Nous avons 1073 invités et 61 inscrits en ligne

CR: Intrusion parisienne chez Arnould !

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a créé le sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Lorsqu'Arnould (leteckel) me propose de me joindre à lui pour passer un week-end à Paris avec comme programme deux invitations/dégustations entourées de membres historiques deLPV je ne réfléchis pas bien longtemps. Banco !

Nous voilà donc en route pour Boulogne, lieu de notre premier arrêt. Jean-Paul (Jean-Paul B) nous avait prévenu ; n'amenez rien. Les vins seront bus à l'aveugle et comme souvent, nous avons brillé dans cette exercice qui, après des années de dégustations au sein de LPV Franche-Comté, fut une simple formalité :DD


ACTE 1 : Soirée éclectique de haut vol chez Jean-Paul et Agnès.



Vin n°1 : Domaine Jérémie Huchet - Muscadet "Les Montys le Parc" 2017
Ca commence fort joliment, le nez est précis sur les fruits jaunes et la pierre à fusil.
En bouche c'est le fruit qui ressort très nettement (pêche, citron), vin parfaitement équilibré, qui déroule facilement porté par une acidité millimétrée. Aucun élevage ressenti. Finale salivante, saline avec une légère pointe d'amertume qui complexifie le tout. Très bien ! Parfait pour commencer.
Je pars sur un joli Chablis... Sacrée découverte pour ma part.






Vin n°2 : Champagne Jacques Selosse - Grand Cru Blanc de Blancs Version Originale (dégorgement octobre 2019)
Nez complexe, pâtissier et très typé Jura avec d'entêtants arômes de noix. Au fur et à mesure le nez s'affinera.
C'est la finesse et le précision des bulles qui impressionne d'abord, c'est très vineux avec une bouche d'une grande concentration (citron mais surtout dans ce style oxydatif qui étonne). Grande fraicheur.
Après quelques minutes les bulles s'estompent sans rien perdre des qualités mentionnées plus haut. C'est excellent !
Première expérience avec une V.O de chez Selosse, c'est tout de même très impressionnant et en rien comparable avec les champagne bus précédemment...
Selosse me vient à l'esprit mais plus par rapport à ce que j'en avais lu.






Vin n°3 : Les fils de Charles Trosset - Arbin Mondeuse "Confidentiel" 2010
Nez très exubérant, puissant sur le cuir, les fruits noirs bien mures avec un côté lardé, poivré également. Ca scotche et c'est beau !
La bouche est d'une grande nervosité, ça envoie et dans tous les sens. Le vin est sanguin, puissant, concentré et les tanins sont fondus tout du moins jusqu'en milieu de bouche. Longue finale où les tanins ressortent un peu, accompagnés d'arômes de fruits noirs et ce côté poivré persistant qui redonnent du pep's (s'il en fallait encore) à l'ensemble. C'est excellent et nous partons sur une Syrah ou un Rhône Sud de belle facture ! Encore raté.






Vin n°4 : Egly-Ouriet - Coteaux Champenois Ambonnay Rouge "Cuvée des grands côtés Vieilles Vignes" 2007
Nez tout simplement magnifique, incroyable... Je me perds dans le verre pendant quelques instants essayant de mettre des mots sur ces odeurs. Un mélange de fleurs fanées, de bonbon anglais, de fruits rouges (cerise), la grande claque. D'autant plus qu'il est très changeant puisque je note également pêle-mêle quelques minutes plus tard, compotée de fruits, orange sanguine, pivoine...
La bouche est un véritable laser non dépourvu de matière, les sensation perçues au nez sont bien présentes tout y est concentrée avec un équilibre bluffant... A l'aération c'est davantage le fruit qui l'emporte (noyau de cerise, orange sanguine). Finale musclée, pleine de fraîcheur et d'un persistance dingue.
Grand vin !
Autant vous dire qu'à l'aveugle...






Vin n°5 : domaine Jean-Claude Bachelet et fils - Saint-Aubin 1er Cru "Les murgers des dents de chien" 2011
Nez beurré, lacté. Un poil d'élevage est encore perceptible mais cela reste bien fait.
La bouche est dans le même style. Assez molle au départ mais qui repart façon "coup de fouet" en milieu de bouche sur des arômes citronnées . Longue finale avec quelques amers. L'élevage est plus marqué en bouche qu'au nez mais s'intègre joliment. Très bien.






Quelle dégustation ! Jean-Paul nous aura bien baladé mais force est de constater que la selection est absolument géniale et nous aura balader de bout en bout. Je vous épargne malheureusement les dégustations d'eaux de vie de poire ou de framboise, j'avais l'esprit un peu embrumé.
En tout cas, un immense merci à Jean-Paul et à Agnès pour leur générosité et leur gentillesse, ce fut une soirée mémorable tant par les vins que par la qualité des discussions que nous avons eu tous ensemble.
Un dernier point ; les vins ont été bus dans des verres Zalto universel sauf pour le champagne bu avec les Sophienwald et j'ai été bluffé par la qualité de ces verres.

Première étape de passée. La nuit s'annonce courte, la journée s'annonce longue mais la soirée passionnante ! A suivre...




Rémy
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, PBAES, tht, monta, Olivier_26, Jean-Bernard, Eric B, Gilles T, mgtusi, aquablue, Gibus, Marc C, sideway, bertou, chrisdu74, bonaye, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, TIMO, Vaudésir, FloLevBen, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, LLDA, Damien72, ysildur, DaGau, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield, Vesale, JeanRX

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 994
  • Remerciements reçus 726

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Que ne faut-il pas faire en ce moment à Paris pour attirer des touristes ! :D
Et puis, quand on reçoit des dégustateurs de haut vol, on ne peut pas non plus leur servir n'importe quoi.
Je sens qu'on va en baver au match retour. ::sos::

Blague à part, un week-end comme celui-ci, c'est un des nombreux miracles LPViens.....
Quels bons moments !
Le Montys accompagnait des brochettes de crevettes, et le VO un magret de canard fourré au foie gras.
Le Confidentiel et l'Egly ont été bus avec un rôti de tournedos de porc gascon, poids gourmands et courgettes.
Zalto Bourgogne pour l'Egly, et quand le nez est aussi fabuleux que sur cette bouteille, l'apport du verre est énorme.
Le Bachelet s'est chargé des fromages.

Jean-Paul
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, Eric B, HERBEY 99, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, sebus, leteckel, LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3328
  • Remerciements reçus 2494

starbuck a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

"Je vous épargne malheureusement les dégustations d'eaux de vie de poire ou de framboise, j'avais l'esprit un peu embrumé."

Si t'as pris les 2 séries à la suite à la fin du repas, j'imagine l'épaisseur de la brume :DD zX

Sylvain
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Jean-Paul B. écrit: Je sens qu'on va en baver au match retour. ::sos::


On t'attend au tournant :evil:

Rémy
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1772
  • Remerciements reçus 1640

leteckel a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Merci Rémy pour ce CR fidèle, je pense, au ressenti global.
L'avantage de sortir avec son secrétaire particulier :D , c'est qu'on peut se mettre en mode 100 % plaisir pour profiter pleinement du moment présent. Du coup, le carnet de dégustation a bien migré en même temps que nous en direction de Paname mais il n'aura pas quitté la valise :oops:

Mais surtout un immense merci à Jean-Paul de nous avoir reçu de la sorte. Comme il l'indique, un vrai miracle Lpvien (a fortiori pour nous 2 qui avions démarrés nos échanges sur une petite banderille).
Jean-Paul a eu la subtilité de nous préparer un superbe programme qui enchainait vins de grande notoriété avec étiquettes plus modestes...enfin juste l'étiquette, parce que dans le verre, nous n'avons bu que des vins superbes, voire d'anthologie pour l'un d'entre eux.
Le Montys était bluffant, pour moi qui ne fréquente pas (encore) les muscadets. Au niveau d'un très bon Chablis village, le parallèle étant loin d'être déconnant sur le profil du vin.
Splendide champagne que ce Selosse vineux et complexe. J'ai un instant rêvé (tout haut) que Jean-Paul nous annonce une modeste étiquette pour pouvoir m'en commander une palette. Ca ne sera pas le cas, mais très heureux d'avoir bu ce vin, car il s'agit plus d'un vin que d'un champagne.
La Mondeuse de Trosset est une superbe découverte, placée immédiatement par bibi en Syrah / Rhône nord...et même étiquette découverte, je ne pouvais m'empêcher de faire ce rapprochement.
Quant à l'Egly-Ouriet, ce fût, pour moi, le vin de la soirée, voire du weekend (et pourtant il y eu du lourd le lendemain), un vin au niveau stratosphérique : un nez absolument génial de complexité probablement sublimé par les Zalto Bourgogne (quel verre !) et une bouche pas en reste pétrie de fraicheur ! Comme Rémy, je dis, je crie même : Grand Vin !!! (tu) oo,
Le Saint-Aubin jouait dans un registre plus classique, assez confortable, encore enrobé dans un élevage classe mais encore un peu trop présent à mon goût mais ça reste très bon et ça sera surement encore meilleur plus tard.
Un immense merci à Jean-Paul pour cette soirée mémorable, permise par LPV. oo, :kiss:
Je n'oublie pas Agnès qui nous a régalé et nous a supporté jusqu'à 2h30 du matin. Seule notre ultime discussion sur les LBO autour d'une délicieuse poire eu raison de sa patience.
La pression sur le match retour s'avère bien trop forte...mais je sais d'avance que le plaisir de se revoir sera là de toutes façons !

ArnoulD avec un D comme Dusse
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., tht, Gibus, sideway, bibi64, Vaudésir, sebus, Frisette, LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 609

FloLevBen a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

leteckel écrit: Splendide champagne que ce Selosse vineux et complexe. J'ai un instant rêvé (tout haut) que Jean-Paul nous annonce une modeste étiquette pour pouvoir m'en commander une palette. Ca ne sera pas le cas, mais très heureux d'avoir bu ce vin, car il s'agit plus d'un vin que d'un champagne.


Mais le Champagne c'est du VIN !!!! :dash:

Quand j'observe un peu le forum je m’aperçois que beaucoup ne le considère pas comme tel et ça m'attriste un peu pour un forum d'amateur de vin. Bon je ne jette la pierre à personne car je pense que le fait de vivre dans la région change beaucoup la donne sur la perception du produit.

Et il n'y a pas besoins de boire Selosse (que j'adore) pour ce rendre compte que le Champagne est du vin; du vin avec une effervescence.

Florent
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, Jean-Loup Guerrin, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Florent, j’ai pas l’impression qu’Arnould ait dit le contraire mais ça m’a fait penser à cette phrase de Jean-Paul le lendemain soir de cette dégustation : « c’est d’abord des vins avant d’être des champagnes ».
C’est juste qu’on ne s’en rend pas tout le temps compte et là ce fut le cas.

Rémy
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tht, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6879
  • Remerciements reçus 4509

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Sans vouloir lancer une polémique avec toi, Rémy, ni avec Arnould, car j'apprécie vos CRs, écrire "il s'agit plus d'un vin que d'un champagne" sous-entend qu'un champagne classique n'est pas du vin ou une sous-catégorie de vin.
L'essentiel est que vous ayez grandement apprécié (doux euphémisme) ce VO de Selosse.

Jean-Loup
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Aucun problème Jean-Loup ;)
Intrinsèquement tu as raison mais disons qu’il y a peu de champagnes avec lesquels j’ai d’abord une impression de « vin » dans le sens de vineux. Mais je ne suis pas un grand connaisseur, d’où, peut-être, vos réflexions.

Rémy
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 609

FloLevBen a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

J'ai bien compris et vu qu'il n'avait pas dit le contraire.

Mais quand on dit "ça fait plus vin que Champagne" ça veut bien dire pour moi que de façon général on ne considère pas le Champagne comme un vin. Sinon pourquoi faire une telle remarque.

Çà ne viendrait à l'idée de personne de dire d'un Meursault ou autre : "ça fait plus vin que......" que quoi ? C'est du vin point.

C'est d'ailleurs pour ça que beaucoup de vigneron aujourd'hui s'efforcent à parler de "Vin de Champagne".

Florent
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1772
  • Remerciements reçus 1640

leteckel a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

C'est marrant, au moment où j'ai écrit cette phrase, j'ai bien pensé qu'il y aurait une réaction :)
J'aurais dû m'écouter et ne pas l'écrire ainsi.
Je reformule donc et surtout je précise que je n'ai que trop peu d'occasions d'approcher de très grands champagnes tels que ceux bu (oui, car il y a eu une suite) le weekend dernier grâce à la générosité de Jean-Paul.
En fait, ce vin dont la très fine effervescence a quasiment disparue au bout de quelques minutes m'a fait penser à un grand vin blanc, complexe et vineux, qui accepterait voire demanderait d'être accompagné des meilleurs mets (ce qui fût le cas en l'espèce), donc à la différence d'autres champagnes, sans doute de moindre niveau, que je peux "ingurgiter" à l'apéro sans trop y faire attention.
Est-ce plus clair ainsi ?

ArnoulD avec un D comme Dusse
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 994
  • Remerciements reçus 726

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

FloLevBen écrit: Et il n'y a pas besoins de boire Selosse (que j'adore) pour ce rendre compte que le Champagne est du vin; du vin avec une effervescence.


Non, bien sûr, mais c’est en général une expérience qui aide à en prendre conscience. zX

Jean-Paul
#12
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, tht, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2184
  • Remerciements reçus 933

chrisdu74 a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Mais quand on dit "ça fait plus vin que Champagne" ça veut bien dire pour moi que de façon général on ne considère pas le Champagne comme un vin. Sinon pourquoi faire une telle remarque.

Enfin quand même, un produit récolté à 10°5 et chaptalisé selon un process technologique pour le faire fermenter et
garder assez de gaz pour le faire effervescent, il y en a beaucoup trop qui portent l'étiquette Champagne non ?
Alors certes, la population LPVienne s'intéresse plutôt à des vins de Champagne mais dans le commerce en général, un champagne "vineux" ça se remarque.

Çà ne viendrait à l'idée de personne de dire d'un Meursault ou autre : "ça fait plus vin que......" que quoi ?
Plus vin que jus de planche beurrée vanillée ?

Chris d'U
#13
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 609

FloLevBen a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

@Jean-Loup,
Tu as dégainé plus vite que moi !!

@Arnould
J'avais bien compris l'idée. Mon message était juste pour une prise de conscience générale, et redire que le Champagne c'était bien du vin. Et c'est d'autant plus vrai avec la vague de très bon vignerons qui émerge depuis 10/15 ans. Et ce qui est bien c'est que cette vague ne s'arrête pas; tous les ans il y a de nouveaux Domaines qui émergent avec de supers produits.

@Jean-Paul
Tout à fait d'accord avec toi. Selosse et d'autres font partie de ceux qui aident à prendre conscience que le Champagne est du Vin.

@Chris
10.5° commence déjà à être une assez bonne maturité pour faire un vin effervescent. Les bons vignerons dont on parle ici, on des moyennes cuverie le plus souvent à 11° voir légèrement au dessus (surtout dans ce contexte de réchauffement climatique). Et il ne sert à rien de récolter des raisins à 13° de potentiel pour faire un vin effervescent.
Et autant dire que lorsque l'on ramasse des jus à une moyenne de 11° on ne chaptalise pas. Je ne connais d'ailleurs aucun des très bons vignerons qui chaptalisent. Et la Chaptalisation n'est pas une exclusivité de la Champagne.
D'autre part la Chaptalisation ne sert absolument pas à créer de l'effervescence.
Après je ne fais pas parti de ce qui pense qu'il faut forcément qu'un champagne soit vineux pour l'assimiler à du vin (ce qu'il est de toute façon par nature).

Florent
#14
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Après une courte nuit de sommeil, Jean-Paul et moi partons récupérer quelques emplettes pour le repas du soir chez Thien (tht) qui s'annonce gargantuesque ! Une soirée d'un niveau assez incroyable... Voyez plutôt :



ACTE 2 : Soirée incroyable chez Thien et Christian




Vin n°1 : La Pialade - Côtes du Rhône 2004

Rémy
Nez sur le tertiaire, pot pourri, noyau de cerise et peau d'orange.
Début de bouche un peu fluet en "en dedans" mais le vin se relève un peu en milieu de bouche avec les même arômes qu'au nez, des tanins encore présents et une finale alcooleuse. Bien mais une bouteille sur le déclin ?

Oliv
Robe tuilé sombre.
Nez chafouin, brouillon, un peu fatigué, sur les épices éventées et une pointe iodée.
Bouche faible, sans structure, avec son moelleux d'alcool enrobant mais sans trame ni expression.
Bouteille fatiguée.






Vin n°2 : La Pialade - Côtes du Rhône 2014

Rémy
On change totalement de registre là ; nez ultra gourmand sur le bonbon anglais, infusion de fruits rouges, notes d'orange sanguine. grande fraîcheur !
Bouche du même acabit, c'est très gourmand et accessible malgré une acidité importante, un vrai glouglou. Finale courte. Très bien mais dans un registre différent des 11/12 que j'ai pu boire (ici c'est plus accessible et peut-être moins complexe que les deux millésimes cités).

Oliv
Robe incroyablement claire, sur un tuilé oeil de perdrix centenaire.
Nez fin et plein de charmeur, compromis délicat de fruits rouges frais, de rose et de peau d'orange séchée.
Bouche moins à mon goût, manquant de chair pour compenser une acidité que je trouve excessive, présentant comme une maigreur qui bride la gourmandise aromatique.
Finale avec de la buvabilité mais saillante, voire cisaillante.





Vin n°3 : Champagne Jacques Selosse - Grand Cru Extra Brut "Cramant, chemin de Châlons"
(blanc de Blancs - dégorgement 2014)

Rémy
Magnifique nez concentré sur le citron confit, puis a l'aération des notes très fines typées oxydatives.
La bulle est d'une grande précision, on retrouve en bouche ces notes discrètes oxydatives mais le plus marquant reste pour moi cette concentration/densité incroyable sur les citron, le zest d'agrumes. Très longue finale dotée d'une acidité importante, prolongeant le plaisir... Grand Champagne, Grand vin ! Et dans l'ordre que vous souhaitez (petite dédicace à Florent et Jean-Loup :) )

Oliv
Robe nettement dorée.
Nez puissant, compromis de notes oxydatives assez présentes et d'un côté floral, sur le lys, avec une petite pointe vernis qui me dérange un peu.
Très belle bouche tramée conciliant volume et tension avec beaucoup de talent, sur une belle délicate qui s'évanouit assez vite dans le verre.
Finale longue et altière, au point de maturité parfaite.
Très bien.






Vin n°4 : Champagne Jacques Selosse - Grand Cru Extra Brut "Ambonnay le bout du clos"
(blanc de Noirs - dégorgement : 2013)

Rémy
J'ai trouvé beaucoup moins fin, plus direct et bodybuildé, sur le noix, l'orange également mais oxydatif très affirmé.
Je parle rarement de la robe car généralement je m'en fiche un peu mais la comparaison avec le vin précédent est interessante, ici le vin est beaucoup plus foncé, couleur abricot. La bouche est fidèle au nez avec une sensation de légers sucres résiduels, c'est également plus vineux. La bulle tombe encore plus vite que sur le Cramant. C'est un Grand vin également mais j'ai une préférence pour le précédent, question de style je suppose.

Oliv
Rigolo car j'ai une lecture presque opposée à celle de Rémy !
Robe entre le vieil or et le grisonnant, sur une bulle évanescente.
Superbe nez avec le fruit et le précision qui m'a un peu manqué sur le Cramant, des notes de fleurs d'oranger apportant une fraicheur à la complexité épicé de l'oxydatif bien présent.
Bouche magnifique de vinosité, sur un volume plein et ample parfaitement porté par une acidité mûre. L'équilibre est redoutable de puissance, tout en allonge et en plénitude.
Superbe finale scintillante, sur des amers structurants magnifiques.
Grand vin.


Superbe accord avec du pâté en croûte au poulet et citron confits !




Vin n°5 : Fattoria San Lorenzo - Marche "Il San Lorenzo" 2006
(100% verdicchio - élevé 9ans en cuve, une année en bouteille)

Rémy
Un nez comme on en rencontre peu, très complexe et il me faut du temps pour mettre des mots sur ces arômes... cire d'abeille, ananas puis vanille subtile, un côté fumé également, wahou !
En bouche, le vin est d'une fougue impressionnante, ça part un peu dans tous les sens. C'est le gras (presque le moelleux) en bouche qui marque d'abord puis ensuite c'est l'explosion des arômes perçus au nez. Finale d'une grande persistance entre acidité et amers bien intégrés. Excellent, et superbe découverte !

Oliv
Robe bouton d'or.
Nez puissant et complexe mais difficile à définir, offrant des notes à la fois minérales et florales, entre les agrumes et la cire, la crème. Un vrai feu d'artifice !
Bouche magnifique, original, conciliant avec une cohérence remarquable pas mal d’extrêmes !
La texture est grasse, presque huileuse, les amers bien présents, l'acidité brillante et les trois éléments s'intègrent pour offrir un vin baroque et d'une puissance remarquable.
La finale est impactante, avec de la mâche, d'une longueur impressionnante.
Superbe vin !






Vin n°6 : Domaine Leflaive - Bâtard-Montrachet Grand Cru 2001

Rémy
Nez classieux concentré de fruits jaune (pêche, citron) assez dingue,noisette... Très entêtant et qui amène à la méditation, si si.
Toucher de bouche superbe, délicat, du velours. Le vin est tout en délicatesse, en finesse tout en gardant une grande fraîcheur. L'équilibre est magistral, entre richesse et fraîcheur. Ca c'est une sacrée cartouche, et un un Grand vin !

Oliv
Robe bouton d'or.
Nez confortable, précis et fin tout en étant généreux, sur des notes qui concilient un beurré grillé délicat à un fruit net et franc, entre le floral et l'agrumes. Le grand chardonnay bien élevé, c'est quand même quelque chose !
La bouche est somptueuse d'équilibre, sur une maturité parfaite, offrante un volume riche et pourtant magnifiquement aérien, avec une présence sans poids sur le palais et un déroulé dense et rythmé totalement irrésistible.
Finale fantastique d'harmonie, scintillante de fraîcheur et pourtant toute en puissance maîtrisée.
De ces vins qui font les réputations, d'un domaine et d'une appellation.
Grand !




Mention spéciale au tartare de bar et de dorade concocté par Agnès et qui accompagnait les blancs oo,




Vin n°7 : Domaine Robert Groffier Père & Fils - Bonnes Mares Grand Cru 2012

Rémy
Nez sur un fruit éclatant, petits fruits rouges, cerise. C'est très beau, profond et avenant.
La bouche est tout aussi fruitée, dense, énergique avec une pointe d'amertume, bien intégrée qui apporte de la complexité. Un vin qui se boit avec une facilité déconcertante, finale toujours sur le fruit, longue. Excellent !
Décidément, les quelques 2012 que j'ai pu boire montre un profil similaire et je ne suis pas déçu d'avoir ouvert cette bouteille pour l'occasion car sur le papier ça s'annonçait risqué...

Oliv
Belle robe grenat pourpre.
Beau nez riche et langoureux, sur les épices, le cacao, l'aération dans le verre ramenant des belles senteurs de fruits des bois et des notes florales. Beaucoup de maturité perçue.
Bouche ample sur une attaque suave et velouté de toute grande classe, sur un déroulé soyeux qui se resserre en milieu de bouche autour de petits tanins encore à fondre.
L'acidité est totalement intégrée à une belle matière avec de la richesse, la finale s'ouvrant sur une petite pointe amère.
Très beau en l'état mais si j'en avais en cave, j'attendrais encore afin qu'il gagne en complexité.






Vin n°8 : Domaine Maume - Gevrey-Chambertin 1er Cru "Lavaux Saint-Jacques" 2009

Rémy
On change de registre ici avec un nez marqué plus sur le tertiaire, fleurs fanées, mûre, cassis, noyau de cerise avec un côté fumé également.
Bouche d'une grande ampleur, portée par des épices prégnants et une belle acidité. Longue finale, mélange de fruits et d'épices. C'est très bon, dans un style complètement différent du précédent.

Oliv
Robe grenat avec un léger orangé.
Beau nez floral et épicé, plus évolué que le Groffier, sur une fruit cerise et lys qui commence à s'évanouir.
Bouche pleine et juteuse, au toucher plus ferme que le Bonne Mares, avec une trame froide et rythmée aux accents encore saillants.
Finale épicée aux tanins pas encore complètement fondus.
Beau vin, très classique d'expression.





Un régal avec des filets de veaux aux épices !




Vin n°9 : Château Bel Air-Marquis d'Aligre - Margaux 1967

Rémy
Nez cuivré, eau de vie de framboise, pot pourri, ça champignonne pas mal mais l'ensemble reste élégant.
En revanche la bouche tombe un peu à plat, on sent que le vin est fatigué mais il possède tout de même une "belle âme" si je puis dire. Finale un peu dure, le vin se ressert. Très bien, pour le nez.

Oliv
Robe nettement tuilée.
Beau nez au bouquet complexe, sur le tabac, les fruits secs, un côté épicé terreux agréable.
Même lecture que Rémy sur la bouche que je trouve un peu raide, manquant de moelleux de chair et de texture pour gagner en ampleur et volume,
Le vin possède un certaine charme aromatique mais je le trouve trop décharné pour dépasser une certaine sévérité et donc apporter un vrai plaisir.
Bien.






Vin n°10 : Lucien Aviet - Arbois Cuvée des Sorciers "L'Etrange" 2012

Rémy
Nez complexe d'abord sur un grillé prononcé/graine de sésame puis sur le citron vert, le menthol et un léger beurré
La bouche possède un énorme acidité qui porte le vin de bout en bout, dommage peut-être qu'il ne soit pas plus frais. Belle concentration (fruits jaunes) et longue finale salivante. Très bien.

Oliv
Robe jaune grisée.
Nez passionnant d'originalité, généreux et complexe, sur la mandarine, la menthe poivrée, les fleurs blanches, la poudre noir. Ca concilie le chaud et le froid avec un talent certain !
Bouche géniale de tension, une trame laser de folie que seul les savagnins et les mansengs peuvent donner sans pourtant provoquer de morsure ni de raideur sur le palais.
L'ensemble est brut sans être brutal (euh, faut quand même pas être fan de viognier du Languedoc en millésime chaud, je pense), sur un impact cristallin fantastiquement désaltérant auquel sa complexité aromatique mentholée fruitée minérale apporte de la pétulance qui évite l'austérité.
La finale est délicieuse de fraîcheur et d'une présence remarquable.
Excellent !







Vin n°11 : Marius Perron - Château Chalon 1979

Rémy
Nez surprenant, sur le pain grillé mais aussi (je suis le seul il me semble) l'asperge verte, les agrumes timides, impression de profondeur et de fraîcheur dans ce vin.
La bouche est portée par une acidité haute qui cache certainement un complexité sous-jacente, du moins, je pense. On retrouve les agrumes en bouche mais ceux-ci sont discrets. Enorme finale sur le pain grillé, et le savagnin oxydatif pointe le bout de son nez en toute fin de bouche. Superbe ! Cela pourrait être grand si la bouche confirmait les promesses du nez.

Oliv : "Je trouve la bouche trop sur l'acidité, elle me plait moins mais j'ai terminé le Saint Nectaire, je sais pas si c'est ça..."
Ça doit pas aider :D

Oliv
Robe vieil or bien brillant.
Magnifique nez capiteux et riche, sur des notes de pain grillé sorti du toaster enroulées dans une pointe légumineuse qui m'évoque la racine de curcuma et à Thien la courge.
La bouche est moins à mon goût.
Alors que je l'attends ample et riche, je la trouve acérée et un peu creuse en milieu de bouche, l'acidité prenant le pas sur la matière.
L'ensemble reste agréable par sa générosité aromatique mais je suis plus sévère que les copains.
Ben oui, que voulez-vous, naïfs ou généreux, ils avaient eu le malheur de laisser le plateau garé sur ma place de parking...
Et vu le niveau MOF des machins, faut croire que ça m'a rendu moins attentif.
C'est pourtant pas faute de vous le dire que si le vin, c'est sérieux, le fromage, c'est sacré ! ::oups::









Vin n°12 : Château d'Yquem 1983

Rémy
Nez magnifique, safrané et envoutant.
La bouche est grasse sans être lourde, miellée sans être trop sucrée ; très bel équilibre. Finale avec une belle virgule acidulée qui redonne du pep's et prolonge le plaisir. Beaucoup de nervosité, de richesse et sans jamais tomber dans la lourdeur. Vraiment magnifique.
Bon, j'ai proposé un Jurançon de très belle facture à l'aveugle....

Oliv
Robe saumonée cuivrée.
Nez splendide de générosité, riche et complexe, sur le caramel au lait, de magnifiques notes de safran.
Bouche géniale d'équilibre, sur une liqueur présente mais sans aucun poids autre que sa générosité, portée qu'elle est par une acidité magnifique mais plus encore par des amers irrésistibles qui font génialement saliver.
Les goûts sont nets et d'une grande complexité, sur l'abricot rôti et toujours ce magnifique safran.
La finale est extraordinaire de fraîcheur, présence et persistance, sur des goûts d'agrumes safranés fantastiques.
Très grand vin. Et que j'ai toujours goûté à ce niveau !

Accord magique avec les mains de Bouddha confites préparées par Thien ! oo, oo,

Raph' :kiss: (tu)







Vin n°13 : Domaine Patrick Baudoin - Coteaux du Layon "Maria Juby" 1997

Rémy
Nez un peu plus monolithique que le précédent, essentiellement sur le coing et le raisin sec.
Par contre le bouche est très jolie, concentré d'abricot et de coing, elle est peut être plus grasse que l'Yquem mais ne manque ni de matière ni d'acidité, en témoigne une belle finale élancée. Très bien +
C'est évidement compliqué de passer après l'Yquem mais ce Coteaux du Layon n'a pas démérité !

Oliv
Robe ambrée, plus sombre qu'Yquem.
Superbe nez, moins riche mais plus complexe, sur la confiture d'abricot et d'orange, le nougat, de superbes notes de thé.
Bouche élégante, avec le même charme aromatique que le nez, sur une trame suave élégante mais plus linéaire qu'Yquem, ne possédant pas la phénoménale relance d'amertume qui fait son génie.
Ce vin reste néanmoins délicieux par sa douceur paisible et par sa persistance de goûts, avec toujours cette note de thé géniale.
Délicieux !







_________________________________________________________________________________________________________________________________________________




_________________________________________________________________________________________________________________________________________________





Un immense merci à Thien pour l'invitation et la générosité dont elle a fait preuve. Merci également à Christian, Agnès, Jean-Paul, Oliv et Arnould... C'est vraiment le genre de soirée qui reste gravée dans la mémoire du jeune amateur de vin que je suis oo,
Ainsi se conclut donc notre pérégrination parisienne avec le vin comme point d'accroche évidemment mais ce fut surtout l'occasion de rencontrer des LPViens d'une gentillesse rare et à peine reparti qu'on a déjà envie de les revoir... Merci LPV :)




Photo souvenir d'un magnifique balade matinale à vélo avec Jean-Paul

Rémy
#15
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Benji, Olivier Mottard, PBAES, Ben, Jean-Paul B., tht, Olivier_26, Eric B, matlebat, Gilles T, mgtusi, aquablue, jean-luc javaux, Gibus, Marc C, sideway, peterka, A42T, HERBEY 99, bertou, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Krabb, FloLevBen, f.aubin, Agnès C, sebus, Frisette, Med, starbuck, leteckel, jclqu, Damien72, ysildur, vvigne, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield, Vesale, JeanRX, Paca72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18473
  • Remerciements reçus 2070

mgtusi a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Hé bé ! Y avait de la cartouche mais et surtout de la cartouche en forme !

Je trouve que les Bourgognes blancs 2001 vieillissent admirablement sans oxydation.

Michel
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3460
  • Remerciements reçus 745

PtitPhilou a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Waouh ! oo, (tu)

Vous êtes grands de cœur et de générosité, les amis. Des exemples pour nous tous !
Et merci pour les comptes-rendus, non moins superbes.
Chapeau bas, vraiment !
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6879
  • Remerciements reçus 4509

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Jean-Paul et moi partons récupérer quelques emplettes pour le repas du soir

Eh ben les amis, quelles emplettes ! :jump: oo, oo, oo,

Jean-Loup
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1392
  • Remerciements reçus 1962

bibi64 a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Vin n°12 : Château d'Yquem 1983
Nez magnifique, safrané et envoutant.
La bouche est grasse sans être lourde, miellée sans être trop sucrée ; très bel équilibre. Finale avec une belle virgule acidulée qui redonne du pep's et prolonge le plaisir. Beaucoup de nervosité, de richesse et sans jamais tomber dans la lourdeur. Vraiment magnifique.
Bon, j'ai proposé un Jurançon de très belle facture à l'aveugle....


Voilà une remarque finale qui me fait plaisir ;)
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 607
  • Remerciements reçus 149

f.aubin a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Vous n'avez pas fait semblant !!!!
Superbes quilles ::whooo::

LPVment,
Franck
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6879
  • Remerciements reçus 4509

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Voilà une remarque finale qui me fait plaisir

Tu noteras, bibi, que Rémy n'a évoqué qu'un Jurançon de bonne facture.
Un grand Jurançon, cela doit être stratosphérique ! ;)

Jean-Loup
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Jean-Loup Guerrin écrit: Tu noteras, bibi, que Rémy n'a évoqué qu'un Jurançon de bonne facture.
Un grand Jurançon, cela doit être stratosphérique ! ;)

Jean-Loup


De très belle facture zX

Rémy
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1502
  • Remerciements reçus 1935

Kiravi a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Pour une facture de Jurançon, même belle, on a peu d' Yquem...

Marc, assez vieux débutant
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 994
  • Remerciements reçus 726

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Jean-Loup Guerrin écrit:

Jean-Paul et moi partons récupérer quelques emplettes pour le repas du soir

Eh ben les amis, quelles emplettes ! :jump: oo, oo, oo,
Jean-Loup

Les emplettes, c'était le solide, pas le liquide : pâté en croute de chez Lastre (voir fil dédié Pâté en croute zX ) et cheesecake de chez Hugo & Victor.....
En vélo, par un temps magnifique, dans un Paris désert....

Jean-Paul
#24
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Jean-Loup Guerrin, LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 508
  • Remerciements reçus 316

Med a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques



Médéric
#25
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6879
  • Remerciements reçus 4509

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Les emplettes, c'était le solide, pas le liquide

Je m'en doutais un peu, beaucoup...
Mais c'était pour avoir la liste du solide, et c'est réussi !

Jean-Loup
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1057
  • Remerciements reçus 1111

sebus a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Et bien, sacré week-end! voilà qui donne faim et soif!

Mention spécial au tarte de bar et de dorade concocté par Agnès et qui accompagnait les blancs oo,

Était-ce un tartare ou une tarte aux poissons? Si c'est une tarte, je suis vivement interessé par la recette! MiaM!

Sébastien
#27
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 916

LoneWD a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Oups, mauvaise manip’ ! C’était bien un tartare :)

Rémy
#28
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: sebus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1262
  • Remerciements reçus 228

tht a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Merci Rémy pour le super CR !
Pialade 2004 : assez grognon dans l’état. Je pencherais plutôt pour une phase ingrate. J’en ai encore, on verra bien ...
Pialade 2014 : glouglou ! Un délice qui me fait penser au 2002. En l’état sur le fruit primaire, mais si c’est comme le 2002, se complexifiera avec le temps. Si on n’a pas tout bu entre-temps !

Les deux Selosse magnifiques, avec une préférence moi aussi, pour le Cramant.

Le Marche Il San Lorenzo, un superbe OVNI, impossible à trouver à l’aveugle.
Le Bâtarrrrd est un sommet, à la hauteur de sa réputation. D’ailleurs, on l’a seché ! Pas de prisonnier !!!

Bonnes Mares Groffier d’une grande délicatesse qui va de pair avec une belle profondeur. Étonnamment le fond de bouteille le lendemain est devenu plus terrien, plus sur la puissance, la couleur est devenue plus sombre
Maume derrière le Bonnes Mares est apparu plus rustique, mais s’est quand même bien défendu
BAMA 67 quand même ! Nez superbe en effet

Aviet L’Etrange, l’autre OVNI de la soirée, super délectable !
Château Chalon : nez superbe, peu oxydatif, beaucoup d’élégance

Yquem grandiose, tout en élégance !
Maria Juby délicieuse bien que moins de complexité

Quelle belle soirée, merci les amis !

Thien
#29
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Ben, matlebat, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Frisette, leteckel, LoneWD, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 994
  • Remerciements reçus 726

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Intrusion franc-comtoise chez des LPViens historiques

Oui, super CR, qui reflète bien la bonne humeur générale, avec, chez chacun, un évident plaisir à faire plaisir.
Quand en plus, les bouteilles ont le bon goût d'être au rendez-vous des espoirs des apporteurs.....

Bon, comme on n'était pas en avance, on a raté l'épisode Pialades.:D

Les parcellaires de Selosse, c'est quand même quelque chose, avec des expressions très marquées de blanc de blancs et de blanc de noirs.
J'ai été impressionné par la puissance et la mâche de l'Ambonnay. Grands vins.

On a hésité un poil sur l'ordre de service entre le Il San Lorenzo, vin puissant, et le Batard, attendu sur la complexité.
Le choix était le bon, car un vin d'AC Leflaive, quand il se présente avec toutes les planètes alignées comme samedi, ça frise quand même la perfection. Merci Arnould pour ce vin somptueux.

Je ne suis pas surpris de la remarque de Thien, car le Groffier, très élégant, aurait sans doute, s'il faut pinailler, mérité une ouverture plus précoce, voire un léger carafage pour gagner en largeur d'épaules. On sentait une belle cavalerie qui ne s'exprimait pas complètement.
La bouche du Maume était terriblement gourmande, et je ne l'aurais jamais placé à Gevrey.
Le nez du BAMA était superbe, mais, ouvert juste avant le diner, avec moult précautions, il n'avait sans doute pas eu le temps de se rééquilibrer, d'où une bouche un poil fluette.

Aviet L'Étrange est effectivement un Ovni, superbe savagnin "dévoilé". Oliv a été très fort d'identifier le cépage.
Joli nez du Marius Perron, mais trop d'acidité en bouche pour mon goût.
Sur l'Yquem 83, il me semble avoir entendu "Ça, c'est pas un Sauternes", remarque pleine de bon sens sur laquelle nous avons tous embrayé, sans voir le sourire en coin d'Oliv. Le vin était effectivement sur un équilibre en bouche très jurançonnesque, avec une belle trame acide, tendance Clos Joliette. Nez d'enfer sur le safran. Très grande bouteille.
J'avoue être passé un peu à coté du Baudoin, fatigue des papilles (et fatigue tout court) aidant.

Les amis, on remet ça quand vous voulez !

Jean-Paul
#30
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, tht, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Frisette, leteckel, LoneWD, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck