Nous avons 1766 invités et 45 inscrits en ligne

Domaine Tambour, Banyuls-sur-mer

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Domaine Tambour, Banyuls-sur-mer a été créé par Raboso del Piave DOC

Domaine Tambour
 
136 bis Avenue du Puig del Mas, 66650 Banyuls-sur-Mer
04 68 88 12 48
 

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
29 Aoû 2020 22:26 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet CR: Domaine Tambour, Banyuls-sur-mer. Dégustation au domaine

CR: Domaine du Tambour
Penedes "Trivium" 2018 Bien équilibré, simple aromatiquement, pas mal.
Emporda "Trivium" 2017 Facile à boire, simple.
2 vins de négoce qui souffrent vraiment la comparaison avec ce qu'on peut trouver de l'autre côté de la frontière à presque 2 fois moins cher.
Collioure rouge "Victoria" 2017 50% mourvèdre Le nez est très ouvert, gourmand en diable, avec de belles notes de végétal noble (feuille de cigare, eucalyptus, bois exotique, râfle), la bouche n'est pas en reste et réalise la prouesse d'associer la jeunesse d'un fruit mûr mais pas trop à des notes végétales de Languedoc évolué et sur son plateau de maturité. Ce vin me fait quand même franchement penser à Mas Cal Demoura 1998 bu avec l'ami Benoît lbb.contact en 2015 et qui reste un de mes plus grands rouges bus (certainement même le meilleur Languedoc. Bon, là on n'est pas encore à ce niveau mais oo, quand même.
Collioure rouge "Adrien Herre" 2017 syrah majoritaire, et qui ressort d'ailleurs bien avec de belles notes de poivre et de violette, bon vin.
Collioure rouge "L'Alchimiste" 2017 moins marquant même si on retrouve les notes végétales nobles de la Victoria, un souvenir agréable néanmoins.

La cuvée Victoria nous a été offerte par le propriétaire de l'appartement loué. Qui plus est un domaine jamais bu qui possède deux stands de dégustation de bord de RD, l'un en allant vers Collioure, l'autre vers Cerbère, pas forcément le genre d'endroits où je m'arrête d'habitude... et bien j'ai tort.
Une bien belle découverte que cette cuvée, ils sont sympas ces banyulencs!

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, FlavFirst
29 Aoû 2020 22:30 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 828
  • Remerciements reçus 911

Réponse de FlavFirst sur le sujet Domaine Tambour, Banyuls-sur-mer

Je me disais la même chose sur ce stand du bord de route à chaque fois que je passais devant, je vais devoir m’y arrêter finalement !
30 Aoû 2020 09:28 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet CR: Domaine Tambour, Collioure "Victoria" 2018

CR: Domaine Tambour, Collioure "Victoria" 2018
moitié mourvèdre, 30% syrah, reste grenache
Ouverte le midi pour le soir.
Le nez est une infusion d'herbes et d'épices et fait écho à une bouche d'une réelle complexité, très épicée et sans aucune chaleur même si le sud est à nos côtés. Il y a du clou de girofle, c'est légèrement toasté, de la cardamome, et puis un somme d'épices sur lesquelles je ne parviens pas à poser un nom, une touche herbacée très finement amère. Il y a de petites baies rouges et noires bien mûres, de la cerise aussi. Le volume est très beau, mais il ferait presque craindre une finale massive, or il n'en est rien. L'acidité finale succède à la rondeur du milieu de bouche, elle est élancée, aucunement mordante, relance le vin et l'étire. Les épices demeurent, mais les herbes réaffirment leur présence, avec du thym notamment. Le fruit est très légèrement confit, de façon très fine apparaissent des notes de pruneau que je n'aime guère mais qui sont quasi imperceptibles et renforcent la palette aromatique. La longueur est plus qu'honorable, supérieure à une quinzaine de secondes, et permet de continuer à profiter du vin.
C'est superbe, moment magique, je suis stupéfait devant un tel vin, encore plus complexe et avec une personnalité encore plus affirmée qu'il y a deux ans. Un grand vin pour moi. 
 

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, leteckel, the_ej
23 Sep 2023 12:09 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck