Nous avons 3073 invités et 13 inscrits en ligne

LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode

  • vvigne
  • Portrait de vvigne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 3984
LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode
Chers LPViens,

Nouveau grand moment à l'Épisode à Meursault : nous voilà entourés avec l'ami KRABB par les mêmes fous furieux qu'il y a un an, de passage dans la région pour leurs “modestes” emplettes bachiques locales. 

Du coup, mine de rien, c'est est en train de devenir notre Paulée de Meursault à nous ce rdv d'après Vente des vins, non mais ! 

Un grand merci au Nico et au Benni pour l'orga, l'ambiance, le service et la très bonne pitance.

Règle du jeu : 2 apports par convive / une belle cartouche + une belle "curiosité".
 
Bon il a fallu cracher tout du long, une vingtaine 20 bouteilles à goûter tout de même...d'où la valeur relatives des notes hein 


1 bulle

Egly-Ouriet Champagne Grand Cru Brut Millésimé 2008
70% de Pinot Noir et de 30% de Chardonnay a été entièrement vinifié en fûts, avec un dosage faible (2gr/l). Il a été dégorgé en Juillet 2019.
Superbe champagne au niveau attendu pour le producteur / millésime.
Tout est là, aromatique, sapidité, équilibre, volume... longueur minérale remarquable.
Grand champagne
95


10 blancs

Pierre Gonon Chasselas 2021
Équilibre sudiste mais sans lourdeur, beaux parfums muscatés.
Une jolie découverte
90

Ansgar Clüsserath Trittenheimer Apotheke Riesling trocken 2020
Riesling lisible et tout jeune d'expression, assez souple, de joli fond.
A attendre
92

Yura Pinot Blanc L'Abeille et Le Papillon 2021
Vin en 3 dimensions : pas de nez, matière de grande qualité ample et fruitée, finale tendue.
Sacré perf’ pour un pinot blanc
Une belle découverte.
92

Domaine Roulot Meursault Les Vireuils 2011
Nez caramel caricatural, beau volume mais toucher de bouche assez strict, finale plus fraîche.
Un Roulot méconnaissable et plutôt loupé sur cette bouteille
87

Henri Germain et Fils Meursault 1er Cru Charmes 2010
Des faux airs de grand chablis pour ce Meursault à peine mûr mais réussi, très 2010.
92.5

Weingut Ökonomierat Rebholz Birkweiler Kastanienbusch Riesling Großes Gewächs 2016
Un peu monolithique en l'état et très 1996, marqué par l'acidité.
Mais une belle acidité, salivante. A attendre car plein de vie.
92

Georg Breuer Rüdesheimer Berg Schloßberg Riesling 2006
Robe dorée ,nez assez génial et singulier d'herbes de montagne / chartreuse, évoluant avec grâce à l'aération.
Bouche remarquable aussi, visqueuse, beaucoup d'extrait sec. Longue finale.
Bref la total pour ce grand riesling racé
Grand
95

Clos Joliette Jurançon Sec 1991
Robe cuivrée, nez fruits confits et .... liège.
Bouche sèche et oxydée, liégeuse.
RIP, dommage !

Vincent Dauvissat Chablis Grand Cru Les Clos 2014
Nez "croûte de fromage", peu avenant.
Matière maigre et très stricte.
Pas du tout au niveau attendu.
Nous offre tous les "mauvais" côtés de Chablis
Vin complètement fermé on va dire....
Pas de plaisir possible

M. Chapoutier St. Joseph Blanc Les Granits 2012
Une bouteille un peu passée,légèrement déséquilibrée sur l'alcool.
Manque de fraîcheur.
Sa petite soeur bue l'année dernière était excellente...pas facile le vin
90.5


9 rouges
(servis frais, à pu jouer sur mes perceptions…ou jour racine...ou fatigue du dégustateur  )

Histoire D'Enfer Pinot Noir L'Enfer du Calcaire 2016
Robe trouble, très beau nez de vendange entière.
Mais matière très acide, dommage.
87

Henri Germain et Fils Meursault Clos des Mouches Rouge 2014
Un pinot manquant de vie et de fruit de façon générale.
Toucher assez stricte.
90

Emmanuel Rouget Bourgogne Passetoutgrains 2020
Robe intense, nez peu avenant, de "jambon Herta", comme le disent les copains...
Bouche très amère, courte.
Problème de bouteille ou alors loupé dans les grandes largeurs ?
Pas de plaisir possible

Domaine Michel Lafarge Volnay 2020
Robe jeune, beau nez fruité.
Bouche tannique pour un village de Volnay, marquée vendange entière.
Une bouteille à attendre mais bien née.
91

Domaine Christophe Roumier Chambolle-Musigny 1er Cru Les Cras 2009
Robe assez évoluée
Superbe nez tertiaire, d'abord terrien puis plus floral, rose
Matière assez structurée mais sapide et équilibrée
Un bien beau pinot Nuiton à maturité.
93 

Domaine Harmand-Geoffroy Gevrey-Chambertin 1er Cru Lavaux St. Jacques 2010
Un pinot assez technique mais plutôt réussi.
Joli volume
À attendre encore car toucher encore un peu ferme.
92

Domaine de la Grange des Pères 2010
Robe intense
Très joli nez lardé puis garrigue.
Attaque fluide du plus bel effet, sapide
Arrive une structure encore bien marquée.
La finale est juteuse et promet une très belle bouteille dans 10 ans.
93

Château de Beaucastel Châteauneuf-du-Pape 2010
Un Beaucastel avec des qualités certes mais moins digeste qu'à l'accoutumé, plus chaleureux.
A attendre
91.5

Domaine Tempier Bandol 2005
Robe intense, beau nez complexe, un peu sauvage tout de même.
Grosse structure et puissance.
Un Bandol "très Bandol", manquant de confort en l’état
91


1 sucre

Domaine de la Rectorie Banyuls Cuvée Léon Parcé 2013
Belle fraîcheur et équilibre pour ce Banyuls réussi.
À garder sereinement
91


       

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, Alex, Jean-Paul B., dt, tht, legui, Marc C, denaire, sideway, peterka, chrisdu74, bulgalsa, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Vaudésir, romu, Papé, Agnès C, Frisette, oberlin, starbuck, the_ej, KosTa74, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet, SG75, forty-one, Droop
25 Nov 2023 12:09 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1480
  • Remerciements reçus 1666

Réponse de Krabb sur le sujet LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode

Soirée gigantesque au niveau de l'ambiance, du repas et du nombre de vins proposés par les dégustateurs.
Des vins parfois surprenants, parfois énormes et parfois incompréhensibles.

C'est parti pour un avis sur le sujet

Egly-Ouriet Champagne Grand Cru Brut Millésimé 2008
70% de Pinot Noir et de 30% de Chardonnay a été entièrement vinifié en fûts, avec un dosage faible (2gr/l). Il a été dégorgé en Juillet 2019.
Robe or, bulle frizzante qui vivifie le champagne.
La bouche est magistrale, avec un toucher velours et une puissance colossale.
Grand grand champagne, avec une puissance Kruguesque.
Chaussette levée j'ai immédiatement fait le parallèle avec Egly 1996 que j'ai eu la chance de boire et avec lequel ce vin a une parenté évidente.

Pierre Gonon Chasselas 2021

Robe assez claire, nez sur des arômes de pulpe de raisin (normal me direz-vous), muscat.
Pas de défaut mais pas plus de qualité.
Bravo à mon voisin Mike qui s'est montré très pro "ça c'est un Chasselas"

Ansgar Clüsserath Trittenheimer Apotheke Riesling trocken 2020

Nez évident de riesling, bouche souple, puissance présente.
Lisible et facile à boire, dans un registre un poil trop variétal à mon goût.
Bon vin mais sans plus.

Yura Pinot Blanc L'Abeille et Le Papillon 2021

Robe claire, nez sur la poire, la tatin de poire
Belle matière,ample et fruitée, finale tendue.
Bon vin.

Domaine Roulot Meursault Les Vireuils 2011

Robe or foncé. Nez sur le caramel werthers, du gras de l'opulence en bouche.
Finale stricte.
Pas mauvais dans l'absolu mais raté quand on voit l'étiquette.

Henri Germain et Fils Meursault 1er Cru Charmes 2010

Robe très claire.
Nez iodé, attaque sur la coquille d'huitre.
Grande puissance, finale saline.
Un très joli vin que toute la table a pris pour un Chablis Grand Cru.

Weingut Ökonomierat Rebholz Birkweiler Kastanienbusch Riesling Großes Gewächs 2016

Robe or clair, nez sur les arômes terpéniques.
Bouche traçante, belle acidité.
Finale salivante.
Un joli vin qui est difficile à évaluer car il est passé en face d'un monstre.

Georg Breuer Rüdesheimer Berg Schloßberg Riesling 2006

Robe dorée ,nez génial et singulier de quinine, de chartreuse, évoluant avec grâce à l'aération.
Bouche en 3 dimensions, d'abord hautesur les herbes médicinales, puis large avec un gras qui te fait ouvrir les muqueuses. 
La bouche finit sur une longueur incroyable tenue par une acidité qu'on imagine pas en première intention.
Un vin génial qui m'a mis une vraie claque comme je n'en avais pas pris depuis longtemps.

Clos Joliette Jurançon Sec 1991

J'ai tenté en amenant ça, j'ai perdu...
Affreusement doublement mort, ox + TCA... Désolé...



Vincent Dauvissat Chablis Grand Cru Les Clos 2014
Nez "croûte de fromage", désagréable.
Matière maigre et très stricte.
Pas du tout au niveau attendu.
Un Dauvissat selon mes expériences

M. Chapoutier St. Joseph Blanc Les Granits 2012

Robe or foncé, cuivre, un poil fanée?
Manque de fraîcheur.
Ne me laissera aucun souvenir.

Alors là on entame un série de mauvaises quilles 

Histoire D'Enfer Pinot Noir L'Enfer du Calcaire 2016

Robe grenant foncé, trouble, nez de vin nature.
Trousseau de chez Overnoy?
La bouche est cassée par une acidité horrible.
Impossible à boire

Henri Germain et Fils Meursault Clos des Mouches Rouge 2014

Robe rubis, pinot évident.
Bouche légère et astringente.
Sans intérêt.

Emmanuel Rouget Bourgogne Passetoutgrains 2020

Alors celui-là je m'en souviendrais car je pense que c'est un des plus plus mauvais vins que j'ai jamais croisé.
Robe intense, nez "liqueur de jambon", car non seulement cela sentait le jambon blanc, mais en plus avec cette sensation d'émanation d'alcool...
Bouche horrible...
Vraiment impossible à boire.
Certains ont pensé que cela devait être la faute du Gamay mais je pense que ce n'est vraiment pas de sa faute !

Pour nous remettre la bouche d’aplomb, Jean Philippe part chercher ce:

Domaine Michel Lafarge Volnay 2020

Je rejoins Max
Robe jeune, beau nez fruité.
Bouche tannique pour un village de Volnay, marquée vendange entière.
Une bouteille à attendre mais bien née.


Domaine Christophe Roumier Chambolle-Musigny 1er Cru Les Cras 2009

Robe rubis foncé, légèrement trouble.
Superbe nez tertiaire,plus floral, rose
Matière assez structurée mais sapide et équilibrée
Un bien beau pinot Nuiton à maturité.
Je suis content d'avoir pris du plaisir avec un vin de ce domaine.

Domaine Harmand-Geoffroy Gevrey-Chambertin 1er Cru Lavaux St. Jacques 2010

Robe foncée, élevage bien présent au nez.
Beau volume en bouche bien que la finale soit un peu serrée.
Un vin agréable, puissant et réussi.

Domaine de la Grange des Pères 2010

Robe rubis foncé? pinot?
Nez assez discret.
L'attaque en bouche est belle, le touche de bouche est velours.
Belle structure et tanins agréables.
Belle longueur.
Un vin que j'ai pensé être un bourgogne et que j'ai beaucoup aimé.

Château de Beaucastel Châteauneuf-du-Pape 2010

Robe assez sombre, nez chaleureux.
Bouche avec de l'alcool, tanins revêches.
Pas en place. Décevant.

Domaine Tempier Bandol 2005

Robe intense, nez sauvage.
Grosse structure et puissance.
Un peu dur de boire cela à ce stade de la dégustation.

Domaine de la Rectorie Banyuls Cuvée Léon Parcé 2013

Belle fraîcheur et équilibre pour ce Banyuls réussi.
J'étais sur un bon LBV de porto.


Merci de m'avoir lu.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., tht, Marc C, denaire, bulgalsa, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, romu, Papé, Agnès C, Frisette, starbuck, the_ej, vvigne, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet, forty-one
26 Nov 2023 11:06 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6757
  • Remerciements reçus 3691

Réponse de Marc C sur le sujet LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode

Vos retours sur le PTG de Rouget sont en ligne avec ceux sur cellartracker. Manifestement complètement loupé...

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Ilroulegalet
26 Nov 2023 14:05 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94767
  • Remerciements reçus 24484

Réponse de oliv sur le sujet LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode

Pierre Gonon, Chasselas, 2021



Robe jaune paille.
Nez généreux, sur le citron confit, les fruits blancs, un truc qui savonne un peu trop.
Bouche riche, sur une sucrosité lente et une épaisseur sans allant qui accentue le ressenti écoeurant.
Finale floue et molle qui n'appelle pas la soif.
Je n'ai pas aimé.


Champagne Egly-Ouriet, Brut Grand Cru, 2008
Dégorgement septembre 2015, 122 mois de caves



Robe jaune clair.
Nez serré, sur un petit métallique, des notes crayeuses puis un floral curieux, entre le lys et le jasmin vient à l’aération.
Bouche d'une énorme intensité, sur une attaque puissante dont l'acidité droite mais surtout la concentration en extraits secs uppercut le palais.
Le vin déroule un rythme remarque et propulse une finale d'une grande capacité de relance.
Redoutable !



Weingut Ansgar Clüsserath, Trittenheimer Apotheke Riesling trocken, 2020



Robe à peine teintée
Nez ultra élégant, sur la peau de citron jaune, de notes plus mûres de mirabelle.
Bouche délicate, sur des sensations aériennes où une petite sucrosité fine s'enroule dans un acidité bien intégrée pour créer un point d'équilibre scintillant et gourmand.
Goûts précis en phase avec le nez, toujours en délicatesse.
Finale crépitante et désaltérante, toute en légèreté.
Très bien.

Paté croûte de l'Episode



Domaine Yura, L'Abeille et Le Papillon, 2021



Robe jaune grisé.
Nez fermé, un peu neutre, sur une petite pointe vinaigre blanc et une mince note de fruits blancs
Bouche sur la tension mais trop peu expressive pour dépasser un sentiment simplet de fermeté.
Finale raide et neutre.
Je passe...


Domaine Guy Roulot, Meursault Les Vireuils, 2011



Robe sur un léger doré.
Nez assez moche car n'exprimant que le toffee et... rien d'autre.
Bouche tendue, avec une certaine structure et une acidité franche mais pas énorme de concentration.
Et son absence de goûts le rend, il faut le reconnaître plutôt... chiant.
Finale fuyante et sans réelle tenue.
Décevant.


Domaine Henri Germain & Fils, Meursault-Charmes 1er cru, 2010



Robe jaune paille.
Nez pur, droit, compromis de notes florales et de légère fumée. La présence dans le verre ramène une forme de minéral qui rappellerait presque la coquille de Chablis.
Superbe bouche à l'acidité parfaite, sur une grande trame élancée pleine de jeunesse. Aucun boisé perceptible ne vient perturber ce bel ensemble encore tout jeune, presque fougueux et surtout tout en pureté aromatique mais sans évolution complexe.
Finale racée, pleine de rythme, sur un toucher vif et plus cristallin que gras.
Très bien+
 
Tatin d'endives, Fourme d'Ambert, Noix



Weingut Ökonomierat Rebholz, Birkweiler Kastanienbusch Riesling Großes Gewächs, 2016



Robe jaune paille.
Beau nez classique, causant, sur un ensemble encore jeune d'expression, mi pétrolé  mi citron confit  mâtiné de notes de menthe.
Bouche puissante, d'une grande présence à la fois verticale et concentré à coeur, sur un ensemble acide amer agréable, sur la peau d'agrumes/.
L'ensemble est encore concentré et manque un peu de déliés et surtout de complexité aromatique pour gagner en ampleur et en harmonie
La finale resserrée ultra salivante confirme ce sentiment de légère austérité.
A attendre avec grande sérénité et une certaine patience. Car la matière première est superbe !
Très bien


Weingut Georg Breuer, Rüdesheimer Berg Schloßberg Riesling, 2006



Robe assez nettement dorée.
Nez sur un début d'évolution, sur le tabac, le minéral, quelque chose de légèrement médicinal.
Bouche puissante, sur une attaque ample mobilisée par un ensemble acide amers sur les agrumes de toute grande classe, avec un corps plein et une trame incroyablement longue.
Entre les deux vins, c'est le grand écart : un côté gracile versus une concentration extrême.
La finale exprime une trame sérieuse d'une énorme allonge tactile.
Ne lui manque à mon goût qu'un peu de fraîcheur aromatique pour cocher toutes les cases du monument.
Superbe !


Domaine Vincent Dauvissat, Chablis Grand Cru Les Clos, 2014



Robe cristalline.
Nez lactique, sur la faisselle et... rien d'autre.
Bouche atroce, sur une acidité raide et amère totalement inconfortable.
Finale illisible, verte et sèche.
Absolument intordable.

Gambas, navets caramélisés



Clos Joliette Jurançon Sec 1991



Robe presque acajou type banyuls
Nez sur le champignon des bois, la couche de feuilles morte.
Bouche délavée, amère, sans plus aucun fond.
Je ne sais pas si c'est trop vieux ou bouchonné.
Sûrement un peu des deux.
RIP


M. Chapoutier, Saint-Joseph blanc, Les Granits, 2012



Robe jaune paille.
Nez solaire, sur le foin, le beurre frais, la pierre chaude
Bouche ample, avec une certaine structure mais un peu linéaire d’expression, sur une largeur un peu capiteuse et peu de complexité aromatique.
Je n'ai rien à reprocher à ce vin sinon qu'il ne m'a apporté aucune émotion.
Bien


Histoire D'Enfer, AOC Valais-Salquenen, Pinot Noir L'Enfer du Calcaire, 2016



Robe grenat avec une petite turbidité
Joli nez floral, sur la pivoine, les fruits noirs.
Bouche en décalage avec ces jolies senteurs, aride, à l'équilibre dévoré par acidité terrible, douloureuse.
Finale sèche, au pointu et aux tannins agressifs et qui n'apporte que peu de plaisir.
Décevant.

Oeuf parfait, morilles



Domaine Henri Germain et Fils, Meursault rouge Clos des Mouches, 2014



Robe grenat clair.
Nez terne et creux, sans expression autre que des senteurs de poivre gris, de salpêtre.
Bouche décharnée creuse, sèche et amère, sans plus aucun fruit.
Finale raide dominée par l'acidité.
RIP


Domaine Emmanuel Rouget, Bourgogne-Passetoutgrains, 2020



Robe ultra sombre, sur un violacé de syrah jeune.
Nez affreux, sur le jambon blanc, des notes ardentes de fruits noirs à l'alcool.
Bouche atroce, à la fois riche et raide, brute et brutale, sur une amertume et un inconfort d'alcool et de tanins douloureux et d'une persistance redoutable qui illustre parfaitement les mots de Pierre Overnoy sur la qualité de la longueur.
SOS, la finesse bourrrrrguignonne vient d'en prendre un sacré coup à la réputation !


Domaine Michel Lafarge, Volnay, 2020



Robe grenat pourpre bien brillante.
Joli nez net, sur les petits fruits rouges, le kirch enroulé dans un végétal légèrement mentholé.
Bouche droite, sur une jolie aromatique de cerise et poivrées, avec une certaine fraîcheur croquante.
Finale resserrée autour de petits tannins encore à fondre.
Jolie bouteille.
Ouf, enfin du vin !

Filet de chevreuil, purée de panais, coing



Domaine de la Grange des Pères 2010



Robe pourpre d'une certaine profondeur.
Nez au bouquet complexe, sur les fruits noirs, le cacao, le malt, le tabac brun.
Bouche en richesse, d'une jolie ampleur sans aucun confit, sur une matière d'un bel enrobage d'une grande qualité tannique.
Grande présence énergique pour un vin encore jeune d'expression, sur des goûts très en phase avec le nez.
Finale confortable, avec un volume encore un peu roboratif qui doit pouvoir gagner en fondu à la garde.


Château de Beaucastel, Châteauneuf-du-Pape rouge, 2010



Robe plus jeune que la Grange, avec encore du violacé aux entournures.
Nez sur les fruits noirs. une pointe de violette, sur des sensations de concentration, un peu d'alcool.
Bouche puissante, avec du volume et de l'impact, sur un ensemble acidité haute, tanins puissants et matière glycérinée enrobée d'alcool qui me met un peu le pdf dans le rouge après tant de vins.
Finale puissante et chaotique, d'une longueur évidente.
Attente impérative à mon goût.


Domaine Tempier, Bandol rouge, 2005



Robe grenat clair avec de l’évolution.
Joli nez élégant, épicé, sur le tabac brun, des notes de pot pourri.
Bouche élégante, d'une très belle trame en tension, avec beaucoup de rythme et une matière qui semble dépouillée des scories de jeunesse.
Les goûts sont aussi épicés que les senteurs du nez.
Finale marquée par un retour tannique qui appelle la table pour s'équilibrer.
Très joli vin pur et franc qui m'a beaucoup plu.


Fromages




Domaine Georges Roumier, Chambolle-Musigny 1er Cru Les Cras, 2009

 

Robe grenat claire avec une petite évolution.
Beau nez plein et causant, sur la pivoine poivrée, avec un début de tertiaire épicé.
Très belle bouche toute en élégance, sur une petite sucrosité en attaque qui se ressert sur une matière dense avec beaucoup de présence tactile.
La trame tannique est encore bien présente et doit pouvoir encore gagner en fondu et en confort.
Finale longue qui concilie élégance et puissance dans un ensemble réussi.
Très bien.


Domaine Harmand-Geoffroy, Gevrey-Chambertin 1er Cru Lavaux St. Jacques, 2010



Robe grenat rubis, plus claire que le Roumier.
Nez sur une petite réduction grillée qui domine un ensemble agréable sur les petits fruits rouge.
Bouche très cohérente, moins fondue et riche que le Chambolle mais construite sur une acidité hyper énergique qui lance une matière racée.
La trame est bien vineuse et ne lui manque qu'un peu de charme aromatique et surtout de fondu paisible pour apporter plus de plaisir.
Finale mobile et encore un peu ferme.
Plutôt très bien.


Tartelette chocolat et crème glacée



Domaine de la Rectorie, Banyuls, cuvée Léon Parcé, 2013



Robe violacée.
Nez sur les fruits noirs, la liqueur de cerise.
Jolie bouche racée, sur une belle structure salivante aux petits tanins vivifiants, d'une sucrosité franche pleine de gourmandise.
Finale capiteuse et énergique, qui s'enroule parfaitement dans les goûts cacaotés du dessert et laisse la bouche fraîche
Très bien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zapata, Olivier Mottard, Alain Hinant, Alex, tht, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, mauss.th, Papé, Agnès C, Frisette, Med, starbuck, jd-krasaki, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet, Manas, forty-one, Jean F
30 Nov 2023 21:04 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 2311

Réponse de Agnès C sur le sujet LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode

... encore des morilles...
J'aime beaucoup "Nez affreux, sur le jambon blanc, des notes ardentes de fruits noirs à l'alcool.
Bouche atroce, à la fois riche et raide, brute et brutale, sur une amertume et un inconfort d'alcool et de tanins douloureux et d'une persistance redoutable (...)"
C'est un talent de donner envie, ça en est aussi de prévenir les heureux possesseurs de  ce Bourgogne Passetougrains...

Agnès, paulée levée


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chrisdu74, Papé
30 Nov 2023 21:48 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck