Nous avons 1201 invités et 10 inscrits en ligne

The Chita, Suntory whisky

  • Messages : 405
  • Remerciements reçus 68

The Chita, Suntory whisky a été créé par Silène

Distillerie Chita

16 Kitahamamachi
Chita Aichi 478-0046
Japan



whisky.suntory.com/e...





Je viens de goûter le Suntory CR: THE CHITA single grain japanese whisky.
Un très beau blend provenant de la distillerie de Chita, avec un nez rappelant la crème brûlée et le miel, qu'on retrouve au palais. C'est lisse et doux, on ne sent pas du tout les 43°. Vraiment un whisky très agréable.
28 Jui 2020 16:01 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19798
  • Remerciements reçus 3430

Réponse de mgtusi sur le sujet Distillerie Chita, Japon

C'est une centrale nucléaire, tu t'es trompé de photo !

Michel
30 Oct 2020 18:01 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404
CR: The Chita, Single grain japanese whisky, Distiller's Reserve



Robe sur un doré légèrement fluo.
Nez peu intéressant, terne, à la limite de la vulgarité par son boisé blanc vanillé et ses notes éthérées.
Bouche sucraillonne et ardente à la fois, sans aucune complexité aromatique.
Finale sur un douçâtre écœurant qui n'appelle pas à se resservir.
Je n'aime pas du tout...


Plus de détails sur www.whiskymag.fr/art...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
30 Oct 2020 18:02 #3
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404

Réponse de oliv sur le sujet Distillerie Chita, Japon

'' C'est une centrale nucléaire, tu t'es trompé de photo ! ''


Le cadre est idyllique ; la distillerie, elle, ressemble à une raffinerie pétrochimique, comme toutes ses sœurs dédiées à la production d’eau-de-vie de grain. Mais l’esthétique et l’harmonie se conquièrent sur l’éphémère, et dans la bouteille de préférence.

Je vous dirai si je clignote dans la nuit ce soir... :whistle:
30 Oct 2020 18:04 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 405
  • Remerciements reçus 68

Réponse de Silène sur le sujet The Chita, Suntory whisky

J'ai laissé il y a quelques mois un commentaire sur ce single grain dans la discussion Suntory (puisque Chita fait partie du groupe Suntory).
C'est un de mes amis, qui me l'avait offert et personnellement, j'ai trouvé ce whisky sans doute pas très complexe, il est vrai, mais néanmoins très agréable. Mais les goûts et les couleurs, évidemment...
J'en ai d'ailleurs acheté lors de mon dernier passage au GDL ( à 47,20 € contre 55 en Belgique, le rapport Q/P me semble bon).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
30 Oct 2020 18:27 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3663
  • Remerciements reçus 1462

Réponse de PtitPhilou sur le sujet The Chita, Suntory whisky

Bonjour,

j'avoue que depuis un Hibiki 12 ans au début de la renaissance de mon intérêt pour les alcools forts il y a environ 6 ans et quelques autres expériences de dégustation de produits Suntory, allant d'anodin à artificiellement séducteur pour des prix trop élevés voire délirants (Hibiki !), je fuis les marques Suntory et je n'ai acheté que quelques whiskies de la galaxie Nikka-YOichi-Takesturu et Mars.
Peut-être à tort ?
30 Oct 2020 19:01 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 405
  • Remerciements reçus 68

Réponse de Silène sur le sujet The Chita, Suntory whisky

Je dois revoir mon avis sur ce Chita.

A la première bouteille (je ne l'ai pas bue tout seul, hein !), j'avais trouvé ce whisky plutôt élégant et doux, très "smooth" dans un style bien japonais.
Mais à la seconde bouteille (que je n'ai pas encore bue entièrement), j'ai eu l'impression de boire un autre whisky : nez agressif et éthéré et en bouche pas grand-chose d'agréable. Cela m'a déçu et à vrai dire, m'a ôté l'envie de me resservir (alors qu'avec certains whiskies, on a une franche envie de se resservir tout en se disant : est-ce bien raisonnable ? :D ).

Cela me surprend car c'est la première fois que je constate de telles différences entre deux bouteilles d'un même whisky. Le principe d'une marque, c'est d'assurer un goût constant et il me semble que Chita a du travail à faire à ce point de vue. Aurais-je eu un fond de citerne ou est-ce moi qui suis dans un mauvais jour ? Toujours est-il que j'aurais tendance à rejoindre l'avis d'Oliv sur ce whisky...
Il faudrait pour bien faire une troisième bouteille pour me faire un avis définitif... :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
12 Nov 2020 17:23 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18
  • Remerciements reçus 59

Réponse de niema sur le sujet The Chita, Suntory whisky

Un fond de citerne, je ne pense pas que ce soit çà. Ce sont des assemblages de single grain, de plusieurs distillats différents si je ne m'abuse. Par définition, d'un "batch" à un autre, c'est forcément différent, notamment de par le fait que chaque fût derrière çà sera différent.
Après, pour ces gros mastodontes et ces whisky de grosse production, l'avantage des assemblages justement, c'est qu'ils vont pouvoir relativement facilement harmoniser le coup d'un batch à l'autre. Un peu de ces fûts là, on rajoute 3 de celui-ci... hmmm, non 2 en fait, etc.

J'aurai envie de dire peut-être que c'est tes goûts qui changent ? Parce que ceci-dit, s'il fallait faire un parallèle avec le monde du vin, pour moi le Japon, c'est comme la Bourgogne (c'est pas réellement vrai, mais bon, dans l'idée quoi). Même un entrée de gamme d'une distillerie qui bosse mal, et qui goûte mal surtout, se vendra bien trop cher. Et pour avoir ce qu'ils ont produit de superbe, il faut vendre un rein. Alors oui, quand on y goûte à ces superbes, c'est vraiment millimétrique et assez extraordinaire. Mais bon, un rein quoi. Bref, dans mon référentiel perso --> nul.

Je viens de regarder à combien il le vendait ce Chita. Moi avec çà, je repars avec de l'écossais bien meilleur et qui vaut le coup, au hasard un joli Springbank en brut de fût, ou bien un simple Talisker 10 et le reste m'en vais acheter 1 joli Beaujolais %tchin
12 Nov 2020 18:00 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1731
  • Remerciements reçus 737

Réponse de rkrk sur le sujet The Chita, Suntory whisky

Chita c'est surtout un Single Grain, c'est-à-dire un pur whisky de maïs (de mémoire) donc incomparable aux produits écossais. Et en rien réprésentatif des single malts japonais. C'est un peu comme si on a bu un Aligoté et on tire des conclusions sur les blancs de Bourgogne.

En Ecosse, les singles grains sont rares (et à base surtout de blé) : on trouve parfois de vieux Single Grain (style Caperdonich 25 ans) ou du bas de gamme marketing (Haig's Club) mais rien entre les deux.

Le questionnement sur le RQP des whiskies japonais est tout à fait justifié mais Chita est trop particulier (comme le Nikka Coffey Grain) pour servir de base à l'analyse.

Ralf
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Kiravi
12 Nov 2020 22:54 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 405
  • Remerciements reçus 68

Réponse de Silène sur le sujet The Chita, Suntory whisky

'' J'aurai envie de dire peut-être que c'est tes goûts qui changent ? ''

Mes goûts qui changent ? Au fil des ans et à force de découvrir et de goûter de nouvelles choses, je veux bien admettre que les goûts peuvent évoluer mais pas en quinze jours !
Non, j'ai eu tout simplement l'impression de ne pas boire le même whisky ! Par comparaison, j'ai eu l'occasion, à plusieurs reprises, de boire du Nikka All Malt, avec toujours le même plaisir et j'ai toujours eu le sentiment d'un goût constant.

Ceci dit, pour ce qui est des prix, c'est vrai que les whiskies japonais ne sont généralement pas bon marché. La qualité est-elle en rapport avec le prix payé ? Cela, c'est une vaste question ! Personnellement, je n'ai pas encore assez d'expérience des whiskies japonais pour me faire un avis solide sur la question.
14 Nov 2020 16:10 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 0

Réponse de RaoulB sur le sujet The Chita, Suntory whisky

'' J'aurai envie de dire peut-être que c'est tes goûts qui changent ? ''

Mes goûts qui changent ? Au fil des ans et à force de découvrir et de goûter de nouvelles choses, je veux bien admettre que les goûts peuvent évoluer mais pas en quinze jours !
Non, j'ai eu tout simplement l'impression de ne pas boire le même whisky ! Par comparaison, j'ai eu l'occasion, à plusieurs reprises, de boire du Nikka All Malt, avec toujours le même plaisir et j'ai toujours eu le sentiment d'un goût constant.

Ceci dit, pour ce qui est des prix, c'est vrai que les whiskies japonais ne sont généralement pas bon marché. La qualité est-elle en rapport avec le prix payé ? Cela, c'est une vaste question ! Personnellement, je n'ai pas encore assez d'expérience des whiskies japonais pour me faire un avis solide sur la question.


Bonjour,

J'ai eu exactement la même expérience avec The Chita, ma première bouteille a été une vraie surprise, je ne connaissais pas les whiskys de grain et j'y ai trouvé une fraicheur vraiment surprenante tendant plus vers les agrumes que sur la vanille comme je l'ai lu plus haut.
La deuxième m'a parue décevante également, présentant beaucoup moins d'arômes que la première. Je pensais que ça venait de moi mais en lisant ton poste ça m’interpelle.
Entre ces deux bouteilles j'ai aussi découvert le Coffey Grain qui lui est constant et a toujours sa place dans mon coffre à alcools.
06 Déc 2020 21:43 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 467

Réponse de Gaija sur le sujet The Chita, Suntory whisky

'' Ceci dit, pour ce qui est des prix, c'est vrai que les whiskies japonais ne sont généralement pas bon marché. La qualité est-elle en rapport avec le prix payé ? Cela, c'est une vaste question ! Personnellement, je n'ai pas encore assez d'expérience des whiskies japonais pour me faire un avis solide sur la question. ''


Même si pense qu'il vaut peut-être mieux laisser à chacun le soin de faire son propre parcours whiskyesque et d'arriver ainsi à ses propres conclusions, si tu veux l'avis de quelqu'un qui a "bien" connu la production japonaise (c'est un grand mot, par rapport à certains de mes compères je suis ridicule, mais ils sont du même avis que moi) et qui a vu son évolution sur les dix dernières années alors à ta vaste question tu peux rapidement répondre : non :)

C'est un petit peu brutal mais j'assume ce que je vais dire : ceux qui achètent encore du jap à l'heure actuelle sont (re)tombés dans les sirènes du marketing. A quelques très rares exceptions près (et ce ne sont clairement pas les productions les plus connues, et même elles arrivent à des prix absolument hallucinants), tout ce qui est fait actuellement au Japon par les gros groupes (je pense principalement à Suntory et Nikka évidemment mais quand on commence à mettre Toguchi, Akashi et d'autres trucs dans le tas, ça n'arrange pas les choses) se situe entre le mauvais et le juste bon, en tout cas d'un niveau qualitatif indubitablement pas meilleur qu'il y a dix ans (et c'est une littote pour dire moins bon), et à des prix qui ont littéralement peté les plombs.

C'est encore tout autre chose que l'inflation qu'on voit dans le vin. En 2015, je trouvais du Yamazaki 18 (une des rares références de grande qualité pour un prix acceptable à l'époque) pour moins de 90€. Il y a 5 ans, oui oui. Actuellement, c'est même pas la peine d'y penser en dessous de 400 ! On pourrait parler de Yoichi 15, pareil, pour ~75€ y a 5 ans. Alors que c'est vraiment pas si bon que ça, croyez moi ! C'est la pure hype ! Les grands Yoichi c'est pas le 15 hein, c'est les vieux single casks fin 80's début 90's, mais les gens sont persuadés maintenant qu'en mettant 500 balles dans un Yoichi 15 ils vont gouter à la magie de Yoichi ... alors que c'est juste bien, mais honnêtement affreusement banal par rapport à la pléthore d'écossais du même style qui existent actuellement au cinquième du prix. Sans parler du fait que la tendance au NAS (No Age Statement) est généralisée comme partout ailleurs. Et que Karuizawa est plus inatteignable que jamais. Et que, comme je disais, les rares nouveaux prometteurs qui se dégagent comme Chichibu ou Mars (et encore, c'est tout sauf homogène) sont également à des prix prohibitif désormais.

Bref, à moins de vouloir mettre le prix pour trouver des beaux vieux Yama/Yoichi/Karui ou alors des Chichibus ou des Mars de bonne réputation, si c'est pour rester sur de l'entrée de gamme, cessez de vous faire voler et ne perdez pas votre temps avec le Japon : allez chercher les trucs littéralement dix fois plus intéressants en Ecosse. Mais l'étiquette sera peut-être moins belle ...

(Bon allez pour être bon joueur je vais quand même concéder une référence "sympa" - pas plus - en japonais et qui au moins elle est d'un vrai style japonais, pas comme 90% des trucs qu'ils font qui sont en fait implaçables là-bas à l'aveugle : Hakushu Distiller's Reserve, ça fait le taf. Joli profil sur la subtilité végétale, très pur.)

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Galinsky, Kiravi, niema
09 Déc 2020 10:56 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 467

Réponse de Gaija sur le sujet The Chita, Suntory whisky

'' En Ecosse, les singles grains sont rares (et à base surtout de blé) : on trouve parfois de vieux Single Grain (style Caperdonich 25 ans) ou du bas de gamme marketing (Haig's Club) mais rien entre les deux. ''


Pas tout à fait vrai. Attention, il faut sortir de la perspective des malts pour jauger l'âge d'un grain. Un grain de 25yo c'est TOUT sauf vieux, c'est un peu comme des années de chien (mais à l'envers, disons des années de tortue :D ), en tout cas dans le monde du whisky on a toujours tendance à considérer tacitement qu'un grain commence vraiment à mériter le qualificatif de vieux aux alentours de 35-40 ans (comme les récentes vagues d'Invergordon 1972-1973 par exemple, pour ne citer qu'eux). Alors qu'un malt de 25 ans est clairement déjà vieux, ça ok.

C'est parce que le gain en complexité sous bois n'est pas pareil, beaucoup moins perceptible au jeune âge pour les grains, et que le vieillissement moyen des grains est donc beaucoup plus long : quasi personne ne met de grain sur le marché avant 18-20yo (sauf quelques exceptions souvent assez réussies, mais où le fût hyperactif prend alors toute la place), parce que ça n'a souvent que peu d'intérêt gustatif. Donc 25yo, c'est middle aged pour un grain, limite jeune. Donc c'est bien ça le fameux chainon manquant dont tu parles, il n'y a pas "rien entre les deux" : c'est cette tranche 25yo qui fait le lien entre Haig Club et des vieux Grains de mid-60's-early-70's, qui eux sont les vrais vieux.

Par ailleurs, dès lors qu'on sort du marché des OB (Official Bottlings) et qu'on cherche chez les IB (independant bottlings), les single grains, à fortiori ces quelques dernières années, ne sont vraiment pas rares. Pour ne citer qu'eux, Cadenhead en a sorti énormément récemment, souvent à des prix assez intéressants d'ailleurs. Mais c'est vrai que pour autant ce ne sont pas des bouteilles qu'on trouve en GMS, donc peut-être pas "facile à trouver", ok, mais rare, pas tellement franchement.

Et par ailleurs, ta langue a du fourcher : Caperdo ne produit pas de grain :) Tu voulais peut-être dire Caledonian ou Cameronbridge, par exemple.

'' Chita c'est surtout un Single Grain, c'est-à-dire un pur whisky de maïs (de mémoire) donc incomparable aux produits écossais. Et en rien réprésentatif des single malts japonais. C'est un peu comme si on a bu un Aligoté et on tire des conclusions sur les blancs de Bourgogne.

[...]

Le questionnement sur le RQP des whiskies japonais est tout à fait justifié mais Chita est trop particulier (comme le Nikka Coffey Grain) pour servir de base à l'analyse.

Ralf ''


Là on est totalement d'accord (bon allez, sauf sur le fait que ce soit 100% maïs, Chita n'est pas un 100% maïs et fait intervenir, comme la quasi totalité des autres grains, d'autres céréales comme l'orge non-maltée ou plus rarement même l'orge maltée ou le seigle). Mais sinon on est d'accord : comparer grain et malt n'a pas de sens, et inférer la qualité de l'un sur base de l'autre encore bien moins ! Le terme "whisky" qu'ils ont en commun est trompeur, parce qu'il suppose une parenté alors qu'en fait, derrière ce terme éminemment large, se cache une proximité qui est équivalente à celle qui existe entre la vodka et la tequila.

Brieuc
09 Déc 2020 13:53 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 405
  • Remerciements reçus 68

Réponse de Silène sur le sujet The Chita, Suntory whisky

'' C'est encore tout autre chose que l'inflation qu'on voit dans le vin. En 2015, je trouvais du Yamazaki 18 (une des rares références de grande qualité pour un prix acceptable à l'époque) pour moins de 90€. Il y a 5 ans, oui oui. Actuellement, c'est même pas la peine d'y penser en dessous de 400 ! ''


Sapristi ! Avec des augmentations pareilles, cela vaudrait la peine d'investir dans le whisky !
Il y a d'ailleurs des sites sur lesquels on peut trouver l'évolution des prix de whiskies connus : www.rarewhisky101.com/
Les Japonais y figurent évidemment avec un index qui montre des augmentations de prix assez notables ces dernières années : www.rarewhisky101.co...

Enfin, en ce qui me concerne, le whisky, je préfère le boire. Vouloir investir dedans demande tout de même une mise de fonds assez conséquente... sans parler bien sûr des risques d'un tel placement.
15 Déc 2020 16:53 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck