Nous avons 2193 invités et 42 inscrits en ligne

Salon des Outsiders 2023 - JMQ

  • rafalecjb
  • Portrait de rafalecjb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 516
  • Remerciements reçus 1457

Salon des Outsiders 2023 - JMQ a été créé par rafalecjb

Salon des Outsiders 2023 - Pavyllon Alléno, Paris

Et voici un petit CR de mon passage au salon des Outsiders de JMQ.
Un salon que j’aime bien (si on sait éviter les heures de pointe). On a le temps de parler aux vignerons ou leurs représentants.
Je croise toujours des personnalités fort sympathiques :)  (dédicace au propriétaire du château Lajarre - dont je n’ai pas fait de CR - sa cuvée Eléonore sur 2020 s’est montré tout a fait remarquable, précis, dense, fin et hyper agréable, tout comme son propriétaire )


Château Brandes Bergeres 2020, Bordeaux Supérieur
Nez : fin, dense avec beaucoup de cassis
Bouche : concentrée, charnue. Au milieu de bouche, grosse charge tannique qui laisse un peu d’assèchement sur la langue. Notes de fer prononcées
Fin de bouche sur un côté barrique. Vin pas en place


Château Brandes Bergeres 2019, Bordeaux Supérieur
Nez : beaucoup plus expressif, ample avec un beau mélange cassis / framboises
Bouche : attaque veloutée, bouche opulente mais fraiche.
Beaucoup de rondeur, déjà un côté velouté. Finale de longueur moyenne.
C’est jeune, c’est évidemment à attendre mais très beau potentiel
15,5

Château de Pressac 2020, Saint Emilion Grand Cru
Nez: beau bouquet de fruits murs. De la profondeur et de la suavité dans l’expression
Bouche : Belle attaque, ronde, fraiche qui fait place au beau volume du vin.
La matière est moins concentré qu’au nez. Le vin s’estompe un peu au milieu.
Finale un peu large pour moi (manque de verticalité)
14-14,5

Château Dalem 2020, Fronsac
Nez : Assez chouette dans un côté classique mais expressif
Bouche : Très belle finesse en attaque. Le vin montre du corps relevé par une belle droiture qui lui donne beaucoup de fraicheur.
Milieu de bouche : il y a du jus ! Cassis, un trait végétal, beaucoup de tannins qui sont très fins. On sent vraiment une belle concentration
Très beau potentiel à mon sens !!
16 / 20

Château Dalem 2019, Fronsac
Nez : + expressif que le 2020
Bouche : Plus harmonieuse et plus épanouie à tous les niveaux. Le vin paraît immédiatement plus aérien que son petit frère (qui avait déjà ce côté là)
Je trouve cela très chouette. Gros potentiel ici aussi
16-16,5

Château Bellevue 2020, St Emilion Grand Cru
Nez : beau, expressif, cassis et menthol avec beaucoup de suavité
Bouche : Beaucoup de matière. C’est charnu, assez concentré. Il y du volume et de la fraicheur.
Seule la finale courte et peut-être un manque d’âme l’empêchent de grimper plus haut en l’état
14,5

Château St Pierre 2020, Pomerol
Nez : Très beau nez, beaucoup de finesse dans son expression. Il y a une sensation aérienne qui entoure les notes fruitées et florales
Bouche : Très belle rondeur en attaque, du volume, des tannins en très grand nombre mais pas agressifs du tout.
C’est bien trop jeune mais potentiel ++
16 / 20

Chateau Mazeyres 2020, Pomerol
Nez : Très chouette, un mélange fruité / floral avec beaucoup de nuances. Pointe cassis et végétale
Bouche : Explosion de fruits en attaque. Grosse densité de matière, du fond. Il y a déjà de la rondeur avec beaucoup de tannins présents.
C’est jeune mais gros potentiel à mon sens
15-15,5

Château Fonroque 2020, St Emilion Grand Cru
Nez : - présent sur Mazeyres (bu en parallèle)
Il y a à la fois moins de fruits et moins de volume
Bouche : charnue, dense mais là aussi moins expressif que le pomerol. Il y a quand même beaucoup de tannins très fins ce qui me fait dire aussi beau potentiel
14,5

Château Gloria 2020, St Julien
Nez : beau nez classique, cassis, pruneaux séchés, poivre et un léger boisé. Menthol en rétro
Bouche : attaque suave, un chouilla accrocheuse sur la langue mais avec une sensation velours déjà présente
Milieu de bouche : une petite acidité enveloppe le vin qui se montre charnu, dense avec de la concentration et de la fraicheur.
Gros potentiel pour moi et déjà beaucoup de  plaisir
16-17

Château Gloria 2019, St Julien
Au nez, le fruit frais ressort beaucoup plus que 2020. On a beaucoup de gourmandise, une explosion de nuances d’un panier de fruits frais avec une pointe léger chocolat/moka
Bouche : Belle attaque suave, veloutée sur une matière noble, dense, enrobée encore une fois d’une fine acidité qui donne beaucoup de fraicheur
C’est superbe. Potentiel +++
17-17,5

Domaine Blanck, Pinot Noir « F » 2018
Nez : cerises griottes, pointe de poivre, notes de fer
Bouche : attaque franche, matière plutôt suave. Beaucoup de corps. Pointe d’aspérité sur la langue au milieu de bouche ou le vin s’élargit un peu
Finale assez courte. C’est chouette mais ca manque de finesse pour moi
14,5

Mas Cabinele, Faugères 2021
Beau nez fruits (framboise, fraise et une note de crème). Puis des nuances fumées, pointe épices dans une enveloppe très florale je trouve
C’est très gourmand, très chouette
Bouche : attaque gourmande, ronde, hyper fraiche sur une matière suave, avec du corps sans aucune lourdeur. On a un côté dense et aérien à la fois.
C’est très très bon, 2ans dans la bouteille et ca sera superbe
16,5

Château d’Issan 2020, Margaux
Nez : beau nez, nuancé, beaucoup de couches olfactives. Cassis, cerises, poivre, menthol
Bouche : Grosse matière perçue, concentrée. Un chouilla asséchant sur la langue. Le vin se montre très jeune, on sens que c’est pas du tout en place. Mais il y a néanmoins de l’équilibre derrière ca, de la profondeur et beaucoup de fraicheur.
Potentiel ++
15-15,5

Château d’Issan 2019, Margaux
Nez : plus confus que 2020 mais + expressif aussi
Bouche : tout est un peu plus en place que le 2020, du volume et du corps.
Mais on sent un peu moins de profondeur que son petit frère.
Finale un peu brouillonne. Laissons lui du temps
15,5


Cheers

@marco
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Sylv1, sideway, bibi64, asoulier99, Agnès C, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, DaGau, Jojobiscotto, Ilroulegalet, SG75
20 Nov 2023 09:22 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 990

Réponse de DaGau sur le sujet Salon des Outsiders 2023 - JMQ

Sans prise de notes (mais un carnet avec les cuvées proposées et coordonnées des propriétés est fourni), et une première pour moi que cette 10ème édition dans les beaux salons du carré Ledoyen.

Les blancs avec l'excellence des grands crus, champagne de la Montagne de Reims Ployez-Jacquemart et riesling d'Alsace Paul Blanck. Et une cuvée marsanne du Clos de Venes en Languedoc, bien à mon goût.

Et Bordeaux alors? Château Nairac 2010, tout ce que l'on attend d'un barsac dans un grand millésime, équilibre sur le fil acidité en finesse fruité à la profondeur incroyable. Château Bastor-Lamontagne 2022 encore en fûts, richesse et complexité, quand massepain et pêche blanche priment sur les agrumes, et une fraîcheur qui évite le tout confit sucré, ça s'annonce grandiose et donne envie de retrouver cette cuvée, plus largement de goûter les liquoreux du millésime.

En rouge j'ai commencé en toute modestie par le cador, Pichon Baron 2017. Vu le prix on l'attend au tournant, on va être déçu, tout ça pour ça. Et bien non! Effet de séquence ou pas j'ai trouvé le vin tout simplement parfait. Un fruit d'une pureté et d'un équilibre séduisants en diable, avec une longueur bien nette où tout se livre sans rien regretter de la jeunesse des tanins. J'ai beaucoup aimé. Et c'était pas fini, Pibran 2018 toujours à Pauillac et vinifié par la même équipe, encore un délice, gourmand charnu, du volume en magnificence, par contraste un vin en amplitude plus qu'en longueur, quel fruit et là encore l'élevage en symbiose avec le fruit, déjà fondu en somme.
Après cela j'ai pas tout goûté mais difficile d'égaler l'enthousiasme ressenti et la surprise d'apprécier des cuvées si jeunes. Souvent 2019 (qui ressortait plus intense et fruité) et 2020 (plus austère avec une matière plus acide) les propriétés rive gauche expliquant avoir joué sur les proportions des assemblages pour bénéficier des maturités comparativement plus abouties en cépage cabernet sauvignon (qu'est ce ça va être pour le millésime 2021 alors). Et dire que l'on entend que bordeaux fait désormais des vins dans un style plus immédiat, quand même le fruit cuit c'est tannique, les vins j'imagine demandent bien souvent des années voir une bonne décennie d'attente pour aimabiliser leur matière à plaisir entier.
Une jolie découverte tout de même avec Château Angludet , des trois millésimes présentés 2014, 2019, 2020 tous fruités souples et charpentés, j'ai apprécié plus particulièrement 2019 pour son bouquet relevé épicé poivré. Du caractère de la personnalité des choix réussis, vraiment un margaux qui gagne à être connu.

Et encore une découverte pour finir avec les cuvées du Château Lajarre , le bordeaux supérieur hédoniste comme j'aime et vrai outsider classé gagnant, à boire!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé, GAET, Ilroulegalet
03 Déc 2023 08:16 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck