Nous avons 1014 invités et 6 inscrits en ligne

Quand les Gunthards revisitent la scène de la cuisine chez VolfoLegui !

  • Messages : 2840
  • Remerciements reçus 4096

Réponse de denaire sur le sujet Re: Session de clôture chez les Gunthards !

oliv écrit: Les copains (dotés d'un palais de jeune homme, eux cool smiley) ont été plus tolérants que moi sur ce vin, je crois.


Moui, alors je ne me prononcerais pas sur la virilité palatale comparée des uns et des autres, mais je ne l'ai qu'à peine plus apprécié, en ce qui me concerne...

Merci pour le CR oliv, au standard de qualité habituel(tu). C'est sûr que si on devait tous en faire des comme ça à chaque fois qu'on fait une soirée, on boirait moins... Bref, tout ça pour dire que tu as un sacré mérite de garder le rythme.

Merci à legui pour l'accueil, toujours parfait, merci à tous pour la bonne humeur, ça fait du bien au milieu de ce long été un peu trop parisien à mon goût!

Hop, les CR :

Domaine Henri Germain, Meursault, 2009

Très joli nez, beau mélange de notes d’agrumes, de fleurs blanches, et de légères notes beurrées et grillées.

La bouche est à l’avenant, équilibrée, plutôt en finesse, la finale est propre, nette, précise.

C’est bien bon. Pas mal de fraîcheur au vu du millésime.

Bien ++

Domaine Schoffit, Rangen Grand Cru, Clos St Théobald, Riesling, 2007

Superbe nez, extrêmement gourmand, à dominante exotique (ananas, mangue, passion…), notes d’agrumes confits.

La bouche est grasse, ronde, marquée par une légère sucrosité. L’équilibre est plus porté par une légère amertume que par l’acidité, qui parait basse.

Un vin qui semble à point, dans un style tout en rondeur et en volupté.

Très bien-

Maison Verget, Pouilly Fuissé, Terroirs de Vergisson, 2007

Nez très lacté, qui m’évoque une odeur de fromagerie (lait caillé), un élevage qui reste sensible malgré cette dominante "fromage frais". Pas très avenant.

L’aromatique se retrouve en bouche, ce qui la rend difficile à apprécier.

Bof

Dominio de Pingus, Ribera del Duero, Psi, 2010

Nez de fruits noirs, une pointe de vert, un peu d’épices. Il paraît assez fermé.

Pas mal de matière en bouche, mais les tannins restent un chouïa pointus, et l’ensemble se livre peu. C’est bien fait, mais un peu dur en l’état.

Pas mal, mais pas très causant. A attendre un peu, sans doute, car il m'a surtout semblé très fermé.

Assez bien + / Bien -

Domaine David Duband, Nuits St Georges 1er Cru, Aux Thorey, 2009

Très joli nez, sur la cerise, la framboise, floral, élégant. Miam.

La bouche est tout en souplesse et en finesse, très délicate.

Très agréable. La bouche est vraiment toute en finesse, mais sans maigreur. Surpris par l’appellation et le millésime à la découverte de l’étiquette !

Très bien

Domaine Jean Tardy, Vosne Romanée, Vigneux, 2008

Très joli nez là encore, assez similaire au précédent, avec une dominante sur la cerise, beaucoup de charme.

La bouche est là encore sur la finesse, avec peut-être un léger surcroît de matière et d’acidité. Belle finale, sur le fruit frais.

Là aussi un très beau vin, et là aussi surpris à la levée de l’aveugle, mais pas pour les mêmes raisons : où est le mordant pénible de 2008 ?!?

Beau compagnon de la côte de bœuf, à la cuisson toujours irréprochable.

Très bien

Château Haut Bailly, 1976

Robe brune, brou de noix !

Le nez est très évolué, et surtout marqué par un TCA léger mais qui me semble bien présent.

Dommage…

Chateau Musar, 2003

Nez qui conjugue un côté lacté, beurré, des notes de cire, de résine, de miel. Un peu d’alcool.

La bouche est grasse, un peu lourde.

Pas mauvais mais un peu fatigant, pas grand plaisir en ce qui me concerne.

Assez bien -

Cyprès de Climens, Barsac, 2004

Souvenirs un peu vagues…

Nez très confit, sur l’abricot, un peu de cire.

La bouche est un peu lourde, elle manque de fraîcheur.

Assez bien

Benriach, 32 ans d'âge, élevage en fûts de sherry

Très joli nez, fruité (poire), vanille, élégant.

En bouche, beaucoup de douceur et de gourmandise, et une aromatique conforme au nez.

Très très bon, et tout autant le lendemain - merci Flo!

--

A bientôt!

Mathieu
10 Aoû 2014 18:19 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Session de clôture chez les Gunthards !

La burrata, qu'est-ce que c'est bon et autrement plus goûteuse que la simple mozzarella, il me semble. J'en suis fan, mais ma fromagère n'en aura qu'en septembre désormais, dommage.

plus crémeuse et liquide, c'est certain, mais goûteuse pas sûr. évidemment tout dépends de approvisionnement en mozza ;)
11 Aoû 2014 17:12 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6787
  • Remerciements reçus 3768

Réponse de Marc C sur le sujet Re: Session de clôture chez les Gunthards !

d'accord avec Laurent, c'est plutôt affaire de texture que de goût. De mon côté, je suis nettement plus fan de la buffala version non burrata.

Marc
11 Aoû 2014 17:43 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Re: Session de clôture chez les Gunthards !

Laurent et Marc, je reconnais que je suis allé un peu vite en besogne : j'ai de la buffala et de la burrata de belle qualité, provenant d'Italie chez mes fromagères et chez un vendeur italien (on a le même fournisseur avec Oliv, il me semble). La burrata est plus salée que la mozzarella, le goût ressort bien sans être aussi prononcé que certaines mozzarella di buffone très goûteuses - parfois un peu trop pour moi -, la burrata étant plus "douce". Cette dernière est plus crémeuse (en son coeur), donc est plus à mon "goût" pour réaliser de belles salades de tomates goûteuses. Marc, je persiste à penser que c'est une affaire de goût et de texture. ;)

Phil
11 Aoû 2014 21:25 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508

Réponse de oliv sur le sujet Re: Session de clôture chez les Gunthards !

Moi je dis...preeeeeeeeeeem's pour vous départager lors d'un test ! (:D
11 Aoû 2014 21:28 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Re: Session de clôture chez les Gunthards !

Oliv, on ne va pas en faire un fromage, kamême !

[size=x-small]PS : ok, vous venez quand vous voulez dans ma banlieue paumée :D[/size]
11 Aoû 2014 21:37 #96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0
Encore une superbe soirée chez notre Gui préféré.

J'évite par principe de participer aux débats à la *** sur LPV mais là je me dois d'intervenir : la (bonne) mozza et la (bonne) burrata, ça n'a ni le même goût ni la même texture. Donc arrêtez d'essayer de choisir entre chablis et côte de nuit svp, mangez les 2 :D

Allez, des CR :

Domaine Henri Germain, Meursault, 2009
Nez très agréable, sur des notes florales avec joli côté un boisé – fumé.
Le côté fumé se retrouve dans une bouche elle aussi très plaisante, caractérisée par un bel équilibre qui étonne vu le millésime.
Le tension et le gras sont là), le plaisir aussi.
Bien ++

Domaine Schoffit, Rangen Grand Cru, Clos St Théobald, Riesling, 2007
Superbe nez, sur les agrumes confits, le thé, légèrement fumé.
La bouche est d’une grande gourmandise. Le vin s’étale sur la langue de tout son gras, langoureusement, et offrant au palais de délicieux goûts de fruits exotiques.
Je l’aurais également préféré avec plus de tension, mais ce vin présente un style et une personnalité qui charment néanmoins à coup sûr.
Très bien -

Maison Verget, Pouilly Fuissé, Terroirs de Vergisson, 2007
Le nez n’est pas très agréable et plutôy écoeurant, car totalement dominé par des notes lactiques (qui m’évoquent certains chablis).
La bouche n’est pas vraiment plus agréable, tant le vin paraît dissocié et écrasé par des amers peu nobles.

Alnardo pour Pingus, Ribera del Duero, Psi, 2010
Joli nez de mûre, très pur, avec un fonds épicé.
La bouche est riche, très fruitée, encore très ferme – notamment en finale - mais prometteuse, tant l’équilibre paraît bon.
Bien +

Domaine David Duband, Nuits St Georges 1er Cru, Aux Thorey, 2009
Le nez est ravissant, assez racé, sur des notes fumées, la cerise et le pot-pourri très justement relevé par Oliv.
La bouche est plutôt légère, mais sans creux ni acidité dérangeante, avec un joli fruit et une très belle persistance.
Evolue très bien avec l’aération.
Un vin très agréable, qui semble déjà à point.
Très bien

Domaine Jean Tardy, Vosne Romanée, Vigneux, 2008
Mazette, quel nez ! Si pur, profond et ouvert qu’il m’évoque Roumier…
La bouche est belle, avec une matière bien tendue, énormément de fruit, une belle longueur et cette sensation de grande précision. La finale semble dans un premier temps marquée par une petite dureté, mais cela se fond avec l’aération.
Très beau vin, expressif, pur. Super doublette bourguignonne, les deux vins devenant absolument irrésistibles après quelques dizaines de minutes !
Très bien

La suite ne m'a ni marqué ni emballé.
Le Benriach était bon, mais moins "bombe de fruits exotiques" et donc pas aussi jouissif que d'autres embouteillages de la même époque.

A très bientôt les loulous !

Florian
12 Aoû 2014 10:28 #97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921
Tu es la voix de la sagesse, Florian ! (tu)
12 Aoû 2014 10:39 #98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935
la (bonne) mozza et la (bonne) burrata, ça n'a ni le même goût ni la même texture.

c'est vrai mais goûteux ne dit pas que le goût est le même ou pas, mais qui a du goût. Or je pense que les deux ont du goût (différents) si elles sont bien choisies.
12 Aoû 2014 11:26 #99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921
Je suis entièrement d'accord. J'avoue toutefois que le goût de la vraie mozzarella est moins fin à mon goût, sauf à trouver de belles tomates savoureuses et le bon vin qui va bien.
Bon, sur ce, je vais aller au marché pour tester une bonne mozzarella avec les enfants.

Bises
Phil
12 Aoû 2014 11:39 #100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935
Phil, je vais même te décevoir mais grâce au matou, on a mangé un jour une mozza provenant de suisse à base de lait de vache très goûteuse, comme quoi ;)
12 Aoû 2014 11:42 #101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921
Ah ce matou, quel dénicheur de talent ! (tu)
12 Aoû 2014 11:54 #102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935
j'crois qu'il est bien aidé dans le choix des produits suisses ;)
14 Aoû 2014 12:45 #103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508
Quatre mariages et un trou de mémoire au Gunthard Club




Y'a des soirs comme ça où quand ça veut pas jouer, t'as beau faire, y'a rien qui suit !

Alors que notre Gui ouvre sa porte pour une nouvelle convocation des troupes à lever le coude dans la joie et la bonne humeur, les retours négatifs s'accumulent avec une constante qui nous a fait douter : les Gunthards semblaient tous de mariage ce week end !
Euh les loulous, rassurez-moi, vous vous seriez pas passés la corde au cou ensemble, quand même ? :D
Car une telle unanimité un samedi soir, ça porterait presque à confusion si nous ne connaissions pas vos douces...
Je vais quand même enquêter rapido à l'état civil lundi matin pour vérifier tout ça des fois que ces machins aient décidé de polygamiser leurs caves !

Après avoir raclé les fonds de tiroir du carnet d'adresses du Gunthard Club, envoyer une requête larmoyante à SOS détresse amitié et vu le Président Galinsky se mélanger les pinceaux dans son agenda de sommité populaire demandée aux quatre coins du département, c'est finalement en version minimaliste et intimiste que je me retrouve avec mon Gui !

Heureusement que le cousin Denis était dispo pour faire le troisième sinon on était bon pour sortir les chandelles et se remémorer les grandes heures, du temps où on avait des cheveux ! (:P)

En piste !





Domaine Dujac, Morey Saint Denis blanc, 2009



Bouchon parfait.
Robe jaune paille.
Joli nez fin, sur un élevage présent mais bien intégré, d'un fin grillé fumé qui enrobe de jolies senteurs de fruits blancs.
L'attaque en bouche est confortable et généreuse, sur une matière glycérinée sympathiquement langoureuse mais sans lourdeur.
L'équilibre est réussi, sur une aromatique agréable, proposant un ensemble ouvert et franc, sans grande puissance ni allonge toutefois.
La finale est sympathique, déliée et très apéritive.
A noter que le vin répondait moins bien à table, son service sur des Saint Jacques révélant des amers d'élevage un peu insistants.
Joli vin.


Ossian, Rueda, 2010



Robe sur un doré assez net.
Nez qui va beaucoup gagner à respirer dans le verre, partant de notes de compote de pomme et quelques senteurs minérales plus serrées pour libérer peu à peu de beaux aromes floraux, sur le jasmin puis sur la pêche de vigne.
La bouche est remarquablement équilibrée, à la fois charnue et bien mûre, sur une matière ample qui tapisse le palais et d'une parfaite fraicheur apportée par une acidité très agréable
La finale est impactante, longue et sait allier élégance et gourmandise.
Un très bon vin ! (tu)


Clos Val Bruyère, Cassis, Kalahari, 2010



Robe sur un doré léger.
Nez très puissant, sur la noisette grillée, la fumée, des notes curieuses qui tirent presque sur le caoutchouc, l'ensemble masquant presque intégralement des senteurs de pêche blanche.
L'attaque en bouche propose une jolie acidité et une aromatique très élevée sans tomber totalement dans le caricatural. Mais le vin manque de corps et de fond pour proposer une vraie cohérence de structure.
L'élevage tient les alentours du vin comme dans un effet tunnel dont le déficit de jus et de nerf en son cœur provoque un curieux effet creux sur la tenue de bouche et l'allonge.
La finale est agréable mais reste assez courte.
Pas mal mais il manque quelque chose !


Domaine Henri Germain, Beaune Bressandes 1er cru, 2006



Robe délicate, sur un grenat léger qui commence à évoluer.
Très beau nez de pinot, sur des notes croquantes de petits fruits rouges très délicats, avec un côté légèrement épicé très agréable.
La bouche est plus en dedans. Une fois passée une attaque fraiche, le milieu de bouche se resserre sur un volume un peu léger et aux tanins fermes.
Si les goûts sont en phase avec les aromes perçus au nez, précis et très agréables, l'ensemble manque un peu de chair et de suavité, celle qui m'avait tant plus sur le Clos des Mouches du même millésime.
La finale est marquée d'une pointe d'amertume qui lui fait perdre en élégance.
Bon vin, un peu sévère toutefois.


Domaine des Tours, Vin de Pays du Vaucluse, 2011



Robe sur un grenat clair.
Nez explosif, opulent, sur la fraise écrasée, le poivre, l'encens, la violette.
L'attaque en bouche est d'une suavité qui confine à la douceur, d'un fruit énorme, presque excessif par son côté bonbon à la violette.
L'ensemble est ultra lisible, sans grosse présence de structure mais très facile malgré une légère sucrosité qui m’écœure un peu.
Repassé au frigo afin de le rafraichir, le vin se retend et reprend du rythme, sur des goûts fruités et poivrés très puissants.
Finale soyeuse et d'une grande persistance aromatique.
Très bon mais je préfère l'équilibre plus frais et moins froufroutant du 2010.


Mas Saint Louis, Châteauneuf du Pape, 2011



Robe sur un grenat plutôt léger, on voit à travers.
Quoique moins puissant, il y a une immédiate parenté de nez avec le domaine des Tours servi en parallèle, sur des notes délicates et fraiches de fraise poivrée et de jasmin. Beaucoup d'élégance émane du verre.
La bouche est évidente de plaisir, à la fois charnue et suave tout en conservant une trame fraiche d'une grande élégance.
Les goûts sont précis et parfaitement posés, purs et complexes, sur les fruits rouges épicés et le toucher de bouche soyeux, sur des tanins de grande classe ouvre une belle finale longue et gourmande.
Un vin plus en délicatesse qu'en puissance, absolument délicieux ! (tu)


Foradori, Teroldego Rotaliano, 2008



Robe sombre, presque noire.
Nez mat, assez serré, sur les fruits noirs, le cacao, une pointe boisée fumée puis qui tire sur l'encre de Chine. L'ensemble parait assez sévère.
Confirmation en bouche d'un vin droit, puissant sans être massif ni lourd, notamment grâce à la présence d'une haute acidité qui lui donne assise et rythme.
La matière dense et profonde et une belle qualité de tanins offrent une classe certaine. Mais l'aromatique austère et assez compacte refuse de se livrer totalement.
Peut être aurait-il fallu le carafer ? Comment était-il le lendemain ?
A revoir avec confiance.
Beau vin.




Une superbe soirée qui n'a eu pour seul défaut que de passer trop vite...
Saleté de dernier RER à attraper pour rentrer !

Un grand merci au Gui et à Denis pour cet excellent moment.
A très vite à tous, les mariés inclus.

Oliv
07 Jui 2015 20:03 #104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21949
  • Remerciements reçus 6190
Saleté de dernier RER à attraper pour rentrer !

Ben oui, c'est le GROS inconvénient des soirées parisiennes pour les banlieusards !

Michel
07 Jui 2015 20:33 #105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508
Bon, d'un autre côté, vu le taux de passagers fin ronds qu'il trimballe, c'est toujours ça de viande saoule en moins sur les routes ! :)o
07 Jui 2015 20:35 #106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1419
  • Remerciements reçus 372
Oui, le problème c'est pas de prendre le RER, c'est que le dernier est trop tôt...
Les alternatives sont le taxi (mais si t'es loin, t'en as pour une blinde) ou ta bagnole (et si t'as un coup dans le pif, c'est pas glop)...

JC
LPV Lutèce
08 Jui 2015 09:17 #107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2985
  • Remerciements reçus 1049
Bah Michel, il y a bien le noctilien :D
(souvenir d'un sprint pour l’attraper vers 2' du', ça calme un peu après le Porto vintage !!)
Benji
08 Jui 2015 10:00 #108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1419
  • Remerciements reçus 372
Excellent(s) CR tout de même, il faut le souligner ! (:D
Bravo (tu)

JC
LPV Lutèce
08 Jui 2015 19:34 #109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 240
  • Remerciements reçus 162
@oliv
Moi ce qui m'épate c'est qu'on puisse trouver autant de personnes saoules si tôt dans la soirée.
En Normandie, on n'a pas commencé à prendre la 2eme fournée de petits fours ;-)
08 Jui 2015 23:36 #110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508
Ah mais ça c'est parce que le RER normand passe beaucoup plus tard ! :D
09 Jui 2015 00:36 #111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 240
  • Remerciements reçus 162
Ou alors comme on est organisés, on prend le premier :-)
09 Jui 2015 21:08 #112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 593
  • Remerciements reçus 1
Plaignez vous
Et les soirées des provinciaux guettés au retour par des hordes de porteurs d’éthylomètres... Et là y a pas d'heure

al
14 Jui 2015 11:53 #113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508
La vie provinciale est en effet exigeante pour les retours de soirée.
Hormis les capacités d'hébergement améliorées parfois par rapport à la vie citadine (;)), force est de constater que le crachoir est obligatoire pour assurer un retour pénates en toute sécurité.

Oliv
14 Jui 2015 14:27 #114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1419
  • Remerciements reçus 372
Aladin0611 écrivait:
> Plaignez vous
> Et les soirées des provinciaux guettés au retour
> par des hordes de porteurs d’éthylomètres... Et là
> y a pas d'heure
>
> al

Boah, en province, très souvent, on connait des petites routes (qu'on appelle souvent "la route à 2 grammes") qui permettent d'éviter ce genre de rencontre.
Mais c'est vrai qu'on voit plus souvent ce genre d'action en province que sur Paris.

JC
LPV Lutèce
14 Jui 2015 19:43 #115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508
Les Gunthards ne sont pas morts, ils boivent encore !


A tous ceux qui s'inquièteraient de l'intégrité immorale de notre Président Galinsky, de celle plutôt physique du bondissant MarathonFlo ou encore de la luisance de la casquette en peau de fesses du Gui le soir au clair de lune et même si cette bande de bois-sans-soif me semble de plus en plus prompte à lever le coude et de moins en moins à vider les cartouches d'encre, je peux rassurer le monde inquiet d'une dépression post bibitum, ils glougoutent encore !

Même s'il faut reconnaître que si on remplissait les valises que certains ont sous les yeux, on pourrait faire un tour du monde sans repasser chez Bloomingdales, quand il s'agit de s'hydrater le toboggan, rien à craindre, ce sont des hommes d'honneur et de confiance, des motivés de la descente, des toujours prêts du partage.

On en profitera pour saluer nos chers anciens comme exilés en leur rappelant qu'on ne les oublie pas et qu'on espère les revoir en forme pleine et chopine(s) en main très bientôt.

Allez, il commence à faire soif... En piste !





Champagne Vouette et Sorbée, Blanc d'Argile, Extra Brut
Dégorgé le 12/01/2016



Robe sur un léger doré.
Très joli nez, pur et franc, sur les fleurs blanches, le lait d'amande.
Attaque acérée et très nerveuse, un peu trop tranchante et qui manque un peu de confort à mon goût mais pas à celui des copains.
Ensemble frais et bien tenu, sur une matière sans creux, une bulle très fine et agréable et un charme aromatique certain.
Finale un peu sévère, sur une acidité mordante. L'extra brut annoncé est bien là.
Un vin un peu strict à mon goût.


Domaine François & Antoine Jobard, Meursault 1er cru Poruzots, 2002



Robe sur un jaune gris vert très clair.
Nez très discret, à la limite du mutique.
Si la bouche présente un bon volume et une acidité certaine, elle est incroyablement cadenassée, muette et rétive à tout expression, en mode Auberge du Cul Tourné avec Cadenas *** sur la Lingerie !
Aucun plaisir possible face à ce glaçon impénétrable.
J'ai d'ailleurs rarement croisé un vin aussi illisible, sans qu'il ait l'air pour autant fatigué ni défectueux.


Domaine Vincent Dauvissat, Chablis 1er cru, La Forest, 2005



Robe jaune paille.
Nez qui ne laisse absolument aucun doute sur ses origines chablisiennes, immédiatement franc et ouvert, sur la coquille d'huitre, les fleurs des champs, de fines notes miellées. Ensemble terriblement appétissant !
Bouche riche, d'un volume et d'une densité certaine, sur une puissance de constitution encore à fondre même si une belle acidité mobilise l'ensemble. Aromatique un peu plus fermée que le nez mais néanmoins très agréable.
Finale d'une grande présence, étirée par de fins amers.
La réserve de potentiel que possède ce vin semble considérable.
Très beau même s'il semble sage d'attendre encore pour plus de fondu et de complexité.


Catena Alta, Mendoza, Chardonnay, 1999



Robe très nettement dorée.
Nez puissant et riche, sur la noisette grillée, la confiture d'orange, la cire.
Bouche d'une épaisseur certaine, avec de la sucrosité mais aussi une belle acidité, déroulant une aromatique complexe d'évolution, sur des goûts d'abricot sec et de cire d'abeille.
Finale ample dont la richesse est sauvée de la lourdeur par une amertume qui fait saliver et rafraichit bien l'ensemble.
Un style de vin un peu large à mon goût.


Château Haut-Bailly, Pessac Léognan, 1996



Robe assez sombre.
Nez froid, sur l'encre de Chine, des notes épicées, l'aération ramenant de nettes senteurs de poivron.
La bouche propose néanmoins un joli volume, sur une attaque franche avec une vraie chair tranchée par une acidité assez élevée.
L'ensemble se gâte un peu à compter du milieu de bouche avec l'apparition de tanins fermes qui donnent au vin un côté assez austère.
Finale serrée qui doit pouvoir encore se bonifier car le vin ne semblait pas fatigué.
A suivre, pour voir.


Château Haut-Bailly, Pessac Léognan, 1976



Bouchonné ! :X
Décidément...


Domaine Jean Grivot, Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Pruliers, 2008



Robe claire, sur un rubis foncé sans trace d'évolution.
Très beau nez bien mûr, sur le coulis de fruits rouges (fraise des bois) enrobé d'une pointe épicée très agréable. L'ensemble allie fraicheur aromatique et une belle gourmandise.
Bouche moins charnue que ce que le nez pouvait laisser espérer, sur une attaque délicate mais dont l'acidité ferme grignote assez vite le corps un peu trop léger pour permettre un point d'équilibre plus avenant.
Les tanins assez saillants participent à rendre la finale un peu trop ferme pour être vraiment agréable, même sur l'excellente côte de boeuf du Gui.
Plus un vin de nez que de bouche.


Domaine Thibault Liger-Belair, Vosne Romanée, Aux Réas, 2011



Robe profonde et jeune, sur un grenat nettement bleuté.
Magnifique nez, à la fois puissant et frais, sur de splendides notes de gelée de cassis, de sucre cuit, doté d'un boisé léger qui apporte vraiment quelque chose de complexe au vin.
La bouche est d'un équilibre impeccable, à la fois juteuse et charnue, d'une maturité remarquable et pourtant élancée et fraiche grâce à une acidité très bien intégrée.
Son charme aromatique participe à cette impression de plénitude gourmande très réussie, lançant une finale aux tanins gras et soyeux de très belle classe.
Beaucoup de plaisir sur ce vin qui s'exprime déjà très bien ! (tu)


Domaine Robert Chevillon, Nuits Saint Georges 1er Cru, Les Cailles, 2007



Robe grenat clair avec une petite évolution roussie.
Nez très élégant, complexe et charmeur, sur les petits fruits rouges croquants et des notes de thé noir très agréables.
Belle attaque à la fois suave et nerveuse, sur un jus franc qui déroule un charme aromatique certain, en totale continuation des senteurs du nez.
La finale est un peu bridée par une certaine amertume qui lui fait un tout petit peu perdre en gourmandise.
Un beau vin quand même.


Château d'Arlay, Côtes du Jura, 2008



Robe claire, sur un jaune à peine doré.
Joli nez délicat et ouvert, très marqué par la pomme verte mais aussi par de belles senteurs florales qui lui apportent une certaine complexité.
La bouche est simple mais d'une grande franchise, construite autour d'une acidité mûre et d'un corps délicat et juteux qui produit un vin gourmand et très facile.
La finale est assez courte mais sans déséquilibre et très désaltérante.
Un vin d'une grande lisibilité et qui dessoiffe.


Château Doisy-Daëne, Sauternes, 2005
50cl



Robe sur un doré léger.
Nez agréable, assez ouvert, sur la mangue et l'ananas et des notes de praliné assez puissantes.
Bouche riche et ample, à la texture épaisse mais pas trop saturante, sur une acidité un peu masquée par une sucrosité un peu riche à mon goût.
Finale franche, avec de jolis amers.
Un vin un peu jeune encore, autant aromatiquement que structurellement et qui doit encore pouvoir gagner en finesse au vieillissement.




Un grand merci à Cécile et au Gui pour leur accueil jusqu'au début du bout de la nuit.
Et mes plus sincères confuses au Président Galinsky pour le lâche abandon en pied de périph' à des heures que la morale bacchusienne approuve.
On ne peut décidément faire confiance à personne...

A très vite à tous, portez-vous fort !

Oliv
28 Mar 2016 00:35 #116
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9358
  • Remerciements reçus 17334

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Les Gunthards ne sont pas morts, ils boivent encore !

Merci Oliv, nous étions en manque de tes CR des réunions gunthardiennes !

Concernant le Dauvissat La Forest 2005 : Très beau même s'il semble sage d'attendre encore pour plus de fondu et de complexité.

Il devrait être une des vedettes de l'horizontale de Chablis 1ers crus et GC 2005 que j'organise dimanche...
Certains vins devraient, comme celui-ci, être encore en devenir, mais d'autres risqueraient d'attendre, d'où mon choix de date. On verra bien !

Jean-Loup
28 Mar 2016 22:50 #117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95342
  • Remerciements reçus 25508
Vaut toujours mieux un peu tôt que trop tard ! :)-D
28 Mar 2016 23:30 #118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0
Note concernant le Forest 05 : Jean Loup, n'hésite pas à le carafer !
Je ne l'avais pas fait cette fois-ci mais les précédentes oui, et le vin y a beaucoup gagné.

Florian
29 Mar 2016 09:32 #119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Re: Les Gunthards ne sont pas morts, ils boivent encore !

Très jolie dégustation, les Gun' :)o
De bien jolis classiques ; un peu peur de l'évolution du NSG Les Cailles 2007 de Chevillon, sur la finale. Faudra pas trop traîner apparemment.
[size=x-small]J'ai bien peur d'avoir oublié de répondre au mail du Gui, toutes mes confuses.:S[/size]

Bises
Phil
29 Mar 2016 18:23 #120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck