Nous avons 2260 invités et 47 inscrits en ligne

LPV Franche-Comté...sans thème.

  • leteckel
  • Portrait de leteckel Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2996
  • Remerciements reçus 7833

LPV Franche-Comté...sans thème. a été créé par leteckel

Nouvelle rencontre (il y a quelques semaines) pour LPV FC autour d'un thème "éclectique"...pas de thème quoi. J'en suis l'ordonnanceur et donc pas à l'aveugle sur les vins dégustés.

Domaine Rolet - Crémant du Jura "Cœur de chardonnay" 2016 :

Ayant regoûté (et apprécié) peu de temps avant notre rencontre cette jolie cuvée, je décide de la proposer à l'aveugle au groupe.
Nez très brioché, pâtissier.
Bulles très présentes mais super fines. C'est bien ouvert sur les fruits jaunes (pêche, dit très justement Tophe). Finale sur des amers agréables. 
La bulle s'apaise, c'est droit et très propre.
Très bon.
Ceux qui s'avancent, partent en Champagne...

 


Domaine des Ardoisières - IGP des Allobroges - Argile Blanc 2019 :

Joli nez fruité (fruits jaunes).
Bouche sphérique mais avec une acidité un peu dissociée. Les amers sont trop prégnants et la sensation d'alcool domine en final.
Moyen et une déception pour une première rencontre avec ce domaine (je crois). Peut-être faut-il monter en gamme...

 


Domaine Zind-Humbrecht - Herrenweg de Turckhein - Riesling 2015 :

Joli nez qui ne cache pas son origine : pointe pétrolée et beaux agrumes.
Bouche légèrement perlante. Il y a une belle matière ronde en entrée de bouche mais l'acidité prend vite le relais pour équilibrer un ensemble puissant, droit, salin...et très bon.

 


Domaine Valette - Mâcon village 2015 :

Robe trouble, nez réduit / vinaigre. 
En bouche, ça pique, jus de pomme / cidre. Direction crachoir. 
Next ! 


Domaine Combier - Crozes Hermitage - Clos des Grives 2009 :

Etant l'ordonnanceur, je m'étais fait, à l'avance, un plaisir de goûter ce vin qui devait être à point...mais un bouchon fourbe s'est mis en travers de la route.
Nez liégeux, sur la marée.
Certes la bouche est touchée également, mais bien moins que le nez si bien qu'on peut ressentir encore un joli fruit qui rendrait presque le vin buvable et le regret encore plus grand.
Dommage...vraiment. 

 


Domaine Guigal - Saint-Joseph - Vignes de l'Hospice 2007 : 

Nez un peu sur l'alcool, avec encore un élevage légèrement vanillé. Mais il y a des fruits noirs qui rendent l'ensemble appétent.
Bouche sanguine, solaire tout en restant équilibrée.
C'est bien bon, sans être fou.

 


Maison Chapoutier - Côte-Rôtie - Les Micas 2012 :

Bouteille dégottée au pied levé par Tophe pour remplacer le Combier défectueux.
Nez un peu fermé, quelques fruits noirs. Pas de tertiaire en tout cas.
Bouche fruitée, matière plus fine...on sent qu'il y a moins de vin.
Mon Eric dit "un bon vin de copain quoi". On peut effectivement le définir ainsi car ça manque de fond mais ça reste bon.
A priori une cuvée réservée à la GMS.

 



Domaine des Roches Neuves (Thierry Germain) - Saumur Champigny 2015 :

Nez bien ouvert, encore sur le fruit mais montrant un début d'évolution.
En bouche, les tannins sont bien assagis, c'est plutôt fin et confortable.
Un bon vin, très accessible en l'état.

 


Antoine Sanzay - Saumur Champigny - Les Poyeux 2015 :

Nez sur les fruits noirs : la mûre et la myrtille. Il y a quand même un poil de poivron et de végétal qui peut orienter vers le cépage.
La bouche est immédiatement tannique, puissante, assez dure pour tout dire.
Un vin plus sérieux que son challenger mais qui semble moins prêt et finalement, en l'état, moins agréable.

 


Domaine Comte-Colin - VDP de Franche-Comté - Moutherot 1997 :

Vin proposé et servi sans grand espoir, et pourtant...
Nez peu commun, difficile à définir, avec du foin (pour moi, un marqueur du domaine), sur des notes évoluées de champignon et même du safran.
La bouche est parfaitement équilibrée, entre une texture un peu grasse et une acidité qui pourrait orienter vers le Jura. Jolie longueur...avec un côté presque sucré.
Vraiment étonnant et une excellente surprise.

 


Domaine Labet - Côtes du Jura - Cuvée du Hasard, Chardonnay de voile 2008 :

Sur la contre étiquette, on peut lire Chardonnay de Voile, Vieille vigne de 65 ans, Ancienne sélection massale, élevé 4 ans.
Nez d'un grand classicisme de vin oxydatif.
Bouche droite, équilibrée avec une acidité "enrobée" (sans doute l'effet du cépage). C'est vraiment super bon, complexe, et très pur.
Tophe excelle encore, en maitre des vins du Jura, car il détecte que ce n'est pas du Savagnin mais du Chardonnay. Je suis sur le cul...

 


Dr. H. Thanish - Allemagne (Mosel Saar) Berncasteler Doctor - Riesling Auslese 2004 :

Robe étonnante, presque fluo !
Nez très pur, agrumes, citron confit.
Bouche d'un remarquable équilibre et d'une grande pureté. Il y a un léger perlant qui ajoute encore, si besoin était, de la buvabilité. Quelques SR mais plutôt en retrait par rapport à la jolie acidité du vin. C'est le douzième vin de la série mais on se ressert facilement...un signe.


 



Encore une jolie dégustation, sans véritable gros coup de cœur, mais d'un bon niveau d'ensemble, preuve qu'on peut encore se faire bien plaisir dans pas mal de régions avec des vins financièrement accessibles.
 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: marc de wolf, Tophe, oliv, Zapata, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Olivier_26, Jean-Bernard, sideway, peterka, breizhmanu, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Papé, oberlin, GAET, starbuck, the_ej, Fred1200, Kiravi, Garfield, Vesale, LEON213, Ilroulegalet
19 Mar 2022 15:34 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck