Nous avons 1841 invités et 36 inscrits en ligne

Au sujet du vin rosé

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Au sujet du vin rosé a été créé par Guest

Jean-Claude Ribaut - Le Monde du 28/7/05

Du rose très pâle au rouge à peine soutenu, toutes les références habituelles d'un nuancier ne suffiraient pas à classer la robe des vins rosés. Certains semblent se rattacher à la pâleur des saumons, d'autres recèlent une pointe de fuchsia ou de parme, d'autres encore tirent sur l'orangé ou le beige. On qualifie un rosé à la couleur vive d'"oeil-de-perdrix", et, lorsque sa teinte évolue vers le jaune orangé, de "pelure d'oignon". Pour un rosé, la couleur est primordiale, la moitié de son charme.

La différence de couleur tient à la richesse des baies de raisin en composés phénoliques, et particulièrement en pigments rouges (anthocyanes) contenus dans la pellicule. Selon le type de cépage ­ rouge, blanc ou gris ­, ces pigments donneront l'étonnante palette des vins rosés, qui sont la gloire de l'été. Une gloire bien souvent usurpée par les rosés aqueux ou trop alcoolisés, ou bien sulfités à outrance, alors que ces vins doivent apporter avant tout la fraîcheur de leurs arômes de fruits.

De là cette image ambiguë du rosé ­ vin de l'été, vin féminin ­, et aussi boisson responsable de méfaits passagers mais douloureux, du mal de tête à la brûlure d'estomac. Lucien Peyraud, pionnier de la renaissance du vin de Bandol, affirmait dans les années 1980 qu'il n'y avait qu'un bon rosé sur cinq, soit 20 % de la production.

Il est peu probable, hélas, que la qualité de l'offre ait changé depuis cette date, puisque la France est le premier producteur mondial de rosés et de vins gris, avec un quart du marché, devant l'Italie et l'Espagne.

Le rosé n'est pas seulement un vin pour l'oeil. L'absence de toute définition réglementaire de sa couleur dans le foisonnement des textes qui régissent la production viticole ne laisse pas toute liberté au vigneron. Le rosé procède de techniques particulières de vinification, et il a une histoire. Il y a deux types de rosés : les rosés de saignée et les rosés de pressurage.

Dans le premier cas, après douze à vingt-quatre heures, le vinificateur soustrait de la cuve où macèrent les raisins rouges une certaine quantité de jus déjà coloré. Cette opération est appelée "saignée". Elle est totale lorsque l'intégralité du jus est destinée à la fabrication du rosé ; partielle si la macération du reste du jus est prolongée pour produire un vin rouge, tandis que le "jus de saignée" est placé en cuve inox pour y subir la fermentation alcoolique qui en fera un rosé.

LA SAIGNÉE ET LE PRESSURAGE

La saignée partielle permet donc d'accroître la concentration d'un vin rouge trop dilué lorsque les rendements sont excessifs, ou bien si la vendange a été précoce (manque de maturité), et encore si la récolte a été faite sous la pluie !

Voilà qui explique pourquoi de nombreuses régions viticoles produisent ­ souvent de façon irrégulière ­ des vins rosés. (Il existe même un beaujolais rosé issu du gamay noir à jus blanc et d'une fermentation courte. Il représente 10 % de la production de beaujolais.) Inutile de préciser que, à de rares exceptions près, ces rosés intermittents sont d'un intérêt très inégal.

L'autre technique de production du rosé est le pressurage direct des raisins noirs, qui permet d'extraire la quantité de couleur juste suffisante. Ensuite, le travail de vinification est le même que pour la vinification en blanc. En revanche, le mélange de vin rouge et de blanc pour obtenir un rosé est interdit, sauf en Champagne.

Les rosés avaient pratiquement disparu au XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle. Le rouge était le vin des paysans et des ouvriers. Le rosé sera celui des classes moyennes dans les années 1960. Il connaît aujourd'hui un regain d'intérêt en raison de l'allongement des loisirs. C'est le vin des vacances au soleil.

Son origine est pourtant bien plus ancienne, et remonte probablement à la production du claret dans le Bordelais jusqu'à la bataille de Castillon, le 17 juillet 1453, qui mit fin à trois cents ans de présence anglaise en Aquitaine. Le claret était produit comme le rosé d'une nuit, note l'historien de la vigne Hugh Johnson. Le raisin, en majorité blanc, était foulé, puis fermentait sur ses pellicules pendant une nuit au moins ­ vingt-quatre heures au plus ­, avant d'être soutiré pour achever sa fermentation en barrique.

FRAIS ET FRUITÉ

Le jus, qui restait plus longtemps au contact de ses peaux dans la cuve, se colorait davantage. On l'appelait le vin "vermeilh". Apre, il ne pouvait être bu que coupé d'eau. On ne possède guère d'indications sur le goût du claret, mais les Anglais l'avaient adopté pendant leur présence à Bordeaux, et ils en ont gardé un souvenir vivace.

Dans le Bordelais, la production de claret se fait aujourd'hui encore en écourtant la durée de la macération, mais à partir des cépages cabernet-sauvignon, merlot et cabernet franc. Le jus teinté est séparé des baies et termine sa fermentation. On l'apprécie encore, à Londres, pour son fruité et sa fraîcheur, parfois renforcée par un léger pétillement.

Les rosés du Bordelais sont méconnus en France. Il en est d'excellents comme celui de Jean Merlaut au Château Dudon (AOC) et d'inattendus comme le rosé de La Lagune, en vin de table français, agréablement pétillant sur la langue. Le pinot, en Bourgogne, ne dédaigne pas, à Marsannay ­ seule appellation communale tricolore de la région ­, de se laisser "saigner" pour donner un excellent rosé, ample en bouche, frais, aux arômes de fraise et de cassis. Mais on trouve aussi d'intéressants rosés "génériques" comme celui d'Antonin Rodet.

Si le Sud-Est, avec le tavel et le lirac, et les vieux cépages de Provence à Palette, Bandol (cépage tibouren) ou Bellet, les coteaux-varois, ceux d'Aix et ceux de Provence, reste la région de prédilection du rosé, la plupart des autres régions viticoles voient désormais la vie en rosé !
29 Juil 2005 18:33 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 5

Réponse de pierroro sur le sujet Au sujet du vin rosé

Bonjour

Venant du Québec, je séjournerai - avec mon épouse - tout le mois le mois de septembre près d'Avignon ... et je me propose de faire quelques incursions dans les vignobles!

Ici, au Québec, les rosés que nous pouvons nous procurer sont principalement des rosés d'apéro ou des rosés de soif, de gentils rosés mais rarement des vins de garde .
Aussi, je souhaite rapporter quelques bouteilles de rosé qui peuvent "aller à la table", qui peuvent accompagner un plat (par exemple du saumon, du poulet ou ....vos suggestions?).

Dans une fourchette de prix se situant entre 15 et 20 euros, est-il possible de trouver de ces vins?
Si oui, avez-vous des suggestions à me faire? Et, si possible, m'indiquer l'adresse de ces producteurs.

De plus, dans la ville d'Avignon ou à proximité, j'apprécierais vos suggestions concernant un ou des cavistes de confiance.

Merci par avance.

Pierroro
10 Aoû 2013 05:49 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 0

Réponse de flog sur le sujet Re: Rosés de garde

le rosé du domaine de la rayjane, tu peux commander sur leur site ! je pense que c'est ce que tu recherches. C'est vers Bandol mais une livraison à l'hôtel est peut être possible 11 € et quelques !

Cordialement
Florian
10 Aoû 2013 08:19 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 4

Réponse de arnaudm sur le sujet Re: Rosés de garde

Chateau Simone rosé (palette) . Grand rosé de table qui peut vieillir très longtemps . :)-D

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
10 Aoû 2013 08:56 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • sowine
  • Portrait de sowine
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de sowine sur le sujet Re: Rosés de garde

Simone peut en effet vieillir. Très longtemps je ne sais pas mais quelques années sans aucun doute. Toutefois nous sommes là au delà de la fourchette de prix: le Simone Rosé est à plus de 25€.
Comme Flog, je pense qu'il faut chercher du coté de Bandol. Je propose le domaine de Terrebrune. Pour amateur du genre...
10 Aoû 2013 09:22 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 169
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Ripocheguillaume sur le sujet Re: Rosés de garde

Domaine laffran veyrolle en bandol qui est très réputes
Le chateau minuty
domaine ott en provence mais qui est un peu plus chere
Le cote deprovence cuvee roselyne de chez gavoty ( la cigalle de gavoty)
10 Aoû 2013 10:20 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1597
  • Remerciements reçus 4

Réponse de bernardo sur le sujet Re: Rosés de garde

Je suis surpris que personne ne cite le Rosé du domaine de la Mordorée à Tavel qui correspond au souhait et zone géographique de notre ami plutôt que Bandol et Palette :S

Bernardaud
10 Aoû 2013 10:34 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • sowine
  • Portrait de sowine
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de sowine sur le sujet Re: Rosés de garde

En effet, probablement le meilleur conseil!
10 Aoû 2013 10:54 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6966
  • Remerciements reçus 6137

Réponse de Frisette sur le sujet Re: Rosés de garde

bernardo écrivait:
> Je suis surpris que personne ne cite le Rosé du
> domaine de la Mordorée à Tavel qui correspond au
> souhait et zone géographique de notre ami plutôt
> que Bandol et Palette :S

+1 avec Bernardo. Tavel, dont la Mordorée, mais aussi Maby, par exemple, font des rosés que je qualifierais de "gastronomique" et de moyenne garde. Un peu plus bas, j'évoquerais Bandol (Pradeaux, ou Pibarnon, mais il doit être un peu plus cher). Quoi qu'il en soit, sur Avignon, les Tavel sont facilement trouvables, et je conseillerais même d'aller rendre visite au domaine de la Mordorée (environ 20-30 minutes d'Avignon), histoire de goûter aussi leurs Lirac et Châteuneuf du Pape.

Flo (Florian) LPV Forez
10 Aoû 2013 14:14 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1001
  • Remerciements reçus 2

Réponse de abistodenas sur le sujet Re: Rosés de garde

Si tu trouve le Rosé du Pradel, par Le domaine Terrasse d'Elise, je pense qu'il y a matière à se trouver face à un rosé au volume et à la fraicheur intéressante pour vieillir quelques années.
10 Aoû 2013 14:42 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5171
  • Remerciements reçus 6464

Réponse de icna sur le sujet Re: Rosés de garde

J aurais aussi conseillé Pradel, Simone, Terrebrune mais aussi Parisy!!!

Quentin
10 Aoû 2013 15:35 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 5

Réponse de pierroro sur le sujet Re: Rosés de garde

MerciS pour toutes vos excellentes suggestions.
Gavoty me fait de l'oeil!!!
Et des cavistes dans Avignon, vous pouvez m'en proposer un ou deux?

PS: du côté de Tavel: que faut-il penser de: Dom Lafond Roc-Épine?

Pierroro
11 Aoû 2013 15:21 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 169
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Ripocheguillaume sur le sujet Re: Rosés de garde

C'est quelque chose des très bien corsé et fruité le domaine lafond ^^ bon rapport qualité prix
11 Aoû 2013 19:13 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1299
  • Remerciements reçus 2

Réponse de monlogin99 sur le sujet Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

Dans votre développement, vous mettrez en avant votre mauvaise foi et votre volonté de paraître en affirmant ne jamais en boire. Pour ce faire vous pourrez utiliser des arguments massues dont voici quelques exemples : "On en trouve jamais de bon", "le cubi sur la table, ça fait moche", "c'est pour les sandaleux à chaussettes" '( ou son corollaire "les bavarois en short" ) ,"faut le boire avec du pamplemousse","avec des glaçons, ça va"."toutes façons, ils ont tous le même goût". Vous avez quatre heures !
16 Jui 2014 10:53 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6065
  • Remerciements reçus 699
Biensûr et pour cause, cela fait vivre des viticulteurs et les consommateurs en raffolent. ce n'est pas de la philosophie!

Cordialement

Sylvain
16 Jui 2014 11:09 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2367
  • Remerciements reçus 3204
Excellent ! (tu)

Le sujet se prête d'ailleurs parfaitement au plan thèse/antithèse/synthèse : le vin peut être blanc (thèse), rouge (antithèse) ou rosé (synthèse). B)-

Frèdè
16 Jui 2014 11:12 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 931

Réponse de lbb.contact sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

ho non, ça fait trop mal au crane d'y réfléchir!

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
16 Jui 2014 11:20 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1350
  • Remerciements reçus 1822

Réponse de vivienladuche sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

Le tout est de savoir bien mettre en pratique la théorie... ;)
16 Jui 2014 11:22 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2673
  • Remerciements reçus 722
sideway écrivait:
> Excellent ! (tu)
>
> Le sujet se prête d'ailleurs parfaitement au plan
> thèse/antithèse/synthèse : le vin peut être blanc
> (thèse), rouge (antithèse) ou rosé (synthèse). B)-

Moi, j'ai souvenir d'un prof nous répétant :
"Thèse, antithèse, synthèse, foutaise ..." B)

Bien cordialement,
Guillaume
16 Jui 2014 13:18 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1155
  • Remerciements reçus 0

Réponse de La part des anges sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

Tiens, je me posais la même question, après une récente et nouvelle déception : l'Arrosée peut-il être divin?

Eric
16 Jui 2014 14:09 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 233
  • Remerciements reçus 1
On pourra utilement citer Emmanuel Kant qui, dans sa critique de la raison très pratique disait :

Manu écrit: Deux choses remplissent mon esprit d'une admiration et d'un respect incessants : le ciel étoilé au dessus de moi et un rosé bien frais avec les amis du camping.


(:P)

Kamal
16 Jui 2014 14:15 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

Autres arguments :
- "un cousin m'a dit qu'on le faisait en mélangeant du rouge et du blanc"
- "c'est du vin, le blanc, déjà?"
- "si on met du pamplemousse dedans, c'est qu'y a une raison"
- "j'en fais moi même en mettant du cassis dans mon Côtes de Gascogne, pour moi c'est un cocktail"
- "Le nouveau voisin, Duval-Perrier, il est amateur je crois : son vin du quotidien c'est le Côtes du Rhône de Guigal. Tu l'as déjà vu boire du rosé Duval-Perrier, toi?"

Ps: je n'ai rien contre le Côtes de Gascogne; contre le Côtes du Rhône de Guigal, oui ;)

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
16 Jui 2014 15:35 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6589
  • Remerciements reçus 4421

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

Je vais faire mon mgtusi, puisqu'il est en pleine sieste: "et tu as quoi contre le CDR de guigal?!!"
;)

JB
16 Jui 2014 15:58 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2520
  • Remerciements reçus 6
Quoi, il est pas frais mon poisson:D

Amicalement,
Paul
16 Jui 2014 19:56 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6589
  • Remerciements reçus 4421

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

:D

JB
16 Jui 2014 21:42 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1284
  • Remerciements reçus 31

Réponse de thibsana1985 sur le sujet Re: Philosophie LPV 2014 - Le rosé peut il être du vin ?

Mélange rouge et blanc pour en faire du rosé n'est autorisé qu'en Champagne (en France en tous cas) si je ne m'abuse.

Bien cordialement,

Thibault (qui n'a rien contre le CDR Guigal :D )

"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
17 Jui 2014 15:27 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2673
  • Remerciements reçus 722
Résumons :
- la thèse : "le rosé est bien du vin, il y en a même de bons, il paraît ..."
- l'anti-thèse : "le rosé est une boisson mercantile qui n'a pour seule règle que d'être proposé dans toute les guinguettes de France et de Navarre, de préférence glacé et mauvais ..."
- la synthèse : "la plupart du temps, le rosé n'est pas du vin, parfois on trouve de bons rosés, des LPViens en ont bu ..."
- la foutaise : " le cotes du Rhône Guigal plait pas à tout le monde ..." :D
(Personnellement, je n'ai rien contre !)

Bien cordialement,
Guillaume
18 Jui 2014 21:45 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2731
  • Remerciements reçus 671
Dans la Abruzzes, on fait du vin depuis l'Antiquité. Il paraît même qu'Hannibal, de passage à Torano après la bataille du Trasimène, en aurait fait boire à ses chevaux pour les guérir de la gale. Eh bien allez donc voir Emidio Pepe, et demandez-lui (poliment) si son Rosato (Montepulciano vinifié en blanc) peut être du vin...
20 Jui 2014 08:03 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1815
  • Remerciements reçus 0
Le rosé peut-il être du vin? Voila l'énoncé. Cela revient à dire : "peut-il accéder à la capacité d'en être" C'est son état, donc sa nature qui est visée par le sujet, et non une dénomination, sans quoi le sujet aurait été "peut-il être appelé vin?" Pour pouvoir le devenir (du vin) il faut qu'au départ, il n'en soit pas. L'énoncé est donc porteur de la réponse, d'autant que les justifications suggérées sont toutes -ou presque- des action qui dénaturent encore le liquide considéré et l'éloignent encore plus ce cette possible et mystérieuse accession à l'état vinique, par adjonction de glace pilée, de jus de fruits ou de touristes aux sandales rutilantes, sur leurs chaussettes immaculée.
S'il n'en est pas et que tout ce qui peut lui être fait proscrit encore plus qu'il en soit ou le devienne, la réponse est donc 40. C'est mon age et j'ai le cul rose.

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
20 Jui 2014 10:31 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1299
  • Remerciements reçus 2
Vos contributions me plaisent les deux helvètes :D
20 Jui 2014 13:54 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck