Nous avons 1893 invités et 49 inscrits en ligne

Le coût de production du vin

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95357
  • Remerciements reçus 25528

Le coût de production du vin a été créé par oliv

Eco
Quel est le prix d’un bon vin ?

avis-vin.lefigaro.fr...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
06 Jui 2023 14:27 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 553
  • Remerciements reçus 1773

Réponse de LEON213 sur le sujet Le coût de production du vin

Quel est le prix d'un bon vin?
Cet article du Figaro m'a énervé grave, comme disent les jeunes. Au point de me fâcher ici, tant il est vide et non concluant. Peut-être qu'un  Agitateur ( du bocal ) pourra préciser certaines assertions de l'article, mais pour moi, c'est totalement bullshit..
Pour produire une bouteille de  champagne par exemple, il faut compter 1,2 kilo de raisin. En Grand Cru, il en coûte 8 € HT du kilo, et 6 à 7 € HT/kg pour un raisin de villages non classés. À Côte-Rôtie , où les rendements sont sensiblement plus bas en raison des vignes en coteaux, non mécanisables, il faut compter 1,5 kilo de raisin par bouteille à un tarif HT de 11 à 13 €. Dans les Côtes du Rhône , on est plutôt autour de 2,5 € HT du kilo à l’achat.
Je ne comprends pas pourquoi il faut plus de kilos de raisins pour produire du vin en Côte Rôtie qu'en Champagne. Je peux comprendre que le kilo de raisin soit plus difficile à produire là qu'en Champagne, mais bon...ce serait parce que le terroir est plus difficile à travailler, nécessite plus de main d'oeuvre, d'où un coût accru.
Quant à la comparaison avec les Côtes du Rhône  ( 2,5€ à l'achat ), on parle de quoi? De coûts de production ou de prix de marché?
Mais non, ce n'est pas parce que le terroir est plus difficile à travailler puisque A cela s’ajoute le coût de la main d’œuvre (permanents et saisonniers), de la vendange et tout le matériel nécessaire à la conduite de la vigne, des piquets aux cordes pour l’attache, en passant par le matériel de vinification à amortir (cuves, pompes, barriques, filtrations, produits œnologiques, laboratoire conseil et analyses etc.).
Plus loin dans l'article, on trouve ça: En additionnant ces dépenses (coût de production et coût de revient), le grand écart est vertigineux.À la matière première incompressible et le matériel nécessaire à sa transformation s’ajoute le coût des matières sèches : le bouchon d’abord ; selon la qualité choisie (liège naturel, aggloméré), la longueur, on oscille entre 10 centimes et 1 € pièce ; mais certains domaines de prestige peuvent aller jusqu’à 1,5 € voire 2,5 € ! L’étiquette et la contre-étiquette complètent les coûts avec les frais d’imprimeur (0,2 € par bouteille). Puis la bouteille bien sûr, dont les coûts ont explosé avec la crise de la Covid et la guerre en Ukraine (40 à 50 centimes la bouteille). Les emballages, cartons ou caisses bois, l’encre et le scotch, la capsule congé viennent par ailleurs en complément de la facture. Enfin, le coût de la mise en bouteille (avec un prestataire) continue d’alourdir la note (25 centimes).ux : de 1 euro la bouteille pour de gros volumes produits sur des sols faciles à travailler avec des vendanges à la machine et des traitements phytosanitaires conventionnels, jusqu’à 10, voire 20 €.
On trouve ça aussi, juste avant:À la matière première incompressible et le matériel nécessaire à sa transformation s’ajoute le coût des matières sèches : le bouchon d’abord ; selon la qualité choisie (liège naturel, aggloméré), la longueur, on oscille entre 10 centimes et 1 € pièce ; mais certains domaines de prestige peuvent aller jusqu’à 1,5 € voire 2,5 € ! L’étiquette et la contre-étiquette complètent les coûts avec les frais d’imprimeur (0,2 € par bouteille). Puis la bouteille bien sûr, dont les coûts ont explosé avec la crise de la Covid et la guerre en Ukraine (40 à 50 centimes la bouteille). Les emballages, cartons ou caisses bois, l’encre et le scotch, la capsule congé viennent par ailleurs en complément de la facture. Enfin, le coût de la mise en bouteille (avec un prestataire) continue d’alourdir la note (25 centimes).
Donc, en mettant les choses au pire: 10 ( le bouchon )+0,2+40+25 ( prestataire )+ emballage...
Si je fais l'addition:10+0.2+40+25, ça fait 85.2c€. Et on n'a pas encore parlé des coûts aval ( distribution etc...), Donc , en mettant les choses au pire: un vin pour la GD, comment peut-on avoir un vin qui "vaut" 1€ la bouteille?
Bref, puisqu'on ne sait jamais de quoi on parle en matière de coût de production ( avec ou sans MO? ), ni de quel type de vin on parle, on n'apprend rien. Et c'est énervant.
L'article pose une bonne question à laquelle il ne répond absolument pas: quel est le prix d'un bon vin? Et ne répond de façon convaincante à aucune question...pire encore, il semble ne pas avoir compris la question posée...un des premiers effets de l'IA?

LEON213
11 Jui 2023 00:15 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20779
  • Remerciements reçus 8286

Réponse de Eric B sur le sujet Le coût de production du vin

Donc, en mettant les choses au pire: 10 ( le bouchon )+0,2+40+25 ( prestataire )+ emballage...
Si je fais l'addition:10+0.2+40+25, ça fait 85.2c€. Et on n'a pas encore parlé des coûts aval ( distribution etc...), Donc , en mettant les choses au pire: un vin pour la GD, comment peut-on avoir un vin qui "vaut" 1€ la bouteille?


C'est "pire" que ça : l'étiquette, c'est 20 ct (0.2 €). Ca fait donc 95 ct (il y avait une erreur dans ton addition qui faisait 75.2). 

D'accord que l'article est un joyeux méli-mélo qui ne répond pas à la question de départ. Elle ne parle d'ailleurs pas du prix des barriques qui peut être très élevé, surtout si le domaine utilise beaucoup de bois neuf. 

J'ai tendance à croire que Chat GPT ferait une réponse moins confuse. 
 

Eric
Mon blog
11 Jui 2023 07:49 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3072

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Le coût de production du vin

Honnêtement, quand on lit que l'article a été écrit par "Véronique Raisin" dont d'ailleurs c'est le seul article publié par le site (d'habitude on peut trouver les articles publiés par l'auteur en cliquant sur son nom dans le site), c'est un aptonyme un peu trop douteux pour paraître être une intelligence organique.
Toutefois mon expérience hotellière m'a familiarisé avec ce genre de profils incapable d'assimiler et articuler des connaissances afin de répondre de façon pertinente et concises aux questions posées, malheureusement ces déficiences à l'écrit étaient souvent corrélées avec des problèmes de lecture (ne pas être capable de suivre un didacticiel par exemple).

C'est vrai qu'avec un peu de vigilance, cet article représente des connaissances jetées avec des articulations logiques erronées (par exemple, s'il faut plus de raisin en Côte-Rôtie par bouteille, ce n'est parce que ce sont des côteaux non-mécanisables mais parce que les grappes sont plus petites et que le rapport jus/peaux inférieur comme facteur parmi quelques autres).

Par ailleurs, pour remettre une pièce dans la machine, si la biodynamie augmente notablement les coûts de production (via la main-d'oeuvre en particulier), le monde journalistique ainsi que la sommellerie a tendance à la présenter comme facteur décisif de qualité de façon souvent trop assertive voire parfois péremptoire.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
11 Jui 2023 10:15 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20779
  • Remerciements reçus 8286

Réponse de Eric B sur le sujet Le coût de production du vin

Véronique Raisin n'a peut-être pas écrit d'autres articles sur le Figaro, mais sinon,  elle sévit dans le monde du vin depuis une bonne décennie. 

www.mybettanedesseau...

www.picrocol.com/aut...

Je l'ai déjà rencontrée à plusieurs reprises : elle existe pour de vrai :)

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
11 Jui 2023 10:21 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3072

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Le coût de production du vin

Véronique Raisin n'a peut-être pas écrit d'autres articles sur le Figaro, mais sinon,  elle sévit dans le monde du vin depuis une bonne décennie. 

www.mybettanedesseau...

www.picrocol.com/aut...

Je l'ai déjà rencontrée à plusieurs reprises : elle existe pour de vrai :)

Merci de la correction, je n'avais pas poussé plus avant ma recherche effectivement. Toujours est-il que cet article n'est clairement pas sa meilleure production.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
11 Jui 2023 10:39 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2815

Réponse de vinozzy sur le sujet Le coût de production du vin

Parlons de ce qui a déjà été évoqué sur LPV mais remis en forme vu l'inflation:

Généralement, un Champagne coûte pour un vigneron qui produit son raisin (indépendant ou en coopérative) de 11 à 15 € la bouteille. Bouteille terminée au stade habillée, mise en caisse, prête à partir....etc.

Un négociant achète des raisins entre 6.50 et 9 € du kilo. Il faut  1.2 kilo par bouteille plus tous les frais (pressurage/vinification/tirage/dégorgement/habillage) incompressibles à 2.50 € si la production est industrielle et certains coûts dilués (1). Plus parfois (toujours pour les marques connues)  plusieurs euros de distribution/marketing (postes de charges quasi absents chez les vignerons). A moins de 20 € ttc en moyenne...marge impossible.

Bien sûr, chez les uns comme les autres (mais valable dans tous les vignobles ?),  les cuvées haut de gamme dégagent une marge bien plus conséquente que sur le brut sans année, vin souvent vendu proche du prix coutant chez les vignerons.

(1) Chez le grand négoce, les machines tournent entre 5000 et 8000 cols/heure...voire plus.
 

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Ilroulegalet
11 Jui 2023 11:05 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1948
  • Remerciements reçus 1309

Réponse de rkrk sur le sujet Le coût de production du vin

L'article est une longue liste de postes comptables, plus ou moins variables selon le type de vin et sa présentation et plus ou moins indispensables selon le modèle de vente (un grand client export qui prend tout mais pas cher - ou au contraire une multitude d'agents et un caveau de vente. Aucune conclusion à en tirer. Et il faudrait déjà définir ce qui est un "bon vin".

Et le facteur le plus important dans de nombreuses régions un peu prestigieuses est à peine mentionné : le foncier pour ceux qui ont acheté leurs terres à crédit ou qui doivent payer les droits de succession quand ils ont hérité. Ce qui me fait penser au Chitry d'Olivier Morin (voir "Dégustation de petits blancs") - pas trop de foncier au Sud de l'Yonne... Pas pareil à Chablis.

Ralf

PS: peut-être le vrai titre de l'auteur était "Qu'est-ce qui fait le prix d'un vin ?" (sous-titre dans le texte) et c'est l'éditeur qui a choisi un titre plus "vendeur". En tout cas, cela arrive dans de nombreux médias.

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
12 Jui 2023 16:47 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4903
  • Remerciements reçus 2425

Réponse de agitateur sur le sujet Le coût de production du vin

On peut considérer comme point de départ le coût de production, départ chai, dans un cas typique que je vais détailler. Je prends un cas relativement "courant".
- moyenne densité de plantation,
- méca forte et assez optimisée, 
- domaine de qq grosses dizaines d'Ha, voir plus.
- AOC avec rendement plafond ou proche plafond sur moyenne pondérée sur long terme ( c'est une nécessité en bas coût ), disons 50 à 60 Hl / Ha
- un foncier prix plancher  ou modeste ( qui de toute façon ne s'amortit pas en compta....mais parfois la vision du nouvel acquéreur ne partage pas cette vue....   )
- pas de barrique neuve et autres produits de luxes, à réserver aux micro cuvées.
- le commerce est assuré en temps partiel par le patron proprio, donc ce sera quelques transactions, mais des grosses. A ce stade, il ne s'agit pas de courir le caviste de quartier ou les marchés, hein. 

On peut alors imaginer un coût de production vers 2.50 € HT  départ. Ca laisse pas grand chose à mettre de coté pour ré investit en masse, mais ça fait tourner l'outil chichement.

Mais ensuite, tout va trés vite si des décisions pas forcément judicieuses sont prises.
Imaginons le recrutement d'un commercial. Prenons 100 000 € en cout annuel ( salaire, charges, frais, déplacement nuitées hotels et qq salons, etc...). S'il vend 100 000 cols par an "à lui tout seul", alors le cout de revient passe de 2.5 à 3.5 !!! C'est énorme, donc il faut qu'il aille vers des marchés qui achètent en moindre quantité mais plus cher.....Et sur des petits marchés, 100 000 cols, nouveaux, faut les passer....Si le commercial envoie 500 000 cols, sur des gros marchés, ben forcément il impacte pas pareil....
Sur le point évoqué ( le commercial ) comme tant d'autres critères, il y a des points de bascule, des seuils à franchir sous peine de se punir.
J'ai parlé de prix départ grosse qté. Pour ce même prix, le tarif TTC conso sera de quasi fois 2 dans certaines opérations, et parfois allègrement 3 ( je ne compte pas les restau bien entendu ). Il s'agit typiquement de la bouteille ( la même ) que vous trouverez à 4.5 TTC conso chez une enseigne avec une promo, ou à 6- dans une autre enseigne, mais la fourchette est là. Et c'est une fourchette qui brasse des qtés ...importantes. C'est le coeur de marché du vin en France.

Un domaine de petite superficie est complètement plombé par les charges fixes, dont la quote part par col est forcément élevée.
Un packaging un peu ambitieux, et / ou des volumes faibles, ça prends vite des dizaines de centimes en prix départ. Quand vous voyez une caisse bois, c'est 50 cts par col ! ( départ, mais si ensuite chacun rajoute sa marge en coef multiplicateur et pas en marge valeur....ça fait le double à la sortie )
Le bouchon à plus de 1 € HT unitaire, ça reste quand même assez rare, quoi que plus fréquent chez les amateurs LPViens, et les fioles à prix .....qui sont élevés et qui montent encore plus vite. Le bouchon à 2 ou 2.5 ça ne sert à rien, sauf à flatter l'égo de celui qui l'achète ( mais c'est un critère...)

Donc pour un tas de raisons, il est trés possible qu'une fiole à 6 € ait exactement le même cout de production qu'une autre à 10 ou même 12, je veux dire que la somme consacré au résultat tangible sera la même.


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vinozzy, jd-krasaki
12 Jui 2023 18:46 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3284
  • Remerciements reçus 305

Réponse de winaddict33 sur le sujet Le coût de production du vin

Une étude qui a 10 ans (et doit être un peu actualisée avec l'inflation) mais assez documentée pour le Bordelais

www.oenoblogue.com/2...

Peut être déjà citée sur le forum

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: agitateur
13 Jui 2023 02:19 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4903
  • Remerciements reçus 2425

Réponse de agitateur sur le sujet Le coût de production du vin

effectivement l'étude date un peu.
elle émane de sources centralisées chambre agriculture. Ce n'est pas un reproche.
Le fait est que les sources sont assez fiables sur la vigne ( c'est le cœur de compétence des CA ) et assez farfelues sur le reste en aval.
0.52 en frais de mise ( hors consommable d'habillage ) c'est du délire complet. Ca l'était à l'époque et ça l'est encore. Ou alors on est sur des micro niches, du super prémium  ( cirage, caisse bois, bouteille spéciale etc...).
De la même manière, 1.30 pour l'habillage et la commercialisation, ça veut tout dire et rien dire. C'est bcp si on vends tout en qq transactions gros volumes à bas prix, c'est pas trés insuffisant si on fait des salons tous les 15 jours.

En tout cas à l'poque de la publi, une structure légère vendant en qq transaction pouvait vivre correctement en étant bien en dessous de 2.88 par col dans les conditions décrites. 
13 Jui 2023 22:02 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 498
  • Remerciements reçus 300

Réponse de Michou sur le sujet Le coût de production du vin

Parlons de ce qui a déjà été évoqué sur LPV mais remis en forme vu l'inflation:

Généralement, un Champagne coûte pour un vigneron qui produit son raisin (indépendant ou en coopérative) de 11 à 15 € la bouteille. Bouteille terminée au stade habillée, mise en caisse, prête à partir....etc.

Un négociant achète des raisins entre 6.50 et 9 € du kilo.

 

Un vigneron m'indiquait récemment que le prix pour un kilo de raisin se situait en 2022 autour de 10€50 en GC. Parfois 12-12,5€ pour du GC en bio.

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
14 Jui 2023 08:50 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 115
  • Remerciements reçus 139

Réponse de ArthurL sur le sujet Le coût de production du vin

Bonjour à tous,
Remarque peut-être simpliste, mais la question qu'on se pose sur ce fil (et dans l'article) a-t-elle un sens ?
Je n'ai strictement aucune connaissance dans le milieu viticole et son économie, mais je me demande comment on pourrait répondre à la question du coût de production du vin de manière standardisée et généralisée, même en introduisant des classifications par niveau de qualité, appellation, bio/non-bio, grand/petit domaine.
Je suppose que tous les domaines sont différents, ont des pratiques différentes, des équipes différentes, etc. Comment dans ce cas définir un coût de production du vin ?
Je vais faire un parallèle avec la restauration. Prenons deux restaurants gastronomiques à Paris situés l'un à côté de l'autre et servant exactement le même menu. On peut se dire que le coût de production du menu doit être le même. Sauf que :
- le premier restaurateur est propriétaire des murs (dans la famille depuis des générations) et le second ne l'est pas et paye un loyer substantiel,
- le premier restaurateur emploie un chef de salle qui joue également le rôle de sommelier et le second emploie un chef de salle et un sommelier,
- le premier a un partenariat avec le grand cabinet d'avocats voisin qui lui assure un taux de remplissage quasi complet tous les midi et le second n'a un taux de remplissage que de 75% le midi,
- etc.
Je m'arrête là, mais vous avez compris l'idée.
Je pense qu'on cherche à mélanger des torchons et des serviettes et qu'il n'y a pas vraiment de sens à rechercher de manière générale quelle est le coût de production du vin, sauf à le faire domaine par domaine.
Arthur
14 Jui 2023 14:15 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3284
  • Remerciements reçus 305

Réponse de winaddict33 sur le sujet Le coût de production du vin

Bonjour à tous,
Remarque peut-être simpliste, mais la question qu'on se pose sur ce fil (et dans l'article) a-t-elle un sens ?
Je n'ai strictement aucune connaissance dans le milieu viticole et son économie, mais je me demande comment on pourrait répondre à la question du coût de production du vin de manière standardisée et généralisée, même en introduisant des classifications par niveau de qualité, appellation, bio/non-bio, grand/petit domaine.
Je suppose que tous les domaines sont différents, ont des pratiques différentes, des équipes différentes, etc. Comment dans ce cas définir un coût de production du vin ?
Je vais faire un parallèle avec la restauration. Prenons deux restaurants gastronomiques à Paris situés l'un à côté de l'autre et servant exactement le même menu. On peut se dire que le coût de production du menu doit être le même. Sauf que :
- le premier restaurateur est propriétaire des murs (dans la famille depuis des générations) et le second ne l'est pas et paye un loyer substantiel,
- le premier restaurateur emploie un chef de salle qui joue également le rôle de sommelier et le second emploie un chef de salle et un sommelier,
- le premier a un partenariat avec le grand cabinet d'avocats voisin qui lui assure un taux de remplissage quasi complet tous les midi et le second n'a un taux de remplissage que de 75% le midi,
- etc.
Je m'arrête là, mais vous avez compris l'idée.

Je pense qu'on cherche à mélanger des torchons et des serviettes et qu'il n'y a pas vraiment de sens à rechercher de manière générale quelle est le coût de production du vin, sauf à le faire domaine par domaine.
Arthur
 

Quand tous les ans un producteur t'annonce une augmentation parce que ...(argument variable). Tu es quand même en droit de te demander pourquoi son coût de production augmente sans arrêt, alors que ton revenu disponible a tendance lui à baisser sans arrêt.

- le premier restaurateur est propriétaire des murs (dans la famille depuis des générations) et le second ne l'est pas et paye un loyer substantiel,

Et pourquoi le premier ne pourrait pas percevoir un loyer au même titre que le propriétaire du second restaurant ?????

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo
14 Jui 2023 15:17 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1948
  • Remerciements reçus 1309

Réponse de rkrk sur le sujet Le coût de production du vin

Même si le restaurateur (ou le vigneron) est propriétaire il devrait intégrer le coût foncier dans ses prix car l'argent que représente les murs (ou les vignes) pourraient être investi ailleurs (coût d'opportunité). C'était peut-être assez neutre quand les taux étaient bas mais ce n'est plus le cas.

Et quand arrive le jour de la succession il vaut mieux avoir plein d'argent de côté pour les impôts....

Ralf

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
14 Jui 2023 15:28 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4903
  • Remerciements reçus 2425

Réponse de agitateur sur le sujet Le coût de production du vin

Je m'arrête là, mais vous avez compris l'idée.
 

Oui c'est compris, j'espère que celà le sera de mon point de vue.

Le vin est un domaine passion vu de LPV, par définition.
Mais la passion n'exclut pas le fait que le producteur n'est pas seul au monde, il évolue dans un contexte concurrentiel.
Donc il doit offrir des avantages concurrentiels. Par une qualité superlative, par une grande maitrise des couts, etc....et en fait tout celà ce sont des décisions de gestion.
si le patron du restau paie un bail hors de prix ( mal choisi car le hors de prix bien situé se rembourse plus facilement ), s'il emploie 3 sommeliers dont 2 qui se tournent les pousses, s'il met de la vaisselle de créateur hors de prix sans que celà constitue un avantage, c'est un son problème,  et c'est une mauvaise décision de gestion. C'es pareil pour faire du vin, le faire avec sincérité ne suffit pas.
 
14 Jui 2023 15:30 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 115
  • Remerciements reçus 139

Réponse de ArthurL sur le sujet Le coût de production du vin

Ok, je comprends mieux. En fait ce que vous cherchez n'est pas de déterminer le coût de production du vin (ce n'est pas possible de toute façon car chaque vigneron a son propre coût de prod pour chaque cuvée). Vous cherchez à démontrer que le prix de vente est trop élevé par rapport au coût de production (que vous cherchez donc à déterminer arbitrairement au soutien de votre thèse).

Désolé si mon propos est un peu polémique 

Bonne journée !
15 Jui 2023 09:51 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4903
  • Remerciements reçus 2425

Réponse de agitateur sur le sujet Le coût de production du vin

Au contraire, j'ai dit l'inverse de ton dernier message.

Et accessoirement, je pense pouvoir me faire une idée de ce que ça coute, dans une échelle assez large. 

Puisque ça passe mal, je vais faire un //
Imagines un boulanger qui ouvre une boutique ( et a les fours derrière ) en faisant vivre lui même et un poste en boutique. Si son équipement et sa stratégie vise à produire et vendre 100 baguettes par jour, il va devoir les vendre 5 euros pièces. Ce serait un mauvais choix stratégique, ou alors réservé à une ultra niche.. Il aurait beau dire et affirmer à juste titre que son cout de revient à la baguette est de 4 €, ça ne rend pas le modèle économique plus pertinent ni plus justifiable, car rien ne garantit que ce soit meilleur qu'un boulanger plus optimisé.

Un cout de production élevé peut être justifié de manière juste et rationnelle par un tas de trucs ( un rendement nécessairement trés bas en liquoreux par exemple ), du matos et du consommable qui permettent la qualité.
Mais le coût peut être aussi impacté par des "mauvaises" décisions, orientations, etc....qui n'amènent rien.

Il existe aussi des régions ultra concurrentielles, ou un producteur pourtant affûté sur son modèle économique peut avoir à vendre à un prix trop bas, car il ne peux pas faire autrement, et là ça m'ennuie.
La question du coût de production ne se pose guère dans d'autres régions, ou tu peux faire à peu prés n'importe quoi, ça passe. Dans ces coins là, la barrière à l'entrée c'est le prix du foncier.


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: yr, Ilroulegalet
15 Jui 2023 11:51 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95357
  • Remerciements reçus 25528

Réponse de oliv sur le sujet Le prix moyen du vin

GMS
Le prix moyen d'une bouteille de vin est de 5,23 €/l en grande surface.

www.tema-agriculture...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
16 Mai 2024 21:35 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1889

Réponse de LPV sur le sujet Le prix moyen du vin

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Kiravi, Ilroulegalet, JoeLeCocker
05 Jui 2024 13:53 #20
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 189
  • Remerciements reçus 142

Réponse de DemiLune sur le sujet Le prix moyen du vin

Etonnant ce classement. Provence et Beaujolais devant Bordeaux et le Rhône !?

Olivier
05 Jui 2024 17:12 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1012
  • Remerciements reçus 254

Réponse de mauss.th sur le sujet Le prix moyen du vin

Intéressant. Ce n'est pas que la Provence, mais Provence Corse, et le prix moyen des vins corses est élevé.

Voir le beaujolais là me surprend d'avantage...s'il n'y a pas beaucoup de bouteilles au-dessus de 50€, il faut croire qu'il y en a pas beaucoup plus en dessous de 7/8€. 
Et entre 1 et 7€, il y a quantités de Bordeaux et sans doute une bonne quantité de Côtes du Rhône.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi
05 Jui 2024 17:55 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4903
  • Remerciements reçus 2425

Réponse de agitateur sur le sujet Le prix moyen du vin

je serai curieux de connaitre la méthodo, mais là, y' a des biais.....
A la limite, c'est peut être le prix moyen des étiquettes présentes ( encore que...) mais probablement pas le prix moyen caisse ( donc prix X volumes ).

EDIT:, merde. Facile. C'est du prix au  litre 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel.gureghian, hyllos
05 Jui 2024 20:43 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 0

Réponse de SimmonsAmy sur le sujet Le prix moyen du vin


www.facebook.com/pho...

Il s'agit d'une étude intéressante. En tant qu'amateur de vin, je n'avais jamais pensé que le coût du vin comprenait autant de postes de dépenses.

:-)
11 Jui 2024 14:08 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Le prix moyen du vin

sur le graphique présenté, en l'occurrence, il ne s'agit pas de coût de vin, mais bien de prix de vente en GD.
Il n'y a rien qui permette de dire que le Bourgogne est plus cher à produire que le Bordeaux.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
11 Jui 2024 16:06 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2815

Réponse de vinozzy sur le sujet Le prix moyen du vin

JEROME précisait     "il n'y a rien qui permette de dire que le Bourgogne est plus cher à produire que le Bordeaux."

Nous avons déjà abordé ce sujet moultes fois.De mémoire vers 2001 sur le forum Iacchos pour la première fois . Damned, ça rajeunit moyen.

Maintenant, sur un domaine planté à 7000 pieds hectare pour l'hypothèse, conduit avec piquets et fils, taillé et/ou conduit avec des méthodes comparables, il est en effet peu probable d'avoir des frais de production qui varie du simple au triple.

Si je prends l'exemple Champenois que je connais peut être mieux que la Bourgogne, c'est à peu près un ratio à l'hectare travaillé d'un pour deux entre un vigneron en Biodynamie  et un vigneron en traditionnel (ou raisonné si vous voulez). Non, pas plus que cela....

Mais si on tient compte du prix de revient du kilo de raisin...alors là plutôt ratio de 1 à 3 car le rendement est en moyenne plus faible en biody qu'en chimie...Et si ce temps à risque perdure, cette année ne fera pas exception...


 

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gastronomix
11 Jui 2024 20:37 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Le prix moyen du vin

Un jour je suis allé chez un dentiste qui m'a accueilli dans son cabinet high tec et qui me demande de m'asseoir sur son fauteuil à mémoire de forme : je lui ai dit que je n'avais pas mal au cul mais aux dents.
Mais j'ai compris pourquoi se soigner les dents était si cher.

Pour le vin, comment dire : 
 
tu imagines quand même qu'avant de construire ça, tu t'es quand même bien rincé avant et que tu ne sais plus trop où tu peux mettre le pognon ...

Pour le Champagne tu parles d'écarts de coût de 1 à 3, mais les prix entre des Champagne sont bien supérieurs à ça.

Maintenant, quand tu vois que le prix moyen d'un Bourgogne en GD est de 15 euros, je ne pense pas que sur ce genre de vin les coûts de production soient exactement les mêmes que ceux des vins dont nous parlons ici ; mais en revanche je suis quasiment certain que le ratio prix de vente / coût de production est beaucoup moins élevé sur ces Bourgognes à 15 euros que sur les vins qui sont commentés sur LPV.

 

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Moriendi
11 Jui 2024 21:16 #27
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2815

Réponse de vinozzy sur le sujet Le prix moyen du vin

Jérôme assénait :

"Pour le Champagne tu parles d'écarts de coût de 1 à 3, mais les prix entre des Champagne sont bien supérieurs à ça."

Je ne te le fais pas dire ! Le vin le plus cher d'une gamme a sans doute toujours bénéficié d'attentions particulières, mais qui en terme de coût de production sont rarement significatives, ou sans rapport avec les écarts de tarifs. La relative rareté en fait le prix.

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: hyllos
12 Jui 2024 12:56 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8728
  • Remerciements reçus 1558

Réponse de hyllos sur le sujet Le prix moyen du vin

En terme de coût un des points les plus impactants doit être le rendement non ? Je pense que les coûts de production dans des zones comme le Roussillon doivent être furieusement élevés.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
12 Jui 2024 13:18 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Le prix moyen du vin

pas forcément : la pression sanitaire est bien plus importante dans le bordelais. Ce serait intéressant de comparer les coûts à l'hectare au regard des rendements. 
Mais les déclarations de rendement sont toujours à prendre avec des pincettes.
 

Jérôme Pérez
12 Jui 2024 13:43 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck