Nous avons 2043 invités et 57 inscrits en ligne

Gunthard fête la quille de son Bobosse

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95317
  • Remerciements reçus 25481

Gunthard fête la quille de son Bobosse a été créé par oliv

 
Gunthard fête la quille de son Bobosse



Ben voilà, tout arrive un jour !

Après une décennie et demie d'ondulations gunthardes à en réveiller les sismographes, après des dizaines de bouteilles partagées ensemble, après des voyages, des libations et tout ce qui a aussi fait nos vies dans ce qu'elles ont pu avoir de difficiles, this is the end pour notre Bruno...
Il en aura sûrement fait souffrir des générations de collègues avec son humour à tiroirs inaccessible au commun des mortels.

Mais de djiou, c'est qu'on en aura bien profité avec le Président Galinsky de ces moments de gondole totale à en finir parfois avec des crampes aux zygomatiques !

Et comme le machin pas si vieux ne peut rien faire comme les autres, au lieu de transhumer vers le soleil pour y sucrer les fraises avec les autres boomers de sa génération, le voilà qui retourne sur les terres humides et verdoyantes de sa jeunesse lointaine !
Tremblez membres de l'HN, le Bobosse rentre au bercail !

Mais au vu du planning annoncé, va falloir se lever de bonne heure pour trouver un créneau sur son planning de retraité moderne...
Compte sur nous, Herr Doktor, le Président et moi ne te lâcheront pas la Normandie si facilement...





Gnamas Gnamas 



Champagne Georges Vesselle, Brut grand cru



Robe assez nettement dorée 
Beau nez précis, sur un léger grillé minéral très élégant.
Bouche posée, agréable, pas très puissante mais bien construite et d'une grande évidence tactile.
Bulle un peu faible qui peine à tenir relancer une finale facile, pas très persistante mais sur de jolis goûts empyreumatiques.
Très bien.
A boire.


Domaine Vincent Dauvissat, Chablis grand cru Les Clos, 2008



Superbe robe jaune vert brillante.
Nez précis, délicat, pur, sur de notes précises, compromis de praliné, de fougères et de senteurs minérales.
Bouche sérieuse, plus austère que le nez sur un volume pleine enroulé dans une grande trame acide.
L'ensemble est concentrée, encore tout jeune d'expression?
Finale sur une petite amertume qui crée un effet de légère raideur encore à fondre dans cette belle matière.
Très bien mais à attendre selon moi. 

 
Foie gras et Cou farci



Domaine Georges Chicotot, Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Saint Georges, 1990

 

Belle robe pleine au tuilé net.
Nez évolué, sur le tertiaire, sur des notes sanguines, sur le foie et les épices.
Bouche en demi corps, assez évoluée, qui semble assez fragile bue seule, sur une aromatique résolument tertiaire.
Très belle réponse sur la cote de Simmenthal maturée qui donne de l’enrobage et comme rafraîchit le vin qui prend alors un certain volume.
Finale franche aux tanins totalement intégrées mais un peu en descente, sur des goûts un peu trop tertiaires et poussiéreux. 
A boire.


Domaine Louis Rémy, Chambertin, 2003



Belle robe vermillon .
Nez élégant, sur les fruits rouges compotés, la fraise, les épices, la menthe.
Bouche délicieuse, délicate et juteuse, sur une petite chair suave pleine de mobilité. Aucun confit en vue, le vin offre un déroulé subtil, sur des tanins souples très élégants et de très jolis goûts de fruits rouges.
Très belle finale déliée et en allonge, soyeuse et totalement accessible en l'état.  
Très beau vin, d'un évident plaisir.

 
Côte de Simmenthal maturée, gratin dauphinois aux cèpes



Domaine Rapet Père et Fils, Corton Charlemagne, 2010



Robe jaune paille toute jeune.
Nez jeune, sur un léger beurré qui s'épure à l'aération pour offrir alors un joli ensemble minéral et floral.
Très belle bouche corpulente avec du volume et de la relance, sur une trame un peu brouillonne par sa jeunesse et un élevage qui domine encore l'harmonie du vin.
Mais la finale longue, pleine d'impact et de concentration et ses beaux goûts de fenouil me laissent à penser que l'avenir est grand ouvert pour ce vin bien né.
Très bien.


Fromages



Domaine Jacques Tissot, Vin Jaune d'Arbois, 1990



Robe vieil or.
Nez puissant et net, sur le curry, la noix chaude, des notes torréfiées et de céleri.
Belle bouche pleine et ample, à la fois riche et bien mobile sur le palais, avec du nerf.
Finale généreuse et longue, sur des beaux goûts de noix de pécan et de curry.
Très bien.


Pelissero, Moscato d'Asti



Robe très claire à peine teintée.
Nez généreux et ouvert, presque entêtant, sur la bergamote, le citron vert, des notes de raisin et pêche blanches, de jasmin.
Bouche agréable et facile, sur une bulle franche et une pointe acide qui nettoient une sucrosité franche et évitent l'effet de lourdeur.
Finale courte mais avec de la buvabilité.
Bien.

 
Fraises au basilic, rhubarbe et brioche




Un énorme merci aux BriBru pour ce nouveau moment de plaisirs vécus ensemble ainsi qu'à mon bon Président Galinsky pour son amitié indéfectible.

Vivement de se revoir très vite, en Normandie, par chez vous comme par chez nous.
En tout cas là où il fait encore et toujours bon et bien vivre.

Bisous
Oliv
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Alain Hinant, Alex, Ben, Jean-Paul B., Jean-Bernard, legui, matlebat, daniel.gureghian, Galinsky, Gibus, denaire, sideway, peterka, bassaler, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir, Oyaji-sama, lbb.contact, Papé, Blog, Agnès C, sebus, Frisette, flupke14, Med, starbuck, leteckel, the_ej, Fredimen, Kiravi, Garfield
11 Avr 2022 20:11 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 811
  • Remerciements reçus 2559

Réponse de bassaler sur le sujet Gunthard fête la quille de son Bobosse

Un départ en retraite, cela se fête, mais en bonne compagnie et avec des condisciples qui apprécient la bonne chère. Voilà ce qui fût fait dans les règles de l’art en ce dimanche des rameaux.Mais que dire après ce compte-rendu toujours léché d’Oliv. Que nous avons une nouvelle fois passé une belle journée. Que nous avons une nouvelle fois bien mangé, bien bu et bien ri. Et que ces moments sont toujours aussi précieux !Je dois confesser mon manque d’assiduité, car je n’ai pris aucune photo ni notes de dégustations. Ce sera donc un compte-rendu à minima …

Champagne Grand Cru, Georges Vesselle : un quasi blanc de noir (90 % de Pinot noir et 10 % de Chardonnay) construit sur un équilibre minéral, une belle trame allongée, une bouche vive et un habillage fruité très charmeur. Une pointe d’évolution apporte une complexité sur de beaux amers fins. Certes, c’est un champagne de gastronomie qui accompagnerait avec bonheur des volailles (pintade), mais il fait bien le job pour nous ouvrir les papilles. Très Bien +

Chablis, Grand Cru les Clos 2008, Vincent Dauvissat : un nez « homme mort » à l’ouverture, sur une minéralité intense, profonde, sur les coquilles d’huitres. Après aération, le vin s’est stabilisé. Trame acide minérale de très belle facture, tension en bouche sans être décharné. Pointe grasse légère, notes à peine miellées. C’est grand et tendu. Ça imprègne les papilles. Beau dialogue avec le gras du plat. Excellent

Nuits Saint Georges, premier cru les St Georges 1990, domaine Georges Chicocot : petite frayeur à l’ouverture, le vin est mutique, la bouche est plutôt raide. Laissons faire le temps au temps. Lors du service, le vin a repris de la vigueur. Sa robe diaphane a repris des couleurs. Le nez devient tertiaire, notes de sous-bois et de champignons, sur un substrat fruité encore présent. L’acidité est bien équilibrée. Les tannins sont toujours présents, avec une forme de rondeur. Sans doute une bouteille pas au niveau des précédentes qui s’étaient révélées exceptionnelles. Beau concerto avec la viande, sur un registre de douceur. Très Bien +

Chambertin Grand Cru 2003, domaine Louis Rémy : On est là sur un vin plus immédiat, plus consensuel. Robe profonde et intense. Nez sur les fruits noirs, de belle maturité, mais sans le compoté fatiguant du millésime. En bouche, un vin charpenté, sur une belle rondeur. Notes sudistes développées, pointe épicée. Cela me réconcilie un peu avec le domaine. Très Bien ++

Corton-Charlemagne Grand Cru 2010, domaine Rapet père et fils : structure minérale intense, vin charpenté presque tannique, une acidité d’une folle jeunesse qui me (nous) laisse penser que ce 2010 est encore un bébé. Superbe empreinte finement saline. Elevage totalement intégré. Superbe finale mentholée. Excellent +

Vin Jaune d’Arbois 1990, domaine Jacques Tissot : une robe évoluée, jaune tirant largement sur un vieil or brillant. Un jaune puissant, des fragrances sur la fraîcheur et l’acidité, aromatique classique sur le curry, mais sur un registre frais et délicat (pour un jaune). Bouche riche et tendue, avec de l’énergie. Encore une fois, la longueur s’exprime sur un registre toujours frais et dont le côté jaune est élégant. Excellent +

DOCG Moscato d’Asti 2019, Agr. Pelissero : un bonbon de douceur, sur une aromatique fruitée superbe, entre pamplemousse, abricot et pêche. Douceur / sucrosité tout en mesure, avec une acidité ronde. Salivant sur la finale. Une vraie gâterie qui se marie parfaitement avec les fraises. Très Bien +

Voilà, le premier acte d’une nouvelle vie débute.
En guise de conclusion, je reprendrai les dernières phrases de mon mail de départ professionnel :
N’oubliez jamais, comme le disait l’un de nos anciens Présidents, que « la vieillesse, c’est d’abord perdre la curiosité ».
Restez vigilants, sur tout, à tous propos, en toutes occasions. Il y aura toujours des Larzac personnels et collectifs à défendre.

Je vous souhaite une belle continuation et toutes les réussites personnelles et professionnelles …
Je pars l’esprit propre, les consignes passées, un système qualité robuste et une connaissance organisationnelle consolidée.


Le prochain acte se déroulera en Normandie, sous un ciel azuréen et un soleil de plomb. Et c'est promis, je n'achète plus de vins !

Bruno
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Gildas, matlebat, Galinsky, Gibus, denaire, sideway, A42T, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Frisette, Med, starbuck, leteckel, Fredimen, Garfield
12 Avr 2022 13:52 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2640
  • Remerciements reçus 1258

Réponse de Galinsky sur le sujet Gunthard fête la quille de son Bobosse


Le prochain acte se déroulera en Normandie, sous un ciel azuréen et un soleil de plomb. Et c'est promis, je n'achète plus de vins !

Bruno

Mon Bobosse,

Ne fais pas de promesses que tu ne pourras pas tenir !!!

En plus tu triches d'avance, en fait tu vas acheter au nom de ta maman !!!

Au plaisir que de croiser le verre en Normandie 

Plein de bises aux joyeux retraités 

Eric
14 Avr 2022 15:14 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck