Nous avons 1832 invités et 60 inscrits en ligne

LPV Côteaux de Paris - La Méditerranée en piste

  • mconstant
  • Portrait de mconstant Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 439
  • Remerciements reçus 2220
LPV Côteaux de Paris - La Méditerranée en piste 


Une nouvelle rencontre avec les camarades des Côteaux qui poursuit son chemin. L'été pointant le bout de son nez, j'avais proposé un thème sur les bords de la Méditerranée. Avec la chaleur subie à Paris, on aurait pu croire que nous avions déménagés justement vers ces contrées sudistes. Mais le béton et les voitures nous rappellent que nous ne sommes pas sur une plage abandonnée au milieu des coquillages et crustacés. Tant pis, au moins avec le vin, on voyage !

Vin 1 : Valombrossa, Côtes de Provence, Blanc de Blanc, 2014
Arrivé en retard, la bouteille est annoncée avec un léger bouchon. On me la sert tout de même mais la serpillère est bien présente. Dommage

Vin 2 : Clos Saint Magdeleine, Cassis, Bel-Arme, 2020
Un de mes apports en voyant que nous n'avons que 2 blancs autrement. Prise au dernier moment sur un coup de tête avec uniquement la température de cave et un refroidisseur de bouteilles. Heureusement que ma cave est fraîche car la température de service était tout à fait convenable.  
Le nez est très floral, sur la violette, de l'écorse de citron confit, d'autres agrumes tels que le pamplemousse et même un très léger abricot. 
La bouche présente une attaque avec une belle acidité qui est ensuite composée par un matière présente et des arômes sur l'écorce de citron. Bien équilibré malgré quelques accents sudistes, on a aussi une belle salivation et une finale perlante qui permet de donner du pep's au vin. Belle longueur. 
Une découverte de cette cuvée, c'est plutôt très sympa et clairement un vin de gastronomie. Avec l'entrée, le vin prenait beaucoup plus d'ampleur et s'exprimait mieux que bu seul. 

Vin 3 : Château Simone, Palette, 1999
Bon, là il n'y a même pas de débat, le bouchon a aussi parlé. Le TCA est clairement une plaie. 

Vin 4 : Clos Cibonne, Côtes de Provence, Cuvée Caroline, 2021
Le nez est au départ mutique mais l'aération lui permettra de mieux s'exprimer sur des arômes de grenadine, de framboise, un léger fumé et quelques arômes floraux. Le côté vineux avec de l'orange sanguine ressort de pus en plus à l'aération. 
La bouche n'est clairement pas sur le rosé d'apéro avec une belle vinosité générale, une matière présente laissant un léger voile sur le palais et une certaine puissance sur des arômes de framboise. 
La longueur est moyenne et la finale acidulée. 
L'amélioration à l'aération me pousse à me dire que le vin a été bu un peu trop tôt et/ou aurait mérité un peu plus d'ouverture. Ca reste néanmoins un joli rosé mais pas de coup de cœur comme j'ai déjà eu sur cette cuvée (mais contexte différent). 

Vin 5 : Clos Signadore, Patrimonio, A Mandria di Signadore 2020
Attention coup de coeur et bombe en perspective. Le nez me plaît directement avec un côté immédiat sur les fruits rouges délicatement cuits, le bourgeon de cassis, des arômes floraux (pivoine), une impression de finesse et en même temps de fruit pur. J'adore. 
La bouche ne peut que me plaîre aussi avec une acidité présente en attaque, une belle matière qui emplit le palais et se déroule toute en fraîcheur sur les fruits noirs. La puissance dans un gant de velours.  
La finale est en queue de paon sur le poivre, les fleurs et encore ces fruits rouges juteux. 
J'ai quelques bouteilles de ce domaine que je n'avais jamais bu, c'est juste extra !

Vin 6 : Domaine Antoine Arena, Patrimonio, Morta Maïo, 2013
Le nez présente une réduction tenace qui ne disparaîtra jamais à l'aération et cette composante poudre à canons. L'aération amène un côté un peu cuir, viandé, des fruits noirs et une complexité certaine un peu gâchée par cette réduction.
La bouche en revanche me plaît avec une finesse toute bourguignonne, subtile, pleine de fruits rouges, acidulés, un peu de pierre à fusil. Je note aussi un petit creux en milieu de bouche puis ça repart encore sur cette finesse et arômes très fruités. 
La finale revient sur ces petits fruits aciduléss pour une très belle longueur. 
Un vin pas facile d'accès qui m'a bien plus enthousiasmé par la bouche que le nez. 

Vin 7 : Adega de Borba, Alentejo, Reserva, 2011
Le nez est sur le caramel au lait, du fruits noirs concentrés voire surcuit (un côté kirtsch) et même quelques arômes de pruneau.
La bouche présente une matière imposante qui emplit le palais, avec une charge tannique qui prend le pas sur tout et laisse une impression d'un vin extrêmement puissant. Heureusement, pas de sensations d'alcool en finale mais une impression d'un vin résolument moderne. 
Pas du tout ma came personnellement mais pour les amateurs de vins pleins, je pense que ça peut faire des émules 

VIn 8 : Château Pradeaux, Bandol, 2018
Le nez est joli, dans une forme de classisisme qui ne me déplaît pas : on a un mélange de fruits rouges et de fruits noirs, des notes herbacées et même mentholées du plus bel effet. On a une impression d'un beau vin où tout est en place même si cela reste dans un registre sérieux et pas glouglou. 
La bouche est elle aussi très joli, équilibrée, sur les fruits noirs majoritairement, une très belle matière, un côté herbacé qui donne de la fraîcheur et de l'acidité. En finale, on sent tout de même que l'on a affaire à un vin jeune mais sérieux avec des tannins fortement présents (même si polis et ronds). On a enfin un petit réglisse qui s'étend pour donner à l'ensemble une très belle longueur. 
Clairement, un beau vin, déjà approchable (ce qui me désarçonne car à chaque précédente expérience avec Pradeaux, ce n'était pas prêt). 

Vin 9 : Château Pibarnon, Bandol, 1997
Le nez est le signe clair d'un vin évolué avec un mélange de fruits noirs confits, quelques aromes de feuilles mortes, un peu de pruneau. C'est complexe, presque bordelais dans l'essence. Personnellement, j'aime beaucoup. 
La bouche présente une attaque avec une fine acidité, permettant d'avoir de la fraîcheur et d'enrober le vin sur ces arômes de fruits noirs confits (et non compotés). L'ensemble présente une belle finesse, en toute fin de bouche les tannins apparaissent et montre que le vin n'est pas encore mort et la finale est élégante sur les petites feuilles mortes. 
Un très beau vin à maturité, à boire maintenant tant qu'il reste du fruit car j'ai peur qu'ensuite les tannins soient toujours présents mais le fruit absent. Pibarnon reste une valeur sûre. 

Vin 10 : Domaine Jean-Baptiste Arena, Muscat du Cap Corse, Grotte si Sole, 2017
Le nez est flatteur sur des arômes floraux, un beau fruit jaune. C'est moins exubérant que certains muscats que j'ai déjà goûté. C'est dans tous les cas avenants et donne envie de goûter. 
La bouche présente une attaque avec une belle acidité, un fruit blanc bien présent, l'impression de croquer dans une poire en termes de texture puis le milieu de bouche amène tout de même ce côté un peu pataud et riche. La finale est entêtante sur des arômes floraux et la longueur et moyenne. 
C'est bien fait, parfait pour un verre mais un peu trop entêtant si l'on en boit plus. 

Vin 11 : Bodega Toro Albala, Pedro Ximenez, Don PX, 1985
Rien qu'au service, je reconnais le PX ! Le nez est charmeur sur le café, le cacao, le chocolat chaud, un peu d'eucalyptus qui apporte de la fraîcheur. C'est clairement complexe et à part. 
La bouche présente une texture sirupeuse qui donne tout le charme à son toucher sur ces arômes de cacao mais aussi un peu de pruneau. On pourrait lui reprocher une longueur moyenne et une finale un peu fuyante sur le sucre brun/caramel. 
Pour l'expérience, le PX est toujours très sympa. 
 
 
Encore une belle soirée qui ne se finit pas trop tardivement et permet de rentrer frais pour le lendemain. 

Mon top 3 : 
  • Clos Saint Magdeleine, Bel Arme (pour trouver un blanc)
  • Clos Signadore
  • Château Pradeaux
Bonne dégustation, 
Matthias
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, legui, sideway, bertou, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, bibi64, MathiasB, Agnès C, sebus, Frisette, starbuck, POP, penmoalic, the_ej, KosTa74, Gaija, Ilroulegalet, SG75
03 Jui 2023 12:23 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 520
  • Remerciements reçus 735

Réponse de MathiasB sur le sujet LPV Côteaux de Paris - La Méditerranée en piste

Matthias nous avait proposé le thème "Méditerrannée", qui incluait bien sûr les rivages d'Italie, d'Espagne ou de Grèce, également la Provence en France, mais pas le Languedoc-Roussillon selon sa propre conception. On pourrait discuter longtemps des frontières objectives ou subjectives du "vignoble méditerranéen", mais on a plutôt préféré mettre en pratique la définition de Matthias  .
Avec quelques semaines de retard, à mon tour de vous livrer mon ressenti.

On commence par la bulle traditionnelle

 
Vin 1 : Vallombrosa, Côtes de Provence Blanc de Blancs 2014
Le nez est plutôt ouvert, assez floral, avec une pointe de verdeur.
La bouche se montre assez dense, avec des amers assez marqués.
L'équlibre est assez agréable, mais le vin est vraiment peu expressif, probablement trop froid au moment du service.
Au réchauffement, une forte suspicion de bouchon apparaît. Dommage.
ED

On poursuit avec deux blancs

 
Vin 2 : Clos Sainte Magdeleine, Cassis blanc Bel-Arme 2020
Le nez est assez expressif, sur les agrumes principalement.
La bouche est plus mûre que ce que le nez ne laissait présager.
Elle est bâtie sur la combinaison d'une acidité qui tend vers le citrique, et d'une rondeur qui donne une impression de maturité avancée.
On y décèle également un léger perlant, qui apporte de la fraîcheur au vin, et une pointe végétale en finale.
Même si la complexité n'est pas hors norme, c'est un beau vin, l'équilibre est agréable.
Très Bien - (15,5/20)

 
Vin 3 : Château Simone, Palette blanc 1999
Bouchon sans appel. Sniff...
ED

Un rosé de transition

 
Vin 4 : Clos Cibonne, Côtes de Provence rosé Cuvée Prestige Caroline 2021
Robe assez claire
Nez complètement mutique.
Bouche plutôt sur la rondeur, avec une texture assez suave, une vinosité assez marque.
Le vin peine en revanche à se livrer au niveau aromatique.
Il faut un peu de patience pour que le vin s'aère tranquillement, après quoi le vin pourra s'ouvrir, laissant apparaître des notes de petits fruits rouge et de bonbon anglais.
Très chouette une fois aéré !
Très Bien (16/20)

Une série des rouges fait suite à ce beau rosé.

 
Vin 5 : Clos Signadore, Patrimonio rouge A Mandria di Signadore 2020
Nez d'abord sur des notes de fumé, ensuite à l'aération les fruits rouges complètent ce nez.
La bouche est clairement sudiste, c'est mûr, mais pas en surmaturité.
On retrouve la gamme aromatique du nez : fruits rouge et fumé principalement.
L'équilibre est très bon, le vin a une belle longueur.
Du Soleil, du fruit, de la maturité mais avec la fraîcheur qui va bien pour équilibrer le tout.
Seul petit reproche : quelques tanins encore un poil accrocheurs.
Très Bien (16/20)

 
Vin 6 : Domaine Antoine Arena, Patrimonio rouge Morta Maio 2013
Nez sur le grillé, un peu d'œuf également (souffre ?)
En bouche, l'attaque se fait plutôt sur la rondeur, mais ensuite l'acidité revient en force.
La texture est assez surprenante, il y a un côté granuleux au vin, une texture assez atypique.
L'aromatique est sur un registre plus animal, c'est moins fruité que le précédent, un peu plus rustique.
J'ai un peu de mal à me positionner sur ce vin pour être franc.
Bien + (15/20)

 
Vin 7 : Adega de Borba, Alentejo rouge Reserva 2011
Nez sur le fruit cuit, voire kirsché, un peu de caramel également.
La bouche est dense, elle offre un joli toucher.
L'aromatique nous offre des notes chocolatées et fruitées.
Malgré cette description qui fait assez "nouveau monde bodybuildé", on a aussi beaucoup de fraîcheur dans ce vin.
C'est donc un compromis intéressant entre puissance et finesse.
Très Bien - (15,5/20)

 
Vin 8 : Château Pradeaux, Bandol rouge 2018
Nez sur les fruits rouges et noirs, et un peu de torréfaction (café, chocolat)
Bouche avec une matière dense, le vin est charpenté, les tanins sont présents mais déjà plutôt aimables.
Profil aromatique qui me plait : fruits noirs, eucalyptus.
Le style me fait penser à du mourvèdre.
Très Bien + (16.5/20)

 
Vin 9 : Château de Pibarnon, Bandol rouge 1997
Le nez est beaucoup plus évolué que le rouge précédent, avec des notes de pruneau et de champignon.
La bouche confirme l'âge honorable du vin, avec ces notes de pruneau de champignon qui sont toujours là.
Très bel équilibre en bouche, avec beaucoup de finesse, et une jolie longueur.
Le vin semble à son plateau de maturité, avec encore un très joli fruit, qui se marie bien avec les notes d'évolution.
Très belle bouteille toute en finesse.
Très Bien + (16.5/20)

On finit par deux douceurs.

 
Vin 10 : Domaine Jean-Baptiste Arena, Muscat du Cap Corse Grotte si Sole 2017
Nez assez marquée "muscat", avec une jolie fraîcheur.
La bouche confirme le profil du muscat : notes de raisin frais accompagnées de notes florales.
Il y a une belle acidité dans ce vin, ce qui le rend assez digeste malgré le SR probablement assez haut.
Très joli muscat, même si l'aromatique florale, un peu entêtante, peut lasser assez rapidement.
Très Bien - (15.5/20)

 
Vin 11 : Bodega Toro Albala, Montilla Moriles Don PX 1985 Gran Reserva
Mon apport, ouvert 12h plus tôt.
Vin a l'aspect toujours assez déroutant, entre la robe café et la texture presque huileuse.
Nez sur le chocolat, le café, les dattes.
La bouche est d'une onctuosité assez incroyable, la concentration de la liqueur est extrême.
La gamme aromatique, sur la torréfaction et les fruits séchés, est très gourmande.
L'équilibre du vin, hors norme, réussit à ne pas écœurer le buveur même après plusieurs gorgées.
Comme je l'ai déjà lu ici, la rencontre avec Don PX est un peu moins magique quand on a déjà eu l'occasion d'en goûter, mais ça reste un vin hors du commun et remarquable.
Très Bien + (16.5/20)

Très belle soirée, si on exclut les 2 bouchons, que de belles bouteilles !
Même si le cassis blanc m'a bien plu, il n'y a pas assez de place pour lui sur le podium, déjà bien occupé pour moi par les 2 Bandols et le Don PX.
A très vite pour la suite !

Mathias
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, rkrk, sideway, bertou, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, sebus, Frisette, oberlin, starbuck, penmoalic, Gaija, Ilroulegalet
16 Juil 2023 23:35 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck