Nous avons 1593 invités et 15 inscrits en ligne

LPV Beaune #37 : on aère la Grange

  • vvigne
  • Portrait de vvigne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041

LPV Beaune #37 : on aère la Grange a été créé par vvigne

LPV Beaune #37 : on aère la Grange

Chers Lpviens,

titre douteux j'en conviens...mais bon, on fait ce qu'on peut hein
Bref, c'est à mon tour de recevoir les copains dans la Grange à la maison pour leur faire déguster quelques quilles à l'aveugle.
6 convives pour les 7 bouteilles que voici.

En apéro, une bulle
Frédéric Savart  Premier Cru l'Ouverture brut
100% Pinot noir, dégorgement mars 2017
Belle aromatique champenoise, assez jeune.
Matière en 1/2 corps, au toucher un peu strict.
Mousse assez abondante mais fine.
Finale un peu courte en l'état.
Évolue bien à l'aération.
Au final, un blanc de noir assez léger et trop jeune à mon palais.
Une déception donc pour une première rencontre avec ce vigneron. Les convives semblent avoir plus apprécié.
Assez bien (seulement)
A garder


En entrée, avec une tartine houmous / anchois / agrumes, deux blancs
Marc Rougeot-Dupin Corton-Charlemagne 2013
Robe claire et jeune.
Beau et intense nez bourguignon sur le pétard, l'amende.
Matière ample et souple, assez grasse. Joli fond. Légère sucrosité.
Belle finale sapide, longue et évitant la lourdeur.
Au final, un bien beau et classique blanc local, qui manque tout de même d'un peu de personnalité pour aller plus haut.
Très bien à Excellent
À boire / A garder

M. Chapoutier St. Joseph Blanc Les Granits 2012
Robe jaune intense.
Nez discret mais fin et complexe, évolutif, sur les fruits jaunes, puis les épices, la violette.
Matière ample et glycérinée, légère sucrosité, beaux amers séveux.
La finale est elle aussi de grande qualité, suffisamment fraîche et de belle persistance.
Au final, un très beau St Joseph, à parfaite maturité, racé, jouant dans la cour des beaux Hermitage.
Excellent
Plutôt à boire

Dans ce duel de blanc, avantage au St. Joseph pour son supplément de complexité et de race.

Avec veau et girolles grises, deux rouges nuitons 2016
Laurent Ponsot Chambolle-Musigny Cuvée de la Violette 2016
Aromatique discrète sur les fruits rouges, quelques notes d'évolutions aussi sur le champignon.
Matière en 1/2 corps au toucher dur dur...
Finale peu confortable, acide et courte.
Bref, un Chambolle bien trop stricte pour apporter du plaisir... Effet millésime ou plus simplement un domaine peu recommandable ?
Pas de plaisir...
A attendre au cas ou...

Forey Père et Fils Vosne-Romanée 1er Cru Les Petits Monts 2016
Robe assez intense.
Belle aromatique, assez mûre.
Matière en 1/2 corps, acidulée, toucher un peu stricte à mon palais.
Finale jeune mais salivante, de longueur modérée
Au final, un joli pinot, assez juteux.
Mais je dois avouer que je ne retrouve pas les qualités attendues pour un si beau terroir. Le millésime ne doit pas aider j'imagine.
Les copains ont plus apprécié.
Assez bien (seulement)
A attendre

Dans ce duel de nuitons 2016 décevant, avantage au Vosne, mais surtout lié à la faiblesse du Chambolle...En tous cas, millésime difficile visiblement.

Avec le fromage, un rouge "prestige"
Penfolds Grange 1996
carafée 3h
Nez ouvert, notes boisées "internationales" type coco mais sans excès, épices, balsamiques. Difficile de deviner la syrah.
La matière est ample et structurée par de nobles tannins.
Longueur importante et racée.
A l'aération, le vin prend de l'ampleur et dépasse la première impression de "too much".
On devine la race qui en fera sûrement un grand vin dans 20 ans. Mais ce n'est pas encore le cas.
Excellent
A attendre

En dessert, avec le cheesecake mangue
Château Lafaurie-Peyraguey 1986
Belle robe brillante légèrement cuivrée.
Très beau nez sauternais, riche mais précis et intense.
Matière du même acabit, équilibrée malgré la sucrosité encore bien présente.
La finale est suffisamment fraîche et persistante pour prolonger le plaisir.
Au final, un excellent liquoreux qui fait honneur à cette grande appellation.
Excellent
À boire / A garder


LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dt, Olivier_26, Super-Pingouin, Jean-Bernard, denaire, sideway, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, GAET, starbuck, leteckel, rafalecjb, Garfield, Vesale, Jean F
09 Nov 2022 12:08 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6434
  • Remerciements reçus 6447

Réponse de Vaudésir sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

J'ai toujours préféré 2016 à 2015 en Cotes de Nuits après je n'en ai pas rebu depuis quelques temps et ils ont peut-être évolués.
Stephane 
09 Nov 2022 13:13 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1142
  • Remerciements reçus 5980

Réponse de Garfield sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

je trouve les 16 plutôt fermés, blancs comme rouges actuellement en effet, espérons que ça soit passager

Charles
09 Nov 2022 13:29 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668

Réponse de Krabb sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

Une belle dégustation à nouveau et avec un Maxime qui devait être dans un jour racine, car il avait la serpette bien aiguisée !

En apéro, une bulle
Frédéric Savart  Premier Cru l'Ouverture brut
100% Pinot noir, dégorgement mars 2017
Aromatique exotique, pomelos
Mousse présente, bulle assez fine.
La matière est agréable mais le vin est servi un peu chaud et cela amplifie une certaine lourdeur en finale.
Longueur correcte.
Un bon vin mais les conditions de service l'ont desservi.


En entrée, avec une tartine houmous / anchois / agrumes, deux blancs
Marc Rougeot-Dupin Corton-Charlemagne 2013

Robe or clair, signe de jeunesse.
Beau et intense nez bourguignon sur le pétard, le souffre.
Matière ample et souple, assez grasse. Belle allonge.
Belle finale sapide.
Un très bon vin que je pensais être un St Aubin 1er cru.

M. Chapoutier St. Joseph Blanc Les Granits 2012

Robe jaune intense, reflets orangés.
Nez avec une pointe de terpènes, orange, je pense immédiatement à un riesling.
La bouche immédiatement corrige cela, la matière ample et glycérinée, la pointe de chaleur, d'alcool et les amers laissent penser à un vin sudiste.
Le nez gagnera en complexité sur des notes exotiques.
La finale est belle, fraîche et persistante.
Un vin remarquable que j'ai adoré ! Merci Nico.


Laurent Ponsot Chambolle-Musigny Cuvée de la Violette 2016

Robe grenat, nez de pinot, fruits rouges.
Je rejoins Maxime pour le reste, une acidité XXL m'emmenant sur un Nebbiolo mal travaillé.
Finale peu confortable, acide et courte.
Je n'ai pas aimé du tout, je dirais même, et c'est rare, une très mauvaise bouteille.

Forey Père et Fils Vosne-Romanée 1er Cru Les Petits Monts 2016

Robe assez intense, grenat clair, reflets brillants.
Belle aromatique, fruits noirs, ronce.
La bouche est accueillie par une note de tabac agréable, un végétal noble se déploie ensuite et rend le tout très agréable.
Finale jeune et salivante, belle longueur.
Un excellent vin.

Penfolds Grange 1996
carafée 3h
Nez ouvert, notes boisées, épices, balsamiques, vanille.
La matière est là, opulente et classieuse,avec de beaux tannins.
Belle longueur avec une finale vanillée qui laisse penser que l'élevage n'est pas entièrement intégré.
Néanmoins, c'est beau et quelle puissance contenue.
Un excellent vin qui en a sous la pédale.

En dessert, avec le cheesecake mangue

Château Lafaurie-Peyraguey 1986

Belle robe cuivrée.
Je ne suis pas sucre alors je vais m'arrêter là !
J'ai pensé à un Rivesaltes

Un grand merci à nos hôtes pour ce bon moment et à bientôt !

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, denaire, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, starbuck, leteckel, Garfield, Vesale, Ilroulegalet, Jean F
09 Nov 2022 13:39 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6963
  • Remerciements reçus 6132

Réponse de Frisette sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

Que 2016 soit dans une période de fermeture, je veux bien l'entendre, mais que se soit un millésime difficile (qualitativement j'entends),  j'ai comme un doute...

Flo (Florian) LPV Forez
09 Nov 2022 20:58 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95035
  • Remerciements reçus 25068

Réponse de oliv sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

Je crois bien me souvenir que Chambolle avait pris cher de gel et de grêle en 2016.
Cela peut expliquer la maigreur ressentie.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck
09 Nov 2022 21:48 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 515
  • Remerciements reçus 777

Réponse de No Sport sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

Je crois bien me souvenir que Chambolle avait pris cher de gel et de grêle en 2016.
Cela peut expliquer la maigreur ressentie.

Le Monde 31-3-17 : "C’est que l’année 2016 est cruelle, tant la récolte a été d’une hétérogénéité folle selon les appellations… qui ne sont parfois séparées que par un chemin : chambolle-musigny a perdu 40 % de raisins par rapport à 2015 tandis que son voisin, à 1 km au nord, ­morey-saint-denis, a fait des vendanges d’une quantité exceptionnelle."
10 Nov 2022 16:22 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3129
  • Remerciements reçus 4815

Réponse de tomy63 sur le sujet LPV Beaune #37 : on aère la Grange

Je crois bien me souvenir que Chambolle avait pris cher de gel et de grêle en 2016.
Cela peut expliquer la maigreur ressentie.


Petits rendements naturels peut aussi signifier grosse concentration sur le peu de baies qu'il reste. C'est probablement plus flagrant sur les Bourgognes rouges 2012 que les sur les 2016 par exemple. Mais les Chambolle 2016 ne sont pas maigres en théorie.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir, Frisette, Jean F
10 Nov 2022 16:49 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck