Nous avons 3577 invités et 54 inscrits en ligne

LPV Beaune #35 : Les Grands...Soirs... de Bourgogne 2022

  • vvigne
  • Portrait de vvigne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1146
  • Remerciements reçus 3951
LPV Beaune #35 : Les Grands Jours Soirs de Bourgogne 2022


Chers LPViens,

A l'occasion des Grands Jours de Bourgogne 2022, la crème des dégustateurs débarquent en Bourgogne pour la semaine.
L'occasion de partager un beau et joyeux dîner avec les copains de LPV Beaune et les 3 experts mondialement reconnus que sont Oliv, Legui et Galinsky 
Un grand merci à nos hôtes du soir qui se sont une nouvelle fois mis en 4 pour nous recevoir. 

Seulement des impressions succinctes et modestes ci-dessous car j'ai égaré mes notes ... pourtant on a peu bu, je comprends pas 



Des bulles

Weingut Heymann-Löwenstein Riesling Fantasie der Schieferterrassen 2016
Riesling
Une bulle "amusante" et plutôt bien faite comme son nom laisse l'imaginer.
C'est fruitée, bien typé riesling Allemand, assez dosé, la bulle est plutôt fine.
Mais cela n'apporte pas néanmoins l'équilibre, la profondeur ou la complexité d'un bon champagne.
Assez Bien

Roses de Jeanne / Cédric Bouchard Pinot Blanc Champagne Blanc de Blancs La Bolorée 2010
Pinot Blanc
Nez pâtissier, puis belle matière équilibrée.
Fine effervescence.
Une jolie bulle apéritive.
Bien



Des blancs

Domaine Gangloff Condrieu 2016
Le meilleur blanc de la soirée.
Très belle aromatique racée de viognier.
Matière imposante sans lourdeur pour autant.
Belle et rare finale épicée.
Excellent
À servir plutôt frais et à boire je pense.

Didier Dagueneau Pouilly-Fumé Pur Sang 2001
Nez entêtant de réduction et de terre mouillée, puis plus variétal. Un peu déstabilisant mais attachant.
Matière volumineuse et tendue.
Finale un peu stricte et courte.
Bien seulement...effet millésime ou trop tard ?

Gilbert Picq & ses Fils Chablis Vieilles Vignes 2014
Une aromatique assez évoluée laissant penser que ce vin est déjà sur le déclin.
Assez bien

Gilbert Picq & ses Fils Chablis 1er Cru Vaucoupin 2002
Belle fraîcheur aromatique pour ses 20 ans.
Matière un peu décharnée néanmoins et finale assez courte
Plutôt Bien



Des rouges

Alain Graillot Crozes-Hermitage La Guiraude 2012
Déception pour cette bouteille en hommage à son géniteur récemment disparu.
Peu avenant de façon générale, que ce soit l'aromatique ou en bouche, matière en 1/2 corps.
Assez bien seulement...Problème de bouteille...ou pas ?

Rene Rostaing Côte-Rôtie La Landonne 2010
Une côte rôtie aux airs de Châteauneuf, très mûre et riche, mais sapide et suffisamment équilibrée pour procurer bien du plaisir.
Plutôt Excellent même si je préféré les côte-rôtie plus fraîches.
Apogée dans 5 ans ?

Domaine des Tours Vaucluse rouge 2007
La patte Reynaud est bien présente, mais le millésime extrême aussi, apportant beaucoup de richesse et moins de fraîcheur qu'habituellement.
Sacré tour de force tout de même de proposer un vin d'une telle puissance et profondeur pour une dizaine d'euros !
Plutôt Excellent même si je ne suis pas fan de ce millésime en Rhône sud.
A servir frais

Domaine Gangloff Côte-Rôtie La Sereine Noire 2005
En magnum
Malheureusement, un vin très stricte du nez à la bouche, ne procurant que bien peu de plaisir...Quel dommage
ED ? 



Des sucres

Niepoort Porto Vintage 1966
Le vin de la soirée à mon palais.
Superbe robe claire et cuivrée.
Grande aromatique de porto, précise et au large spectre.
Certes le mutage se ressent mais c'est très équilibré.
Grande longueur
Bien heureux d'avoir goûté un grand Porto d'une soixantaine d'années.
A boire pour lui-même.
Grand

Château de Suronde Quarts de Chaume Grand Cru 2005
Bien joli liquoreux, de grande richesse.
Très belles notes de raisin confits, dattes.
Peu d'acidité.
Plutôt Excellent
À servir frais.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune

 

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., dt, tht, Super-Pingouin, Jean-Bernard, legui, Galinsky, denaire, bertou, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Krabb, Oyaji-sama, LucB, Papé, sebus, Frisette, flupke14, Med, starbuck, the_ej, Fredimen, Kiravi, Garfield, DavidNa, Ilroulegalet
24 Mar 2022 09:28 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94653
  • Remerciements reçus 24264
Tes notes étaient... au pied de ta chaise, Max !
Nico pourra donc te confirmer si tu as bonne mémoire ou non...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
24 Mar 2022 17:58 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1479
  • Remerciements reçus 1652
Les parisiens arrivant en mode klaxon italien pour les Grands Jours, nous nous retrouvons pour une belle soirée.

Si tout ne s'est pas goûté merveilleusement, ce fut un agréable moment en agréable compagnie.

Weingut Heymann-Löwenstein Riesling Fantasie der Schieferterrassen 2016

Bulle rapidement identifiée comme un riesling, avec une bulle légère et crémeuse type "frizzante".
Aromatique exotique, bouche ronde, pas mal de sucre.
Agréable mais vite lassant.

Roses de Jeanne / Cédric Bouchard Pinot Blanc Champagne Blanc de Blancs La Bolorée 2010

Nez sur l'ananas exotique, notes pâtissières.
Bulle fine mais qui faiblit vite.
Bouche plus en largeur qu'en longueur.
Équilibre correct.
Bon mais sans plus.



Des blancs

Domaine Gangloff Condrieu 2016

Contrairement à Maxime, si l'aromatique est exotique, passion, pointe de menthe, je n'ai pas placé ce vin en Viognier.
La matière imposante sans lourdeur m'a emmené à Chateauneuf surtout par l'acidité ressentit.
Belle longueur.
Un vin complexe et très agréable, un très bon vin.

Didier Dagueneau Pouilly-Fumé Pur Sang 2001

Robe légèrement dorée.
Nez nez réduit, chien mouillé, pas fou.
Matière puissante, finale stricte, beaucoup de tension mais presque trop pour que cela soit vraiment réussi.
Un bon vin mais je n'ai pas accroché.

Gilbert Picq & ses Fils Chablis Vieilles Vignes 2014

Nez fromager, bouche assez plate.
Évolution assez marquée, je n'ai pas aimé.

Gilbert Picq & ses Fils Chablis 1er Cru Vaucoupin 2002

Même Cr que Maxime.



Des rouges

Alain Graillot Crozes-Hermitage La Guiraude 2012

Robe grenat trouble.
Nez sur le poivron, mais ça sent le cabernet franc ça!
Bouche faible, astringente.
Finale dure et sans plaisir.
Je n'ai pas aimé.

Rene Rostaing Côte-Rôtie La Landonne 2010

Belle robe violette, sombre.
Nez puissant sur l'olive, très expressif.
La bouche est mûre et riche, la finale est sapide et équilibrée.
Très belle longueur.
Un très bon vin qui malgré tout a eu de la peine à m'enflammer

Domaine des Tours Vaucluse rouge 2007

Même CR que Maxime, joli tour de force du domaine.
Certains avaient même évoqués d'autres vins plus prestigieux de la galaxie Reynaud.

Domaine Gangloff Côte-Rôtie La Sereine Noire 2005

Robe trouble mais trouble...
Nez étrange...
Bouche horrible, la sensation d'une acidité tellement marquante qu'on sent toutes les papilles de sa bouche crier "à l'aide je brûle"
Je ne sais pas si ce vin a été bon mais là c'est franchement mauvais sur cette bouteille et pourtant je n'aime pas écrire cela.



Des sucres

Niepoort Porto Vintage 1966

Superbe robe maduro.
L'aromatique est superbe, havane, bois précieux.
Équilibre d'école, superbe buvabilité.
Grande longueur
Majestueux.

Château de Suronde Quarts de Chaume Grand Cru 2005

Joli sucre avec un joli nez sur les fruits secs, dattes.
Au contraire de Maxime j'ai trouvé un fort niveau d'acidité pour un tel sucre qui m'a rendu l'ensemble très plaisant.
Un excellent sucre pour finir.

Merci de m'avoir lu.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, Super-Pingouin, Jean-Bernard, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, starbuck, the_ej, Fredimen, Kiravi
25 Mar 2022 13:08 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5508
  • Remerciements reçus 8722

Les parisiens arrivant en mode klaxon italien 

A mettre Parisien et Italien dans la même phrase cette semaine, il y avait une forte probabilité d'avaler sa trompette par l'embout 

Sylvain
25 Mar 2022 13:48 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94653
  • Remerciements reçus 24264
Weingut Heymann-Löwenstein, Riesling Fantasie der Schieferterrassen, 2016

 

Robe nettement dorée.
Nez pétrolée, sur les fruits jaunes, une certaine richesse.
Confirmation de la richesse en bouche avec une perception un bancale de sucrosité un peu positionnée à côté d'une acidité ferme.
La bulle est trop faible et creuse pour accélérer vraiment l'ensemble.
Finale pas très convaincante, manquant d'harmonie.


Champagne Roses de Jeanne, La Bolorée, 2010
Dégorgé en avril 2014

 

Robe jaune paille.
Joli nez pur et bien mûr, sur la brioche, la pâte d'amande.
Bouche ample et richesse, vineuse, avec une petite pointe de richesse qui frôle la sucrosité.
Goûts purs, un peu pâtissiers et qualité de bulle remarquable.
Finale pleine, un peu replète peut-être.
Bien à très bien mais pas pour fan de non dosés.


Domaine Gangloff, Condrieu, 2016

 

Robe jaune paille.
Superbe nez précis, élégant, très complexe avec une générosité (fruits jaunes) qui sait ne pas verser dans l'opulence.
L'aération libère de très belles notes de verveine, de thym citron.
Bouche dense, vineuse, sur une matière ample bien accélérée par des amers classieux.
Seule réserve pour ma part concernant la finale un peu trop capiteuse à mon goût et qui limite l'envie de se resservir.
Très bien !


Domaine Gilbert Picq et ses fils, Chablis Vieilles Vignes, 2014

 

Robe sur un doré franc.
Nez comme entre deux âges, plus cristallin minéral et pas encore miellé. C'est floral et curieusement beurré pour un vin de cuve.
Bouche un peu sévère, salivante et nerveuse mais peu causante.
Finale citrique, sur des goûts pas très purs.
A revoir.


Domaine Gilbert Picq et ses fils, Chablis 1er cru Vaucoupin, 2002

 

Robe bouton d'or.
Beau nez délicat, sur la craie, les fleurs blanches.
Bouche pleine et droite, très mobile sur le palais, jeune d'expression et de tonus.
Finale déliée, avec une belle réserve de puissance.
Très bien.


Domaine Didier Dagueneau, Pouilly-Fumé, Pur Sang, 2001

 

Robe nettement dorée.
Beau nez expressif, sur le citron vert, des notes minérales et mentholées, avec une petite évolution sur le gazole.
Bouche ferme, vineuse mais raide, sur une acidité dominante qui raye un peu le palais et manque un peu de confort.
Goûts plus austères qui augmente le ressenti d'austérité.
Finale mordante à la limite de l'aridité.
Un vin un peu trop intellectuel pour apporter un vrai plaisir.


Domaine Alain Graillot, Crozes-Hermitage, La Guiraude, 2012

 

Robe bordeaux avec une petite évolution.
Joli nez sur le tabac, les fruits noirs, un côté légèrement terreux et une petite pointe réduite sur le praliné.
Bouche illisible, creuse et dévorée par une acidité piquante qui bride toute expression de plaisir.
ED ?


Domaine Rostaing, Côte-Rôtie, La Landonne, 2010



Robe sombre.
Nez causant, présent, sur les fruits noirs, l'olive noir, une pointe végétale un peu poivrée.
Bouche jeune, épaulée, sur une matière dense et carrée, une acidité haute pour un ensemble tout jeune qui manque de confort pour mes fragilités.
Les goûts sont en phase avec le nez.
Finale puissante aux tanins très présents.
A revoir car bien trop jeune pour mon pdf.


Domaine des Tours, Vin de Pays de Vaucluse, 2007

 

Robe grenat tuilée.
Joli nez sur le loukoum, la menthe poivrée, l'orange sanguine.
Bouche comme un bonbon, sur une sucrosité très présente mais sauvée de l'écoeurant par une amertume qui trouve sa place dans le vin afin de l'étirer.
Goûts sur la confiture de fruits rouge, très nettement la rose.
Finale roborative avec de fortes chaleurs qui, si elle n'appelle pas forcément à se servir goulument trois verres apporté néanmoins un certain plaisir lascif.
Bien+


Domaine Gangloff, Côte-Rôtie, La Sereine Noire, 2005
Magnum

 

Robe grenat sombre.
Nez correct sans être flamboyant non plus, sur les fruits noirs, la viande fumée, l'olive.
Bouche redoutable, sur une acidité littéralement cisaillante qui dévore avec violence une matière raide et sèche sans aucune chair.
Finale piquante qui ne provoque que des grimaces.
Moins végétale d'expression que sur la bouteille partagée avec les PACA mais encore plus dure d'expression.
Un vin qui semble tout simplement raté.


Niepoort, Porto Vintage, 1966

 

Robe saumonnée tuilée très claire, presque grisonnante et avec un un dépôt important.
Superbe nez au bouquet complexe, sur le caramel brun, la figue, la banane séchée, des notes de noisettes et de noix de pécan, presque de réglisse.
Bouche délicieuse, capiteuse et suave, sur une richesse bien mobilisée par l'acidité mais surtout sur une complexité de goûts et une capacité d'allonge assez remarquable.
Finale sirupeuse, d'une générosité remarquable.
Superbe vin à siroter pour lui même avec du temps pour soi.
Excellent !


Château de Suronde, Quarts de Chaumes, 2005

 

Robe ambrée très claire.
Nez évolué mais finalement assez délicat, sur la poire tapée, le raisin de Corinthe, la confiture de coing et une pointe de fruits secs.
Bouche déliée, sur une jolie liqueur fraîche bien mobilisée par une trame acide bien présente.
Goûts nets, avec de la fraîcheur qui se prolongent sur une belle finale franche.
Très bien.



Un grand merci à nos amis beaunois pour leur accueil magnifique de générosité, Nico et Lulu, nos hôtes du soir, en tête.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., tht, Olivier_26, Super-Pingouin, legui, Galinsky, bertou, Jean-Loup Guerrin, Krabb, Papé, starbuck, the_ej, ysildur, Fredimen, Kiravi, Garfield, DavidNa
26 Mar 2022 11:38 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 471
  • Remerciements reçus 749
Hello, Très jolie soirée effectivement, où l'amitié a tout de même fait plus d'étincelles que les vins dégustés...

Je passe sur la première bulle, Weingut Heymann-Löwenstein, Riesling Fantasie der Schieferterrassen, 2016, qui m'a parue bien dissociée, entre l'acidité dantesque du cépage et le sucre (rajouté ?).

En revanche, la seconde Roses de Jeanne, La Bolorée, 2010 m'a beaucoup plu. Un nez très élégant, assez évolué, sur le beurre, la brioche... C'est riche, c'est bon.. .mais ça n'est pas du chardo ! Joli.

Voici ensuite un Condrieu de Gangloff 2016 qui me réconcilierait presque avec le viognier ! J'avais noté "nez très bourguignon", j'étais donc très juste ;)

La paire de Chablis de chez Picq est intéressante... Le Vieilles vignes 2014 a un nez qui truffe, mais une bouche assez (trop ?) serrée qui freine un peu le plaisir. Le Vaucoupin 2002 fait très très jeune, impossible de se dire qu'il a 20 ans ! J'ai beaucoup aimé.

Arrive ensuite un vin qui ne trompe pas sur son origine : sauvignon. Mais classe, hein. un nez très élégant, c'est en bouche que ça se gâte : trop strict tout ça. Dommage pour ce Pouilly Pur Sang de Didier Dagueneau, 2001.

On passe aux rouges, avec - curieusement - aucun pinot noir, alors qu'on est au coeur de la Bourgogne ;)
D'abord ce Crozes-Hermitage, Guiraude 2012, d'Alain Graillot. Difficile de prendre du plaisir, ça paraît un peu passé, usé. Un nez nature, une bouche sur la griotte à l'eau-de-vie... bof
La Côte-Rôtie Landonne de Rostaing 2010, fait très très jeune et pour tout dire pas très aimable.

Du coup, quand se présente le fameux domaine des Tours 2007, on ne va pas bouder son plaisir : un nez sur les fruits rouges, un peu confits, une bouche riche, avec une légère sucrosité, c'est gourmand, mais on n'en boirait tout de même pas des litres...

Retour aux affaires sérieuses avec une autre Côte-Rôtie, Serine noire 2005 de chez Gangloff, en magnum. Le nez ne trompe pas sur l'origine, ça sent la jolie violette. E revanche, ça se gâte en bouche, avec une grosse acidité. Problème de bouteille, de cuvée ? bizarre.

Avec le plateau de fromages, un vin muté... ce Porto Vintage de Niepoort, 1966 est une première pour moi. J'avoue ne pas avoir toutes les clés pour décrypter, mais ça m'a paru plutôt bon. Pas très gourmand, sans doute à cause de son âge. Mais j'ai bien aimé.

Et enfin, un gros sucre pour la route, un Quarts de Chaumes du Château de Suronde, 2005. Grosse gourmandise, caramel, tarte tatin, et une belle longueur. ça se sirote très très bien tout ça !

Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, Jean-Bernard, Galinsky, bertou, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck, the_ej, Fredimen, Kiravi, Garfield
28 Mar 2022 11:35 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1732
  • Remerciements reçus 1158
Ahhh Suronde ! Nostalgie nostalgie….

Thien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
28 Mar 2022 17:34 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck