Nous avons 2043 invités et 66 inscrits en ligne

Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

  • Messages : 796
  • Remerciements reçus 0

Gweno1 a créé le sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

DOMAINE ANNE MARIE & JEAN-MARC VINCENT



3 rue Sainte Agathe
21590 Santenay
Tél : 03 80 20 67 37
Fax : 03 80 20 67 37
Mail : vincent.j-m@wanadoo. fr

Jean-Marc Vincent et son épouse Anne-Marie ont repris le domaine en 2002. Ils cultivent 5,5 hectares de manière raisonnée (sans certification bio), et exportent les 2/3 de leur production d'un peu moins de 30000 flacons annuels.
Les climats exploités par le domaine en partie en propre et en partie au travers de l'achat de raisins via une activité de négoce, sont en particulier l'Auxey-Duresses et le Santenay (1er cru blanc et rouge). Il produit également du Bourgogne, du Meursault, du Puligny-Montrachet et du Saint-Aubin.




Mon astre et Anne-Marie Vincent se sont croisés au CFPPA à Beaune, il y a déjà quelques années. Cela faisait donc un petit moment que j’entendais parler d’Anne-Marie « tu verras elle est super sympa et ils font du très bon vin ». Mais jusqu’à aujourd’hui, nous n’avions pas réussi à nous voir. Le rendez-vous est pris et à l’heure dite nous nous garons devant la mairie de Santenay.
Effectivement Anne-Marie et Jean-Marc sont très sympathiques et le couple fait de très bons vins:

Les blancs :
Bourgogne Blanc 2006 (vignes proche du village de Chassagne).
Un nez typé Chassagne qui est encore un peu boisé. En bouche, il est bien structuré, assez long avec des notes d’abricot, de pêche, d’ylang-ylang. Très bonne impression pour cette entrée de gamme qui vaut bien un village.

Axey-Duresses Les Hautets 2006
Un nez d’agrumes (pamplemousse et fleur d’acacia. Vif, droit, minéral avec une note de framboise blanche sur la longueur et une finale sur la pêche de vigne. Il a beaucoup de caractère. Très beau vin.

Puligny-Montrachet 2006
Bien typé Puligny (tous les vins sont bien marqués par leur terroir) au nez avec une note style aubépine / angélique que j’ai du mal à identifier clairement. En bouche il a un bel équilibre antre l’acidité et l’amertume, puis vient la minéralité sur la longueur pour laisser une impression d’acidité saline. Bien

Les rouges
Santenay rouge 1er Cru Les Gravières 2006
Premier nez de violette. A l’ouverture s’épanouissent des notes de myrtille et de griotte.
En bouche, il est bien structuré et enveloppe la bouche avec son gras. Les tanins sont souples et bien équilibrés avec une pointe d’amertume. Bien +

Santenay rouge 1er Cru Passetemps 2006
Un nez un peu confituré de fraise, de mûre et de violette.
En bouche, pas de doute, c’est mon type de vin, assez long, bien structuré, avec de l’acidité qui apporte de la fraîcheur et du gras qui enveloppe tendrement le palais. Il est plus « dur » que le précédent mais il sera parfait après quelques années en cave.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Bretterins 2004
Très beau nez tout en finesse avec des notes de framboise et de fraise fraîchement cueillies. Mêmes impressions de finesse et d’élégance en bouche. Ce vin est à la fois profond et aérien. Très long avec une finale sur une fraise nappée de beurre. Excellent.

Merci à Anne-Marie et Jean-Marc pour leur accueil et pour avoir ouvert spécialement pour moi l’Auxey-Duresses 2004 (j'ai un petit faible pour ce millésime). Promis, nous n’attendrons pas huit ans pour revenir.
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Portrait de
  • Visiteur

a répondu au sujet : CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

Bonjour,

j'ai en effet eu l'occasion d'avoir Anne-Marie Vincent au téléphone et le contact fut très sympathique.

Concernant la gamme j'ai entendu dire qu'ils avaient une activité de négoce.
Savez-vous quels sont les vins, qui sont issus de celle-ci et quels sont ceux qui relèvent de la production du domaine ?
J'ai oublié de poser la question à Madame Vincent lorsque nous nous sommes parlés.

Je n'ai pas eu l'occasion de déguster leur vins, mais j'espère pouvoir le faire prochainement...

Merci pour ce compte rendu précis (comme toujours!!), qui me conforte dans mon envie de découverte du domaine.

Cordialement

Maxime

"Les chemins dangereux sont les seuls empruntables, il faut s'habituer au vertige..." Ingmar Bergman
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 796
  • Remerciements reçus 0

Gweno1 a répondu au sujet : CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

Merci beaucoup pour vos compliments.

Anne-Marie nous en a parlé, mais je ne m'en souviens plus. Je suis désolée.
Par contre je peux vous assuré de leur sérieux sur la qualité des raisins qu'ils achètent.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1565
  • Remerciements reçus 9

alfonso a répondu au sujet : CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent - Meursault 1er cru Les Cras 2006

CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent - Meursault 1er cru Les Cras 2006

Nez, sur les fruits secs, grillé avec des touches d’agrumes
En bouche, c’est puissant, frais la finale est divine !
Pour l’instant encore un peu sur la réserve.

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1565
  • Remerciements reçus 9

alfonso a répondu au sujet : CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent - Santenay 1er cru Beaurepaire 2006

CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent - Santenay 1er cru Beaurepaire 2006

Nez est sur les fruits rouges, c’est très boisé (dommages)
La bouche, est assez cohérentes avec le nez, on retrouve ces notes de fruits.
Par contre, les tannins sont ici envahissants.
A attendre

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 796
  • Remerciements reçus 0

Gweno1 a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Marc Vincent - Les 2008 et des 2007

CR: Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent - Les 2008 et des 2007

Comment sont les 2008 ?
Anne-Marie nous préviens que les malo sont en cours et que certaines fermentations ne sont pas encore terminées. Les commentaires qui suivront sont à prendre avec beaucoup de précautions.

Auxey-Duresses blanc « Les Hautes » 2008
Un nez de pomme et de raisin frais. En bouche il a une belle acidité avec des notes de fleurs blanches (acacia) et il pétille !

Santenay blanc 1er cru « Beaurepaire » 2008 sur fût neuf.
Le nez est plus végétal que le précédent. En bouche, le fût lui apporte de l’ampleur avec de la finesse.

Puligny-Montrachet blanc« Corvées des vignes » 2008
Nez de pomme verte. En blanche, il est fin, minéral avec des arômes de fleurs blanches. Un Puligny bien dans son terroir.

Santenay rouge 1er cru « Beaurepaire » 2008
Un nez de pinot noir sur la groseille et la fleur de sureau. En bouche, il est poivré avec du gras et une finale beurrée.

Santenay rouge 1er cru « Passetemps » 2008
Un peu de réduction sur ce fût, mais en agitant bien le verre, de beaux arômes de fruits apparaissent avec une belle matière.

Santenay rouge 1er cru « Gravières » 2008. Fermentation et élevage dans le même fût
Très riche avec une matière serrée. A revoir en bouteille
La même parcelle en vinification « classique »
Un vin à la fois riche avec de la fraîcheur.

mini-horizontale 2007 :

Auxey-Duresses blanc 2007
De beaux arômes de fruits blancs et de fleurs blanches. Longue bouche avec de la fraîcheur et du gras. Bien +

Meursault blanc « Les Murgers » 2007
Vif, droit, minéral avec de beaux arômes de fleurs blanches sur la longueur et une acidité saline en fin de bouche. Bien +

Santenay rouge 1er cru « Beaurepaire » 2007
C’est n’est plus du vin, c’est un panier de fruits rouges légèrement acidulé avec de la longueur et des notes beurrées. Anne-Marie nous précise que c’est un vin à boire jeune pour profiter du fruité. Bien+

Santenay rouge 1er cru « Passetemps » 2007
Beaux fruits rouges, complexe, charnu, mais pas trop, de la longueur, bel équilibre …. Très Bien.
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 876
  • Remerciements reçus 1

JAD a répondu au sujet : Auxey-Duresses : Les Hautes 2008

Ma précédente expérience avec cette propriété était sur leur bourgogne blanc 2007 qui m'avait littéralement bluffé avec sa tendance à osciller entre Chassagne et Santenay, hier soir ce fût avec l'Auxey Duresses.

Un vin dont la particularité est d'avoir été élevé 24 mois en barriques. Je redoutais d'ailleurs cet aspect, et pourtant je n'ai pas vraiment ressenti la domination du bois.

Le vin est bien fait la robe minérale est or intense aux reflets verts, le nez sur les agrumes confits, la pêche blanche, le miel d'acacia.
La bouche quant à elle, n'est pas selon mon goût tout à fait en place. gros volume, beaucoup de douceur sur l'attaque, on sent beaucoup de gras, mais l'acidité prend vite le pas, et malgré une longueur impressionnante, cela vient quelque peu masquer certains éléments.

Un vin à attendre encore quelques années, je ne lui ai pas trouvé l'équilibre de son petit frère le simple bourgogne blanc qui m'aura procuré en l'état davantage de plaisir.

C'est cependant un vin qui a un potentiel certain, mais je me demande tout de même si cette acidité très présente n'est pas quelque peu excessive, ce qui serait dommageable à long terme pour l'expression de ce très jolie vin.
Il est vrai que l'acidité sur ce millésime (2008) est très importante sur les blancs de bourgogne.

Ma note : 15,5/20+

Jean-Aubert

"En vin est vérité cachée." (Rabelais)
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 876
  • Remerciements reçus 1

JAD a répondu au sujet : Domaine Jean-Marc Vincent, Saint-Aubin 1er cru Sur le Sentier du Clou 2008

Dégusté ce Samedi soir un Saint-Aubin 1er cru "Sur le Sentier du Clou, 2008", une très belle soirée pleine de bonnes surprises.
Belle robe or pâle, le nez est sur les agrumes, les fleurs blanches et le silex.
la bouche est des plus consistante, un beau gras, on retrouve la marmelade anglaise au citron, l'acacia. vin très frais et persistant.

Ma note : 15/20

Décidemment j'aime énormément les vins de ce petit domaine familliale.

Jean-Aubert

"En vin est vérité cachée." (Rabelais)
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5145
  • Remerciements reçus 1502

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR: Domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent - Auxey-Duresses Les Hautés 2004

CR: Domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent - Auxey-Duresses Les Hautés 2004

Dégusté lors d'une soirée consacrée à la Bourgogne chez mon caviste.
A l'ouverture, le vin est carafé vigoureusement.

Robe jaune or pâle.
Le nez, dans un premier temps, a du mal à se départir d'une note réduction.
On devine, derrière un fruité qui ne demande qu'à s'exprimer, des notes de noisette finement grillée et la brioche.
Confirmation en fin de soirée, soit une bonne heure plus tard, où le fruit se développe même si il reste timide avec toujours ces arômes finement grillés qui sont assez appétants.
La bouche est dense, pleine et volumineuse, construite sur une colonne vertébrale traçante du plus bel effet.
C'est parfaitement équilibré mais encore terriblement jeune et il faudra patienter quelques années pour que le vin se livre mais tous les éléments sont bien présents.
Il évoluera, millésime oblige, en conservant très probablement ce profil frais et salivant.
La longueur est très belle avec une rétrolfaction complexe sur de fines notes épicées et fruitées.
Une très belle découverte qui m'incite à découvrir la production de ce petit domaine.

Bien aujourd'hui mais sans doute très bien (voire d'avantage ?) dans quelques années.

Olivier
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5145
  • Remerciements reçus 1502

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR:Domaine Jean-Marc Vincent - Saint-Aubin 1er cru Sur le Sentier du Clou 2007

CR: Domaine Jean-Marc Vincent - Saint-Aubin 1er cru Sur le Sentier du Clou 2007
[size=small]Je poursuis la découverte des vins du domaine.
À côté des vins de la propriété, le domaine pratique aussi une activité de négoce dont fait partie cette cuvée.
Selon les informations, les vignes sont suivies par le domaine jusqu'à la vendange dont la date est fixée par le vinificateur.
Servi à température de cave, bouchon très long et impeccable.[/size]

La robe est jaune or parée de quelques reflets verdâtres.
Un nez subtil et prégant évoquant les fruits blancs (pêche), l'abricot frais, un grillé fin et la noisette fraîche.
La bouche est superbe, mariant idéalement une entame pleine relayée par une fine acidité parfaitement intégrée.
On y retrouve ces notes de fruits blancs mâtinées de ce grillé fin jamais envahissant qui complexifie la dégustation.
Un vin à l'équilibre souverain et à la texture riche et dynamique qui se prolonge longuement dans un final complexe et raffiné.
Dégustant à l'aveugle, ma moitié lâche un waouw révélateur et le situe en Bourgogne, et se hasarde sur un très beau 1er cru sur Chassagne-Montrachet.
Je connais le vin mais j'admets qu'à l'aveugle je serais sans doute arrivé à la même conclusion.
Au final, un vin maîtrisé qui donne l'impression que le vinificateur a parfaitement accompagné un très beau raisin.
Ceux qui en ont en cave peuvent commencer à le goûter car il me semble qu'il atteint le début de sa maturité et ils pourront le voir évoluer sur quelques années.
Un grand vin !

Excellent.

Olivier
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 1716

leteckel a répondu au sujet : Domaine Jean-Marc Vincent - Santenay "Clos Genêt" 2013

CR: Domaine Jean-Marc Vincent - Santenay "Clos Genêt" 2013

Nez "coche duresque" sur une fine réduction et un léger grillé très avenant.
Le bouche est ample mais marquée par un acidité millimétrée qui rend ce vin extrêmement buvable.
Au niveau d'un niveau d'un 1er cru de Meursault ou Chassagne. C'est excellent. (tu)

Une bien belle découverte sur les conseils d'un caviste du coin.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4175
  • Remerciements reçus 833

icna a répondu au sujet : CR: Santenay 1er cru Blanc Beaurepaire 2014 de JM Vincent

CR: Santenay 1er cru Blanc Beaurepaire 2014 de JM Vincent

Wahoo.
Le nez est finement grillé avec u petit coté pierre à fusil.
La bouche est super bien équilibrée. Tendu à souhait avec ce grillé/pierre à fusil juste dosé comme il faut pour donner envie d'y revenir. C'est ample, complet mais avec une belle dynamique qui tend tout ça. On a aussi un coté fleur blanche pour les puristes. C'est vachement bon avec une belle longueur.

Quentin
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 1716

leteckel a répondu au sujet : CR: Santenay 1er cru Blanc Beaurepaire 2014 de JM Vincent

Quentin,

J'ai découvert ce domaine récemment.
Je vois que ce 2014 se goûte déjà très bien et dans un registre similaire au 2013 que j'ai bu il y a quelques semaines.
Un domaine à suivre assurément.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4175
  • Remerciements reçus 833

icna a répondu au sujet : CR: Bourgogne Blanc 2014 de JM Vincent

CR: Bourgogne Blanc 2014 de JM Vincent

Le nez est très réduit et n'arrive pas à s'en départir, dommage.
La bouche est assez agréable avec un grillé un peu marqué, il y a des fruits blancs, des fleurs. Le vin reste frais mais il n'a pas le dynamisme du santenay beaurepaire. C'est bon mais j'avoue que j'en attendais plus.

Quentin
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 822

Nol a répondu au sujet : LPV75 à la découverte du domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

CR:
Il est grand temps d’attaquer les CR de notre dernière virée en vallée du Rhône du tout début du mois de février. Nous étions en tout petit comité, avec notamment le forfait de notre Superpingouin national, terrassé par les rigueurs de l’hiver. Vous l’aurez compris, il faudra vous contenter de CR qui carburent à l’ordinaire et non au super….
Cette virée a commencé par un petit arrêt en Bourgogne, et plus précisément chez Anne-Marie et Jean-Marc Vincent à Santenay. C’est la découverte d’un vin du domaine lors d’un dîner dans un restaurant de Dijon, sur les conseils de notre sommelier préféré, qui nous a décidés à organiser cette petite visite…
En quelques mots, le domaine fait 6 hectares (bientôt 7), pour 38 000 bouteilles. Il y a également un peu d’achat de raisins (Saint-Aubin et Montagny) ; 1er millésime 1998. 20 % de fût neuf en blanc (1 an en fûts puis 6 mois en cuves), 40 % en rouge (avec de la vendange entière).
Nous somme accueillis par Anne-Marie Vincent qui nous propose immédiatement de monter dans sa voiture pour faire le tour du propriétaire. Nous allons ainsi voir les différentes parcelles sur Santenay, avec les explications passionnantes et passionnées d’Anne-Marie. Deux choses sautent aux yeux, même pour ceux qui, comme moi, ne connaissent rien à la culture de la vigne : la densité des plantations (14 000 pieds / ha si j’ai bien noté) et la hauteur de la vigne (nous verrons plus tard des photos des vignes en été, c’est assez impressionnant), par rapport aux parcelles des autres vignerons.
De retour de ce petit périple, nous visitons les deux caves (une pour les blancs, une pour les rouges), puis nous nous rendons au caveau pour déguster quelques vins en bouteilles. Jean-Marc Vincent nous rejoindra en cours de dégustation.

Bourgogne 2015 (blanc) :
Le nez est d’abord un peu sur le « pétard » et le grillé, puis viennent les fruits blancs et la noisette fraiche ; en bouche, il y a encore un peu d’élevage, un peu de gras, mais aussi beaucoup de tension et de vivacité ; finale saline et fraiche ; B+
Ayant ramené quelques bouteilles à la maison, une a été ouverte il y a quelques jours et le vin s’est encore mieux goûté qu’au domaine : un nez très pur, floral, une bouche pleine de peps, très salivante ; l’équilibre est vraiment remarquable pour un millésime « chaud ». Du très haut niveau pour un « simple » Bourgogne ; TB

Auxey-Duresses Les Hautés 2015 (blanc) :
Le nez est un peu réduit et l’élevage se fait sentir ; il fait également plus mûr, plus confit que le Bourgogne ; en bouche, on retrouve du citron confit, c’est rond, mais à mon goût un peu mou et « fluide », même si la finale retrouve un peu de vivacité et une touche saline ; B-

Santenay 1er cru Le Beaurepaire 2015 (blanc) :
Nez sur les fruits blancs, floral, avec une sensation « crayeuse » que l’on retrouve en bouche ; il y a un beau volume, c’est tendu, citronné et très très salivant, longue finale ; un très beau vin, avec une grande pureté, qu’il serait intéressant de goûter à l’aveugle avec d’autres vins d’appellations plus « prestigieuses » de la côte de Beaune : je pense qu’il y aurait quelques surprises… TB+

Santenay 1er cru Le Passetemps 2014 (rouge) :
Très beau nez de pinot : fruits noirs, sureau, ronce, un peu épicé, plus une petite pointe de vanille ; un peu d'accroche à l’attaque en bouche, on sent qu'il y a de la vendange entière (environ 50 % nous dira Jean-Marc Vincent), mais la matière est douce, suave ; il y a de la rondeur et de l’ampleur ; super fond de verre épicé ; j’ai beaucoup aimé ce vin, davantage que mes petits camarades ; TB+

La dégustation de ces 4 vins prendra plus d’une heure car Anne-Marie Vincent est intarissable sur le domaine, son évolution, ses méthodes, son avenir. De notre côté, nous sommes bien contents de pouvoir repartir avec les très rares bouteilles encore disponibles sur le millésime 2015… non sans avoir auparavant pris date pour le millésime 2016.
Un grand merci à Anne-Marie et Jean-Marc Vincent pour l’accueil chaleureux. Cela a été un véritable plaisir d’échanger longuement avec des vignerons aussi passionnés et généreux et de découvrir des vins d’une telle qualité. Comme quoi il est encore possible de trouver des pépites en côte de Beaune, loin des tarifs aujourd’hui habituels sur Meursault ou Puligny.
Mais maintenant il faut vite reprendre la route car il y a quelques kilomètres à faire jusqu’au Château Rayas….

Paul
#15
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Super-Pingouin, Christophe M., TIMO, o_g, starbuck, leteckel, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 1716

leteckel a répondu au sujet : LPV75 à la découverte du domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

Merci Paul pour le CR.
J'ai découvert ce domaine il n'y a pas longtemps par l'intermédiaire d'un caviste.
On peut avoir une idée des tarifs domaine stp ?
Et peut 'on être reçu facilement (j'entends en prenant RDV bien entendu) et y a t'il encore du vin à vendre ?

Merci pour les précisions...si possible.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 822

Nol a répondu au sujet : LPV75 à la découverte du domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

Bonsoir Arnould,

Pour les tarifs : 15 € le bourgogne (blanc et rouge) ; Santenay villages 20/23 ; Auxey le Hautés 25 ; les Santenay 1er cru (blancs et rouges) à 26,50 ; idem le Auxey 1er cru Bretterins (rouge) ; Puligny Corvée des vignes 37,50.
Ils reçoivent sur RDV, même s'ils sont très très souvent dans les vignes.
Pour le vin à vendre, c'est maintenant pour le millésime 2016 !

Paul
#17
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1024
  • Remerciements reçus 824

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Visite du domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

CR:
Depuis de nombreuses années, la Côte de Beaune était pour moi le paradis du chardonnay (à l’exception notable du Clos de la Maréchale Blanc, merveilleuse licorne égarée en Nuits), s’étendant de Beaune à Chassagne - Saint-Aubin. J’avais vaguement aperçu sur des cartes des trucs en bas à gauche, au Sud-Ouest, mais sans y prêter grande attention.
Comme dit mon ordinateur : fatal error.

L’illumination est venue il y a un mois, d’un Puligny Corvée des Vignes 2007.
Ce vin magnifique, vibrant d’énergie, long, puissant, avec des amers fantastiques en finale, nous a amené vendredi matin à Santenay, chez Anne-Marie et Jean-Marc Vincent.
Et donc, tout d’abord, un immense merci à Anne-Marie Vincent, qui nous a consacré deux heures d’un temps précieux, alors que la vigne se manifeste avec vigueur depuis deux semaines.
Quelques éléments sur le domaine, de mémoire.
Les vignes viennent du grand-père de Jean-Marc Vincent, qui a repris l’exploitation en 1998, en repartant de rien, puisque les vignes étaient en fermage, mais avec quelques fermes convictions, notamment par rapport au bio.
Il en résulte aujourd'hui des vignes travaillées au chenillard pour préserver les sols, et renouvelées en haute densité au fur et à mesure. Elles sont facilement identifiables car palissées à 1m40, et la hauteur des piquets tranche sur les rangs voisins. Tout ceci a pour conséquence une charge de travail à la vigne bien supérieure à la norme habituelle.
Un soin similaire est apporté en cave, entre utilisation maximale de la gravité et choix d’un tonnelier artisanal pour avoir des fûts sur mesure.

Et dans le verre, que se passe-t-il ?
Les blancs sont tous éblouissants, avec comme caractéristique commune un très grande énergie.
Bourgogne 2015 remarquable vin, riche et tonique. Je n’avais jamais gouté cette appellation à un tel niveau, Coche mis à part, mais dans un registre très différent.
Santenay les Potets 2015 riche, large, mais sans mollesse ni lourdeur.
Auxey Les Hautés 2015 un peu plus tendu, mais toujours diablement séduisant.
Beaurepaire 2016 plus traçant, millésime oblige, avec un nez mélangé de fleurs blanches et d'agrumes, et toujours ce coté vibrant.
Tout ce petit monde est extrêmement salivant.

Coté rouge, le Passetemps 2016 est assez fermé, mais le nez de griotte et la finesse des tanins augurent d’une belle évolution.

Vous l’aurez compris, nous sommes sortis du Domaine sous le charme des vins, et admiratifs de l’engagement et de la passion d’Anne-Marie et de Jean-Marc.

Tout ceci, sans prise de notes, est un peu succinct, mais avec un peu de chance, une future visite de Super-Pingouin nous permettra de profiter d’un compte-rendu plus qualitatif et précis que mes commentaires de manchot.

Jean-Paul
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi, o_g, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 1716

leteckel a répondu au sujet : Visite du domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

Tu as de la chance Jean-Paul, on voulait y passer samedi mais impossible de les joindre après moultes essais dans la semaine...
Encore plus dommage quand je lis ton CR :X

ArnoulD avec un D comme Dusse
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1024
  • Remerciements reçus 824

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Visite du domaine Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

Oui, j'ai eu beaucoup de chance, car on rentre clairement dans la période où les vignerons ont autre chose à faire que de recevoir des amateurs.
Normalement, je pratique les visites de domaines en décembre et janvier, et jamais le week-end. Ca rend les choses plus faciles dans les petits domaines, qui n'ont pas de structure commerciale.

Jean-Paul
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 1197

Super-Pingouin a répondu au sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

Nous avons du nous rater de peu ;)

HD
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1024
  • Remerciements reçus 824

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

On essaiera de faire mieux la prochaine fois. ;-)
By the way, la qualité de tes CR de visite est assez inhibante, quand on passe après.
C'est là tout la différence entre un alcidé et un pauvre sphéniscidé.

Jean-Paul
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 1197

Super-Pingouin a répondu au sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

;)
Ton CR est déjà très bien. Il ne faut pas chercher à le comparer à d'autres puisqu'il est ta perception et ton propre ressenti des vins du domaine :).

HD
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 11

stof a répondu au sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

J'achète leurs vins depuis le millésime 2013. Je trouve que leurs vins ont une belle intensité et leurs tarifs restent abordable. La première visite au domaine normalement se passe en partie dans les vignes, ils sont très fièr de leur travail dans les vignes et ils veulent que les clients comprennent le travail dans les vignes. J'ai découvert le domaine avec les Hautés 2012 chez David Toutain à Paris. Le vin vaut la table ;-)
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 1197

Super-Pingouin a répondu au sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

Le guet-apens chez Anne-Marie et Jean-Marc Vincent :)


Pour mon premier CR du domaine, j'avoue avoir hésité à en rédiger un puisqu'il ne sera pas représentatif de mes premières itérations usuelles. Le long moment que nous aurons finalement passé me conduit cependant à le faire. Long moment car Anne-Marie Vincent, comme son mari, tient en effet à faire les choses de manière qualitative en toute circonstance. Une partie de mes camarades est déjà allée dans les rangs du domaine en Février dernier et à la montre, il est 11h00 lorsque j'arrive. Le laps de temps sera court jusqu'au déjeuner. Pas d'explications dans les vignes cette fois-ci donc mais Une dégustation digne de ce nom, oui. Et pour ménager un temps suffisant, notre hôte très prévoyante téléphone aussitôt à notre lieu de ripaille pour décaler notre heure d'arrivée. Les verres sont de sortie et une longue série de bouteilles est déjà préparée. "Vous n'étiez pas là la dernière fois, vous allez pouvoir goûter notre gamme."
Moi qui ne pensais "que" récupérer notre réservation, je me suis complètement fourvoyé :D Afin de ne pas prolongé ma solitude, je dégaine à mon tour mon combiné portable "Bon les gars, vous êtes tous attendus en fait."

Les clichés seront très limités puisque nous avons été happé dans ce rush :)


Des convictions culturales

Faute de constater de visu, Anne-Marie nous montre des photos des vignes.
- Nous plantons en haute densité. Ce sont des échanges avec Olivier Lamy qui nous ont motivés, 16 000 pieds par ha. Nous rognons à la main. Nous allons faire une tentative en limitant le rognage. Nous pensons entourer les bras autour du fil releveur. Nos vignes se remarquent. Elles mesurent 1m50 en Août.
- J'imagine que vous êtes en bio ou biodynamie?
- En bio depuis 2003. Nous savons les conséquences des perturbateurs endocryniens. Le papa de Jean-Marc travaillait dans l'industrie chimique. Il est décédé à l'âge de 62 ans d'une fibrose.
- Quelle taille pratiquez-vous?
- Nous sommes repassés du cordon de royat à la taille en Guyot. Nous avons également des vignes en Poussard. Nous faisons des travaux de palissage pour fournir des appuis aux lianes.

Bourgogne 2016
C'est vif, net et clair. AB-
"Ce sont les jeunes vignes qui ne peuvent encore être classées en village. Nous avons d'ailleurs plus de jeunes vignes en Chardonnay qu'en Pinot Noir. Elles représentent à peu près 11% du total de nos Chardonnays. Il existait également des vieilles vignes de 90 ans sur Beaurepaire."

- Cherchez-vous à contrôler les rendements? Vendange en vert par exemple.
- Nous le faisons en amont, avec l'ébourgeonnage. Il est manuel. Nous ne laissons que peu de grappes, parfois 8 seulement.
- Et en terme de traitements?
- Soufre et cuivre. En 2017, nous réalisons 12-13 traitements. Nous curetons également pour prévenir l'esca.

Auxey-Duresses "Les Hautés"
La version 2014 nous avait bluffé à l'aveugle à table. Beaucoup l'avait prise pour un Meursault 1er cru. Qu'allait donner l'itération 2016? Peut-être un peu moins fine que son aînée même si dans l'absolu elle le demeure. De la rondeur que l'on lie avec sa matière, une belle teneur conjuguée à une grande limpidité en bouche. TB-


Naissance du domaine, millésimes et aléas climatiques

- Jean-Marc a repris les vignes de son grand-père en 1997. Nous avons beaucoup travaillé. Ca a mis du temps mais nous commençons à en récolter les fruits.
- Le début a dû être difficile.
- Il le fut. Il fallait tout mettre en place. Trouver un logo par exemple.

Santenay 1er cru "Le Beaurepaire" 2016
Une grande clareté également. La matière est plus présente que sur le Bourgogne. Elle est contenue par des lignes et courbes bien délimitées en sensation tactile. B

- Comment se sont portés les volumes depuis le début du domaine?
- Nous n'avons pas été épargnés puis sur 2003 nous avons beaucoup de perte. 2004, peu de Pinot Noir. 2005 la grêle a tout laminé. En 2010, il grêle avant les vendanges.
- Et le gel en 2016?
- Nous avons plutôt été épargnés à Santenay.

Santenay 1er cru "Le Beaurepaire" 2015
N'ayant pas goûté précédemment ce vin, et sachant sa richesse potentielle je ne m'étais guère attardé sur le sujet. Malheureux! Un autre vigneron qui a bien réussi un blanc en 15. Et Christophe de s'empresser "Il serait possible d'en ajouter à ma réservation initiale?" :D De l'ananas, une pointe acidulée délicatement déposée. Un vin d'une belle texture rocailleuse, la poudre de craie qui vous accroche le fond des papilles. Une grande droiture. Des zestes d'agrumes verts. B+/TB

- Comment se répartissent vos ventes?
- 65% part à l'export dans 13 pays. Nous avons une belle partie vers Paris et Lyon. Nous avons également quelques cavistes.
- J'ai pu déguster un de vos vins au Clarence. C'est une forme de reconnaissance que de pouvoir être sur une grande table.
- Ce l'est. Nous avons la chance de connaître Christophe Pelé (le chef).

Puligny Montrachet "Corvées des vignes" 2016
Délicatesse est le mot qui vient à l'attaque. L'épaisseur se révèle juste. La matière est subtile en largeur et accrocheuse à la fois dans le sens vertical. TB+

"Il n'y en a plus sur le millésime :( Les vignes n'étaient pas dans la famille. C'est également l'histoire d'une rencontre. Un Monsieur a bu nos vins et il nous a contacté au moment où nous regardions l'acquisition. Je n'y croyais pas trop au début mais nous n'avions pas la surface financière pour le faire. Et il a insisté. J'ai dit à Jean-Marc qu'il fallait peut-être regarder plus en détail ce qu'il proposait. C'est ce que nous avons fait. Nous avons été les premiers à faire une offre et elle a été acceptée."

- Qu'a donné le millésime 2017? Il semble bon quantitativement un peu partout dans la région.
- Il y a eu du volume mais certains n'ont pas fait attention et il y en a trop. De notre côté, nous sommes très contents. Nous avons beaucoup de fruits à l'arrivée.

Santenay Vieilles Vignes 2016
Une attaque souple. De la texture, du floral. C'est long, peu de tanins perceptibles. Il y a du sureau. AB+

Santenay 1er cru "Le Beaurepaire" 2016
On reprend le même que le précédent avec un supplément de matière. B

- Comment se déroule la vinification?
- Nous en faisons une partie en cuve inox et une autre en cuve bois, ouverte. En 2017 nous dédoublons l'ensemble pour séparer la partie égrappée de la partie VE.
- Et en terme d'élevage?
- Nous utilisons des fûts de 320l.
- A quel moment recourez-vous au soufre?
- A la mise.

Santenay 1er cru "Le Passetemps" 2016
Un nez aérien. C'est long sur les papilles. On y trouve la réglisse, une adhérence. Des fruits rouges vifs et l'acidulé viennent avec un peu d'accoutumance. La vendange entière est perceptible en finale. B+/TB-
- On perçoit un peu de rafle.
- C'est normal, on en met une grande partie. 1/2 ha a été planté en 2004, c'était une première expérience avec une densité de 12 000 pieds.

Nous entendons le portail s'ouvrir. Anne-Marie nous glisse alors:
- Je sens que Jean-Marc va revenir de mauvais poil.(...) Ca va?
- Non ça ne fonctionne pas, le nouveau chenillard est trop haut et étroit et il bascule. Nous avons du le rétablir plusieurs fois. Ca ne passe pas sur les pentes. il faut que l'on trouve autre chose.
- J'ai compris de ma discussion avec votre épouse que vous cherchiez à limiter plus encore le rognage? Au moment où je lui parle, je tâche de retrouver les photos prises lors de ma visite à Pontet Canet.
Ah, ça y est, voici. Au château Pontet Canet, les branches sont nouées comme les bras d'une danseuse.
- Mais c'est cela qu'il faut faire! répond Jean-Marc avec enthousiasme
- Il est passionant de converser sur la biodynamie avec le régisseur du domaine. N'hésitez pas à le joindre.

Jean-Michel, si vous nous lisez, vous avez peut-être été contacté par un vigneron Bourguignon depuis ;)

Nous prolongeons notre conversation pendant plusieurs minutes en partageant nos goûts respectifs. Il est 13h00, ces deux heures se sont écoulées comme des minutes. Il est malheureusement temps de quitter Anne-Marie et Jean-Marc Vincent. Leur gamme est homogène et qualitative. Nous avons perçu beaucoup d'énergie et de dynamisme dans ce couple. Nous les remercions pour leur attention, leur patience et leurs explications passionnées. Assurément un domaine à suivre. J'y passerai à nouveau pour compléter ce premier CR :D

HD
#25
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Vougeot, Christophe M., Frisette, leteckel, LLDA

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2442
  • Remerciements reçus 682

Nathenri a répondu au sujet : Domaine Jean-Marc Vincent - Santenay 1er Cru "Le Passetemps 2014"

CR:
Bonjour à tous.


Bourgogne - AOC Santenay 1er Cru - Domaine Jean-Marc Vincent - Santenay 1er Cru «Le Passetemps 2014 » - 13% - 100% Pinot noir.

Bouteille carafée une heure trente environ et servi à 15°c.

Bouchon : Belle qualité. Il est long, souple et sans défaut. Il est à peine marqué sur le disque. Léger dépôt en fond de bouteille.

Œil : jolie couleur rouge cerise, avec les bords du disque légèrement violine. Beaux reflets rouges et larmes assez nombreuses et fines.

Nez : Présent d’entrée sur des notes de fruits rouges (fraises, cerise et framboise) mais aussi épices légères (poivre) et un petit côté floral. Pas un monstre de puissance mais plutôt une belle finesse.

Bouche : Jolie matière à la fois fruitée, fraîche, fine et équilibrée. Les petits fruits rouges sont prédominant (fraise, cerise, framboise) accompagnés de belles épices et de fleurs. L’ensemble est gouleyant, fin, fruité et équilibré. Seuls quelques petits tanins légèrement présents sont perceptibles.

Un vin parfaitement en place et de bonne facture.

Nathenri.
#26
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 1716

leteckel a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Marc Vincent - Santenay "Clos Genêt" 2014

leteckel écrit: CR: Domaine Jean-Marc Vincent - Santenay "Clos Genêt" 2013

Nez "coche duresque" sur une fine réduction et un léger grillé très avenant.
Le bouche est ample mais marquée par un acidité millimétrée qui rend ce vin extrêmement buvable.
Au niveau d'un niveau d'un 1er cru de Meursault ou Chassagne. C'est excellent. (tu)

Une bien belle découverte sur les conseils d'un caviste du coin.


Bu ce même vin avant hier sur le millésime 2014. Pas pris de notes mais en relisant mon CR sur le 2013, je trouve que ça correspond encore bien au profil de ce 2014.
En tout cas, c'est assurément un domaine à suivre, que je vais tenter d'aller visiter lors d'une prochaine virée en Bourgogne.


ArnoulD avec un D comme Dusse
#27
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 1197

Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Le millésime 2017 par Anne-Marie et Jean-Marc Vincent

CR: Le millésime 2017 par Anne-Marie et Jean-Marc Vincent


Cela fait désormais deux jours que l'on déguste non stop mais il est bien l'idée d'une destination qui requinque nos papilles. Voici un domaine qui a fait l'unanimité au sein de notre groupe en l'espace de 2 millésimes. Et lorsque nous l'évoquons auprès des professionnels de la région, les compliments affluent. "En voilà un vrai vigneron." :)
Le temps est clair, les températures très agréables en ce 3ème jour de dégustation. Nous arrivons en fin de matinée à Santenay. Un certain nombre d'entre-nous, dont votre serviteur, n'avait pas encore fait la visite des vignes. Anne-Marie Vincent allait donc vite combler ce manque.

- Bonjour,
- Bonjour, il y a quelques visages familiers, d’autres moins. Voulez-vous que je vous emmène faire un tour?
- Bien volontiers.

Nous voilà donc à bord du véhicule de notre hôte pour une visite in situ.
Prendre des photos et des notes tout en étant mobile, n’est pas la chose la plus aisée, notre hôte viendra nous apporter des précisions si elle lit ce compte-rendu.

- Nous plantons une nouvelle vigne Lundi en village sur la parcelle des Prarons. En 2018 nous avons refait une partie des Gravières.
- Allez-vous planter du chardo ou du pinot?
- Ce sera du blanc, en 17 000 pieds de densité, juste en dessous de Gravières. 2018 était notre 21ème vendange. Nous avons commencé en 97 avec une base de 3 ha, des terrains familiaux. Et petits à petits nous nous sommes agrandis pour atteindre 6 ha environ.
- La biodynamie requiert souvent un peu plus de moyen, combien êtes-vous du coup à travailler au domaine?
- Nous n’embauchons que pour les vignes. Et nous sommes 10 en saison.
NDLR: J’échangerai brièvement avec l’un des jeunes employés qui me confirmera qu’il cherchait justement à travailler pour un domaine avec cette pratique. Et que le faire pour Anne-Marie et Jean-Marc était bien une chance. Lorsqu’il retournera dans sa région Bordelaise natale, peut-être souhaitera-t-il travailler pour Pontet Canet, une référence? Jean-Michel, s’il vous arrive de parcourir encore le forum. :D
- Vous avez peut-être terminé la taille? Le beau temps étant présent depuis quelques temps, la pousse végétative va reprendre.
- En Bourgogne, on tâche de tailler relativement tard en raison des risques de gels. D’ailleurs la zone de risque de froid s’agrandit depuis ces dernières années. Mais oui, c’est fini. Nous le faisons en Guyot Poussard pour alterner et respecter le flux de sève dans les pieds.
Jean-Marc ajoutera plus loin lors de notre visite: "Avec la taille Guyot-Poussard pour faire marcher la vigne sur 2 pieds et pas 1. Le flux de sève est plus important. Ça évite son inversion. Et il y a moins de maladie de bois."



Un équipement spécifique


Nous nous arrêterons ponctuellement sur le bas côté pour apercevoir Jean-Marc auprès de ses vignes mais également pour mieux appréhender la hauteur des piquets. La taille du palissage dénote d'ailleurs avec les parcelles voisines. Il en est de même avec la légèreté de la terre. Elle est grandement aérée.

- Pour limiter le dépérissement il est important de bien tailler et de bien choisir ses porte-greffes.
- Vous avez probablement tout de même des remplaçants.
- Certains pieds datent de 1950. C'est donc plutôt normal. L'ensemble tient néanmoins plutôt bien.
- Avec la sécheresse en cours, vos confrères ont parfois des sols durs à travailler.
- Ce n'est pas trop le cas pour nous. Nos chenillards ne sont pas lourds. Nous avons commencé avec une machine. Elle porte une pulvérisation faite sur mesure. Nous en avons ensuite pris une autre pour le travail des sols dans les rangs et enfin une dernière pour le travail des sols sous les rangs. En général pour les traitements, passer dans 1 rang sur 5 suffit à couvrir l'ensemble.



Des travaux plus conséquents à la vigne


- De mémoire, vous êtes en haute densité.
- Oui, nous atteignons 17 000 pieds à l'hectare. NDLR: Je vous confirme que c'est serré :)
- Ca implique autant de travaux en plus dans les rangs du coup?
- Bien entendu. Et cela s'ajoute à nos autres choix. Nous laissons par exemple peu de raisins. L'ébourgeonnage est une étape importante. Nous passons jusqu'à 2 fois.
Et en écho à un échange que nous avions eu en 2018, Anne-Marie Vincent ajoute:
- Depuis l'an passé nous arrêtons de rogner en rouge. Les vignes sont désormais tressées. Il faut 4 à 6 passages pour le palissage. Il se fait au fur et à mesure car nous sommes régulièrement entre les rangs et il faut que tout soit rangé. Aucune branche ne doit dépasser sans quoi elle ne facilite pas les autres tâches. Cela nous amène facilement jusqu'à mi-Juillet. Nous avons également tout l'effeuillage à conduire. Si l'on somme le tout, il faut bien compter 900 heures de travail par hectare.

- Pour compléter ce contrôle du rendement recourez-vous à la vendange en vert?
- Non, aucunement. Nous laissons en général 8 grappes par pied au moment de l'ébourgeonnage. Nous n'intervenons plus ensuite.
- Nos visites chez vos confrères nous indiquent que les labours sont terminés ou en phase de l'être.
- C'est le cas chez nous aussi. Nous allons laisser l'herbe arriver tranquillement maintenant.
- Vous avez déjà fait évoluer plusieurs de vos gestes dans les vignes. Qu'allez-vous changer cette année?
- Jean-Marc pense consacrer du temps affiner l'élevage. Nous allons également replanter Auxey l'an prochain. Passetemps vient d'être planté en blanc et nous mettons des piquets hauts pour Gravité Vieilles Vignes.



Retour sur 2018


- Parlons de 2018, à quelle date avez-vous débuté les vendanges?
- Le 28 Août, avec les blancs.
- Pas trop de dégâts de mildiou?
- Aux mois de Mai et Juin nous n'avions jamais vu une telle poussée dans les Potets. Ça n'a heureusement pas duré plus.
- Il a ensuite fait plutôt chaud, voire très chaud. Les nappes qui s'étaient bien reconstituées en Côte de Nuits ont plutôt bien aidé. En avez-vous également sur le village?
- Une étude géologique a été menée en 2018 à Santenay par Françoise Vannier. Nous en attendons les résultats avec impatience. Nous en saurons ainsi davantage sur la localisation des failles, celle des nappes et les âges de sols différents. Il y aurait des sources d'eau provenant des 3 croix. D'ailleurs des travaux sont en cours pour construire une station thermale. Pour revenir aux vignes, elles n'ont pas trop souffert de la sécheresse dans l'ensemble. Les jeunes plants ont néanmoins été accompagnées. Nous avons du les arroser 3 fois. 5 litres d'eau par pied.
- Comment avez-vous géré en cave la variation de volume sur 2018?
- Nous avons emprunté 1 ou 2 fûts. Après, notre production est plutôt régulière d'une année à l'autre. Nous sommes souvent à un peu moins de 40hl. En 2016, il y a le gel mais pas ce sont surtout Chassagne et Saint-Aubin qui ont été touchés. En 2017, nous ébourgeonnons. En 2018, c'est plutôt une question de maturité phénolique. Elle n'est pas atteinte partout. Dîtes-moi, en parlant de cave, vous ne l'aviez pas visité non plus?
- Non.
- Allez hop. Je vous emmène.



Les travaux en cave


Quelques minutes de voiture et nous y voici.

- Les blancs et les rouges sont réunis au même endroit. Nous intervenons que très peu. Nous surveillons l'évolution de nos vins pour prévenir le développement d'arômes non souhaités. Très peu de bâtonnage, voire aucun. Bien sûr, nous ouillons. Et au bout d'un an, nous soutirons les blancs et les mettons en masse 6 mois. On passe le vin dans des filtres lenticulaires et la mise se fait sur 10 jours environ, selon le calendrier lunaire. Nous avons procédé à quelques adaptations sur notre machine à inerter avant le bouchage. L'étape de la mise est importante, Nous faisons notamment attention à la qualité des bouteilles. Le goulot n'est en effet pas toujours en parfaite adhérence avec le bouchon.
- Avec quels fournisseurs de bouchons travaillez-vous?
- Nous prenons des diam's bio et nous avons 2 fournisseurs de liège.

Et notre hôte poursuit:
- Sur les rouges, le soutirage se fait après les vendanges. Les fûts sont nettoyés à la vapeur avant d'accueillir le nouveau millésime.
- Quelle part de bois neuf utilisez-vous?
- 20% pour les blancs et 40 pour les rouges. Nous tendons à réduire ces proportions. A la fin de l'élevage, pareil que sur les blancs, on filtre.
- Il y a de mémoire de la vendange entière dans vos rouges.
- Entre 40 et 60%.
- Et en terme de fermentation, des levures indigènes?
- Les blancs sont sur des levures indigènes. Les rouges également mais l'on complète occasionnellement avec quelques sélections de l'IVF. Cette année, la malo a duré jusqu'à la Toussaint.




La dégustation du millésime 2017


Ce n'est pas tout, mais toutes ces explications nous ont donné soif :D. Nous retournons au caveau de dégustation pour la partie liquide de la visite :)
Les verres sont apprêtés et les bouteilles déjà ouvertes.

Bourgogne blanc
"La bouteille a été ouverte avant-hier."
Un vin plein de matière déjà. Des aspérités calcaires qui lui confèrent une accroche. Un équilibre gustatif à mi-chemin en la tension nuancée sur les agrumes mûrs et l'amertume de la peau de fruits à chair blanche. AB+

Auxey-Duresses Les Hautés
- C'est le vin que tout le monde nous demande.
- Je comprends tout à fait pourquoi ;)
- On aimerait bien en avoir plus mais ce n'est pas possible. Et puis il y a nos autres appellations aussi, reprend Anne-Marie.
- A la limite, tant mieux, cela en laisse pour les amateurs comme nous :D

Le volume et la géométrie sont immédiatement dicibles. Le vin s'étire en ampleur verticale. C'est droit avec une sacré consistance. La qualité de ce village ici se confirme chaque année. TB.

La mi-journée est déjà dépassée. Jean-Marc, que nous avions aperçu dans ses parcelles, nous rejoint.

Santenay 1er cru Beaurepaire
"Celui-là n'est pas filtré ni collé. Il reste quelques légères suspensions. Ce sont des colloïdes issus de la peau de raisin. En vieillissant, le vin prend le goût. Rien de déviant néanmoins. Pour le visuel, heureusement que c'est la mode des vins natures. :D"

La matière est moins rocailleuse, un peu plus charnue. C'est assez mûr, sur la pêche blanche juteuse et le kumquat. Quelques notes salines apportent de la complexité en fin de bouche. TB-



Le choix du soufre naturel


- En terme de protection du vin, à quelle dose de soufre aboutissez-vous en bouteille ?
- 60 total sur les blancs. J'utilise du soufre de volcan ou de mine. Avec 2 copains, on partage une machine pour le dissoudre en liquide. Le soufre est ainsi plus pur. Ca barbote dans l'eau. A 5% l'odeur est très forte et nette mais ça n'a rien à voir avec une odeur d'oeuf pourri.
- Pourquoi ce choix?
- Parce que le SO2 ne doit servir qu'à la gestion du risque d'oxydation. Le soufre issu du pétrole ferme les vins. Il les durcit. Le soufre de mine ne marque absolument pas les rouges. Ca n'a pas d'effet négatif. Sur les blancs, il y a une légère réduction.

Santenay 1er cru Beaurepaire
"Ouvert ce matin."
Des fruits parfaitement mûrs. Une ossature droite sur laquelle s'appuie de la cerise en confiture. Quelques tanins perceptibles. B+/TB-

- J'ai croisé vos vins dans un nombre grandissant d'établissements parisiens et de cavistes.
- On le doit aux critiques. Il y a eu le Wine advocate. Et je suis surtout reconnaissant envers Michel Bettane. Il a cru en nous dès 2003. C'est un sacré dégustateur.
- Nous avons évoqué avec votre épouse la lutte contre les maladies au Printemps 2018. Cela n'a pas dû être facile pour vous.
- Le traitement des maladies au cuivre n'est probablement pas bon à terme mais pour le moment, faute de mieux, on fait avec. Je lis régulièrement les articles sur le sujet. Il y a des tests avec des extraits de mélèse ou de sarments de vignes. Avec un bon réseau de recherche appliquée on devrait pouvoir aboutir à trouver des alternatives.

Santenay 1er cru Gravières
"Bouteille ouverte hier soir."
La grappe entière se goûte par petites touches. La texture et l'épaisseur répondent présents. L'ensemble est mûr, dense et un peu salin. TB

- Nous terminons à 45hl de moyenne sur les blancs; 37 à 40 sur les rouges. Nous avons enlevé beaucoup de raisins avant la fleur.
- Sur un millésime chaud, avez-vous changé ou corrigé des choses?
- Nous nous sommes vite orientés vers des vendanges un peu plus précoces pour conserver de l'acidité et de la fraîcheur. On récolte 2 jours plus tôt qu'initialement prévu.

Santenay Gravité
Le toucher est soyeux, le socle est frais et le coeur est concentré. La seconde gorgée laisse apparaître quelques tanins d'une vendange entière bien intégrée. L'ensemble porte des notes de mûre et de violette. C'est plein et fluide. TB/TB+


Comme déjà évoqué en introduction, il est bien une découverte que l'on ne regrette pas: celle des vins d'Anne-Marie et Jean-Marc Vincent mais plus encore celle de leurs géniteurs. Leur immense gentillesse, leurs ambitieuses convictions et leur pétillance à tout épreuve ne sont probablement pas étrangers à la qualité de leur production. 2017 présente un surcroît de maturité qui sied bien à l'ensemble de la gamme. A encaver sans l'ombre d'un doute.


HD
#28
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Vougeot, Gibus, podyak, TIMO, Frisette, leteckel, jd-krasaki, Pins, Damien72, pierrat, Fre, faka, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2219
  • Remerciements reçus 1253

jd-krasaki a répondu au sujet : Le millésime 2017 par Anne-Marie et Jean-Marc Vincent

17 000 pieds à l'hectare à 8 grappes par pied elles doivent se toucher !

JD | Lutèce
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 1197

Super-Pingouin a répondu au sujet : Domaine Anne Marie & Jean-Marc Vincent, Santenay

Possible. Ce ne serait pas propice néanmoins au maintien d'une bonne aération. Je pose la question l'an prochain ;)

HD
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux