Nous avons 1239 invités et 35 inscrits en ligne

CR: L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016

  • Messages : 2176
  • Remerciements reçus 928

chrisdu74 a créé le sujet : CR: L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016

[size=large]
CR: L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016
[/size]

ça commence à dater un peu le Juratour de printemps 2016 mais en préparant la prochaine, j'ai retrouvé mes notes déjà mises en forme qui attendaient un courageux pour les compléter. Bon faut pas rêver, les 2èmes soirées au JT c'est un concours de bras cassés et il leur faut déjà 2 mains pour tenir le verre et la fourchette.

Vieux motard... autant rendre compte de façon exhaustive de nos agapes (faut que j'assure avant les prochaines élections co-présidentielles). Désolé pour la sobriété et l'absence de photos, je vais à l'essentiel.

En before : Pour continuer le fil rouge du WE, avec force judru, le Trousseau 2011 Vigne du Louis de Michel Gahier semble certes moins évolué que ma dernière bouteille mais c’est tout aussi bon. La version 2012 est tout en fruit aussi avec un poil plus de matière et de structure mais se laisse déjà boire avec plaisir

Apéro

Champagne Petraea 97-2007 de F.Boulard & Fille

Bulle très fine, intense, bien sec, salivant, vineux, un poil austère

Sur un tartare de saumon

Riesling Kitterlé 2005 Schlumberger

Quelques notes d’hydrocarbure au nez confirment la forme de la bouteille ( surtout que c’est servi en carafe ;) mais je connais la bouteille en face…). En bouche l’attaque est douce avec quelques SR, on retrouve dans la trame la discrète note d’hydrocarbure c’est salivant acidulé, très bon
TB+

Riesling Clos Windsbuhl 2008 dom. Zind-Humbrecht

Le nez est plutôt sur les agrumes fines, la bouche est très semblable au précédent avec plus d’acidité et peut-être une structure un peu plus serrée, pas encore totalement épanouie, des notes de citron et d’orange, une pointe de SR perceptible en fin de bouche
TB+

Sur les St Jacques au chorizo

Beaune blanc 2005 dom. De la Vougeraie

Légères notes d’élevage encore perceptible, bouche sur le jus d’orange acidulé, du volume, de la longueur, excellent ce beau chassagne ! ... ah oui, un Beaune...
EXC

Etoile 1986 dom. De MONTBOURGEAU

Nez sur la morille, bouche très douce, un peu diluée mais très agréable ; la fin de bouche flotte un peu et trahit son âge, sur le point de se déliter, quelques notes de champignon à signaler. Très bon quand même ce vieux chardo oxydatif mais c'est à boire sans attendre
TB

En 15 jours (j'inclus la séance Jura avec LPV Suisse Romande), nous avons liquidé nos fonds de cave acquis chez le Rousseland pour le JT 2012 ; c’est bien bon mais il commence à être temps de les boire. Je ne sais pas si l’aspect finement oxydatif de ces vieux chardos (86 et 89 rappel) est un élevage d’origine ou acquis au vieillissement mais ce sont vraiment des vins superbes.

Sur la Pintade au Chou façon rustique, tout dans la gamelle et demerden sie sich…le standing de la soirée aurait mérité un effort de préparation et présentation… genre petit désossé de pintade et sa garniture emmaillotés dans les feuilles de chou… à méditer tiens…

Nuits Saint Georges 1er cru Les Cailles 2000 dom. Bouchard Père et Fils

La couleur et le nez font penser à un vin encore jeune (NDLA: On s’attend évidemment à une Joesque valse de vieux bourgognes). Bouche souple et fondue mais encore jeune
TTB qui doit ressembler à quelque chose comme TB++

Gevrey Chambertin Clos Saint-Jacques 1990 dom. Esmonin et fille

Encore plus fondu, nez superbe, la bouche est toutefois un peu dissociée et marquée par l’acidité. Fin de carrière prématurée ou défaut de bouteille ?
TB+ quand même mais dommage ça promettait du grandiose

Clos Vougeot 1992 dom. R.Engel

Le nez de celui-là parait plus pointu, un peu acide mais la bouche emporte tous les suffrages, somptueuse, pleine, charnue et fondue. Volume et équilibre… rhaaah lovely comme disait l’ôtre
EXC++

Sur la daube de joues de bœuf

Alors là, y a les bouffeurs de judru qui commencent à chipoter, Tophe à prendre la mouche devant le manque d'appétit... heureusement, ils ont encore soif ;)

Cahors 1998 « The new Black Wine » Clos Triguedina

Nez frais, anisé, fenouil, un peu acide. On retrouve l’anis en bouche et de la réglisse. La bouche est fluide, les tannins marqués, très astringents. Chaleureux, un poil asséchant.
Goutant avec ma tête, je pense à un Bandol ou un Musar

TB+, EXC sur le plat

Chateauneuf du Pape, château de Beaucastel 2000 (pas à l'aveugle)

Nez expressif, équilibré, fin et fondu. La bouche est puissante, riche mais fluide, c’est très beau
EXC

VDP de l’Hérault Grange des Pères 1999

Nez fruité et un peu viandu. La bouche est d’abord souple puis l’acidité marque très vite son territoire. Fruité sur la mûre et le cassis, des tannins fermes mais fins, mentholé, charnu et riche, intense. Je crois que j’avais préféré la fraicheur du 2008 ou du 2007 mais c’est très bon. Le plat exacerbe les notes de fruits frais (un contrepoint de l’orange de la daube).
TTB/EXC

Fromages

CHÂTEAU CHALON J.MACLE 1993[/color]

Le premier est superbe, fondu avec une grande douceur qui me fait hésiter jusqu’au bout sur un chardonnay. Encore une pointe de réduction perceptible en bouche.
TB+

Certains en profitent pour dire que Macle c’est pas si beau que ça; faut pas déconner quand même, c’est très beau, peut-être pas très puissant, déjà bien évolué; y a surtout qu’il est atomisé par le suivant :

COTES du JURA Vin Jaune 1993 ch. D’Arlay[/color]

Le jaune du week-end ! Excellent, hénaurme ! Un style à la fois puissant et fondu, agrumes ++, jus d’orange, une dentelle qui rappellerait un jaune d’Overnoy avec cette énergie qui fait penser aux Arlay 89 ou 90, ben tiens, un jaune d’Arlay 93 !

J’avais réussi à prendre des notes jusque-là mais j’ai zappé les vins du dessert et pis le dessert aussi, désolé les amis.

Une soirée finalement éprouvante, petite forme, trop de before crachés à l’envers (liquide et judru ?), trop de nourriture ? mais qu’importe, encore une belle tranche d’amitié conviviale et pantagruélique. Encore merci les cuistots, les sélectionneurs, les assistants, les convives, ... et à bientôt pour une session délocalisée !

Chris d'U
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82305
  • Remerciements reçus 7827

oliv a répondu au sujet : L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016

Heureusement que le Du n'illustre pas ses CRs de photos.
Car je crois que je serais parti me pendre !
Quel repas.... même pas 9h du matin et j'en salive ! (:D

PS: merci Chris pour ce chouette CR qui prouve qu'on est pas aux pièces et qu'on peut prendre son temps pour poster sans rien retirer à la qualité du partage ! (tu)

Oliv
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 829

LoneWD a répondu au sujet : Re: L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016

"Le premier [nez] est superbe, fondu avec une grande douceur qui me fait hésiter jusqu’au bout sur un chardonnay"

Cette remarque vient renforcer les propos tenus sur ce fil . C'est vraiment passionnant.

Merci Chris d'U pour ce superbe CR !

Rémy
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3116
  • Remerciements reçus 3

DidierT a répondu au sujet : L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016

Merci pour ce CR surtout que j'ai un Grand-Echezeaux Engel 92 qui me fait de l'œil depuis un moment ce Clos Vougeot me donne envie,de l'ouvrir.

Didier
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1047
  • Remerciements reçus 32

Philippipipourrah a répondu au sujet : L'éclectique du Jura Tour de Mars 2016

Excellent, Excellence, merci !

Deux mini-compléments perso qui confirment - si besoin était - que l’aération prolongée est bénéfique également aux bourgognes, même si le pinot noir est un cépage réputé fragile :

- le Beaune blanc 2005 du domaine de la Vougeraie, qui était déjà très fin malgré son opulence, aura encore gagné en subtilité le lendemain ;
- quant au Nuits-Cailles 2000 de la maison Bouchard P&F, je me rappelle que, de terreux qu'il était initialement (comme un NSG ;)), il s'est ensuite épanoui après quelque temps, pour devenir carrément somptueux une douzaine d’heures plus tard !

Dans les deux cas, les bouteilles aux trois-quarts vides avaient été simplement rebouchées, sans vide d’air ni azote ni argon...

:), Philippe
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck