Nous avons 700 invités et 12 inscrits en ligne

Libation (non-funéraire) en l'honneur du Macabeu

  • Messages : 936
  • Remerciements reçus 460

Fred1200 a créé le sujet : Libation (non-funéraire) en l'honneur du Macabeu

Libation (non-funéraire) en l’honneur du Macabeu

Le Macabeu (ou Macabéo) … en voilà un cépage intrigant … par son nom d’abord, qui évoque un trépassé … par le fait ensuite qu’il n’apparaît généralement que comme cépage d’appoint (et souvent d’ailleurs en quantité négligeable) dans les blancs du sud de la France.
Au fil des ans, j’ai pu rassembler quelques flacons de pur Macabeu … pour saluer l’été qui vient de nous quitter, j’ai donc soumis ce cépage méditerranéen à la sagacité de mes deux comparses du soir. Les 6 vins ci-dessous ont donc été dégustés à l’aveugle.

Vin n°1

Robe : jaune citron clair, limpide.
Nez : plutôt frais, avec du végétal (fenouil), un léger beurré (élevage), des fleurs blanches et des arômes plus fumés.
Bouche : attaque grillée, soutenue par un léger perlant, avec de la minéralité aussi. Aromatique assez puissante sur les fruits jaunes, les fleurs blanches. Finale anisée, avec des amers un peu verts (de sous-maturité).
Bon vin dans l’ensemble, qui inaugure de façon honorable cette série de 6 vins.
Ma note : 14,5/20 - Moyenne : 14/20
Il s’agit de : Clandestine blanc 2017 du Domaine De Mena, Vin de France
Vin n°2

Robe : légèrement plus dorée et plus trouble que le précédent.
Nez : très floral (fleurs blanches), pierre à fusil/soufre, fruits au sirop (pêche/poire)
Bouche : attaque grillée avec une belle minéralité, des fruits jaunes qui persistent bien en bouche (toujours au sirop). Bonne tension, portée par un peu de volatile bien dosée. Ce vin apparaît un peu plus rond que le précédent, moins alcoolisé aussi (et sans sous-maturité). Légère amertume finale mais pas dérangeante.
Très bon vin, assez complet. Ma note : 15,5/20 - Moyenne : 15/20
Il s’agit de : Néo Nervis 2013 du Domaine de la Nouvelle Don(n)e, Vin de Pays des Côtes Catalanes

Vin n°3

Robe : légèrement dorée (plus que le 1er vin et moins que le 2ème)
Nez : pomme, goyave blanche, ici aussi un côté un peu sirupeux, fleurs blanches, de légers hydrocarbures.
Bouche : l’aromatique est grosso modo semblable à celle du nez mais le vin présente une importante minéralité qui est enrobée par une matière généreuse, ce qui génère beaucoup d’ampleur et de densité. Un convive estime qu’il y une touche alsacienne dans la manière de finir la bouche, avec cette fraîcheur.
Excellent vin, qui sera d’ailleurs le champion de la soirée. Ma note : 16/20 - Moyenne : 16/20
Il s’agit de : Coste 2013 du Domaine Danjou-Banessy, Côtes du Roussillon
Vin n°4

Robe : beaucoup plus dorée et évoluée, légèrement orangée.
Nez : un peu bizarre, avec des odeurs de liège, de carton mouillé, de cire, de boîte à cigare, de bois. Il y a aussi des fruits jaunes mûrs, au sirop.
Bouche : puissante, avec beaucoup de fruits jaunes et mûrs en attaque, des fleurs blanches, du gras. Vin plus opulent, plus démonstratif que les 3 précédents, avec un côté plus baroque et plus maquillé. Finale sur la poire et une certaine amertume.
Un vin qui n’est pas dénué de qualités, que j’avais d’ailleurs aimé en jeunesse, mais qui a clairement été le moins apprécié de la soirée. Ma note : 13,5/20 - Moyenne : 13,2/20.
Il s’agit de : Les Vignes de mon Père Macabeu 2014 du Domaine Gardiès, IGP Côtes Catalanes
Vin n°5

Robe : assez évoluée et légèrement orangée également.
Nez : frais, avec des fruits jaunes et des fleurs blanches. Un des participants lui trouve un air de Vouvray/Montlouis.
Bouche : attaque assez fraîche, avec de la minéralité qui tient en longueur. Du fruit jaune mûr, avec même une petite touche de fleur d’oranger. Un vin plus harmonieux et « zen » que le précédent, mais avec une aromatique moins expressive que les 4 vins qui l’ont précédé.
A noter que ce vin est le seul à ne pas être un pur Macabeu, il contient un peu de Carignan blanc (15%).
Un bon vin pour moi, équilibré et frais, qui a moins convaincu mes acolytes cependant. Ma note : 15/20 - Moyenne : 14/20.
Il s’agit de : Le Clos du Rouge Gorge blanc 2015 (du domaine éponyme), IGP Côtes Catalanes
Vin n°6

Robe : plus claire que les 2 vins précédents, plus proche de celle des premiers vins de la série.
Nez : très floral, avec une touche de cire/d’encaustique, des fruits blancs. Beaucoup de fraîcheur dans ce nez.
Bouche : attaque minérale, avec des fruits blancs et pas mal d’acidité. Bouche très fraîche et plutôt longue avec une finale sur les épices et les agrumes. Vin d’un bel équilibre, très frais, mais peut-être encore un brin austère. Un vin qui a sans doute besoin de quelques années encore pour se délier complètement.
Très beau vin, un de mes 2 préférés de la soirée. Ma note : 16/20 - Moyenne : 15,2/20.
Il s’agit de : L’Oca 2013 du Roc des Anges, IGP Côtes Catalanes

Classement final
1) Coste 2013 de Danjou-Banessy : 16/20
2) L’Oca 2013 du Roc des Anges : 15,2/20
3) Néo Nervis 2013 de La Nouvelle Don(n)e : 15/20
4) ex aequo : Clandestine 2017 de De Mena et Clos du Rouge Gorge blanc 2015 : 14/20
5) Les Vignes de mon Père 2014 de Gardiès : 13,2/20

Voilà, mon double objectif est rempli.
Primo, je voulais montrer que ce cépage méconnu et mésestimé peut donner de très bons vins.
Deuxio, je voulais balader mes invités. Ce fut réussi : l’Alsace (Pinot gris) et la Loire (Chenin voire Romorantin) ont longtemps tenu la corde et le cépage n’a pas été trouvé au terme de la dégustation.

Merci de m’avoir lu !

Fred
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, podyak, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, DUROCHER, Nicoco, MathiasB, sebus, Frisette, leteckel, jd-krasaki, Hpesoj, FlavFirst, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck