Nous avons 2650 invités et 57 inscrits en ligne

Soirée "Les Clos"

  • Garfield
  • Portrait de Garfield Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1153
  • Remerciements reçus 6017

Soirée "Les Clos" a été créé par Garfield

Nouvelle session de notre groupe d’amis-collègues, je joue à domicile cette fois, sur le thème assez large « Les Clos » laissant libre cours à l’imagination de chacun. 

On commence par une série de 4 blancs : 

Domaine Jean Fournier – Marsannay Clos du Roy 2018 

Vésale : Nez sur les fruits jaunes, ça fait mur, l’élevage est présent mais discret.En bouche, joli gras, ça manque un peu de tension pour bien s’équilibrer mais ça reste gourmand.  Bien

 Garfield : Nez vanillé, toasté, en bouche c’est assez large, belle acidité, trop d’élevage malheureusement. En tout cas sur la tension on ne penserait pas à 18, par contre l’élevage est inadapté à ce vin à mon gout. Assez bien.

 Domaine Clos Saint Vincent – Vino di Gio 2017
100% rolle (vermentino), à l’aveugle 

Vésale : Mon apport qui m’a laissé pour le moins dubitatif .Nez qui qui fait dire à tout le monde riesling ! au départ très pétrole, puis avec l’aération fruits blancs, des notes florales et d’herbes aromatiques, zestes d’agrumes…en y repensant avec du recul c’est finalement assez complexe pour peu que l’on se donne la peine d’aller chercher tout ça.En bouche, le coté agrumes et herbes aromatiques dominent, quelques amers en finales qui ternissent un peu la bouche, ce n’est pas très long.Un vin plutôt déstabilisant qui ne m’a pas franchement donné envie d’en racheter (rapport qualité prix très mauvais au regard de cette bouteille en tout cas). Bien – 

Garfield : Guillaume nous a bien baladé sur ce vin, qui a un nez de riesling (floral, pamplemousse) et également des notes de fleurs d’eau, mais en bouche une amertume végétale ne nous allait pas trop pour un riesling…sans imaginer pour autant être autant au Sud… Par contre, comme toujours avec ce cépage, les amers sont trop marqués pour que j’y prenne du plaisir. Un vin assez simple dans sa construction au demeurant, sans grande longueur ni complexité. Assez bien + 

Domaine Thierry Violot-Guillemard – Beaune 1er Cru Clos des Mouches 2016 

Vésale : Retour sur du chardonnay, des arômes de pains grillés, fruits jaunes…ce n’est pas non plus le festival d’arôme et ça semble plutôt fermé. Ce que la bouche confirme, l’aromatique semble comprimée, pas très long…rien à voir avec le 2017 bu récemment qui bien que jeune, se livrait déjà avec beaucoup plus d’expressivité. A attendre . Bien 

Garfield : J’avais demandé à Thierry avant d’ouvrir qui m’avait confirmé que ça goutait bien actuellement, à l’ouverture c’était assez prometteur avec un joli grillé et une belle puissance. Au service, l’aromatique est plus que discrète, difficile de trouver quelque chose au nez, en bouche on sent une matière de qualité avec un volume important, de la puissance, de la longueur, surtout sur le grillé de l’élevage avec un peu de noisette. Ca reste trop timide à mon gout pour un cru de ce niveau , je pense qu’il s’agit d’une phase de fermeture (peu de 2016 plaisants actuellement non ?) car déjà gouté à plusieurs reprises au domaine à un tout autre niveau (très haut). Bien + en l’état. 

Domaine Jean-Paul et Benoit Droin – Chablis Grand Cru les Clos 2014 

Vésale : Nez très chablisien, agrumes, iode, silex, fleurs blanches.En bouche, c’est encore très jeune, avec beaucoup de tension, c’est assez long mais encore fermé. A attendre++ . Bien+  

Garfield : Clairement le meilleur blanc de la série, ma chance est en plus qu’il en est resté un verre pour le lendemain ou c’était très nettement supérieur à la veille, donc à attendre ou ouvrir à l’avance largement. Nez « droinesque » avec cet élevage gourmand qui enrobe la coquille d’huitre et des notes plus évoluées de champignon, la bouche est bâtie sur une tension incroyable qui porte le vin très loin et très longtemps, grosse persistance, et autour de cette trame acide s’expriment les arômes du nez. Le premier soir c’est très bien, le lendemain excellent +. 

On passe aux rouges, en tentant de garder les plus tanniques pour la fin afin de préserver nos fragiles palais bourguignons.. 

Domaine Bachelet-Monnot – Maranges 1er Cru Clos de la Boutière 2018 

Vésale : Nez très expressif sur la cerise, le bonbon à la cerise, quelques notes de torréfactions et chocolaté, on sent le millésime riche et mur. En bouche, beau volume, les tanins sont encore bien présents et un peu accrocheurs, ça réclame une viande saignante pour s’équilibrer. Plutôt à attendre encore un peu. Bien+ 

Garfield : Très belle couleur rubis, un vin très prometteur, nez sur la cerise krêma,  les tanins sont très fins, avec une grosse matière mais soyeuse, large, un peu ferme en finale avec une perception de boisé sur une longueur appréciable. Gros potentiel, ça donne envie de s’intéresser à la production de ce domaine qui a une belle côte désormais. Bien + 

Domaine Henri Gouges – Nuits saint Georges 1er Cru Clos des Porrets Saint Georges 2013 

Vésale : Nez avec plus d’évolution, framboises, cerises à l’eau de vie, épices, clou de girofle, légère note de sous-bois. Bouche veloutée, les tanins sont fondus, l’élevage bien intégré, belle longueur. Très bien, pour moi c’est à point ! (et meilleure que celle que j’avais bue il y a quelques mois) 

Garfield : Mon apport, à l’ouverture quelques heures auparavant je l’avais trouvé acide et végétal, heureusement il s’est considérablement amélioré. La robe est trouble et déjà un peu évoluée sur un rouge clair, le nez est complexe, mêlant petits fruits rouges, prune, groseille, pointe végétale. En bouche les tanins sont parfaitement fondus, ça glisse tout seul, on sent qu’on est sur un équilibre plutot frais mais ça reste parfaitement contenu entre le végétal et le fruit, belle longueur sur la prune notamment. Mon rouge préféré de la soirée, un pinot de classe et à point. A noter aucune perception de boisé. Très bien + (le lendemain le verre restant était moins bien, avec des notes sanguines/métalliques). A boire si vous en avez, en l’ouvrant juste 3 heures avant. 

Domaine de la Pousse d’Or – Volnay 1er Cru Caillerets Clos des 60 ouvrées 2015 

Vésale : Nez sur le fruits rouges et noirs, encore de l’élevage assez présent.En bouche, c’est encore un peu dur, avec des tannins accrocheurs, belle longueur en revanche, l’aération va progressivement le détendre mais c’est clairement beaucoup trop jeune ! A attendre. Bien en l’état  

Garfield : J’étais très curieux de gouter cette cuvée car je crois n’avoir jamais gouté les vins de ce domaine et cette cuvée particulièrement avait été mise en avant comme exceptionnelle par Bourgogne Aujourd’hui. Nez boisé (sur le bois, pas grillé), un peu de fruits rouges compotés, la bouche est très tannique, extraite, il y a du jus c’est certain mais c’est engoncé dans ses tanins (asséchants), même le lendemain le vin n’a pas bougé d’un poil. Pas du tout le Volnay comme on l’imagine, la on est sur l’idée d’un Pommard… a attendre longtemps, comme beaucoup de 2015 ceci dit ou les extractions ont sûrement été un peu moins douces que sur les millésimes solaires suivants. Assez bien + / bien 

Domaine Génot-Boulanger – Pommard 1er cru « Clos Blanc » 2012 

Vésale : Nez un peu fermé au départ, puis petits fruits rouges acidulés, groseilles, griottes, épices, quelques notes giboyeuses discrètes. Bouche souple, avec des tanins fins, le fruit domine l’aromatique, c’est plutôt délicat pour un pommard. Bien +/Très bien 

Garfield : Finalement ce Pommard faisait presque moins pommard que le volnay,  un nez ou on retrouve un peu de boisé mais pas gênant et la prune (décidément), les tanins sont présents mais plus fondus, encore avec un vin assez corsé, qu’on verrait bien sur un bœuf bourguignon. Bien 

Domaine le Clos du Caillou – Le Bouquet des Garrigues 2018 

Vésale : Nez sur les fruits noirs, la garrigues (pas du tout suggérées par le nom de la cuvée !!), les épices, ça sent le sud et c’est plutôt gourmand. Bouche très facile, glouglou, avec de la rondeur mais sans lourdeur, pas très long mais efficace. Bien + 

Garfield : Je n’attendais pas grand-chose de ce vin au vu de l’étiquette, mais j’ai eu tort, il porte parfaitement son nom, le nez est explosif sur le fruit rouge acidulé et les herbes aromatiques, la bouche est gourmande, juteuse, pas un vin complexe mais des petites saucisses grillées ou une côte de porc aux herbes et ce serait parfait. Bien

Domaine Laurent Combier – Crozes-Hermitage Clos des Grives 2015 

Vésale : Nez très élégant, assez typique de syrah, fruits noirs, violettes, légèrement viandé, épices, quelques notes d’élevage. Bouche à la fois fine mais avec une belle densité aromatique, c’est long. Très bien

Garfield : J’étais également content de pouvoir enfin gouter cette cuvée célèbre, qui a eu beaucoup de succès à table, moi compris. Le nez est vraiment typé syrah, lardé, fruits rouges, pointe vanille qui est plutot appétante que repoussante (pourtant vous aurez compris que les élevages marqués c’est pas ma came). J’ai été surpris par la bouche car je m’attendais à un vin assez tannique, point du tout, c’est très frais, avec une matière superbe, il y a de la concentration et des tanins bien fondus, ça se boit à grandes lampées un vin pareil. Clairement un vin de très bon niveau, c’est (bien) élevé mais il y a aussi un sacré jus (et vinificateur) derrière. Très bien. 

Pour terminer comme on avait encore un peu soif, et pour accompagner les desserts, un sucre : 

Domaine Castéra – Jurançon Caubeigt 2018 

Garfield : Alors la arrêtez tout, on a trouvé le meilleur rapport qualité prix de l’histoire du liquoreux (OK j’en ai bu 15 dans ma vie mais quand même). A moins de 17 euros sur vente à la propriété, c’est top ! On avait ouvert une précédente en juin ou le soufre (ou la réduction simplement) nous avait perturbé sur le nez, la même si c’est ouvert au débotté pas de problème dès le vin servi dans le verre ça envoie de la mangue à fond, la bouche est comme on aime sur ces jurançon avec un équilibre souverain entre les fruits exotiques et une super acidité, la bouteille a été sifflée en quelques minutes alors qu’on avait déjà pas mal bu…Le sucre ne ressort pas du tout, bien sûr on sent que c’est un moelleux mais pas de perception de richesse ou lourdeur. Très bien +  

Coup de cœur assez unanime sur le Chablis Clos de Droin pour les blancs, et en rouge partage des votes entre les partisans du Gouges et ceux du Combier. Beau niveau globalement, dans la lignée des précédentes soirées dégustation de notre groupe.
 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Vaudésir, DUROCHER, MathiasB, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, Fredimen, Manas
29 Nov 2021 16:49 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6441
  • Remerciements reçus 6465

Réponse de Vaudésir sur le sujet Soirée "Les Clos"

Comme quoi les Gouges ont bien changé depuis une petite dizaine d'années. 
Stephane 
29 Nov 2021 17:29 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck