge, de confiture de mure, de bois fumé, de chocolat. C’est très exubérant avec cette densité en bouche ! Les tanins sont encore asséchants avec une dominante d’élevage ! Vraiment pas ma came.
  ​​​​​​​
Grange des Pères 2012 - Laurent Vaillé

Un nez très expressif sur l’orange sanguine, le fraise compotée, le fruit rouge bien mûr, la garrigue, la cerise juteuse. C’est expressif et cela me fait penser à un fonsalette tant l’aromatique est proche de la patte « REYNAUD ». En bouche, il y a une grande dominante de fruit noir confituré, de cassis, de garrigue. On retrouve le côté « agrumé » léger. C’est bon et très plaisant mais cela n’a rien à voir avec la GDP 12 bue en mars dernier ! Jolie longueur. C'est très bon mais pour moi incomparable à la paire bordelaise.
 
Passons au fromage avec ce 

La Reine Chardonnay 2018 - Domaine Labet

Un Chardonnay qui, pour moi, reste beaucoup trop jeune. Un nez sur le pamplemousse et le caillou mouillé. En bouche on ne ressent que l'acidité et aucune aromatique. Aucun plaisir possible pour moi. 
 
Place aux sucres sur un entremêt Bayadère de chez Pierre Hermé (Passion, citron vert, fraise, chocolat blanc, rhubarbe)
  ​​​​​​​
Riesling « Brand » SGN 2006 - Domaine Zind-Humbrecht

Superbe Sucre ! Un nez monumental sur la crème brûlée, la mangue rôtie, l’abricot confit, d’ananas confit. C’est très expressif, grande expression du sucre avec - en bouche - des arômes de fruit jaune caramélisé, de tarte citron confite, d’abricot rôti et de pâte de fruit. Délicieux et tellement complexe ! Un grand SGN alsacien !
  ​​​​​​​
Ice Wine « Vidal Blanc » 2013 - Peller Estates

Le premier vin est bouchonné, Alexandre nous en ouvre une seconde ! Un nez d’abricot confit, de pâte de fruit, de datte, de miel. Une aromatique moins évoluée mais très plaisante et bien concentrée en sucre ! La bouche suit ce rythme avec une aromatique similaire, très fruitée. Une jolie acidité contrebalance le tout pour donner un minimum de fraîcheur à ce vin ! Une belle bouteille qui reste un poil jeune !
 
Splendide soirée, très jolis vins et encore une ambiance au rendez-vous. 

Vivement la prochaine.

Merci de m'avoir lu.

J
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, matlebat, Marc C, denaire, sideway, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, MathiasB, condorcet, Agnès C, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Garfield, Vesale, LEON213, Locals, Ilroulegalet, forty-one, Nicolathicaz, Allobroge
03 Aoû 2023 09:39 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6791
  • Remerciements reçus 3804

Réponse de Marc C sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Superbes assiettes ! Le SGN de Zind a bien plu malgré la richesse ?

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nicolathicaz
03 Aoû 2023 10:16 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

En tout cas il s'est vidé très vite. 

J'ai trouvé ça génial moi.
 
03 Aoû 2023 11:29 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour à tous,


Nouveau CR d’une soirée absolument superbe placée sous le signe de la démesure pour un quintuple anniversaire (sur douze convives). Pas de service à l’aveugle, chacun apporte une à deux bouteilles qui va avec les plats que nous connaissions à l’avance.Un immense merci une fois encore à nos hôtes L et A pour votre hospitalité et le temps pharaonique que vous avez dû passer en cuisine. Pour attaquer cette soirée seront servies deux bulles en parallèle sur des toasts Tarama Caviar, du saumon et de l’anguille fumée ainsi que des gougères au comté.

Dom Pérignon 2000

 

Nez sur la poire le beurre , quelques notes oxydatives. Jolie matière en bouche avec un volume ample et une bulle fine et assagie. Longueur correcte. Joli champagne avec un très joli nez supérieur à la bouche.

Krug 161eme edition

 

Nez magnifique : patissier, des frtuits secs (noisette). En bouche gros volume également et très grosse puissance. Longue finale accompagnée d’une jolie tension. Très grand champagne.

Ensuite sur la première entrée qui sera deux langoustines snackées puis laquée à la bisque et crème de petit pois la première paire de blancs sera deux blancs Beaunois sur le même millésime

 

Meursault Perrieres P.Morey 2005

 

Nez floral et fruits blancs, avec un peu de beurre. C’est très élégant. En bouche c’est très tendu et ça étire superbement le vin. Vin très minéral et c’est long… Superbe.

Batard Montrachet JN Gagnard 2005

 

Nez plus réduit : pop-corn, sésame grillé puis derrière on sent des notes de fruits jaunes accompagné d’un joli beurré. C’est très beau, plus démonstratif. Enorme matière en bouche très équilibrée par une belle acidité qui étire et équilibre parfaitement le vin. De nouveau grand vin même si ma préférence va au Perrières.

Ensuite vient la seconde entrée : St Jacques safranée, mousseline de panais, tuile de st Jacques et safran, noisettes torréfiées. Pour accompagner nous restons sur les blancs mais un bond pour se retrouver quelques années en arrière et en région Bordelaise avec
 


 

Laville Ht Brion 1983

Nez qui ne trompe pas on est sur du sauvignon mais pour une fois ce n’est pas un reproche… Miel, encaustique, buis mais pas caricatural. Ça donne envie.En bouche c’est ample (glycériné ?). Attaque très vive, grosse puissance et c’est très long. Splendide vin auquel j’aurais donnée 15-20 ans à l’aveugle…

Y d’yquem 1985

Nez de liquoreux : safran, écorce d’orange, fruit rôti. En bouche fruit jaune se mêle à la cire d’abeille. C’est équilibré, c’est long. Magnifique. La soirée commence de fort belle manière.

A peine le temps de souffler et de reprendre nos esprits que le premier plat arrive : Pigeon et cromesquis de pigeons et jus réduit Coquillettes cuites au bouillon de volaille, truffe et jambon.

 

Cette fois-ci pas de duel de région mais seront servis face à face

   

1985 Musigny VV Comte de Vogue 1967 réserve Nicolas

Superbe nez sur les petits fruits rouges et la rose fanée. Pas de doute sur l’état du vin ça va être grand. En bouche belle acidité les tanins sont parfaitement fondus et la longueur semble interminable. C’est sur ce genre de vin que l’on a l’impression que le temps s’arrête. Immense.

Barbaresco A. Gaja 1968

Robe maronnasse, nez sur le pruneau, plus aucune matière. RIP

Corton Rognets T Liger Bel air 2007 :

Sorti au débotté et carafé 10 minutes pour remplacer l’italien. Nez très puissant sur les fruits noirs et le bois. Je pars directement sur Bordeaux voir dans le Rhône. Attaque puissante, belle acidité, bonne longueur. On retrouve les fruits rouges en bouche. C’est très bon.Ensuite on passe au gibier : Filet de chevreuil du gatinais, panais roti et giroles. Pour les vins direction Bordeaux et quels Bordeaux pour une triplette cette fois.

 

 

Ch. Lafite Rotschild 1973 :

Nez liégeux sur la vieille cave. J’essaie de goûter : même constat. EDCh.

Latour 1984

Nez sur les épices, le bois précieux, les fruits noirs. En bouche on a encore un beau volume, belle acidité. Seule la longueur qui est « seulement » bonne le place en dessous de l’immense 85 bu récemment.

Ch. Palmer 1985

Nez moins complexe sur les fruits noirs et une note d’élevage. En bouche c’est hyper gourmand, belle matière, c’est très long. Pour moi au-dessus du Latour sur le plaisir pur mais une complexité moins grande.

Quand il y en a plus il y en a encore ! C’est vrai que l’on n’était pas allé au sud jusqu’à présent. Pour accompagner un Carré d’agneau de lait au four, mousseline de carotte à l’orange, brunoise courgette/poivron/olive seront donc servis

 

 

Rayas 2007

Nez sur les fruits noirs. Pas de marqueurs des vins de Reynaud pour moi. En bouche rien à dire c’est très bon, l’alcool ne se ressent que peu. Petite note mentholée. C’est d’une bonne longueur. C’est objectivement très bon mais pas grand. Déçu par rapport aux commentaires absolument dithyrambiques que l’on voit partout sur ce vin.

Hommage à Jacques Perrin 1998

Nez sur les fruits rouges et l’orange sanguine. On a également des notes de garrigue (thym ?), un peu de cuir. La bouche est superbe, fraiche, c’est très long. On ressent la même aromatique que le nez sur l’ora,ge et des notes mentholées. C’est splendide et que dire de l’accord avec le plat.

Pour souffler on passe sur un magnifique plateau de fromages : Trou du cru, saint Nectaire, brillat Savarin et différents chèvres

 

Château Chalon Jean Bourdy 1975

De très jolies notes oxydatives. En bouche le goût de jaune se fait plus discret et la bouche est merveilleusement ciselée. Très joli vin.

Château Chalon Louis Cartier 1969 

Nez sur la laine de mouton. En bouche idem . RIP

Clos saint Urbain Riesling de Zind 2004 en demi-bouteille.

Pas de note terpénique, un peu de fruits jaunes et des notes fumées. En bouche c’est minéral et long. Joli. 

Et pour finir sur une belle touche sucre A nous a préparé cette belle pièce d’Ananas rôti au beurre d’agrume, jus réduit orange/passion/safran, glace vanille bourbon. Qui dit Safran dit Sauternes et les sucres pour finir seront donc :
 

Ch. De Fargues 1976

Nez plus opulent que son camarade avec du miel, de l’orange, de l’ananas et du safran. Grosse matière en bouche et une finale éclatante. Très beau.

Ch. Clos Haut Peyraguey 1967

Au nez ananas rôti, safran. En bouche c’est long, pas d’amertume et belle acidité. Très très beau sauternes et un accord d’anthologie avec le plat.

La petite photo de famille :

 

On a commencé à 19h. Il est désormais 3 heures du matin. Les estomacs sont remplis, les cerveaux légèrement embrumés et les zygomatiques fatigués. Il est temps de rentrer mille étoiles dans les yeux et de se souhaiter de se revoir tous très vite.Evidemment les vins tout comme les plats ont été merveilleux. Mais le plus important est d’avoir passé 7 heures à table en ayant l’impression que cela fait deux heures. Et ça, plus que les vins ce sont bien les compagnons de table.Merci les amis d’être qui vous êtes. Ne changez rien et à très bientôt. Merci de m’avoir lu J
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Gildas, Alain Hinant, Jean-Paul B., matlebat, Galinsky, peterka, HERBEY 99, bertou, chrisdu74, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Vaudésir, Papé, Agnès C, sebus, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, David Chapot, POP, the_ej, Cristobal, vvigne, KosTa74, Martino, Garfield, Vesale, LEON213, choubi38, SG75, Jean F, Aliocha, Allobroge
30 Oct 2023 09:38 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 705
  • Remerciements reçus 1571

Réponse de KosTa74 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

J aime bien le " à la  bonne franquette " ....

Romain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, JulienG.
30 Oct 2023 11:08 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Une légère litote 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
30 Oct 2023 11:33 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 4109

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Mazette, vous n'avez pas fait semblant !
Magnifique, et bon anniversaire aux 5 concernés.
 

Jean-Paul
30 Oct 2023 16:19 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3924

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Waouh ! Impressionnant de générosité et les plats font diablement envie. Chapeau aux cuisiniers.
​​​​C'est un rêve, une forme de graal pour tout amateur. Comme le repas qu'YR nous avait offert l'année passée et auquel j'eus l'honneur d'être convié. Moments rares, précieux, délicieux 
Et joyeux anniversaire aux 5 passionnés bienheureux. 
30 Oct 2023 20:23 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3021
  • Remerciements reçus 7993

Réponse de leteckel sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

J aime bien le " à la  bonne franquette " ....

Bah quoi, ils mangent des coquillettes 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.
30 Oct 2023 21:22 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour à tous,

Petit compte-rendu en retard d'une nouvelle magnifique soirée. Pour une fois un thème fixé longuement à l'avance afin de pouvoir se procurer les flacons "Vins de plus de 60 ans".
 
Pour cette soirée Alex nous avait prévu un menu tout truffe splendide. Pour commencer et préparer le palais

Meursault « En La Barre » 2019 Antoine Jobard

 


Robe jaune clair. Au nez très jolie réduction, pierre à fusil puis un fruit léger et un joli beurré. Bouche sur la délicatesse et la finale iodée étire le vin. Pas hyper complexe en l’état mais déjà très plaisant. Allez on attaque !


Avec l’apéritif - pata négra, vieux parmesan et balsamique de Modène 20 ans, gougères au comté est servi un Dom perignon 1964

 


La robe est orange cuivrée. Le nez est très marqué par l’oxydation, fruits secs notamment la noix, le curry. Cela reste fin et élégant j’aime beaucoup. En bouche, sans surprise c’est un vin tranquille et on retrouve les mêmes saveurs accompagnées d’une belle sucrosité rappelant le dosage. Une superbe acidité étire le vin tout en longueur délicate. Immense coup de cœur pour moi j’ai adoré. 


Ensuite vient un Château Couhins 1957

 


Robe Caramel, presque marron. Nez caramel et surtout café. Pas forcément ma came à priori mais plutôt sympa. En bouche plus rien, juste l’acidité prédomine la structure a disparu, c’est presque métallique avec une longueur inexistante. Je n’ai pas aimé


C’est l’heure de passer à table pour la première entrée du chef, Saint-Jacques poêlées contisées à la truffe, mousseline de rattes façon Robuchon

 


Seront servis en parallèle trois vins Rheingau Silvaner Gebiets Winzergenossenschaft 1965
Malheureusement imbuvable.


Y d’Yquem 1962 - Château d’Yquem

 


Robe dorée, avec des reflets orangés. Nez ultra exubérant, abricot rôti, safran. Magnifique. L’attaque est superbe, gros volume qui vient emplir la bouche. Le vin est d’une élégance splendide. De mon côté je trouve que la longueur interminable est gâchée par des amers trop prononcés pour moi. On est passé à rien d’un grand vin pour moi.


Corton Charlemagne « Négoce » 1964

 


Robe jaune dorée. Nez très agréable de bourgogne, notes florales, du pain grillé, un jolis grillé. Très élégant. Bouche d’une jeunesse insolente sur une aromatique de fruits jaunes (mirabelles), de beurre. Longueur moins persistance que son voisin mais plus aboutie sans ses amers. Immense accord avec les saints jacques. Comme quoi certaines bourgognes peuvent vieillir.   

La soirée commence donc de très belle manière.Place à la seconde entrée : Velouté de cèpes et tranche de foie gras poêlé et truffes

 


On part sur une triplette de bourgogne

Clos de la Roche Grand Cru 1964 - Mise Nicolas

 


Robe rouge tuilée. Nez sur le champignon, léger côté giboyeux, fruit complètement absent.  En bouche nous somme sur le tertiaire uniquement, des tanins légers sont encore présents. Agréable mais pas mon style.


Clos Vougeot Grand Cru 1953 - Lagrive (Négociant)

 


Robe rouge brique. Nez splendide. On a de la truffe, des fruits noirs (mûre), du cuir. En bouche on retrouve les mêmes saveurs , la structure est encore bien présente et l’acidité équilibre parfaitement le vin qui se prolonge sur une finale intense de fruit et de truffe noire. Immense bouteille et que dire de l’accord avec le plat.


Nuits « Cailles » 1962 - Morin

 


Robe similaire au vin précédent. Nez délicat sur la rose fanée, l’oange sanguine, le fruit, le cuir. C’est d’une finesse et d’une délicatesse splendide. En bouche aucun tanin, belle acidité, on retrouve plus de fruit. C’est d’une belle gourmandise. J’ai adoré. Trois belles bouteilles même si le clos de la roche a souffert de la comparaison.

Ensuite on part au sud.

Clos des Papes 1962

 


Robe orangée. Nez sur l’alcool, le pruneau. Pas particulièrement désagréable mais j’ai peur de la surchauffe (coucou Oliv).  En bouche, on retrouve une jolie gourmandise avec rondeur mais manque de longueur et sans réel intérêt. Dommage.


Barolo 1955 - Riserva Speciale Marchese Villadoria

 


La robe est rouge brique, léger cuivrée. Nez horrible pour moi sur le gibier et l’écurie. En bouche c’est élégant sur le petit fruit croquant mais un manque de corps certain et assez court. Bof et passer au-dessus de ce nez est une véritable épreuve…Passons désormais aux plats et aux…. BORDEAUX

Sur le premier plat : Risotto aux Truffes nous aurons donc une battle de Lynch-Bages.

 


Château Lynch Bages 1962 - Pauillac

 


Robe tuilée. Le nez est d’une grande fraîcheur, sur la groseille, la truffe, le cuir, … grand complexité dans ce vin. En bouche, magnifique texture acidulée, élégance. Grand vin d’une grande longueur sur le fruit rouge acidulé. Immense


Château Lynch Bages 1961-4 - Pauillac
On ouvre la bouteille, bouchon de 64 pour une bouteille étiquetée 1961 … La robe est assez similaire au Lynch bages 1962. Le nez est plus végétal, poivron cuit, cuir noble, c’est un peu plus brut en l’état … En bouche, l’acidité domine avec un fruit rouge croquant assez monolithique. Petite longueur de fruit rouge et de cuir. Je n’ai pas aimé 


Château Ausone 1958 - Saint-Emilion

 


La robe est plus orangée, léger brique. Nez sur les petits fruits des bois, la truffe, du poivre. Bouche tanins parfaitement fondus et très délicate. C’est très bonSeconde

Battle de Lafite Rothschild cette fois :

Château Lafite Rothschild 1961 - Pauillac
La robe est claire, délicate de couleur cerise légers reflets orangés. Le nez est orienté sur la rose fanée, l’orange sanguine, le pot-pourri, le fruit acidulé. En bouche, raffinement et acidité, très grande finesse. Pas de grande longueur. Entre la collerette et ce vin ou tout le monde part sur une Syrah on a tous un grand doute sur l’authenticité de la bouteille. Sacré Rudy.

Château Lafite Rothschild 1968 - Pauillac
La robe est très cuivrée, orangée. Le nez est graphite, fruit rouge, léger oxydé. En bouche, c’est dilué et maigre avec une petite acidité discrète. Aucune longueur. Le vin a malheureusement dépassé son apogée.

Château Latour 1964 - Pauillac
Robe Grenat. Le nez est d’une impressionnante jeunesse, opulence, avec une aromatique d’une impressionnante jeunesse de fruit noir, de cuir, de tabac, de graphite. En bouche, c’est classe, belle jeunesse. Le fruit noir, la truffe, le bois noble, le lard, le côté fumé. Ce n’est par contre pas très long et les tanins ne sont toujours pas complètement fondus. C’est très bon mais pas grand.


Plat 2: Pintade rôtie, flambée au cognac, sauce périgourdine truffée, macaronis farcis truffe et foie gras, gratinés au vieux comté.

 



 Encore une chouette battle de Calon

Château Calon Ségur 1964 - Saint-Estèphe
Robe grenat qui tuile. Le nez se distingue sur le fruit noir, la pétale de rose, le pruneau, le tabac, l’orange sanguine. Très gourmand. En bouche, c’est souple, tanins inexistants. Jolie acidité, malgré une longueur assez faible. La bouteille eut été meilleure 10 ans plus tôt mais cela reste bon.

Château Calon Ségur 1937 - Saunt-Estèphe
 La robe est soutenue, plus profonde d’un rouge grenat, légers reflets brique. Le nez est d’une éclatante jeunesse sur des notes d’humus, de végétal, de fruit noir, de confiture de mûre, de cerise à l’eau de vie, de sous-bois, de kirsch. Quel nez et cela continue en bouche … la jeunesse est incroyable, avec une jolie texture de fruit rouge, de bois noble, de vieux cuir, très floral. Grande bouteille avec une longueur honorable. Superbe accord avec la pintade.


Château Ducru Beaucaillou 1959 - Saint-Julien

 


Robe orangée. Le nez est d’une grande pureté de fruit noir, de cèdre, de mûre, de tabac blond. Nez absolument sublime. En bouche, tanins très soyeux. On retrouve une jolie aromatique d’orange sanguine, de fruit noir, de tabac, de réglisse. Belle gourmandise tout en équilibre avec une jolie acidité rafraîchissante. Il manque un peu de longueur pour être un grand vin, mais quel nez !

Château Mouton Baron Philippe 1945 - Pauillac

 


La robe est intense, riche, léger brunâtre. J’ai un petit doute sur le vin. Le nez est d’une belle intensité, sur le cacao, la pivoine, le menthol. C’est très puissant mais le fruit semble avoir complètement disparu. En bouche, c’est puissant avec un léger côté ferreux. Acidité importante sans longueur. Apogée dépassée depuis des lustres. Imbuvable pour moi.

Fromage: Brillat truffé, brie truffé et gouda truffé

Dessert: Tarte Tatin Passion - Glace Vanille

 

Château Rayne Vigneau 1945 - Sauternes 
Robe cuivrée. Le nez est puissant, sur une aromatique végétale, de champignon, l’abricot sec, le safran. En bouche, l’acidité est superbe, grosse fraîcheur qui s’allie à une très jolie aromatique d’ananas rôti, de safran, de chocolat blanc, de champignon. Je crois percevoir une légère pointe d’oxydation Beaucoup de gourmandise dans ce vin. La longueur est honorable mais en deçà de celle attendue.

Château Rayne Vigneau 1904 - Sauternes 

 


Robe caramel. Le nez est un parfum d’une immense complexité sur le caramel, la patte de fruit, l’abricot sec, le caramel beurre salé, fruit jaune caramélisé, ananas caramélisé, miel, cire d’abeille, … quelle complexité … En bouche, c’est profond, intense sur le caramel beurre salé, le miel, la safran, le fruit sec, la datte. C’est la folie, tant le vin est grand en bouche. L’équilibre est tellement incroyable entre sucre et acidité. Beaucoup de fraîcheur et surtout de longueur ! Tout le monde autour de la table donne 40 à ce vin. Hallucinant. 

C’est ainsi que se finit ce nouveau superbe dîner. Il est temps d’aller m’endormir dans mon Uber … Merci les amis pour ces moments partagés et à très bientôt. 

Merci de m’avoir lu. 
J
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Ben, dt, tht, Galinsky, sideway, peterka, bertou, chrisdu74, bulgalsa, bonaye, lutembi, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, GILT, Vaudésir, TristanBP, Papé, Agnès C, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, the_ej, Cristobal, KosTa74, Martino, Fredimen, Kiravi, JulienG., Garfield, Vesale, LEON213, Locals, Chaccz, Ilroulegalet, Droop, lefish
30 Jan 2024 10:30 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1749
  • Remerciements reçus 1187

Réponse de tht sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Whaaaaaa ! Merci pour ce super CR !
Comment lesvins ont-ils été préparés stp ? Ouverts à l'instant ou à l'avance ?

Merci

Thien
30 Jan 2024 12:01 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jl75
  • Portrait de Jl75 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 620

Réponse de Jl75 sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Bonjour Thien,

Les vins ont été mis à la verticale 48 heures avant ouverts au bilame vers 17 heures et nous sommes passés à table vers 21 heures. 
Vougeot Ausone & mouton vers midi
Dom P juste avant le service. 

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht
30 Jan 2024 12:06 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19726
  • Remerciements reçus 5004

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Dégustation "à la bonne franquette"

Exceptionnel dîner ! Je n'aime pas les marathons en général, mais j'avoue que l'on ne peut que rêver de participer un jour à un tel repas.
En 2005, si mes souvenirs sont exacts, j'avais eu la chance, avec quelques LPViens de participer à un repas audouzien : cela restera un grand souvenir de dégustation et de partage de passion.
Rien que pour ce 45, j'ai des étoiles dans les yeux ! Merci.
Et boire un vin de Sauternes quasi centenaire, quelle belle folie ! Bravo de l'avoir fait. !

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, TristanBP
30 Jan 2024 13:52 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck