Nous avons 1657 invités et 27 inscrits en ligne

"Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 63
Bonsoir,

Paul, mon message à l'auteur ne se voulait en aucun un compte-rendu du livre, qu'encore une fois j'ai beaucoup apprécié dans sa quasi-totalité.
Je suis d'accord avec vous sur 2 points essentiels de votre message : l'auteur n'est pas péremptoire envers les vins "historiques" et il ne prétend pas dire ce qu'il faut penser. Ceci étant, ça me parait juste normal...

J'ai aussi lu le blog d'Olif (que je ne connaissais pas non plus) et j'ai trouvé que son résumé (parce qu'il s'agit là plutôt d'un résumé assez exhaustif) était plutôt fidèle au livre, même s'il fait exactement la même chose que ce qu'il reproche à l'auteur vis-à-vis de Bettane en faisant semble-t-il une "fixette" (comme il dit) vis-à-vis de M. Perez... C'est un peu comme si tout le monde voulait être le premier de la classe, c'est un peu triste et c'est surtout loin du sujet de fond. Manifestement, tous ces gens semblent se connaître ou, à tout le moins, avoir des "contentieux" ensemble (cf. aussi les réactions aux propos de M. Audouze).

Encore une fois, je découvre ce "monde" des forums et blogs sur le vin mais je suis un peu déçu du ton des échanges...
Arnaud
29 Mar 2016 22:03 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84121
  • Remerciements reçus 10075

"C'est un peu comme si tout le monde voulait être le premier de la classe, c'est un peu triste et c'est surtout loin du sujet de fond. Manifestement, tous ces gens semblent se connaître ou, à tout le moins, avoir des "contentieux" ensemble (cf. aussi les réactions aux propos de M. Audouze). Encore une fois, je découvre ce "monde" des forums et blogs sur le vin mais je suis un peu déçu du ton des échanges..."


Illustration par ce nouveau billet indispensable de Berthomeau...

www.berthomeau.com/2...
30 Mar 2016 08:36 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3817
  • Remerciements reçus 3658
Je note que Berthomeau met en avant le nombre de clics journaliers de son blog et qu'Olif essaye de minorer LPV en plagiant la célèbre formule "selon les organisateurs et selon la police".

Je ne les connais pas et j'ignore pourquoi ils n'aiment pas LPV mais il semble assez évident qu'ils ont un complexe vis à vis de la réussite de LPV et qu'ils essayent à leur façon de ridiculiser ce forum.

Par contre il faudra qu'ils fassent un nouveau billet pour expliquer ce qu'ils appellent "le ton LPV" .

Entre les CR d'oliv que tout le monde dévore avec gourmandise, les joutes écrites entre François Audouze, Enzo et Luc Javaux pour ne citer que ceux qui sont en 1ère ligne, les bons mots de Michel et les répliques d'Hannibal dignes de figurer dans l'émission " Les grosses têtes de RTL spécial LPV" , je ne perçois pas de ton officiel.

Selon moi, au delà des piques que l'on retrouve dans tous les forums, LPV est avant tout une formidable banque d'avis différents sur le vin.
Se faire traiter de derviche tourneur qui se chatouille le nombril par une personne qui se gratte la nouille tous les matins, tout seul dans son bureau en demandant aux gens de mettre le lien vers son blog en favori a quelque chose de pathétique.
Il y en a qui cherchent à mettre en avant le label "Pas vu sur LPV".
Sylvain
30 Mar 2016 09:49 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

Tout cela est tellement prévisible...

Luc
30 Mar 2016 10:48 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20097
  • Remerciements reçus 1005

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

Se faire traiter de derviche tourneur qui se chatouille le nombril par une personne qui se gratte la nouille tous les matins, tout seul dans son bureau en demandant aux gens de mettre le lien vers son blog en favori a quelque chose de pathétique.

un grand classique du blogueur ça! bien résumé.
30 Mar 2016 11:04 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19401
  • Remerciements reçus 2948
Je ne connaissais pas le blog qui cite d'autres blogs...

D'une manière générale, le blog est à la toile ce que l'onanisme est à la sexualité...
Michel
30 Mar 2016 11:12 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 286
Ce genre de conversation par livre, blog, forum interposés qui ressemblent à un argumentaire de cours de récré avant l'élection des délégués de classe... c'est très divertissant.

Timo
TIMO
30 Mar 2016 11:23 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4345
  • Remerciements reçus 1959
A mon avis ce sera pas la dernière et il y en aura d autres

didier
Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
30 Mar 2016 11:33 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18684
  • Remerciements reçus 3767
De ce que je comprends, il a l'air de penser qu'il fait plus d'audience que LPV. Il en est très très loin...
Eric
Mon blog
30 Mar 2016 13:13 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 730
  • Remerciements reçus 7
Eric B écrivait:
> De ce que je comprends, il a l'air de penser qu'il
> fait plus d'audience que LPV. Il en est très
> très loin...

Moi je le lis comme une affirmation d'une certaine notoriété qu'il ne met pas tous les jours en avant, alors que la fréquentation de LPV est un argument qui se veut d'autorité depuis des années, d'une manière un peu ridicule peut-être. Les (moyennement) anciens se souviendront des batailles de coqs LPV/degustateurs.com pour savoir qui avait la plus grosse.

D'un point de vue "visibilité de pensée", un article de Berthomeau aura plus de visibilité qu'un post d'un quidam sur LPV... mais est-ce important? je ne le pense pas, car les buts de ces 2 espaces sont différents.

Bref, des articles de blogs un peu de mauvaise foi, certes, tout comme ce livre doit surement l'être aussi (sans l'avoir lu ni vraiment avoir l'intention de le lire),
vu l'amour de la polémique de l'auteur :D

(ps. inutile d'y voir malicede ma part, j'aime lire les avis de vins de certains ici, et je ne m'estime d'aucune importance )
___________________________
Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
30 Mar 2016 13:52 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19401
  • Remerciements reçus 2948
On peut sans doute taxer les avis de Jérôme de pas mal de choses mais de mauvaise foi, ça non !
Michel
30 Mar 2016 14:03 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20097
  • Remerciements reçus 1005

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

un article de Berthomeau aura plus de visibilité qu'un post d'un quidam sur LPV.

ça tombe bien car c'est ce que cherche le blogueur, il écrit pour être visible (c'est d'ailleurs pour ça que tu l'appelles par son nom), alors que le quidam d'lpv (inconnu), il s'en fout, il est là pour echanger, partager, débattre, apprendre, quand le blogueur explique, désigne, profère sans contradiction en attendant l'acquiescement.
30 Mar 2016 14:06 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 156

Réponse de philippe loiseau sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

Jehan,
"Les (moyennement) anciens se souviendront des batailles de coqs LPV/degustateurs.com pour savoir qui avait la plus grosse. "
Je suis membre de LPDV (c'est ainsi qu'on l'orthographiait au début) depuis 2002; je n'ai jamais lu de telles batailles; même s'il y avait un antagonisme avec P. Essa.
30 Mar 2016 14:53 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • BoiPaKeDeLo
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 1468
  • Remerciements reçus 2

Réponse de BoiPaKeDeLo sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

Bref, des articles de blogs un peu de mauvaise foi, certes, tout comme ce livre doit surement l'être aussi

Ce livre est comme les interventions de Jérôme sur LPV, sincère et très loin de la mauvaise foi. Il a de mon humble avis d'humble lecteur d'autres défauts mais surement pas celui-là.
.
.
Olivier
« Consommée avec modération, l’eau ne peut pas faire grand mal » (Marc Twain)
30 Mar 2016 14:59 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 1

Réponse de ludovic sur le sujet Re: LE VIN ENTRE BUSINESS ET PASSION

sauf que je n ais jamais gouté de château latour .


Rassures toi Didier, cela a surtout un goût de raisin macéré. On doit arriver à survivre sans en avoir bu . :)-D

Ludovic
30 Mar 2016 19:33 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4345
  • Remerciements reçus 1959
Ludovic ca va mieux ,tu m a rassuré :)-D

Didier
Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
30 Mar 2016 20:17 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 3
J'ai fini le livre pendant le week-end. Les lecteurs réguliers de LPV se retrouveront en territoire connu. L'auteur revient sur bien des controverses épiques qui animent notre forum : l'indépendance des critiques, le système des primeurs, la biodynamie ou les vins "naturels".

Je ne reviendrai pas sur l'humilité des propos et la sincérité de l'auteur. Cela a déjà été écrit et je rejoins ces appréciations. Le format livre permet en effet à l'auteur de développer ses convictions avec plus de nuances que sur le forum.

Mais sur la forme, je trouve gênant , pour un livre se réclamant de LPV (sur la première de couv', le nom du forum apparait en plus gros que celui de l'auteur), de prendre la forme d'un monologue.

Non pas que Jérome Pérez n'ait pas de légitimité en tant qu'un des fondateurs et des contributeurs majeurs du forum. Mais que précisément, ce qui fait, à mes yeux en tous cas, la valeur du forum, au-delà de ses "UGC", ce qui le rend "passionnant", c'est la richesse et la confrontation des personnalités fortes engagées, variées, de nos "grands contributeurs".

Comme l'écrit d'ailleurs Jérome Pérez dans son livre, aucun contributeur régulier de LPV (sauf peut-être François Mauss) n'a réussi a créer de blog ayant une audience ou un rayonnement comparable à LPV.

A cet égard, j'aurais trouvé plus intéressant un livre d'entretiens croisés, avec des vignerons, avec des scientifiques, avec d'autres membres de LPV. Un autre (futur ?) projet.

Sur le fond, je ne rouvre pas tous les sujets traités - les fils existent déjà sur LPV pour débattre ;).

Mais autant je trouve que les questionnements de Jérome Pérez sur l'indépendance des critiques de vin sont justifiés, surtout dans le contexte de crise de la presse que nous connaissons depuis plus de 10 ans (cela n'a pas attendu Über et c'est loin d'être limité au monde du vin...). Autant je comprends que Michel Bettane puisse s'agacer que ces leçons de morale émanent du fondateur d'un site qui, objectivement, creuse jour après jour la tombe du modèle sur lequel il vivait précédemment (:P).

L'aspect psychologique est anecdotique. Mais il révèle un point aveugle du livre : LPV n'est pas ou plus un simple observateur du monde du vin, il en est devenu un acteur, encore en marge du système certes, mais un acteur.

J'attendais du livre qu'il assume cette réussite, réelle, et qu'il aborde les questions -que cela soulève. Pas seulement sur le ton de la critique, mais aussi avec une perspective et des propositions. Les amateurs et les critiques professionnels sont-ils condamnés à se regarder en chiens de faïence ? Jérôme Pérez appelle les critiques pros à se tourner vers les consommateurs plutôt que vers les producteurs. C'est plutôt une bonne idée - l'alliance avec le consommateur est une bonne stratégie numérique - mais quelles voies explorer ? Comment LPV pourrait-il travailler avec les critiques pros, sans y perdre son âme ? LPV ne peut-il pas envisager un rôle plus actif face aux phénomènes spéculatifs que nous sommes nombreux sur LPV à déplorer, voire à dénoncr ?

Bref, sur ces questions, je suis resté sur ma faim. Ce qui peut-être, finalement, bon signe.

Nicolas
05 Avr 2016 20:40 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

Mais sur la forme, je trouve gênant , pour un livre se réclamant de LPV (sur la première de couv', le nom du forum apparait en plus gros que celui de l'auteur), de prendre la forme d'un monologue.

Le livre ne se réclame nullement de LPV, il est écrit par l'un des fondateurs de La Passion du Vin, ce qui est tout de même très différent et me semble-t-il, parfaitement conforme avec la réalité.

Bon, cela étant dit, il est arrivé chez moi, je vais enfin pouvoir le lire... ;)

Luc
06 Avr 2016 00:27 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 3
Pour préciser, je n'ai dit nulle part que Jérôme Pérez écrivait au nom de LPV ou prétendait le faire. Mais le marketing habile :) de l'éditeur est fait pour le laisser penser.

Luc Javaux écrivait:
> Mais sur la forme, je trouve gênant , pour un
> livre se réclamant de LPV (sur la première de
> couv', le nom du forum apparait en plus gros que
> celui de l'auteur), de prendre la forme d'un
> monologue.

>
> Le livre ne se réclame nullement de LPV, il est
> écrit par l'un des fondateurs de La Passion du
> Vin, ce qui est tout de même très différent et
> me semble-t-il, parfaitement conforme avec la
> réalité.
>
>
>
> Bon, cela étant dit, il est arrivé chez moi, je
> vais enfin pouvoir le lire... ;)
>
>
>
> Luc
06 Avr 2016 14:01 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 63
Bonjour,

Après "Le vin entre business et passion", je suis en train de lire "Le vin snob" de Jacques Orhon, dans le même esprit.

Et si j'avais adoré le livre de M. Perez (avec les bémols dont j'ai parlé), le livre de M. Orhon (autrement plus renommé que M. Pérez) me semble très nettement supérieur (notamment beaucoup mieux documenté : on sent l'expérience de M. Orhon) sans en avoir les défauts (manque d'humilité, fixette sur la pseudo-guéguerre avec Bettane : "la grenouille qui se veut plus grosse que le bœuf"...).

A choisir, je le recommande vivement aux passionnés.

Cordialement,

Arnaud
Arnaud
06 Avr 2016 14:21 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 179
  • Remerciements reçus 0
Par hasard, j’ai découvert le livre de Jérôme PEREZ en librairie et j’avoue également avoir été surpris par la référence LPV qui s’étale sur la première de couverture, avec les couleurs LPV on ne peut difficilement le rater. Lire que c’est simplement lié au marketing habile de l’éditeur est une bonne blague avec un auteur qui prône indépendance et intégrité, celui-ci devait effectivement être sous la menace.

Sur le contenu, pas vraiment d’intérêt pour moi : GJE, Michel BETTANE, découverte de vin avant tout le monde, règlements de compte. Je précise bien, pour moi, et c’est le souvenir qu’il me reste quelques jours après la lecture.

Déjà cité, mais je pense également que le livre de Jacques ORHON, Le vin Snob, qui aborde certains sujets identiques est effectivement mieux construit et avec moins de noir et de blanc. Les deux étant quand même beaucoup moins décapants qu’annoncé.

Le sujet de l’indépendance des critiques vinicoles reste un lieu commun, car la relation de dépendance et de confiance existe pour la construction de la réputation des critiques et des vignerons ou des marques. De même que la relation de dépendance existe entre les différents critiques. Un trop mauvais jugement est un arrêt de mort avec la fermeture des portes et l’arrêt de la signature. Plus d’accès à la grande foire des primeurs, plus d’accès aux domaines, achat des bouteilles, quel critique peut survivre dans un marché de la presse (surtout français) très resserré ? Les vins notés trop faibles ne sont pas cités et sont écartés des rapports de dégustation, ceux qui n’ont pas mis à disposition d’échantillons ne figurent pas parmi les «meilleurs vins», il reste au lecteur à deviner dans quelle catégorie situer la bouteille non citée qu’il convoite.

La critique viticole professionnelle survit essentiellement avec les publications sur les vins consacrés et non pas sur les vins découverte. Elle ne s’adresse pas aux passionnés. Les critiques pourront se tourner vers les consommateurs le jour où ils fianceront les achats de bouteille et leurs salaires. Des volontaires ?

A ce sujet, je recommande la lecture de l’ouvrage : La critique viticole en France, pouvoir de séduction et construction de la confiance de Jean-Luc FERNANDEZ (Harmattan 2747570940). Cela date un peu mais cela n’a pas beaucoup changé depuis 10 ans. La naissance de ce métier et les modes opératoires sont clairement analysés sous un angle sociologique plutôt que dénoncés.

Concernant les tarifs et les habituels sujets sur la loi de l’offre et la demande, la finalité est quand même de déterminer le prix d’équilibre. Après des prix basés antérieurement sur le coût de Production, cette loi est aujourd’hui souvent dépassée par le Yield Management avec pour objectif de maximiser les recettes suivant les segments de marché. Pratiqué dans de nombreux domaines, les plus évidents concernant les billets d’avions ou de train, ce n’est pas une découverte de Jérôme PEREZ pour la place de Bordeaux.

Pour finir, et sans remettre en cause tout l’intérêt de LPV pour les passionnés ainsi que son mode de fonctionnement, et sans manquer de respect, il ne faut quand même pas monter de film sur le pouvoir de prescription de LPV et l’idée qu’il creuserait la tombe de Michel BETTANE. En comparant le revenu tiré des ouvrages de Jérôme PEREZ avec celui de ceux de Michel BETTANE ? En analysant la progression des domaines qui se battent pour publier gratuitement dans la rubrique "vitrine des domaines". On entend souvent des complaintes sur les vins qui partent à l’étranger; quelle est l’importance relative de ce petit monde ? On aperçoit plus souvent des notes Parker sur les points de vente et on entend plus souvent cette référence pour une population importante.
Sax
06 Avr 2016 21:39 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 63
Excellent Sax
Arnaud
06 Avr 2016 21:58 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2899
  • Remerciements reçus 2

Réponse de Jean-Marie Cade sur le sujet Re: "Le vin entre business et passion" - Jérôme Pérez

[size=small]...des domaines qui se battent pour publier gratuitement dans la rubrique "vitrine des domaines".[/size]

Tiens donc...::o
07 Avr 2016 11:05 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 3
saxpustul écrivait:
>il ne faut quand même pas monter de film
> sur le pouvoir de prescription de LPV et l’idée
> qu’il creuserait la tombe de Michel BETTANE.

Il ne faudrait pas non plus se monter de film sur le fait que les difficultés de la presse seraient liées à l'arrivée d'Internet. D'ailleurs la presse va très bien, non ? :)
07 Avr 2016 12:21 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 179
  • Remerciements reçus 0
@Nico94
Restons honnête; quitte à reprendre en citation ce que j’ai écrit, le mot presse n’apparait pas dans la phrase citée…..

Il existe d’ailleurs bien d’autres moyens de vendre des services par Internet ou d’autres prestations par des dégustations de renom ou des sites de vente de vin par Internet adoubés par un dégustateur «vedette» d’une revue notamment. La presse est également utilisée pour l’établissement d’une réputation.

Pour parler factuellement de la presse viticole en particulier, et non pas de la presse généraliste, on peut raisonnablement comparer le nombre de magazines sur le vin il y a 25 ans à celui d’aujourd’hui avec quelques arrivants depuis ces dernières années. Augmentation ou baisse avec l’intérêt croissant porté au vin ?

Depuis quand voit-on fleurir des pages «Spécial vins» dans les magazines généralistes (le point, l’express …), sans parler des numéros spéciaux «foire aux vins», «primeurs» ? Avant ou après Internet ? Est-ce qu’il y avait plus de critiques viticoles exerçant pour la presse avant ou après Internet ? Des altruistes les poches vides travaillant à perte et n’ayant pas découvert Internet ?

Combien de guides périodiques annuels sur le vin publiés dans les années 90 et combien aujourd’hui écrits par les critiques de la presse ? Les meilleurs vins, les vins de copain, les vins à moins de 20 Euros, les vins plaisir, les vins bios, les vins encore plus bios ….
Combien Parker a vendu sa marque vendant des critiques par Internet alors que cela ne vaudrait plus un verre de la villageoise ?

Est-ce qu’il existe un site Internet gratuit et accessible facilement pour un acheteur occasionnel non passionné, la très grande majorité des acheteurs, lui permettant de réaliser des achats sans se prendre la tête, par exemple pour les foires aux vins dans la grande distribution.
C’est juste le canal de vente très largement majoritaire en France. Est-ce qu’il va se précipiter sur LPV pour faire un choix ou bien se rassurer, éventuellement socialement, en voyant la note d’un critique de renom sur un vin consacré ?

C’est juste en cela que j’ai dit que le rôle de prescripteur de LPV est très limité car ne concernant qu’un faible public de connaisseurs et que Michel BETTANE ou d’autres ne vont pas disparaître dans les prochaines semaines.
Sax
07 Avr 2016 22:57 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 1

Est-ce qu’il va se précipiter sur LPV pour faire un choix ou bien se rassurer, éventuellement socialement, en voyant la note d’un critique de renom sur un vin consacré ?


Ben si il saisi sous Google : "commentaire de degustation sur un vin" , il obtient 227.000 réponses à la requête et LPV est 7ème en 1ere page et Matthieu (Batlemat) 8ème en 1ère page aussi .

Est-ce qu’il existe un site Internet gratuit et accessible facilement pour un acheteur occasionnel non passionné


Je dirai aussi LPV car je considère que la passion venant avec le temps, c 'est avant tout l'acheteur occasionnel ( qui est déja sensible au vin) qui rentre sur LPV et qui se transforme en passionné au fil du temps

Ludovic
08 Avr 2016 12:59 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 3
@Sax
Restons honnête; quitte à reprendre ce que j'ai écrit, je n'ai jamais dit que LPV était en train de tuer Bettane. (:P)

Mais qu'il remettait en cause le modèle sur lequel il vivait précédemment, qui était basé sur la vente de leurs guides. Fort heureusement, Bettane et Desseauve qui sont loin d'être sots, diversifient leur activité (Grand Tasting, Winelab, MyBettane+Desseauve, EnMagnum,...). Ils cherchent leur modèle de développement et je leur souhaite de réussir.

Mon propos n'était pas non plus de comparer le pouvoir prescriptif de LPV à celui de Bettane (quoique, j'aimerai bien connaître le nombre de visiteurs uniques sur LPV vs. l'audience multicanal de B&D...). Mais plutôt de pointer du doigt le fait que les consommateurs sont de moins en moins enclins à payer pour connaître la valeur du vin (comme beaucoup d'autres infos d'ailleurs, désolé d'enfoncer des portes ouvertes). Entre les sites communautaires (LPV,CT, Wineberserkers et d'autres), les catalogues de FAV et les sites de vente en ligne, l'acheteur moyen trouve tout ce qu'il veut et plus, gratuitement.

Cela ne veut pas nécessairement dire que Bettane vit moins bien. Simplement au lieu de vendre des guides et des abonnements en ligne aux consommateurs, il vend ses notes ou des articles aux sites de vente en ligne, à la grande distrib pour ses catalogues de FAV ou aux hebdos pour leurs numéros spécial vin...remplis de pubs de grands producteurs. Et là, comme le dit bien Jérôme Pérez, ça devient beaucoup plus difficile de se présenter comme indépendant du système vinicole.

Nicolas
08 Avr 2016 13:05 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19401
  • Remerciements reçus 2948
Pour ma part, j’ai lu avec plaisir le livre de Jérôme. Le ton est net, précis et empreint d’une grande humilité.

J'ai lu ce livre au premier degré et sans idées préconçues.

Ce qui est omniprésent dans ce livre, c’est la passion de Jérôme pour le vin, passion qui l’emmène en croisade sur de nombreux sujets mais toujours dans la mesure et l’humilité car ses prises de position sont souvent nuancées par les doutes qu’elles suscitent chez l’auteur.

Le fait d’être d’accord ou pas avec l’auteur ne constitue pas un motif d’intérêt ou de désintérêt pour ce livre mais les propos qui y sont tenus amènent tout simplement à réfléchir sur sa propre passion et également sur le monde du vin, chacun à son échelle.

Last but not least, la lecture de ce livre éclaire également les propos de Jérôme sur le forum LPV.

Un sincère bravo à Jérôme pour cet intéressant opuscule.
Michel
08 Avr 2016 14:23 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 63
Je n'ai vraiment pas la même lecture de la pseudo-humilité de M. Perez et j'ai déjà cité au début de ce sujet des preuves évidentes de son manque d'humilité dans ce livre. J'aurais d'ailleurs pu en citer d'autres... mais je laisse d'autres lecteurs en juger dans la mesure où les avis semblent partagés...
Arnaud
08 Avr 2016 14:51 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19401
  • Remerciements reçus 2948
j'ai déjà cité au début de ce sujet des preuves évidentes de son manque d'humilité dans ce livre

Comme quoi l'évidence est quelque chose de bien relatif.

Car pour moi cette phrase en italique est un exemple évident de manque d'humilité !
Michel
08 Avr 2016 14:57 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck