Nous avons 1751 invités et 103 inscrits en ligne

Dark Sylv1nus : la revanche de la syrah

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 843

icna a créé le sujet : CR: Dark Sylv1nus : la revanche du chave

Les Dégust LPV Paca oficielles se faisant rare ces derniers temps, heureusement que quelques fadas créent des occasions pour étancher la soif des soirs de semaine.
Je suis chargé du blanc de l'apéro et j'avais préparé toute une stratégie pour piéger Sylv1 (maitre du triple aveugle B) ), un boxler dans une bouteille de forme castel papale le tout rebouché et débouché sous ces yeux! Bon comme j'étais à la bourre j'ai attrapé une autre bouteille qu'il devrait apprécier sans aucune préparation.
On se retrouve à 3 avec un petit air de remake de la soirée un an plus tôt où on avait comparé une triplette de Rhone Nord 2010 .

On attaque l'apéro avec ma bouteille en mode plutôt retrouvaille qu'en mode dégust de compète (quoique... vous aurez peut être droit à un récit Sylvanesque qui vaut son pesant de cacahuètes...).
Pourtant le nez est magnifique, c'est mûr, on a des fruits exotiques, de la mangue, de l'ananas, un peu de miel et un peu de pétrole.
La bouche est d'un équilibre exemplaire, on est dans le sud mais tout est à sa place. C'est puissant, juteux, fruité, complexe, on a un petit coté anis et ça se boit trop vite. La finale est longue avec des amers juste ce qu'il en faut, incitant à se servir encore et encore. Il y en a déjà plus ::o, la bouteille fuit ce n'est pas possible. Grand, mon meilleur vin blanc de l'année pour l'instant.
Châteauneuf du Pape Beaucastel VV 2011

On enchaine sur un vin rouge servit seul.
Le nez est très floral voir un peu vert, c'est assez discret et pas vraiment épanouit.
La bouche est très florale avec des fruits rouges et des épices orientales mais ce n'est pas très équilibré avec une finale où l'alcool ressort. Je lui trouve d'abord un air de syrah mais le coté sudiste transparait et pour moi on est sur un Gigondas d'un millésime un peu faible (ça me fait penser à certains Cayron où le coté vert ressort). Ce n'est pas mauvais mais ça ne m'emballe pas plus que ça surtout avec ce coté végétal.
Et Vlan mon premier Châteauneuf du Pape Ferrand 2011
Déçu.

Ensuite arrive Sylv1 et sa triplette.
Vin 1 : le nez n'est pas très flatteur mais il y a du fond, on a des fruits noirs, un peu de fumé et à partir du moment où l'anchois est évoqué je le sens à fond, prédominant.
La bouche montre un très bel équilibre ce n'est pas exubérant mais on a du fond avec une sorte de puissance maitrisée accompagnant le soyeux des tanins. Le fruité est agréable et on a même un peu d'orange sanguine avec le temps et on retrouve ce coté fumé/anchois en finale qui étire le vin de façon très agréable.

Vin 2 : le nez est vraiment agréable, enjôleur, c'est floral, sur la rose, l'encens et les fruits rouges. C'est complexe, un vrai parfum.
La bouche est un peu en dessous, c'est fin mais peut être trop. Toujours à fond sur le floral, c'est soyeux et agréable avec un petit coté acidulé mais ça finit court avec une légère amertume qui, pour moi, trahi un millésime un peu faible.

Vin 3 : le nez envoie du bois mais littéralement, c'est boisé!!! mais avec une certaine classe quand même.
La bouche n'est pas très équilibré, la matière ayant du mal à assimiler tout ce bois. A l'aération ça s'améliore car il y a de la finesse et de la complexité mais, à nouveau, le millésime semble faire un peu défaut. Dommage car avec un peu moins de boisé je pense qu'il y a une belle volonté derrière et que le tout garde quand même de la gourmandise.

On identifie assez vite qu'on est sur 3 syrah Rhone Nord sur un millésime assez jeune et frais. On hésite entre des Crozes et des st Joseph.
Alain devenant un habitué des organisateurs tordus me dit que ce ne doit pas être la même fournée que l'année dernière et donc on part plus vers 2 Crozes et 1 St Jo (j'aurai bien dit Graillot-Gangloff-Clos des Grives (même si cuilleron m'a titillé la langue pour le dernier)).
Avant de dévoiler les bouteilles Sylv1 veut jouer avec nous et donc on est tous en semi-aveugle, on a le choix entre Chave, Vernay dame brune et Gangloff, le tout en Saint Joseph et sur 2011.
Malgré la qualité de plus en plus reconnue de mes compères pour la dégustation à l'aveugle, c'est moi qui ait gagné (et on avait chacun un trio différent) (:P).
Résultat

Vin 1 : [size=x-small]Le nez n'est pas très flatteur mais il y a du fond, on a des fruits noirs, un peu de fumé et à partir du moment où l'anchois est évoqué je le sens à fond, prédominant.
La bouche montre un très bel équilibre ce n'est pas exubérant mais on a du fond avec une sorte de puissance maitrisée accompagnant le soyeux des tanins. Le fruité est agréable et on a même un peu d'orange sanguine avec le temps et on retrouve ce coté fumé/anchois en finale qui étire le vin de façon très agréable.[/size]
Saint Joseph Chave 2011

Vin 2 : [size=x-small]le nez est vraiment agréable, enjôleur, c'est floral, sur la rose, l'encens et les fruits rouges. C'est complexe, un vrai parfum.
La bouche est un peu en dessous, c'est fin mais peut être trop. Toujours à fond sur le floral, c'est soyeux et agréable avec un petit coté acidulé mais ça finit court avec une légère amertume qui, pour moi, trahi un millésime un peu faible.[/size]
Saint Joseph Dame Brune Vernay 2011

Vin 3 : [size=x-small]Le nez envoie du bois mais littéralement, c'est boisé!!! mais avec une certaine classe quand même.
La bouche n'est pas très équilibré, la matière ayant du mal à assimiler tout ce bois. A l'aération ça s'améliore car il y a de la finesse et de la complexité mais, à nouveau, le millésime semble faire un peu défaut. Dommage car avec un peu moins de boisé je pense qu'il y a une belle volonté derrière.[/size]
Saint Joseph Gangloff 2011

Mon classement : Chave puis Vernay (dur à départager) puis Gangloff qui n'aurait surement pas démérité tout seul surtout une fois que le bois se fond à l'aération.

S'en suit un débat sur le fait que les vins de Reynaud dominent trop souvent nos dégust et voilà ti pas qu'Alain nous débouche un VdP domaine des tours 2011, histoire de vérifier la théorie.
Le nez nous envoie directement sur ce qu'on connaît, fraise, orange sanguine et tutti quanti, c'est vrai que c'est vachement charmeur.
La bouche est dans le même registre, charmeuse mais je la trouve un peu légère avec un léger manque de fond et une finale assez courte. Pour moi il n'y a pas match avec le Chave et le Vernay (même si il approche le registre de ce dernier) mais ce n'est pas ridicule non plus et dès qu'on parle de prix c'est encore une autre histoire.

Sans se concerter on a fait une thématique Rhone 2011 avec tous la même idée que ça doit commencer a bien se gouter et je dois dire que du plaisir il y en a eu.
Merci les amis et pour faire écho à Oliv, les Pacas ne sont pas morts, ils boivent encore!

Quentin
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 197
  • Remerciements reçus 4

fontcluse a répondu au sujet : Dark Sylv1nus : la revanche du chave

bonsoir je recherche un club ou des amateurs pour partager la passion du vin entre nimes et avignon merci
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 843

icna a répondu au sujet : Dark Sylv1nus : la revanche du chave

CR:
Pour la troisième année consécutive on se retrouve les trois mêmes compères pour continuer notre analyse des saint Joseph. Le thème est maintenant établi, on devrait être sur des 2012 mais méfions nous de la fourberie de Sylvain.
Les vins sont goutés à l'aveugle avec tout le loisir de revenir sur chacun pendant plusieurs heures.

Pic saint Loup L'hortus Grand Cuvée 2012

Alain entame le bal avec une jolie bouteille.
Le nez pète le fruit, c'est un peu fumé, avec du graphite et un côté sanguin.
La bouche montre un gros fruité sur les fruits noirs, les réglisse, c'est suave avec une belle fraîcheur et une belle ampleur. On a de l'orange sanguine et de la mine de crayon. La finale est un peu courte avec un peu d'amertume.
C'est un super canon qui se sirote avec plaisir et j'étais parti sur un beau Rhône nord style côté rôtie.

Saint Joseph Coursodon l'olivaie 2012
Le nez est sur les fruits noirs, c'est floral à mort, un très bon nez qui a tendance à faire ressortir son élevage (bien fondu) suivant l'effet de séquence.
La bouche est florale sur les fruits rouges, de l'orange sanguine, c'est traçant, tendu. Ca serre un poil en milieu de bouche avec un léger manque de matière et ça brime un peu le plaisir qui est grand. On a une très belle longueur sur le coté floral avec un peu d'amer.
L'aromatique est superbe.

Saint Joesph rouge Chave 2012
Le nez est sur les fruits noirs, le fumé, le poivre. C'est concentré avec un petit coté animal.
En bouche on a une belle matière, c'est concentré sur les fruits noirs et le poivre. Le milieu de bouche montre de l'austérité. La finale est sur l'orange sanguine et le poivre avec un coté tannique.

Saint Joseph Vernay Terre d'Encre 2012
Le nez est sur les fruits rouges, la grenadine, les fleurs, c'est un peu acidulé.
La bouche est assez concentré sur la grenadine, les fruits noirs, un peu de poivre et à l'aération on a un peu de yaourt aux fruits rouges. Il y a un beau volume avec un très beau toucher. Très longue finale sur un coté floral.

Comme il y a deux ans le chave ce fait devancer par ces deux (et même trois dans le cas présent) adversaires. Pour ma part j'ai préféré le coursodon pour son aromatique mais le match avec le Vernay est très serré.
L'impression générale est que 2012 est un bon millésime en rhone nord car tous les vins apportaient du plaisir.

Quentin
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 843

icna a répondu au sujet : Dark Sylv1nus : la revanche (ratée) du chave

CR:

On se retrouve encore une fois pour continuer notre exploration thématique a N+1, ça devient donc du semi-aveugle vu que le thème est connu: Syrah sur le millésime 2013.

Alain ouvre le bal sachant qu'il n'est pas forcément dans le thème.
Le nez est mûr, confituré, un peu sucré, chocolaté et va évoluer vers le lardé.
La bouche est ample, soyeuse, velouté , c'est mûr avec un trait vert comme une vendange entière. La finale est assez longue sur les épices, la groseille avec un peu d'amers et un peu d'acidité mais en gardant un très bon équilibre. Je lui trouve en milieu de bouche un petit coté sudiste qui me fait penser a un pic saint loup mais Sylvain ne flanche pas et persiste sur un rhone nord et il a raison. En regoutant avec les suivants il est peut être un peu simple mais c'est très bon.
Crozes Hermitage Combier 2013

On attaque ensuite LA triplette qui se transforme donc en quartet avec le précédent.

Le nez est floral sur la grenadine, le géranium (mais agréable ) avec un trait vert.
La bouche est sur les fruits rouges, c'est expressif et plein mais tout en finesse et en fraîcheur avec toujours ce trait vert qui peut questionner sur la maturité. La finale montre un côté acidulé assez marqué avec un léger beurré, c'est salivant. L'équilibre me plait beaucoup, ca se boit rout seul mais on est a la limite niveau fraicheur.
Saint Joseph Gangloff 2013



Le vin suivant a une robe plus concentré.
Le nez est sur les fruits noirs, un peu de caramel et un petit côté floral. C'est aussi légèrement confituré, le tout semblant ne pas vouloir se donner.
En bouche on a des fruits noirs bien épicés, du reglisse, c'est assez ample avec un peu de tanins. La finale est moyenne, un peu acidulé.
C'est le seul vin qu'on reconnait sans trop d'hésitations et malheureusement il est décevant en l'état.
Saint Joseph Chave 2013

Le dernier vin de la série montre encore une autre facette. Le nez est intense sur la confiture de mûre. Ca va s'ouvrir progressivement sur les fruits rouges, les épices douces, le camphre. Ca restera quand même un bon moment un peu monolithique.
En bouche on retrouve la confiture de mûre bien marqué. C'est soyeux et assez gourmand. Ca va s'ouvrir un peu sur les fruits rouges mais surtout sur le grain de café. Il y a une bonne finale avec de la fraicheur, un peu de beurré et des amers. Dans son ensemble ce vin est quand même assez particulier, pour moi le grain de café va dominer le tout avec un peu d'amertume. Ca ne me déplaît pas mais ce n'est pas envoûtant non plus. Dur de savoir d'où vient ce vin.
Cote Rotie Saint Cosme 2013

Au final si je fais un classement du plaisir apporté ça donnerait:
Gangloff
Combier
Saint Cosme
Chave

C'est décevant de voir le Chave autant en retrait et surtout de l'avoir reconnu a cause de ça (surtout le côté austère, ne se livrant pas).
Par contre combier s'en sort super bien et ce n'est pas la cuvée clos des grives.

Dans l'ensemble le millésime 2013 ne semble pas (en tous cas a partir de cet échantillon) être un millésime très intéressant en Rhône Nord. On s'était plis régalé avec les 2012 et je suis très confiant pour les 2014 de l'an prochain.

Quentin
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 843

icna a répondu au sujet : Dark Sylv1nus : la revanche de la syrah

On se retrouve pour la 5eme année consécutive pour faire notre petite dégustation thématique.
Ça me fait un bien fou de revoir les copains car mon temps alloué à ma passion du vin à considérablement diminué ces dernières années et plus que le reste, les degust paca me manquent.

Maintenant le thème est rodé, syrah 2014 mais connaissant les loustics tous les pirates sont possibles.
Comme d'habitude c'est Alain qui dégaine le premier, sera t il dans la thème?
CR:

Le nez est mûr sur la myrtille avec un peu de beurré et surtout un aspect floral marqué sur le jasmin puis ça évolue vers la violette et le fresia.
La bouche est ample, florale avec des petits fruits rouges croquants accompagnés d'un trait vert. C'est très soyeux avec un petit côté rond en milieu de bouche qui pourrait faire penser à un vin d'assemblage un peu plus sudiste. La finale est droite avec plein d'épices et une longueur correcte. Le tout reste très frais et me fait parier sur un saint Joseph de chez Verney pour le côté floral.
Hortus Grande Cuvée pic saint Loup 2014
On se demande la proportion de syrah, les informations trouvées allant de 60% à 100%.

On enchaîne avec la triplette de Sylv1 (tous les vins, y compris le précédent ne sont découverts qu'à la fin)

Le nez est sur les fruits rouges, c'est sanguin, un peu métallique. Il va ensuite s'ouvrir encore plus avec des touches florales voir un peu lardées. C'est expressif et envoûtant.
La bouche est juteuses sur les fruits rouges avec un côté sanguin qui évolue sur l'orange sanguine. Il y a une belle tension alors que les tanins sont soyeux. C'est classe avec une belle puissance qui va diminuer tous ses concurrents. C'est long et salivant avec du fond et de la complexité.
J'adore et je pensais à une côte rotie barbarine de gangloff.
Clos des Grives Combier Crozes Hermitage 2014

Le nez est plus discret mais plus dense. C'est plus sur les fruits noirs avec un côté floral qui va apparaître à l'aération sur le fresia.
En bouche on a des fruits noirs et du graphite. C'est assez soyeux, velouté avec des fleurs et un léger côté agrumes qui apparaissent à l'aération. C'est assez long, salivant avec un peu de chlorophylle en finale.
Il faut un peu aller le chercher mais c'est très plaisant avec encore un beau potentiel de développement. Je partais sur un saint Joseph de Verney.
Les Croix Domaine les Bruyères Crozes Hermitage 2014

Le dernier vin à un nez assez puissant sur les fruits noirs, un peu beurré avec un léger lardé.
La bouche est assez puissante sur les fruits noirs. C'est velouté un peu tannique mais avec une belle qualité de tanins. Ça fait un peu brut, ça manque un peu de finesse. C'est impressionnant à la première gorgée mais c'est vite lassant, sûrement à attendre. C'est la seule bouteille qui ne bouge pas beaucoup avec l'aération.
Je pense à un crozes hermitage de graillot peut être même La Guiraude.
Les Varonniers Chapoutier Crozes Hermitage 2014

Pour finir Sylv1 nous sort une bouteille ouverte depuis plusieurs jours. L'aromatique est sur les agrumes, les fruits rouges acides, c'est décharné et du coup de l'alcool ressort en finale. Pas de plaisir pour ce domaine des tours 2014 visiblement défaillant car tout le monde autour de la table l'a goûté différemment il n'y pas longtemps. Heureusement que le taux de bouteilles déviantes sur cette cuvée reste faible.

La dégustation me fait dire que 2014 est un millésime qui me plaît. Certes notre échantillon est réduit mais cette série est clairement de haut niveau surtout comparé à 2011 et 2013.
Cette année pas de Chave, les déceptions des millésimes précédents nous ayant sûrement vaccinées, surtout niveau rqp. Par contre un nouveau gros challenger avec le Chapoutier qui a amené à une thématique crozes.
Mon classement: Combier, Hortus, bruyères, Chapoutier
Ça confirme que je reste fana du style clos des grives qui est une valeur sûre malgré l'augmentation des prix.

A l'année prochaine.

Quentin
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gibus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Dark Sylv1nus : la revanche de la syrah

Merci.
Clos des Grives, c'est une cuvée qui déçoit rarement; le 2012 se boit très bien pour le moment.

jlj
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 843

icna a répondu au sujet : Dark Sylv1nus : la revanche de la syrah

Nous revoilà réuni pour la 6eme année consécutive pour ce rendez vous annuel assez unique pour nous. C'est une sorte d'estimation du millésime N-5, d'une sélection de vin du Rhône nord. L'éventail n'est pas très large, une triplette + 1 pirate (ou pas d'ailleurs), mais on espère que la sélection est assez pointue pour en tirer des bons représentants. Le plus est qu'on prend vraiment le temps d'analyser chaque vin et d'y revenir dans l'ordre que l'on veut sur un repas.

Le thème de cette année syrah 2015. Tout est bu a l'aveugle.


CR:

Le 1er nez est floral, assez charmeur avec un joli fruité. 
La bouche est soyeuse sur les fruits noirs, la myrtille et va s'ouvrir sur la rose. C'est assez puissant avec de la matière qui reste assez frais. En regoutant après ses adversaires  du jour, ça manque de tension et me fait partir sur une syrah du languedoc. La finale n'est pas très longue sur les herbes fraiches mais aussi avec une petite dureté. 
IGP Vernay fleur de Mai 2015 


Le nez est expressif et charmeur sur le fruité mais surtout la violette et le toasté. 
La bouche est suave, charmeuse avec de la fraise, de la violette. C'est rond et frais avec de la gourmandise. La finale est assez courte sur le moka. C'est légèrement assechant mais épicé et beurré.
Première impression très charmeuse puis un peu fatigant pour regagner en finesse avec l'aération.
Saint Joseph coursodon l'olivaie 2015

Le nez est d'abord très fermé, presque mutique.
La bouche est sur les fruits noirs, la myrtille, c'est fermé mais on a quelques notes florales qui apparaissent à l'aération. Il y a un superbe potentiel. La finale est très longue, hyper tendue et salivante avec un peu de ronces et du citronné. Il manque qu'un peut de fruit pour en faire un très bon vin.
Saint Joseph Vernay Terre d'encre 2015

Le nez est sur les fruits noirs, c'est floral avec un peu d'encens, pas hyper expressif mais fin.
La bouche est ample sur les fruits noirs et le floral. C'est fin et frais avec un bel équilibre par rapport à la tension. Ca reste quand même assez fermé. C'est celui qui, dans un premier temps, montre le plus bel équilibre. La finale est tendue et épicée mais sèche un peu trop a mon goût.
Saint Joseph saint Cosme 2015

Nous sommes trois et nos classement sont complètement différents, le premier de certains ce retrouvant dernier pour un autre. Ce qui est sûr c'est que les 2015 ne sont pas prêts et sont à attendre car ils ont un beau potentiel.
Le plus consensuel noté premier ou deuxième est le Coursodon.

Mon classement :
Vernay Terre d'encre
Coursodon l'olivaie
Saint Cosme
Vernay fleur de Mai

Quentin
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, breizhmanu, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Gerard58, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck