Nous avons 1422 invités et 57 inscrits en ligne

Dégustation "de premier tour"

  • Messages : 372
  • Remerciements reçus 70

wincesurf a créé le sujet : Dégustation "de premier tour"

Nous voici réuni au complet (enfin presque, Mathieu notre « parisien » préféré étant occupé à faire déguster des grands crus à des stars de ciné vieillissants et des japonaises pré-pubères) chez Patrick (Patou pour les intimes) qui avait décidé de nous faire partager ses « coups de cœur 2016 ».
Dégustation de 5 blancs secs, 6 rouges et 2 liquoreux, en semi-aveugle, c’est-à-dire bouteilles masquées, mais avec la liste des vins dégustés, à remettre dans le bon ordre. On n’est d’ailleurs pas étonné de ne pas trouver de Bordeaux dans celle-ci. On est bien chez Patou !

Les vins ont ensuite été appréciés lors d’un repas « quatre étoiles » :
- Salade exotique
- Goulash
- Plateau de fromages « d’une autre planète » (merci Stéphane, toujours fidèle à lui-même !)
- Cheesecake

Les débats ont été vifs et animés, pas toujours « politiquement corrects », et nos propos de dégustation se sont un peu « entrechoqués » avec le contexte pré électoraliste du moment…
Du coup, par avance, veillez m’excuser de ce compte rendu concernant les blancs dégustés, issu d’une prise de note mêlant un peu nos deux sujets de conversation.
A prendre « au second degré » bien sûr.

Je laisse David prendre le relais (de façon plus sérieuse je n’en doute pas !) sur les rouges et les liquoreux.

Donc voici les 5 blancs, dans l’ordre de dégustation :

Très joli nez, menthe et citron vert (qui a dit Mojito ?), en bouche c’est frais, des amers séduisants, de la tension, peut être « un poil comprimé », de la poire (yen a ?), de l’angélique pour certains.
On sent là le petit jeune que veut en montrer « aux vieux de la vieille », faire « table rase » des Régions et appellations « traditionnellement » mis en avant ! Certains pourraient le trouver un peu prétentieux, et se demander si, en réalité, ce n’est encore que de belles promesses ?
A ce stade de sa maturité, ce vin est effectivement séduisant.
Domaine de la Préceptorie « Coume Marie » 2012 (Côtes du Roussillon)

Premier nez un peu rustique, « fermier », puis à l’aération, ça devient plus typique d’un « bon » Sauvignon, à la fois fruité et floral. Et la bouche le confirme, c’est plus sur le fruit que sur le « pipi de chat », on est bien sur le Pamplemousse.
Là, on a un candidat assez représentatif de son appellation, avec une proposition assez cohérente avec ce qu’il est censé représenter. Mais voilà, peut-être un peu monolithique, avec un manque de complexité (Nb : pas très compatible semble-t-il avec les fromages de Hollande).
C’est clair, avec ce type de vin aromatiquement très marqué, on aime ou on n’aime pas, mais on doit reconnaitre que c’est bien fait !!
Baron Ladoucette « La Poussie » 2013 (Sancerre)

Très beau nez mentholé et safrané, bouche riche, avec une légère sucrosité pas désagréable, c’est ample, complexe, à la fois épicé (safran, baies roses), acidulé (zeste de citron vert)… Le seul reproche serait juste sa pointe « chaleureuse » (sans être « alcooleuse » toutefois).
Là, c’est le candidat qui envoie, qui a de la gouaille, de la présence, on adhère ou on n’adhère pas, mais force est de reconnaître qu’il ne laisse pas indifférent. Le risque cependant est de tomber sur son Hologramme. Très étonnant, il pourrait sortir vainqueur de cette confrontation malgré son parti-pris sans concession !
C’est étonnant, c’est très bon, une très belle surprise !
Mas Daumas Gassac 2011 (Pays de l’Herault)

On a là un nez plus évolué que les ceux des trois vins précédents, « croute de fromage » ou « fromage rapé » pour certains, puis à l’aération, ça sent l’amande douce, le miel. En bouche, c’est gras, tenue toutefois par une belle amertume. On sent de nouveau le miel, mais aussi les agrumes confits. Personnellement, je le trouve malheureusement trop boisé, et un poil lourd.
Certains dirons de lui que ça vaut la peine de faire un prêt pour en acheter, d’autres auront envie de lui « tailler un costard », mais en tout cas il fait causer ! A la vue de l’étiquette, un candidat qui partait gagnant, mais au final, on pourrait avoir une drôle de surprise !
Des avis partagés sur ce vin. Beaucoup ont aimé. Personnellement, je l’ai trouvé peu digeste.
Château de Beaucastel « Vieilles vignes » 2007 (Châteauneuf du Pape)

Au nez, on a des notes d’allumettes, puis de pains grillés. En bouche, on retrouve le grillé (amandes grillées), mais aussi le miel. C’est gras, ample, mais aussi tendu, avec une belle persistance. Plus de fraicheur que le précédent, et plus digeste.
On tient là le candidat bien « franchouillard », qui tient à ses racines, qu’on ne risque pas de confondre avec un vin étranger, et surement pas avec un Coteau de Tlemcen ! Sa faible production incite à vouloir fermer les frontières, à revoir les accords de Schengen. Je vous laisse le loisir de convertir son prix en Francs.
Beau vin, avec un potentiel de garde impressionnant,
Domaine Rapet « Corton Charlemagne Grand cru » 2007 (Bourgogne – Côte de Beaune)

Chacun en tirera les conclusions qu’il souhaitera, mais en ce qui me concerne, mon choix est fait : je vote « blancs » !

Vincent LPVVaucluse un jour, LPVVaucluse Toujours !
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Hubert, LADIDE78, Frisette, david84, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 842
  • Remerciements reçus 599

david84 a répondu au sujet : Dégustation "de premier tour"

CR:
Je joins avec retard mes notes de dégustations concernant les 6 vins rouges et les 2 vins sucrés.

Vins rouges

Vin n°1
Robe grenat foncé sans trace d'évolution.
Nez confituré sur la mûre, le cassis, la réglisse et le poivre.
Attaque en bouche sur des notes fruitées et épicées où l'on retrouve les arômes ressentis au nez.
La bouche est large mais manque de longueur et de fraîcheur.
En milieu de bouche les tanins accrochent légèrement, puis la bouche se dilue trop rapidement.
Domaine Vial Magnères Le petit Couscouril 2014 - Collioure

Vin n°2
Robe noire aux reflets violines.
Nez fermé, légère volatile.
Bouche déséquilibrée à la limite du désagréable où seule la tanicité est perceptible et prend le fruit en otage.
Finale sur le locabiotal.
Domaine de la Mordorée La reine des bois 2010 - Lirac

Vin n°3
Robe cerise légèrement tuilée.
Nez sur la réglisse puis sur la confiture de mûre.
Bouche confiturée sur la mûre mais l'alcool prend rapidement le pas, donnant une impression de manque de colonne vertébrale.
Château de Pibarnon 2001 - Bandol

Vin n°4
Robe grenat clair au disque brique.
Nez complexe mêlant les senteurs animales, la groseille, la mûre, l'orange amère et le pain grillé.
L'attaque en bouche est d'abord animale, puis s'oriente vers le fruit.
Les épices arrivent en milieu de bouche et donne au vin une personnalité indéniable.
Pourtant, je trouve que cela manque à ce stade de précision.
L'alcool arrive ensuite sur la finale, stoppant le vin dans son élan.
Je dirais que ce vin a besoin de temps pour se mettre en place, mais peut-être suis-je tout simplement passé à côté.
Domaine de la Grange des pères 2010 - Vin de pays de l'Hérault

Vin n°5
Robe trouble couleur cerise.
Nez légèrement fumé sur la cerise kirschée, la groseille et le zan.
Bouche perlante sur des notes confiturées et structurée autour d'une fine amertume.
Perception de notes d'orange sanguine. Le jus est juteux et frais.
Finale précise et sapide.
Domaine du Clos des Grillons Primo Senso 2011 - Côtes du Rhône

Vin n°6
Robe grenat.
Nez complexe mêlant des senteurs animales, les fruits noirs et le pain grillé.
La bouche n'est -pour moi- pas à la hauteur du nez car les côtés amer et végétal prennent trop le pas sur le reste.
Certains compères ont cependant bien apprécié ce vin.
Domaine Jamet 2009 - Côte Rotie


Vins blancs liquoreux

Vin n°1
Robe brillante d'un or très pâle.
Nez sur le cédrat et la camomille.
Bouche structurée autour d'une acidité mordante agrémentée de notes de citrons confits.
C'est frais et traçant avec une finale citrique qui me plaît, même s'il manque à ce stade la complexité que ce vin devrait acquérir avec le temps.
Domaine Huet Le Haut-Lieu moelleux 2009 - Vouvray

Vin n°2
Robe dorée (or paille) et brillante.
Nez sur l'orange amère, le safran et la menthe.
Bouche distinguée qui présente une liqueur agréable sur l'ananas mûr.
L'acidité structure le jus et lui amène fraîcheur, légèreté et profondeur.
Finale sur la noix de coco avec toutefois une persistance un poil courte par rapport à mon attente.
Château La Tour Blanche 1997 - Sauternes

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé les blancs (secs et sucrés), moins les rouges (peut-être servis un poil trop chaud pour moi ?).
J'espère que les collègues viendront donner leur ressenti et tempérer mon jugement.

Merci Patrick pour cette dégustation et ce repas :) ...et à très bientôt !

David
LPV Vaucluse
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Hubert, LADIDE78, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck