Nous avons 1609 invités et 11 inscrits en ligne

la dégustation traditionnelle du vendredi soir

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
Une mauvaise impression très certainement.
Cette aromatique nous évoquait clairement du boisé mais le domaine ne semble pas utiliser de bois neuf.

Denis
04 Mar 2023 11:58 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
A noter un retour à J+2 concernant le Pluton 2020 de Ménard par un copain qui avait emporté le fond de la bouteille le Pluton 2020 de Ménard : un jus toujours aussi mentholé.
Si ce n'est pas l"élevage, qu'est ce qui peut donner une telle aromatique ?
Pour ma part, à ce niveau d'intensité sur un blanc, c'est inédit....

Denis
06 Mar 2023 19:23 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20749
  • Remerciements reçus 8247

Réponse de Eric B sur le sujet La dégustation traditionnelle du vendredi soir

Si c'était Laika, ça me surprendrait moins, car le sauvignon peut partir sur le menthol

J'avais bu ce Pluton 2020 en décembre 2021 : aucun menthol, pas plus que de notes boisées. L'aromatique était très chenin (gelée de coing, citron confit)

Eric
Mon blog
06 Mar 2023 19:51 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
Très étonnant en effet. Peut être un défaut de bouteille.
A regoûter mais vu la rareté de la bouteille, ça risque malheureusement d'être compliqué.

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna
06 Mar 2023 20:45 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
On remet ça hier soir avec le même groupe de 5 copains.
Même cérémonial que d'habitude. Les vins sont bus à l'aveugle et servis de manière aléatoire.



Bulles :

Champagne rosé "Jossias" 2017 - domaine Cazé-Thibault
Dégorgé en 2022. Dosage : 1g
Super be rosé. Probablement une de mes plus belles émotions sur un rosé de Champagne. Le nez est complexe, floral et fruité. La bulle est fine, pas envahissante et laisse la bouche fraiche et aérienne. Vraiment la classe.
Excellent +

Champagne GC blanc de blancs "réserve"
Dégorgement en 2003 donc probablement issu d'un assemblage de la fin des années 90. Assemblage Avize et le Mesnil sur Oger.
Un vin à l'ancienne avec un probable dosage généreux. Avec l'âge, ça lui va très bien. Le nez est assez pâtissier et prend des nuances d'herbes médicinales mais pas d'orange confite encore.  Jus rond et gourmand avec une sensation de présence veloutée en bouche. Très chouette.
Très bien +

On passe aux blancs :

Savennières "Roche aux moines" 2019 - domaine Tessa Laroche
Beaucoup de plaisir avec ce vin nature (mais pas trop). On reste dans les clous avec un nez enjôleur et expressif sur des notes fruitées et finement fumées. J'étais parti sur un chardonnay du Jura. Raté. Le côté épicé en bouche aurait dû m'aiguiller vers le chenin... La bouche est confortable,  d'un bel équilibre avec ce qu'il faut de capacité de relance pour rafraichir un ensemble bien mûr.
Très bien +

Chablis 1er cru "Mont de Milieu" 2016 - domaine de Deux
Robe claire, peu évoluée. Nez marqué par les agrumes et le citron givré. Les copains sont partis sur un chenin. En bouche, c'est cistercien avec un jus compact, droit et très sec qui tranche avec le Savennières. Il y a une sensation de pureté d'eau de roche. Fin de bouche saline, "caillouteuse", salivante et qui claque avec un retour sur le citron givré. J'aime bien mais il y a eu débat...,
Très bien mais pas super consensuel.

Alsace "Aurigine" 2016 - domaine Valentin Zusslin (Auxerrois)
On baisse d'un bon cran avec ce vin simple et léger. C'est facile d'accès, rond grâce à quelques grammes de SR qui trainent mais quand même bien peu enthousiasmant.
Bien

Coteau du Loir "Vieilles vignes éparses" 2008 - domaine de Bellivière
On a beaucoup voyagé avec ce vin. Le côté exotique (mangue, fruit de la passion) peut envoyer vers du Manseng voire du Sauvignon. Il y  a en plus des notes évoluées proches de la truffe blanche et un fin trait végétal. La bouche est en revanche dépourvue de cette acidité qui caractérise les Mansengs. Je n'ai pas du tout pensé à un chenin mais suis parti vers Simone. Bref, un vin qui désoriente. Au final c'est très bon.
Très bien

Les rouges maintenant :

Touraine "clos de Maulevrier" 2012 - domaine Marc Plouzeau
Vignes très vieilles, pré phylloxériques, franches de pied.
Sans se tromper, tout le monde évoque le cabernet franc par cette note de poivron marquée mais pas dominante. Le nez révèle en effet une palette aromatique florale, framboise, gaz de ville. Bouche douce et élégante avec un reste de petits tanins. C'est mûr, plutôt facile.
Très bien

Ajaccio rouge "Sottu Scala" 2017 - U Stillicionu
A l'opposée du précédent : un jus dense et bien solaire mais sans excès. J'en garde le souvenir d'un vin équilibré et abordable.
Très bien

Volnay 1er cru "Frémiets" 1990 - domaine Voillot
Echantillon déféctueux

Volany 1er cru "Frémiets" 1999 - domaine Voillot
La grande classe avec ce vin terriblement séducteur. Grand nez de pinot fin avec de la cerise noire, des épices douces, du tabac blond. La matière est imposante avec des tanins de grande noblesse et une longueur fumée du plus bel effet.
Excellent

Saint Joseph rouge 2016 - domaine Jean-Louis Chave
Très jeune mais déjà séducteur et surtout très classieux avec ce nez qui m'a orienté vers un beau pinot bourguignon (j'ai pensé à un Gevrey de Geantet). La bouche est tout aussi élégante mais avec une note viandée qui aurait dû nous amener vers la syrah. A attendre avec sérénité tant le vin est encore jeune et plein de promesses.
Excellent +


 

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Benji, Olivier Mottard, tht, rkrk, sideway, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Papé, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, KosTa74, Kiravi, Ilroulegalet, Jean F
11 Mar 2023 13:00 #35
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2981
  • Remerciements reçus 1038

Réponse de Benji sur le sujet La dégustation traditionnelle du vendredi soir

Salut Denis,

Savennières "Roche aux moines" 2049 - domaine Tessa Laroche


Pas trop marqué par le réchauffement climatique ?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, Jean-Loup Guerrin
11 Mar 2023 16:29 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 63
  • Remerciements reçus 619

Réponse de Jl75 sur le sujet La dégustation traditionnelle du vendredi soir

Bonjour Denis,

La cuvée avec 0 souffre de Tessa commence en 21 non? Avant elle en mets encore mais de façon homéopathique? 

Belle dégustation!

Julien
11 Mar 2023 17:43 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
C’est fort possible Julien. Je n’ai pas une grande connaissance des vins de ce domaine. 
Dans tous les cas, même s’il y a un peu de soufre, ça n’en reste pas moins un vin proche de l’esprit nature.

Denis
11 Mar 2023 18:08 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214

Benji post= écrit: Salut Denis,

Savennières "Roche aux moines" 2049 - domaine Tessa Laroche


Pas trop marqué par le réchauffement climatique ?


bien vu Benj, c’est corrigé.

Denis
11 Mar 2023 18:14 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 56
  • Remerciements reçus 183

Réponse de Sixela sur le sujet La dégustation traditionnelle du vendredi soir

Bonjour Denis,

La cuvée avec 0 souffre de Tessa commence en 21 non? Avant elle en mets encore mais de façon homéopathique? 

Belle dégustation!

Julien
 

Bonjour Julien,
Sur 2020, il y a déjà une cuvée sans soufre ajouté, on la reconnaît à la capsule qui est cirée. Alexis

Alexis
11 Mar 2023 19:47 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
Nous étions 5 hier soir.
Comme d'habitude, les vins sont servis à l'aveugle.

 

On démarre avec deux bulles :
Crémant du Jura brut nature 2020- domaine Labet
Champagne 1522 Grand cru extra brut 2008 - maison Philipponnat

Le Labet est très intéressant. C'est un pur chardonnay, non dosé. J'étais sur un Champagne 100% blanc de blancs mais j'étais surpris par la maturité du jus qui gagne en densité ce qu'il perd en tension. Bien Le Philipponnat est un gros cran au dessus. Il y a plus de fraicheur et le nez est également plus complexe que le Labet. L'équilibre est parfait et ça termine surtout très long. Vraiment du beau travail. Très bien.

Trois blancs ensuite.

VdF "long courrier" 2021 - domaine Laura Aillaud
Le nez évoque le style sudiste nature avec une aromatique qui part sur la pomme et les terpènes (légers). La bouche est généreuse mais avec un alcool maitrisé. Jolie finale fumée. Je me demande si je n'ai pas préféré la cuvée d'entrée de gamme en blanc qui me semble plus aboutie. Bien.

Arbois savagnin "Autrement" 2015 - domaine de Saint Pierre

Grand nez développant des notes de noix fraiche et de réduction. C'est superbe. La bouche est tout aussi belle avec un gros volume et une acidité dantesque qui tire le vin. Le jus colle littéralement au palais et la finale est très longue. Grosse claque et probablement le plus grand vin de Fabrice Dodane goûté jusqu'à présent. Excellent.

Côtes du Jura savagnin ouillé 3 ans - domaine les pieds sur Terre
On monte encore d'un cran avec ce savagnin génial. Le style est moins réduit que le Dodane et possède une complexité hors normes, à la fois épicée, florale et avec un beau végétal. Impression de fort extrait sec en bouche avec une matière phénoménale. Immense longueur.  Ma plus grande émotion avec un vin de ce domaine que je n'avais jamais goûté à ce niveau, loin de là. Grand vin.

On passe aux rouges qui accompagneront un bœuf bourguignon.

Vacqueyras VV 2007 - domaine de la Monardière
Le grenache est vite repéré et on a tourné autour de Chateauneuf sans identifier le domaine (Richaud et Gourt de Mautens ont été cités). Nez riche sur la mûre, les épices et la garrigue. Bouche chaleureuse avec encore des tanins qui demandent à se fondre. Finale mentholée. C'est plutôt joli. Bien.

Côte Rôtie "blonde du Seigneur" 2009 - domaine Georges Vernay
Une syrah très élégante malgré un élevage trop sensible à mon goût. La matière est fine, soyeuse, gourmande comme un pinot noir bourguignon. Dommage d'avoir masqué ce beau jus avec un boisé vanillé/lactique. Le temps devrait donner plus de fondu aromatique. Bien.

Coteaux du Languedoc "esprit de Font-Caude" 1999 - domaine Chabanon
Vin totalement à point. Belle complexité au nez sur le jus de viande avec une évolution vers le sous-bois et la truffe. Bouche douce et crémeuse. Tanins assagis. Bel équilibre sans alcool dominant. Jolie longueur sanguine et mentholée. Très bien.

Pour terminer : un oxydatif et un sucre.

VdF "vin Yône" 2011 - domaine Grappe
Une curiosité. Au départ, c'est un vrai jaune "de cave". Le vin a été mis en clavelin mais refusé à l'agrément car pas assez marqué par le goût de jaune. Les bouteilles ont été vidées et mises à nouveau en bouteilles mais cette fois ci de 75. Le nez se présente en effet peu marqué par l'oxydation par rapport à d'autres vin jaunes mais présente une belle complexité sur la noix et le curry. J'aime ce style moins exubérant mais malgré tout typé. Très bien.

Macon Clessé "cuvée spéciale botrytis du 29 septembre" 1989 - domaine de la Bongran
On termine en beauté avec ce grand liquoreux qui embaume les fruits confits, le raisin croquant, le miel, la rhubarbe. Bouche parfaitement équilibrée et qui ne procure aucune sensation de lassitude. Juste un beau fruit bien soutenu par une grosse acidité. Un vin qui n'évoque pas grand chose de connu sauf peut être une SGN de pinot gris. Grand vin qui se sirote tranquillement. 

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, rkrk, Marc C, sideway, bulgalsa, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Papé, Blog, Frisette, starbuck, leteckel, the_ej, vvigne, Kiravi, LEON213, Droop
11 Nov 2023 12:26 #41
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • dt
  • Portrait de dt Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
Nouvelle soirée hier en petit comité. Nous ne sommes que 4.
Même cérémonial que d'habitude : tous les vins sont servis à l'aveugle.

 

Champagne GC "Shaman 19" - domaine Marguet
La couleur est assez prononcée et donne un indice sur la présence de pinot (87%). Le nez est agréable mais plutôt simple. En bouche, ça manque curieusement de fond et de vinosité et on est surpris par la vivacité du jus. L'impression finale est positive mais quand on sait que c'est vendu autour de 45€, on ne peut s'empêcher de penser que le compte n'y est pas.

Vdf "Argile" 2019 - domaine Lafitte
Un Jurançon non revendiqué, 100% petit manseng. Grand nez avec une jolie réduction. Je penchais pour un savagnin de Ganevat. C'est incontestablement complexe, gourmand, avec une acidité bien maitrisée, bien loin de certaines expressions citriques du cépage. Bouche impressionnante de densité. Longue finale sur les fruits secs.
Excellent.

Vouvray sec "le Compte Marc" 2017 - domaine Julien Vedel
Un grand classique de chenin avec ses notes de verveine, de tilleul, d'agrumes. La bouche est sèche, pleine avec une matière qui colle au palais. Jolie finale sur le coing. Un vin typique des beaux chenins de Vouvray. Très jeune et probablement capable de vieillir longtemps.
Excellent.

Côtes du Jura "Varron" 2019 - domaine Buronfosse
La seule fausse note de la soirée avec ce vin prématurément évolué. Le nez est fouillis avec des notes oxydatives étonnantes pour un vin si jeune.
A regoûter.

Vouvray sec "le Mont" 2006 - domaine Huet
Autant le Compte Marc représente l'archétype du beau Vouvray, autant ce Huet est marqué par des notes d'hydrocarbures qui peuvent envoyer vers un riesling. Il y a aussi des arômes de naphte et de fleurs blanches. Beau volume en bouche et jolie finale sur le coing.
Très bien.

Gevrey-Chambertin "les Seuvrées" 2014 - domaine Hubert Lignier
Pas le pinot le plus sexy de Bourgogne mais un vin sérieux. Nez évoquant la pivoine, le pot pourri ou la cerise. L'ensemble est bien soutenu par un boisé grillé peut-être un poil insistant. Bouche tout en finesse avec une acidité pointue qui signe le millésime et durcit la finale. Un joli vin malgré tout.
Bien ++

Morgon "Corcelette" 2009 - domaine Foillard
La sensation de la soirée. Je n'aime pas beaucoup les Côtes du Py du domaine, surtout après vieillissement. Là c'est bluffant. Grand nez presque exotique, très fruité, évoquant une grosse maturité des raisins. Bouche douce, tanins caressants et équilibre divin. Longue finale délicatement fumée.
Je serais curieux de savoir si le Corcelette du domaine est en carbonique comme le Côte de Py...
Excellent.

Cornas "la Geynale" 2002 - domaine Robert Michel
Un vin qui nous a désorientés. Le nez explosif évoque le jus de viande et le beau végétal. Le cabernet franc a été évoqué. C'est vrai qu'il y a une certaine forme de sévérité dans ce vin qui peut orienter vers la Loire... Les tanins sont encore un peu sensibles et la finale est légèrement viandée. Joli vin.
Bien ++

Rivesaltes "cuvée Aimé Cazes" 1975 - domaine Cazes
Rien de tel qu'un grand Rivesaltes pour terminer un repas. Première fois que je bois ce millésime dans cette cuvée. C'est superbe. Nez avec de la volatile sur le caramel au beurre salé, le café, les fruits confits. Immense complexité. Bouche équilibrée avec une belle fraicheur et un sucre fondu. Longue finale saline. Un liquoreux sans aucune lourdeur malgré la richesse.
Grand vin.


 

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alex, matlebat, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, GILT, Vaudésir, DUROCHER, Papé, Blog, Agnès C, Frisette, starbuck, leteckel, KosTa74, Garfield, LEON213, Ilroulegalet, Allobroge
18 Nov 2023 12:46 #42
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck