Nous avons 1879 invités et 18 inscrits en ligne

Les Déplaude de Tartaras

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6968
  • Remerciements reçus 6140

Les Déplaude de Tartaras a été créé par Frisette

 

Les Déplaude
7, rue du Prieuré
42800, Tartaras
06.16.72.63.38.

Présentation du domaine(tiré du site internet du domaine):

Notre Histoire fait que nous avons été paysans avant d'être vignerons.
Dans les années 80, Pierre-André se spécialise dans le lait mais garde 1.5 ha de vignes. En 2003, à l’heure des premières baisses du prix du lait, nous choisissons de relancer la vigne. Entre 2003 et 2008, nous replantons plus de 3 ha et finissons par abandonner la production laitière. 2008 marque également le passage des vignes en Agriculture Biologique et 2009 le passage en biodynamie.
Pour nous être paysan c'est l'art de comprendre son environnement, vivre au rythme du sol, du climat, et trouver sa place en symbiose afin de cultiver et non exploiter.
Le "sens paysan" est pour nous cette approche empirique et intuitive nous a guidés dans notre choix de devenir vignerons en 2003 et guide encore la manière dont nous avançons. Car pour répondre à l'exigence de ce titre de paysan-vigneron nous nous devons de préserver une dimension de vignoble limitée.
Allergiques à la monoculture, en devenant vignerons, nous avons choisi de maintenir une polyculture-élevage sur la ferme. Ainsi, en plus de nos 5.5 ha de vignes, nous élevons une quinzaine de génisses et cultivons une 15aine d'hectares de terres.
Être et travailler en paysan c'est aussi répondre à une éthique. C'est refuser d'agir en Agri-Manager, car, pour nous, trois petites fermes vaudront toujours mieux qu'une grande. Cette dimension sociale nous est fondamentale. Plus on est nombreux dans le métier, plus on s'enrichit et donc plus on progresse.
Concrètement, nous avons à cœur de prendre soin de nos pieds de vigne au même titre que nous prenons soin de chacune de nos vaches et cette qualité d'attention nous tachons de l’étendre également à ceux avec qui nous travaillons, collègues, saisonniers, clients.
A mille lieux d'un simple emploi ou d'une carrière, nous appréhendons notre métier comme une vocation.
La relance d'un vignoble sur les Coteaux du Gier est un travail de longue haleine mais aussi un fabuleux défi.


Le domaine produit, à l'heure actuelle, des vins en IGP Collines Rhodaniennes:

- 4 Blancs:
- Corde Sensible: Viognier. Parcellaire. Elevage en cuve (9 mois) et demi-muids
- Poussières d'Etoile: Chardonnay + Viognier. Jeunes vignes. 6 mois en cuve
- Le Monde à l'Envers: Ravat 6, Clairette, Viognier. Jeunes vignes. Elevage en barriques (8 mois)
- Les Yeux Fermés: Roussanne, Jacquère, Viognier. Jeunes vignes. 6 mois en cuve.

- 1 Rosé:
- Clair de Lune: Gamay, Syrah. Jeunes vignes. 9 mois en cuve

5 Rouges:
- Tout Compte Fait...: Pinot, Syrah. Jeunes vignes. 9 mois en fût de chêne
- La Chanse: Syrah. Jeunes vignes. 11 mois en demi-muids et fûts de chêne
- Ciel d'Orage: Gamay, Syrah, Pinot. 9 mois en cuve
- Hop'Là!: Gamay. Vieilles Vignes, plus de 40 ans. 8 mois en cuve et fûts
- Mine de Rien: Mornen Noir (cépage ancien de la vallée du Gier). 8 mois en fûts

www.lesdeplaude.com

Flo (Florian) LPV Forez
17 Jui 2016 21:58 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6968
  • Remerciements reçus 6140
CR: Les Déplaude de Tartaras, IGP Collines Rhodaniennes (viognier), Corde Sensible, 2014

Bue lors d'une soirée étonnante!!!

Jean-Bernard:
Nez typique, pur mais pas entêtant. Bouche qui glisse toute seule, manquant un peu de relief selon, mais au moins ce n'est pas lassant comme les viogniers habituels. Sympa.

Cédric42120:
Nez variétal (poire, fleurs blanches) sur un fond de fruits secs.
Bouche droite, fruitée, typique viognier.. Bonne buvabilité, j'en ai rencontré des plus exubérants. C'est bien fait, mais forcé de constater que bu pour lui seul, ce cépage n'est vraiment pas ma came, question de goût.
Bien

EricB:
Viognier sur schistes. Le nez est typlque du cépage : abricot, pêche jaune, violette. La bouche, par contre, est fine, pure, cristalline, avec juste ce qu'il faut de tension, loin de la lourdeur habituelle. La finale se permet met même quelques notes citronnées qui apportent du peps.

Frisette:
La robe est claire. Le nez est porté d'emblée sur l'abricot et la poire, puis un côté floral à l'aération. On retrouve une bouche de viognier, grasse et peu acide. C'est rond, et il sait rester élégant et équilibré, grâce à un côté un peu cristallin, pas si évident sur les viognier d'habitude. Il fini court et un peu pommadé. C'est bien fait, et c'est même Bon (15/20).

Flo (Florian) LPV Forez
17 Jui 2016 22:05 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6968
  • Remerciements reçus 6140
CR: Les Deplaude de Tartars, IGP Colline Rhodanienne (gamay), Hop'La!, 2014

Bue lors d'une soirée étonnante!!!

Jean-Bernard:
Nez sur les fruits rouges, les agrumes. Bouche juteuse et croquante, en rondeur. J'ai beaucoup aimé ce vin qui fait très gamay sudiste.

Cédric42120:
Nez fruité (fraise, cerise) avec un côté sanguin/giboyeux, agrume.
Bouche juteuse, fruitée, croquante, droite, légèrement graphite/minérale. C'est long, tendu, structuré.
Très belle découverte !
Bien/Très Bien

EricB:
Gamay sur schiste qui s'appelle Hop'là. La robe est rubis translucide. Le nez est fin et fruité sur des notes de fruits rouges frais et d'épices. La bouche est elle aussi pure, fine, glissante, très aérienne, légèrement poivrée, assez éloigné de l'image habituelle du Gamay. A l'aveugle, je pense d'ailleurs que l'on partirait plutôt en Pinot noir. Tout le monde apprécie. Ce vin (bio) est vendu 7,50 € à la propriété !

Frisette:
Premier rouge de la soirée, et pas le moins méritant. La robe est rubis. Le nez est réduit, avec un léger côté sur le boyau. La bouche est sur le graphite, un peu métallique. Il est très tranchant, avec un côté "silex" et pierreux. L'aromatique "pinote" clairement: framboise, cerise...avec une sensation légèrement poivrée en finale (je pense qu'à l'aveugle je pars pinot noir direct). Il possède également une très belle tension, provoquée sans doute par une grosse acidité. C'est Très Bon (16/20)...en tout cas autant que des oeufs...des oeufs Hop'Là!!! évidemment!!!:P

Flo (Florian) LPV Forez
17 Jui 2016 22:09 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6968
  • Remerciements reçus 6140
CR: Les Deplaude de Tartaras, IGP Collines Rhodaniennes (syrah), La Chanse, 2014

Bue lors d'une soirée étonnante!!!

Jean-Bernard:
J'ai bien aimé le nez typique et la chair tout en fraîcheur de cette syrah.

Cédric42120:
Nez typique, légèrement poivré, sanguin. Bouche fruitée, déliée avec un accent balsamique apportant un coté fougueux.
Bien ++

EricB:
Si l'aromatique est très Syrah ( fruits noirs, violette, léger lard fumé/poivré), la bouche a un profil proche de celle du Gamay : fine, élancée, aux tannins soyeux/glissants. La finale est expressive sur des notes épicées et balsamiques. Y a bon !

Frisette:
Robe grenat à reflets rubis. Le nez est sur les agrumes. La bouche est poivrée, avec des agrumes, des fruits rouges...c'est croquant, complètement délié, et porté par une grosse acidité. Très gouleyant, le vin de copain par excellence, Bon à Très Bon (15,5/20)

Flo (Florian) LPV Forez
17 Jui 2016 22:12 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3136
  • Remerciements reçus 4873
Les Déplaude de Tartaras - Le Monde à l'envers 2014 : (ravat blanc, clairette, viognier, 8 mois en barrique) Couleur or pâle aux reflets verts, nez expressif, avec des notes de fleurs blanches, de pêche, d'abricot, de fenouil, un petit côté beurré également apporté par l'élevage (et par le ravat?) déjà bien intégré. La bouche est puissante, très grasse, massive, sur des notes florales, de l'abricot, un peu de poivre blanc, avec un peu d'acidité mais pas assez pour étendre suffisamment le vin à mon goût. Finale de bonne longueur, mais un peu lourde. Au final, plus de complexité que dans la cuvée Poussières d'étoile (élevage cuve), mais un peu moins de fraîcheur et de plaisir.
18 Juil 2016 10:48 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3136
  • Remerciements reçus 4873
Les Déplaude de Tartaras - Poussières d'étoile 2015 : (IGP Collines rhodaniennes, chardonnay et viognier, élevage cuve 6 mois) Couleur or pâle aux reflets verts, nez plutôt marqué viognier, abricot, pêche, fleurs blanches, un peu d'agrumes aussi. Bouche vive, avec une acidité remarquable pour 2015, le viognier emmène un peu de gras, de l'abricot et de la pêche, pendant que le chardonnay apporte de la tension et des notes citronnées. Bonne longueur, finale fraîche, légèrement saline. Très beau vin.
01 Aoû 2016 22:37 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6590
  • Remerciements reçus 4424
CR: Les Deplaude de Tartaras, IGP Collines Rhodaniennes Ciel d'Orage 2019

Gamay/pinot noir/syrah
Nez sur le raisin, la péche, le poivre.
Bouche ronde, souple, plutôt gourmande et juteuse, sans lourdeur.
Une infime amertume en finale.
Manque un peu d'énergie pour être vraiment enthousiasmant mais c'est un joli petit vin (10€ prix domaine).
Très bien sur un cervelas pistaché cuit dans le vin rouge, puis sur un poulet froid.


JB
03 Jan 2021 19:36 #7
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras – IGP Collines rhodaniennes – L'écume des jours – Marsanne – 2018 

Fichier attaché :


Verre bu au restaurant  Raphaël Vionnet

La robe hésite entre paille et or.
Le nez bien ouvert et engageant s’affirme dans une partition subtile qui associe fruits jaunes, notes vanillées, herbes aromatiques et citron.
D’un volume magnifique, la bouche reprend cette aromatique du nez en rétro-olfaction (et on s’en félicite !), peut-être exacerbée, est guidée par une juste acidité dans une finale à l’allonge superlative.
Je n’ai retrouvé aucune lourdeur comme c’est souvent le cas dans les blancs du Rhône septentrional associant, ou pas, marsanne et roussanne.
Très Bien + 

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Papé
31 Juil 2021 19:02 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
Depuis que j’avais dégusté une des cuvées de ce domaine au restaurant Raphaël Vionnet (voir mon post juste au-dessus), j’avais prévu de lui rendre visite pour découvrir le reste de la gamme. Il faut dire que les commentaires dans ce fil de la joyeuse bande de LPV Forez m’ont aussi encouragé à le faire.
Retour de vacances de Savoie direction le Berry : Tartaras est sur la route, à condition de passer par Lyon. Rendez-vous est donc pris avec Anne Déplaude quelques jours auparavant pour m’assurer de sa présence.

Vous l’aurez compris, Déplaude (avec un accent, merci pour eux à ceux qui ne l’oublieront pas) est le nom de famille d’Anne et Pierre-André, et Tartaras est le nom du village où ils résident.
Je suis accueilli par Pierre-André qui me confie à Anne pour la dégustation. L’accueil est simple, direct et cordial, et le dialogue va vite s’instaurer.

L'appellation de paysans-vignerons est revendiquée, comme par Nicolas Ferrand du domaine des Côtes Rousses par exemple : c’est en effet toute une philosophie, en plus ancrée dans leur cas dans leur passé de paysans. Ainsi, après avoir débuté cette nouvelle activité vigneronne en 2003, le passage en agriculture biologique s’est fait très rapidement en 2008 et celui en biodynamie dans la foulée en 2009. Les préparations sont réalisées par un groupement d’agriculteurs locaux adeptes de la biodynamie.  Cela va plus loin, sans revendiquer le nom de vins "nature", en limitant au maximum les doses de soufre : 15 à 30 mg pour une année « normale » comme 2021, 25 à 50 mg pour pouvoir protéger efficacement les vins en année chaude.

Pierre-André et Anne se partagent le travail, aussi bien à la vigne qu’en cave, pour les 7,5 ha du domaine, avec l’aide ponctuelle de quelques saisonniers. C’est sans doute leur souci de rester proches des gens qui explique que 50 % de la production est vendue aux particuliers, contre 20 % à l’export et 30 % qui se partagent entre cavistes et restauration.

Mais ce qui fait l’originalité du domaine est son sol de schistes. Cela confère de la finesse et de la tension aux vins mais, comme il n’y a pas de sous-couche d’argile, rien ne retient l’eau et la vigne souffre particulièrement en cas de sécheresse, avec comme conséquence au minimum une baisse des rendements. Et malheureusement 2022 est en train de combiner les excès de 2019 (chaleur) et de 2020 (sécheresse). Ainsi les 20 mm d’eau tombés le 14 août correspondaient à la première pluie depuis le 30 juin…

L’appellation est IGP Collines Rhodaniennes, une appellation assez vaste et qui regroupe des sols et des cépages bien différents, mais on a affaire ici à une personnalité bien particulière et commune aux différentes cuvées.

On commence la dégustation, les bouteilles ayant été ouvertes depuis au moins la veille. Anne conseille d’ailleurs une ouverture 24 h à l'avance pour tirer le meilleur de ses vins. Quant à la garde, quelques années ne leur font pas peur, jusqu’à 10 ans pour certaines cuvées dans certains millésimes. Les vins sont plus marqués par la minéralité du terroir en jeunesse avant que le fruit ne prenne le dessus après quelques années.

Pas de photos, mais il est important de souligner que les étiquettes sont originales et très belles !

On attaque par les blancs.

Les yeux fermés – 2021
Il s’agit d’un assemblage de cépages typiquement savoyards : 60 % de jacquère, 40 % de roussanne et une touche de chasselas, ce qui fait un peu plus de 100 % mais quand on aime on ne compte pas ! L’élevage en cuves diamant dure six mois.
Un nez frais et friand même si pas très disert, une bouche de bonne vivacité avec une minéralité pierreuse modérée et une finale salivante.
Bien +

Poussière d’étoiles – 2021
Assemblage de 85 % de chardonnay et 15 % de viognier, élevage de 8 mois pour partie en fûts (pas neufs) et partie en cuves.
On change de registre avec un vin qui en impose dès le nez par son aromatique franche et intense, son ampleur en bouche qui s’accompagne d’une pellicule de gras et une finale nette et plus fraîche.
Bien ++ / Très Bien

L’écume des jours – 2020
L’assemblage comporte 85 % de marsanne et 15 % de roussanne, à moins que ce soit du viognier comme l’indique le site, mais cela peut aussi varier selon les millésimes. L’élevage dure dix mois en demi-muids.
Je retrouve la cuvée qui m’avait enchanté sur un magnum de 2018 : une aromatique solaire, de la race et de la profondeur, mais aussi de la tension grâce au sol schisteux.
Très Bien
Il restait quelques magnums de 2018 à la vente : j’en ai pris un !

Corde sensible – 2020
Il s’agit d’un monocépage viognier, les vignes étant les plus âgées du domaine (une quinzaine d’années, ce qui rend d’autant plus remarquable la tenue des autres cuvées issues de jeunes vignes).
L’élevage a lieu principalement en demi-muids, avec un peu de barriques, mais pas neuves, pendant dix mois.
Le nez m’a paru fermé, en tout cas sans arôme variétal. La bouche en revanche ravit par son équilibre, les arômes d’abricot et de violette ressortant mais en délicatesse, avec toujours la fraîcheur apportée par les schistes. Finale de belle longueur avec de l’impact.
Très Bien

Un rosé pour faire la transition avec les rouges.

Eté indien – 2021
C'est un rosé de saignée à base de syrah.
Un rosé léger, à la robe plutôt claire pour de la syrah et pour le type de vinification, également par son profil acidulé et son faible taux d’alcool (11 °). Simple mais efficace, et correspondant bien au millésime.
Bien +

On passe aux rouges.

Mine de rien – 2021
Il s'agit d'un monocépage de mornen noir, un cépage de la vallée du Gier et du Pélussinois., élevé neuf mois en vieux fûts.
Nez mêlant fruits et fleurs, bouche svelte et très acidulée, légère (11 °), à l’aromatique intéressante.
Bien ++

Ciel d’orage – 2021
Un assemblage avec du gamay majoritaire, du pinot noir et de la syrah, élevé huit mois en cuves.
Un beau fruité qui se teinte d’arômes légèrement torréfiés, une bouche plus ronde que celle de la cuvée précédente, mais toujours empreinte de vivacité et finalement d’un bon équilibre classique.
Bien ++

Le vent se lève – 2021
Une syrah en sélection parcellaire avec exposition Est, élevée onze mois en demi-muids et en fûts.
Les épices viennent se mêler aux fruits noirs, la bouche est plus corsée tout en restant bien droite et la finale persistante est bien salivante.
Bien ++ / Très Bien


Voilà qui termine une bien belle dégustation ponctuée d’échanges très intéressants.
Alors que le soleil était bien présent à mon arrivée, un ciel noir menace à l’ouest à mon départ. Anne me confirme qu’il faudrait encore un peu de pluie avant les vendanges envisagées vers le 20 – 25 août.
Mais dix minutes après l’avoir quittée c’est de la grêle qui s’abattait sur ma voiture et à Saint-Etienne les conditions étaient assez dantesques… J’espère que le domaine des Déplaude de Tartaras n’aura pas été trop touché, ainsi que les autres de la région.

Un grand merci à Anne et Pierre-André Déplaude pour l’esprit qui les anime et qui se retrouve dans leurs vins !

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Super-Pingouin, Jean-Bernard, Eric B, Vaudésir, Papé, Agnès C, Frisette, ysildur, KosTa74, Kiravi
21 Aoû 2022 09:18 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6968
  • Remerciements reçus 6140
 oh punaise, tu es passé par chez nous le jour du carnage????
Pas trop de mal? J'espère que vous avez pu vous abriter et bien rentrer ensuite!!!

Flo (Florian) LPV Forez
21 Aoû 2022 21:07 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Les Déplaude de Tartaras, rencontre avec un domaine et un terroir

Oui Flo, nous nous sommes mis à l'abri pendant la période la plus méchante avant de repartir pour rentrer tranquilles.

Jean-Loup 
21 Aoû 2022 21:33 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
Anne Déplaude m'a fait parvenir ces quelques informations actualisées.

Nous avons actuellement 7.5 ha de vignes et depuis 2018, nous ne prenons plus de génisse en pension.
Les travaux des foins se télescopant avec l'ébourgeonnage, nous avons laissé les terrains à deux de nos collègues paysans : l'un qui est paysan boulanger, l'autre qui élève des cochons en plein air.
Tous les deux sont en bio. L'aspect polyculture élevage est raisonné à l'échelle de plusieurs fermes.
Par contre, nous avons souhaité développer un peu de biodiversité au sein de la niveau de notre monoculture viticole et avons donc 13 cépages.
En ce qui concerne les vins, nous avons 6 cuvées (Regards croisés, Fil du temps en plus) et 2 rosés (mais pas en simultané sur une même année) : l'été indien en plus.


Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu
18 Sep 2022 09:45 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 1519
CR: Les Déplaude de Tartaras,  la chanse 2018.  Igp collines rhodaniennes 
100% Syrah 
Belle découverte que ce vin.
Conseillé par un caviste caenais. 
Belle robe framboise. 

Nez gourmand et légèrement salin.
Bouche avenante,  fraiche. Belle Syrah aromatique,  finement épicée.  Les verres se suivent sans fatigue. Franc et gourmand   d'une belle longueur.  Un vrai vin de plaisir dont je n'attendais pas tant.

Il donne envie de goûter le reste de la gamme. BIEN. 

Cordialement. 

Manu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Kiravi, Jeanveux
07 Oct 2022 20:31 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - Mine de Rien - 2021

 

J'avais bien apprécié cette cuvée singulière lors de ma visite au domaine de cet été (voir un peu au-dessus).

Mais qu'en est-il un peu plus de deux mois après ?

La robe est sombre et très jeune.
Bien expressif, le nez développe des arômes de violette, de mûre et d'épices douces.
Le fruité en bouche est très frais, le profil droit et longiligne. Un niveau d'alcool très bas, un léger perlant, presque évanescent, et des tanins inexistants renforcent la gouleyance et la digestibilité du vin.
Bien ++ pour ce vin vivifiant.

Ce cépage mornen noir m'a fait penser à un hybride entre gamay et syrah ; mais son faible taux d'alcool devrait en faire un must dans les années à venir ! Et un bon rapport plaisir / prix (13 € à la propriété).

C'est exactement le vin qu'il fallait pour accompagner une escalope de dinde à la milanaise (3,5 / 5) car ce plat léger réclamait un vin de la même caractéristique.

Jean-Loup

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, bertou, Papé
03 Nov 2022 15:35 #14
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - Poussière d'étoiles - 2021

 

Je débouche et hop... on déguste.

La robe est de couleur paille aux reflets dorés.
Le nez offre une belle expression de fruits jaunes (tendance abricot) et de fleurs (tendance violette). Les 15 % de viognier l'emportent donc sur les 85 % de chardonnay  . Il propose aussi de la brioche et une touche d'agrumes.
La bouche présente une rondeur certaine avec un peu de gras. Un rien de perlant ainsi qu'une grande fraîcheur permettent de l'affiner. L'intensité aromatique est remarquable en rétro, la finale suave, gourmande, sur l'anis, conservant de la puissance.
Très Bien et apprécié unanimement par un public varié.

Le vin gagne encore en volume, associé à du boudin blanc à la crème et aux champignons, réalisant une belle rencontre (3,5 + / 5), même si je n'ai pas noté d'influence du vin sur le plat, pour faire référence au  débat du moment

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, breizhmanu, Papé
28 Déc 2022 15:15 #15
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - Corde sensible - 2020

 

La robe brille d'un or prononcé.
Le nez bien intense, mais sans être entêtant, exhale des arômes classiques de pêche, jaune et blanche, ainsi que des notes florales de violette.
La bouche concentrée et ample affiche quand même une certaine droiture. Un infime perlant vient s'y mêler : sans doute un peu de CO2 pour protéger le vin. L'aromatique est moins fruitée car teintée d'une amertume prégnante. Cela ne me dérange pas, contrairement à ma chère et tendre, d'autant qu'elle relance le vin et l'étire vers une finale qui reste cossue.
Bien ++ / Très Bien

Associé à du boudin blanc aux cèpes, le vin se révèle trop aromatique et gras pour avancer de concert (3 / 5). C'est beaucoup mieux le soir avec des tagliatelles aux champignons et à l'huile de truffe (4 / 5) : l'amertume est presque gommée et mieux intégrée. Le vin gagne en élégance et même en complexité (café ?).

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé, DaGau
14 Mar 2023 22:01 #16
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - Mine de Rien - 2021
 
Fichier attaché :


La robe est très sombre et empreinte d'un violet prégnant.

Le nez de très belle intensité se montre aguicheur, avec ses fruits noirs très mûrs qui partent sur le pruneau, et une touche florale rappelant la violette.
La bouche contraste fortement : gouleyante, à la trame légère et fluide et dotée d'une acidité saillante. Le fruité est plus rouge et même sur la groseille (sensation sans doute en partie due à l'acidité) et la finale, quoique agréable, est un peu fuyante.
Bien +(+)
Cette cuvée est à boire quand il fait chaud et devrait montrer encore plus d'intérêt dans un millésime chaleureux.

Une côte de veau permet de gommer une partie de l'acidité et ainsi de mettre en valeur le vin (3,5 + / 5).

Edit : la bouteille a en fait été bue en trois fois ; le soir et le lendemain, la forte aération lui a fait le plus grand bien ! L'acidité s'arrondit pour se transformer en belle fraicheur. Du coup je réévalue ma note : Bien ++ / Très Bien

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé, KosTa74
29 Avr 2023 13:37 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 693
  • Remerciements reçus 1523
Effectivement ,  j'avais déjà goûté une bouteille similaire aux domaines des amphores au-dessus de chavagnay.
Le cépage mornen noir est très porté fruits noir et frais.
Il me faisait penser à de la mondeuse pour son cote digeste et peu alcooleux .

Romain
29 Avr 2023 14:43 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208

Il me faisait penser à de la mondeuse pour son cote digeste et peu alcooleux .

Oui, mais sans le poivre.
Et sur 2021, le côté digeste est accentué, c'est pourquoi je pense que sur un millésime plus chaleureux cela doit être bien équilibré, tendance fraîcheur.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: KosTa74
29 Avr 2023 16:09 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - Le vent se lève - 2021

 

Une syrah en sélection parcellaire avec exposition Est, élevée onze mois en demi-muids et en fûts.

La robe est très sombre et surtout très jeune.
Moyennement expressif, le nez se libère à l'aération pour offrir un floral prononcé sur la violette, assorti de fruits rouges, avec de la fraise.
Un grand souffle de fraîcheur anime la bouche sans montrer d'acidité stridente. Au contraire, une chair bien fruitée à la texture soyeuse se ressent le long du déroulé gouleyant et agréable, de longueur moyenne.
Bien ++ / Très Bien pour ce vin très bien réalisé, simple mais de grand plaisir.

Avec des chipolatas aux lentilles il joue dans la même cour de la simplicité et des saveurs franches. 3,5 + / 5.

Jean-Loup 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, Papé
18 Sep 2023 22:35 #20
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 693
  • Remerciements reçus 1523

Réponse de KosTa74 sur le sujet Les Déplaude de Tartaras - Visite domaine

Etant allé chez mes cavistes sur Faverges pour chercher des Charvin 2021 (aux caves du chateau) , ses derniers m'ont " prescrit " ceci ...  étant adepte du " pur syrah " : 

CR: Les Deplaude de Tartaras La Chanse 2021 

Hop on fait péter le soir même ! 

Sur le site, il disait de le laisser s'aérer 24h ... 1 h aura suffit pour libérer un nez exquis et terriblement puissant ! La oui c'est de la " pure syrah " !!!!!
La violette, l'olive noire, un côté terreux (pas le même qu'avec du cabernet franc) mais bien clinquant qui enrobe magnifiquement des fruits noirs très vifs ! 
La touche poivré vient parfaire le tout, quelle complexité au nez ... Je n'ai même pas porté le verre aux lèvres, pta.... ça promet ! 

La bouche est corpulente, friande sur l'olive, les fruits noirs.

Quelle longueur et quelle salivation .... 

A J+1 c'est toujours aussi bon et délié mais je préfère l'explosivité a 1h d'ouverture ! 

Bref vendredi , ils annoncent la pluie en catastrophe ... Avec mon chef d'un commun accord ce sera intempéries ! 

Comme j'avais un carton a aller chercher depuis un moment chez François et fils, je décide d'aller faire une petite virée en rhône nord et sur les rives de giers .... 

Belle demeure que chez les Deplaude ou la gentillesse est de mise ! 
De tout façon, en ayant gouté cette vibrante quille, je ne me faisais aucun souci sur les gens que j'allais rencontrer ...
A l'image de leurs vins : très sympas, vivants, les pieds sur terre et qui respectent leurs convictions.

Une belle année qui a été "généreux" en précipitations. Comprenez qu'ils ont eu un peu de pluie a intervalle régulier a comparer d'autres secteurs avec de bons rendements. 45 hecto/ha si je me souviens bien ...

Dégustés une partie de leur gamme en rouge  avec des commentaires succints : 

CR: Mine de rien 2022 13.70 €

Le mornen, je l'avais déjà gouté grace a un autre domaine (domaine des amphores sur Chavanay) 

Un ancien cépage du pilat , qui m'a tout de suite plu comme vu plus haut avec Jean loup.

Une quille très fraiche, déshydratante, non dénué de fruits et pas fluette pour un sou.

A 10° , cela super pour les prochaines canicules avec de la charcuterie légère  : tranche de saucisson, chiffonnade de jambon ... 

CR: Tout compte fait 2021

Un assemblage pinot noir syrah plus axe sur la finesse. Point floral , c'est bon mais trop léger a mon gout, ouvert depuis 6 jours , est ce la bouteille ou moi ... 

CR: Le vent se lève 2021 13.70€ 

De nouveau une cuvée 100% syrah mais dieu que c'est déroutant ... une très belle infusion pour moi. On dirait boire un thé extrêmement floral et parfumé.
C'est bon et il y a néanmoins un soupçon de matière derrière qui fait dire que le vin pourra perdurer ! 

CR: La chanse 2021 15.30€

Rien a ajouter, la quille pour moi qui me donne envie d'en boire des seaux. Une très belle colonne vertébrale complexe qui enchante les papilles ... 


A gouter pour la fougue mais j'en garderais pour voir son évolution ... 

Belle découverte et beau domaine qui plus est est juste au bord de l'autoroute entre Lyon et Saint Etienne dans un charmant petit village ! 

Les prix sont plus que correct, la qualité est la avec du choix et de la " présence " dans chacun des vins ! 

Merci les caves du chateaux !!!!!! 






 

Romain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, sebus, Frisette, leteckel, the_ej, Lame11, Allobroge
21 Oct 2023 15:32 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras – IGP Collines rhodaniennes – L'écume des jours – Marsanne – 2018

 

C'est un verre de cette même cuvée, bu au restaurant Raphaël Vionnet, qui m'avait fait découvrir ce beau domaine.
Et il était issu d'un magnum. Donc quand j'ai pu en acquérir une bouteille lors de ma visite au domaine, j'ai foncé !

La robe d'un or moyen est sertie de reflets grisâtres.
Le nez propose avec une intensité certaine des fruits jaunes mais aussi des fruits secs, noisette et amande, une touche citronnée, une autre de clou de girofle, et une dernière d'herbes aromatiques.
La bouche possède un beau volume mais frappe surtout par sa concentration, à la fois en aromatique et en densité. L'acidité n'est qu'en support et ne prend pas le dessus ; on est quand même sur 2018 ! La longue et belle finale se teinte de beaux amers à peine perceptibles.
Très Bien (+)

Le vin s'avère un peu puissant pour une fondue chinoise aux poissons assortie de différentes sauces (3 / 5 en moyenne) mais la sauce au poivre lui donne du peps et fait preuve de plus de répondant (3,5 + / 5).

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Papé, KosTa74
24 Déc 2023 11:41 #22
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 693
  • Remerciements reçus 1523

Réponse de KosTa74 sur le sujet Les Déplaude de Tartaras la chanse 2021

Bu CR: la chanse 2021 des deplaude de tartaras 

Ouvert direct en sortie de cave.

Nez profond sur les fruits noirs,  cassis,  groseille, pointe de cerise,  touche de ronce, olive , c'est assez complexe. 

La bouche est fraîche sur le menthol avec un jus dense et salivant sur les fruits noirs.
c'est long , gras et très bon.

A J+2 , le vin n a pas bouge ca reste toujours expressif en  bouche mais moins au nez.
joli !

Romain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
18 Fév 2024 20:41 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9337
  • Remerciements reçus 17208
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - Le vent se lève - 2021

 

Nouvelle bouteille bue, après celle de septembre 2023.

La robe assez sombre est brillante et bien violacée sur le pourtour du disque.
Après une réduction initiale qui oriente l'aromatique sur l'animal mais qui se dissipe vite, le nez bien ouvert et plaisant s'épure pour développer des senteurs pointillistes de violette, de fumée et de fruits noirs.
La bouche se révèle fluide et fraîche, sans aucun tanin mais aussi avec un léger déficit de matière. Les arômes fruités et floraux sont agréables et le fruité devient acidulé dans la finale de bonne facture.
Bien ++ et donc un soupçon moins apprécié que la dernière fois, même si c'est plutôt réussi pour un rouge de 2021.
Mais j'aimerais bien goûter la même cuvée sur un millésime plus favorable.

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, KosTa74
22 Mar 2024 12:20 #24
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19678
  • Remerciements reçus 4858
CR: Les Déplaude de Tartaras - IGP Collines rhodaniennes - La Chanse 2021

Bouteille d'échange lpvien, c'est à dire passionnée, excitante et réjouissante.
La robe est très sombre, presque saturée, violine. La syrah s'annoncé clairement.
Premier nez sauvage, jeune, fruité et épicé.
La bouche est souple, pleine et savoureuse très marquée par la syrah, avec des notes épicées, poivrées, notamment et un soupçon de tapenade. 
Ce qui frappe dans ce vin c'est sa sincérité, sa spontanéité, le fait de se livrer sans lourdeur. C'est du plaisir simple et immédiat.
Si l'acidité ne semble pas très haute, le vin reste bien équilibré et sans doute le degré d'alcool peu élevé participe de cet équilibre et de ce sentiment de fraîcheur.
Je me suis dit que ça ressemblait dans l'esprit à la contrepartie de cet échange qui me semble être exactement dans le même esprit. On verra bien ce qu'en dira Kosta 74 !
Belle découverte pour moi en tous cas.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, KosTa74, Lionel73
13 Avr 2024 07:19 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck