Nous avons 1398 invités et 48 inscrits en ligne

Hofgüt Falkenstein (Sarre)

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4952

Hofgüt Falkenstein (Sarre) a été créé par tomy63

Hofgüt Falkenstein
Falkensteinerhof 1, 54329 Konz, Allemagne
hofgutfalkenstein.com/

Petit domaine d’environ 9hectares situé dans la Sarre, à Konz-Niedermennig (5km au Nord-Est de chez Egon Müller), créé par Erich Weber en 1979, désormais épaulé par son fils Johannes Weber. Le domaine est bio, très traditionnel, fermentations spontanées, pas de contrôle des températures, peu de chimie, pressurage en grappe entière et élevage parcelle par parcelle en foudres de 1000L en règle générale. A noter aussi un pinot noir qui ne fait pas la malo
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, Garfield
10 Fév 2022 10:13 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4952
Bu ici : www.lapassionduvin.c...

CR: Hofgüt Falkenstein - Niedermenniger Herrenberg Riesling spätlese feinherb 2017 : (AP n°15. 9%) Couleur très claire, nez très typé riesling mosellan, citronné, un peu résineux, pointe pétrole. Bouche très droite, laser, sur les agrumes, les environ 20gr de SR se sentent à peine mais suffisent à laisser le vin confortable, aromatique assez simple, mais c’est très précis, bien équilibré, diablement efficace en fin de repas. Bon accord avec un baba au limoncello. TB+
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, denaire, peterka, Garfield, Ilroulegalet
10 Fév 2022 10:14 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 6092
CR: Hofgut Falkenstein - Niedermenniger Herrenberg Riesling Kabinett Feinherb 2020 AP15 "Herbert"
   

Comment ça ça fait long comme titre, c'est évident non ? Bon apparemment c'est donc un demi sec (Feinherb) issu du foudre AP15 surnommé Herbert... Conseillé par l'un de mes e-cavistes favoris, pour gouter le style du domaine qui a une très bonne réputation en Mosel apparemment. On a descendu ça à deux quasi dès le premier soir, sans faire gaffe, c'est dangereux ce truc !

Ca ne titre que 9° ceci dit, mais jolie bouteille, nez sur les agrumes, floral, on est bien en Riesling, légère note sucrée qu'on perçoit aussi en bouche sans être excessive, tension suffisante, ça se boit comme un jus de fruit... Pas d'une grande complexité certes, mais fort plaisant, un vin consensuel et facile à ouvrir pour un apéritif. Très bien (et ça vaut moins de 15 euros...)

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Bernard, denaire, LucB, Papé, leteckel, Vesale, Ilroulegalet
09 Mai 2022 21:38 #3
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071
CR: Hofgut Falkenstein (Sarre), Krettnacher Euchariusberg Riesling Kabinett AP 13 (Arthuro) 2021
L'une des 4 barriques produites sur ce vignoble et considérée comme la cuvée la plus accessible en général. Achat en pack avec Gisela (AP 8 qui est en vielles vignes non greffées, 4 pour 2). Je viens de recevoir ma commande et en sacrifie une aussitôt afin de voir ce qu'il en retourne : infanticide en perspective.

Bouchon : Le bouchon a été enfoncé très fort qu'il en est bien déformé et fut difficile à extraire au bilame. Evidemment, pas la moindre trace de dégradation lié à un contact prolongé avec le vin.

Oeil : La robe est translucide avec de petits reflets dorés qui permettent de ne pas douter que ce soit de l'eau. Le CO2 est resté et le vin est clairement perlant.

Nez : Clairement la jeunesse absolue du vin se fait sentir par ces traces de levure, de brioche légèrement toastée - au demeurant pas désagréables dans le cas présent -, ce serait le "sponti" lié à la fermentation des levures indigènes en réduction d'après ce que j'ai compris. Dans certains cas, les odeurs peuvent être beaucoup plus désagréables comme chez Prüm souvent. Cette odeur initiale en tout cas camoufle des arômes de fruits et de poivre blancs, l'odeur de carrière de craie avec cet air chargé de particules très fine peut aussi être évoqué.

Bouche : C'est un Kabi que je qualifierai de feinherb  typique (SR de 40g/L après vérification) où le SR est présent et équilibre l'acidité noble (celle-ci est indéniablement élevée mais n'est jamais aggressive). Il n'y a pas de grande complexité pour le moment mais l'énergie y est très clairement avec des fruits blancs, des épices douces, le côté particule de roche étant tapi dans le vin (il ressortira certainement à la garde). Cela se boit mieux que quelconque autre boisson que je connais et a le paradoxe de faire saliver et de désaltérer à la fois : ne reste plus que la gourmandise et la joie de se faire plaisir.

Conclusion : C'est bien parti pour alimenter mes apéros, dîners et digestifs. J'actualiserai ce SR au fil des 3 jours que je compte garder cette bouteille afin de voire l'évolution. Vin bien né.

J+3 : Le vin s'est pas mal intégré et affiné, le corps est nettement plus cylindrique entre le sucre, l'acidité et cette énergie assez propre aux vins de Sarre qui tendent plus vers les herbes aromatiques et une touche de pierre mouillé que le fruit exotique de Moselle. La longueur en bouche en revanche est assez courte et le vin se boit comme une délicieuse limonade plutôt que comme un grand vin.

 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Nilgiri, Jean-Bernard, denaire, tomy63, LucB, Papé, sebus, Garfield
09 Jui 2022 18:17 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 6092
CR: Hofgut Falkenstein - Niedermenniger Herrenberg Riesling Kabinett trocken AP1 2020 "Mutter Anna"

 


Guillaume a bu la même il y a peu de temps mais je soupçonne qu'il n'ait pas posté de CR pour s'éviter la douloureuse retranscription du titre complet du vin...

Un vin très (trop) sec à mon goût, on n'a pas trop de doute sur le cépage au nez, même si ce n'est pas ultra expressif, pomelos, pointe pétrole, floral, c'en est ! La bouche est très sèche donc, acidité probablement très haute, avec un peu de perlant sans être génant (un bon secouage en enlève la majeure partie) en solo c'est un peu raide, par contre très bon accord avec le fromage, avec notamment le fromage de chèvre c'était parfait car n'étant pas trop marqué aromatiquement ça n'a pas le côté "entêtant" du riesling. Par ailleurs c'est très digeste avec 10° d'alcool et la bouteille a été vite terminée.

Peut être à attendre suffisamment longtemps pour que cela d'adoucisse, même si la matière en filigrane n'augure pas forcément d'une longue garde (je dis ça en n'ayant aucune expérience du vieillissement de ce genre de bouteilles ....)

Bien -

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé, Kiravi, Vesale, Ilroulegalet
09 Juil 2022 11:59 #5
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071

CR: Hofgut Falkenstein (Sarre), Krettnacher Euchariusberg Riesling Kabinett AP 13 (Arthuro) 2021
L'une des 4 barriques produites sur ce vignoble et considérée comme la cuvée la plus accessible en général. Achat en pack avec Gisela (AP 8 qui est en vielles vignes non greffées, 4 pour 2). Je viens de recevoir ma commande et en sacrifie une aussitôt afin de voir ce qu'il en retourne : infanticide en perspective.

Bouchon : Le bouchon a été enfoncé très fort qu'il en est bien déformé et fut difficile à extraire au bilame. Evidemment, pas la moindre trace de dégradation lié à un contact prolongé avec le vin.

Oeil : La robe est translucide avec de petits reflets dorés qui permettent de ne pas douter que ce soit de l'eau. Le CO2 est resté et le vin est clairement perlant.

Nez : Clairement la jeunesse absolue du vin se fait sentir par ces traces de levure, de brioche légèrement toastée - au demeurant pas désagréables dans le cas présent -, ce serait le "sponti" lié à la fermentation des levures indigènes en réduction d'après ce que j'ai compris. Dans certains cas, les odeurs peuvent être beaucoup plus désagréables comme chez Prüm souvent. Cette odeur initiale en tout cas camoufle des arômes de fruits et de poivre blancs, l'odeur de carrière de craie avec cet air chargé de particules très fine peut aussi être évoqué.

Bouche : C'est un Kabi que je qualifierai de feinherb  typique (SR de 40g/L après vérification) où le SR est présent et équilibre l'acidité noble (celle-ci est indéniablement élevée mais n'est jamais aggressive). Il n'y a pas de grande complexité pour le moment mais l'énergie y est très clairement avec des fruits blancs, des épices douces, le côté particule de roche étant tapi dans le vin (il ressortira certainement à la garde). Cela se boit mieux que quelconque autre boisson que je connais et a le paradoxe de faire saliver et de désaltérer à la fois : ne reste plus que la gourmandise et la joie de se faire plaisir.

Conclusion : C'est bien parti pour alimenter mes apéros, dîners et digestifs. J'actualiserai ce SR au fil des 3 jours que je compte garder cette bouteille afin de voire l'évolution. Vin bien né.

J+3 : Le vin s'est pas mal intégré et affiné, le corps est nettement plus cylindrique entre le sucre, l'acidité et cette énergie assez propre aux vins de Sarre qui tendent plus vers les herbes aromatiques et une touche de pierre mouillé que le fruit exotique de Moselle. La longueur en bouche en revanche est assez courte et le vin se boit comme une délicieuse limonade plutôt que comme un grand vin.




 

CR: Hofgüt Falkenstein (Sarre), Krettnacher Euchariusberg Riesling Kabinett AP 13 (Arthuro) 2021



Bue une nouvelle bouteille, et c'est toujours aussi bon ! J'ai rajouté une photo de la bouteille. La bouteille tient parfaitement l'air et intègre bien l'acidité au bout de 24h. C'est vraiment tout ce que j'aime et plus encore. 
Cela a accompagné un ris de veau au beurre Bordier à l'oignon de Roscoff (un tour de poivre au moulin, une pincée de sel de Guérande) cuisiné de mes blanches mains qui fut une jolie réussite (au bout de la dixième tentative, je commence à mieux gérer la cuisson d'un met aussi fin).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, denaire, Papé, Garfield
25 Sep 2022 22:22 #6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • tomy63
  • Portrait de tomy63 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4952
CR: Hofgüt Falkenstein - Niedermenniger sonnenberg riesling kabinett trocken 2019 : (AP 9, 10,5%) couleur très claire, nez très austère, citron, agrumes, pétrole. Bouche très droite, limite de la sous-maturité, sèche, citronnée, minérale, tendue, un laser, pas du tout de gras, finale sur des amers très marqués, très zestes, très frais, bien dans le style du domaine, austère, pur, tendu, presque trop ici, à ne pas mettre entre toutes les mains... Le lendemain le vin a gagné un peu de fruit, moins austère, pas de pétrole, déjà bien mieux. A J+2 c'est encore mieux avec un début de fruits exotiques même sur le fond de bouteille. Bref, à ouvrir à l'avance et même à attendre encore un peu je suppose. TB.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Jean-Bernard, denaire, Papé, Garfield, Ilroulegalet
01 Nov 2022 19:30 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

CR: Hofgut Falkenstein - Niedermenniger Herrenberg 2019 rotwein
En raison d'une dispute avec les autorités allemandes, le vin ne peut être vendu sous la dénomination "Spätburgunder" (d'après les autorités, les vignes seraient une mutation non validée du Spätburgunder). L'INAO n'a pas le monopole du zèle et de la rigidité administrative ;).
Sol de schiste et climat frais. Elevage en vieux fûts de 1000 L (assez neutre donc). A noter que les commentaires de Picard de Pinard et Lobenberg diffèrent un peu sur la forme (PdP trouve une structure légère et délicate tandis que Lobenberg trouve que les tannins donnent une structure et un grip surprenant pour un vin si fin). Ouverte en accompagnement d'un risotto de canard avec une saucisse de Morteau pour faire bonne mesure.


Oeil : La robe est claire pour un rouge, mais pas tant que ça pour un pinot noir.

Nez : Des épices initiales laissent place aux fruits rouges acidulés et croquants tels fraise des bois, groseille, cerise. Un petit trait de menthe presque glaciale se joint à la farandole mais l'ensemble est assez retenu.

Palais : Une trame acidulée et légère est le caractère dominant, on ne perçoit pas les 12° d'alcool, et les tanins marquent avec ce qu'il faut de force pour ponctuer agréablement la dégustation du vin. Aromatiquement, on reste sur les fruits rouges des forêts sauvages d'Europe du Nord ou d'altitude. L'équilibre est assez haut perché et pour les amateurs d'acidité sans que ce soit pénible et perçu exagéré comme pouvait l'être légitimement le Pannobile 2017 de Nittnaus par exemple.

Accord : Vu que l'idée m'est venue en lisant que cette cuvée avait été faite en hommage à la cuisine riche en saucisses et plats roboratifs du Württemberg, l'accord a bien fonctionné. L'acidité permettant de trancher dans la masse du risotto, le trait mentholé répondant au fumé de la saucisse de Morteau et au canard. Le faible degré alcoolique n'encombre pas le palais et les petits tanins apportent une texture en bouche supplémentaire.

Conclusion : Un repas sympa et un vin original (d'ailleurs, et ça sonnera suffisant mais je cite in-extenso Lobenberg : "Das ist famos, aber in diesem eigenwilligen Stil nur für erfahrenere Pinot-Genießer oder solche, die es werden wollen"). Je ne suis évidemment pas pointu en PN et ce n'est pas ma priorité non plus mais ce vin a été très agréable.

Edit : A J+ 6 le nez a pris de l'ampleur et est devenu bien beau (fruits rouges et poivre), en bouche également cela s'est amélioré. Impressionnant !

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, denaire, tomy63, Papé, Garfield
13 Nov 2022 15:38 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2840
  • Remerciements reçus 4096
 CR: Hofgut Falkenstein - Niedermenniger Im Kleinschock Riesling Kabinett 2018
AP Nr. 3 525 672 20 19

 

Robe or pâle à reflets verts.

Le nez est d'emblée expressif et charmant, il exhale des arômes d'agrumes (pamplemousse, zeste de citron vert), d'herbes aromatiques (verveine, thym citron), de pêche et de groseille à maquereau. Vraiment joli.

La bouche est à l'avenant, aérienne et gourmande, cristalline et tendre. La sucrosité n'est pas très marquée, l'acidité n'est pas non plus très tranchante, on est plus dans un registre de délicatesse et de légèreté, pas du tout de recherche de puissance.

La bouteille a disparu plus vite qu'il ne faut pour le dire, elle devait encore avoir un trou.

Très bien -

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, peterka, bertou, Papé, GAET, leteckel, Kiravi, Garfield, Vesale, Ilroulegalet
24 Aoû 2023 20:39 #9
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497
Une soirée magnifique chez Jean-Paul et Agnès


CR: Hofgut Flakenstein, Mosel, Niedermenniger Herrenberg Riesling Kabinett Trocken, 2019

Fichier attaché :


Oliv
Robe jaune très claire
Nez classique et serré, sur un pétrolé mentholé matiné de notes de citron vert.
Bouche droite, acérée, sur une trame acide sans aucun enrobage, avec un forme de violence sans concession, comme si on croquait dans un citron caillou !
Bu seul, même pour un gars comme moi à qui les z'affreux collent une réputation de buveur de verjus, faut reconnaître que c'est du brutal et que ça remue les entournures.
Seule, cette austérité confine au mordant mais sur le plat génial de précision, l’accord est remarquable.
Le vin divise autour de la table. Net avantage au Willy Schaefer pour moi.
Terminé le lendemain, il n'aura pas bougé d'un pouce.
A réserver aux amateurs avertis.

PtitPhilou
Djiou, alors là c’est le coup de trique direct, l’uppercut acide, la bouche typiquement « cryptale » (pas taper svp). C’est un vin de Mosel ça ? Euh, z’ont pas ramassé mûr alors… ah peut-être que si, mais moins que pour le Schaefer probablement (à peu près le même niveau d’alcool autour de 11%). Mais le vin se révèle avec le carpaccio, l’accord fonctionne à fond, la feta et l’olive contrebalançant la relative verdeur/austérité du vin, et inversement, je trouve que le vin répond admirablement au chou rave et au citron de Menton.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, denaire, bertou, Ilroulegalet
01 Fév 2024 20:12 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071
CR: Hofgüt Falkenstein (Sarre) - Krettnacher Euchariusberg Riesling Spätlese 2023 AP 24 "Mammen"
8°. AP 24 24. Environ 2,7 de Ph, 9g d'acidité tartrique & 35g de SR. Bue dans le cadre de célébration d'anniversaire, aussitôt récupéré à la poste, à peine rafraîchie et déjà bue !

Robe transparente teintée de reflets dorés légèrement verts. Bouquet donnant déjà beaucoup de plaisir pour tous les amateurs de riesling avec cette fois-ci une forte tonalité d'ananas vert nappant la fameuse pierre frottée. En bouche, on est sur un certain archétype de riesling de Sarre : hédoniquement c'est une salade de fruits exotiques justes mûrs dans un saladier de cristal transparent et fin qui si on le tinte résonne longuement.  Lars Carlberg  décrit les arômes suivants : "red currant, sour cherry, apricot, and ginger." et cela me paraît plausible mais il serait plus juste d'insister sur cet équilibre propre aux vins de la région qui sont la quintessence de la "filigranité" où c'est la sensation d'un fil d'une finesse cristalline et résonnante qui mène le dégustateur sur le téléphérique de l'épicurisme. 

Par ailleurs, notons qu'en dépit des données analytiques qui feraient rêver les amateurs de chenins marmoréens, la matière du millésime est importante et cadre sans difficulté l'acidité qui semble parfaitement mûre : aucune sensation d'aigreur, de picotement au fond de la gorge ou de manque d'équilibre. Simplement de l'intensité et de la profondeur dans le coeur de bouche qui est très fin.

Le vin est paramétré pour se garder et évoluer pour plusieurs années mais on peut déjà l'engloutir avec jouissance dès maintenant (même pas eu besoin de le carafer, c'est pour dire !).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, peterka, Benoit Hardy, tomy63, Papé, choubi38
17 Mai 2024 22:01 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 191
  • Remerciements reçus 576

Réponse de Kumquat sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

CR: Sarre - Hofgut Falkenstein - Krettnacher Altenberg Riesling Spätlese trocken AP7 - 2022
Première bouteille de ma commande de vins du domaine. Je jette mon dévolu sur ce Spätlese Trocken (spoiler : que je comprenais comme devant être sec) pour une première approche des vins du domaine. 
Robe légère aux reflets verts 
Nez pas si causant, sur des notes de kiwi, de lime. 
En bouche, surprise : ce n’est pas tout à fait sec, et c’est très légèrement perlant, tout en étant suffisamment acide pour donner une impression d’ensemble très rafraîchissante si le vin est légèrement refroidi. Il y a du pétrole, du lime légèrement confit. 
Bémol, cela termine un peu court - mais c’est un défaut de jeunesse, probablement. 
Je pensais tester une sorte de mini G. Gewachs, c’était plutôt un petit Kabinett. Je l’aurais aimé légèrement plus tendu. 
Très bonne entrée en matière avec les vins du domaine toutefois, et très plaisant - un verre en appelant facilement un autre.
 

Romain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, peterka, bertou, Benoit Hardy, Papé, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet
04 Jui 2024 00:04 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

CR: Sarre - Hofgut Falkenstein - Krettnacher Altenberg Riesling Spätlese trocken AP7 - 2022
Première bouteille de ma commande de vins du domaine. Je jette mon dévolu sur ce Spätlese Trocken (spoiler : que je comprenais comme devant être sec) pour une première approche des vins du domaine. 
En bouche, surprise : ce n’est pas tout à fait sec, et c’est très légèrement perlant, tout en étant suffisamment acide pour donner une impression d’ensemble très rafraîchissante si le vin est légèrement refroidi. Il y a du pétrole, du lime légèrement confit. 
Je pensais tester une sorte de mini G. Gewachs, c’était plutôt un petit Kabinett. Je l’aurais aimé légèrement plus tendu. 
Très bonne entrée en matière avec les vins du domaine toutefois, et très plaisant - un verre en appelant facilement un autre.





 

Merci pour le CR.

L'essentiel est que ça t'a plu. La description de la bouche est un grand classique pour les novices de la région. Je fais régulièrement le constat que "trocken" en Moselle-Sarre-Ruwer se réfère in fine plus souvent à la couleur aromatique du fruité qu'à une austérité agressive de la sécheresse d'un vin sans sucres résiduels ni matière fruitée (spoiler : ce sont souvent les GG de Mittelmosel fermées en jeunesse qui sont comme ça et ce n'est pas très bon  ), et c'est particulièrement le cas en Sarre où les vins à moins de 5g de SR sont pour ainsi dire inexistants. 

"Je pensais tester une sorte de mini G. Gewachs" : pour info, en terme de maturité du moût, les GG sont a minima niveau Spätlese et les GG ont souvent pris la place des Spätlese trocken dans les gammes. A ma connaissance, les producteurs du Konzer Tälchen où est établi Falkenstein que je suis ne produisent pas de GG (GG dans le sens : grand vin sec-sec, fanion de la gamme ainsi que très cher) et continuent à sortir du Prädikat à l'ancienne mode. Même les GG de Van Volxem, Von Othegraven ou Peter Lauer qui travaillent des coins un peu plus chaud ont un peu SR pour l'équilibre du vin.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
04 Jui 2024 07:08 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 2290

Réponse de Nilgiri sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

"les producteurs du Konzer Tälchen où est établi Falkenstein que je suis ne produisent pas de GG et continuent à sortir du Prädikat à l'ancienne mode"

Cela est du qu'aucun des domaines n'est membre du VDP. La mention GG est uen marque du VDP, l'équivalent en Prädikat est à minima une spatlese trocken. 
Pour information ci après les conditions pour les membres du VDP du Bernkasteler Ring pour revendiquer un GG :
- Un coteau avec une pente de 25°-35° (41%-61%) et une exposition du SSE, classé Grosse Lage
- cépage : exclusivement Riesling
- Le rendement maximal de 50 hl/ha.
- Les vendanges sont manuelles manuelle.
- La maturité minimale est de 93 Oechsle 
- Les enrichissements ou concentrations ne sont pas autorisés 

Certaines parcelles du domaine pourraient répondre à ces conditions, cependant ce dernier ne pourrait faire figurer la dénomination GG sur les bouteilles qu'en étant membre du VDP. 

 

« Dès que la vie fait mine de m’écraser, je sais que je peux faire confiance au Bandol, à l’ail et à Mozart » Jim Harrison
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Ilroulegalet
04 Jui 2024 12:18 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21943
  • Remerciements reçus 6185

Réponse de mgtusi sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

D'avance, pardon..

Rien sur le tour de poitrine minimal des vendangeuses ?

 

Michel
04 Jui 2024 12:20 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 656
  • Remerciements reçus 193

Réponse de pogman sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

Tout à fait et si je ne dis pas de bêtise on doit être dans le même cas de figure chez Weiser-Künstler

Olivier

"les producteurs du Konzer Tälchen où est établi Falkenstein que je suis ne produisent pas de GG et continuent à sortir du Prädikat à l'ancienne mode"

Cela est du qu'aucun des domaines n'est membre du VDP. La mention GG est uen marque du VDP, l'équivalent en Prädikat est à minima une spatlese trocken. 
Pour information ci après les conditions pour les membres du VDP du Bernkasteler Ring pour revendiquer un GG :
- Un coteau avec une pente de 25°-35° (41%-61%) et une exposition du SSE, classé Grosse Lage
- cépage : exclusivement Riesling
- Le rendement maximal de 50 hl/ha.
- Les vendanges sont manuelles manuelle.
- La maturité minimale est de 93 Oechsle 
- Les enrichissements ou concentrations ne sont pas autorisés 

Certaines parcelles du domaine pourraient répondre à ces conditions, cependant ce dernier ne pourrait faire figurer la dénomination GG sur les bouteilles qu'en étant membre du VDP. 



 

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri, Ilroulegalet
04 Jui 2024 15:15 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Hofgüt Falkenstein (Sarre)

Il y a énormément de producteurs mosellans qui n'appartiennent ni au VDP ni au Bernkasteler Ring (renommé der Ring Mosel 1899) et qui par conséquent n'ont pas le droit d'utiliser les GG. J'avais écrit un petit précis sur le fil de  Dönnhoff  (#440) au sujet des GG. Et il est rentré dans les mœurs que l'esprit des GG qualifie toutes les cuvées revendiquées très sèches haut de gamme porte-fanion des propriétés, ambitieuses et chères.

Toutefois, il y a eu des évolutions depuis lors dont on peut prendre connaissance  ici.  En effet, à partir de 2026, la loi relative à la classification des vins votée fin 2020 sera totalement appliquée et alors EG & GG ne seront plus des marques privées du VDP ou du Ring Mosel 1899. Pour être simple, cette nouvelle classification reprend l'architecture du VDP avec ses 4 niveaux de gamme ("Domaine", Régional, Village, Parcellaire) ; et le niveau parcellaire divisé en 3 catégories (Parcelle, EG, GG).
Comme c'est un fonctionnement à l'allemande, subsidiarité oblige, la déclinaison de la pyramide sera à la charge des organisations représentatives régionales.

@Pogman : quelques détails sur la gamme de WK en caché.
Attention : Spoiler !


 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: pogman, the_ej
04 Jui 2024 16:35 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck