Nous avons 1441 invités et 26 inscrits en ligne

CR:Dégustation chez Jean-Loup de grands Sancerres 2007, principalement de Chavignol et deux intrus

  • hyllos
  • Portrait de hyllos Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558
Chez Jean-Loup et Nicole, 12.04.2015

Je ne rendrai compte ici que des vins, mais il faut souligner que Nicole nous a offert des plats remarquables pour accompagner la dégustation. Aussi remarquable que "discret", c'est-à-dire que malgré leur caractère, aucun n'a étouffé les vins.

Une série donc de 11 Sancerres principalement de Chavignol, sur le millésime 2007 (que je juge bon sans être exceptionnel mais surtout de longue garde). Deux extras en ouverture et en clôture. Nous avons eu droit, en synthèse à deux types de vins. Ceux qui commençaient à s'ouvrir et ceux qui était déjà en fin de vie. Dans tous les cas, la qualité est bien là, mais il faudra de la patience encore.

Que du blanc, donc.

CR:0- Un vin étonnant, qui me rappelle un peu les Vinho Verde. Avec un nez assez végétal. En bouche, c'est sympatique en bouche avec une touche iodée et groseille mais la finale termine sur une amertume âpre. Je suis incapable de situer le vin et Eric ne joue pas trop à nous faire deviner. C'est un Cabernet Sauvignon en blanc de noir. Etonnant en effet : Domaine de l'Enclos de la Croix, blanc. Pour un RQP quand même détonnant. 65/100

La première paire est une singlette. Elle entre en scène sur un petit feuilleté au chavignol.

CR:1- Un vin doré mais encore vert de reflets. Le nez présente une touche verte, légère. Un chouia de fruits exotiques, un peu de rose. La bouche est droite mais nettement trop boisée. L'acidité est dure, cassante et râpeuse, bien que longue... c'est peu plaisant. Et je n'aime pas vraiment. 65/100
Monts Damnés 2007 de Bailly-Reverdy.

La seconde paire suit, sur des petit toasts dont j'ai oublié la garniture (honte à moi).

CR:2- Très doré et reflets dorés (ça commence mal pour un Sauvignon).
Nez assez austère. Un peu vert, grillé aussi avec une touche d'agrumes. En bouche, c'est nettement oxydé et boisé. Très moche... le vin est cuit, selon moi. L'ouverture lui a sans doute été fatale car il se présente un peu mieux en bouteille (bien que très avancé aussi). Vu l'évolution, impossible de nommer le terroir, complètement gommé. 45/100
Monts Damnés 2007 de Henri Bourgeois.

CR:3- Robe très claire, reflets verts.
Je suis extrêmement surpris de trouver des traits aussi variétaux sur un vin de 2007... on croirait un vin de deux ans, maximum. Buis au nez mais pas caricatural. Touche florale. Bouche droite, ultra minérale et très végétale (encore une fois, avec de la rondeur, plaisant). Et une finale qui rappelle la groseille. C'est archi, super jeune. Je ne reconnais pas au début, mais après coup, on retrouve quelque chose qui aurait dû me mettre sur la voie... Ici, la carafe est hautement bénéfique, malgré pas loin de 48h d'ouverture. C'est impérativement à attendre. 70/100.
Monts Damnés 2007 de François Cotat

Troisième paire sur de remarquables crevettes marinées et grillées.

CR:4- Robe dorée très claire. Reflets encore verts.
Encore plutôt austère à mon goût. Moins variétal que les précédents. La bouche est droite, pure.Traçante avec une belle longueur. Eric décrit très bien la chose, c'est un beau vin qui passe comme un TGV dans une gare sans arrêt... C'est beau... mais alors ça n'a rien de prêt : quel contraste avec 2008 !! 75/100
Clos de Beaujeu 2007 de Gérard Boulay

CR:5- Robe dorée mais très claire.
Encore une fois tendu. Avec une touche plus variétale. Agrume. Idem en bouche, avec bourgeon de cassis. Il y a quand même une jolie complexité. Cette fois, le train passe mais nettement moins vite, comme si on le voyait au ralenti. Belle quille... mais encore moins prête. Cette fois, je ne me fais pas avoir, peu de doutes après le MD, c'est Cotat. 75+/100
Culs de Beaujeu 2007 de François Cotat.

Paire suivante, sur une jolie cassolette de lapin.

CR:6- Même robe que Cotat. Le nez est joli, de fruit mûr. Je suis incapable de noter le vin que je juge bouchonné. J'ai regoûté plusieurs fois car je suis quasi le seul à le sentir. Rien à faire, pour moi c'est imbuvable. Non noté
Clos de la Néore 2007 de Vatan... pour une première, c'est raté, mais je suis quand même content d'y avoir goûté :D. C'était de toute façon également à attendre sagement et longuement.

CR:7- Doré, très doré, reflets orangés.
Nez de prune, pruneau, fruits secs et bois... c'est bien avancé... mais pas vraiment oxydé. La bouche est puissante, sur les fruits secs... un style étonnant. Nous ne sommes pas à Chavignol, je pense. Ce n'est pas franchement désagréable et ça a une tenue indéniable mais je n'aime absolument pas. 70+/100
Edmond 2007 de Alphonse Mellot

On suit, sur un curry subtil et parfaitement adapté aux plats.

CR:8- Doré clair, reflets verts.
Un peu de bois au nez. Puis de l'exotique. La bouche est puissante, ronde, faite d'agrume. Avec beaucoup de complexité et bien expressif. Mes notes ne le montre pas mais c'est une belle bouteille. 80/100
Comtesse 2007 de Gérard Boulay

CR:9- Très clair.
Nez opaque... rien à dire, juste un peu fumé. La bouche est acqueuse, dilluée, dure, un peu alcooleuse. Ce vin n'a absolument rien à dire. 50-/100 Mauvaise surprise... mais connaissant le producteur, il faudra attendre avant de se prononcer.
Grande Côte 2007 de François Cotat.

On continue, fromage et sans doute la plus belle paire.

CR:10- Doré très clair (dans la thématique du jour).
Nez riche, exotique. Le plus original par rapport aux autres... certainement un des vins qui ne sont pas de Chavignol. La bouche déroule, large, puissante et marquée par le silex. C'est un beau vin, extrêmement plaisant. 80/100
Les Romains 2007 de Vacheron

CR:11- Un peu plus clair que le précédent.
Beaucoup plus exotique, avec mangue, litchi très léger. Pâte d'amande. La bouche est au diapason et laisse paraître un poil de résiduel (vrai, faux ? à voir !). Beau vin encore un coup. 80/100
Monts Damnés 2007 de Gérard Boulay.

Puis vint le dessert, une douceur qui vient d'ailleurs.

CR:12- Très doré. Je pense Layon à la couleur.
Nez de cuir, évolué. Bouche avec un joli équilibre, pas dominé par le sucre, mais qui manque un peu de quelque chose. A mon goût, on est entré dans une phase d'oxydation finale. C'est correct mais sans plus. Je me mouille sur Chenin, années 1990 (plutôt fin). 55-60/100
Coteaux du Layon 1990 du Domaine des Petits Quarts.

Une bien belle dégustation qui est riche d'enseignement. Boulay au top, Cotat à la rue. Et deux-trois vins bien oxydés. Il faudra refaire la Néoré !!

Mon top 3 du jour est clair et sans appel : 1: Comtesse 2007 de Boulay, 2: Monts-Damnés 2007 de Boulay et 3: Les Romains 2007 de Vacheron. Même si je savais que 2007 est un millésime austère, j'ai été un peu surpris de le trouver aussi peu disert. Pour tous les vins qui ne sont pas oxydés, il est absolument clair que la maturité n'est pas atteinte. Il faudra compter encore au minimum 5 à 10 ans pour qu'ils se livrent. La grosse déception, c'est Grande Côte 2007 de Cotat... franchement pas bon.

Ne dégustant pas souvent dans ce contexte, je remarque aussi que je suis très sévère dans mes évaluations et que j'attends beaucoup en terme d'expression pour juger un vin ouvert. Je remarque aussi que je suis très sensible à certains aspects comme l'oxydation (ça, je ne savais pas) et le bouchon (ça, je savais). Vraiment, c'est intéressant de pouvoir ainsi s'étalonner.

Merci mille fois à Jean-Loup pour son organisation minutée et à Nicole pour les plats joliment menés. Vraiment une belle journée !

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
12 Avr 2015 22:38 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3442
  • Remerciements reçus 1667
Rapide Matthieu!

Je mettrai mes quelques commentaires demain, mais ce Néore n'était pas bouchonné :D ;)

julien
12 Avr 2015 22:50 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • hyllos
  • Portrait de hyllos Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558
Imbuvable pour moi, quoi qu'il en soit. Mais j'ai bien revérifié plusieurs fois et je maintiens qu'il l'était. D'ailleurs, le fait que c'était moins sensible dans le fond de bouteille que dans la carafe m'a conforté dans mon ressenti (puisque le fond de bouteille avait moins vu l' air).

Mais c'est tant mieux si vous l'avez apprécié ! C'est même beaucoup mieux comme ça, vu la rareté du flacon.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
12 Avr 2015 23:02 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935
Je suis extrêmement surpris de trouver des traits aussi variétaux sur un vin de 2007.... Bouche droite, ultra minérale et très végétale

on en a déjà discuté par mp je crois Mathieu mais pour moi c'est la caractéristique du millésime, un manque de manque de maturité évident qui se voit bein dans tes commentaires. Au mieux c'est varietal, au pire l'elevage domine car ça sent le sous avinage. Perso je ne parierais pas sur la garde. Bien sûr et comme toujours, il y aura quelques contre exemples chez les meilleurs.
13 Avr 2015 08:17 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • hyllos
  • Portrait de hyllos Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558
Le MD de Cotat tiendra, c'est sûr. Mais il lui faudra du temps. Beaucoup de temps.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
13 Avr 2015 10:18 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3442
  • Remerciements reçus 1667
[size=large]CR:Dégustation chez Jean-Loup de grands Sancerres 2007, principalement de Chavignol et deux intrus[/size]

Quel plaisir pour ce premier repas des vacances que se retrouver chez Nicole et Jean-Loup, presque un an jour pour jour dans ce même jardin et sous un magnifique soleil.
Ca fait tellement de bien!

Le sauvignon n'est pas mon cépage favori mais j'ai tout de même pris beaucoup de plaisir, faut dire qu'il y avait quand même le haut du panier.

En route!




Domaine Enclos de la Croix 2014, IGP
Robe claire saumonée
Nez minéral, iodé, pierreux, marin.
Bouche fraiche qui se resserre vite, tanins présents, très sec.
Une curiosité

Domaine Bailly-Reverdy, Sancerre, Les Monts Damnés 2007
Nez citronné, iodé et salin, un peu d'ananas frais aussi. Pas hyper expressif mais plutôt précis.
La bouche est boisée en attaque, la matière est correcte mais sans plus et ça finit assez rapidement, la finale est courte.
La matière a du mal à compenser le bois à mon sens.

Domaine Henri Bourgeois, Sancerre, La Côte des Monts Damnés 2007
Robe bien dorée.
Nez mûr sur l'ananas cuit, la pomme mûre.
Bouche plate, ça tombe très vite et amertume finale.
Surement défectueux.

Domaine François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés 2007
Plus pâle.
Nez plus végétal, frais sur le pamplemousse, le buis.
La bouche est fraiche, droite et tendue. L'acidité tient le vin et l'allonge. A mon avis ça serait top sur des fromages de chèvre!
Fond de verre sur l'ananas frais.

Domaine Gérard Boulay, Sancerre, Clos de Beaujeu 2007
Robe claire également.
Nez d'agrumes, de fruits blancs, léger grillé. Un peu fermé.
En revanche la bouche est superbe, énergique en attaque, elle éveille les papilles et ensuite le vin s'élargit, il prend de l'ampleur jusqu'à la finale gourmande et longue.
Un vin à la fois puissant et tendu.
Excellent!

Domaine François Cotat, Sancerre, Les Culs de Beaujeu 2007
Robe dorée.
Plus mûr au nez, fruits jaunes, très gourmand.
Mais la bouche est champignonnée, ronde avec un manque de tension et une longueur moindre.
Un vin plus gourmand peut être mais moins complet que le Boulay.
[/img]
Le chef! ;)

Domaine Edmond Vatan, Sancerre, Clos de la Néore 2007
Robe dorée.
Nez expressif sur le citron, la cire, le miel, la pêche jaune, le tilleul et un côté pierreux.
La bouche est sèche, presque tannique, "arride" et minérale.
(bu il y a un peu plus d'un an, il était completement fermé, c'est bien mieux sur cette bouteille)

Domaine Alphonse Mellot, Sancerre, Cuvée Edmond 2007
Robe encore plus dorée.
Nez incroyable d'une complexité incroyable. On a du fruit confit, du raisin, des épices, du poivre, du boisé aussi. Presque un nez de liquoreux.
La bouche est gourmande, ronde et plutôt bien équilibrée. J'aime beaucoup sur un verre, à voir sur la bouteille entière car c'en est presque un peu trop.
Très bon tout de même.

Domaine Gérard Boulay, Sancerre, Comtesse 2007
Nez d'agrumes, du citron et de l'orange, minéral, ananas et végétal aussi.
Bouche mûre, gourmande, assez ample mais à la finale droite, tendue et longue.
Excellent

Domaine François Cotat, Sancerre, La Grande Côte 2007
Nez fermé, un peu de fruits blancs.
La bouche est chaude, un peu déséquilibrée.
Déception, je n'ai pas fini mon verre.

Domaine Vacheron, Sancerre, Les Romains 2007
Alors là ça change!
Un nez magnifique d'ananas frais, de iodé, des fruits blancs, du citron et du tilleul.
La bouche est superbe, un mélange de maturité et de tension. Le touché est très joli, ample et gourmand, et la finale est très longue, en s'allongeant sur une fine acidité.
Excellent/grand

Domaine Gérard Boulay, Sancerre, Monts Damnés 2007
Beaucoup plus mûr, sur les fruits exotiques, du SR?
Bouche grasse, mûre, gourmande.
C'est très bon mais je préfère le Vacheron, plus équilibré et frais.

Domaine des Petits Quarts, Coteaux du Layon, 1990
Robe jaune fluo.
Nez de fruits jaunes murs, confits, gourmand.
Bouche large, ample, jolie liqueur. Manquerait d'un poil d'acidité pour le rendre plus léger mais c'est parfait pour finir!




Mon top 3 du midi:
- Vacheron
- Clos de Beaujeu Boulay
- Comtesse Boulay

Moi qui ne connaissais pas du tout Boulay sauf de nom c'est une superbe découverte!
Par contre petite déception pour les Cotat.

Encore une fois, un immense merci à vous tous pour votre bonne humeur (surement encore un peu plus aidé par ce magnifique soleil) et particulièrement à Nicole et Jean-Loup. Vous êtes des personnes formidables!

Julien
13 Avr 2015 10:25 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • hyllos
  • Portrait de hyllos Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558
Pour le MD de Bourgeois et le Mellot, je pense que les vins auraient gagné à ne pas être ouverts à l'avance ni carafés. Ils étaient clairement très évolués.

Concernant les bouteilles bizarres, je pense aussi que la Grande Côte était défectueuse.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
13 Avr 2015 10:33 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9361
  • Remerciements reçus 17351
Désolé du retard, mais c’est à mon tour de donner mon impression sur ces grands Chavignol 2007, et autres intrus.

CR: Domaine Enclos de la Croix – IGP Pays d’Hérault
Ce premier vin apporté par Eric avait pour but de nous rappeler (et apprendre pour certains d’entre nous) que le cabernet sauvignon est un cousin du sauvignon puisqu’il est un croisement du cabernet franc et du sauvignon. Vinifié en blanc, c’est donc un blanc de noirs, et il est d’habitude très « sauvignon ». A l’aveugle, nous nous sommes dits qu’Eric avait amené un sauvignon d’une autre région mais qui ne sauvignonnait que très peu, voire pas du tout !
Ouverte juste avant service, non carafée.

D’une robe très pâle, le vin s’est révélé très peu aromatique, tant au nez qu’en bouche. Celle-ci est très vive et tendue, ce qui doit pouvoir la faire apprécier sur des crustacés.
Assez Bien

CR: Domaine Bailly-Reverdy – Les Monts Damnés – 2007
Ouverte 4h avant et carafée 2h avant service.

La robe est assez dorée.
Le nez s’exprime bien (plus qu’à l’ouverture de la bouteille) sur des arômes de fruits blancs et de grillé.
La bouche large, dotée d’une belle matière, est encore marquée par le bois, ce qui l’arrondit bien mais dans un style très « international ». Sur les feuilletés au chèvre maison, le vin prend de la tension.
Le reste de la bouteille bu cinq jours après s’est transformé : le boisé a fait place à de beaux arômes exotiques, l’ensemble étant bien fondu !
Bien + le jour J, Très Bien cinq jours après.

CR: Domaine Henri Bourgeois – Les Monts Damnés – 2007
Ouverte 4h avant et carafée 2h avant service.

La robe est très dorée.
Le nez expressif développe des senteurs de fruits blancs et exotiques.
La bouche, légèrement oxydative, présente un bon volume à l’attaque mais se referme assez vite sur une finale où les arômes réglissés signalent l’élevage. L’accord est réussi sur les rillettes aux deux saumons.
Bien
Le reste de la bouteille goûté cinq jours plus tard montre une accentuation nette de l’oxydation et fait apparaître des arômes peu avenants de pipi de chat…

CR: Domaine François Cotat – Les Monts Damnés – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée 2h avant service.

La robe est de couleur paille.
Le nez intense et part sur les fruits blancs, avec des notes florales (rose) et une touche végétale (menthe). J’avais déjà noté les fruits blancs et la menthe à l’ouverture de la bouteille, mais avec des arômes lactés qui ont disparu.
La bouche est d’abord ample et expressive puis une belle fraîcheur prend le dessus et se teinte d’une fine amertume en finale.
Très Bien mais manque un peu de personnalité à ce stade par rapport à l’attendu.

CR: Domaine Gérard Boulay – Clos de Beaujeu – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée 3h avant service.

La robe est de couleur paille.
Le nez qui était discret mais fin à l’ouverture de la bouteille a gagné en intensité. Les fruits blancs se marient aux agrumes, avec une touche d’anis.
La bouche est flatteuse, enrobante, dotée d’une belle matière. Elle donne une impression de sucre résiduel, mais ce n’est pas du tout sûr qu’il y en ait… La finale est plus stricte mais bien persistante.
Très Bien ++

CR: Domaine François Cotat – Culs de Beaujeu – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée 3h avant service.

La robe est aussi claire que les deux vins précédents.
Le nez engageant est assez étonnant, non par ses arômes prégnants de mandarine mais par ses notes gréseuses.
Plus rigoureuse que celle de Boulay, la bouche possède une matière concentrée mais qui ne se libère pas encore. On sent le gros potentiel de cette bouteille qui s’est pour moi mieux accordée avec les délicieuses gambas Daniéli (fines herbes et curcuma).
Très bien (+) pour le moment…

CR: Domaine Edmond Vatan – Clos de la Néore – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée juste avant service.

La robe est encore de couleur paille.
Très légèrement réduit à l’ouverture de la bouteille, le nez fait preuve, plus d’un jour et demi après, d’une belle complexité avec des arômes aussi variés que la pêche, la réglisse et le champignon.
J’ai aimé le beau gras à l’attaque et une matière toute en chair bien mûre, ainsi que la finale où la finesse se dévoile mieux.

Pour moi, le vin n’était pas bouchonné ! On a tous des sensations différentes et je conçois que deux convives sur douze aient pu le trouver bouchonné. En revanche je ne comprends pas le commentaire de Matthieu, que je vais taquiner un peu ;) : « Le nez est joli, de fruit mûr » puis « Rien à faire, pour moi c'est imbuvable ». Si un vin est bouchonné, cela se sent au nez, surtout si la bouche est marquée à ce point, non ? C’est d’autant plus étonnant que, pour ma part, c’est au nez que j’ai ressenti des notes de champignon et pas du tout en bouche. Il est vrai qu’avec le service des vins j’ai eu moins de temps que les autres pour forger et conforter mon jugement.
Très bien.

CR: Domaine Alphonse Mellot – Cuvée Edmond – 2007
C’est le premier intrus, sur un terroir de caillottes, donc calcaire, contrairement au terroir de terres blanches, ou marnes kimméridgiennes, de Chavignol.
Ouverte et carafée 3h avant service.

Cette fois-ci la robe est nettement dorée.
Le nez est puissant, axé sur les fruits secs, avec également du grillé et des fruits blancs.
La bouche déroule la même aromatique tout en étant large, ample et dense. On sent l’élevage luxueux et une légère oxydation que j’apprécie, même si ce n’est pas vraiment ce que l’on attend d’un Sancerre ! L’énorme différence avec les autres vins ne provient manifestement pas du terroir mais de l’élevage…
Il écrase d’ailleurs le râble de lapin au chou vert, très fin, qui s’était mieux accordé à La Néore.
Très bien +

CR: Domaine Gérard Boulay – Comtesse – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée juste avant service.

On retrouve les robes de couleur paille de Boulay et Cotat.
Le nez dévoile une superbe finesse, sur des arômes fruités complexes : fruits blancs, agrumes et fruits exotiques.
La parenté en bouche avec le Clos de beaujeu est évidente, avec la même gourmandise, mais d’une opulence supérieure. Ce vin s’est d’ailleurs accordé à merveille avec un poulet au curry et à la mangue.
Excellent.

CR: Domaine François Cotat – La Grande Côte – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée juste avant service.

Le nez n’est pas très expressif, plutôt sur des arômes pierreux voire gréseux et fumés. Il l’était plus à l’ouverture de la bouteille, sur les fruits exotiques et le menthol.
La bouche est droite, la matière contrainte mais sous-jacente.
Cinq jours plus tard, le vin a les mêmes arômes, avec un peu de fruits exotiques en supplément, et plus d’expression et de volume en bouche, toujours marquée par la minéralité.
Bien +(+) le jour J (moi je l’ai préféré au blanc de noirs ;)), Très Bien après cinq jours.

CR: Domaine Vacheron – Les Romains – 2007
Il s’agit du deuxième intrus, cette fois-ci sur un terroir de silex.
Ouverte et carafée trois heures avant service.

La robe présente un bel or clair.
Le nez est abouti et élégant, composé d’arômes floraux et fruités et nuancé de notes minérales du plus bel effet.
En bouche la sève remarquable et la matière corsée se combinent à une tension énorme pour aboutir à un équilibre remarquable. La finale très sapide se prolonge encore et encore…
Pour ne rien gâcher, le mariage avec le chèvre sec de Chavignol est des plus réussis. Et pourtant le vin n’est pas du même village !
Excellent.

CR: Domaine Gérard Boulay – Les Monts Damnés – 2007
Ouverte 36 h avant et carafée juste avant service.
Dans mon esprit ce devait être le plus tendu des trois cuvées de Boulay, c’est pourquoi je l’avais réservé pour le fromage de chèvre. Des notes de réglisse très prégnantes à l’ouverture de la bouteille et une bouche assez riche auraient dû m’alerter…

La robe est de couleur paille, pas de loup de ce côté-là.
Le nez d’une belle finesse nous fait voyager entre les fruits blancs et les fruits exotiques.
La bouche est gourmande, décidément un marqueur des cuvées de Boulay sur ce millésime, mais tellement gourmande et suave qu’on a nettement l’impression de SR. Cette fois-ci ce pourrait ne pas être qu’une impression… Heureusement elle propose aussi avec brio une bonne vivacité et une finale plus digeste.
Très Bien +

CR: Domaine des petits Quarts – Coteaux du layon – 1990
Pour finir avec le dessert, pas de liquoreux de Sancerre dans ma cave ! C’est donc cette vieille bouteille qui a fait le job.
Ouverte et carafée juste avant service.

La robe est d’un or fluo un peu suspect (merci à Matthieu qui me souffle que cela peut provenir d’un excès de soufre, ce qui a comme conséquence de stabiliser non seulement le vin mais aussi la couleur).
Le nez est disert, surtout floral, ce qui peut aider à reconnaître le chenin.
Les sucres se sont bien fondus et la bouche se présente ainsi assez équilibrée avec une acidité correcte. Pour moi la troisième composante, la matière fruitée, n’est cependant pas au rendez-vous.
L’accord est naturellement très bon avec la tarte aux pommes caramélisées.
Bien +

Mon tiercé gagnant sera sans surprise proche de ceux de Matthieu et Julien :
1. Vacheron – Les Romains
2. Boulay – Comtesse
3. Boulay – Clos de Beaujeu

C’était une dégustation sympa, même si deux grands noms n’ont pas été vraiment au rendez-vous, sans doute car trop jeunes. On recommencera, mais avec d’autres thèmes car je n’ai pas toutes ces bouteilles en double ! :(
Merci à Franck qui m'avait donné des conseils sur l'ordre de service et qui m'avait aussi conseillé d'attendre une dizaine d'années de plus, mais je craignais d'une part que les vins des autres producteurs que Cotat et Boulay ne puissent attendre, et d'autre part que je sois moins en forme dans dix ans !

Jean-Loup
19 Avr 2015 10:13 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • hyllos
  • Portrait de hyllos Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558
J'ai verifié, j'ai encore 6 de chasue chez Cotat, donc on pourra refaire !

Pour le Vatan, j'avais le bouchon après trituration en bouche et particuièrement en finale. Donc, ca ne sortait pas au nez, rien de surprenant. Le bouchon moins évudent se trouve toujours plus facilement en bouche. :)

Par contre meme si nos évaluation divergent (tu es beaucoup plus indulgent). On est bien d'accord sur le trio de tête.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
19 Avr 2015 20:18 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9361
  • Remerciements reçus 17351
On est bien d'accord sur le trio de tête.

Pas tout à fait, Matthieu : tu as mis Monts Damnés de Boulay dans ton trio alors que j'ai mis Clos de Beaujeu de Boulay dans le mien.
En revanche nous avons le même trio avec Julien.

Disons que nous avons mis en tête les deux mêmes vignerons !

J'ai vérifié, j'ai encore 6 de chaque chez Cotat, donc on pourra refaire !
Je suis partant mais il nous faudra donc attendre !

Jean-Loup
19 Avr 2015 20:39 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1883
19 Avr 2015 21:09 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • hyllos
  • Portrait de hyllos Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558
Oui en effet Jean-Loup, le clos était encore trop fermé à mon gout pour entrer dans le top, quoique je ne l'ai pas mal noté. Ceci étant, il est vraiment faible par rapport à d'autres clos de Beaujeu que j'ai pu ouvrir.

Mais idem, Comtesse 2007, je l'ai beaucoup mieux goûtée au domaine, il y a une paire d'années.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
19 Avr 2015 23:49 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck