Nous avons 1141 invités et 6 inscrits en ligne

Rencontres dinatoires entre amis - Episode 23

  • peterka
  • Portrait de peterka Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1592
  • Remerciements reçus 3086
Nouvel épisode de ces magnifiques rencontres, cette fois chez Simone et Daniel. Qu’ils soient à nouveau remerciés pour leur accueil toujours des plus amical et leur compétence en cuisine et en cave.
Comme d’habitude, tous les vins sont servis à l’aveugle (trois par trois) puis sont dévoilés avant de passer à la séquence suivante.
A l'apéritif, en revanche les vins seront servis séparément, toujours à l'aveugle.

Crème carotte et potiron / Saumon fumé

Champagne Bérêche Brut Réserve
100% chardonnay. Dégorgement 10/2019. Dosage : 7 gr
La robe présente un aspect assez évolué qui ne va pas se ressentir au nez. Au contraire, on a un bouquet frais de citron confit, de fruits blancs et d’herbes aromatiques associé à des notes craie très présentes à l’aération et un soupçon de noisette. En bouche, la petite note oxydative de l’attaque est vite évacuée par une grosse fraîcheur fruitée. C’est mûr mais élancé et très élégant. Et la belle persistance finale, toute en délicatesse renforce ce côté assez aérien où le dosage à 7 gr se fait complètement oublier. Très beau champagne d’apéritif.

Cake tomate & olives / croquette chorizo & trois fromages

Champagne J.-M. Sélèque Partition 2008 7 parcelles 2ème lecture
Sélection de 7 parcelles sur Pierry. La 2ème lecture bénéficie d’un vieillissement prolongé sur lattes (10 ans au lieu de 5 pour la 1ère lecture-cuvée « partition » normale). Assemblage de 72% chardonnay, 14% pinot noir et 14% pinot meunier. Vinification en futs de chêne de 350 et 600 litres. Dégorgement 02/2018. Dosage 1,5 gr.
Premier nez évoquant la peau de poulet rôtie puis des notes de silex et de fruits secs. Ensuite les fruits se manifestent : coing, agrumes associés à une touche végétale et épicée (cardamome) ainsi qu’à une trace d’élevage sous bois. En bouche, la matière est onctueuse, riche et mûre à peine soutenue par une bulle évanescente. Le vin se pose en largeur et manque un peu de fraîcheur pour contrebalancer sa rondeur. Quelques amers en fin de bouche donnent une touche plus rustique et l’ensemble y perd un peu en élégance. Jolie longueur sans plus. Clairement un champagne ambitieux qui donnera sa mesure à table et moins en dégustation pure.

Pizza gaufre au fromage / caviar de courgettes, crème parmesan

Champagne Boizel Cuvée Sous Bois 2000
Assemblage de 50% pinot noir, 40% chardonnay et 10% pinot meunier. Vignobles à Chouilly, Verzenay et Bouzy. Vinification en futs de chêne. Dégorgement 10/2019. Dosage inconnu, indication : la cuvée 2008 est dosée à 3 gr…
Bouquet  plutôt discret au départ sur l’amande grillée, le miel, l’abricot, le kiwi et les épices avec une note plus végétale rappelant le gratin d’asperges. A l’aération, une petite salinité s’ajoute avec curieusement une petite nuance de sucre candi. La bouche est magnifique, vineuse, concentrée et en même temps bien fraîche et pleine de fruit mûr. Discret à l’attaque, le boisé se montre plus insistant en fin de bouche et impacte la longueur finale qui a tendance pour le coup à se refermer sur elle-même. Champagne de grande classe à servir sur un plat élaboré.


Foie gras mi-cuit de la région

Au service, le riesling, hors France, saute au nez de la plupart , quoique….
Weingut Heymann-Löwenstein Riesling GG Uhlen Laubach 2012
Terrassen Mosel (Winningen). Vieilles vignes, en grande partie franches de pied, plantées sur un coteau sablo-schisteux à forte teneur en calcaire et en très forte pente (alt. 75-240m). Orientation SSO. Vinification et élevage sur lies en foudres pendant 18 mois
Bouquet puissant et complexe avec des notes terpéniques puis fumées, rôties et lardées originales. Derrière, dominent les fruits exotiques, les agrumes (surtout pamplemousse), l’abricot et quelques senteurs plus légères évoquant les litchis. L’arrière plan est, quant à lui, clairement minéral. La bouche est dense et volumineuse avec une grosse énergie interne mais aussi de la subtilité et de l’élégance. Persistance finale intense sur le pamplemousse rose et des amers de grande classe. Grand riesling sec dans la force de l’âge

Weingut Von Schubert Maximin Grünhauser Abtsberg Auslese Fuder 87 2011
Ruwer (Mertesdorf). Coteaux pentus de schistes bleus. Exposition SE à SO. Teneur en SR aux alentours des 130 gr/lit. selon les millésimes.
Bouquet fin et délicat, presque ensorcelant, sur la verveine citron, les agrumes confits, l’ananas, la mangue et l’abricot avec une touche florale élégante (aubépine et autres fleurs blanches) et un substrat de pierre humide. La bouche est huileuse et sucrée mais d’une élégance superlative grâce à sa fraîcheur et à son équilibre général. Le sucre reste marqué, bien intégré mais doit encore se fondre pour que la matière s’affine et gagne en verticalité. Très grande persistance sur les fruits exotiques bien mûrs. Très beau vin en devenir et sans doute grand dans 10 ans.

Domaine J.M. Deiss Schoenenbourg 2005
Bouquet assez discret sur les fruits confits, les épices, le cuir, le caramel avec des notes de cire et de sucre candi. Le tout est enveloppé d’un voile salin qui donne un peu de relief au tout. La bouche est ferme, concentrée et d’une grande fraîcheur. Le sucre est parfaitement intégré et assez peu perceptible tel quel. Cela demeure malgré tout très introverti et le vin peine à décoller. En revanche, la densité de matière est garante d’une persistance finale impressionnante.


Brandade de cabillaud, citron vert, tomates

Au service, la tablée pense vite à du chardonnay mais il y aura un pirate qui ne se dévoilera que tardivement.
Domaine Henri Germain Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot 2008
Premier nez sur le pralin et le chien mouillé puis pot pourri d’herbes aromatiques sèches et senteurs de fruit blancs (mirabelle), de groseille à maquereaux et de rhubarbe confite. La bouche est vive à l’attaque et se poursuit sur un fruit acidulé avec une matière tendue et presque tannique. C’est net, précis et vertical. Belle longueur effilée sur la groseille pas trop mûre. Pour mon goût, un peu plus de confort de bouche aurait été le bienvenu.

Domaine Jacques Prieur Puligny-Montrachet 1er cru Les Combettes 2012
Premier nez beurré avec un élevage au boisé lacté encore sensible. On perçoit ensuite des senteurs de tarte aux pommes avec des notes florales et épicées. C’est mûr, ouvert mais pas très complexe.  La bouche propose une combinaison de fruits mûrs et de boisé. C’est rond, plutôt ample avec un bon équilibre général, mais aussi un peu brouillon et sans grande définition. C’est un vin plus confortable qu’élégant d’autant que quelques amers s’invitent en fin de bouche. Longueur correcte impactée par les amers et le bois.

Domaine François Chidaine Montlouis Les Bournais 2017
Bouquet avenant avec une pointe de sucre candi qui flotte par-dessus mais surtout axé sur les fruits à pépins (pomme jaune, poire) et les herbes aromatiques. C’est séducteur sans être extrêmement complexe pour autant. Le vin exprime plutôt ses grandes qualités en bouche. C’est mûr, riche, ample et juteux avec un équilibre parfait et une grande élégance de style. Finale bien persistante avec un fruit éclatant. Très belle bouteille qui évoluera encore.


Gratin de tagliatelles


Pour ce plat, on attendait des vins italiens… il n’y en aura qu’un seul.
Az.Agr. Elio Grasso Barolo Casa Mate 2008
Lieu-dit sur le cru Ginestra dépendant de la commune de Monforte. Argilo-calcaire en pente assez forte orientée sud. Vignes de 30 ans en moyenne. Elevage en foudres de Slavonie.
Bouquet assez éthéré au départ avec des notes de sel au céleri et un peu de volatile. Par la suite, on retrouve les senteurs classiques évoquant le nebbiolo avec des arômes de fruits rouges (cerise, framboise) un peu confiturés, de fleurs séchées, de thé noir et une pointe de terre remuée qui donne du caractère. En bouche, on a une belle finesse de matière avec une fraîcheur un peu acidulée et des amers plus marqués en fin de bouche où s’impose également un relent alcooleux. Les tanins sont fins et intégrés et soutiennent une persistance appréciable mais un peu chaleureuse.

Domaine Jaboulet Hermitage La Chapelle 2001
Bouquet expressif d’abord fumé avec des nuances de jus de viande et de lard puis s’imposent des senteurs plus profondes de fruits noirs et d’épices (noix de muscade, clou de girofle, cannelle) avec une touche de réglisse et de sous-bois. On reste dans des nuances un peu sombres tout étant d’une belle élégance. La bouche est ferme, juteuse, presque délicate et d’une gourmandise inattendue. La matière est bien en place et parfaitement équilibrée jusque dans la longue finale fruitée empreinte d’une classe certaine mais où de petits tanins surgissent de manière un peu plus sérieuse.

Cellars Mas Doix Costers de Vinyes Velles Doix 2005
Très vieilles vignes parfois centenaires de grenaches et carignans (respectivement 48 et 50%) plantés sur des collines de llicorella (ardoise brun-noir en décomposition avec inclusion de quartz) dans le Priorat. Surplus : 2% merlot. Fermentation en cuve inox et élevage en barriques neuves pendant  16 mois. Le domaine a été créé en 1998.
Premier nez au boisé un peu lacté qui s’évacue vite vers des senteurs de cerise confite, confiture de fruits noirs, violette, épices orientales, tabac, chocolat noir et baie de genévrier écrasée. C’est plutôt complexe avec beaucoup de maturité et une pointe d’alcool qui traîne sans être génante. La bouche propose autant de netteté et de précision que de mâche. Les tanins sont veloutés, le fruit présent et la matière fine et fraîche malgré sa puissance. Le tout fait preuve d’équilibre et d’une belle persistance finale sur les fruits mûrs épicés. Très beau vin à point.


Veau, carottes confites, purée de patate douce


Sur ce plat, Daniel annonce pour suivre trois vins de la même région et du même millésime. Le pinot noir de la Côte de Nuits est détecté de suite. Ce sera :
Domaine Pierre Naigeon Echézeaux 2009
Superbe nez expressif et complexe sur les fruits rouges et noirs, les épices douces, le cuir et un végétal noble avec des nuances plus kirschées et des notes de ronce. La bouche est nette et précise avec une fraîcheur fruitée remarquable et beaucoup de finesse pour compenser une matière que l’on aurait espérée plus concentrée mais qui ne porte pas préjudice à un ensemble pétri de classe et à la persistance finale prégnante.

Domaine Bouchard Père et Fils Echézeaux 2009
Nez ouvert sur la confiture de prune et la gelée de cassis avec des notes de tabac noir et de fumée. La bouche se montre puissante et fruitée avec des tanins fins bien mûrs. L’ensemble apparaît un peu « passe-partout » par manque de complexité et de précision mais il y a du vin et une belle longueur sur le fruit et quelques amers précieux pour son soutien.

Domaine Jérôme Castagnier Echézeaux 2009
Bouquet noble (quoique manquant un peu de détail) aux nuances d’abord plus végétales que fruitées. Senteurs de ronce, de feuille de cassis, de menthe avec des notes fumées et épicées (clou de girofle). Puis, enfin, s’imposent davantage les arômes de confiture de fruit rouge. La bouche est magnifique : pleine, dense et fruitée. On a beaucoup de présence et d’ampleur avec une matière structurée comme il faut et un équilibre parfait. Grande longueur finale pleine de fruit et de fraîcheur.A noter que seule la combinaison des vins 1 et 3 justifierait pleinement le statut de grand cru


Fromages


Domaine François Villard Côte-Rôtie La Brocarde 2007
Bouquet bien ouvert, fumé et lardé de premier abord, puis exprimant de belles senteurs de fruits noirs mûrs et d’herbes aromatiques évoquant principalement le laurier et la sauge. Quels notes grillées et de pierre chauffée au soleil s’y ajoutent. La bouche est élancée, fraîche avecdes tanins imperceptibles soutenant une matière délicate mais ample jusqu’à une finale persistante toute en élégance et en fruit.

Az.Agr. Elisabetta Foradori  Granato 2006Nez disert sur les fruits rouges et noirs avec des notes de cuir et de vanille sur un fond clairement végétal et minéral. La bouche fait preuve d’une classe évidente avec une matière superbe, ample, fraîche et aérée. Les tanins sont parfaitement enrobés et  donnent une assise intéressante à un ensemble qui donne cependant une impression globale de sérieux d’autant que la fin de bouche aurait gagné à offrir davantage d’élan et de longueur.

Tua Rita Rosso Toscana Syrah 2006
Vignoble de plaine à Suvereto dans les Maremme. Sols sablo-argileux mi-lourds et riches en fer. Elevage en barriques pendant 20 mois. La cuvée s’appelle désormais « Per Sempre ».
Très beau nez ouvert et assez complexe sur la confiture de mûre et de framboise, la tarte à la myrtille, le chocolat noir fondant et les herbes aromatiques. Des nuances torréfiées et éthérées enveloppent le tout, trahissant sans excès un élevage de classe et un alcool assez présent. La bouche est riche, puissante et ample avec des tanins gras mais veloutés encore bien sensibles. Malgré un alcool qui ne se cache pas, l’ensemble reste plutôt frais et propose une belle persistance, chaleureuse certes mais jamais lourde.


Clafoutis cerises et amandes


Tout arrive.On reste à l’eau…

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, Alex, Jean-Paul B., Sylv1, matlebat, jean-luc javaux, denaire, sideway, podyak, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Vaudésir, asoulier99, mauss.th, Papé, Agnès C, sebus, Frisette, Med, GAET, starbuck, leteckel, ysildur, vvigne, KosTa74, Remueur, Fredimen, Kiravi, Garfield, LEON213, Ilroulegalet, Kana, Allobroge, Droop
25 Oct 2023 11:15 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19548
  • Remerciements reçus 4601

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Rencontres dinatoires entre amis - Episode 23

On reste à l’eau.

Petits joueurs !

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, peterka
25 Oct 2023 12:12 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12732
  • Remerciements reçus 3593

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Rencontres dinatoires entre amis - Episode 23

Non mais, à l'eau quoi 
Merci Pierre pour ce superbe compte-rendu très complet et auquel je n'ai rien à ajouter...
Merci à tous pour la superbe après-midi et tout particulièrement aux maîtres d'œuvre 

jlj
25 Oct 2023 12:36 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2940
  • Remerciements reçus 307

Réponse de Gastronomix sur le sujet Rencontres dinatoires entre amis - Episode 23

Joli lapsus sur le nom du Montlouis.
25 Oct 2023 14:55 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 998
  • Remerciements reçus 208

Réponse de mauss.th sur le sujet Rencontres dinatoires entre amis - Episode 23

Les assiettes font autant envie que les bouteilles, on sent la passion de recevoir en plus de celle du vin.

Merci pour le partage, qui donne faim et soif!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B.
25 Oct 2023 16:36 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94259
  • Remerciements reçus 23581

Réponse de oliv sur le sujet Rencontres dinatoires entre amis - Episode 23

Les assiettes font autant envie que les bouteilles, on sent la passion de recevoir en plus de celle du vin.

Merci pour le partage, qui donne faim et soif!
 

Totalement en phase avec Thomas.
Quelle fantastique générosité !


Mais Pierre, didjiou, poste nous ça en format large qu'on puisse saliver encore plus fort.

 
25 Oct 2023 18:57 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck