Nous avons 2153 invités et 55 inscrits en ligne

Weingut Georg Breuer, Rheingau

  • Messages : 1148
  • Remerciements reçus 2276
Bonjour Sven,

Je crois que Roseneck est toujours commercialisé en décalé du fait d’un élevage plus long en cave ce qui le rend accessible plus rapidement.
Berg Schlossberg possède souvent une tension énorme qui nécessite d’attendre les vins bien plus longtemps.
J’ai moins eu l’occasion de déguster Berg Rottland qui à chaque fois m’a semblé plus facile et simple que les deux crus précédents. 
 

« Dès que la vie fait mine de m’écraser, je sais que je peux faire confiance au Bandol, à l’ail et à Mozart » Jim Harrison
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
07 Sep 2023 12:41 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1732
  • Remerciements reçus 3927

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Georg Breuer Rüdesheimer Berg Roseneck Rheingau 2014

Bonjour Sven,
Tu peux considérer qu'il y a une gradation montante Rottland, Roseneck, Nonnenberg, Schlossberg.
J'ai bu les 3 derniers sur 2005 il y a 15 jours, sur des bouteilles ouvertes en début de soirée et non carafées.
Roseneck, très bon dans l'absolu, est apparu court par rapport à Nonnenberg et Schlossberg.
En début de soirée, Nonnenberg était plus dense et épanoui que Schlossberg, plus mutique tant au nez qu'en bouche.
Au fil de la soirée, Schlossberg s'est ouvert et a fini sur le haut du podium, avec un peu plus de longueur, de tension et de complexité que Nonnenberg.
Nonnenberg et Schlossberg méritent vraiment 15-20 ans de cave.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri, denaire, Benoit Hardy, tomy63, Ilroulegalet
07 Sep 2023 18:41 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 793
  • Remerciements reçus 2994

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau

Merci Jean-Paul pour les informations.

Vu les explications du domaine, de Picard de Pinard et les témoignages de Christophe et toi, je pense que Terra Montosa peut faire office d'ersatz de Rottland et je consacrerai mes ressources à chasser les deux cépages oubliés produits par le domaine (Orléans & Weißen Heunisch) à la place pendant que je fais vieillir mes verticales de Nonnenberg & Berg Schlossberg.

Est-ce que le Pfaffenwies se distingue clairement lors des dégustations horizontales sinon ?

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
07 Sep 2023 19:21 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5896
  • Remerciements reçus 6521

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau

Souvenir d'un Schlossberg 2010 dont le CR est au-dessus bu fin de l'année dernière, c'était clairement trop tôt pour l'ouvrir j'ai eu la sensation de faire un infanticide.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
07 Sep 2023 20:51 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1732
  • Remerciements reçus 3927

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau

Bonsoir Sven,
Orléans, j'en ai bu deux fois.
Disons que c'est une expérience culturelle, pour cocher la case d'un cépage rare, mais je ne traverserai pas la Seine à la nage, même dépolluée, pour en mettre en cave.
Mes Pfaffenwies attendent sagement en fond de cave pour une dizaine d'années, donc je ne sais pas (encore) te donner d'infos sur cette cuvée.
Chez Breuer, la cuvée qui m'intéresse le plus est Nonnenberg, qui est juste en dessous de Schlossberg, pour un budget inférieur.
Mais, la cave étant déjà assez pleine (euphémisme du jour) et les années passant, je stoppe progressivement les achats de vins dont l'horizon de dégustation est à 20 ans, car le risque de devoir les boire avec une paille augmente petit à petit, à moins que Zalto ne sorte une gamme de verres anti-débordement.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri, DUROCHER, Papé, leteckel, Ilroulegalet
07 Sep 2023 23:21 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 7565
CR: Weingut Georg Breuer - Rüdesheimer Berg Schlossberg Riesling 2005
Nez de bonne intensité, assez précis complètement dominé par les hydrocarbures. C'est un festival d'essence, kérosène, huile de vidange... Il faut aimer les odeurs de station-service ! Derrière tout ceci, une pointe de pêche jaune.
La bouche n'est pas très puissante, fraîche avec une texture sapide qui fait bien travailler les papilles. Plus de fruit qu'au nez, toujours sur la pêche jaune avec de l'abricot et du citron confit. Il y a un bon équilibre avec un acidité mûre. Par contre les hydrocarbures restent toujours dominantes. La longueur est très bonne.

Moyen si on n'aime pas le pétrole comme certains de mes amis.
Assez bien pour moi mais décevant vu la réputation du domaine.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Benoit Hardy, Ilroulegalet
19 Sep 2023 08:37 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041
LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode


CR: Weingut Georg Breuer, Rüdesheimer Berg Schloßberg Riesling, 2006



Robe dorée ,nez assez génial et singulier d'herbes de montagne / chartreuse, évoluant avec grâce à l'aération.
Bouche remarquable aussi, visqueuse, beaucoup d'extrait sec. Longue finale.
Bref la total pour ce grand riesling racé
Grand
95

KRABB
Robe dorée ,nez génial et singulier de quinine, de chartreuse, évoluant avec grâce à l'aération.
Bouche en 3 dimensions, d'abord hautesur les herbes médicinales, puis large avec un gras qui te fait ouvrir les muqueuses. 
La bouche finit sur une longueur incroyable tenue par une acidité qu'on imagine pas en première intention.
Un vin génial qui m'a mis une vraie claque comme je n'en avais pas pris depuis longtemps.

OLIV
Robe assez nettement dorée.
Nez sur un début d'évolution, sur le tabac, le minéral, quelque chose de légèrement médicinal.
Bouche puissante, sur une attaque ample mobilisée par un ensemble acide amers sur les agrumes de toute grande classe, avec un corps plein et une trame incroyablement longue.
Entre les deux vins, c'est le grand écart : un côté gracile versus une concentration extrême.
La finale exprime une trame sérieuse d'une énorme allonge tactile.
Ne lui manque à mon goût qu'un peu de fraîcheur aromatique pour cocher toutes les cases du monument.
Superbe !

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
15 Déc 2023 17:59 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5896
  • Remerciements reçus 6521

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Riesling Rauenthal Weingut Georg Breuer Nonnenberg 2005

CR: Riesling Rauenthal Weingut Georg Breuer Nonnenberg 2005

Détenu en monopole par la famille Breuer, ces 12 hectares situés à l’Est de l’appellation Rheingau sont exposés plein sud. Ce terroir a pour réputation de produire des vins à la fois puissants et secs.

Robe encore jaune pâle.

Le nez est exubérant et étonnamment très jeune avec un citron frais et du jasmin notamment. Le vin, aux arômes floraux, ne fait définitivement pas ses 20ans.

Bouche en total adéquation avec le nez. L’attaque est chaleureuse voir crémeuse, manifestant ainsi un millésime chaud sur des saveurs de pêche et de miel d’acacia. Puis l’acidité prend le relais pour équilibrer un beau jus et apporter de la tension. La transition est harmonieuse vers des saveurs plus épicées et herbacées, c’est aérien et riche à la fois, encore très jeune. Le vin se termine sur une grande finale crayeuse et calcaire à la fois, sèche mais élégante. Grande longueur saline.

Excellent Riesling!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, peterka, bertou, Vaudésir, tomy63, LucB, Ilroulegalet
30 Mar 2024 09:59 #68
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck