Nous avons 1155 invités et 7 inscrits en ligne

Weingut Dr. Bürklin-Wolf, Pfalz

  • bertou
  • Portrait de bertou Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3754
  • Remerciements reçus 6874

Weingut Dr. Bürklin-Wolf, Pfalz a été créé par bertou

WEINGUT DR. BÜRKLIN-WOLF




Weingut Dr. Bürklin-Wolf
Weinstraße 65
67157 Wachenheim
Tél. : +49 (0)6322/9533-0

www.buerklin-wolf.de

* Facebook Weingut Dr. Buerklin-Wolf

* Instagram Weingut Dr. Buerklin-Wolf

Horaires d'ouverture du caveau :
(Tél. : +49 (0)6322-9533-55 - Mail: vinothek@buerklin-wolf. de)
Du mardi au vendredi de 14h à 18h.
Samedi, dimanche et fêtes de 11h à 18h.
13 Avr 2012 07:18 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bertou
  • Portrait de bertou Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3754
  • Remerciements reçus 6874
Bürklin-Wolf (Pfalz) - Wachenheimer Gerümpel PC Riesling 2010
Un peu diffus, fruit mûr, cire, citron.
Rond en attaque. Assez puissant, équilibre assez haut. Amertume en finale. Concentration et longueur moyenne.
Moyen.
13 Avr 2012 07:19 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bertou
  • Portrait de bertou Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3754
  • Remerciements reçus 6874

Réponse de bertou sur le sujet CR: Weingut Bürklin-Wolf - Riesling Pechstein 2010

Bu dans ce cadre

CR: Weingut Bürklin-Wolf - Riesling Pechstein 2010
La couleur est d'un bel or assez profond.
Superbe intensité au nez avec un mélange de fruit mûr sur le citron confit, mandarine, nectarine et plus frais sur le lime et des fines notes florales. Comme tapissé au fond et sans crier gare se dévoile un superbe côté pierre humide, fumé couplé à une très légère note fugace de pétrole. Beaucoup de profondeur et une belle sensation verticale.
La bouche confirme le nez avec de l'amplitude et de l'allonge. Un très bel équilibre entre une belle maturité et une acidité intégré, vive mais non agressive. Je m'attendais à une acidité plus saillante de la part de ce millésime. De beaux amers, un côté salin et une belle persistance fraîche et nette conclus ce très beau vin.
Excellent.
22 Avr 2013 15:12 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 998
  • Remerciements reçus 208
CR: Weingut Dr. Bürklin-Wolf - Riesling PC Wachenheimer Rechbächel 2004

Pas mal de choses à dire sur ce domaine, pour moi la référence en Nord Pfalz, Palatinat du Nord.
Un vignoble mené en Biodynamie et membre de l'association Biodyvin.
Fondé en 1597, c'est un des vignobles les plus importants en Allemagne à bien des niveaux: superficie (> à 80ha), renommée qualitative et histoire. Le nord palatinat dispose de crus mythiques depuis des siècles, notamment dans le village de Forst avec les Jesuitengarten, Pechstein et Kirchenstück (ce dernier surnommé le "montrachet" local).
On produit dans la région des vins purement secs, à savoir que les trocken sont là bas vraiment trocken. Les degrés d'alcools légèrement plus élevés (13, 13,5%). Ils ont également la réputation d'être de longue garde.

Le domaine propose également une classification propre qui est apparu avant la classification des VDP. GC pour Grand Cru, PC pour Premier Cru.

La robe est d'un jaune soutenu, pistil de marguerite.
Le nez présente à l'ouverture des notes explosives de pétrole, naturellement accompagné d'effluves d'agrumes type orange amer, peau de mandarine, pamplemousse. A l'aération le côté pétrole s'estompera, laissant place à du fruit jaune bien mur, type brugnon. Quelques notes de cannelle et clou de girofle. Ce nez est sans doute le vin allemand qui me rappelle le plus l'Alsace, en particulier JM Bernhard ou Kientzler.
En bouche, les arômes sont fins et délicats. Le plaisir est plus tactile qu'aromatique, car on sent que la matière première est de première qualité. C'est rond, caressant, léger gras, très agréable. Au niveau des arômes on reste sur des agrumes amers. La longueur est bonne, on l'aurait souhaité plus longue.

Le tout est assez simple d'un point de vue aromatique, mais l'harmonie des différentes composantes et le plaisir de la matière en font un vin très agréable. Et très gourmand, sans être dénué de noblesse.

Bien ++
15 Déc 2013 14:55 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3047
  • Remerciements reçus 4276
CR: Weingut Dr. Bürklin-Wolf - Riesling Ruppertsberger Gaisböhl Spätlese trocken 1997 : (AP 10 99, 13,5% vol., région du Palatinat) Couleur or, nez moyennement expressif même s'il est bien mieux après quelques heures d'ouverture, sur la résine, le citron vert, le pamplemousse, assez jeune, pas particulièrement pétroleux. Bouche vive, tendue, avec une belle acidité, probablement encore 4-5gr de SR, beaucoup d'amertume, zeste de citron et de pamplemousse. Finale longue, à la fois sur l'acidité et l'amertume, résine, écorce, citron, pamplemousse. Un peu austère seul, mais il permet des accords intéressants à table.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
24 Avr 2017 11:40 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3047
  • Remerciements reçus 4276
Pour les spécialistes des vins allemands : Comment se fait-il que ce vin de 1997 soit passé à l'agrément en 1999 et pas en 1998 ? Elevage plus long ?
Sinon on peut lire sur le bouchon le numéro d'AP (...10 99) : tous les vins sont-ils bouchonnés après le passage à l'agrément ?
24 Avr 2017 11:42 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463
CR: Weingut Dr. Bürklin-Wolf Wachenheimer Bischofsgarten Riesling Kabinett 1975 - Rhein Pfalz
Robe sur un doré ambré.
Nez aux notes liégeuses qui s'estompent à l'aération. Viennent ensuite le coing, l'abricot, l'iode et la cire.
Bouche épurée structurée autour d'une acidité sans concession qui s'exprime sur un gustatif de citron vert (ce qui accentue le caractère tranchant du vin).
La longueur est belle et la matière s'exprime sans faiblesse mais on sent que le vin a dépassé son plateau de maturité.

David
LPV Vaucluse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gibus, condorcet
13 Sep 2019 14:55 #7
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3047
  • Remerciements reçus 4276
CR: Weingut Dr. Bürklin-Wolf - Wachenheimer Böhlig Riesling P.C trocken 2015

Bu dans le cadre de la bouteille mystère n°27

Couleur d’un beau jaune doré avec de petits cristaux de tartre qui restent collés aux parois du verre.
Nez moyennement expressif, sur des fruits jaunes bien mûrs, un peu de mirabelle, de miel, de citron puis quelques notes terpéniques dans le fond. On sent un côté solaire.
La bouche n’est finalement pas si chaude au sens où si l’on garde les fruits jaunes bien mûrs elle n’est pas si puissante, tendue par une belle trame acide et minérale, légèrement perlante, ce qui lui confère un bel équilibre entre fraîcheur et maturité des arômes. Le vin goûte sec et semble encore tout jeune finalement.
Finale de longueur moyenne, sur les zestes d’agrumes, le citron confit, on retrouve les terpènes.
TB.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vivienladuche
04 Mai 2020 22:24 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2949
  • Remerciements reçus 7536
Bu en 06/2020 www.lapassionduvin.c...

CR: Dr Burklin-Wolf - Wachenheimer Gerumpel - Riesling 2012

Bon là, c'est bien plus facile car je ne suis pas à l'aveugle.
Et surtout, ça pétrole mais si c'est sans excès.
Bouche assez large, avec également un léger sucre. Ca reste frais malgré tout.
La longueur déçoit un peu...C'est bon mais trop cher (37.5 € soit 2 X cher que le Markus Molitor).
2 styles assez différents. Pour moi, avantage au Markus Molitor.

ArnoulD avec un D comme Dusse
16 Aoû 2020 20:09 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bertou
  • Portrait de bertou Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3754
  • Remerciements reçus 6874
CR: Weingut Dr. Bürklin-Wolf - Kirchenstück GC 2009
Nez intense, net et précis sur des arômes terpéniques, massepain, une bonne dose de botrytis sur la marmelade d'orange, champignon. Il y a un gros fruit mûr, mais frais sur la pêche jaune, ananas, citron confit, herbes sèches. Ce n'est pas super précis, mais quel volume !
Bouche assez puissante, avec une touche grasse, Grosse acidité bien dans la matière. Cela danse sur la langue. L'aromatique est un peu trop dominé par le massepain, marmelade en bouche, mais cela reste très beau. Finale assez saline et salivante avec une meilleure expression du fruit. Longueur excellente.
Excellent, mais il ne faut pas chercher la précision et la délicatesse.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Bernard, breizhmanu, tomy63, Docluisitus
30 Nov 2020 07:30 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1855
  • Remerciements reçus 4173
dégusté à cette occasion

CR: Weingut Bürklin-Wolf, Gaïsböhl Riesling 2017
Robe claire
Le nez est discret, des fruits blancs et un peu de citron
L'attaque se fait en largeur, une bouche qui présente plus de volume avec une très belle acidité salivante et portante, mais en dedans aromatiquement.
Un autre joli vin qui apparaît jeune. 
 
Fichier attaché :

Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, peterka
06 Juil 2022 13:26 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12728
  • Remerciements reçus 3589
www.lapassionduvin.c...

CR: Weingut Bürklin Wolf Riesling Grand Cru Hohenmorgen 2010

peterka:
Vignoble de 2,8 Ha au total à Deidesheim. Sols argilo-calcaro-gréseux caillouteux et léger en surface,  davantage argileux en profondeur. Exposition Sud-Est. Altitude 130-160 m. Pente entre 8 et 20%. La parcelle est classée en Grand Cru et justifie la mention Grosses Gewächs pour les domaines membres du VdP, dont Bürklin-Wolf fait partie mais ce dernier continue cependant à utiliser sa classification propre antérieure (d’où la mention G.C. sur l’étiquette).
Nez peu disert et assez flou sur les agrumes et les fruits exotiques avec une pointe d’épice (baie de genévrier notamment) et des notes végétales. La bouche est compacte et concentrée avec du jus et de la présence. C’est globalement arrondi et confortable mais l’ensemble propose une certaine fraîcheur pour donner un peu d’élan au vin. Fin de bouche fruitée de bonne longueur. Cela manque quand même un peu de détail et de personnalité pour convaincre totalement. 
Le riesling a été détecté rapidement. L’origine a fait débat. Personnellement, je plaçais directement le n°3 en Allemagne et sans doute même en Pfalz, et le n°1 en GG de Moselle. Le n°2 en Alsace sur terroir calcaire voire granitique….

jlj:
Ici aussi, c'est une seconde bouteille ouverte par Daniel, la première lui semblant bizarre,
La robe fait très évoluée, légèrement trouble, quelques éléments en suspension,
Un peu d'oxo au nez, des effluves de vieux grenier, puis les hydrocarbures, agrumes accompagnés de fleurs blanches,
En bouche, belle ampleur, c'est riche, mûr, puissant, mais c'est en-dessous des deux compères.

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
09 Mar 2023 10:08 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5793
  • Remerciements reçus 5772
CR: Riesling Weingut Dr Burklin-Wolf Deidesheimer Hohenmorgen trocken G.G 2008

Nez sur la mirabelle, pierre mouillée et vanille.

Bouche assez riche, on est pas sur la tension que j’attendais d’un riesling dont le titrage alcoolique est à 13°. Néanmoins, le jus déroule toute sa panoplie de beau riesling à maturité: hydrocarbure, fruits exotiques, mirabelle, et sels minéraux. Le boisé est bien intégré à l'ensemble et apporte une touche supplémentaire, avec une belle texture. La tension vient en second rideau, juste au bon moment pour redonner de la vivacité au vin et le propulser sur une bonne finale pierreuse. Bonne longueur saline.

Très bon riesling, à maturité, que je n’attendrais pas beaucoup plus longtemps néanmoins. Il a été cependant assez difficile à accorder à table, bu seul, le vin dévoile toute sa palette aromatique. Avec des crustacés ça passait encore mais s’engonçait un peu. Avec le poisson il s’effaçait totalement alors qu’il avait un profil riche. J’en conclus que le léger déficit d’acidité en attaque de bouche lui fut préjudiciable. Il fut également très sensible à la température, trop chaud il s'évaporait, trop froid, il était anesthésié.
 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, peterka, bertou, mauss.th, Papé, Ilroulegalet
09 Déc 2023 23:48 #13
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck