Nous avons 1997 invités et 40 inscrits en ligne

LPV Beaune #40 : Une quarantième rugissante dans le riche bourg de Beaune

  • vvigne
  • Portrait de vvigne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041
LPV Beaune #40 : Une quarantième rugissante dans le riche bourg de Beaune

Chers LPViens,

Désolé pour ce nouveau titre douteux, mais bon on s'amuse comme on on peut hein ....  

En tous cas, une grande et belle tablée ce dimanche à la maison pour arroser dignement cette nouvelle dizaine.

Il aura bien fallu 10 joyeux convives tout de même pour souffler toutes ces bougies.

Après la toute première rencontre de février 2017, rendue possible par LPV il est bon de le rappeler  , l'ambiance est toujours au rendez-vous après ces 6 années de partages, et cela ne devrait pas s'arrêter de si tôt ! 

---
Duo de blanc de blanc millésimé avec une vérine tartare de bœuf
Pierre Péters Champagne Grand Cru l'Esprit 2017
Robe jeune
Discret mais joli nez autour de fruits jaunes, un peu de fuit sec
Bouche assez vineuse, peu dosée, fine effervescence.
Finale plus crayeuse, manquant d'un peu de confort en l'état avec des acides un peu marqués.
Au final, plutôt une déception avec cette cuvée "sans vice ni vertu" qui offre peu de caractère et un plaisir limité en l'état...Cette maison nous ayant tellement régalé avec la cuvée Les Chétillons à plusieurs reprises.
A attendre
 
Agrapart Champagne Grand Cru Avizoise Blanc de Blancs Extra Brut 2010
Robe jaune or, bulle assez "grossière" dans le verre.
Nez discret et peu précis, un peu "vert".
L'attaque est de belle tenue mais la matière faiblit vite et finit court.
A priori bue trop tard...ce qui paraît étonnant pour une "grande" cuvée et un beau millésime de garde me semble t-il.
Bref, une nouvelle (grosse) déconvenue avec ce domaine.

---
Un blanc bonus
Domaine Francois et Antoine Jobard Meursault En La Barre 2017
Robe jeune
Nez intense sur une noble réduction, plus complexe et charmeur à l'aération.
Matière au toucher huileux, peu acide.
Fond notable.
Au final, un meursault village de bien belle facture, manquant juste d'un peu de fraîcheur et complexité aromatique pour aller plus haut (à servir plus frais sûrement).

--
Duo de blancs ligériens 2015 avec un flan à la bisque
Domaine du Collier Saumur La Charpentrie 2015
Robe assez évoluée
Très beau nez ligérien, racé : notes de coing rôti, cire d'abeille, un peu de boisé, assez mûr
Attaque sur quelques notes oxydatives, sapide néanmoins.
Joli volume, toucher gras, 
Une finale manquant d'allonge tout de même.
Au final, un Saumur qui brille surtout par son aromatique, la matière manquant d'un peu de peps, d'où une légère déception je dois l'avouer.
A boire je dirais.

Ferme de la Sansonnière (Mark Angeli) La Lune 2015
Robe assez jeune
Très joli nez fruitée, poire.
Très belle attaque, toucher de bouche de grande qualité.
Matière en 1/2 corps, sapide, légèrement tendre.
Finale fruitée et fraîche, belle allonge minérale.
Beaucoup de plaisir à nouveau avec ce domaine (grande Fouchardes 2010 récemment), pour cette très belle bouteille digne de sa réputation sur ce millésime solaire.
A boire / À garder.

---
Duo de syrah 2011 avec le canard aux épices  
Mathilde et Yves Gangloff Côte-Rôtie La Barbarine 2011
Robe trouble, peu filtrée.
Très beau nez de syrah, frais, ronce, florale, léger lardé / fumé.
Attaque ample et sapide
Matière fruitée et juteuse.
Belle profondeur
Finale plus structurée se durcissant un peu à l'aération dans le verre
Grande persistance aromatique
Bien belle Côte-rôtie "de vigneron", proche du fruit et expressive.
Plutôt à boire

Paul Jaboulet Aîné Hermitage La Chapelle 2011
Robe peu concentrée pour le cépage.
Nez discret, un peu de fruit rouge.
Attaque assez dure, toucher un peu stricte à mon palais
En demi-corps.
Au final peu de plaisir avec ce vin assez technique et peu expressif, manquant de "vie" de façon générale à mon palais. Question de goût car certains convives l'ont préféré au Gangloff.

---
Avec les fromages, un pinot local
Domaine de Montille Volnay 1er Cru Les Brouillards 2011
Nez ouvert mais peu conventionnel, léger mois-terreux, fumé, un peu de fruit rouge.
Attaque de joli fond, mais matière d'une certaine dureté, en 1/2 corps
Finale plutôt stricte...
Un 2011 qui fait très, trop 2011, manquant de charme et de confort.

---
Pour elle même
Domaine de la Romanée-Conti Richebourg 1999 
Robe plutôt intense pour le cépage.
Nez discret dans un premier temps, s'ouvrant et se complexifiant vers de légères notes tertiaires, sous bois, puis finalement un très beau pot pourri à l'aération dans le verre.
L'attaque est sapide, dense, nous amenant tout de suite dans la sphère des grands vins.
Matière ample, de grande profondeur et équilibre, avec des marqueurs de vendanges entières bien présents, apportant une belle et si rare "râpe" Bourguignonne.
La finale est fraîche et acidulée, de grande énergie, grande persistance aromatique.
A l'aveugle, les copains ne s'y sont pas trompés, on est ici dans la grande Bourgogne avec ce Richebourg expressif, frais et plein de vie.
A boire / A garder

---
Avec le cheesecake mangue
Château Suduiraut 1990
Robe caramel
Nez puissant, safran, vernis, botrytis, zest d'orange. Très Sauternes et mûr.
Attaque délicieusement sapide, notes de caramel.
Puis arrive une belle fraîcheur acide et une finale longue et salivante
Bref, un excellent et aristocratique Sauternes
A boire / A garder

---
Avec  le café et les mignardises chocolatées
Vins Parcé Frères Rivesaltes Soierie de Rivesaltes Hors d'Age 1976
Robe cuivrée
Aromatique de muté assez classique, manquant d'un peu de complexité, autour du kirch et du caramel.
Attaque sucrée, texture assez légère.
Belle fraîcheur, notes de Rancio.
Finale sur le fruit à noyau.
Effet de séquence peut-être, mais une déception pour ce vénérable breuvage que j'aurais aimé plus expressif et persistant, plus "méditatif" quoi.


 

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Sylv1, legui, matlebat, Galinsky, Axone35, Marc C, peterka, KONI, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Krabb, Papé, sebus, Frisette, oberlin, starbuck, leteckel, the_ej, KosTa74, Vyat, éricH, Kiravi, Garfield, Vesale, Gaija, Ilroulegalet, Manas, SG75, forty-one, Jean F, Nicolathicaz
24 Avr 2023 18:24 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95057
  • Remerciements reçus 25104

Désolé pour ce nouveau titre douteux, mais bon on s'amuse comme on on peut hein ....
 

Rassure-toi, tu n'es pas seul, Max !

www.lemonde.fr/le-mo...

Merci pour cette splendide quarantième session !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vvigne
24 Avr 2023 20:16 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
Quelques notes sur les vins bus hier en bonne compagnie, et un grand merci à LPV qui a rendu cela possible.
Vins bus à l'aveugle.

Pierre Péters Champagne Grand Cru l'Esprit 2017

Robe or clair, bulle assez grossière, sans finesse comme la mousse.
Nez simple, léger exotisme.
Bulle impactante, sans qualité, l'ensemble manque de fraicheur.
Finale correcte, sans longueur particulière.
Pas de défaut mais pas de qualité.
 
Agrapart Champagne Grand Cru Avizoise Blanc de Blancs Extra Brut 2010

Robe or foncé, vin âgé...  Bulle grossière.
Nez qui sent le chien mouillé, bouche inintéressante.
Finale courte et déprimante
Un vin trivial au sens mathématique du terme.
Je n'ai pas aimé comme presque toujours avec Agrapart.

Domaine Francois et Antoine Jobard Meursault En La Barre 2017

Reflets verts.
Nez réduit, grillé, on sent un élevage bien fait.
Matière au toucher huileux, peu acide.
Belle longueur même si j'ai trouvé la finale un poil lourde, certainement en raison d'une température de service élevée.

Domaine du Collier Saumur La Charpentrie 2015

Robe or, je n'ai pas vu l'évolution.
Léger pétrole, coing , miel. J'ai pensé à un riesling.
Jolie tension en attaque, avec ce côté orange amères.
Joli volume, toucher gras, 
Finale un peu courte.
Un bon vin, dans un style classique.

Ferme de la Sansonnière (Mark Angeli) La Lune 2015

Robe or clair.
Très joli nez sur la poire William.
La bouche est belle, avec de la tension et une légère sucrosité.
Le vin attaque tranquillement pour d'un coup prendre de l'ampleur en milieu de bouche et finir sur une note sucrée du plus bel effet.
Très grande longueur.
Un superbe vin.

---

Mathilde et Yves Gangloff Côte-Rôtie La Barbarine 2011

Robe trouble, peu filtrée.
Nez très syrah, pot pourri, note fumée.
Très joli toucher de bouche et tanins fondus.
Un vin absolument pas lassant, avec une longueur toute relative certes mais qu'on boit avec plaisir.
Un bon vin à boire sans tarder.


Paul Jaboulet Aîné Hermitage La Chapelle 2011

Robe grenat clair, très jeune
Nez mutique, bouche puissante et sans grande expression aromatique.
Tanins corrects mais sans plaisir particulier.
Bu à l'aveugle, c'était impossible pour moi d'imaginer un 2011...
Il y a de la puissance certes, des qualités indéniablement mais c'est techniquement tellement parfait que c'est chiant.
Un vin technique pour amateur du genre.

Domaine de Montille Volnay 1er Cru Les Brouillards 2011

Nez sur le géranium, le mauvais végétal.
De suite j'ai lu le pinot de 2011 (cela aurait pu être 08 ou 04 mais c'était plus jeune)
Bouche dure et verte, finale aux tanins revêches.
Un 2011 quoi...
Sans plaisir pour moi.

Domaine de la Romanée-Conti Richebourg 1999  Robe, grenat avec un trouble intense.
Nez évident (sauf pour Maxime ) sur le pot pourri, notes de réglisse, de ronce. Superbe.
L'attaque est fine, complète, avec le végétal noble cette fois, et le tour de force (du terroir selon ma modeste expérience) est d'allier cette finesse d'attaque à une puissance hors du commun.
La finale est d'une longueur incroyable, qui fait dire à ma voisine "avec ça pas besoin de manger il fait boisson et repas tellement il est long et puissant".
Un grand vin que je pensais être un Clos de Béze 2000 de Prieuré Roch.
Je n'avais jamais eu ce trouble sur une robe d'un vin du domaine.
Mais le grand pinot était clairement identifiable.
A ce niveau là, quel pied c'est la Bourgogne...

Château Suduiraut 1990

Non noté, j'étais encore en Bourgogne

Vins Parcé Frères Rivesaltes Soierie de Rivesaltes Hors d'Age 1976
Robe cuivrée
Aromatique simple, alcool et caramel.
Toucher de bouche simple et léger
Finale sur l'abricot sec.
J'avais lu un muté assez agréable, un vin sympa.

Merci de m'avoir lu, merci à tous les amis pour ces bons moments passés en votre compagnie.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, tht, Jean-Bernard, HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, the_ej, vvigne, éricH, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet, forty-one, Nicolathicaz
24 Avr 2023 21:21 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95057
  • Remerciements reçus 25104

Non noté, j'étais encore en Bourgogne



L'équivalent œnophile du "silence après Mozart, c'est encore du Mozart" !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, vvigne, Garfield
24 Avr 2023 22:10 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck