Nous avons 1601 invités et 49 inscrits en ligne

Domaine Plageoles - Tres Cantous - Gaillac

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles - Gaillac. Mauzac vert 2007

Daniel, c'est un beau commentaire qui fera sans doute plaisir à son vinificateur, Bernard Plageoles, qui lit régulièrement le forum et cette rubrique en particulier.

au sujet du Mauzac qui aurait pu inspirer Robert Plageoles vers le voile... C'est une erreur de le penser : ce type de vin a toujours exister dans le gaillacois. Le mérite de Robert Plageoles fut de l'exhumer. Dans la plupart des "fermes", il y avait une barrique de mauzac en vidange avec un voile de flore, mais les locaux ne le buvaient pas, cela servait à faire les sauces.

Jérôme Pérez
01 Mar 2012 08:28 #151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2027
  • Remerciements reçus 413

Réponse de daniel popp sur le sujet Re: Robert Plageoles - Gaillac. Mauzac vert 2007

merci de l' info laissant supposer que dans quelques fermes, peut-être, dorment des trésors....

Daniel
01 Mar 2012 10:01 #152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 42
  • Remerciements reçus 0

Réponse de LUCAS Stéphane sur le sujet CR: Robert Plageoles - Prunelart rouge 2009

CR: Prunelart rouge 2009

me voila bien enthousiaste ce soir. Aucune raison pourtant; si ce n'est ce vin d'une divine gourmandise.

Un vin plein, avec beaucoup de sucrosité, du volume. Bien qu'étant assez tanique, ce volume ne repose pas exclusivement sur les tanins. C'est gras, c'est ample. C'est riche sans être grossier ni dur.
Les arômes sont nombreux, et apparaissent avec le temps: du pruneau, des fruits noir, mais aussi une note de camphre et du chocolat. Beaucoup d'autres choses sans doute.

Un vin généreux, qui se donne à boire assez facilement.
24 Mar 2012 20:53 #153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95357
  • Remerciements reçus 25528
CR: Robert & Bernard Plageoles - Gaillac - Mauzac vert - 2008

img841.imageshack.us...
Le bouchon est parfait.
La robe est très claire, à peine teintée par un léger grisé.
Le nez est curieux, posant un équilibre entre de fortes notes minérales, entre le salpêtre et la pierre frottée et des odeurs miellées.
Les goûts sont assez neutres, sur la pomme bien mûre, le miel et la cire.
La bouche est illisible pour moi, me laissant l'impression bizarre d'une acidité présente et pourtant manquante pour élancer un vin à la saveur bizarrement plate et métallique qui m'évoque cette désagréable sensation que donnent des eaux minérales comme l'Hépar ou la Contrex.
La finale est marquée par des amers assez forts.

Je n'ai pas aimé.
09 Jui 2012 16:05 #154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 74
  • Remerciements reçus 0
Personnellement j'adore la Contrex ! ... mais aussi les vins de chez Plageoles et le Mauzac Vert 2007 dégusté il ya quelques temps montrait quelques similitudes avec le CR d'Oliv, (Miel Pomme et Mineralité affirmée), mais je n'ai pas ressentit du tout les amers decrits sur mon 2007, ni le coté metallique et encore moins le salpetre...

Thibdrc
20 Jui 2012 10:58 #155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2376
  • Remerciements reçus 3248
oliv écrivait:
> un vin à la saveur
> bizarrement plate et métallique qui m'évoque cette
> désagréable sensation que donnent des eaux
> minérales comme l'Hépar ou la Contrex.

Si tu avais bu du Mozac, tu aurais eu droit à la Volvic. :D

Je sors de ce pas ...

Frèdè
20 Jui 2012 13:30 #156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet CR:Robert Plageoles, AOP Gaillac Syrah

CR:Robert Plageoles, AOP Gaillac Syrah
J'ai un doute sur le millésime, je dirais 2010.

Vin servi sur un axoa de veau. Le nez est d'un fruité moyen et aussi légèrement épicé. En bouche, on est tout de suite aux prises avec une acidité très marquée qui masque le fruit. C'est un vin déséquilibré pour moi.

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
19 Aoû 2012 15:05 #157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 108
  • Remerciements reçus 0
Bonjour
Bu samedi un gaillac Moelleux (cette appellation était une "deuxième" pour moi)

CR: Robert & Bernard Plageoles - Gaillac doux- Mauzac Roux 2011
La robe est jaune dorée , au nez c'est plutôt les abonnés absents, quelques notes de pomme et de poire , très peu d'arômes fermentaires pour un vin aussi jeune . La bouche est assez sucrée mais le vin ne développe pas grand chose en bouche et pas mal de personnes le trouvent un peu écoeurant , sucraillé avec une touche de miel sans plus. Franchement c'est pas l'éclate , pas d'arômes, pas soutenu par une acidité qui viendrait tempérer le côté moelleux, pour moi c'est assez décevant ayant tellement eu les oreilles rabattues à propos des vins de ce producteur. J'avais acheté une bouteille de Syrah 2010 mais vu le commentaire plus haut , je crains le pire...
Jean-Baptiste
17 Sep 2012 18:03 #158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 42
  • Remerciements reçus 0

Réponse de LUCAS Stéphane sur le sujet Re: Robert Plageoles

Jacques DUPONT parle de ce domaine sur le dossier vin du POINT de début septembre. Pour lui chez Plageoles tout est bon!
C'est bien qu'il doit y avoir quelques vins à sauver quand même...

Je vous conseille la muscadelle en doux. C'est floral, c'est délicat; de la dentelle.
Dans un autre style, probablement un des doux les plus puissant qu'il m'est été donné de boire: le vin d'autan. Indescriptible. Un sommet de concentration à base d'Ondenc passerillé. L'Ondenc vous ne le trouverez que dans le Tarn.

Si la syrah ne vous plait pas, c'est que vous n'être peut être pas entré sur le domaine par le bon cépage. Essayez le braucol 2011 (si vous en trouvez) , c'est un trésor de gourmandise.

Cordialement,

Stéphane
17 Sep 2012 21:39 #159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles

Stéphane,
le tout est bon de Jacques Dupont, ça fait un peu pimpon pimpon.

Il y a de beaux vins au domaine Plageoles, certes. Un grand vin que tu as cité, grand au moins dans certains millésimes. Mais on doit entendre l'avis des consommateurs aussi.

Jérôme Pérez
18 Sep 2012 12:03 #160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 108
  • Remerciements reçus 0

Réponse de jverlhac sur le sujet Re: Robert Plageoles

Stéphane
Je n'ai pas encore goûté la syrah et je le ferai sans a priori, peut être que pour J Dupond tout est bon mais franchement cette cuvée de moelleux n'avait pas grand chose à offrir...
Bien cordialement
Jean-Baptiste
18 Sep 2012 18:02 #161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 42
  • Remerciements reçus 0

Réponse de LUCAS Stéphane sur le sujet Re: Robert Plageoles

C'était au second degrès. Tout est bon chez personne en réalité. Les gouts et les couleurs.. vous savez... C'etait pour introduire ma deuxième phrase. A savoir qu'il y a quand même des choses qui valent le détour.

Par ailleurs il ne s'agit pas d'ecraser l'avis d'un consommateur avec le "bon mot" d'un professionnel, même si c'est Mr Dupont. On doit entendre l'avis des consommateurs, et surtout celui de notre cher Jean Batiste! C'est pour cela que je ne l'ai pas contredit mais que j'ai souhaité modestement l'orienter. Il ne manquera certainement pas de nous tenir au courant de ses dégustations.

Stéphane
18 Sep 2012 20:52 #162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 1362

Réponse de tonioaja sur le sujet CR: Domaine Plageoles, Muscadelle 2011

Petit commentaire sur ce mono cépage vinifié en liquoreux, que j'affectionne particulièrement.

Dans ce CR: Muscadelle 2011, on retrouve au nez les caractéristiques propres au cépage, cette finesse sur les fruits confits et le coté léger et aérien des agrumes.

Ce qui m'a vraiment bluffé, c'est la buvabilité de ce vin seulement 1 an après la mise en bouteille. De la richesse, de la concentration, de la fraîcheur ... Du plaisir à savourer immédiatement.

Selon moi, bouteille à ouvrir la veille.

Une très belle bouteille.

Antoine. Passionné tout court
18 Sep 2012 21:12 #163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 108
  • Remerciements reçus 0

Réponse de jverlhac sur le sujet Robert Plageoles Syrah 2011

Suite à la discussion précédente, j'ai ouvert la cuvée Syrah 2011 (et non 2010 comme écrit plus haut)

Robert Plageoles Syrah 2011 rouge

La couleur est très violette, normal pour un vin aussi jeune, mais pas trop profonde, Je ne connaissait pas ses "syrah du sud ouest" sauf peut être en assemblage avec la negrette mais le nez ,au départ un peu réduit ,n'est pas très marqué par le cépage (une vague touche de violette après aération), ce qui frappe c'est plutôt le côté assez vert et pas très mûr de la chose au point que l'on pourrait prendre cela pour un cabernet de Loire. En bouche la verdeur est assez présente. C'est très court et finalement assez léger , c'est clairement un vin de soif ou de saucisson mais c'est vraiment pas trop mon style car trop vert à mon goût. Moyen
Jean-Baptiste
20 Sep 2012 15:46 #164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet Re: Robert Plageoles Syrah 2011

Jean-Baptiste,

C'est une description que j'aurais pu écrire concernant le 2010.

Cdt.

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
20 Sep 2012 17:17 #165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles Syrah 2011

ne pas faire d’amalgame entre cette syrah et d'autres syrahs du sud ouest.
Ce que fait Bezios sur Château Palvié, un terroir qui est tout proche de Très Cantous est très différent.

Jérôme Pérez
20 Sep 2012 21:44 #166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 148
  • Remerciements reçus 1

Réponse de grandloulou sur le sujet Robert Plageoles Mauzac Méthode Ancestral

Plageoles Mauzac Méthode Ancestral

Nez sur le raisin frais et les fruits blancs.
La bouche est finement pétillante, simple et un peu court.
En comparaison je préfère l’exubérance des méthodes de Limoux ou la complexité d’un vouvray pétillant.
Agréable à l’apéro pour se mettre en bouche.

Eric

Eric
08 Oct 2012 20:54 #167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles Mauzac Méthode Ancestral

vous comparez le vin d'un producteur avec des appellations ... Il y a d'autres méthodes ancestrales à Gaillac.
Ce vin ne porte-t-il plus le nom de Mauzac nature ?

Jérôme Pérez
10 Oct 2012 14:59 #168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 148
  • Remerciements reçus 1

Réponse de grandloulou sur le sujet Robert Plageoles

Oui si je me souviens bien c'était bien marqué Mauzac Nature
Sinon mon commentaire était certe général (donc pour présicer Huet, Blot ou Foreau en Vouvray/Montlouis) mais c'était mon premier pétillant nature gallaicois donc je n'ai pas trop de repère.
J'ai pris également du Mauzac doux et de l'Ondec chez ce caviste de Cordes sur Ciel et là aussi je n'ai pas trop d'expérience de ces cépages.

Eric

Eric
14 Oct 2012 22:13 #169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Robert Plageoles

Je connais ce caviste qui a quelques beaux Bourgogne. Une bonne bulle gaillacoise à petit prix : domaine de Brousse.
Mais aujourd'hui, beaucoup ont repris ce flambeau qu'autrefois, Plageoles, Terrisses et Rieux portaient à bout de bras et avec talent.

Jérôme Pérez
14 Oct 2012 22:23 #170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 148
  • Remerciements reçus 1

Réponse de grandloulou sur le sujet Re: Robert Plageoles

J'ai acheté également une autre bulle mais je ne me souviens plus du nom (peut être Brousse car c'est eux qui me l'ont conseillé). Je l'ai déjà amené chez un ami pour la déguster prochainement et je ferai un post.
J'ai bien vu aussi les Bourgognes (Jérôme Castagnier) qui m'ont attiré l'oeil.

Eric

Eric
14 Oct 2012 22:33 #171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 580
  • Remerciements reçus 4

Réponse de Popovic sur le sujet CR: Robert Plageoles - Loin de l'oeil 2009

CR: Robert Plageoles - Loin de l'oeil 2009

J'ai adoré ce vin. Pas ce qu'il y a de plus complexe, pur ou raffiné mais diablement gourmand. Nez sur la pomme au four (tatin), la poire et le miel. Les notes caramélisées sont superbes également en bouche. Bu pour lui-même, j'ai trouvé qu'il était un dessert à lui tout seul. Ce n'est pas à proprement parler un liquoreux mais plutôt un moelleux qui garde une certaine fraîcheur, même un côté aérien.

Cordialement,

Thibault.
30 Oct 2012 13:00 #172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2027
  • Remerciements reçus 413

Réponse de daniel popp sur le sujet Robert Plageoles - Ondenc 2006.Gaillac doux.

Ondenc 2006.Gaillac doux. Domaine Plageoles.

Au nez, j' aime son grain caressant, fruité, entre le pruneau et la pomme cuite au four légèrement caramélisée, avec des touches de réglisse et d' herbes séchées (camomille), formant un tableau pointilliste assez délicat.
En bouche, un toucher fin, joliment fruité, avec un grain empreint d' acidité et de fraicheur, tout ausi délicat, qui s' étire sur une finale persistante à l' équilibre harmonieux.
On est loin de la sensualité et de la tension exacerbée du Petit Manseng, plus adapté à la terrine de foie-gras mi-cuit qui accompagnait le Gaillac, mais ce registre en demi teinte, doux est-il marqué sur l' étiquette, peu alcoolisé (11,5°), tout en finesse et précision, dégage une forme de poésie assez charmante qui donne du plaisir sans totalement vous transporter.

Daniel
30 Nov 2012 23:55 #173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905
Domaine des Tres Cantous, R. Plageoles, Vin d’Autan 1989

Il s’agit d’un vin historique : le vin qui signa le début de la douce révolution à Gaillac, une sorte de prise de la Bastille ou plutôt de réunion des Etats Généraux. Robert Plageoles a juré de donner un grand vin liquoreux à Gaillac, à partir d’un cépage local, l’ondenc, presque disparu alors et guère plus répandu aujourd’hui.

Jusqu’à lors, les Gaillac doux étaient des vins très agréables, qui faisaient la part belle au mauzac, autre cépage local, mais un peu plus diffusé quand même et débordant du cadre de l’appellation, puisque présent à Limoux notamment. Ils étaient des vins moelleux plutôt que liquoreux, la concentration n’excédant que très rarement les 70 grammes de sucres résiduels pour des vins qui, si ils possédaient un joli fruit, pêchaient souvent par manque d’acidité.

Robert Plageoles, avec ce vin, a tracé le chemin dans lequel se sont engouffrés d’autres vignerons audacieux et ambitieux, avec réussite, chacun définissant un style personnel : les uns pour des vins très concentrés (Patrice Lescarret au domaine de Causse-Marines), les autres en mettant en avant un cépage local ( Alain Rotier avec sa cuvée Renaissance) ou importé (la muscadelle du Concerto du domaine René Rieux), d’autres jouant sur les assemblages traditionnels où la muscadelle joue sa partition avec le sauvignon ( Jean Marc Balaran au domaine d’Escausses et ses Vendanges dorées ou Bruno Montels avec sa cuvée Trois Chênes). Il va sans dire que la liste des noms cités n’est pas exhaustive et l’on peut également parler du travail remarquable du domaine Barreau, du domaine de Vayssettes ou du château de Mayragues, et surtout celui de Jérôme Bézios du Château Palvié.

Ce qu’il y a de remarquable dans ce vin d’Autan, c’est qu’il est issu d’un cépage plutôt mal aimé, pas forcément reconnu qualitativement et tombé en désuétude : sensible aux gelées de printemps, sujet à la coulure et à l'oïdium, très productif si on n’y prend garde, ravagé dans tout le Sud Ouest par la crise du phylloxera. Il ne subsiste qu’à hauteur d’une dizaine d’hectares dans le gaillacois, a disparu ailleurs bien qu’il soit encore dans les décrets d’appellation de quelques AOC du Sud Ouest, jusqu’à Bergerac. L’Australie est sans aucun doute, aujourd’hui, le principal producteur d’Ondenc.

Comme pour tous les cépages du Sud Ouest, la synonymie est très importante pour l'ondenc, apparenté au petit courbu. Son nom viendrait selon la plus favorable des hypothèses du village de Ondes, dans le Tarn et Garonne, mais une autre version, plus poétique celle-là, incline à penser que ce nom est dû aux ondulations du feuillage sous les assauts du vent, d’autan, notamment. Ce vent d’Autan, ici aussi appelé « vent des fous » est une particularité géographique ; un vent qui vient du Sud / Sud Est. Il est la conjonction de deux phénomènes météorologiques : le premier, dû à une dépression au pied du versant nord des Pyrénées, favorisant les entrées marines par le couloir du Lauragais. Le second, lié à l’effet de foehn du vent de secteur sud dans les Pyrénées qui vient accentuer la première dépression. La géographie locale et notamment la présence de la Montagne Noire, crée une auto-accélération par phénomène de Venturi. Et encore différencie-t-on localement l’Autan Blanc, plus sec de l’Autan Noir, chargé d’humidité.

La présence de ce vent est déterminante pour la qualité de ce vin puisque les raisins sont laissés sur claies sous un tunnel orienté de telle sorte que le vent d’Autan vienne poursuivre l’œuvre du passerillage sur pied. En effet, la taille et les vendanges en vert permettent de ne laisser sur pied que 4 grappes par souche. Ces grappes sont ramassées à la main en surmaturité sans présence de botrytis, mais dans l’absolu légèrement desséchées. La mise sur claie poursuit ce blettissement.
Le préssurage fait, le vin est élevé en cuve pendant un an.

Commentaires de dégustation :

Le vin étonne, voire destabilise par sa couleur très ambrée, avec de beaux reflets orangers à bruns, qui s’ils sont admirables, laissent craindre que le vin soit oxydé. Le premier nez rassure par la présence de notes de coing, de pruneau. L’aération laisse apparaître un très beau rancio avec des notes de café, de noisette lui donnant un air ibérique indéniable. La bouche est une volupté absolue, riche, généreuse, mais tout à fait équilibrée sur des notes d’orange amère et de ce rancio formidable. La longueur est exceptionnelle et confirme le grand vin espéré, délicieusement décadent et excessif.

Un vin à son apogée, un mythe pour tous les amoureux de Gaillac. Il impose le respect et je suis heureux de l’avoir croisé 3 fois au cours de ma vie, à différents stades de son évolution et toujours avec le même émerveillement. Je crois qu’il ne faut pas trop tarder à le boire pour ceux qui ont la chance d’en posséder.

Jérôme Pérez
10 Mar 2013 15:13 #174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Gaillac, Domaine des Tres Cantous, Mauzac noir 2011

Gaillac, Domaine des Tres Cantous, Mauzac noir 2011

Je vais faire extrêmement attention en commentant ce vin, parce que je ne l'ai pas du tout aimé et que je sais parfaitement que tout commentaire négatif peut blesser : mais cette dégustation suscite en moi quelques questions :
- un nom peut-il justifier un tarif ?
- la rareté peut-elle justifier un tarif ?
- une mode peut-elle justifier un tarif ?

Près de 10 euros : à ce prix-là, je peux me payer la plupart des Gaillac de qualité (même si les derniers millésimes ont vu apparaître 2 ou 3 cuvées beaucoup plus chères dans l'appellation). Je peux même me payer presque 2 bouteilles de Bruno Montels.

Je ne sais pas ce que peut donner ce cépage, mais à la dégustation de ce vin, visiblement, un vin simple, peu coloré, sans beaucoup de finesse et sans tension, épicé et végétal (notes d'amandes douces). Maintenir ou exhumer des cépages anciens, c'est bien, louable, à n'en pas douter, utile, intéressant, nécessaire vraisemblablement. Mais je suis d'avis que le tarif doit être en relation avec la qualité du vin et là, au delà du fait que je suis heureux d'avoir goûté un mauzac noir, je ne m'y retrouve pas. Je préfère garder en mémoire les grandes émotions que m'ont procuré quelques millésimes du Vin d'Autan.

Jérôme Pérez
20 Mai 2013 08:34 #175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2815

Réponse de vinozzy sur le sujet Robert Plageoles : Loin de l'Oeil 2010

Bonjour,

Confit mais aérien, citronné mais pas trop frais, apéritf mais doucereux, moelleux et presque liquoreux...allez, fini de jouer : c'est un vin qui tient face à une terrine gasconne comme au comté en dés...un rapport qualité prix époustouflant (11 € les 50 cls). Bouteille vidée en moins de deux, un signe chez nous !
Conseillé par le caviste de Laguiole (celui qui bosse chez Bras de mémoire....merci !).

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
24 Mai 2013 20:12 #176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20779
  • Remerciements reçus 8286

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Robert Plageoles : Loin de l'Oeil 2010

Conseillé par le caviste de Laguiole (celui qui bosse chez Bras de mémoire....merci !).[/i

Sergio Calderon :)

Eric
Mon blog
24 Mai 2013 21:02 #177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Domaine Plageoles : Verdanel 2012

Domaine Plageoles : Verdanel 2012

dégusté rapidement mais suffisamment pour reconnaître les qualités de ce vin de fort caractère, avec un goût assez particulier, une jolie matière et surtout un bel équilibre. Des notes de fruits blancs sans lourdeur, une pointe florale, vraiment du bel ouvrage.

Jérôme Pérez
22 Jui 2013 19:35 #178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4952

Réponse de tomy63 sur le sujet CR: Domaine Plageoles Gaillac doux Mauzac roux 2010

CR: Robert & Bernard Plageoles - Gaillac doux Mauzac Roux 2010

Couleur : or.
Nez : expressif dès l'ouverture, sur l'abricot, le miel, la pâte de coing. Ressemble un peu à un Sauternes légèrement évolué (7-10ans).
Bouche : on retrouve les arômes du nez, un peu de prune aussi, texture légèrement épaisse et liquoreuse, avec une bonne acidité. Bien équilibrée. Très facile à boire. Par contre je ne sens pas particulièrement de tilleul ou de verveine comme l'indique le site du domaine.
Finale : longueur moyenne, toujours sur les fruits jaunes et surtout le miel, petite pointe d'amertume.

Un bon liquoreux, à prix doux (11€).
23 Aoû 2013 15:42 #179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 1362

Réponse de tonioaja sur le sujet Robert Plageoles L'Ondenc 2011

Dégusté en association avec du confit de canard au miel et au cidre, ce vin s'est avéré être un compagnon des plus intéressants.

Un robe relativement claire, jaune confiture d'abricot.

Le nez est magnifique, d'une grande intensité, et explose littéralement aux narines. Des fruits mûrs, la confiture de coings, le sucre roux, la pomme caramélisée, j'adore.

La bouche retrouve sensiblement le même registre que le nez, avec un duo pomme poire sympa.
L'attaque est souple, sur la belle liqueur de ce vin qui enrobe la bouche d'un filet de soie, mais laisse place à un acidité qui réajuste l'équilibre de manière magistrale.

Que ce soit en apéritif, pour lui même, ou bien en association pendant un repas ou même avec du fromage tel que le roquefort, ce vin dispose d'une excellente tenue, d'un équilibre remarquable, et pourra je pense se conserver encore pendant une petite dizaine d'années.

Pour moi, un must have.

Antoine. Passionné tout court
18 Sep 2013 22:03 #180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck