Nous avons 1156 invités et 76 inscrits en ligne

Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 43

stefdel a créé le sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Bonjour à tous,

le week-end des 8-9 avril prochain aura lieu les portes ouvertes en Médoc, avec une soixantaine de châteaux participants ( https://www.bougerenmedoc.com/ ).
J'ai prévu d'y aller faire un tour et j'aimerais vos conseils sur les châteaux à visiter, peut-être suivant 2 critères:
- intérêt de la visite (propriété, installations techniques, accueil, ...)
- les vins (of course)

ci-dessous la liste des châteaux participants à cette édition:
La Tour de By
Saint-Christoly
Les Ormes Sorbet
Chantelys
Castera
Loudenne
Tour des Termes
Lilian Ladouys
Tronquoy Lalande
Marquis de Saint-Estèphe
Le Crock
Cos Labory
Clerc Milon
Cave La Rose Pauillac
Gaudin
Domaine les Sadons
Julia
Tour Sieujean
Hourtin Ducasse
Cassana
La Tour Carnet
Camensac
Lanessan
Les Viticulteurs du Fort Médoc
Lamothe Bergeron
du Moulin Rouge
Micalet
de Lauga
Malescasse
Reverdi
Baudan
Fourcas Hosten
Cave Grand Listrac
Fonréaud
Granins Grand Poujeaux
Lestage Darquier
Chasse Spleen
Bellevue de Tayac
Haut Breton Larigaudière
Vignobles des 4 vents
Lascombes
Ferrière
Marquis de Terme
La Tour de Bessan
Prieuré Lichine
Desmirail
Siran
Dauzac
Larrieu-Terrefort
Belle-vue
Clos de la Bohème
Maucamps
Cantemerle
Paloumey
d'Agassac
Ségur
Saint-Ahon
Dillon
Magnol
du Taillan

Merci d'avance
Stéphane
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17856
  • Remerciements reçus 2671

Eric B a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Je réduis un peu la liste, avec en gras ce que je ferais en priorité

Lilian Ladouys
Tronquoy Lalande
Le Crock
La Tour Carnet (pour le lieu avant tout)
Lanessan

Fonréaud
Chasse Spleen
Vignobles des 4 vents
Lascombes
La Tour de Bessan
Prieuré Lichine
Siran
Dauzac
Belle-vue
d'Agassac

Eric
Mon blog
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stefdel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 609
  • Remerciements reçus 19

masterpity88 a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Pour avoir visité Dauzac l'année dernière, les infrastructures, l'accueil et le vin valent le déplacement...

Après il est vrai que je n'ai pas beaucoup de points de comparaison en Bordelais...

Thibault
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stefdel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 43

stefdel a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Merci Eric pour ton retour, je vais étudier ta liste avec attention ;)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1889
  • Remerciements reçus 680

DUROCHER a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

En accord avec Eric ,je rajouterai Cos Labory pour l'accueil sympa su proprio et sur les millésimes chauds les vins sont assez corrects. Il est certain que pour les installations Lascombes vaut le déplacement.
Bernard.
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stefdel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 43

stefdel a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Merci Bernard, je rajoute Cos Labory, j'avais goûté leur 2006 à sa sortie et c'était plutôt bien
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 29

jmwa a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Effectivement Cos Labory est une visite intéressante et les propriétaires sont sympas.
Les derniers millésimes sont plus que corrects, le 14 est très bon et les 09 et 10 sont excellents et supérieurs à beaucoup de vins de la région, et notamment un autre Cos.
Une autre visite peut être intéressante, c'est Ferrière, travail en bio, cela peut être une comparaison constructive avec d'autres propriétés de la région.

jmw
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 29

jmwa a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

J'ai oublié la Tour Sieujean à Pauillac, un des derniers petit de l'appellation.
Très bon vins dans les bons millésimes et un prix qui reste encore raisonnable.

jmw
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stefdel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 43

stefdel a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Bonjour à tous,
Après avoir pris note de vos précieux conseils, voici un compte rendu de nos 2 jours de visites lors de ces journées portes ouvertes en Médoc, sous un soleil radieux.
Les commentaires sur les vins sont assez succincts, et à prendre avec les réserves liées à cet exercice difficile pour un amateur (pour moi en tout cas :) ) de déguster beaucoup de vins à la suite.

Sur la route qui nous mène en Médoc, petit arrêt à l’extrême Est de l’AOC Saint-Emilion au Château Faugères. Le site est magnifique avec le nouveau chai qui surplombe une bonne partie des vignes. 3 propriétés se trouvent au même endroit, Château Faugères et Peby Faugères (tous 2 en Saint-Emilion Grand Cru Classés) et Château Cap de Faugères en AOC Castillon Côtes de Bordeaux.

Vue d’ensemble du chai de Château Faugères à gauche, du chai de Peby-Faugères à droite, et des vignes (des Merlots de Faugères en premier plan, les Merlots de Peby-Faugères sur la butte à droite, et les Cabernets sur les côteaux et terasses au fond).

Super accueil et visite très intéressante, principalement consacrée au chai de Château Faugères dessiné par l’architecte Suisse Mario Botta. L’architecte a profité de la pente du terrain pour concevoir un chai gravitaire. On entre donc dans le chai au-dessus des cuves. A ce niveau 2 chambres froides à 7°C permettent de réceptionner les vendanges (rôle tampon) et de faire une macération à froid. Ensuite tri manuel et optique et le raisin est déposé dans les cuves à l’aide de cuvons roulants. Là nouvelle macération à froid (~3j) avant de démarrer la fermentation alcoolique.

Cuves en chêne thermo-régulées

Ces cuves sont équipées d’un système Oenoscan, qui en plus d’assurer la régulation thermique, va prélever un échantillon toutes les 3 heures et faire une analyse (sucre, densité, acidité, …).

Vue sur les vignes depuis la terrasse en haut du chai

Le chai dessiné par Mario Botta, franchement ça en jette !

Château Faugères a démarré sa conversion en bio (Peby a commencé un peu avant et devrait avoir le label d’ici 2020).
Malheureusement nous n’avons pas été aussi enthousiasmés par les vins…
CR: Cap de Faugères 2011 – AOC Castillon Côtes de Bordeaux
Nez sur le fruit (mûre), assez facile et léger en bouche, avec un peu de rondeur, mais une acidité trop marquée.

CR: Château Faugères 2011 – AOC Saint-Emilion Grand Cru
Nez plus riche et boisé, le vin est plus tranchant, fruits rouges et un léger toasté, avec des tanins soyeux même si marqués en finale. C’est bien mais il manque quelque chose (profondeur, expressivité), on n’a pas vraiment accroché.

Après ce prélude, nous voilà en Médoc, et on démarre en haut à Saint-Estèphe.
On commence par le Château Tronquoy Lalande (propriété des frères Bouygues), on a la chance de faire la visite avec le directeur d’exploitation Yves Delsol, qui nous parle avec passion du terroir du château, dont les vignes sont sur une croupe de graves-argileuses de 8m de profondeur, avec vue sur la Garonne. Le Merlot est ici majoritaire (52%). Le cuvier inox comporte 16 cuves doubles.

Petit panneau d’explication sur les cuves doubles

Ce sont des cuves avec 2 parties, séparées par un plan incliné (inspiré de Haut-Brion). Le vin de goutte ira dans la partie basse de la cuve (pour y faire sa fermentation malolactique), tandis que le chapeau de marc va se presser un peu tout seul (avec la pente) avant d’aller au pressoir. Discussion très intéressante sur ce qui respecte le mieux le raisin entre un chai gravitaire et un pompage en douceur. Sur le remontage aussi qui est ici fait par petites séquences régulières. Et sur les lies qui vont se fondre dans le vin pendant les 12 mois d’élevage (pas de soutirage). Bref le monsieur respire son métier et on l’écouterait pendant des heures. Ils n’ont qu’un seul chai à barriques, ce qui les oblige à croiser les 2 années (le 2015 est actuellement en cuves pour avoir le 2016 en barriques).

Yves Delsol dans le chai à barriques

Moi je trouve ça beau les barriques peintes en rouge avec le vin de presse

On passe aux vins (toujours accompagnés par Yves Delsol) :
CR: Château Tronquoy Lalande 2013 – Saint Estèphe
Nez fin et élégant, des fruits avec une pointe d’épices. Beaucoup de fraîcheur avec un joli fruit acidulé. Le touché est très beau, avec une belle tension. Un qualificatif : élégance ! et pour le coup, coup de cœur !

CR: Château Tronquoy Lalande 2006 – Saint Estèphe
Le nez est plus sur le cassis, avec un boisé discret et des notes d’évolution. La bouche est droite, nette, avec des tanins fondus et une bonne longueur. Très bien.

On va ensuite au Château Cos Labory, beaucoup de monde au moment où on y passe, on goûte juste les 2 millésimes de Cos Labory proposés à la dégustation, 2014 et 2011. Je ne sais pas si on était encore sur l’élégance du Tronquoy Lalande, mais on trouve les 2 millésimes caricaturaux, marqués par le bois, avec des tanins un peu durs… pas de plaisir à ce moment-là.

Quand on arrive au Château Lilian Ladouys (propriété rachetée en 2008 par Jacky et Françoise Lorenzetti) , c’est l’heure de la pause pour ceux qui font les visites, alors on passe direct à la dégustation.

La chartreuse du château Lilian Ladouys

CR: La Devise de Lilian Ladouys 2014 – Saint Estèphe
Avec 50% de merlot c’est rond avec des fruits, souple, harmonieux. Pas très complexe mais gourmand. Bien

CR: Lilian Ladouys 2014 – Saint Estèphe
Là encore on est sur un assemblage faisant la part belle au merlot à 56%, avec 40% de Cabernet Sauvignon, et complété par 2% de Cabernet Franc et 2% de Petit Verdot. Le nez est en finesse sur les fruits rouges, un peu de cèdre. La bouche est superbe, gourmande, une belle tension, le fruit est là avec une touche de mokka. Belle finale. On adore et deuxième coup de cœur !
Pour comparer avec le Tronquoy Lalande 2013, on a un poil moins d’élégance, mais on gagne un cran en complexité. On est sur des millésimes différents 2013 vs 2014, ça joue forcément.

Petit arrêt ensuite au Château La Tour Carnet pour admirer la tour quadrangulaire

Château La Tour Carnet

La visite est classique, un seul vin à la dégustation
CR: Château La Tour Carnet 2014 – Haut-Médoc
Nez sur le cassis, la cerise. La bouche ne semble pas bien équilibrée, avec l’alcool qui ressort. Les tanins ne sont pas encore fondus. Pas de plaisir en l’état.

Jour 2 à suivre...
Stéphane
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, FloLevBen, Frisette, starbuck, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 29

jmwa a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Merci de ton retour
On attend la suite
jmw
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 43

stefdel a répondu au sujet : Portes Ouvertes en Médoc 8-9 avril 2017

Deuxième jour, on commence par se cassez le nez au Château Lascombes où on apprend que les visites sont uniquement sur réservation, et c’est complet pour la journée (portes ouvertes mais pas trop quoi :unsure: )
C’est pas grave, on file au Château Prieuré Lichine à Margaux. Visite très intéressante sur le côté historique du vignoble bordelais, de ses appellations, et de l’histoire du château et d’Alexis Lichine, avec des anecdotes sympa, comme Sacha Lichine (le fils d’Alexis) qui prévoit un héliport 2 places lors de la construction de la rotonde qui sert aujourd’hui de boutique/ salle de dégustation, pour que ses amis puissent venir en hélico même si son hélico est déjà garé (on n’y pense pas assez B) ).

Château Prieuré Lichine (à gauche une partie de la collection de plaques de cheminée d’Alexis Lichine sur les cuves en béton externe)

Par contre lors de cette visite attaque en règle sur les vins naturels qui sans souffre ajouté ne peuvent pas se conserver plus d’un an au grand mieux (ouch !).

Cuves en béton tronconiques thermo régulées en paroi

CR: Confidences de Prieuré Lichine 2012 - Margaux
Nez un peu fermé sur le fruit, avec une pointe d’amande. Attaque souple, bouche sympa avec des tanins qui commencent à s’assouplir.

CR: Prieuré Lichine 2006 (magnum) – Margaux
Nez évolué sur les fruits noirs, un peu de bois fumé. Touché suave, vin qui commence à évoluer, belle fraîcheur. C’est classique et bon.

CR: Prieuré Lichine 2016 (échantillon primeur) – Margaux
Le fruit explose au nez, en bouche c’est à la fois gourmand et puissant, et on est surpris par la finesse des tanins. Un grand millésime ? (bon attention nous n’avons aucune expérience de dégustation de primeurs !)

On enchaîne au Vignoble des quatre vents, pour une découverte de leurs différents vins


CR: Z blanc 2015 – Bordeaux
Vin blanc sec sur les agrumes, c’est frais, très sympa.

CR: Z rouge 2014 – Bordeaux
Assez simple mais bon, droit.

CR: Château Bonneau 2012 – Haut-Médoc
Nez discret sur les fruits rouges (framboise), attaque souple mais manque un peu de structure.

CR: Villa des quatre sœurs 2012 – Margaux
Pas de notes sur ce vin, et pas de souvenirs…

CR: Château Tayrac Plaisance 2012 – Margaux
Nez sur le cassis, un peu de clou de girofle. En bouche on a la puissance du Cabernet Sauvignon, une pointe d’épices, mais manque un peu d’équilibre.

CR: Clos des quatre vents
On est clairement un cran au-dessus (le tarif aussi), c’est rond et velouté, puissant et élégant à la fois. Très (très) bien.

On casse la croûte au food truck sur le parking du Château Ferrière, et c’est reparti.


CR: Château La Gurgue 2012 – Margaux
Nez un peu vert, la bouche est agréable mais l’acidité ressort un peu déséquilibrant le vin. Bof.

CR: Château Ferrière 2011 – Margaux
Nez discret, en bouche c’est un peu fluet avec un manque de structure, et des tanins qui assèchent en finale. Re-bof.
Bon c’est peut-être l’effet food truck mais on n’a pas accroché du tout sur ces 2 vins.

On quitte temporairement l’appellation Margaux pour aller faire un tour en Moulis-en-Médoc, au Château Chasse-Spleen.
Un peu d’art moderne.


Pas moins de 9 vins sont proposés à la dégustation, c’est parti.

CR: Blanc de Chasse Spleen 2013 - Bordeaux
Nez sur l’ananas, on retrouve ce fruit en bouche avec un peu de coing, et une note sucrée. Ce n’est pas très long mais pas mal.

CR: L’Héritage de Chasse Spleen 2011 – Haut Médoc
Nez agréable, avec un peu de pain toasté, de mokka. La bouche n’est pas très plaisante, ne semble pas en place. Bof.

CR: L’Oratoire de Chasse Spleen 2008 - Moulis
On retrouve un nez similaire, mais la bouche est plus équilibrée, c’est mieux.

CR: Château Gressier Grand Poujeaux 2011 – Moulis en Médoc
Nez sur les fruits noirs, cèdre. En bouche un côté sauvage mais agréable, des tanins fins, c’est pas mal du tout.

CR: Château Gressier Grand Poujeaux 2005 – Moulis en Médoc
C’est plus puissant, plus long, avec un côté poivré en plus. Mais l’alcool ressort un peu et les tanins ne sont pas complétement fondus. A attendre ?

CR: Château Gressier Grand Poujeaux 2015 – Moulis en Médoc
Le fruit est très beau, on retrouve le style avec un côté sauvage mais c’est mieux équilibré, avec des tanins soyeux. Mon préféré entre les trois millésimes.

CR: Château Chasse Spleen 2011 – Moulis en Médoc
Le nez est discret, sur la prune, un peu de cassis. En bouche c’est tendre, avec un grain fin. Finale moyennement longue. Assez Bien.

CR: Château Chasse Spleen 2006 – Moulis en Médoc
L’aromatique est plus complexe. Attaque en bouche un peu dure, c’est plus puissant, avec des tanins pas complétement fondus. Finale un peu plus longue. Bien.

CR: Château Chasse Spleen 2009 – Moulis en Médoc
Les arômes au nez sont plus évolués, cerise confite et liqueur de cassis, mais aussi un côté floral. En bouche c’est plus rond tout en ayant de l’élégance, les tanins ne sont complétement fondus mais pas agressifs, la finale est savoureuse. Très bien, et clairement mon préféré entre les 3 millésimes dégustés.

On file ensuite au Château Belle-Vue, propriété qui a la particularité de faire la part belle au Petit Verdot. Super accueil très chaleureux, c’est la première fois qu’ils participent aux portes ouvertes (je crois) et ils y mettent de l’envie. Des amuse-bouche faits avec une voisine qui vend des produits d’épicerie fine sont prévus, avec une bouchée différente pour chaque vin afin de mettre en avant les accords met-vin. Si pour moi les accords ne sont pas parfait, en tout cas l’initiative est à saluer. On passe aux vins.

CR: Château Bolaire 2010 – Bordeaux supérieur
40% de Petit Verdot. Nez discret avec une note de poivre noir. C’est tendre et souple, joli boisé. Longueur moyenne. Bien.

CR: Château de Gironville 2011 – Haut Médoc
On retrouve la rondeur du merlot (10% de petit verdot ici), c’est mûr. Bien.

CR: Château Belle Vue 2013 – Haut Médoc
L’aromatique est assez complexe sur les fruits noirs, que l’on retrouve en bouche. C’est bien fondu, élégant. Bien +.

CR: 100% Petit Verdot 2016
Encore en élevage, cette première cuvée 100% petit verdot est une bombe de fruit qui vous explose au nez. En bouche on retrouve cette expression du fruit, avec un côté plus mûr, soutenu par une fraîcheur mentholée. C’est sacrément bon et je serais curieux de voir ce que cela va donner une fois l’élevage terminé !? A noter qu’une partie du jus est élevé en amphore italienne en terre cuite.

Amphore italienne en terre cuite servant à l'élevage d'une partie du 100% Petit Verdot

Pour terminer notre périple, on s’arrête avant de prendre la route du retour au magnifique Château d’Agassac. On profite du soleil, des pelouses et du cadre superbe. Bon on goûte les vins aussi quand même ;)

CR: L’Agassant d’Agassac 2012 – Haut Médoc
Sur les fruits rouges (framboise, griotte), c’est simple et agréable. Pas très long mais ça se boit bien.

CR: Château d’Agassac 2007 – Haut-Médoc
Nez sur les fruits noirs et le cuir. En bouche très bel équilibre sur des notes évoluées, des tanins racés, c’est suave tout en gardant de la fraîcheur. A mon avis à son apogée ou très proche et coup de cœur pour moi.

CR: Château d’Agassac 2008 – Haut-Médoc
Par rapport au 2007 c’est plus rond et plus jeune, c’est élégant, bien fait, mais ça n’a pas le caractère du 2007. Bien +.

Voilà, nous avons bien profité de ces 2 jours de portes ouvertes. A noter le très bon accueil des propriétés que nous avons visité.
Merci à ceux qui ont eu le courage de lire le post en entier :)

Stéphane
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, TIMO, DUROCHER, Loïc38, Frisette, jclqu, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120jean-luc javauxVougeotstarbuck