Nous avons 532 invités et 13 inscrits en ligne

Balade en Alsace en 7 bouteilles

  • Messages : 1928
  • Remerciements reçus 744

jd-krasaki a créé le sujet : Balade en Alsace en 7 bouteilles

Julien Meyer, Alsace Pinot blanc Pierres chaudes 2017-2018
Robe dorée légèrement orangée
Le nez offre des notes de pomme verte, de cidre fermier, de miel d'acacia, de groseille. Ca interpelle directement.
La bouche est tendue, hyper énergique, presque accrocheuse avec une petite sensation tannique. On y retrouve du fruité avec des agrumes et de la pomme, de la fumée et un petit côté poivré très plaisant. C'est très sec.
Belle longueur acidulée non dénuée de gras.
Très bien à mon goût. C'est un peu clivant pour la tablée.

Domaine Bott Geyl, Alsace Pinot noir Galets Oligocène 2016
Robe plutôt claire, disons dans la gamme sombre pour un pinot noir d'Alsace.
Nez un peu comprimé et réduit, qui offre une certaine complexité déjà avec du pain grillé en abondance, des notes un peu cartonneuses qui vont évoluer à l'aération, de la prune très mûre, de la cerise, une note de réglisse.
La bouche est énergique, un peu dissociée avec des tanins très fins mais notables, une acidité accrocheuse, une amertume trop présente et un alcool perceptible. On y trouve tout de même de jolies notes florales en martyrisant le verre.
J'avais bien aimé cette cuvée en la découvrant sur le millésime 2012, là le 2016 c'est difficile à aborder. Probablement trop jeune. Attendre au moins 3 ans.

Frey-Sohler, Crémant d'Alsace Riesling brut
Très joli nez intensément aromatique, floral qui pétrole imperceptiblement, petite note de zeste de citron. On trouve le cépage assez facilement.
La bulle est fine mais insistante au début, la bouche est traçante. Mais à l'aération et au réchauffement, le vin s'assagit et devient vraiment très gourmand. Plaisant, long, équilibré, rafraichissant et floral.
Très chouette.

Jean-Marc Bernhard, Alsace Grand Cru Riesling Wineck Schlossberg 2015
Nez sur les fleurs blanches, le pétrole (avec délicatesse), une note de fruit jaune mûr. C'es très fin.
En bouche, c'est ample, vif, un peu miellé, digeste. Finale aérienne. Un vin très évident, en fait, on a l'impression d'avoir toujours aimé le riesling.

Jean-Marc Bernhard, Alsace Grand Cru Pinot Gris Furstentum 2014
Nez complexe et évanescent de pierre chaude, de coing confit, de fumée, on y trouve aussi une touche de miel, et quelque chose qui évoque la banane verte.
La bouche offre un équilibre parfaitement bordé, avec une puissance maîtrisée, du gras, de la fraicheur, et un moelleux réconfortant.
Belle finale.

Léon Beyer, Alsace Gewürztraminer Comtes d'Eguisheim 2008
Nez sur le litchi, le coing, le brou de noix, le miel.
La bouche est droite, élancée, très sèche (c'est surtout une grosse marche par rapport aux attentes qu'on se forme au nez), tendue par une fine amertume et à maturité.
La finale est fruitée et apporte une certaine douceur, due à une acidité modérée.
Plutôt déroutant.

Léon Beyer, Alsace Gewürztraminer SGN 1998
On continue à remonter un peu le temps
Nez explosif de rose et de champignon frais. Tout un saladier de champignons frais fraichement coupés en fait. Il faut aimer. J'aime bien.
Jolie liqueur fine avec un gras moelleux et une aromatique sur le pétale de rose odorante.
Belle finale délicatement sculptée.


Je crois qu'il va falloir rendre une petite visite au domaine Jean-Marc Bernhard (tu) , aux vins très évidents et naturels d'expression (mais pas "nature"). Mention spéciale pour le crémant de Frey-Sohler. J'ai un peu galéré pour préparer l'ordre de dégustation, mais je ne sais pas si ça aurait été mieux autrement.

JD | Lutèce
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, leteckel, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck