Nous avons 2529 invités et 57 inscrits en ligne

Domaine Christophe Pichon Père et Fils

  • Messages : 531
  • Remerciements reçus 790

Réponse de MathiasB sur le sujet Christophe Pichon, Saint-Joseph blanc 2010

Bu lors de la soirée LPV Coteaux de Paris 9 - Millésimes en 0



CR: Vin 3 : Christophe Pichon, Saint-Joseph blanc 2010

On change complètement de registre avec ce troisième blanc.
Déjà la robe, plutôt claire sur les vins précédents, tire ici nettement vers le jaune, avec une densité bien plus importante, on anticipe un vin plus dense et plus évolué.
Le nez, bien ouvert, sur un registre assez classieux, offre de jolies notes de fruit jaune et blanc bien mûr, accompagnée d'une pointe de beurre de de subtiles notes d'évolution (champignon).
La bouche est dense, tout en rondeur, mais sans aucune lourdeur.
Notes de fruit jaune mûr qui m'évoquent l'abricot, mais sans tomber dans l'abricot entêtant du viognier. Quelques fruits secs (amande ?), et cette pointe de beurre également comme au nez.
Très beau vin, superbe équilibre associant puissance et finesse.
Les discussions évoquent rapidement le Rhône Nord, qui nous offre une belle bouteille à maturité ici !
Très Bien + / Excellent -

Mathias
30 Nov 2023 21:29 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 9174
CR: Domaine Christophe Pichon, Côte Rôtie, La Comtesse en Côte Blonde, 2011

 

Un bouchon légèrement descendu que je peine à sortir.
Il semble cassant et sec mais heureusement cela semblera sans conséquence sur le vin qui reste très jeune.

J'aime bien chambrer Gaétan qui a déjà placé des Côte Rôtie en Bourgogne et inversement, d'ailleurs le SMS que je lui ai envoyé résume en une phrase le sentiment dégagé par cette bouteille:
" Celle là, même en sachant que c'est une Côte Rôtie, je la mets en Bourgogne" 
Le nez évoque la cerise et la groseille avec une pointe épicée du plus bel effet.
La bouche possède de la structure tout en restant délicate et accompagne admirablement bien un morceau de bavette.

Par contre 24h plus tard le vin semble avoir pris de la force.
Tel le débit du Rhône qui augmenterait, le vin gagne en puissance.
Le nez devient également plus typique avec des notes viandées et des fruits noirs.

Une bouteille que j'ai bien appréciée et qui confirme le fait qu'il ne faut pas enterrer par avance une bouteille sous prétexte qu'elle soit issue d'un millésime moins réputé.
Je viens de boire 3 belles Côte Rôtie de différents domaines et je ne peux que regretter de ne pas en avoir acheté plus avant sa bourgognisation tarifaire.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, Axone35, leteckel, Gaétan, Manas
14 Déc 2023 17:45 #92
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6454
  • Remerciements reçus 13142

starbuck post= écrit: CR: Domaine Christophe Pichon, Côte Rôtie, La Comtesse en Côte Blonde, 2011

 



Une bouteille que j'ai bien appréciée et qui confirme le fait qu'il ne faut pas enterrer par avance une bouteille sous prétexte qu'elle soit issue d'un millésime moins réputé.


 



Sylvain,

Petit aparté concernant ces millésimes « moins réputés ».
Lors de nos visites au domaine Coursodon, Jérôme clôt la dégustation du millésime en cours d’élevage par une ou deux bouteilles issues de sa réserve personnelle et toujours à l’aveugle.
Nous achevions la dégustation du millésime 2011 qui suivait deux grandes années (2009 et 2010) et présenté comme « faible » en comparaison avec ses deux prédécesseurs.
Il nous présente - à l’aveugle - un vin dont nous devinons rapidement qu’il affiche quelques années au compteur.
Mais … il a une forme d’élégance et de finesse assez irrésistible dans une structure déliée, sans aucune maigreur avec une longueur assez impressionnante.
Bref, une très belle bouteille en pleine forme dont nous avons cherché - en vain - le millésime.
Nous pensions déguster un vin d’une dizaine d’années.
En réalité, il s’agissait du millésime 1991 qui n’a pas non plus bonne réputation et qu’il comparait avec les 2011 que nous venions de déguster.
Conclusion du viticulteur : ne pas enterrer trop vite les rouges 2011 du secteur, ils réserveront de jolies surprises aux plus patients. 

Olivier 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Axone35, starbuck, Manas
15 Déc 2023 08:49 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 978
  • Remerciements reçus 284
En réalité, il s’agissait du millésime 1991 qui n’a pas non plus bonne réputation et qu’il comparait avec les 2011

Curieux de comparer 2011 avec 1991 qui a, au contraire, très bonne réputation en Rhône nord et y a donné d'excellents vins (cela doit bien être d'ailleurs une des seules régions dans ce cas...).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Frisette
15 Déc 2023 11:08 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 1339
je suis d'accord avec Gilles sur la bonne réputation de 1991 en Rhône Nord. Je pense que la Côte de Nuits a plutôt réussi ce millésime (mais mes souvenirs datent un peu).

Avec LPV 78 (CR à venir) nous avons bu un Clape 2011 (très bon, mais clairement en-dessous du 2009 bu récemment) et un Jamet 2011 (plus austère et végétal, très Côte Brune d'année fraîche) cette semaine. Je pense que 2011 est un millésime compliqué mais qu'il peut y avoir de bonnes choses. On verra si 2021 (pas convaincu jusqu'ici) évoluera comme 2011.

Ralf

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
15 Déc 2023 22:06 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1302
  • Remerciements reçus 2135
Rencontres dinatoires entre amis - Épisode 25


CR: Domaine Christophe Pichon - Côte-Rôtie La Comtesse en Côte Blonde 2007

Jean-Luc Javaux
Disque orangé, pas mal de dépôt dans la bouteille.
Nez complexe , lard fumé, poivre blanc, mûre, très épicé et note florale.
En bouche, fraîcheur et finesse sont au rendez-vous, avec des fruits noirs mûrs, un beau boisé distingué et au service du vin.
Un vin racé, élégant et qui forme un magnifique duo avec son superbe compagnon

Peterka
Bouquet complexe et intense sur les fruits noirs , le bacon, le cuir se partageant entre un côté quelque peu sauvage lardé et fumé et une douceur épicée orientale. La bouche présente une texture ferme et délicate à la fois campée sur des tanins de belle finesse, une fraîcheur évidente et un équilibre au millimètre. Longueur impressionnante sur le lard et les épices. Excellent.
23 Jui 2024 17:43 #96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck