Nous avons 2638 invités et 50 inscrits en ligne

Domaine Plageoles - Tres Cantous - Gaillac

  • Messages : 26212
  • Remerciements reçus 1425

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Robert Plageoles

Jérôme,

En 1989, Vin d'Autan s'appelait déjà Vin d'Autant. Je viens d'aller vérifier en cave, j'en ai une achetée récemment qui traînait chez un caviste belge.
On la goûtera ensemble.

Luc
13 Mar 2011 23:58 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558

Réponse de hyllos sur le sujet Re: Syrah 2004 de Robert Plageoles

Jérôme Pérez écrivait:
> je ne comprends pas pourquoi on recherche les
> rouges chez ce producteur ... D'autant plus que
> l'évolution actuelle des vins du domaine mérite
> attention. (dans le sens de faire attention)

Je ne les recherche pas, mais j'en trouve :) Et c'est un vin dont je voulais suivre l'évolution.

Ceci dit, tout à fait d'accord, les rouges que j'ai goûté ne valent pas le coup.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
14 Mar 2011 07:07 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3159
  • Remerciements reçus 4531

Réponse de letournaisien sur le sujet Re: Robert Plageoles

Je rejoins Mathieu et Jérôme : bof bof pour les rouges.
Sur base de mon expérience, seuls les moelleux sortent du lot (et le vin de l'oubli).
Julien
14 Mar 2011 12:36 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 220
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Jeremie sur le sujet Re: Robert Plageoles

letournaisien écrivait:
> Je rejoins Mathieu et Jérôme : bof bof pour les
> rouges.

C'est hétérogène, j'en conviens...il y a quand même de belles choses.
Braucol & Duras sont certes un peu rustiques; mais le Prunelart est un très beau vin surtout si on est patient; je trouve qu'il ressemble beaucoup à un grand cahors.
Je dois regouter Mauzac Noir & Syrah prochainement.

Pour les Blancs, j'ai une préférence pour les moelleux.

Amicalement,
Jeremie
27 Mar 2011 12:41 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 366
  • Remerciements reçus 6

Réponse de Maxime12000 sur le sujet Robert Plageoles Prunelart 2009

Robert Plageoles Prunelart 2009
Après 4H de carafage
Couleur sombre, encre avec un disque violet.
Au nez, des fruits noirs a noyaux mais le tout n'est pas très expressif.
En bouche c'est velouté sur les fruit noir, le pruneau, avec une (belle) finale vanillé (l'élevage?), mais les tannins sont encore trop présent et astringent.
La longueur en bouche est plutôt longue.
Pour conclure un vin bien trop jeune, c'est très spécial, un véritable ovni.
Je pense que quelques années de garde lui seront des plus favorables.
ASSEZ BIEN - en l'état

Cordialement
Maxime
-
28 Mar 2011 20:46 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 387
  • Remerciements reçus 316

Réponse de dymytri37 sur le sujet Re: Robert Plageoles loin de l'oeil 2009

Bonjour,

Dégusté chez un amis sans passage en carafe:

Au nez c'est très expressif. Je ressens l'abricot caché sous un voile roti. En bouche le fruit ressort d'avantage. J'ai trouvé ce vin équilibré et plutôt intéressent. Cependant ce vin peu laissé à certain une sensation de sucrosité trop prononcé (ce fut le cas d'un amis). Encore un cépage complètement inconnu et qui n'est pas dénué d'intérêt (le nom de la cuvée étant le nom du cépage).
La finale est moyenne.

Deux jours plus tard le copain en avait gardé un fond. On regoute donc: le vin a levé son voile et on est maintenant sur le coing et la poire. Je l'ai préféré la 1ere fois.

Dimitri
29 Mar 2011 09:21 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95357
  • Remerciements reçus 25528

Réponse de oliv sur le sujet La famille Plageoles

Gaillac
Un superbe article sur la famille Plageoles !

www.thevineroute.com...
02 Avr 2011 15:49 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2729
  • Remerciements reçus 40

Réponse de Go6s sur le sujet Re: Robert Plageoles

En effet, super document, une belle histoire !
Merci Oliv

Je découvre, au passage, que les tiges des grappes d'Ondenc destinées au Vin d'autan sont pincées pour couper l'alimentation des raisins.
Un élément de plus qui justifie le prix relativement élevé de ce vin.

Et je vais me mettre en quête de l'ouvrage qu'a co-écrit Robert P. sur l'histoire des vins de Gaillac, ce doit être passionnant, surtout pour moi qui me suis récemment découvert un intérêt particulier pour cette région et ses nombreux cépages autochtones.

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
02 Avr 2011 17:50 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 387
  • Remerciements reçus 316

Réponse de dymytri37 sur le sujet Re: Robert Plageoles

rrrrrrrrrrr c'est en anglais....
03 Avr 2011 11:40 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 220
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Jeremie sur le sujet Robert Plageoles : Mauzac Roux 2010

Liquoreux simple mais de bonne facture (pas fatiguant); une vrai finale alsacienne - racine/gentiane - qui le rend original et dynamique.
Comme souvent chez Plageoles: bon rapport Q/P.

Amicalement,
Jeremie
16 Mai 2011 21:24 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 387
  • Remerciements reçus 316

Réponse de dymytri37 sur le sujet Re: Robert Plageoles le moelleux de plageoles 1989

Bonjour,

Dégusté après 7h de carafes et en bonne compagnie (jull et davido). J'avais un peu peur pour ce vin acheté en VAE et peut être un peu en fin de vie. Cependant il s'est montré à la hauteur de nos éspérences:

au nez: c'est fin et sur le safran et c'est peu dire tellement cet arôme est présent.

En bouche: Pas de surprise, c'est du "jus" de safran. Le sucre est bien digéré, ca glisse tout seul et même un peu trop en finale, car hélas, elle nous quitte trop vite...

Le vin est équilibré.

Bref, belle surprise après ces 22 années de bouteilles....
21 Mai 2011 11:54 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Robert Plageoles Ondenc sec 2010

bu en accompagnement de la belle cuisine de Bruno Besson du Restaurant la Taverne à Castelnau de Levis, ce vin Ondenc 2010 m'a laissé un peu sur ma faim, avec une trame lisse et soyeuse, mais qu'un équilibre un peu chaud m'interroge. C'est sans doute très mûr, mais je suis passé complètement à côté de ce vin. A revoir.

Jérôme Pérez
17 Juil 2011 19:12 #132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2376
  • Remerciements reçus 3248

Réponse de sideway sur le sujet CR:Robert Plageoles - Gaillac Doux 2008 (ondenc)

CR:Robert Plageoles - Gaillac Doux 2008 (ondenc) :

[nsa28.casimages.com/...

Bonjour,

Au-delà de la concentration et de la maturité de la matière première, cette petite douceur ne titrant que 10,5 ° possède un je ne sais quoi de rafraîchissant. Pourtant le vin ne manque pas de complexité ni de longueur en bouche, mais c'est cette fraîcheur que je retiendrai. Servi pour lui-même avec de la fouasse à la fleur d'oranger (heureusement à peine perceptible), quel régal ! Comme le disait Fred au sujet du 2005, c'est un hymne à l'équilibre.

Dommage, la bouteille ne contient que 50 cl.

Frèdè
09 Aoû 2011 10:18 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6592
  • Remerciements reçus 4441

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet CR: Robert Plageoles, diverses cuvées.

Quelques impressions sur des cuvées du domaine dégustées au cours d'une soirée "Gaillac".
CR:

Mauzac nature 2010 , AOP, domaine Plageoles
Nez de faible intensité, rappelant la pomme verte. Bulles peu intenses mais fines et denses. Bouche facile, digeste, sur un registre assez sec. Longueur correcte, sur le cidre, avec une petite amertume.
Pour moi ça manque de complexité et la bouche « entre-deux » ne me séduit pas : ce n’est ni suave, ni frais. Ça n’est pas déplaisant pour autant.

Ondenc 2010 , AOP, domaine Plageoles
Nez sur la tatin, la pomme verte, qui prend une note florale à l’aération. Bien que l’attaque soit assez vive la bouche devient vite ronde et grasse, glycériné, formant une boule. L’acidité revient après coup, avec l’alcool en finale (+ menthe fraîche). Un peu dissocié donc, mais complexe et charmeur. A revoir.

Duras 2009, AOP, domaine Plageoles
Nez vineux, grillotes, épices douces. Attaque de belle densité, rondeur, léger creux. Finale rustique.
Je ne suis pas emballé, mais c’est un vin qui a beaucoup plu.

Prunelart 2009, AOP, domaine Plageoles
Nez viandé, pêche, réglisse. La bouche est grasse, plus dense et riche que le précédent mais les tanins paraissent un peu grossiers, granuleux. Finale plus longue mais aussi plus chaude et astringente.

Mauzac roux 2010, AOP, domaine Plageoles (120g de sucres résiduels)
Nez fruité, pomme, prune. Bouche grasse et sucrée. L’acidité est dissociée de la matière. Finale légèrement mentholée. Ce vin laisse la bouche un peu pâteuse.

Loin de l’œil 2010, AOP, domaine Plageoles (70g de sucres résiduels)
Nez sur la verveine, le coing ; certains le trouve marqué par l’encaustique. Ce vin possède moins de sucre mais aussi, semble-t-il moins d’acidité. Belle longueur sur le coin. Ça reste un peu pâteux après coup.

Ondenc, vin d’autan 2006, domaine Plageoles (passerillés sur pied, 280g de sucres résiduels)
Couleur superbe de vieille alcool. Nez subtil et complexe. Cire, fruits secs, figue, abricot, coing. En bouche on a une grosse liqueur, très sucrée. Ça chauffe un peu. Finale sur le coing, grande longueur, le palais reste assez net. Pour moi ce vin est un dessert plus qu’un vin de méditation.

JB
21 Nov 2011 14:33 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Robert Plageoles, Vin d'Autan 2005

L'ouverture d'une telle bouteille impressionne toujours dès avant que l'on goûte le vin : la découverte de l'étiquette fait vibrer et espérer.
Le vin s'écoule dans le verre et déjà la surprise naît de la lumière ambrée, très soutenue, orangée foncée, qui se répand non sans larmes. L'accroche lumineuse est assez rare et c'est une constante sur cette cuvée d'ondenc.
Le nez est marqué par la richesse du coing, du graphite, des épices douces, de l'abricot. Le vin en bouche est bien plus que liquoreux, on le mange, c'est d'une concentration rare et le tour de force est réalisé par le fait que ce vin trouve son équilibre. Bien entendu, ce n'est pas une dentelle aérienne, mais il n'est absolument pas pataud. La longueur est interminable, sur le coing. Je ne vois qu'un fromage de Roquefort pour équilibrer une telle puissance et un tel rayonnement. Il peut aussi se boire pour lui même. Très bon, très impressionnant, même si c'est à boire avec parcimonie.

Jérôme Pérez
26 Nov 2011 21:17 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 0

Réponse de divinflacon sur le sujet Re: Robert Plageoles

bu il y'a une quinzaine de jour, vin d'autan 2003.

Ahh quelle joie !

Une couleur, un nez, une liqueur ! un vin à goutter obligatoirement. Le prix peut être un frein, j'arrive encore à en trouver dans la trentaine d'euros !
27 Nov 2011 15:09 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20779
  • Remerciements reçus 8286

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Robert Plageoles

Jérôme : c'est à boire avec parcimonie.
Divinflacon : un vin à goutter obligatoirement.


Si je comprend bien, un vin à boire au compte-goutte ;)

Eric
Mon blog
27 Nov 2011 15:24 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles

Eric, c'est quand même très riche... Tirecul madame, à côté, c'est une petite fille !

Jérôme Pérez
27 Nov 2011 15:35 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6592
  • Remerciements reçus 4441

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Re: Robert Plageoles

En effet, peut être pas au compte goutte mais à la cuiller presque...
Par ailleurs, nonobstant le millésime, j'ai été frappé par les grandes similitudes entre le CR de Jérôme et le mien précédent. Cette cuvée possède un style évident.

JB
27 Nov 2011 15:39 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20779
  • Remerciements reçus 8286

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Robert Plageoles

C'était en fait juste de l'humour sur l'orthographe de goutter ;)

Sinon, merci, je connais. J'ai bu le 1989 et le 2001 . A côté d'une Madame 2003, justement. Cette dernière semblait plus riche que le vin de Plageoles, les équilibres et les matières étant très différent : le Gaillac avait plus de sucres résiduels, mais aussi une acidité plus marquée.

Eric
Mon blog
27 Nov 2011 15:56 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles

le 2001 est à ce point remarquable qu'il possède 280 grammes de résiduel et qu'il est d'un équilibre impérial. 1989 était de la même veine.
2005 n'a pas le même équilibre, amis le sien propre, plus opulent, plus confituré aussi.
Il faut noter quand même que le degré d'alcool n'est jamais élevé pour cette cuvée, ce qui participe de la fraîcheur. Entre 10 degrés pour ce vin et 14 pour TLG Madame, la donne n'est absolument pas la même avant même de regarder le taux d'acidité.

Jérôme Pérez
27 Nov 2011 16:02 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2027
  • Remerciements reçus 413

Réponse de daniel popp sur le sujet Re: Robert Plageoles

" Il faut noter quand même que le degré d'alcool n'est jamais élevé pour cette cuvée, ce qui participe de la fraîcheur. Entre 10 degrés pour ce vin et 14 pour TLG Madame, la donne n'est absolument pas la même avant même de regarder le taux d'acidité"

Vin d' Autan est un magnifique liquoreux, hors norme, mais lorsque nous avons dégusté le 2006 en parallèle du Renaissance 2007 de Rotier lors de notre première session consacréé au Sud-Ouest, les 3° en plus du Renaissance, comme son acidité plus marquée, me semblaient donner à ce dernier, une tonicité, une énergie, une fraicheur, une buvabilité qui manquaient peut-être, à mon goût, sur le Vin d'Autan qui restait malgré tout plus complexe, plus gras, plus dense, plus long en bouche. Ne croyez vous pas, Jérôme et Gauthier, que quelques degrés d' alcool en plus, dans une proportion parfaitement mesurée, peuvent également contribuer à la fraicheur, indissociable du couple puissance/tonicité sur certains vins, me semble t' il ? Ce qui est étonnant et assez jubilatoire, c'est de constater qu' il n' y' a pas un équilibre absolu, mais une multiplicité d' équilibres absolus procurant la même impression d' unité, avec lesquels on se sent plus ou moins en résonnance. Ce que l' on retrouve déjà sur la façon bien relative à chacun de ressentir l' acidité que tu évoquais à propos des Jurançons secs.

Daniel
28 Nov 2011 17:52 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2729
  • Remerciements reçus 40

Réponse de Go6s sur le sujet Re: Robert Plageoles

Je suis parfaitement d'accord avec toi, Daniel.

L'équilibre se fait entre le sucre, l'acidité et l'alcool, au niveau du ressenti, et non des valeurs affichés, ainsi que l'amertume dans certains cas.
Après chacun a sa sensibilité, j'aime un alcool assez prononcé, comme sur les muscats méditerranéens, par exemple.
De même, je préfère un TBA à la fermentation plus poussée, qui va tirer vers 13-14° plutôt qu'un 8-9°.

Je différencie 2 types (principaux) d'équilibre dans les liquoreux, les "bas" et les "hauts".
A savoir, respectivement, sucres, alcool et acidité, tous trois faibles ou ces 3 mêmes composantes à niveau élevé.

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
28 Nov 2011 18:21 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20779
  • Remerciements reçus 8286

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Robert Plageoles

Ceci dit, je voudrais souligner que c'est assez rare que les liquoreux de Tirecul atteignent les 14°. Bruno est déjà content lorsqu'il atteint les 12° minimum obligatoires pour l'appellation (un truc absurde, ceci dit). Cela demande souvent plus d'un an pour que certaines barriques y parviennent.

Eric
Mon blog
28 Nov 2011 18:45 #144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles

oui tu as raison Eric, l'exemple était mal choisi. Et justement je continue de penser que cette faiblesse "relative" en alcool est une clef de cet équilibre pour TLG cuvée Madame comme elle l'est pour Autant. Concernant Renaissance, un vin que j'aime infiniment, je crois l'avoir assez dit, on est quand même sur des concentrations moins élevées ....On ne peut comparer.
Pour moi en tout cas, l'alcool ressenti est un fardeau à l'équilibre.

Jérôme Pérez
28 Nov 2011 19:49 #145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558

Réponse de hyllos sur le sujet Re: Robert Plageoles

Jérôme Pérez écrivait:
>
> Pour moi en tout cas, l'alcool ressenti est un
> fardeau à l'équilibre.

Je te rejoins totalement sur ce point.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
28 Nov 2011 20:09 #146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2729
  • Remerciements reçus 40

Réponse de Go6s sur le sujet Re: Robert Plageoles

Comme quoi !

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
29 Nov 2011 12:13 #147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2840
  • Remerciements reçus 4096

Réponse de denaire sur le sujet CR:Robert Plageoles - Gaillac doux Ondenc 2006

CR:Robert Plageoles - Gaillac doux Ondenc 2006

Jolie robe ambrée.

Le nez est dominée par les fruits secs, le raisin de corinthe. En cherchant bien, on peut trouver un peu d'agrumes confits, de cire. Plutôt agréable, mais pas très complexe.

La bouche présente une matière relativement légère, avec belle acidité qui vient compenser cette aromatique un peu pesante.

C'est bon, assez équilibré du fait d'une belle acidité, mais un peu monolithique sur des arômes dominants de raisin sec.

Assez Bien + / Bien -

Mathieu
19 Déc 2011 09:42 #148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95357
  • Remerciements reçus 25528

Réponse de oliv sur le sujet Re: Robert Plageoles - Gaillac doux Ondenc 2006

Superbe reportage au domaine !

www.wineterroirs.com...
15 Jan 2012 17:55 #149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2027
  • Remerciements reçus 413

Réponse de daniel popp sur le sujet Robert Plageoles - Gaillac. Mauzac vert 2007

[size=medium]Gaillac Premières Côtes. Mauzac vert 2007. Domaine des Tres Cantous. Robert et Bernard Plageolles. 13,5°[/size]
[size=x-small]cr tiré de dégustations éclectiques " Nouvellesz brises de tête"[/size]

Quel vin singulier ! Nez un peu fermé, peu expressif au départ, disons assez monocorde, très pomme, pomme, pomme....Après une longue aération, le nez s' ouvre, bien plus complexe qu' il n' y parait, quand l' empreinte caractéristique de la pomme Golden laisse apparaitre des arômes de fleurs d' acacia subtilement miellés, le grain de la poire, des touches de vanille mélées à celles de fruits secs ( amande, noisettes), puis de camomille. Le tout assemblé, du plus bel effet, dessine une empreinte "sèche", très subtilement oxydative, à haute personnalité ! Un ami goûtant le vin à l' aveugle, évoque alors un cousinage ibérique. On comprend alors qu' une telle base ait inspiré son Vin de Voile à Plageoles ! En bouche, une explosion de poire bien juteuse qui n' est que l' habit de la pomme ne tardant pas à réapparaitre avant que son fruit ne se fonde sur la finale au goût de résine et de pin. Texture franche, pleine, très appétante où le fil acide du fruit finit par s' arrondir sur de beaux amers ordonnant l' équilibre, qui laissent à nouveau comme un goût de "sec" mélé au fruit, persistant en bouche.

Daniel
29 Fév 2012 22:23 #150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck